mardi 2 mai - par Aimé FAY

1 franc = 1 euro : c’est peut-être pour demain !

Un nouveau franc sera égal à 1 euro ne cesse de répéter la présidente du Front national afin de rassurer son électorat, celui qui compte bien la porter au pouvoir dans quelques jours, le 7 mai 2017 !

La parité franc/euro : absurdité !

Non Marine Le Pen, ce n'est pas vous qui fixerez, in fine, le cours du franc par rapport à l'euro et aux autres grandes monnaies internationales. En disant : 1 franc = 1 euro, vous et votre équipe mentez... et montrez encore pleinement votre incompétence monétaire et économique, votre incrédibilité. Il en est de même pour votre nouvel allié d'opportunité  : Nicolas Dupont-Aignan (lien 1) (lien 2) (lien 3) (lien 4). Comment cette personne là, peut-elle être demain Premier ministre ?

Votre incompétence pourquoi ? Parce que le cours d'une monnaie librement convertible − nous espèrons que le franc le sera, si malheureusement vous étiez élue − n'est pas fixé par sa génitrice ou son géniteur comme dans les pays pauvres ou les dictatures, où la monnaie est inconvertible, mais par le marché : le marché des changes international. Marché qui fonctionne 24h/24 et 7j/7. Le cours d'une monnaie y est fixé par la loi de l'offre et de la demande. C'est comme cela - pas autrement - et vous n'y pouvez rien !

Votre incompétence sera même amplifiée si, par exemple à l'automne 2017, vous écrivez et déclarez, encore, que vous osez fixer le cours du franc à 1 euro. Vous serez la risée du monde développé et la France entière, notre pays, avec vous !

Par ailleurs, dans votre projet (Tout ce qu'il faut savoir sur la fin de l'euro !) vous dites textuellement que "L’euro est surévalué par rapport aux autres monnaies du monde. Cela pénalise les exportations […]. [...] le bilan de l’euro est désastreux [...]. [...] les ravages de l’euro, monnaie surévaluée [...].".

Bref ! vos rengaines habituelles, parfois changeantes (notre article de demain, 3 mai), mais désormais bien connues de toutes et tous.

Si l'euro est si mauvais, si destructeur… pourquoi créer une nouvelle monnaie - le franc - ayant la même valeur ?

Quelle est donc votre crédibilité à vouloir gouverner le pays ?

Vous n'êtes évidemment pas crédible et votre principal conseiller, énarque de surcroit (Florian Philippot, probable futur ministre de l'Économie), ne l'est pas non plus. Vos incompétences conjuguées vous font dire tout et le contraire de tout !

Pourquoi ? Nous imaginons que vous n'êtes pas totalement idiots tous les deux. Vous savez très bien que la raison n'est pas de votre côté ! Vous dites de grosses âneries, mais cela demande, pour les contrer, des connaissances que beaucoup n'ont pas dans votre électorat. Cela s'appelle de la tromperie, de la manipulation, de la démagogie… du populisme spécieux le plus archaïque.

Par ailleurs − toujours dans votre projet (Tout ce qu'il faut savoir sur la fin de l'euro !) − vous parlez de dévaluation compétitive : "[...] les conditions (dites de « Marshall-Lerner ») sont remplies en France pour qu’une dévaluation soit bénéfique. [...]. [...] elle relancerait les exportations et donc la croissance et l’emploi [...].". Absurde : vous dévaluez... mais 1 franc reste égal à 1 euro ? C'est vraiment n'importe quoi !?!

Bon ! Soyons objectifs et cléments. Jouons un instant votre jeu !

Si vous voulez instaurer une monnaie dévaluée (c'est-à-dire dépréciée, donc faible), il ne faut pas fixer le cours du franc à 1 euro, mais plutôt à 0,90… ou 0,70 euro. Par ailleurs, si le franc est une monnaie convertible − ce qu'on espère, car la France n'est quand même pas un pays pauvre… aux frontières monétaires fermées −, ce n'est pas vous, Marine Le Pen, qui en fixerez le cours. C'est le marché des changes ! Cela veut dire que, une fois au pouvoir, probablement et malheureusement dès le 7 mai :

- Si la confiance que vous inspirerez est bonne, voire excellente, le franc sera immédiatement demandé (achat) et son cours s'appréciera de quelques points. On aura peut-être : 1 franc = 1,10 euro ou plus ; 1 franc = 1,20 dollar ou plus. Le monde voudra détenir du franc, car il sera une monnaie forte et recherchée. Notre dette diminuera en valeur 1 et nos importations en dollars ou en euros seront moins chères. Mais, en contrepartie, nos exportations seront plus difficiles et nos entreprises exportatrices souffriront, voire licencieront, si elles n'arrivent pas à baisser leur prix, baisser les salaires ou leur marge et/ou à augmenter sensiblement leur productivité ainsi que leur qualité ou bien monter en gamme !

- Si vous n’inspirez pas confiance (ce que nous, n'ayant pas voté pour vous, nous ne souhaitons absolument pas, car la France sera terriblement et durablement affaiblie), le franc sera immédiatement chahuté et son cours se dépréciera de plusieurs points. On aura peut-être : 1 franc = 0,70 euro ou moins encore. Le marché des changes vendra du franc à terme pour spéculer sur sa baisse, car notre nouvelle monnaie sera considérée comme une monnaie faible, voire même exotique. Notre dette explosera en valeur 1 et nos importations en dollars ou en euros seront très chères. Mais, en contrepartie, nos exportations seront facilitées, à condition que la dépréciation du franc soit importante (supérieure à 30 ou 40%. Voir courbe en "J" (ici, fin du paragraphe 1°)) et que nos entreprises n'augmentent pas leur marge et/ou les salaires, donc leur prix ! À court terme cela peut paraît attrayant de voir le volume de nos exportations croître, mais la faiblesse de notre monnaie ne va pas encourager nos entreprises à faire des efforts de gamme, de qualité, d'innovation, ni même de productivité. In fine, nos entreprises exportatrices seront cantonnées dans le bas de gamme… avec des bas salaires, comme corollaires.

Par ailleurs, sachez madame Le Pen : qu'une monnaie faible n'a jamais créé d'emplois (voir article paragraphe 1°), sinon tous les pays pauvres seraient riches… l'emploi étant créateur de richesse.

Dès votre élection, que choisira le marché des changes ? Un franc fort ou un franc faible ? C'est-à-dire : une France forte ou une France faible ?

Laissez le marché des changes décider ! Arrêtez de vous enfermer dans votre incompétence ! Vous n'êtes déjà pas crédible, pas de taille pour gouverner... n'en rajoutez pas encore !

Arrêtez aussi de faire croire à votre corps électoral que c'est vous qui allez tout définir, tout décider. C'est un mensonge, une tromperie de bas étage, la France n'est pas et ne sera jamais la Corée du Nord !

Mais, vous nous direz qu'en période électorale, c'est le jeu de dire tout et n'importe quoi pour accaparer les voix des gens (malheureux ou déboussolés) qui croient aux paroles des personnes comme vous. Personnes dont le métier − véritable aspirateur à voix − est uniquement de faire de la politique 2 en se nourrissant du malheur des populations les plus fragiles économiquement et socialement. Honte à vous !

Malheureusement, pour beaucoup de celles et de ceux qui vous écoutent et vont voter pour vous, le 7 mai, seul compte le fait de bien parler, de dire ce qu'ils veulent entendre, d'être sympathique et télégénique. Vous êtes malheureusement tout cela Marine Le Pen !

In fine, nous pensons : qu'amateurisme, incompétence, incrédibilité... et sophisme sont au cœur de votre projet et cela le rend funeste pour notre pays. Pourtant, 7,7 millions de personnes 3 ont pensé, ce 23 avril 2017, que vous, dame Le Pen, êtes leur avenir et même l'avenir de la France !

Heureusement que 39,3 millions de Françaises et de Français pensent apparemment le contraire. Cela devra être quand même confirmé le 7 mai prochain ! Le vote Macron est donc indispensable !

 

N.B : Le cours du franc est le premier sujet que nous voulions aborder. L'autre est que l'on ne change pas de monnaie comme cela, du jour au lendemain.

Faut-il vous rappeler que ça nous a pris 2 ans pour passer du franc à l'euro et que cela nous a coûté plusieurs milliards avant que nous ayons des euros dans notre poche, dès le 1er janvier 2002.

Alors, arrêtez de prendre les électrices et les électeurs pour des vaux 4, comme les leaders du Brexit l'ont fait pour le peuple britannique ! Ces malotrus, traîtres à leur peuple, ont d'ailleurs tous refusé d'assumer leurs responsabilités. Ces poltrons se cachent aujourd'hui 5

1. Si notre dette est de 2 100 milliards d'euros et que le franc (fort) vaut 1,10 euro, la valeur de notre dette ne sera que de 1 909 milliards de francs. Si 1 franc = 1,20 euro, elle ne sera que de 1 750 milliards de francs.

Par contre, si 1 franc (faible) = 0,90 euro, la valeur de notre dette sera 2 333 milliards de francs. Et, 2 625 milliards de FN si le 1 franc vaut 0,80 euro. Ou : 3 000 milliards de francs, s'il vaut 0,70 euro.

2. "[...] la politique est devenue un métier exercé par des gens qui n'en ont exercé aucun avant et qui n'ont aucune formation pour en exercer un autre après." (Jacques Attali : 100 jours pour que la France réussisse, p. 14).

3. Rappelons Proudhon quand il écrivait : "Le peuple, incapable encore de juger sainement ce qui lui convient, applaudit également aux idées les plus opposées, dès qu'il entrevoit qu'on le flatte : il en est pour lui des lois de la pensée comme des bornes du possible ; il ne distingue pas mieux aujourd'hui un savant d'un sophiste, qu'il ne séparait autrefois un physicien d'un sorcier." (Proudhon : Lettre à Messieurs les Membres de l'Académie de Besançon. Paris, le 30 juin 1840).

4. De Gaulle aurait dit que "83% des électeurs sont des vaux". À vérifier. Par Monsieur Philippot peut-être ?

5. "Ceux qui ont provoqué ce résultat (le Brexit) quittent la scène les un après les autres : Johnson, Farage, d'autres", a commenté, mardi 5 juillet 2016, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, les qualifiant "de rétro-nationalistes, pas de patriotes".

 

Quelques autres articles de l'auteur sur le sujet :

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 1 / 2 (lien)

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 2 / 2 (lien)

L'électeur est-il pris pour un gogo ? (lien)

Quid de la compétitivité hors-prix de la France ? (lien)

L'État-providence un enjeu discret de l'élection présidentielle (lien)

Du protectionnisme, de celui du Front national en particulier (lien)

La mondialisation 1, 2 et 3 (lien 1) (lien 2) (lien 3)

 

Crédit photo : Baudelet.net (ajout de A. Fay : "L'avenir... signé Le Pen").

 



100 réactions


  • troletbuse troletbuse 2 mai 08:35

    @ l’auteur
    J’espère que vous avez mis une couche-culotte car vous avez l’air de mouiller. C’est gênant surtout quand on marche avec Macaron.


    • velosolex velosolex 2 mai 16:19

      @troletbuse
      L’invective et la moquerie sont les marques des bas du front. 

      Ensuite viennent les coups !
      Ainsi vous en aurez pour votre argent. 
      Mais ne vous étonnez pas demain de ne plus disposez que de francs CFA

      Ca serait comique que ce parti après tant avoir brocardé les migrants, Africains entre autres, en importe la monnaie de singe.
       Ceci dit sans arrière pensée douteuse.
      Cette Marine là, l’avez vous vu ne s’est pas risqué dans le port de Lorient ; 
      Gast ! Elle aurait bien été reçu...Pas prophète en son pays, elle a été vomir son boniment ailleurs que sur le port de pèche, où la vente à la criée en a pourtant entendu de toutes les couleurs. 

      "Si tu aimes, ne vote pas Marine. 
      Car celle n’a pas de voiles, mais qu’un vieux diesel ! 

    • Ouam Ouam 2 mai 19:30

      @velosolex
      certes la franc montretout ne vaudra pas grand chose.
       
      mais pas plus que l’euro bientot ou tous les économistes un peu sérieux parient sur sa chute
      et la c’est pas 20 ou 30% que tu perdra...c’est la totalité (100%)
      les emprunts russes cela te dit quelque chose, ou les emprunts de john law non plus ?
      veimar non plus ? (etc...)

      je renvoie sur l’exellent jovano qui est certainement un des plus compétents dans le domaine, car lui, il à prévu la crise finance de 2008 et plusieurs mois avant (je le suivais déja lorsqu’’il prevenais)
      une monnaie sans état, il y en à eu des paquets dans le passé, une qui à survécu ?
       laquelle ? surtout celle avec la bce qui fait un max de Q.E. et qui elle n’est pas le $
       
      Meme si macron$ y croit comme le crapeau qui se voulais plus gros que le beuf smiley

      ouam,


    • Onecinikiou 2 mai 21:47

      M. FAY ne comprend visiblement pas qu’une monnaie ne peut correspondre qu’à la compétitivité de l’appareil productif d’une nation et d’une seule, et des aspirations, sentiment d’appartenance et principe de solidarité d’un peuple et d’un seul. 


      M. FAY réduit le monde, les sociétés humaines, les rapports de force idéologiques comme la plus élémentaire réalité anthropologique à son seul économisme abscons, sans vision, sans projet, sans raison, et sans matérialité. 

      Mais l’économie M. FAY, vous devriez pourtant le savoir, ne commande la politique et encore moins la géopolitique, ce sont elles qui sont premières et qui utilisent l’économie comme un moyen et non une fin. 

      Et puis votre prétention à la scientificité, venant d’un obscur économiste incapable de relever la tête de ses courbes statistiques pour voir le monde tel qu’il est, non tel que vous aimeriez idéalement qu’il soit (au hasard : une zone monétaire optimale...), vous me faites doucement rigolez. 

    • Oupouaout Oupouaout 2 mai 23:10

      @velosolex
      17h00 ce jour port de Lorient , j’ai trimé sur un vieux diesel, ligne d’arbre tout le tintouin, le vieux
      diesel est pret a sortir cette nuit . Je suis passé prendre un ptit noir au Balto ensuite je suis remonté chez Luis « Chez Finette » pour le télégramme.
      Je sais pas quelle port de Lorient vous vivez, Le mien il est plein de bas du front, des metallos a la
      construction/réparation navale, des matelots, des patrons pécheurs, des nanas des ateliers de marées, milles regrets pour ce que j’oublie .
      Ca fait peur hein , moi je le vis très bien, c’est gens là ne vous jugent pas eux. vrais que parfois
      des coups partent, mais rien de bien méchant comparé aux année 70/80 qui elle étaient rouges,
      a l’époque 79 j’avais réussis a me faire copter pour gratter quelles que heures comme docker occasionnel, tous les soirs je me tapais Lanester HLM La Gaieté le port a pied souvent pour rien j’y ais gagner l’art de casser des bouches et y ais laissé mes dents de puceau (pas grave toutes de traviole) juste avant de partir comme Bifin EV (ils m’ont payé une belle stellite)
      22 ans plus tard j’y suis revenus, et j’en suis trés heureux.

      Bas du front mais dans l’honneur pas comme certain, donneurs de lecons mais fraudeur a la
      carte scolaire.

      Au plaisir sur la Perriére a moins que vous fréquentiez les voileux a Cité de la mer

      Sans rancune entre morbihannais
       
      Bonne soirée.
       


    • velosolex velosolex 3 mai 00:57

      @Oupouaout

      Le parlé est joyeux et sent la grappe fleurie. A vrai dire je ne tire des bords maintenant que sur mon vélo. Des marins et des équipages j’en ai beaucoup croisés, par toujours entiers. Je me souviens d’un capitaine de pétrolier qui cherchait son 300 000 tonnes au bout du quai, se plaignant qu’on lui avait piqué, sans se rendre compte qu ’il était dans un pavillon de psychiatrie. 

      J’aime Lorient, ses ports et ses cicatrices, une ville cassée par la guerre, qui échappe aux catalogues touristiques. Quel dommage qu’ils aient détruit ce pont tournant construit pour les sous marins allemands ! J’ai tiré des kilomètres de photos noirs et blancs bien avant le numérique. Il parait qu’ils vont construire sur le toit des bunkers de la base sous marine qui hébergeait les U Boot la plus grande station solaire de France. Que les nids de guerre deviennent des miroirs d’énergie, est une idée révolutionnaire. Des idées, passons aux actes !
       Ce pays d’armor et d’arvor les gens, selon quelquefois quelques kilomètres de fait, aussi rapidement que la lumière dans le ciel. La mer et la lumière ne connaissent pas les frontières. C’est pour cela que la plupart des pays de mer sont accueillants. 
      Est et ouest, ce Morbihan a toujours été une terre de notables et de brigands, avant même qu’on pende Marion du Faouet, et que Georges Cadoudal ne défia le Napoléon le long de la rivière d’Etel, dans sa cachette de Locoal Camors, face à Saint Hélène, le village.
       Napo aurait du se méfier, y voir un présage !
       La Marine , version franc, ou euro, est une fausse sœur de la côte, qui se déguise comme Bécassine pour plaire aux touristes, cherchant à les convaincre qu’elle a du fond, alors qu’elle ne fait que patauger dans la vase. Vase à marée basse sur le Blavet qu’on contemple du haut du haut du bonhomme, faisant des clins d’oeil à sa bonne femme hissée sur l’autre pilier du pont, tout près du cimetière des bateaux de Kerhervy en Lanester. 
       Son papa, à Marine, qui s’appelait infanterie, a toujours tenu davantage du vieux corps mort où l’on s’enfonce, ou l’on se fait bouffer par les tarets, que de la fière goélette qui flotte au vent.
       C’est cela qui fait rêver. Pas papa fouettard ni sa fille. Je parle du vent. 
      Celui contre lequel on lutte quand on monte en danseuse la cote de Quistinic. 
      Pas moyen de tirer des bords sans avoir bu un verre, ou deux
      Mais ce qui fait bouger le drapeau, ce n’est même pas le vent. 
      C’est l’esprit. 

      Bien à vous. Au festival des bagadou peut être, vous me reconnaîtrez. Facile, j’ai une canette de Jeanlin en main

    • velosolex velosolex 3 mai 01:05

      @velosolex

      Rectificatif
      Confondu Locoal Camors et Locoal Mendon. 
      Mille excuses pour Cadoudal, sa cachette,et la susceptibilité des gens du cru. 
      Une heure de vélo en roulant bien entre les deux localités ; a Camors il y a encore un sabotier ; et une eau miraculeuse dans la foret. 
      C’est pas là que Marine vient se ressourcer. 
      Sinon elle serait polluée

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 mai 01:52

      @troletbuse


      Voter blanc ou s’abstenir, c’est faire élire Macron. Ceux qui ne se l’admettent pas sont des hypocrites ou des sots.. Ca ne se discute même pas sérieusement.

      Pierre JC Allard

    • Remosra 3 mai 02:01

      @Pierre JC Allard

      Sérieusement ?
      Vous voulez forcer les gens à voter pour ce qu’ils ne croient pas ?
      On ce demande qui sont les sots !
      Ou peut être que votre pensée unique n’émerge pas une possibilité autre que celle que vous avez envisagée, et donc de part ce fait, vous semblez assez réduit à la sottise et à la pensée réduite qui parait vous définir !
      Votez brave gens pour un idiot ou une sotte, ça ne peut que vous être bénéfique !


    • franc 3 mai 05:38
      @Onecinikiou
       
      très bonne réponse à ce monsieur Fay d’arrogance et de stupidité qui pense pouvoir réduire la vie à l’économisme et plus encore à l’économisme financiariste

    • ERANOVA 3 mai 21:58

      @Onecinikiou
      Oui, heu... Avant de donner des leçons sur les rapports dialectiques entre économie (ou plutôt chrématistique) et géopolitique (vaste sujet que le rapport entre nécessité, politique et géographie ; qu’une saillie à la va vite ne suffira pas à élucider) ; il faudrait peut-être d’abord distinguer monnaie et devise. Le franc, l’euro sont des devises, pas des monnaies à proprement parler. La vraie monnaie, c’est du métal précieux. 


      Un pays vraiment souverain garde lui-même ses réserves de monnaie (or, argent, etc...) : c’est ce qu’on appelle le Trésor. Or depuis 1973, le Trésor de France est misé sur les places financières et converti en dette ; quant aux réserves physiques d’or et autres métaux précieux, elles sont stockées chez des voisins.
       Alors, question : le trésor de France (celui sur lequel sa monnaie nationale est censée s’appuyer) il est passé où ? 

      Je veux dire : l’or d’Allemagne et celui des pays-Bas sont en train d’être rapatriés des US. 

       Mais l’or de la France, il est où exactement ? En Angleterre (comme 80% des réserves d’or des pays européens ; 160 milliards d’euros) ou à la FED ! 

      Parler de souveraineté monétaire sans régler effectivement l’épineux problème de la dette ( et des relations de la France avec ses suzerains monétaires) et de la disponibilité plus que hypothétique du Trésor en garantie de la monnaie nationale, c’est de la démagogie ou pire, de l’incompétence. 

       Et ce n’est pas une lettre ouverte à la BDF en 2014, qui y changera quoi que ce soit.
       Il faudrait peut-être distinguer « Tiens ! » et « Tu l’auras… ». Promesses, promesses…

  • sarcastelle 2 mai 08:37

    L’auteur peut déblatérer comme il veut ; je m’en moque et je voterai Asselineau. 


  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 2 mai 08:43

    Vous nous prenez pour des buses aimé....quand les chinois veulent dévaluer leur monnaie pour doper le commerce extérieur..que font ils ? et bien ils le font...

    http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/08/12/la-chine-annonce-une-nouvelle-forte-baisse-du-yuan-face-au-dollar_4721674_1656941.html


    • Taverne Taverne 2 mai 10:16

      @Hecetuye howahkan

      C’est vrai que la Chine ressemble à s’y tromper à l’Europe et à la France ! smiley
      Vous n’auriez pas un autre exemple aussi édifiant ? Les Zoulous, par exemple.
      Ne vous étonnez pas que l’auteur, expert en économie et en finances, ne s’abaisse même pas à répondre des arguments aussi indigents.


    • foufouille foufouille 2 mai 10:49

      @Taverne
      réponse aussi idiote, par contre la chine exporte beaucoup.


    • Ben Schott 2 mai 10:51

      @Taverne
       
      « C’est vrai que la Chine ressemble à s’y tromper à l’Europe et à la France ! »
       
      L’archétype de l’argument spécieux ! A peu près aussi valable que « votre politique n’est pas applicable, parce que voyez-vous le monde change ! »
       

      Dites-nous donc plutôt pourquoi la France ne pourrait pas déprécier sa monnaie comme la Chine, mais comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs ? Qu’on rigole.
       
      « Vous n’auriez pas un autre exemple aussi édifiant ? Les Zoulous, par exemple. »
       
      Les Zoulous sont la première économie mondiale ?
       
      L’auteur est un « expert », oui... comme vous en philosophie !  smiley
       

       


    • Taverne Taverne 2 mai 10:58

      @Ben Schott

      Le Pen n’aura pas à dévaluer la monnaie puisque la dépréciation du franc se fera hélas tout de suite et dans des proportions telles que les ménages français seront ruinés, leurs économies et leurs retraites ou salaires ne vaudront plus rien au moment d’acheter des biens.

      Ne tombez donc pas dans le piège qui est de faire croire que ce sera une décision délibérée et utile de Le Pen : ce sera une conséquence néfaste de sa politique économique et monétaire protectionniste. Le franc perdra de sa valeur par lui-même face à l’euro.


    • Remosra 2 mai 11:04

      @foufouille

      Ne cherchez pas Foufouille, Taverne et Aimé FAY ont des arguments qui contrediront tout ce que vous dites, car ces deux pseudos experts, nous ont bien démontré que rien n’était possible, tout en évitant de proposer des solutions ! Car si une solution est proposée, un espoir naitra !
      Mais ces deux corbeaux ne veulent pas voir d’espoir, ils ne veulent que pessimisme et détresse morale. Ils s’en nourrissent et chérissent ces moments de voluptés qui donnent tant de plaisir façon bondage ! Car comme ce dernier mot le signale, à partir du moment ou vos entraves sont bien ficelées, alors vous ne pouvez vous échapper de leur noir idéologie.
      TREMBLEZ brave gens, car RIEN n’est possible, et donc vous allez continuer à subir toutes ces injustices !
      En image, voici nos deux compères !
      http://fcg.rugby.free.fr/upload/tucy7ytmzj.jpg


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 11:07

      @Remosra
      Votre expertise est claire vu le nombre de vos brillants articles ( 0 + 0 = ?)  !


    • Ben Schott 2 mai 11:11

      @Taverne
       
      Popaul, expert en philosophie et en boule de cristal !
       


    • foufouille foufouille 2 mai 11:15

      @Taverne
      "dans des proportions telles que les ménages français seront ruinés, leurs économies et leurs retraites ou salaires ne vaudront plus rien au moment d’acheter des biens."
      c’est ce qui s’est passé aux époques de dévaluations du franc ?
      ou la valeur des biens immobiliers étaient abordables pour tous ?
      les gens étaient ruinés ?


    • foufouille foufouille 2 mai 11:17

      @Remosra
      ce sont surtout des bourgeois qui ont peur de perdre leurs 15% de rendement du bon fonds de pensions.


    • Taverne Taverne 2 mai 11:25

      @foufouille

      C’est ce qui s’est passé dans les années 30 en Allemagne. Parce que nous parlons d’une forte dévaluation incontrôlée, ce qui n’a rien à voir avec une dévaluation volontaire, mesurée et contrôlée.


    • Remosra 2 mai 11:34

      @Aimé FAY

      Ah oui je l’avais presque oublié cette rétorique !
      Et le compte rendu de la fondation RES PUBLICA au sujet du Franc, vous l’avez squizzée ?
      Petit rappel Monsieur qui met des articles à profusion et qui à chaque fois en prend pour son grade ! (on dirait que vous ne retenez pas les leçons) !
      Je vous ai retrouvé le rapport au sujet de l’éclatement de l’Euro et donc du retour au Franc !
      Bonne lecture à vous !
      https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2015/12/etude_euro_respublica.pdf


    • Remosra 2 mai 11:36

      @Aimé FAY

      Désolé j’ai été trop vite, pour éviter de vous taper tout le rapport, ça commence à partir de la page 80, mais je pense quand même qu’il faut lire l’ensemble pour arriver à la conclusion sur l’arrivée du Franc !


    • Ben Schott 2 mai 11:44

      @Taverne
       
      « C’est ce qui s’est passé dans les années 30 en Allemagne. Parce que nous parlons d’une forte dévaluation incontrôlée, ce qui n’a rien à voir avec une dévaluation volontaire, mesurée et contrôlée. »
       
      Il n’y a que vous qui parlez d’une « dévaluation incontrôlée », je vous signale. Et vous en parlez parce que vous fantasmez en permanence.
       
      Et l’honnêteté élémentaire vous eût fait préciser que la crise économique des années 30 en Allemagne, que vous évoquez à dessein, Hitler n’y était absolument pour rien.
       


    • foufouille foufouille 2 mai 11:44

      @Taverne
      tu oublies la crise de 29 aux usa.
      dans nôtre cas, ce serait contrôlé comme pour la chine ou le franc.
      quand la bulle immobilière éclatera ce sera incontrôlable.


    • Zolko Zolko 2 mai 12:42

      @Aimé FAY : « @Remosra : Votre expertise est claire vu le nombre de vos brillants articles ( 0 + 0 = ?)  ! »
       
      Bon, OK, moi j’en ai écrit 5 (d’articles) dont 2 sur la monnaie, alors moi je peux le dire : vous dites des âneries. La parité 1 Franc = 1 €uro sera le cas à l’introduction du (nouveau) Franc, ensuite ce nouveau Franc va se dévaluer d’environ 20-30% en quelques jours, puis il sera aussi stable que la balance commerciale (ou de paiements, faut voir les détails) Française.
       
      Les exportateurs seront gagnants, les salariés et PME ne seront pas affectés, les seuls qui perdront seront les rentiers.


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:46

      @Zolko
      Merci, c’est mon article de demain !


    • Gavroche 2 mai 13:03

      @Zolko


      « les seuls qui perdront seront les rentiers. » ceux que vous appelez des rentiers seront essentiellement  les millions de pauvres gens avec un livret A ou une assurance vie, péniblement  constitués pour servir en cas de coup dur. Il perdrons 30% de leur épargne.

      Les rentiers riches eux , même s’ils perdent quelques millions, il leur en restera encore suffisamment pour entretenir le yacht !

      Sachant que nous ne fabriquons plus rien et qu’il faudra des dizaines d’années ^pour reconstituer le tissu industriel, , vous dites « ce nouveau Franc va se dévaluer d’environ 20-30% en quelques jours, »  et que les salariés ne seront pas affectés ?

      Il faudra bien continuer d’acheter ailleurs mais en payant 20 à 30 % plus cher  les matières premières, le pétrole, mais aussi toute la consommation courante, le peu de made in France étant abordable que par les riches.

      Comme il faudra se protéger des importations, il faudra y mettre des taxes aux frontières, conséquentes pour être dissuasives.

      20 à 30% plus cher, plus les taxes frontières 30% =  +60%, voilà ce que coûtera tous ce que nous achetons ailleurs, c’est à dire l’essentiel.
      Sachant que les salaires ne risquent pas d’augmenter, qui pourra supporter de telles conséquences ? 


    • Ar zen Ar zen 2 mai 13:12

      @Gavroche

      Vraiment n’importe quoi ! Un commentaire vide de sens. Un ramassis d’idioties. 

      Lisez, cela vous mettra du plomb dans la cervelle.


    • Gavroche 2 mai 13:17

      @Ar zen


      Vraiment n’importe quoi ! Un commentaire vide de sens. Un ramassis d’idioties. 

      En effet je n’aurais pas osé vous le dire mais si vous jugez ainsi vous même votre commentaire, je vous croit volontiers ; 
      Le fait d’avoir basculé vers Lepen vous fait éloigner de la classe d’Asselineau en vous faisant adopter le langage habituel de ses partisans ici.

      Mais je vous croit récupérable, contrairement à d’autres.
      Cordialement.

    • Zolko Zolko 2 mai 13:25

      @Gavroche : « Sachant que nous ne fabriquons plus rien et qu’il faudra des dizaines d’années pour reconstituer le tissu industriel... »
       
      ben va falloir se sortir les doigts du cul et aller un peu plus vite alors. En fait, en filigrane, entre les lignes, on lit que ce que vous souhaitez est de ne rien branler et d’avoir des smartphones et des T-shirts à pas cher. Fabriqués par des enfants au Bengladesh. Avec du pétrole pas cher venant de l’Arabie Saoudite. Là, effectivement, nous ne sommes pas du tout du même bord.
       


    • Leonard Leonard 2 mai 13:47

      @Aimé FAY

      Mon pauvre Aimé...

      Vos derniers articles sont tellement lus... En moyenne à peine 2000 vue pour 2017... Avec des torchons...

      Et vous osez venir la ramener ? (oui va voir mes articles et FTG =) )


    • Gavroche 2 mai 17:43

      @Zolko


      En effet , on demandera aux gens de travailler plus sans gagner plus car d’après vous ils se gondolent sans rien faire.

      Et si possible baisser les salaires pour être « compétitifs » pas vrai ? et en même temps payer l’indispensable 60% plus cher, y compris pour les chômeurs,  pour que les « patriotes nationalistes » puissent vivre leur rêve souverainiste infantile et irresponsable

      On ne peut être souverains quand on est fauché, on est forcément dépendant.

      Les milliardaires apatrides font travailler l« es enfants au Bengladesh. Avec du pétrole pas cher venant de l’Arabie Saoudite. » pour leur seul profit.

      « ce que vous souhaitez » ..... moi je ne souhaite rien, j’ai assez travaillé comme ça pendant 40, pas pour mon profit !
       Les français travaillent déjà beaucoup, ceux qui ont du travail, moi je suis pour que les requins de la finance « se sortent les doigts du cul  » hors de leurs châteaux , comme vous dites si élégamment, 

      A lieu de se prélasser sur leurs yachts, piquer les milliards que leurs esclaves leurs fabriquent pour les planquer en suisse ou délocaliser leurs usines pour gagner toujours plus avec des salaires de misère..  

      Effectivement, nous ne sommes pas du tout du même bord. Heureusement pour moi.

    • Ouam Ouam 2 mai 19:39

      @Gavroche
      "comme ça pendant 40, pas pour mon profit ! Les français travaillent déjà beaucoup, ceux qui ont du travail, moi je suis pour que les requins de la finance « se sortent les doigts du cul » hors de leurs châteaux , comme vous dites si élégamment, A lieu de se prélasser sur leurs yachts, piquer les milliards que leurs esclaves leurs fabriquent pour les planquer en suisse ou délocaliser leurs usines pour gagner toujours plus avec des salaires de misère..  « 
       
       
      Soit c’est le »open-bar" (cas actuel) et vous avez inévitablement les résultat induits, je vous épargne les longues explications sur les optimlisations ficales, et les démantellements de sièges sociaux et des fillialles que les millionaires sur les yachs bénéficient grace à cette politique que vous fustigez
       
      Vous ne pouvez pas d’un coté etre pro européen (et macronien$) et constater avec stupeur et éffroi les ravages qu’ils induisent....


    • Shawford Shawford 2 mai 19:42

      @Ouam

      Si si, il peut... sans vergogne, ça va devenir beaucoup plus difficile par contre ^^


    • Ouam Ouam 2 mai 19:49

      @Taverne
       Nous le constatons tous les jours avec le pouvoir d’achat de nos pauvres amis Hevetes qui sucent des caillouxs.
      Ceux qui bougent un peu, que tous les matins, c’est les suisses qui viennent travailler en france, et le soir c’est les suisses qui rentrent chez euxs.
       
      La monnaie suisse, c’est l’€, on le sait tous ici smiley
      ainsi que ca ne bouge jamais, et que le F Suisse est attaqué tous les jours...
       
      Et bien sur que la Suisse c’est super loin de la France, et c’est pour cela que c’est si différent....

      Si vous pouviez nous passer ponsifs erronnées habituels du genre exprimé par le blaireau moyen du style : la suisse c’est que des banques (etc), ou plus petit, ou autre sornettes habituelles.
      merci,


    • Ouam Ouam 2 mai 19:55

      @Shawford
      Oais on lit de ces trucs ici, défois ca me fait peur....
      c’est sur que apres ce lie, puis surtout demonter le propos de ces deuxs la de manière étayée...
       
      https://www.youtube.com/watch?v=d70SakbjKKs
       
      La cela va commencer à devenir dur pour les macronniste$ invétérés.
       
      Ps regarde le c’est extra, tous les potes onts apprécié, il y à de la matière et enfin un peu de décryptage différent de la dowa qui nous est sertvie tous les jours.
      Surtout que les deuxs sonts des spécialistes de l’économie (dans leurs différents domaines respectifs, et pas depuis hier....)


    • Shawford Shawford 2 mai 19:59

      @Ouam

      En effet, je l’ai vu (ou plutôt entendu en faisant mon tour à vélo, ça durait presque pile poil le temps de ma rando, kool), merci du partage, je t’en parle succinctement  smiley


    • Gavroche 2 mai 20:20

      Bonsoir @Ouam


      Vous êtes nantis, donc opposé à ce que je dis, donc contre le partage des richesses dérobées aux travailleurs ?

      Qui vous dit que je suis pro européen et macronien ?

      Je dis simplement que la sortie brutale est une catastrophe pour les pauvres , les petits épargnants et qu’avant il faut réunir un certain nombre de conditions. parce que je connais le sujet de part ma profession.


      Si vous êtes nantis, mon ami, tout peut arriver, vous pourrez toujours vous en sortir. 
      Des dizaines de millions ne le sont pas, alors pensez à eux.

      De toute façon je connais très peu de gens capables aujourd’hui de connaitre les arcannes de l’UE et se prononcer en toute connaissance de cause. les gens se contentent d’écouter leurs gourous politiques et répéter ce qu’ils disent.

      D’ailleurs, à part Asselineau et ses 0.1% de fidèles, strictement personne n’est favorable au Frexit : ni Lepen, ni Macron, ni Mélenchon, ni fillon, ni Hamon. Ni 75% des français ! Ils sont tous macroniens ?

       Il y a certainement une raison
      cdlt

    • Ar zen Ar zen 2 mai 20:32

      @Gavroche

      La raison c’est qu’ils protègent l’intérêt des 1% les plus riches. Et il y a donc 90% de personnes qui ne comprend pas ce que se passe par manque d’informations. Il faut faire fermer la bouche et discréditer ceux qui agissent dans le sens du peuple. Ne pas le comprendre est grave !

      Mais la zone euro va exploser !



    • Gavroche 2 mai 20:43

      @Ar zen


      Vous pouvez élire tous les messies du monde , rien n’explosera tant qu’on ne fera pas exploser le capitalisme, 200 ans d’expérience sont bien suffisants pour conclure si c’est un bien ou un mal et faire ce qu’il faut.

      Partager les richesses, limiter les revenus scandaleux, nationaliser les grands moyens de production, les banques...et interdire les délocalisations de entreprises qui sont florissantes, prétexte pour aller exploiter encore plus d’autres peuples et mettre au chômage ceux qui ont fait par leur travail a fortune de l’entreprise.

      C’est Lepen qui va faire ça, de son château ?

      Il fallait voter Mélenchon mon ami, et lui donner la majorité nécessaire à l’explosion. 

       Avec tous les autres vous ne ferez que des emplâtres sur l’existant, et ça peut durer encre longtemps, tant que le peuple asservi et aveugle continuera à soutenir les requins.

    • Onecinikiou 2 mai 21:59

      @Gavroche


      Il est marrant ce faux Gavroche : il veut « exploser le capitalisme » et révolutionner le monde macro-économique mais dès qu’on lui propose « sortie de l’euro », par ailleurs inéluctable, il panique tellement pour son petit bas de laine qu’il préfère encore la globalisation financière cauchemardesque à la Macron/Rothschild/Goldman Sachs, où la concentration en capital est tellement exponentielle que les 8 plus riches du monde possèdent désormais un patrimoine équivalent à celui des 3,6 milliard les plus pauvres... !


      Y sont pas beaux nos « Insoumis » smiley

      Comment dire... va te cacher imposteur, faux dissident, faux révolutionnaire en pantoufle !!

    • Gavroche 2 mai 22:18

      Encore un qui est pour les nantis et contre le partage des richesses. Un confrère du Medef sans doute. ou membre des 8 les plus riches qui a peur de son magot ?


      Il est pour la sortie de l’Euro qui va affamer les plus démunis !! et insulte les plus démunis, les traitant de nantis !! 

      Et qui donnerait pas dix centimes à un Gavroche traînant affamé dans la rue.

      Et qui ne sait pas lire car il comprend exactement le contraire de ce qu’on lui dit.

      Moi j’ai voté Mélenchon mon pote, pas Macron/Rothschild/Goldman Sachs. Et mon bas de laine je l’ai sur mon dos, un vieux tricot râpé.

      Et vous ? tenté par les châtelains ? Exploser le capitalisme c’est pas votre truc, votre idole ne le propose pas ?

      Qu’est ce qui me prend de répondre à ça ? de plus il fait froid sous ce porche venté !

      Adieu mon ami, que dieu vous garde.


    • Sozenz 2 mai 22:59

      @Taverne
      http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/pour-sauver-le-rafale-dassault-veut-devaluer-l-euro_1448514.html

      deuxième fois que je poste ce lien ...

      chacun sort toujours les mêmes phrases au final ... ...


    • Remosra 2 mai 23:02

      @Sozenz

      Houlà il date l’article !
      D’ailleurs, en rapport direct avec ça, vous avez entendu ce qu’il ce passe en Belgique ?


    • Ouam Ouam 3 mai 01:52

      @Gavroche
      Bonsoir
      « Qui vous dit que je suis pro européen et macronien ? »
      A votre discours constant sur la question bien sur, mais c’est tout à votre honneur

      mes idées sur ce sujet sonts tres claire et l’ont toujours été gravroche.

      Chouardien (pur et dur), donc une nation, un peuple, sa monnaie, son terriritoire sa culture et ses lois (sa souveraineté).
      Si vous etes mélenchoniste, vous comprenez evidemment ce que j’explique déja pour la partie lois, et sous l’UE vous etes irrémédiablement sous tutelle.

      La Suisse n’est pas dans l’Euro, ni sous la domination de l’UE, vious le savez tres bien.

      Je suis aussi contre un salaire completement open-bar, l’open-bar qui rémunere 800 fois plus un salarié d’un grand groupe que le plus petit c’est juste non pour moi.

      Je sais, pour certains pro open-bar c’est normal, c’est le service compris servi en permanence par les mondialistes débridés du plus d’etat, tout ouvert, pas de culture, le chacun pour soi, le communautarisme ou le partitionnement c’est bien.... j’ai bien saisi le message et en constate ses résultats tlj.

      La questioon à vous poser est donc : etes vous dans les plus riches qui ont leur jet privé + le pilote pour profier de l’open-bar & du no-border...(avez vous plusieurs nationalitées), c’est ma réponse à votre question, moi non ... et vous ?
      aliors dans tous les cas l’option de partir (ou de vous en sortir) sera dans la négative.

      « D’ailleurs, à part Asselineau et ses 0.1% de fidèles, strictement personne n’est favorable au Frexit : ni Lepen, ni Macron, ni Mélenchon, ni fillon, ni Hamon. Ni 75% des français ! Ils sont tous macroniens ? »

      Et votre remarque sur asselinot des 0%frise le ridicule, vous le savez tres bien en regardant les chiffres du référendum de 2005 joyeusement piétiné par les amis de l’open-bar co ltd.
       
      Puis si vous en etes si sur, peut etre avez vous raison ?..
      Alors pourquoi ne pas ouvrir le débat et faire un référundum sur la question, vous ne seriez pas contre, sachant que vous nous écraseriez sans aucun doute.
       
      De plus il faudra m’expliquer pourquoi quelques jours apres le frexit s royal expliquais que jamais un référundum n’aurai lieu en france sur la question.
      elle à étée postée aussi sur a vox à l’époque.
       
      et pour ce dernier point :
      « Je dis simplement que la sortie brutale est une catastrophe pour les pauvres , les petits épargnants et qu’avant il faut réunir un certain nombre de conditions. parce que je connais le sujet de part ma profession. »
      sur ce point (sortie brutale et désordonnée) ici je suis complement du meme avis que vous, je n’ai jamais évoqué une telle sortie, je me suis meme embrouillé avec jaja sur ceci, je dit sortir proprement bien sur, comme nous avons basculé du francs vrs l’euro, nous ferons tranquillement l’inverse....

      cdt,


    • Ouam Ouam 3 mai 02:00

      @Ouam
      « i quelques jours apres le frexit s royal »
       
      Ici, c’est parce que j’en reve tellement ce nest plus une faute de frappe mais une projection .
      C’etait evidemment Brexit qui devait etre compris (et écrit) smiley


    • franc 3 mai 05:44
      @Gavroche
       Vous oubliez que l’Etat en ayant la maitrise de la monnaie peut remédier à la diminution du pouvoir d’achat en augmentant les salaires et diminuer les impôts

    • bernard bernard 3 mai 08:51

      @Aimé FAY

      Doit-on en conclure que sans jamais écrire de brillants z’articleS, comme les vôtres, on ne puisse être un expert...

      En v’la un argument qu’il est bon !

      Attention, la momo...isation vous guette ! smiley

      Même Charles est mort de rire smiley



    • Ar zen Ar zen 3 mai 09:23

      @Gavroche


      Mélenchon ? Sans blague ! Sortez de votre torpeur. Tenez, un peu de lecture, des éléments que vous ne connaissez pas ou que vous n’avez pas mis en perspective. 

      Dans l’introduction à son livre-programme, Jean-Luc Mélenchon, en quatre lignes, en dit beaucoup sur sa compréhension du système européen et sur ses convictions : « l’Europe de nos rêves est morte.L’Union actuelle est seulement un marché unique et les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance. (…) Notre indépendance d’action et la souveraineté de nos décisions ne doivent donc plus être abandonnées aux obsessions idéologiques de la Commission européenne ni à la superbe du gouvernement de grande coalition de la droite et du PS en Allemagne ».

      Ces quelques lignes méritent un commentaire tant elles expliquent les raisons des contorsions de Jean-Luc Mélenchon sur la question de l’Union européenne.

      D’abord, essayons de comprendre ce que signifie cette remarque étonnante : « L’Europe de nos rêves est morte ». Qui, un jour, a pu rêver à « l’Europe » ? Quand ? Pour quel contenu et pour quels buts ? Dans un texte programmatique, chaque mot possède un usage spécifique. Quel est le rôle de la formule « l’Europe de nos rêves » dans le discours mélenchonien ? Il s’agit tout simplement de donner un signal d’européisme à la fraction de la population (en fait l’électorat du PS que convoite Jean-Luc Mélenchon). Il faut montrer que Jean-Luc Mélenchon est un bon européen, qui était d’accord avec la construction européenne, mais qui la critique désormais (raisonnablement), précisément parce que celle-ci a trahi les idéaux initiaux, elle a trahi les « rêves ».

      Une autre formule est significative de la conception qu’a Jean-Luc Mélenchon de la « construction » européenne : « l’Union actuelle est seulement un marché unique ». On ne sait pas si Jean-Luc Mélenchon croit vraiment ce qu’il écrit ou s’il fait semblant, tant cette remarque est contraire aux faits. Peut-être, après tout, que Jean-Luc Mélenchon ne sait pas que la « construction » européenne a commencé en 1947 avec le Plan Marshall, pour des raisons économiques et pour conduire la guerre froide. Elle sera poursuivie en 1951 avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) qui était également fondée sur le marché. En 1957, le traité de Rome fonde le « Marché commun ». Jean-Luc Mélenchon ne se serait pas rendu compte que partout se trouve le « marché », au point de le déplorer aujourd’hui ?

      Encore une remarque : « les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance ». Cette formule est à mettre en relation avec la phrase dans laquelle elle se trouve qui parle de « l’Union actuelle ». Autrement dit, cette « dictature » des banques et de la finance est « actuelle », ce n’était donc pas le cas avant. Jean-Luc Mélenchon devrait nous en dire plus, en particulier sur l’époque où cette « dictature » a pris le pouvoir, comment elle s’y est-elle prise, et pourquoi cela a-t-il été apparemment aussi facile ?

      Bien sûr Jean-Luc Mélenchon ne dit rien de tout cela car il est simplement dans la posture, pas dans l’analyse. Il veut montrer que la « construction » européenne a dévié de ses objectifs initiaux, qu’il faut la remettre sur les rails, et que l’on peut compter sur lui car il est resté fidèle aux « rêves » de l’origine. Il ne veut surtout pas entrer dans le débat sur la nature de l’Union européenne qui détruirait sa posture.

      L’accent mis sur la « dictature des banques et de la finance » ne correspond à aucune réalité. Les grands groupes de services et industriels bénéficient, eux aussi, du système de l’UE au même titre que les banques et la finance. Demandons-nous pourquoi Jean-Luc Mélenchon met l’accent sur le cas particulier des banques et de la finance ? Parce qu’il est encore dans la posture. Comme, à juste titre, le mécontentement gagne vis-à-vis des banques et de la finance depuis la crise de 2008, il surfe sur la vague. D’ailleurs, s’il croyait vraiment ce qu’il dit, il proposerait, comme dans le programme du CNR, la nationalisation de tout le secteur bancaire, financier et des assurances. Ce qu’il ne fait pas. C’est quand même étrange de dénoncer, d’un côté, une « dictature », et d’un autre côté de ne pas chercher à l’éliminer !


    • Ar zen Ar zen 3 mai 09:24

      @Gavroche

      Et puis aussi ceci :

      L’assemblée constituante fondatrice de la VIe République prend un très mauvais départ avec Jean-Luc Mélenchon. En effet, comment imaginer changer de République dans un pays qui n’est pas souverain et dont les leviers essentiels de décision (budget, monnaie, frontière, commerce intérieur et international…) échappent au pouvoir politique ? La première chose à faire, avant toutes les autres, est de regagner notre souveraineté. Et cela passe par une révision immédiate de la Constitution de la Ve République, avant de mettre en place une constituante.

      Dans l’introduction à son livre-programme, Jean-Luc Mélenchon, en quatre lignes, en dit beaucoup sur sa compréhension du système européen et sur ses convictions : « l’Europe de nos rêves est morte. L’Union actuelle est seulement un marché unique et les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance. (…) Notre indépendance d’action et la souveraineté de nos décisions ne doivent donc plus être abandonnées aux obsessions idéologiques de la Commission européenne ni à la superbe du gouvernement de grande coalition de la droite et du PS en Allemagne ».

      Ces quelques lignes méritent un commentaire tant elles expliquent les raisons des contorsions de Jean-Luc Mélenchon sur la question de l’Union européenne.

      D’abord, essayons de comprendre ce que signifie cette remarque étonnante : « L’Europe de nos rêves est morte ». Qui, un jour, a pu rêver à « l’Europe » ? Quand ? Pour quel contenu et pour quels buts ? Dans un texte programmatique, chaque mot possède un usage spécifique. Quel est le rôle de la formule « l’Europe de nos rêves » dans le discours mélenchonien ? Il s’agit tout simplement de donner un signal d’européisme à la fraction de la population (en fait l’électorat du PS que convoite Jean-Luc Mélenchon). Il faut montrer que Jean-Luc Mélenchon est un bon européen, qui était d’accord avec la construction européenne, mais qui la critique désormais (raisonnablement), précisément parce que celle-ci a trahi les idéaux initiaux, elle a trahi les « rêves ».

      Une autre formule est significative de la conception qu’a Jean-Luc Mélenchon de la « construction » européenne : « l’Union actuelle est seulement un marché unique ». On ne sait pas si Jean-Luc Mélenchon croit vraiment ce qu’il écrit ou s’il fait semblant, tant cette remarque est contraire aux faits. Peut-être, après tout, que Jean-Luc Mélenchon ne sait pas que la « construction » européenne a commencé en 1947 avec le Plan Marshall, pour des raisons économiques et pour conduire la guerre froide. Elle sera poursuivie en 1951 avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) qui était également fondée sur le marché. En 1957, le traité de Rome fonde le « Marché commun ». Jean-Luc Mélenchon ne se serait pas rendu compte que partout se trouve le « marché », au point de le déplorer aujourd’hui ?

      Encore une remarque : « les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance ». Cette formule est à mettre en relation avec la phrase dans laquelle elle se trouve qui parle de « l’Union actuelle ». Autrement dit, cette « dictature » des banques et de la finance est « actuelle », ce n’était donc pas le cas avant. Jean-Luc Mélenchon devrait nous en dire plus, en particulier sur l’époque où cette « dictature » a pris le pouvoir, comment elle s’y est-elle prise, et pourquoi cela a-t-il été apparemment aussi facile ?

      Bien sûr Jean-Luc Mélenchon ne dit rien de tout cela car il est simplement dans la posture, pas dans l’analyse. Il veut montrer que la « construction » européenne a dévié de ses objectifs initiaux, qu’il faut la remettre sur les rails, et que l’on peut compter sur lui car il est resté fidèle aux « rêves » de l’origine. Il ne veut surtout pas entrer dans le débat sur la nature de l’Union européenne qui détruirait sa posture.

      L’accent mis sur la « dictature des banques et de la finance » ne correspond à aucune réalité. Les grands groupes de services et industriels bénéficient, eux aussi, du système de l’UE au même titre que les banques et la finance. Demandons-nous pourquoi Jean-Luc Mélenchon met l’accent sur le cas particulier des banques et de la finance ? Parce qu’il est encore dans la posture. Comme, à juste titre, le mécontentement gagne vis-à-vis des banques et de la finance depuis la crise de 2008, il surfe sur la vague. D’ailleurs, s’il croyait vraiment ce qu’il dit, il proposerait, comme dans le programme du CNR, la nationalisation de tout le secteur bancaire, financier et des assurances. Ce qu’il ne fait pas. C’est quand même étrange de dénoncer, d’un côté, une « dictature », et d’un autre côté de ne pas chercher à l’éliminer !


    • Ar zen Ar zen 3 mai 09:25

      @Gavroche

      Et encore ceci :

      ean-Luc Mélenchon veut « Refuser le chantage à la dette publique ». Il a raison ! Mais comment veut-il s’y prendre ? Il veut « Réaliser un audit citoyen de la dette publique pour déterminer la part illégitime et préparer un réaménagement négocié (échelonnement des remboursements, baisse des taux d’intérêt, annulation partielle… »). Là ça ne va pas du tout. On retrouve dans cette proposition le style mélenchonien habituel, fondé sur le flou camouflé par un embellissement littéraire. Jean-Luc Mélenchon ne veut pas parler d’annulation de la dette pour ne pas s’aliéner la partie « réaliste » de l’électorat du PS, sans pour autant s’aliéner la partie de l’électorat plus radicale qui veut cette annulation. Le bon équilibre, selon lui, est cet « audit citoyen ». C’est avec ce genre de manipulations que l’on se prive de mener les combats idéologiques et politiques. Jean-Luc Mélenchon fait ainsi l’économie d’explications sur la nécessité d’annuler et de restructurer la dette publique.

    • Ar zen Ar zen 3 mai 09:33

      @Gavroche

      De toutes les façons vous aurez comme Président soit Le Pen soit Macron. 

      Vous avez fait votre choix ? Parce que même avec votre vote blanc ou nul ou une abstention, vous aurez quand même Macron ou Le Pen. Vous le savez j’espère !

      Le choix est cornélien, certes, mais il faut prendre le moins « pire » des deux. Les législatives ne donneront jamais un majorité à Le Pen à l’assemblée, il n’y aura pas de mouvement vers elle. En revanche l’élection de Macron risque d’être suivie par une majorité à l’assemblée, mélangeant « la droite » et « la gauche ». Mais à ceci vous n’avez pas réfléchi j’imagine. Le Pen ne pourrait pas gouverner tandis que Macron exercerait sa dictature. Mais pour comprendre cela il faut aller un peu au delà des poncifs habituels. 


    • Sozenz 3 mai 10:15

      @Remosra
      quelque soit la date d un article , certains principes restent toute fois les memes . 
      l objectif etant de montrer que la devluation d une monnaie n apporte pas que des effets negatifs , et sont même souhaitables parfois ..
       Bien quand à votre question ; etant donné que je ne suis pas une adepte des grandes devinettes, de quoi voulez vous parlez ?
      postez un lien , exprimez vous clairement , apportez quelque chose ...
      ça me fait rire les personnes qui poussent les gens dans le vide .. sans moi , soyez clair et on en discute .( ou pas,selon si je repasse ici )


    • Remosra 3 mai 10:32

      @Sozenz

      Vous vous emballez pour rien, ce n’était pas une critique, mais plutôt un étonnement de ma part que vous ayez réussi à récupérer cet article qui a au moins 6 ans. Car dans tout ce méli melo d’internet, tout s’embrique et s’emmele et il n’est pas toujours évident de retrouver ce que l’on cherche.
      Bref, votre article était très bien, et il m’a fait penser automatiquement à un aspect qu’un Belge m’a communiqué.
      Je m’explique. Les américains ont semé dans plusieurs pays de l’Europe, de l’armement nucléaire qui est uniquement destiné aux bombardiers, et la Belgique n’est pas épargnée.
      Donc, le gouvernement Belge a décidé récemment semble-t-il, de s’équiper d’avions militaire supplémentaires. Mais on leur a interdit d’acheter des avions Français (vive l’Europe) et d’acheter plutôt des avions américains, car qui dit bombe américaine = avion américain.
      Voilà, et non pour le moment je n’ai que la parole d’un Belge, mais je lui demanderais s’il a des sources qui confirment ses dires !


  • Fanfan49 2 mai 08:52

    Quel tissu d’âneries,


    Sachez cher Monsieur Fay que les analyses du FN sur l’euro et le retour au franc sont pompées sur celles de Monsieur Vincent Brousseau, qui excusez du peu, est un des rares spécialistes mondiaux de l’euro et de façon plus générale des systèmes monétaires.

    De toute évidence, vous attiser les peurs et mentez effrontément aux francais, c’est vous qui prenez les français pour des veaux en leur servant une soupe instantanée faites de liens renvoyant à vos propres analyses partisanes. 

    Connaissez vous la loi dite de Lex Monetae ? Croyez-vous que l’euro rémanant (après sortie de la France de la zone euro) conservera son cours ? Que pensez vous de la balance des paiements Target 2 ?

    Je laisserai aux lecteurs le soin et la curiosité de chercher par eux mêmes la vérité. 




    • Fergus Fergus 2 mai 09:18

      Bonjour, Fanfan49

      « les analyses du FN sur l’euro et le retour au franc sont pompées sur celles de Monsieur Vincent Brousseau »

      Brousseau, l’économiste maison de l’UPR, celui dont les brillantes analyses ont permis à Asselineau d’atteindre 0,92 % des voix au 1er tour. smiley


    • Fanfan49 2 mai 09:30

      @Fergus

      Gaussez-vous, profitez du printemps, on en reparlera très bientôt.

    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 09:47

      @Fanfan49
       LEX MONETA voir mon article ici. Voir aussi mon livre « la crise... » qui en parle.

      Bonne journée !


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 09:54

      @Fanfan49
      Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!!

      « ce que l’on connait bien s’écrit clairement et les mots pour le dire arrivent aisément... » Cela n’est pas le cas de ce monsieur, que je ne connais pas du tout.


    • mac 2 mai 10:38

      @Aimé FAY

      Et ça tire à combien vos bouquins ? Avec une telle suffisance vous devez être une référence à Harvard ?


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 10:45

      @mac

      Pourquoi restez-vous anonyme  ?


    • foufouille foufouille 2 mai 10:51

      @Aimé FAY
      il ne fait pas partie de la Rance d’en haut comme toi.


    • mac 2 mai 11:04

      @Aimé FAY Dans un pays classé si bas par repoters sans frontières, où les réseaux sociaux sont probablement scrutés , je préfère rester sous pseudo comme la loi m’y autorise. Et vous pourquoi ne répondez-vous pas à ma question ?


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 11:10

      @mac
      Vous êtes une personne des RG ?


    • mac 2 mai 11:17

      @Aimé FAY Je ne vous ai jamais sommé de me répondre jusqu’à preuve du contraire donc je ne vois ce que les RG viennent faire là dedans. Après chacun peut en tirer les conclusions qu’il souhaite...


    • Ben Schott 2 mai 11:25

      @Aimé FAY
       
      « Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!! »
       
      Argument d’autorité. Vous avez publié cinq livres, comme Einstein je crois...
       


    • Remosra 2 mai 11:42

      @Aimé FAY

      A c’est sur qu’il vaut mieux écrire des livres pour être sur de ne pas ce voir réfuter vos arguments !
      Mr Brousseau fait des conférences, et donc des détracteurs peuvent y participer pour avoir l’occasion de discuter. Et vous combien avez vous fait de conférences ?
      Auriez vous peur de la confrontation ?


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 11:44

      @Remosra
      Non ! Brousseau peut me répondre sur AV ! Qu’il vienne !


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 11:48

      @Ben Schott
      Plus, mais sous un pseudo, car ils n’ont rien à voir avec l’économie. Dommage pour la comparaison avec A.E.


    • foufouille foufouille 2 mai 11:56

      @Aimé FAY
      c’est plus le mal d’avoir un pseudo ?


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:00

      @foufouille
      ça se vend bien, c’est l’essentiel !


    • Ben Schott 2 mai 12:03

      @Aimé FAY
       
      « Plus, mais sous un pseudo, car ils n’ont rien à voir avec l’économie. Dommage pour la comparaison avec A.E. »
       
      Votre remarque est profondément stupide ! D’abord je ne vous « comparais » pas à Einstein, vous l’aviez compris, mais je vous démontrait que le nombre de livres n’est pas pertinent pour juger de la qualité d’un auteur. Par ailleurs, si vos autres livres n’ont rien à voir avec l’économie, je ne vois pas pourquoi en parler ! Je ne parlais pas non plus des livres de jardinage qu’Einstein aurait pu écrire !
       


    • mac 2 mai 12:21

      @Aimé FAY

      Et ceux sans pseudo, ils se vendent bien ? Pour les autres ça sera plus difficile de vérifier.


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:33

      @Ben Schott

      Einstein... j’y ai cru un instant ! Mince alors !


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:38

      @Ben Schott
      Vous devez en parler ! C’est très important de savoir qu’Einstein a aussi publié des livres sur le jardinage.

      Merci pour ce précieux éclairage.


    • Ben Schott 2 mai 12:38

      @Aimé FAY
       
      C’est tout ?
       
      Et donc, concernant ma remarque sur votre argument d’autorité c’est-à-dire votre mauvaise foi) ? (« Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!! »)
       


    • Ben Schott 2 mai 12:42

      @Aimé FAY
       
      « C’est très important de savoir qu’Einstein a aussi publié des livres sur le jardinage. »
       
      Quand on parle de physique, absolument pas. Tout le monde se fout ici de ce que vous avez pu écrire ne concernant pas l’économie.
       
      Vous êtes une synthèse.
       


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:43

      @Ben Schott
      Quelle mauvaise foi ? Exemples ?

      Je croyais etre objectif.


    • Ben Schott 2 mai 12:47

      @Aimé FAY
       
      Vous le faites exprès ou c’est naturel chez vous ?
       
      Vous récusez les arguments d’un économiste que vous prétendez ne pas connaître pour la seule raison qu’il n’aurait rien publié. Je vous ai fait alors remarquer que cet argument s’appelle un argument d’autorité en rhétorique.
       
      Vous comprenez quand on vous parle ?
       


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:49

      @Ben Schott
      Vous commencez à vous énerver. Attention au coeur !


    • Taverne Taverne 2 mai 12:53

      @Ben Schott

      Un argument d’autorité ? Peut-être parce qu’il n’y a pas photo entre l’autorité dont l’auteur fait preuve dans son domaine de compétence et la vôtre qui pavoise et repose sur le néant de l’ignorance, non ? Qu’en pensez-vous ? Si vous pouvez penser...


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:54

      @Ben Schott

      Si je devais répondre à tous les économistes qui n’ont rien publié, mon agenda n’y suffirait pas. Mille excuses pour eux ;


    • Ben Schott 2 mai 12:55

      @Aimé FAY
       
      Vous ne risquez pas de vous fatiguer, vous !
       
      Allez, un petit effort ! Il vous faut sortir votre museau de la merde dans laquelle je l’ai mis !  smiley
       
      Tenez, en attendant, cultivez-vous un peu.
       


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 12:56

      @Ben Schott
      Vous devenez grossier !

      A ce soir. Je bosse... moi !


    • Ben Schott 2 mai 12:57

      @Taverne
       
      Reprenez mes échanges avec Fay pour comprendre quelque chose ou bien retourner dormir.
       


    • Ben Schott 2 mai 13:00

      @Aimé FAY
       
      « Si je devais répondre à tous les économistes qui n’ont rien publié »
       
      Et vous persistez ! Donc, avant de répondre à un argument, vous voulez savoir combien de livres a écrits celui qui l’énonce ?
       
      Vous êtes un rigolo.
       


    • Ben Schott 2 mai 13:02

      @Aimé FAY
       
      « A ce soir. Je bosse... moi ! »
       
      Oui, vous donnez des « conseils »...
       
      Ne vous éreintez pas trop quand même, travailleur !
       


    • Ar zen Ar zen 2 mai 13:21

      @Aimé FAY

      Faîtes donc le point sur les contrats qui sont rédigés en droit français et ceux qui ne le sont pas. Quel pourcentage pour les uns et pour les autres ? 

      La nationalité du prêteur aurait donc une incidence sur la nature du contrat, même si celui ci est rédigé en France, sous droit français ? 

      Après cette recherche vous reviendrez ici faire amende honorable, tout piteux de vous être trompé et d’avoir écrit n’importe quoi, sous couvert d’une pseudo connaissance. 

      Elles sont de quelle taille vos chevilles ? 



    • mac 2 mai 13:31

      @Aimé FAY Il y a ceux qui n’ont jamais rien publié et ceux « qui n’ont jamais mis les mains dans la graisse » comme vous le sous-entendez pour Sapir. Heureusement vous, vous devez être une synthèse parfaite de la personne ayant autorité ? et en plus il y a au moins un autre individu sur ce site qui certifie, dans ses commentaires , cette autorité. ..nous n’avons plus qu’à nous incliner face à votre inoubliable et géniale argumentation ?


    • Fanfan49 2 mai 13:50

      @Aimé FAY

      Donc la valeur, la crédibilité des propos tenus par une personne tient compte de la quantité d’ouvrages que celle ci à publiée ? Avoir publié un livre est-il la condition sine qua non pour s’autoproclamer expert ?

      Selon la Lex Monetae, la dette française sera relibellée en franc nouveau (98% de la dette) et sera donc payable en franc nouveau. Que le franc se déprécie face au dollar et à l’euro remanant, la dette sera toujours la même, on ne rembourse pas la dette en dollar que je sache. Donc c’est un épouvantail que vous agitez.


    • joletaxi 2 mai 14:01

      @Fanfan49

      paraît que MLP fera aussi voler les licornes ?

      les contrats de dette sont libellés en euros, et seront remboursés en euro,c’est un contrat.
      lors du passage à l’euro, les parités euro contre les autres monnaies ont été fixées par les lois du marché en tenant compte des fluctuations au sein de la zone euro, le fameux serpent monétaire.
      Et les dettes émises en FF ont été converties sur cette base, soit la valeur réelle du FF contre les autres monnaies converties à l’euro
      pour rembourser une dette détenue en euro par un étranger, il vous faudra acheter de leuro sur les marchés, ne rêvez pas tout éveillé


    • Leonard Leonard 2 mai 14:14

      @Aimé FAY

      Parce que justement on est anonyme...

      Nous sommes anonymes.
      Nous sommes légion.
      Nous ne pardonnons pas.
      Nous n’oublions pas.

      Comptez sur nous.


    • Fanfan49 2 mai 16:53

      @joletaxi

      Les dettes passerons automatiquement en Francs comme la loi LEX MONETAE le permet. Seul 2% environ de la dette restera libellée en euros.

      Donc c’est vous qui rêvez et vous collez les miquettes aux autres en prime. Écoutez les vrais économistes, ceux qui ne sont pas payés pour mentir. Ils existent mais sont peu nombreux et évidemment peu médiatisés.


    • joletaxi 2 mai 17:28

      @Fanfan49
      ben non

      votre dette est libellée en monnaie ayant cours légal l’euro
      vous la rembourserez en euros, vous pouvez invoquer même ste rita, cela n’y changera rien

      quand l’euro a été installé, les dettes étaient libellées en FF
      la parité du FF contre les autres monnaies t été « gelée » et la parité a été fixée contre l’euro, étant entendu que la parité euro dollar était purement psychologique.
      chaque pays a été amené à échangé sa monnaie contre l’euro en fonction des parités constatées à ce moment vis à vis des autres et du dollar
      le porteur d’une dette en FF a vu sa dette convertie en euro sur la base de 1 euro vaut 6.81 FF, l’allemand, pour 2 DM pour 1 euros etc., tout cela sur base de parités fixées par la constatation sur les marchés
      demain , si vous possédez encore des dettes de cette époque, vous pourriez risquer le coup de demander de l’échanger au cours constaté au moment de la conversion, je suis pa sur que cela soit une affaire, mais c’est peut-être jouable.
      En revanche, tout ce qui a été émis en euro sera remboursé en euros point barre

      il n’y a que les groupies de MLP qui croient le contraire, et ce n’est guère étonnant


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 23:24

      @Ben Schott
      Oui, je suis payé pour ça. J’évite à un petit cerveau de rouiller.


    • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 23:26

      @Taverne
      Merci pour la pertinence de votre message à B. Schott.


Réagir