Jeekes Jeekes 14 juillet 11:20

« J’espère que Madame la ministre de la santé entendra notre désarroi et que la santé des enfants de ce pays ne sera sacrifiée sur l’autel de la cupidité des laboratoires pharmaceutiques. »
 
Je crains hélas que Mme la « ministre de la santé » ne reste sourde à votre désarroi, oh combien justifié.
 
La seule chose que cette dame entende (comme tout bon politicard) c’est la douce musique du pognon qui tombe dans l’escarcelle de ses commanditaires, les laboratoire pharmaceutique.
 
Et à ce bruit ravissant elle éprouve la joie de la mission accomplie...
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe