Luniterre 17 juillet 10:32


« il fut la source théorique de bien des révolutions du XXe siècle et l’inspirateur de l’une des deux idéologies qui ont engendré le massacre de plusieurs dizaines de millions de personnes. »

Effectivement, cette phrase, presque placée en préambule du propos gâche par son simplisme caricatural un article par ailleurs assez objectif, sur le sujet « Marx », pour une fois...

En effet, si l’on suit le lien, on tombe sur ce que

Jeussey de Sourcesûre dénonce avec à propos !

A la question que vous posez dans ce lien : « Y a-t-il encore un stalinien dans la salle ? », la réponse est incontestablement, oui, et même de nombreux, en Russie...

Pour ma part, en tant que marxiste, je cherche et je m’interroge, à propos de l’histoire de l’URSS.

Je m’intéresse à toutes les sources, marxistes et non-marxistes, en provenance de Russie.

Concernant les conditions de la mort de Staline, vous en affirmez une version assez ubuesque...

Alors qu’en Russie, la question continue de faire débat parmi les historiens dignes de ce nom, et quel que soit leur bord politique...

Vous semblez donc disposer de sources qu’ils n’ont pas, pour être aussi affirmatif... !!!

Pourquoi ne venez-vous pas à leur secours !???

En réalité, sur toute cette période, et notamment depuis la mort d’Andreï Jdanov en 1948, le rôle réel et la responsabilité des uns ou des autres, que ce soit Beria, Khrouchtchev, Malenkov ou d’autres et leurs partisans respectifs, cela est particulièrement complexe et difficile à démêler.

En tous cas, et pour le moins déjà, les faits réellement connus sont loin, semble-t-il, de la vision caricaturale qu’en donnent les occidentaux, y incluant la vôtre...

Ne pas confondre : histoire et propagande !

Luniterre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe