mercredi 17 décembre 2014 - par Disjecta

11 septembre ou de la complexité du complotiste qui s’ignore

Nos médias officiels, jusqu'au glorieux Monde Diplomatique, sont sous la menace d'un redoutable dysfonctionnement psychologique : la paranoïa. Complotistes qui s'ignorent, aidons-les à assumer pleinement leur nature profonde.

Le complotiste, comme l'antisémite, est partout. Que l'accusation d'antisémitisme puisse ne toucher que celui qui se dresse contre les injonctions communautaristes d'extrême-droite du CRIF et la défense d'un état de nature colonnialiste et confessionnel portant le nom d'Israël et non l'armée de Tsahal massacrant au phosphore blanc les enfants palestiniens de race sémite, c'est déjà assez embêtant. Mais que le journaliste de base français (et tous ses compagnons de cordée stipendiés par la CIA) convaincu - force rémunération - de la vérité du rapport d'enquête officiel sur le 11 septembre, non seulement s'acharne à ignorer le statut profond de torche-cul dudit rapport mais le fait que celui-ci promeuve à toutes ses pages l'exemple type de ce qu'on peut appeler une théorie complotiste, c'est encore plus embêtant, car davantage flagrant (encore qu'une simple consultation de Wikipédia leur permettrait d'apprendre que les palestiniens sont des sémites et que le judaïsme est une confession religieuse au même titre que les catholiques contre les protestants lors de la Saint-Barthélémy - mutatis mutandis évidemment, les catholiques jetant alors les protestants dans la Seine quand aujourd'hui les enfants palestiniens sont brûlés au phosphore blanc, ce qui laisse moins de traces).

Donc la théorie officielle serait une théorie du complot ? Diable, c'est embêtant ça pour nos sagaces journalistes français, persuadés de la grandeur démocratique profonde de leur corporation rachetée par les principaux milliardaires de notre pays et pour qui s'amender et reconnaître ses erreurs est une pratique aussi naturelle et courante que l'ingestion par nos vaches de poudre de cadavres des os de leurs aïeux (mais peut-être l'exemple n'est-il pas exactement juste). Pour résumer la théorie officielle du 11 septembre : Ben Laden, milliardaire qui alla combattre contre le gouvernement communiste afghan avec les sous des USA, s'est pris d'une haine implacable contre ses anciens employeurs, créant Al-CIA ou Al-Qaida (selon le degré de lucidité qu'on possède par rapport à la question), armant de cutters grâce à ses milliards des pirates islamistes fous qui détournèrent des avions et firent tomber trois tours à la vitesse de la chute libre avec deux aéronefs, le tout dirigé depuis des grottes high-tech en Afghanistan. Pour résumer donc. Et une telle théorie ne serait pas une théorie complotiste ? Ou conspirationniste ? Mais alors, comment appeler ça ? Une théorie conjurationniste ? Une théorie coalitionniste ?

Encore, on comprend assez bien - après les révélations de Udo Ulfkotte - que les journalistes de Libé, le Monde, le Nouvel Obs et autres ne soient pas exactement et a priori dignes de la plus grande confiance (leur inclination à défendre toutes les guerres de l'Otan invite forcément à un peu de méfiance). Mais qu'en est-il du Monde Diplomatique, a priori (encore une fois) plus lucide, et qui paraît malgré tout ne pas exactement comprendre que reprocher à quelqu'un d'être complotiste sur le 11 septembre, cela confine à confondre la paille (dans l'oeil de l'autre) et la poutre (qui vous transperce le cerveau entier ce qui, il est vrai, pourrait aussi expliquer certaines choses...).

Reconnaissons du moins cette remarquable définition de la théorie du complot trouvée un jour dans un article du Monde Diplo (et qui selon ledit article caractériserait le "style paranoïaque") : "L'existence d'un complot organisé autour d'un vaste réseau international, procédant de façon insidieuse, doté d'une efficacité surnaturelle et visant à perpétrer des actes diaboliques." Et permettons-nous de conseiller à Serge Halimi (ce serait évidemment sans espoir avec un Laurent Joffrin) de vérifier si ladite définition ne pourrait pas aussi s'appliquer à sa propre conception des attentats du 11 septembre et au respect absolu jusque-là dans les colonnes de son journal de la théorie officielle du 11 septembre, promue dans les conditions remarquables d'indépendance et d'esprit de vérité par la commission présidentielle consentie du bout des lèvres par Bush et sa clique de tortionnaires aux familles des victimes. A moins que, comme le dit l'adage, il n'y ait pire sourd que celui qui ne veut pas entendre (et pire paranoïaque que celui qui, etc.).

 

N.B : Je sais, tout cela est bien connu par les plus lucides d'entre nous, mais une petite mise au point pour les autres à ce sujet ne peut pas faire de mal. Histoire que l'argument "complotiste" sorti à tout bout de champ retourne là où il aurait dû toujours rester : la fosse septique des arguments zéros.



48 réactions


  • Le p’tit Charles 17 décembre 2014 09:57

    L’homme complote (de pommes) depuis la nuit des temps...Une manie..un tic..une tare c’est certain... !


  • Hasard Hasard 17 décembre 2014 11:36

    A l’auteur,

    Connaissez-vous l’édition norvégienne du Monde Diplomatique de juillet 2006 ?


    • Phoébée 17 décembre 2014 12:45

      Elle a été interdite par le monde diplomatique justement. J’ajoute que je n’achète plus ce torchon, depuis.


    • Disjecta Disjecta 17 décembre 2014 12:59

      Oui. Edition qui avait fait scandale à la rédaction parisienne du Monde Diplo, celle-ci ayant refusé que le dossier norvégien soit traduit en français. Une frilosité qui étonne encore aujourd’hui et à laquelle j’avais tenté de donner une explication dans cet article pour Agoravox :

      De l’impensable monstruosité du 11 septembre

      Songeons aussi que l’ancien directeur du Diplo, Ignacio Ramonet, s’est illustré par la suite (en 2011) en soutenant la guerre BHLo-otanesque en Libye. On imagine qu’il ne doit plus trop s’en enorgueillir aujourd’hui tant il avait complètement cédé alors à la propagande grotesque mis en place par nos serpillières atlantistes mais je crois que c’est typiquement le risque pour un journal comme le Diplo dont les angles morts sur la géopolitique sont innombrables et de plus en plus criants (le mois dernier, Villepin – supposé héros qui n’a en vérité fait que le minimum syndical que l’on peut attendre d’un ministre français des affaires étrangères digne de ce nom contre la guerre d’Irak – avait le droit à deux pleines pages d’expression libre bourrées de poncifs et de pseudo-sagesse à la truelle).


  • Christian 17 décembre 2014 13:44

    Dés l’âge de 12 ans les garçons complotent et les filles séduisent....


  • Allexandre 17 décembre 2014 14:18

    Article très juste, qui n’apprend rien à ceux qui ont déjà réfléchi à la question, mais qui a le mérite de remettre les points sur les « i ». Le problème aujourd’hui, c’est que toute découverte des manipulations perpétrées par le pouvoir provoque une peur panique de ces derniers. Or, comme les médias et le politique entretiennent des relations incestueuses, il fallait trouver une parade. Le complotisme a été l’argument contre lequel il n’y a plus rien à dire. C’est d’un simplisme affligeant. Mais le problème c’est qu’ils finissent par le croire et le distillent dans l’esprit de tous ceux qui refusent de réfléchir avec raison. Il faut donc résister à cette injonction en démontant l’argument par le mépris et le dévoilement de son absurdité. On peut déplorer effectivement, que le Diplo ne fasse pas exception. Il suffirait de regarder l’histoire depuis sa naissance, pour observer qu’elle est parsemée de complots en tout genre. Mais bizarrement, aujourd’hui il n’y en aurait plus !! Et ceux qui l’évoquent seraient des parano incurables. Basta cette dictature pseudo-intellectuelle. Aujourd’hui il existe deux accusations contre lesquelles il n’y a rien à dire : complotisme et antisémitisme. Quand ils ont dit ça, ils ont tout dit. Le second est déjà puni par la loi, le premier ne va pas tarder ) l’être aussi. Pauvre France !! Où sont tes droits de l’homme ? La gauche de Hollande et Valls les bafouent tous les jours sous couvert de démocratie. 


  • Donbar 17 décembre 2014 14:30

    Dans le même sac que le Monde (très) Diplomatique sous ce rapport : le Canard Enchaîné (mais à quoi et par qui ?).


  • soi même 17 décembre 2014 14:31

    Je ne vais pas revenir sur le sujet, pour moi la causse est entendue, pour une raison simple, il suffit de voir comment ce motif à permit à des êtres sans scrupules d’asservir le monde !

    A défaut d’avoir la vérité, on à le revers de la médaille du mensonge, cette réal politique qui aprit le monde pour une table de billard, c’est clair, c’est net, en définitif on n’a pas besoin de connaître la vérité, elle se reconnaît aux fruits qu’elles ont produits !


  • christophe nicolas christophe nicolas 17 décembre 2014 16:02

    Il faut méditer cette phrase du philosophe « le réel résiste à l’esprit ». Ainsi, Ludwig Boltzmann fut harcelé pour sa thèse sur les atomes à la fin du XIX siècle. Ce n’était pas un complot mais ses détracteurs ont fini par avoir sa peau. 


    Un juge d’instruction lutte contre des complots puisque par nature, un voleur est un menteur mais dans la science, l’expérience montre que le juge ne suit pas la vérité mais l’opinion établi ce qui est assez logique puisque c’est en dehors de sa compétence. 

    Sur le 11/9, il n’y a pas vraiment d’enquête, cela a été classé « terrorisme », c’est aussi au delà de la compétence d’un juge, c’est cela un complot. C’est bien que tout le monde cherche les coupables même si ça entraîne des phases de soupçons sans doute injustes, le complot doit être démasqué.

    A ce titre, est-ce que les actions du Carlyle group vont bien ? Frank est-il en bonne santé ? Ca me rappelle le film des tontons flingueurs, c’est bien « Théo » joué par Frank Horst le coupable du False-Flag et des coups tordus qui entraînent la guerre entre les factions. Lorsqu’on voit les Volfoni déguster, c’est plutôt drôle, comment ne pas penser à Wolfowitz ?

    L’honorable Frank Carlucci, il n’y a que ce brave Larry Silverstein qui lui arrive à la cheville... Le coup du conseil des investisseurs le jour du 11 septembre dans une ville où l’attentat se produit, quel coup de maître pour les motiver, digne de Larry qui « oublie » de se rendre à son bureau le 11 septembre...

    Il n’y a jamais eu de complot, c’est évident...

  • lloreen 17 décembre 2014 17:20

    La déclaration sans ambages d’ Udo Ulfkotte prend d’ autant plus d’ importance en considérant ce qui suit.
    Que Merkel ait eu des accointances avec le syndicat du crime des Bush , celui-là même devant qui Sarközy de Nagy-Bocsa s ’extasiait prouve que Merkel et Sarközy travaillent directement pour Washington DC (District of Columbia) est absolument sidérant.

    On comprend mieux à la lecture de ce témoignage pourquoi ces deux là s ’entendaient si bien...et pour quels intérêts ils travaillent.
    Il n’ existe que les praticiens du complot.

    "

    Enorme scandale à l’occasion de la publication des souvenirs du chancelier allemand Helmut Kohl « Testament. Transcription des conversations avec H. Kohl »

    Il est bien possible que la publication « Die Kohl-Protokolle » nuira non seulement à la carrière de Merkel, mais pourrait avoir un effet sur le chancelier Kohl lui-même. On n’est pas loin de recours en justice,- Kohl a excessivement fait confiance à son mémoiriste Heribert Schwan, dont les souvenirs ont été publiés malgré la promesse de ne publier qu’après la mort du politicien. Schwan avait juré sur tous les saints de ne jamais publier avant le décès d’Helmut Kohl. Mais il n’a pu résister …

    Vers 2001-2002, dans la solitude des caves de sa maison de Ludwigschaffen, Kohl a enregistré sur magnétophone ses souvenirs. Le journaliste écrivain Schwan devait rédiger et agencer les manuscrits du chancelier. Helmut Kohl, lors de ses discussions avec Schwan, incluait régulièrement des commentaires peu amènes, égratignant ainsi ses ex collègues du parti (et « amis » tels que Gorbatchev que Helmut Kohl désignait comme « le loser »). A cette occasion il répétait sans cesse : « mais ceci ne devra pas être écrit », toutefois Heribert Schwan notait scrupuleusement tout ce que racontait Helmut Kohl. Finalement, celui-ci ressentit que Heribert Schwan ne lui inspirait plus confiance, et ne souhaitant aucunement nuire à son parti, il bloqua la publication ; et Schwan fut contraint de restituer les 200 cassettes reprenant 630 heures d’enregistrement. Préalablement à la restitution, Schwan fit des copies. Et voici qu’il publie.

    L’objet essentiel de ces publications n’est pas dans le sensationnel des secrets divulgués, rien de très nouveau n’y apparait sur le plan politique. Mais il y a là autre chose –des aspects très désagréables à propos de ses ex-collègues, révélés non par quelque quidam, mais par un homme d’État qui a procédé à la réunification du pays. Provenant de sa propre bouche, et non des rumeurs que l’on peut écarter de la main, précise stringer-news.com.

    Ces éléments de souvenirs, selon lesquels Helmut Kohl écrit que Angela Merkel était mal élevée, ne savait tenir ses couverts, tentait d’attraper la nourriture avec les doigts, ces éléments-là ont été publiés non seulement en Allemagne, mais bien au-delà. Mais le plus important, pour quelque raison, n’est presque pas révélé, lorsque Helmut Kohl affirme directement que sa « protégée » travaillait avec les services US.

    La future chancelière allemande spéculait sur les myrtilles alors qu’elle appartenait au ‘mouvement des jeunesses allemandes libres’ et ces faits la caractérisent assez exactement. En RDA, l’ainsi nommée « amicale de négoce des fruits et légumes » achetait des baies aux particuliers pour 4 marks le kilo. Et les revendait immédiatement pour 2 marks – la vente de baies bénéficiant de subventions d’Etat, et de ce fait revendait au détail moins cher que le prix d’achat. Comprenant très tôt les lois de la vie, Angela Merkel remettait le kilo de myrtilles pour 4 marks, puis sans tarder revenait acheter ce kilo pour 2 marks… et ainsi de suite. Mais simultanément, le cœur léger, elle bassinait ses congénères aux réunions du komsomol pour ce qu’ils pratiquaient de telles méthodes."


    • lloreen 17 décembre 2014 17:33

      Rectificatif :Ludwigshafen.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 décembre 2014 18:05

      On se fiche un peu de savoir si Merkel mangeait avec les doigts et revendait ses myrtilles...

      Ce qu’il faut savoir, c’est que le couple franco - allemand dont on nous bassine depuis des décennies, est un mythe. Le vrai couple, c’est les USA - Allemagne.


    • lloreen 17 décembre 2014 22:51

      Pour commencer, il n’ y a pas de couples.
      Pas plus franco-allemand que germano américain.

      Il y a les dictateurs et les vassaux.
      Au cas où cela vous aurait échappé, c ’est leur ordre mondial qu’ ils prônent et les Etats-Unis c ’est toutes les entreprises gouvernementales à la solde de la City de Londres.Aussi bien en Amérique qu’ en Europe.
      Tous ces gouvernements sont enregistrés auprès de la SEC américaine inféodée à la Couronne (City de Londres).

      Il faut revoir vos bases historiques. 

      Reagan et Bush ont été faits chevaliers de l’ ordre du Bain (Bath) après avoir quitté leur mandat présidentiel...
      Le prince Charles d’ Angleterre est Grand maître de l’ Ordre du Bain et la reine d’ Angleterre en est la dirigeante.
      C ’est la preuve absolue que ces gens sont liés entre eux et qu’ ils poursuivent leur plan de domination mondiale.

      Les présidents américains sont donc des présidents royaux...

      C ’est ainsi que Bush est apparenté à chaque monarque européen (régnant ou non).
      Gore est apparenté à trois empereurs de l’ empire romain et à Edward Ier...
      Clinton (William Jefferson Blythe) est apparenté du côté maternel à Henry III d’ Angleterre et il est apparenté au roi français Robert I er.

      George Washington est un descendant du roi Edward III d’ Angleterre .
      Thomas Jefferson aussi.
      James Madison est un descendant d’ Edward Ier d’ Angleterre.
      John Quincy Adams est un descendant d’ Edward III d’ Angleterre
      T. Rosevelt également.
      Gerald Ford est un descendant d’ Edward I er d’ Angleterre.
      George H.W Bush et son fils George W. Bush sont les descendants d’ Edward Ier d’ Angleterre et du roi Alfonso du Portugal...

      Les continents américains ont toujours été gouvernés et colonisés par les mêmes familles royales européennes, dont les livres d’ histoires racontent faussement qu’ elles ont été vaincues dans les « guerres d’ indépendance »...

      Chaque élection présidentielle américaine depuis George Washington, a été remportée par un candidat qui avait le plus de liens génétiques avec les familles royales françaises et britanniques.
      Des 42 présidents - dont Clinton - 33 descendaient d’ Alfred le grand, roi d’ Angleterre et de Charlemagne.
      19 sont apparentés à Edward III d’ Angleterre, dont 2000 lignées mènent au prince Charles d’ Angleterre.


    • chitine chitine 17 décembre 2014 23:19

      Lloreen, pouvez-vous révéler vos sources, s’il vous plait ?


    • lloreen 18 décembre 2014 13:25

      hubpages.com/hub/bloodlines
      Burke’s Peeradge&baronetage
      Burke’s landed gentry


    • lloreen 18 décembre 2014 22:46

      J’ ajoute aussi que les Mormons tiennent les registres généalogiques les plus complets.


    • chitine chitine 19 décembre 2014 03:04

      Oui, merci,
      mais où dans le burke’s cela se trouve t-il ?
      Ce que vous dites est suffisamment énorme pour que vous rendiez plus simple la vérification.


  • lloreen 17 décembre 2014 17:22

    Extrait

    "

    Mais pourtant, la façon dont elle construisit sa carrière est bien plus significative. En 1986, âgée de 35 ans, Angela Merkel s’inscrit dans le mouvement Est-allemand « réveil démocratique ». Et pratiquement jusqu’aux élections qui verront la victoire des chrétiens démocrates dans l’Allemagne réunie, elle les critiquera et en dira pis que pendre. Mais dès qu’apparaitra le parfum de victoire des Chrétiens-démocrates, sans tarder Angela Merkel rejoint leurs rangs et arrive à saisir un siège de député au Bundestag du pays désormais réuni.

    On dit qu’elle fut extraite du parti « réveil démocratique », un parti dès lors sans avenir, sur une recommandation spéciale du ministre fédéral Lothar De Maizière. Ce dernier la nomme secrétaire de presse. Elle prend alors une part active aux pourparlers 2+4, qui mirent fin aux accords quadripartites sur le statut de Berlin, et son contrôle par les alliés. Mais aussi aux pourparlers sur la réunification de l’Allemagne que menait Condoleeza Rice depuis Washington. Là-dessus, Angela Merkel engage sans tarder le processus d’intégration de la RDA dans l’économie de marché, et la zone deutsch mark.

    A ce moment, son compagnon officiel Joachim Sauer est engagé par la société américaine Biosym Technology. Il passe une année entière dans les labos de la société à San Diego, société affiliée au Pentagone. Toutefois il est impossible de vérifier quel travail il y a accompli, ni de quelle formation il a bénéficié. Après cela Sauer devient expert pour la société Accelrys, également de San Diego, également active pour le Pentagone…

    Et tout à coup, scandale ! De Maizière est accusé de collaborer avec la Stasi, les services est-allemands. Et quid de sa protégée ? Publiquement, elle dénonce son protecteur ! Après quoi, sans tarder, elle occupe le poste de vice-présidente de la CDU. Passant des bienveillances de De Maizière à celles de Helmut Kohl, Angela Merkel occupe désormais des fonctions importantes dans le gouvernement. Dirigeant, en particulier, les instances fédérales chargées des femmes et de la jeunesse, et de l’écologie. Helmut Kohl s’extasiait de son Angela, l’appelant « mon poussin », ma « fillette »."


  • lloreen 17 décembre 2014 17:23

    Extrait.

    "

    Mais les journalistes médisants ont tout de suite qualifié la femme hyperactive de « fillette de Helmut Kohl », suggérant par là ce qu’il faut comprendre. A ce propos, les ragots quant à une liaison fusaient de toutes parts. Et il faut bien reconnaître qu’il y avait là des fondements. Soit la fillette rentrait chez elle en hélicoptère militaire, bien sûr sur le compte des biens publics, soit on la voyait passagère unique d’un ballet de voitures officielles.

    Lorsque les journalistes furent informés de ces vols gratuits en hélico, ce fut un scandale. Helmut Kohl sauva sa « fillette » du déshonneur, prenant toute la responsabilité sur lui. Proclamant que ‘’oui, elle volait, mais j’étais au courant et approuvais. ‘’

    En 1988, la CDU perd les élections. Quelque temps après dans le journal « Frankfurter Algemeine Zeitung » apparait un article d’Angela Merkel. Mais aucunement sur les qualités rares de politicien d’Helmut Kohl déniées par les électeurs. La « fillette » exige la démission de son protecteur du poste de leader des Chrétiens-Démocrates, parce « qu’il ne maitrise pas les changements de l’époque ».

    Helmut Kohl démissionne donc. Et la voilà, ‘’affamée de justice’’, qui prend sa place. Ce qui s’est passé ensuite, nous le savons tous : Madame Merkel, ayant balancé tous ses protecteurs, prit la tête de l’Etat. Voilà le « poussin » désormais couvert de plumes…

    Ensuite Merkel est soutenue par deux fortes corporations média. D’abord le groupe Springer, 180 publications dont Bilt et Die Welt. Les journalistes de la holding doivent signer un accord spécial au terme duquel ils s’engagent à travailler au renforcement des relations transatlantiques, et la défense de l’état d’Israël. Ensuite le groupe média de son amie (et maîtresse ?) Liza Mohn, directrice du mega groupe européen Bertelsmann (auquel appartiennent la holding RTL, Prisma, Random House, etc). Madame Mohn occupe également le poste de vice-présidente de la fondation Bertelsmann, le think thank de l’atlantisme de l’Europe.

    Dans son livre Helmut Kohl critique la politique européenne d’Angela Merkel, et souligne qu’en général elle ne s’y retrouve pas du tout, et « l’on ne peut que se signer en considérant ses bêtises ». Mais est-elle réellement bête, et quels intérêts défend-elle ?

    Le fait est que le clan Bush envoie à Merkel un certain Jeffrey Gedmin, qui travaillait pour American Enterprise Institute, AEI, sous la direction de Richard Perle et Dick Cheney. Il soutenait intensivement la création de l’Euro à la parité initiale de 1$ >1€. Dans cet AEI, il dirigeait le projet de « Nouvelle initiative atlantique », qui réunissait les généraux et politiciens les plus influents éprouvant des sympathies pour les USA. Simultanément, il s’activait dans le projet PNAC (Project for a new American Century) et rédigea tout un chapitre sur le programme européen à l’attention des Néo-conservateurs US. Dans ce travail il démontre que l’UE doit rester sous le contrôle de l’OTAN, ce pourquoi il faut écraser toute velléité d’indépendance des Européens. Et finalement il devient administrateur de la CCD, c’est à dire Council for a Community of Democracies, qui défend une ONU à deux niveaux, supervise l’institut berlinois Aspen, « centre névralgique » des industries americano-allemandes. En conséquence il refuse la proposition de son ami John Bolton, qui lui proposait la vice-présidence de la commission US à l’ONU, pour se consacrer exclusivement aux activités d’Angela Merkel.

    On pourrait mettre ici le point final, si ce n’est qu’on ajoutera une menue information, comment et avec quels influents yankees Angela Merkel a construit ses relations. Helmut Kohl dans ses mémoires ne nomme personne, se limitant à des semi allusions.

    En 2003, le département d’état US confie à Jeffrey Gedmin et Craig Kennedy un large programme de « diplomatie sociale », ou en d’autres termes, la propagande qui inclura l’achat de journalistes et la « continuité » dans l’opinion publique de l’Europe occidentale. Cela s’est produit lorsque le chancelier Schröder prit position contre l’action anglo-saxonne en Irak. A ce moment Merkel s’en prend violemment contre la doctrine Chirac-Schröder sur l’indépendance de l’Europe, elle exprime son allégeance aux USA, ainsi que son soutien aux troupes en Afghanistan et Irak. Cet article (d’Angela Merkel) est publié non en Allemagne, mais dans le Washington Post.

    En mai 2004, Merkel impose l’élection au poste de président de la République Fédérale Allemande du banquier Horst Köhler, principal rédacteur des accords de Maastricht, un des créateurs de l’euro, mais qui fut aussi président de la Banque Mondiale, puis du FMI. Après quoi elle entreprend la campagne anti Islam.

    Durant toute la campagne électorale de 2005, Angela Merkel marque de son sceau l’augmentation du chômage, et l’incapacité des sociaux-démocrates à la maitriser. Grâce à cela, la CDU obtient 21 points dans les enquêtes d’opinion. Dans ce temps, son conseiller Jeffrey Gedmin lui adresse une lettre ouverte, publiée dans Die Welt. Critiquant le modèle économique allemand, il ajoute : « Avant de promouvoir plus avant le pays, vous devez obtenir une victoire intellectuelle sur les nostalgies allemandes, toujours accrochées au passé. Si Sarkozy occupe la place de Chirac, la France pourrait bénéficier d’un essor économique. Ce serait dommage si l’Allemagne continuait à régresser. » Après cela Angela Merkel promeut un de ses conseillers, Paul Kirchhof, dans l’équipe du projet « Initiative pour une nouvelle économie sociale de marché ». Et annonce l’annulation de l’impôt proportionnel aux revenus : l’impôt sera identique pour ceux qui vivent dans le luxe et ceux qui vivent très modestement.

    En résultat de quoi la CDU recueille 35% des voix aux élections, et les sociaux-démocrates SPD, 34%. Les Allemands ne veulent ni de Schröder, ni d’Angela Merkel. Après d’âpres négociations, ils forment une large coalition : Angela Merkel devient chancelière, mais la moitié des portefeuilles revient à ses opposants. Alors Merkel entreprend de modifier la politique extérieure de Schröder qui appelle à équilibrer les relations avec Moscou, et réduire l’influence de Londres et Washington. Ceci alors qu’Angela Merkel mise sur les régimes pro américains d’Europe centrale et des pays baltes, dont les gouvernements haïssent la Russie.

    Toutefois la majorité des entrepreneurs sont contre cette position. De plus, Angela Merkel apparait liée aux modifications apportées par Schröder à la constitution, qui interdisent la participation de militaires allemands dans les opérations hors frontières pour le maintien de la paix. Mais Angela Merkel change la doctrine militaire, met des militaires allemands à disposition de l’OTAN, et non de l’ONU. Elle envoie des contingents d’importance en Afrique, Kosovo, Afghanistan, mais aussi au Liban pour le soutien à Israël (après quoi des milliers de militaires lui écriront qu’ils sont entrés dans la Bundeswehr pour la défense de leur pays, et non celle d’Israël)

    Et puisque nous en sommes aux péripéties scandaleuses de la carrière de la chancelière, venons-en à parler de sa vie privée. Officiellement, Angela Merkel est mariée à Joachim Sauer. Dont la première femme a divorcé pour avoir trouvé son mari au lit avec un homme. Angela Merkel, alors qu’elle est mariée à Sauer, ne l’invite pas à son inauguration.


  • lloreen 17 décembre 2014 17:31

    Merkel, contestée par une majorité d’ allemands pour son attitude de caniche de Washington, est mise directement en cause par la députée Sahra Wagenknecht dans son discours devant le parlement pour sa politique contraire aux intérêts du pays.

    Voici la transcription du discours de S. Wagenknecht (vice présidente du parti de gauche_Die Linke).

    "

    On a l’impression qu’il y a quelque chose, Mme Merkel, que vous pensez être encore plus important que les intérêts des entreprises allemandes, ce sont les intérêts du gouvernement américain et des entreprises américaines.

    Dans votre discours à Sydney, Mme Merkel, vous vous êtes terriblement indignée par le fait que 25 ans après la chute du Mur de Berlin, il continue d’exister une ancienne façon de penser selon des sphères d’influence qui piétinent le droit international.

     » Qui aurait cru cela possible ? « , avez-vous dit !

    Cela soulève plusieurs questions :

    • Mme Merkel, dans quel monde vivez-vous ?
    • Et où avez-vous vécu ces 25 dernières années ?
    • Où étiez-vous, lorsque les États-Unis ont piétiné le droit international en Irak, afin d’étendre leur sphère d’influence sur le pétrole irakien ?
    • Où étiez-vous, quand le droit international en Afghanistan était (et est toujours) bafoué, avec la participation de l’Allemagne ?
    • Où étiez-vous quand la Libye a été bombardée, lorsque l’opposition syrienne a été armée et affiliée à ISIS [l’État islamique] après les livraisons d’armes ?
    • Tout cela était-il, à votre avis, conforme au droit international ?

    Bien sûr, ce n’était pas du tout à propos de sphères d’influences !
    Je peux vous recommander de lire le livre de Zbigniew Brzezinski, qui a longtemps été un pionnier de la politique étrangère américaine. Le beau titre de ce livre, écrit en 1997, se présente ainsi : « Le grand échiquier : la primauté de l’Amérique et ses impératifs géostratégiques » .

    En ce qui concerne l’Europe, Brzezinski plaide pour un élargissement décisif de l’Otan vers l’est : d’abord en Europe centrale, puis dans le Sud, puis dans les pays baltes et enfin en Ukraine.

    Parce que, comme l’auteur le justifie de façon convaincante, « chaque étape de l’expansion étend automatiquement la sphère immédiate d’influence des États-Unis « .

    C’est une vieille façon de penser en termes de sphères d’influence, mais qui a été mise en œuvre avec succès, et vous ne l’avez vraiment jamais, jamais remarqué, Mme Merkel ?

    Au contraire, vous apparteniez à ceux qui ont ensuite transposé et supporté cela en Europe !

    Vous étiez juste l’un des vassaux qui utilisaient les mots de Brzezinski pour endosser cette stratégie !

    [Le Président] Mme Wagenknecht, laissez…

    … Je parlais de Brzezinski, de l’élargissement de l’Otan à l’est et la politique allemande à cet égard.

    Mme Merkel, maintenant vous avez conduit l’Allemagne à réveiller la Guerre froide avec la Russie, à empoisonner le climat politique et mettre en péril la paix en Europe.

    Vous êtes à l’origine d’une guerre économique insensée, qui nuit massivement et principalement à l’économie allemande et européenne.

    Et quand vous pleurnichez, vous n’êtes pas de ceux qui travaillent pour des entreprises dont les commandes ont fortement chuté, vous n’êtes pas de ceux qui gèrent ces entreprises ou travaillent pour elles.

    Vous n’avez pas à supporter les dures conséquences de ce que vous avez fait.

    Vous nous avertissez qu’il y a le feu, Mme Merkel, mais vous êtes parmi ceux qui tournent autour avec des allumettes enflammées.

    L’escalade verbale est toujours ce qui précède le pire ! C’est ce que Hans-Dietrich Genscher vous a dit après votre discours à Sydney.

    Non, cela ne veut pas dire que nous aimons Poutine, ou le capitalisme russe avec ses oligarques, mais la diplomatie exige de prendre au sérieux les intérêts de l’autre côté plutôt que de les repousser par ignorance.

    Et il ne peut pas être ignoré que Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl presque avec exactement les mêmes mots avertissent que sans un partenariat germano-russe la stabilité et la sécurité en Europe est possible.

    L’ancien président du Parti social-démocrate (SPD), Platzeck, a souligné que le commerce entre la Russie et les États-Unis a augmenté cette année, tandis que le commerce entre la Russie et l’Union européenne, principalement l’Allemagne, a connu un énorme effondrement. En réaction, l’Union chrétienne-démocrate [La CDU, le parti de Merkel, NdT] essaie de coincer les gens comme M. Platzeck, et d’autres supposés apologistes de Poutine à la conférence des Dialogues de Saint-Pétersbourg.

    Au lieu de prôner la compréhension, vous encouragez l’ignorance ! En Ukraine, vous coopérez avec un régime, dans lequel les fonctions importantes des services de police et de sécurité sont occupées par des nazis reconnus !

    Le Président Porochenko parle de Guerre totale !. Il a arrêté tous les paiements aux retraités et aux hôpitaux dans l’est de l’Ukraine !

    Et pour le Premier ministre Iatseniouk les insurgés sont des créatures, qui doivent être détruites.

    Au lieu de travailler avec ces voyous, nous avons à nouveau besoin d’une politique étrangère allemande dans laquelle la sécurité et la paix en Europe est plus importante que les instructions de Washington.

    En cette année qui marque le centenaire de l’éclatement de la Première Guerre mondiale et 75 ans après celui de la Seconde Guerre mondiale dans une telle année il serait, je pense extrêmement approprié de rappeler une phrase de Willy Brandt : « La guerre, ce n’est pas l’ultima ratio [dernier argument raisonnable – Lat.], la guerre c’est est l’irratio ultima » [dernier argument stupide Lat.].

    La guerre ne peut pas être utilisée comme outil politique plus longtemps, Mme Merkel !

    Donc, revenez à la voie de la diplomatie, la levée des sanctions !

    Et si, en fait, il y a dans le SPD des voix appelant au bon sens en politique étrangère, de Helmut Schmidt à Matthias Platzeck, alors s’il vous plaît écoutez, Mme Merkel, la voix de vos partenaires de la coalition !

    Arrêtez de jouer avec le feu !

    Je résume : Vous avez gaspillé tous les gains de la d » politique et conduit l’Europe dans une nouvelle guerre froide, et au bord du précipice, parce que vous n’avez pas le courage de vous lever contre le gouvernement américain.

    Ce n’est pas quelque chose dont vous pouvez être fière.

    Dans tous les cas, les citoyens de notre pays méritent une meilleure politique, une politique où l’appel à la prospérité pour tous est enfin à nouveau pris au sérieux, ainsi que le retour à une politique de voisinage amical avec tous nos voisins européens.

    Sahra Wagenknecht


  • lloreen 17 décembre 2014 17:36

    Pour rappel, voici les déclarations d’ Udo Ulfkotte auxquelles je fais allusion dans mon commentaire.

    http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/propagande-et-desinformtion-un-47130


  • Tillia Tillia 17 décembre 2014 20:14

    Les américains n’ont pas été sur la lune, tout ça c’était du cinéma.

    Faites passer ...

    • lloreen 17 décembre 2014 22:37

      Ca dépend de ce que vous appelez les américains...


  • Zevengeur Zevengeur 17 décembre 2014 21:53

    La VO n’est pas complotiste parce qu’elle est officielle !


    Ha ! Ha !

  • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 18 décembre 2014 04:22

    J’aimerais porter à votre attention cette conférence de presse tenue le 10 décembre dernier à Ottawa et dont personne n’a entendu parler (peut-être en avez-vous entendu parler ?).
    https://www.youtube.com/watch?v=0RRje6d358A

    Comment expliquer que cette conférence n’ait pas été rapportée par Radio-Canada ou tout autre média sérieux ?

    Est-ce le sujet polémique de cette conférence qui soit en cause ?
    Doit-on garder sous silence ce que ces individus affirment ?

    En extrapolant dans ce qui est permis de dire et ce qui ne l’est pas peut-on se demander :
    « Nos gouvernements devraient-ils sévir contre ces gens et les emprisonner pour éviter qu’ils propagent ces idées « maladives » ? »

    Bien sûr, ces dernières questions sont volontairement provocantes pour pousser énergiquement la réflexion,
    Nous venons de vivre 13 ans d’omerta concernant cet événement. Un sujet interdit sous peine d’étiquetage et presque de danger de poursuite pour maladie mentale.

    Je vous invite à écouter ces gens pour vous faire une opinion personnelle.
    La vidéo de la conférence  :
    https://www.youtube.com/watch?v=0RRje6d358A

    L’info sur la conférence  :
    http://m.alterinfo.net/11-Septembre-Conference-de-presse-a-Ottawa-de-3-organisations-pour-la-verite-sur-le-11-9_a108794.html

    Salutations,

    Serge Charbonneau
    Québec


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 09:15

      Serge Charbonneau,
      Votre gouvernement n’a rien à envier au nôtre..., il est toujours en première ligne pour soutenir le gouvernement américain !


    • lloreen 18 décembre 2014 13:40

      Il est évident que les perroquets des tyrans ne répètent que la voix de leurs maîtres et il ne faut certainement pas s’ étonner de la répercussion inexistante de cette conférence mémorable par le canal de leurs outils de propagande médiatique.

      C ’est tout à votre honneur d’ en parler ici.
      Merci beaucoup.
      A charge maintenant de propager la cette information pour ceux qui ne doutent pas un instant de la culpabilité des Bush et de leurs nombreux complices internationaux.


    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 18 décembre 2014 14:57

      Fifi vous avez totalement raison.
      Le régime Harper soutient activement Israël et par conséquent les États-Uniens.

      Serge Charbonneau
      Québec


  • Ruut Ruut 18 décembre 2014 06:38

    C’est un argument godwin haha.


  • Tillia Tillia 18 décembre 2014 08:54

    Ebola c’est un complot 

    Faites passer .... 

    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 18 décembre 2014 15:01

      Tiens, l’ébola !
      Un ajout à votre succulente liste ?
      Habituellement on parle de la lune et d’Elvis.

      Serge Charbonneau
      Québec


  • Tillia Tillia 18 décembre 2014 15:29

    La lune, Elvis, Roswell et le Titanic, ça date un peu, il faut alimenter le gogo, en plus du 119 on leur sert quelques autres mets de choix, ça les change des os à ronger, tels que la grippe A, le sida, la vaccination, HAAARP, les chemtrails ... bref ! De quoi largement occuper les oisifs à l’esprit ouvert à toutes sortes de bêtises. 


  • lloreen 18 décembre 2014 18:02

    "Mais putain le coup des explosifs dans les tours ou de pas d’avion dans le pentagone y en a un peu plein l’cul, c’est stérile à 100% ! "

    Très stérile, en effet...
    La preuve ici.

    Par Lars Sobira, le 24 mai 2009 pour gulli.com

    Des questions adressées à Niels Harrit à propos de l’étude sur la "thermite active découverte dans la poussière provenant de la catastrophe du World Trade Center le 11/9."

    Introduction :

    Il y a quelque temps, gulli.com avait présenté un article sur les travaux d’une équipe de scientifiques indépendants, composée de Danois, d’Américains et d’Australiens. Ils affirmaient avoir trouvé une substance nommée Nano Thermite dans la poussière provenant des attentats du World Trade Center le 11/9/2001 à New York. La Nano Thermite est un explosif non disponible sur le marché, que seuls les militaires emploient. Elle s’apparente à de la thermite, une substance utilisée pour la soudure.

    Sur la page de gulli, l’un des plus grands débats qui soit s’est engagé entre les dits théoriciens du complot et les personnes qui croient à la version officielle du 11/9. Il y a eu plus 28.000 visites. Plus de 800 posts. Nous avons offert aux utilisateurs de gulli la chance de poser directement leurs questions à l’un des scientifiques, le Dr. Niels Harrit. Les utilisateurs de gulli ont posé des questions vraiment coriaces et n’ont rien censuré. Nous avons transmis toutes ces questions à Mr Harrit, très curieux de savoir comment il y répondrait. Il a répondu. Et maintenant, voici l’interview promise. Toute l’interview est sous licence Creative Common, vous pouvez donc la copier et la diffuser partout, sans frais et sans autorisation. Vous pouvez télécharger le format PDF ici.

    Copenhague / Dusseldorf, Mai 2009

    L’interview :

    gulli.com : Votre nom et votre titre ?

    Dr Niels Harrit : Dr. Niels Holger Harrit.

    gulli.com : Votre âge ?


    Dr. Niels Harri
    t : 64 ans

    gulli.com : S’il vous plaît, expliquez-nous exactement en quel domaine vous avez obtenu votre doctorat et en quelle matière, en quoi êtes-vous expert ?

    Dr. Niels Harrit : Mon master, que j’ai obtenu en 1971, était basé sur une étude que j’ai réalisée un an durant au Max-Planck-Institut für Strahlenchemie, à Mülheim an der Ruhr, en Allemagne. Ma thèse de doctorat en 1975, à l’Université de Copenhague, portait sur la photochimie mécanique. J’ai passé une année à l’Université de Columbia, à New York, en tant que post-doc. (NTD : Chercheur post-doctoral) en 1977.

    gulli.com : Votre profession actuelle ?

    Dr Niels Harrit : Professeur à l’Université de Copenhague.

    gulli.com : Qu’enseignez-vous exactement, s’il vous plaît ?

    Dr Niels Harrit : J’enseigne la chimie organique, la photochimie et la photophysique aux étudiants en nanosciences et en chimie. Je supervise les étudiants en maîtrise et les doctorants.

    gulli.com : Avez-vous des références ?

    Dr Niels Harrit :
    J’ai publié près de 60 articles dans les meilleures revues à comité de lecture.

    gulli.com : Pouvez-vous nous parler de vos publications ? Donnez des exemples qui puissent y être apparentés. Quelles revues ? Des exemples aussi ?

    Dr Niels Harrit : Je joins ma liste de publications (lien : Niels Harrit LIST OF PUBLICATIONS.doc – Word document – à partir de http://www.gulli.com.) Mon dernier article fait actuellement "la Une du mois « dans Angewande Chemie, l’une des revues d’importance mondiale sur la chimie. Je suis Membre Senior d’un »Centre d’Excellence" de Molecular Movies où je travaille essentiellement avec des physiciens sur le temps de diffusion des rayons X. Ce centre est une sous-division du Centre de Nano-science à l’Université de Copenhague au corps enseignant à laquelle j’appartiens depuis son ouverture en 2001.

    gulli.com : Votre façon de voir les choses à propos du 11-Septembre ? Y croyez-vous ou vous posez-vous des questions ?

    Dr. Harrit Niels :
    Je m’oppose au crime.

    gulli.com : Votre site web ?

    Dr. Harrit Niels : Aucun.

    gulli.com : Qu’est-ce qui, exactement, vous permet de dire que vous êtes un expert en Nano Thermite ?

    Dr Niels Harrit : Il n’y aucun expert en nano thermite sans lien avec l’armée.

    gulli.com : Qu’attendez-vous, vous ou votre équipe, en communiquant ces travaux ? (conf. groundzero.pdf – Portable Document Format à partir de http://www.gulli.com)


  • lloreen 18 décembre 2014 18:03

    Dr Niels Harrit  : Restaurer la justice, la démocratie et la presse libre. Eviter le fascisme. Un monde meilleur pour mes petits-enfants.

    gulli.com : Qui a financé ces travaux ?

    Dr. Niels : Personne.

    gulli.com : Vous avez donc travaillé gratuitement durant votre temps libre au cours de ces deux années d’étude ? Vous avez utilisé l’infrastructure universitaire ?

    Dr. Niels : Vous avez une conception irréaliste de ce qu’est un scientifique. Ce n’est pas un travail. C’est un mode de vie. Je n’ai pas de temps libre. Bien sûr, j’utilise mon bureau à l’Université.
     

    CONCERNANT LES FAITS

    gulli.com : Veuillez excuser nos questions bizarres ! Mais allons droit au but : la plupart des scientifiques de l’équipe appartiennent au « Truther movement » (mouvement des « Chercheurs pour la vérité ». Steven E.Jones, qui prêche depuis des années la démolition contrôlée du World Trade Center. Dans votre équipe, il y a deux collègues de l’université de Jones : Jeffrey Farrer et Daniel Farnsworth. Kevin R. Ryan, Gregg Roberts et James R. Gourley font également partie du « Truther movement ». Comment l’équipe peut-elle garantir la neutralité de cette étude ?

    Dr. Niels Harrit  : Dans le football européen, vous avez des penalties pour avoir attaqué le joueur au lieu de jouer le ballon. D’ailleurs, je suis fier d’appartenir à une équipe de scientifiques adultes qui se battent pour la vérité sur le 11/9 depuis plus longtemps que moi. Veuillez lire l’article, VOUS BASER SUR LES FAITS et rien d’autre.

    gulli.com : Alors d’accord. Où, quand et comment avez-vous précisément obtenu (l’échantillon de) poussière ? Comment vous êtes-vous assuré que cette poussière provenait bien du 11/9 ? Y avait-il des officiels présents lorsque vous avez pris des échantillons ?

    Dr. Niels Harrit : Tout ceci est précisément relaté dans l’article. (conf. groundzero.pdf Portable Document Format à partir de : http://www.gulli.com)

    gulli.com : Est-il vrai que Steven Jones s’est occupé des échantillons ? Steven Jones est connu pour être un inconditionnel de la conspiration du 11/9 et des gens ne cessent de l’accuser d’avoir mélangé des explosifs à la poussière pour finalement apporter la « preuve » d’une démolition contrôlée. 

    Dr Niels Harrit : C’est une insulte faite à un scientifique honnête. De plus, cette question est stupide, dans le sens où nous sommes des anti-théoriciens du complot. Nous sommes opposés à la théorie officielle du complot. C’est tout.


    Endroits où les échantillons de poussière ont été prélevés

    gulli.com : Comment êtes-vous sûr à 100% que la poussière que vous avez analysée n’a pas été modifiée, ou que quelqu’un n’y a pas mélangé de la Nano Thermite avant que vous ne l’analysiez ?

    Dr Niels Harrit : Voyez la question suivante.

    gulli.com : D’accord. Avez-vous comparé les échantillons de poussière à des échantillons autres que ceux obtenus auprès de Steven E. Jones ?

    Dr Niels Harrit : Oui. J’ai deux échantillons à Copenhague qui m’ont été directement envoyés par les collecteurs ; ils contenaient également des fragments. Plusieurs scientifiques peuvent apporter le même témoignage. Je pense qu’il y a au mois 20 échantillons, je ne sais pas exactement et je n’ai aucune raison de m’en préoccuper.


    Fragments rouges et gris trouvés dans la poussière du WTC

    gulli.com : Comment se fait-il que vous ayez été choisi pour examiner la poussière ?

    Dr Niels Harrit : Je fais partie de l’équipe, on m’a proposé de la rejoindre.

    gulli.com : Si vous faites une estimation, quelle quantité de Nano thermite y avait-il dans le bas de Manhattan après l’effondrement ?

    Dr Niels Harrit : Il est très très difficile d’en donner une estimation exacte. Disons 10 tonnes.
     


  • lloreen 18 décembre 2014 18:04

    Elle n’a pas été préparée dans une grotte en Afghanistan

    gulli.com : Des terroristes auraient-ils pu obtenir ce matériau ? C’est un matériau si particulier, que seuls ceux qui appartiennent à l’armée US peuvent se procurer. Où peut-on acheter de la Nano Thermite ? Est-ce que n’importe qui peut l’acheter ? Ou seulement des sociétés / l’armée ?

    Dr Niels Harrit : Cette substance a été uniquement préparée sous contrats militaires aux USA et probablement dans les plus grands pays alliés. C’est une recherche militaire secrète. Faites votre propre étude et lisez l’article de Kevin Ryan à ce sujet (conf. Ryan_Nist_and Nano-1.pdf – Portable Document Format à partir de http://journalof911studies.com). Elle n’a pas été préparée dans une grotte en Afghanistan.


    Couche rouge sur couche grise

    gulli.com : En quoi la Nano Thermite diffère-t-elle de la Thermite et de la Thermate ? Qu’elle est sa particularité ? Qui normalement utilise la Nano Thermite et dans quel but ?

    Dr Niels Harrit : La Thermate est de la Thermite qui contient du soufre.

    gulli.com : A quoi sert la Thermate normalement ?

    Dr Niels Harrit : A fondre divers métaux. Le blindage par exemple. La Nanothermite est de la thermite préparée selon des méthodes de nanotechnologie.


    Plus petite, moins chère et plus méchante.

    gulli. com : Donc, c’est bien plus petit ; c’est pourquoi il y a une plus grande surface qui la fait réagir bien plus rapidement et plus énergiquement ?

    Dr Niels Harit :
    Oui, les particules sont bien plus petites. Mais la préparation est radicalement différente de celle de la thermite ordinaire où les petites particules sont réalisées en réduisant les particules les plus grandes. Dans les nanomatériaux, les particules sont préparées à partir d’atomes et de molécules. La nanothermite est l’explosif du futur. « Plus petite, moins chère, plus méchante » (comme disent ceux qui veulent faire financer leur recherche)

    gulli.com : La Nano Thermite est-elle plus puissante que les explosifs usuels tels que le C-4 ou la TNT ? Quels sont les grands avantages de la Nano Thermite ?

    Dr Niels Harrit : Puissance, sécurité, polyvalence. Elle est moins chère aussi. « Plus petite, moins chère et plus méchante » que les explosifs habituels.

    gulli.com : Vous dites qu’il y a de l’oxyde de fer et de l’aluminium et concluez que cela signifie que c’est de la Nano Thermite. N’est-il pas normal qu’il y ait de l’oxyde de fer et de l’aluminium dans un tel bâtiment ? Serait-il possible que la substance de la Nano Thermite ait été induite par l’effondrement ?

    Dr Niels Harrit : Impossible. Vous ne pouvez attendre d’une boîte d’allumettes qu’elle s’enflamme d’elle même.


  • lloreen 18 décembre 2014 18:05

    Effondrement de la tour Sud

    gulli.com : Aviez-vous d’autres échantillons de Nano Thermite (ne provenant pas de la poussière) à comparer lorsque vous étudiiez la poussière ? Juste pour vous assurer qu’il s’agit bien de Nano Thermite ?

    Dr Niels Harrit : Oui. Nous l’avions préparée nous-mêmes, depuis qu’il y avait eu des publications scientifiques et des rapports de conférence. Ça a marché, comme on s’y attendait. Mais ce n’est pas exactement la même variété que la substance trouvée dans la poussière du WTC.

    gulli.com : La Nano Thermite peut-elle être préparée par une université sans l’autorisation des officiels du gouvernement ? C’est une substance très dangereuse qui pourrait tomber sous le coup de la loi des armes d’agression, non ?

    Dr Niels Harrit : La nanothermite peut être manipulée avec une relative sécurité. Tous les programmes connus (aux Etats-Unis) sont financés par des fonds militaires et sont secrets. Regardez ceci (conf. Ryan_NIST_Nano-1.pdf – Portable Document Format à partir de http://www.journalof911studies.com), qui traite seulement de ce qui était connu au moment de l’écriture. Une grande part du budget du Pentagone est secrète. Cette année par exemple, cette part dépasse les 60 milliards.

    gulli.com : Pourquoi les chiens renifleurs n’ont-ils pas aboyé ?

    Dr Niels Harrit : Tous les chiens renifleurs ont été retirés par la société de sécurité deux semaines auparavant. De plus, ils sont entraînés avec des explosifs conventionnels à l’odeur plutôt caractéristique.

    gulli.com : Est-ce que quelqu’un non impliqué dans le "Truther movement" a revu vos analyses ? Comme des artificiers ou des producteurs de Nano Thermite ?

    Dr Niels Harrit : Cet article est passé en comité de lecture, comme c’est généralement le cas pour les publications scientifiques.

    gulli.com : Qui composait ce comité de lecture ? Pouvez-vous nous dire de qui il s’agissait ? Des officiels de votre université ?

    Dr Niels Harrit : Les référents sont anonymes. Ce ne sont pas des officiels de mon université. Dans mon université, personne n’en sait plus que moi à ce sujet. L’université n’est pas responsable de la recherche. Seuls les auteurs le sont.

    gulli.com : La Nano Thermite est à la fois utilisée comme explosif et pour la soudure ?

    Dr Niels Harrit : Non, la soudure est effectuée avec de la thermite conventionnelle. Tout le monde peut en acheter. Ce n’est pas un explosif. Elle produit de la chaleur, du fer fondu.

    gulli.com : Qui a placé la substance dans les tours, avez-vous une théorie ? Est-ce que ce pourrait être la société « Controlled Demolition » (NDT : Démolition Contrôlée) dont le Président, Mark Loizeaux, nie ouvertement l’existence de Nano Thermite, bien qu’il soit expert en démolition ? Sa société est arrivée avec un plan de nettoyage peu après l’effondrement. On l’accuse d’avoir fait tomber les tours.

    Dr Niels Harrit  : Non. Je n’aime pas du tout spéculer au delà des faits. Nous insistons pour qu’il y ait une enquête criminelle. Pour l’instant, il n’y a eu aucune enquête.

    gulli.com : Que voulez-vous obtenir exactement avec votre étude sur la Nano Thermite et le 11/9 ?

    Dr. Harrit : La vérité.


    Ground Zero

    gulli.com : Pour quelles raisons quasiment aucun portail d’information, aucune chaîne de télé ou revue scientifique, sauf quelques sites conspirationistes, n’ont-ils rapporté vos résultats ?

    Dr Niels Harrit : Demandez-leur !

    gulli.com : Que faites-vous de ceux qui vous appellent un « stupide théoricien du complot » ?

    Dr Niels Harrit : Je hausse les épaules. Ils vont être déçus, je suis un théoricien anti-complot. La seule théorie du complot qui vaille la peine d’être considérée est la théorie officielle du complot – celle d’ Ousama ben Laden et les 19 pirates de l’air. Maintenant, n’est-ce pas stupide de croire à la version officielle de la théorie du complot alors qu’on ne nous présente pas le moindre élément de preuve ? Qui sont les plus imbéciles ?

    gulli.com : Est-il vrai que quelqu’un dans votre équipe a perdu son emploi à cause de votre analyse commune ? Et si oui, comment est-ce arrivé ?

    Dr Niels Harrit : Non, pas pour l’instant. Mais certains d’entre eux ont perdu leur emploi juste avant cela !

    gulli.com : Pourquoi ont-ils perdu leur emploi ? Etait-ce lié à l’étude sur le 11/9 ? Qui les a virés et pourquoi ?

    Dr Niels Harrit : Ils ont perdu leur emploi car ils sont critiques à l’égard de la théorie officielle du complot. Steven E. Jones a été obligé de prendre une retraite anticipée de l’Université Brigham Young. Kevin Ryan, qui était responsable de la certification de l’acier dans les tours, a été renvoyé des Laboratoires Underwriters.
    Même quand les choses auront filtré, vous devez accepter que certaines d’entre elles ne vous soient jamais révélées.

    gulli.com : Comment croyez-vous « qu’ils » aient fait pour que personne, parmi les spécialistes de la démolition, ne dise, après coup, que c’était un crime ? Normalement tout finit par filtrer. Ont-ils tous été emprisonnés dans le bâtiment 7 du WTC ?

    Dr Niels Harrit : Non. Vous devez accepter le fait qu’on ne vous dira jamais toute la vérité.

    gulli.com : Vous attendez-vous à ce que le résultat de vos recherches aboutisse à des enquêtes officielles de la part de la police ou du FBI ? Avez-vous envoyé une copie des résultats au FBI ? Que s’est-il passé ?

    Dr Niels Harrit : Oui, une copie a bien été envoyée au FBI. Je ne suis pas en mesure de livrer la totalité de la réponse, mais autant que je m’en souvienne, ils étaient étonnamment réceptifs.

    gulli.com : De quelle façon êtes-vous lié aux autres spécialistes qui veulent rouvrir le 11/9 ?

    Dr Niels Harrit : Je n’ai pas vraiment le temps (de le faire). Je suis totalement occupé par toute l’attention que cet article a reçue. Je suis attéré par cela, vu que l’on ne m’apporte rien de vraiment nouveau. Je fais juste de mon mieux. Il y a tant d’heures dans une journée, et pourtant, je ne parviens pas à m’occuper de mon travail.


  • lloreen 18 décembre 2014 18:06

    Qui ne dit mot consent.

    gulli.com : Oui, si vous cherchez maintenant votre nom sur google, vous obtenez 260.000 réponses. Que suggérez-vous pour avancer maintenant ? Les prochaines étapes pour les médias / le public ?

    Dr Niels Harrit : Les médias n’ont pas encore réagi. C’est le devoir du public de leur dire que s’ils continuent à mentir plus longtemps, ils vont perdre le peu de crédibilité qu’il leur reste. Qui ne dit mot consent ! Posez des questions ! Ayez confiance en vous. Ce n’est pas si compliqué. Il y avait deux moyen-courriers, mais trois gratte-ciel. Vous n’avez pas besoin d’être un scientifique pour compter jusqu’à trois. Tout le monde devrait mettre la pression et demander la vérité dans la presse. Ceci est très sérieux. Chaque action compte, peu importe qu’elle soit mineure.
    Le point essentiel selon moi : tout le monde ment, tout le monde a peur. Alors on doit avoir confiance en soi, ce n’est pas si difficile.

    gulli.com : Merci pour cette super interview, Dr Harrit. Nous avons vraiment apprécié. Vous avez répondu à de nombreuses questions que les membres de Gulli ont posées. Nous vous souhaitons le meilleur pour le futur en espérant que tout soit élucidé sous peu par la police.

    Dr Niels Harrit  : Merci pour votre interview. Mes meilleurs voeux à l’Allemagne !


    Traduction en anglais de l’article original : 911truth.org
    Traduction de l’anglais au français par apetimedia pour ReOpenNews

    Filed under : Non classé Tags : 11 septembre, 911 truth, WTC

    Belle « stérilité », n’ est- ce pas ?


  • lloreen 18 décembre 2014 18:19

    On peut dire que la thèse des comploteurs est aussi brillante que le niveau de leur QI...
    Ces psychopathes ont dû retenir de la physique et de la chimie ce que leur avait raconté leur instituteur au CP en comprenant le contraire...


    • Tillia Tillia 19 décembre 2014 01:46

      Détrompez-vous tous ceux qui en parlent le mieux ici et démontent la thèse officielle, sont tous ingénieurs, physiciens, chimistes, architectes, ou tout à la fois, ça se sent, rien qu’à lire leurs copiés/collés ! plus fort encore, ils savent que c’est faux, sans avoir jamais quitté leurs écrans. yeahhhhhhh 


      En tous cas les réopen machin, ça rapporte, bouquins, conférences, tout pour satisfaire les gogos valseurs.





    • lloreen 19 décembre 2014 23:43

      « En tous cas les réopen machin, ça rapporte, bouquins, conférences, tout pour satisfaire les gogos valseurs. »

      Certainement pas autant que les conférences du génie national français.

      http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2014/11/04/25001-20141104ARTFIG00337-nicolas-sarkozy-aurait-gagne-2-millions-d-euros-grace-a-ses-conferences.php


    • lloreen 19 décembre 2014 23:45

      Extrait

      LE SCAN POLITIQUE - Selon un livre de deux journalistes du Parisien à paraître, l’ancien chef de l’État facturerait chacune de ses apparitions entre 100.000 et 150.000 euros.

      Publicité

      L’anglais ?Apprenez l’anglais avec Babbel et LeFigaro

      Démarrer

      1/5

      Il est de retour sur la scène politique, mais Nicolas Sarkozy n’a pas abandonné ses activités de conférencier de luxe. Le 14 octobre dernier, l’ancien chef de l’État était encore à Séoul, en Corée-du-Sud, à l’invitation du World Knowledge Forum (WKF). Le cachet de cette apparition était alors resté secret.

      Dans leur livre Ça reste entre nous, hein ?, récit de deux ans de confidences de l’ancien président à paraître chez Flammarion, les journalistes du Parisien Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel ont mené l’enquête sur les revenus de conférencier de Nicolas Sarkozy. Selon eux, l’ancien chef de l’État aurait touché depuis sa défaite de 2012 quelque 2 millions d’euros.

      « Son tarif est estimé entre 100.000 et 150.000 euros par conférence, selon un familier du Washington Speakers Bureau (une agence spécialisée dans l’organisation de conférences de personnalités, ndlr). Parfois plus, rarement moins. Un chiffre corroboré par un ancien conseiller de l’Elysée, qui en rigole  : ‘Il fait du pognon, il aime ça, ça l’amuse !’ », écrivent les deux journalistes, selon les bonnes feuilles de leur livre publiées par Le Parisien magazine.

      « Je ne veux pas que ma femme me voie comme un chômeur »

      Nicolas Sarkozy, lors d’un dîner en 2012


  • lloreen 18 décembre 2014 18:39

    Rien qu’ à voir Bush tenir un livre de niveau élémentaire à l’ envers le jour des attentats du 11/9 vaut tous leurs discours...


  • lloreen 19 décembre 2014 23:48

    Pour parler des princes-présidents, il est à noter que le président français est Co-prince d’ Andorre.
    Mais il n’ est pas tout seul...Il y en a un second. Et devinez qui il est ?
    Un prince-évêque comme second d’ un président de république laïque...ça fait fort...

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-pret-a-demissionner-du-poste-de-co-prince-d-andorre_749532.html


  • Tillia Tillia 20 décembre 2014 01:03

    lloreen à bout d’arguments fait carrément du hors sujet ---> 


    • Auxi 21 décembre 2014 16:12

      Tillia, on attend vos arguments. Vous ricanez sottement, mais ne dites rien. C’est vous qui êtes à court d’arguments, la preuve, vous n’en présentez aucun… Retournez donc vous abrutir devant votre télé et ne vous mêlez pas des conversations de grandes personnes, ce n’est pas de vôtre âge (mental).


  • MagicBuster 14 mars 2016 11:57

    1– La pulvérisation en un fin aérosol de la presque totalité du béton des planchers des 2 tours ;

    2– La présence importante de très fines poussières de fer, apparemment vaporisées par une puissante source d’énergie, capable d’amener instantanément et de manière homogène, des sections d’acier à la température de sublimation ;

    3– La projection d’éléments de structure pesant jusqu’à 20 tonnes sur plus de 200 mètres ;

    4– La présence de grandes quantités d’acier fondu dans les sous sols des WTC 1 et 2 ;

    5– La disparition complète (fondue ou vaporisée ?) d’une presse de 50 tonnes située au sous-sol du complexe du WTC ;

    6– Malgré un arrosage continu des débris pendant plusieurs jours d’affilée, de l’acier encore rouge est retiré des sous-sols 6 semaines après les effondrements ;

    7– Un taux anormalement élevé de Tritium a été mesuré sur le site ;

    8– La très faible hauteur de la pile des débris des WTC 1 et 2, qui auraient normalement occupé un volume bien plus grand ;

    9– L’absence quasi-totale dans les ruines des bâtiments 1 et 2 d’équipements de bureau [1] d’ordinateurs, restes humains, etc., enfin, de tous corps massifs ou composés d’eau, alors que des milliers de documents en papier intacts recouvrent une grande superficie du site ;

    10– Certains véhicules situés à proximité des tours, non touchés par des débris, auraient mystérieusement pris feu de manière instantanée ;

    11– Plusieurs circuits électroniques sensibles, dédiés aux télécommunications entre autres, auraient apparemment été endommagés dans un périmètre de plusieurs dizaines de mètres de l’épicentre, trois mois auraient été nécessaires au rétablissement de ces services ;

    12– Présence, à l’effondrement des deux tours, de colonnes nuageuses verticales, trahissant ici l’action de gaz chauds, tels ceux rencontrés dans les cheminées qui caractérisent la physionomie des déflagrations thermonucléaires ;

    13– Les étranges enregistrements sismiques du Earth Observatory de l’Université de Columbia, situé à une trentaine de kilomètres au nord du complexe WTC, démontrent distinctement la présence de deux importantes pointes, traduisant la libération rapide d’une grande quantité d’énergie, survenues peu après le début de chaque effondrement : 2,1 sur l’échelle de Richter pour la tour sud et 2,3 pour la tour nord.

    Ce n’est pas un juge qui a écris cela ...
    Qui sait ce qu’il s’est passé le 11 Septembre  ?


Réagir