JL JL 17 juillet 10:41

Il y a deux aspectes : la défiscalisation et l’exonération de charges.

 
La défiscalisation des heures supplémentaires est contraire à l’égalité devant l’impôt : ça donne une couleur à l’argent qui n’a pas lieu d’être. A revenu égal, un cadre et un employé ayant réalisé plus de 39 heures par semaines, et le même nombre d’heures, et toutes choses égales par ailleurs, ne paieront pas le même impôt sur le revenu : le cadre paiera davantage, puisque ses heures ne sont jamais comptabilisées en heures supplémentaires.
 
Sarkozy avait fait à la fois la défiscalisation et l’exonération des HS. Comme on ne voit pas de logique à la défiscalisation seule, il faut croire que le maître des horloges a l’intention de précéder en deux temps.
 
Lorsque la défiscalisation et l’exonération des HS seront instituées, alors, il n’y aura plus de différence entre un revenu acquis par travail rémunéré en HS et un travail réalisé « au noir »
 
Qu’est-ce qui empêchera alors les chefs d’entreprises indélicats à gonfler artificiellement le poste coimptable des heures supplémentaires payées, détournant ainsi à leur profit des bénéfices rendus par le fait, occultes ?
 
Voir l’article et le forum intéressant réalisés il y a déjà quelques années et enrichi au fil du temps : 35 heures et heures sup’

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe