Taverne Taverne 17 juillet 15:30

@rosemar

La solution était pourtant simple : ne pas vendre des médicaments codéinés à des mineurs. L’adulte, lui, faisant ce qu’il veut : il peut se tuer avec du paracétamol et même avec de l’alcool, qui se vend partout et qui, pourtant, n’est pas un médicament.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe