mardi 2 mai - par Hairon

02 mai 2014, Odessa, maison des syndicats... Pour ne pas oublier

Le vendredi 02 mai 2014, Odessa. Il y a 3 ans, à Odessa, ville portuaire sur la mer Noire de près d'un million d'habitants, allait connaitre une de ses pires journées avec le massacre de la maison des syndicats. Ce jour-là, au centre-ville, des néonazis et autres racailles bandériste, bras armé du régime putschiste du maïdan fraîchement arrivé au pouvoir à Kiev, défilaient dans les rues. Dans le même temps une autre manifestation de citoyen avait lieu contre la junte putschiste et ses complices d'extrême-droite. Les affrontements dans le centre-ville entre pro et anti-maïdan font plusieurs victimes dans les deux camps. Je me souviens d'un reportage où le "journaliste" nous expliquait doctement qu'il ne s'agissait finalement que d'une bagarre entre supporter de foot qui avait dégénéré ! Bien entendu, à l'époque, aucune condamnation venant de notre vertueuse classe politique occidentale si prompte en donneuse de leçon avec ses "valeurs républicaines" à géométrie variable. Idem avec la presse aux ordres qui passera par pertes et profits (hormis l'huma et marianne) les civils massacrés par des dégénérés nostalgiques d'un régime mortifère que nous pensions définitivement banni de l'humanité après son écrasement en 1945. Ce jour-là, des personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont été assassinées car elles refusaient le nouveau régime mis en place par la ploutocratie occidentale. La manifestation des ultra-nationalistes ukrainiens soutenus de facto par Washington et ses complices, quitta le centre-ville pour se diriger sur la maison des syndicats, où des militants pacifistes de gauche (syndicalistes, communistes et autres antifascistes authentiques) étaient réunis. Des tentes étaient dressées, des barbecues, des stands se trouvaient devant la maison des syndicats, le tout dans une ambiance bon enfant, malgré la gravité des événements depuis le coup d'état de février 2014. S'en étaient trop pour les pro-ue et leurs nervis bandéristes. Pour la gloire de l'Ukraine et des valeurs de la "grande" Ukraine, il fallait "nettoyer" ce nid d'empêcheurs de tourner en rond. Les autorités locales portent une lourde responsabilité dans les événements de cette tragique journée. La passivité des policiers (visible sur les vidéos et d'après les témoignages des victimes qui ont survécu), l'arrivée plus que tardive des pompiers (plus de 20 minutes !) et l'emprisonnement de plusieurs dizaines de syndicalistes et sympathisants de gauche signe très clairement cette complicité lors de cette funeste journée. Pareil : où en est l’enquête ? Si enquête sérieuse il y a ! Nous pouvons voir dans cette vidéo cette foule haineuse balancée des cocktails molotov sous les applaudissements, entendre des tirs, et à la vue de ses images comprendre que les gens qui tentaient une sortie pour fuir le brasier étaient promis à une mort certaine ! Nous voyons une barrique sur patte tirer avec son pistolet en direction du bâtiment. Ce criminel a-t-il été arrêté ? Car il facilement identifiable sur les images. Si moi j'ai vu cette vidéo, qui me fera croire que les autorités judiciaires ne l'ont pas vue ?

https://www.youtube.com/watch?v=IVXm9nnY-AQ

Dans cette vidéo nous pouvons voir la manifestation des pro-UE. Nous y voyons des racailles nazillone et autres autre dégénérés du même acabit casser, hurlant comme des soudards et effectuant des dégradations tout en agressant des russophones comme pour un pogrom organisé bien en amont. Comme quelques semaines plus tôt à Kiev nous retrouvons ces serviles larbins de l'oligarchie atlantistes (les idiots utiles du système), casqués et armés allants à la chasse de leurs opposants, comme les chemises brunes hitlériennes dans les années 20 et 30. On ne change pas une équipe qui gagne...au début !

https://www.youtube.com/watch?v=rHal5LYnUNU

 

Je vais vous épargner les photos prises après ce massacre. Elles sont connues et pour celles et ceux qui veulent les voir, google image est votre ami. Bon courage... Il y a eu ce reportage de Paul Moreira, qui loin d'être parfait (en particulier le volet concernant des troupes russes dans le Donbass. Troupes qui n'existent que dans la propagande du régime de Kiev et chez ses complices serviles de la pressetitué occidentale et dans la classe politique atlantiste), lève le voile sur ces milices néonazies et bandéristes en Ukraine. Bien mal lui en a pris, car "ses collègues" de la merdiacratie lui sont tombés dessus à bras raccourcis avec le concours...de l'ambassade de la junte de Kiev à Paris demandant de ne pas diffuser ce reportage accablant pour la légende de la pseudo révolution de la dignité.

https://www.youtube.com/watch?v=TA7xRudTVdo

Le reportage de Paul Moreira :

https://www.youtube.com/watch?v=Z3K3SZAg0gg

Je parlerais bien du bilan humain, mais il va d'une quarantaine à près de 400 morts pour cette journée sombre pour l'humanité. Saurons-nous un jour combien de personnes ont péri dans ce crime de masse ? Peut-être ? Mais ce jour ne pourra exister qu'une fois le régime de factieux qui s'est illégalement emparé du pouvoir avec ses complices des milices brunes seront définitivement chassés, traînés et jugés devant les tribunaux. Car, cette junte honnie n'a malheureusement pas que ce crime sur les épaules. Les morts de la place du maïdan, les opposants politiques, syndicalistes, journalistiques eux aussi décédés ou blessés, emprisonnés où eux et leur famille vivent sous la terreur depuis maintenant plus de 3 ans demanderont aussi des comptes à ces voyous et ces criminels. Pareillement dans le Donbass, où le régime de Kiev massacre des civils depuis plus de 3 ans avec l'approbation de Washington, du Canada, de l'UE et ses kapos journalistiques bien silencieux sur ce volet, mais au garde-à-vous dès qu'il s'agit de fustiger Moscou au sujet de la libération de la Syrie de la racaille-égorgeurs qui bosse objectivement pour les intérêts de l'oligarchie occidentale ! Ce reportage d'euronews est une honte absolue ! Il parle de pro-russes, ce qui de facto place les victimes comme des suspects et donc des méchants. Il parle de combat ! Mais quel combat ? C'est un lynchage ! Il parle d'un incendie ! Mais qui a balancé les bouteilles incendiaires ? Le feu est parti tout seul, par magie ? C'est typiquement avec ce genre de reportage bidouillé et orienté que la profession de journaliste s'est définitivement fourvoyé depuis bien trop longtemps ! Après ce genre d'insanité perpétré contre la mémoire de tous ces morts, il faudrait que je gobe le reste ? Le reportage d'euronews :

http://fr.euronews.com/2016/05/03/ukraine-les-pro-russes-pleurent-leur-morts-a-odessa

Il ne faudra jamais oublier que hollande et son gouverne-ment de vendu ont autorisé le criminel Porochenko à défiler à Paris suite à l'attentat de Charlie hebdo ! Quelle honte pour la France d'avoir laissé ce criminel de guerre et contre l'humanité défiler dans les rues de notre capitale ! Flamby et sa clique n'auront fait que nous salir, nous insulter et nous mentir pendant cette mandature qui va enfin prendre fin... pour malheureusement mieux continuer avec la baudruche de macaron. Pauvre France... Le criminel Porochenko est à l'extrême-droite sur la photo. Il est sa place en même temps... Juste par curiosité, il est 12:00 à Donetsk au moment où j'écris ces lignes et en tapant sur google le mot Odessa, avec la fonction article de moins de 24 heures, il n'y a absolument aucun média qui en parle ! Moi je n'ai pas oublié, les Ukrainiens qui vomissent ce régime mortifère non plus, et le peuple libre du Donbass également. Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)



5 réactions


Réagir