Taverne Taverne 17 juillet 11:45

Le président Chirac a fort bien rappelé la responsabilité de l’Etat français dans la rafle du Vel d’Hiv. Il n’y avait rien à y ajouter. A l’écoute du discours de Macron, je me pose quelques questions dont celles-ci :

- Pourquoi avoir cité le cas de la collaboration des fonctionnaires et des journalistes ? Est-ce un choix personnel (on sait que le président prise peu ces deux catégories) ? Comme d’autres auraient choisi des boucs-émissaires différents : les politiciens et les grands industriels par exemple !

- Macron a parlé de « réparation » : va-t-on devoir mettre la main à la poche, payer des impôts nouveaux pour indemniser les Juifs ?

- Il a demandé que la justice fasse « toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi » : cela veut-il dire que, si la justice n’a estimé n’y voir qu’un acte de folie au sens psychiatrique, elle a intérêt à en faire un acte antisémite ? (par ordre du président de la République) ou que la justice ne fait pas son travail correctement ?

Questions certes un peu provocatrices mais qui me viennent du trouble que je ressens à certains passages du discours.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe