vendredi 28 juillet - par Gérard Faure-Kapper

8 Sociétaires du Crédit Mutuel assignent leur Caisse pour irrégularités présumées dans les votes lors de l’Assemblée Générale

 

Par Gérard Faure-Kapper. 

 

Mercredi 26 juillet 2017.

8 Sociétaires d’une Caisse de Crédit Mutuel contre le Président de ladite Caisse au tribunal de Laval.

Brillante plaidoirie de Maître Katia Debay

 

Tout le monde connaît le slogan publicitaire du Crédit Mutuel

« Une banque qui appartient à ses clients, ça change tout… »

Mais personne n’est capable d’expliquer ce que ça change.

 

Lors de l’Assemblée Générale, des Sociétaires ont eu des « doutes » sur la « régularité » de l’organisation du scrutin.

A ce stade, il ne s’agissait que de doutes et ces Sociétaires voulaient vérifier, tout simplement.

 

Un Sociétaire a donc demandé à la Caisse le compte-rendu de l’Assemblée Générale, la feuille de présence émargée ainsi que les formulaires de pouvoirs, le cas échéant.

 

Le Crédit Mutuel a refusé catégoriquement de fournir ces documents.

 

Le soupçon grandit. 8 Sociétaires mandatent notre avocate, maître Debay, qui en fait, à son tour, la demande.

 

Le Crédit mutuel refuse toujours.

 

Alors, ces 8 Sociétaires saisissent un huissier qui se présente, accompagné de 2 Sociétaires, à la Caisse.

 

Après de longue négociation, le Crédit Mutuel délivre simplement le PV de l’Assemblée.

 

A sa lecture, les soupçons de manipulation du scrutin sont confirmés.

 

Maître Debay saisit alors le juge des référés de Laval. L’audience a eu lieu le 26 juillet 2017.

 

Résumer la liste des anomalies relevées serait trop long. Finalement, la décision du juge est reportée au 13 septembre 2017.

 

Entre temps, le Crédit Mutuel, la banque qui appartient à ses clients, soi-disant, a contre attaqué.

Elle a fait une citation directe contre l’association APLOMB au tribunal correctionnel de Laval, pour diffamation.

L’APLOMB aurait publié un article dans un blog lui appartenant, en avril 2017, en expliquant pourquoi il y a des doutes réels et sérieux, sur le déroulement de l’Assemblée Générale.

Or, si vous portez une plainte pénale, il vaut mieux porter plainte contre X, et laisser le soin à la justice d’identifier le coupable, même si vous êtes sûr.

Parce que, si vous accusez quelqu’un à tort, vous vous prenez un retour de flamme sous la forme d’une plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

 

C’est exactement ce qui s’est passé dans cette affaire. L’APLOMB n’est pas à l’origine de cet article, et le blog ne lui appartient pas.

 

Le vrai auteur, c’est moi. Je me dénonce ici. Rien à voir avec les associations dans lesquelles j’œuvre.

 

Résultat, l’APLOMB va se retourner contre le Crédit Mutuel.

 

Pour résumer, vous connaissez tous la publicité du Crédit Mutuel : la banque qui appartient à ses clients

 

"Tu vois papa, ça change tout, là c’est l’assemblée générale, chaque sociétaires donne son avis, chez nous, il n’y a pas d’actionnaire, un homme, une voix, à l’assemblée, les sociétaires peuvent contrôler la gestion de leur Caisse, etc."

 

Les 8 sociétaires de Laval ont décidé d’exercer leurs droits, notamment de contrôle.

 

Et ils iront jusqu’au bout.

 



7 réactions


  • Osis Osis 28 juillet 13:47

    C’est vrai que le crédit mutuel est de moins en moins mutuel...

    Ce probablement depuis qu’il a été investit par de la racaille et de la canaille politique venu y pantoufler...


  • Alainet Alainet 28 juillet 14:03

    - Il serait temps de ré-règlementer les banques pour sortir des dérives systémiques non-stop dans lesquelles elles entraîneront leurs futurs victimes que sont leurs clients. Les solutions existent comme 1 vrai séparation des banques des banques de dépôts # banques d’affaires ( doctrine Germain, loi Glass-Steagal act.. mais pas la loi Moscovici de 2012 qui est 1 mascarade de réforme qui n’a servie à rien).. mais la classe politique trop inféodée à celles-là pour obtenir des prêts ou des fonds de campagnes électorales, a toujours fait la sourde oreille .. la BCE fait toujours la politique du du QE et qui + est, la Commission UE nous prépare 1 directive sur la suppression de l’argent liquide en 2018  ! Et comment a-t-on pu élire 1 banquier d’affaire comme Pdt ?! lui qui disait au dernier sommet UE du 22 Juin : « Cette Europe qui protège peut nous apporter 1 réponse concrète aux problèmes du quotidien, au dérèglement de la Mondialisation".
    Il ne vous reste qu’à diversifier & trouver des solutions alternatives mais extra-bancaires pour sauver votre épargne en danger ( assurances-vie, taux négatifs, etc..) car personne ne vous aidera : achat de métaux précieux, ouverture d’1 compte Nickel chez votre buraliste, immobilier mais il existe des risques aussi.... posséder 1 peu de £ , de franc-suisse, de couronne norvégienne..
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/07/25/philippe-bechade-finance-royaume-fake-news/#comment-42833
    https://www.youtube.com/watch?v=SqI0J2bm_tE&t=16s
    https://www.youtube.com/watch?v=Q5Dz3rgdK1s
    https://www.youtube.com/watch?v=-qopSk2vqB4&t=1s
    https://www.youtube.com/watch?v=5nvDEkEXQaU
    -Mais déjà le navire Macron prend l’eau et certains s’interrogent à savoir s’il finira son mandat ?
    https://www.youtube.com/watch?v=ctPj3dw41Q4
    https://www.youtube.com/watch?v=otXH7fXQp0E


    • leypanou 28 juillet 16:25

      @Alainet
      la Commission UE nous prépare 1 directive sur la suppression de l’argent liquide en 2018  : ainsi, ils pourront nous ponctionner ce qu’ils veulent par un simple clic, un pays scandinave -Suède ou Norvège- est déjà en train d’expérimenter je crois.


    • Alainet Alainet 28 juillet 23:43

      @leypanou ...et bientôt la Norvège et même la Suisse. . Cela a eu des résultats catastrophiques en Inde. Mais le + dangereux dans cette Commission UE ; c’est ce qu’ils mijotent en loudecé contre nous, sans en avertir les médias pour nous mettre ensuite devant le fait accompli.
      La firme VISA a réussi à faire interdire par les commerçants danois ou Suédois l’utilisation de l’argent liquide en temps que moyen de paiement et prélève 2% à chaque transaction. Ce qui risque d’arriver est l’utilisation de taux rémunérateur négatifs sur nos comptes, sans que nous puissions protester ( même si vous changez de banque éventuellement )...donc c’est 1 impôt indirect sur leurs clients pour compenser leurs pertes boursières ou leurs erreurs de gestion..et 1 perte de notre indépendance financière : tous nos achats seraient fichés et nous avec ! La relation client/banque est basée sur la confiance comme pour la monnaie scripturale .. or ce ne serait plus le cas !
      ** J’ai alimenté sur ce problème, le forum de Olivier Demeulenaere : video de Philippe Béchade... (voir + haut ) j’espère que les gens l’ont tous parcouru. J’ai fait de même avec France-Info qui a publié aussi. Le pire serait que cette affaire reste non-ébruitée... car il s’agit d’1 hold-up sur la propriété d’autrui !
      **Utilisez à fond Facebook, Twitter, etc...


    • Alainet Alainet 29 juillet 00:07

      @Alainet J’ai découvert que même les Suisses refusent de se laisser tondre la laine sur le dos et commencent à réagir contre leur BNS qui souhaite supprimer le cash.. donc le combat n’est pas fini chez eux et tant mieux !
      https://lilianeheldkhawam.com/2016/03/08/non-a-la-suppression-du-cash-dossier/
      ** chez nous ; 1 pétition circule adressée à Macron, que je vous recommande de signer :
      https://petitions.le-vaillant-petit-economiste.com/contre-disparition-de-largent-liquide/


  • Association AMTAS Association AMTAS 28 juillet 17:20

    Une dérive de plus.. Dans la mesure où les règlementations ne seront pas revues en profondeur, il y aura des abus, des torsions et le contribuable en sera pénalisé.


  • bob14 bob14 31 juillet 10:20

    « Un branquignole qui appartient à ses clients, ça change tout… ».....en effet !


Réagir