Decouz 12 août 22:26

De l’étude citée plus haut, il ressort que la lettre Pike-Mazzini remonte à Taxil, anti maçon, qui avait monté une mystification sous couvert de « révélations », avait été suivi par les adversaires de la Franc-Maçonnerie, puis a avoué son imposture.
Je ne dis pas pour autant qu’il n’y a pas d’influences secrètes, mais leurs acteurs n’en sont pas forcement conscients, et si on admet une influence secrète du mal ou du Mal, il est tout aussi logique dans ce cas d’admettre une influence secrète opposée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe