Cateaufoncel 13 août 11:32

@philippe baron-abrioux

",sans rien demander à personne ont accueilli chez eux des familles entières , les ont soignés , vêtus , nourris ou aux Italiens qui ont fait de même ?« 

lls se disaient, les uns et les autres, que les clandestins ne faisaient que passer, et qu’il était opportun de leur donner ce dont ils avaient pour qu’ils foutent le camp plus loin. Les Grecs sont maintenant »protégés" par les accords Merkel-Erdogan, mais les Italiens en prennent plein les endosses.

L’exaspération ne cesse de monter, d’autant plus que les clandestins se comportent de plus en plus avec arrogance, comme en terrain conquis. Ils comptent obtenir par la multiplication des désordres ce qu’ils attendaient, naïvement. de l’Eldorado européen, et dont l’Italie n’a pas les moyens.

Tout cela va mal finir, et on ne peut qu’espérer que ce soit pour eux, plutôt que pour nous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe