leypanou 12 août 12:24

Cédric Herrou s’est-il seulement demandé qui étaient les migrants qu’il fait passer d’un pays à l’autre en violant la loi ? S’est-il seulement demandé d’où ils venaient ? Pourquoi ils venaient ? Et même si leur venue était légitime ?  : à mon avis, la question n’est même pas là.

Il y a seulement une question à poser à ce genre de personne : sous prétexte que l’Érythrée ou l’Éthiopie sont des dictatures -sous quel critère d’ailleurs ? -, la France doit-elle se croire obligée de recevoir tous les Éthiopiens (100 millions) ou Érythréens (6 millions) qui débarquent ici clandestinement ? Et est-ce que les Français sont d’accord ?

Le problème, certainement économique, des Éthiopiens ou Érythréens devrait se régler en Éthiopie ou Érythrée, non en France.

Tant que les clandestins ne sont pas renvoyés, le flot ne risque pas de se tarir (cf l’Italie).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe