Christelle Néant Christelle Néant 12 août 22:45

@Mychris
Ressemblance Peugeot-Citroen : http://www.largus.fr/images/images/citroen-berlingo-2015-01.jpg et http://www.automobile-magazine.fr/asset/cms/964x603/19568/config/18086/a-defaut-de-renouvellement-complet-le-partner-revoit-pour-la-deuxieme-fois-son-visage-a-loccasion-du-salon-de-geneve-2015.jpg
La carrosserie, les phares etc sont quasi identiques. Donc vous êtes de mauvaise foi, bien sur que tous les modèles ne le sont pas, mais certains le sont.
La carrosserie comme le reste est soumise à brevet car c’est une création. Il y avait d’ailleurs eu des scandales après que des firmes chinoises aient copié le design de certaines voitures occidentales. Donc il y a sans doute eu un accord de PAZ pour fournir les plans de sa carrosserie voir du reste. Et qu’ensuite les bus sont quand même produits ici. Comme les médicaments génériques, les bus génériques. Et dans les deux cas il faut des ingénieurs compétents pour produire les pièces/médicaments correctement.
Votre liste de ce qui serait produit au Donbass est à pleurer de rire, cela ne fait pas 60% du bus mais à peine 30% à tout casser. Vous prenez vraiment les gens d’ici pour des débiles. Comme beaucoup de gens de Kiev d’ailleurs. Cela ne m’étonne pas. Vous croyez qu’ils les produisent comment les machines d’extraction minière produites à Yassinovataya et exportées jusqu’en Russie ? Sans moteur puissant capable de propulser l’engin tout en extrayant le minerai ? L’université nationale technique forme même des élèves à la robotique, certains font des thèses sur les interactions robot-humain, sur les peaux artificielles, etc, mais continuez de les prendre pour des mineurs décérébrés, vous allez avoir des surprises.
Cette usine est bien une ligne de production puisque 60% est produit localement, et non une simple ligne d’assemblage. Je rappelle que Donetsk s’est construite autour d’aciéries et d’usines métallurgiques. Les gens ici savent travailler le métal, ils n’en sont plus à l’âge de pierre mon cher. On a des usines de produits chimiques, des aciéries, une usine d’imprimantes 3D, une usine de machines d’extraction minière en conditions hostiles, une usine de munitions à Lougansk, etc. Réveillez-vous.
Que le design vienne de PAZ n’enlève rien à la prouesse d’avoir mis sur pied une ligne de production aussi rapidement dans un état qui a à peine trois ans, et qui est sous blocus et en état de guerre. Cela a juste fait gagner le temps du design et des essais en mode erreur/correction. Mais les bus sont et seront produits ici. Le but étant de créer des emplois et de générer des revenus pour le budget de l’état. On a jamais dit que le concept de ce bus était d’ici. On a dit qu’ils sont produits ici. Pas pareil.
Concernant l’usage du gaz, je ne sais pas ce qu’il en est dans le reste de l’Ukraine puisque je ne peux pas y mettre les pieds, mais ici en dehors des trolleybus qui sont électriques, la plupart des marchroutkas sont au gaz avec des bouteilles bien visibles assez souvent. Seules les gros bus échappent à cette règle.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe