pipiou 12 août 23:30

L’auteur légitime donc les agressions envers les enseignants, le personnel hospitalier, les politiques, les policiers,etc ... Ben voilà on comprend pourquoi cette tendance à la violence se generalise : certains la justifient, alors pourquoi refouler ces travers antisociaux ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe