jeudi 6 juillet - par Gérard Faure-Kapper

7 vérifications pour débusquer les faux huissiers et cabinets de recouvrement

Ce genre d'escroquerie devient de plus en plus courant.

Qui n’a pas reçu ces appels téléphoniques où l’interlocuteur, extrêmement agressif, vous profère les pires menaces si vous ne versez pas immédiatement une somme d’argent.

Qui n’a pas reçu non plus, ces menaces par courrier ?

Ces personnes se présentent comme des cabinets de recouvrement qui ont pignons sur rue.

Ils justifient la somme due comme étant un ancien crédit que vous n’avez pas remboursé.

Intimidation, menaces, harcèlement, tout est fait pour vous déstabiliser et vous apeurer.

Et les appels se succèdent, parfois plus de cinq par jour, ils appellent chez vous, chez vos voisins, chez les commerçants du quartier, à votre travail, etc.

Ils se font passer pour Intrum Justitia, Hoist finance, Credirec, Neuilly Contentieux. Dans d’autres cas, ce sont des cabinets d’huissiers connus.

Par contre, il refuse toute discussion. Quand vous exigez de connaître leur nom, ce sont souvent des faux. « Mon nom… Jean Martin ».

La somme réclamée est souvent importante. Par contre, si vous payer tout de suite, elle diminue considérablement. Si vous acceptez de payer en liquide, lors d’un rendez-vous dans un café, vous faites une bonne affaire.

 

Certes, chacun doit payer ses dettes. C’est normal et c’est la règle. Mais vous ne devez payer que ce que vous devez.

 

Il est très difficile de savoir si vous avez à faire à un vrai cabinet ou à un escroc.

C’est d’autant plus difficile que la frontière entre les deux est très floue. Les méthodes employées par certains cabinets frisent l’escroquerie.

Alors, voici 7 vérifications a effectuer pour reconnaître les escrocs.

 

Si vous recevez une relance d'huissier ou de cabinet de recouvrement.

 

1°) Si l'huissier n'est pas de votre département, donc de sa zone de compétence, c'est probablement un faux.

2°) Si les preuves de votre soi-disant dette ne sont pas jointes à la lettre de relance, c'est probablement un faux.

Aucune officine ne prendra le risque de vous réclamer de l'argent sans en avoir la preuve, à part les escrocs bien entendu.

3°) Si la lettre ne mentionne pas "en vertu d'un jugement rendu exécutoire par le tribunal de... le...", c'est probablement un faux. Bien entendu, le jugement doit être joint.

4°) Si la lettre est intitulé "Avis de transport de l'huissier de justice à votre domicile", c'est probablement un faux.

5°) Si l'huissier vous menace de saisie alors qu'il n'y a pas de jugement exécutoire, c'est probablement un faux.

6°) S'il y a la mention "l'étude n'a pas qualité pour recevoir les réclamations et accorder des délais" c'est probablement un faux.

7°) Si l'huissier vous accorde une "remise exceptionnelle de x%", c'est à coup sûr un faux.

 

Dans tout ces cas là, vous avez affaire à une tentative d’extorsion de fonds présumée. En effet, le code civil est clair : "Quiconque réclame une obligation, doit en apporter la preuve".

 

 



7 réactions


  • Gasty Gasty 6 juillet 11:44

    Merci pour ces précisions, c’est toujours utile de les savoir.

    Des lettres et coup de téléphones avec messages enregistrés, j’en ai reçu. Pour les messages téléphonique il m’a été facile de bloquer le numéro ( d’une officine situé à Nantes Rezé ). Pour les lettres avec menaces, derniers rappel et j’en passe, j’en ai reçu de provenance différentes, Nantes, Lyon et je ne sais plus trop ou.
    L’une d’entre elle m’avait sidéré. Pour me venir en aide et régulariser ma situation au plus vite( au passage je ne devais rien...erreur informatique et pas d’interlocuteurs compétents pour interrompre la procédure), on me proposait de transmettre mon numéro de carte bancaire avec les trois chiffres au dos de la carte.

    Manque pas de culot !..


  • foufouille foufouille 6 juillet 12:06

    1°) Si l’huissier n’est pas de votre département, donc de sa zone de compétence, c’est probablement un faux.

    pas vraiment vu le nombre d’huissier véreux dont cambron archi connu pour ses escroqueries depuis des années

    5°) Si l’huissier vous menace de saisie alors qu’il n’y a pas de jugement exécutoire, c’est probablement un faux.


    ce qui ne dérangera pas un huissier véreux comme ceux du royaume de l’yonne qui sont très nombreux.


  • goc goc 6 juillet 18:37

    En cas d’appel du genre décrit dans l’article, il y a plusieurs solutions
    1 - se faire passer pour un descendant du débiteur et dire qu’il est mort, ajoutez que vous remerciez votre correspondant de vous avoir informer des dettes et donc que vous allez refuser la succession.
    2 - expliquer que vous enregistrez la conversation.
    3 - expliquez qu’il a fait un faux numéro (n’hésitez pas de donner un faux nom car par téléphone il n’y a pas de faux témoignage), que vous en avez assez de recevoir des appels qui ne vous concernent pas.
    4 - après le premier appel, attendre le second et répondre en expliquant que vous êtes l’avocat de la famille. variante : dire à l’interlocuteur que vous allez demander à la police de surveiller la ligne, en vu d’une plainte au pénal.
    En général, les appels cessent

    Attention aussi aux vrais huissiers, qui parfois n’hésitent pas a jongler avec la loi
    exemple : un huissier se fait passer pour un agent du Trésor ou de la secu, qui doit vous rembourser un soit-disant trop perçu par ..virement, et donc il a besoin de votre numéro de compte. C’est illégal car en cas d’exécution de jugement (et même dans la plus part des cas), un huissier doit faire connaitre son statut et a interdiction de faire croire qu’il est autre chose que huissier.

    Ensuite : autre info importante : toujours vérifier les dates limites d’exécution (délais de jugement, d’appel, délais de transmission de jugement, etc..). Par contre si vous avez déjà payé ne serait-ce qu’une somme minimal, alors vous avez accepté le jugement et donc le montant de la somme à payer. du coup vous avez le reste de votre vie pour tout rembourser. Mais là aussi il y a un piège : les taux d’intérêt qui courent durant toute la période de remboursement.Voila pourquoi les huissiers sont très conciliants lors de leur première « visite ».


  • ZenZoe ZenZoe 7 juillet 08:42

    On peut voir aussi les choses autrement :

    1) Vous ne devez pas d’argent : laissez courir ou menacez de porter plainte pour harcèlement. On ne va pas insister dans l’immense majorité des cas.

    2) Vous devez de l’argent : réglez votre dette directement au créancier (certains huissiers sont effectivement véreux). Pour rappel, plus d’un tiers d’entreprises font faillite suite à des impayés avec son cortège de licenciés et de drames humains. Un peu d’honnêteté ne ferait pas de mal à l’économie.

    PS : en cas de litige véritable, un huissier ne peut rien faire sans un jugement du Tribunal de Commerce (la plupart du temps à la suite d’une injonction de payer). Vérifiez que le courrier comporte bien un jugement émanant directement du TC dont vous dépendez (en cas de doute, téléphonez au TC). Si vous n’êtes pas d’accord, faites opposition au TC en LR/AR. Vous serez alors convoqué au TC où vous pourrez vous défendre (un avocat n’est pas nécessaire).
    Si vous recevez un avis de saisie (émanant encore une fois d’un TC), c’est obligatoirement parce que vous n’avez pas réagi à de précédents courriers. Vous avez été négligent, c’est bien fait pour vous. Pourtant, la loi française est très arrangeante envers les mauvais payeurs : en effet, vous videz votre compte et la saisie devient inopérante. Votre créancier peut faire faillite sans vous, vous vous en fichez et vive la vie !


  • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 13:21

    S’ils ont le même costard que Macron ce sont des faux .....


  • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 13:22

    mince on veut extorquer mon RSA ....


  • Wobpozer 7 août 15:58

    Bonjour,

    Je rencontre actuellement ce problème :
    Je vis en région parisienne, une étude d’huissier d’Angoulême, se dit mandataire pour récupérer une somme que je devrais à BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE (Cetelem).
    Ils sont parvenus à me faire signer un document les autorisant à prélever la somme de 30€/mois sur mon compte.
    Après lecture de votre article je m’interroge.
    Je leur ai demandé de me fournir les preuves du jugement et de la mandature de recouvrement.
    Or malgré mes emails de demande pour me fournir la copie du jugement à mon encontre ainsi que la mandature les autorisant à recouvrer la dette je n’ai eu que des menaces.
    Que dois-je faire ?
    Merci de vos réponses
    P.

Réagir