mmbbb 17 juillet 12:40

Macron a un sens particulier de l histoire. Vel d Hiv, on ne peut ne pas citer Bousquet, Celui ci travaillait de concert avec les Allemands. Macron semble le nier . D’ailleurs son bureau jouxtait celui des SS . Bousquet amitié avec Mittérrand , Mittérrand élu , en 1981 , il me semble que les journalistes ne furent pas tres loquaces et s’acharnerent  avec les diamants de Giscard, En 1981 la gauche a ete frappée d’ amnésie et la droite francaise ne se chargea pas de rappeler les relations douteuses de Mittérrand. Son parcours fut l un des plus tordu des président de la 5 eme .Bousquet comme tant d ’autres ont eu une belle carriere ; il fut president de la banque indo francaise. Pean eut ce courage mais tardivement. Une partie de l élite francaise s’était avachie devant l ennemi et se protégea par la suite. Macron utilise cette histoire a dessein, l histoire est connue, qu il se taise . Chirac idem . L Etat francais non , il y eut une polémique Vichy était un état d’exception. Vichy n ’était pas la france. En revanche il eut raison d honorer le peuple de france, les « Justes » au Panthéon ce peuple de France qui sauva tant de juifs. Ce peuple simple n’ayant pas le savoir d ’ un Brasilach ou celle d un Drieu de la Rochelle mais ayant le courage qui manqua tant a cette élite pourtant tant si vénérée. Honneur aux aviateurs francais . Pilotant leur Dewoitine 520 ,ils abattirent 350 avions allemands . En 1940 c’est la faillite de l élite, cela devra être inscrit dans ce « devoir de mémoire » .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe