mardi 25 juillet - par taktak

A propos d’un « hommage » mérité de BHL à Annie Lacroix-Riz

 Disposant d’une tribune permanente dans Le Point, le magazine versaillais qui a battu tous les records de haine anti-Cgt au printemps dernier, le “philosophe” guerrier et milliardaire BHL vient de se livrer à une attaque violente contre le Monde diplo, coupable d’avoir ridiculisé ses obsessions anti- progressistes travesties en “défense des droits de l’homme” à la mode euro-atlantique. Certain que ses adversaires n’auront pas de droit de réponse dans l’hebdo favori du MEDEF, l’homme qui a inspiré la catastrophique intervention de Sarkozy en Libye (combien de morts et d’exilés à la clé ? ), BHL s’en prend bassement à plusieurs intellectuels parmi lesquels figure notre camarade, l’éminente historienne Annie Lacroix-Riz.

Disons tout net que la rage de BHL contre ALR est un hommage, celui du vice à la vertu. Car c’est un honneur que de mériter les foudres d’un histrion qui incarne à la fois la furie des impérialistes contre les peuples, l’acharnement obscurantiste contre le marxisme… et l’absence totale de travail conceptuel que dénonçait déjà Deleuze lorsque fut lancée, à grand renfort de plan média, la clique des “nouveaux philosophes”.

En réalité, toute l’oeuvre d’Annie Lacroix Riz cingle au visage le dandy philosophique BHL : là où la première pratique la recherche sur sources et la méthodologie scientifique, le second procède par imprécations et fulminations. Là où ALR reste fidèle au combat révolutionnaire du passé et aux valeurs universalistes des Lumières, le mediacrate BHL nourrit toutes les croisades de l’impérialisme euro atlantique.

” Quand ton ennemi te félicite, disait August Bebel, demande-toi quelle faute tu as commise”. Mais quand BHL te cloue au pilori dans le Point, dis-toi que tu es sur la bonne voie !

https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/a-propos-dun-hommage-merite-de-bhl-a-a-lacroix-riz/



56 réactions


  • robert 25 juillet 16:46

    Bien envoyé, une tarte à la crème 2.0


    • soi même 27 juillet 02:47

      @robert, depuis le temps les lettre de noblesse de BHL on fait long feux, je ne voie pas la nécessité de faire de la publicité a un égocentrique narcissisme faisandé.


  • Allexandre 25 juillet 16:55

    BHL est le parangon du pouvoir sioniste en France. Face à eux, nous n’avons aucun droit, sinon celui de la fermer. Comme le disait Valls, « les juifs sont l’avant garde de la République ». Imaginez ce que sont les autres. Le lobby judéo-sioniste existe bel et bien, quoi qu’on fasse pour dissuader la majorité en la traitant d’antisémite et complotiste. Ce sont des méthodes de la dictature de la pensée, dont BHL est le porte-drapeau.

    Quant à l’hebdo Le Point, c’est un chiffon avec lequel je ne voudrais même pas me torcher le c...

  • damocles damocles 25 juillet 17:12

    Mais qui peut donner encore quelque espece d’importance aux élucubrations du cuistre entartré ?


    • Allexandre 25 juillet 17:17

      @damocles
      Bonjour,

      S’il n’était question que de sa propre personne, vous auriez largement raison. Le problème, c’est que BHL est un agent d’Israël, un sayan comme l’appelle Jacob Cohen, juif marocain antisioniste. A ce titre il est dangereux, parce que détenteur d’un pouvoir au plus haut de l’Etat comme nous avons pu le constater maintes fois ces dernières années.
      Qu’il soit psychopathe, cela ne fait aucun doute, mais il n’est pas n’importe quel psychopathe.

    • Onecinikiou 25 juillet 17:25

      @Allexandre


      Lévy ne lève pas le petit doigt sans avoir à l’esprit si son action est bonne pour Sion, à l’exclusive de tout autre.

    • Allexandre 25 juillet 19:00

      @Onecinikiou
      Bonsoir,


      Et cela me rappelle la petite phrase de DSK « quand je me lève le matin, je me demande ce que je peux faire de bon pour Israël ». Leur appartenance nationale n’est jamais très claire, et pourtant dieu sait si le nationalisme et moi ça fait deux !

    • Onecinikiou 26 juillet 01:58

      @Allexandre


      Au contraire elle est limpide pour qui sait voir entre les lignes !

      Il n’est même plus question de double loyauté ou de double allégeance, ces gens-là ont totalement pris fait et causes pour leur seule patrie de coeur. 

      Ces sionards méritent d’être déchus de leur nationalité française au même titre que la dernière des racailles salafisées de France et de Navarre.

    • JL JL 26 juillet 08:15

      @Onecinikiou
       

       ’’Ces sionards méritent d’être déchus de leur nationalité française au même titre que la dernière des racailles salafisées de France et de Navarre.’
       
       Ce sont justement ceux-là qui ont fait tomber François Hollande, et sur ce point précis de la déchéance de nationalité.
       
       A propos de déchéance de nationalité, j’ai écouté avec attention une intervention de Yves Michaux sur une chaîne de la TNT pour pparler de son dernier livre. Hum ... C’est peut-être lui qui avait conseillé FH. Yves Michaux avait été exclu il y a quelques années déjà, d’une célèbre émission dominicale sur France Culture à laquelle il apportait un point de vue, on va dire, orignal.
       
       
      Extraits : 
       
      ’’La guerre ou le care  ? Face au climat de l’époque hanté par le spectre de l’affrontement de tous contre tous, faut-il entrer dans une nouvelle culture du soin, détachée de la tutelle des États, comme le suggère Achille Mbembe, ou refonder le contrat social loin de tout sentimentalisme, comme le préconise Yves Michaud ? .... ’Contre ces nouveaux modèles de communautés qui surgissent – communauté des affects, communauté des croyances, communautés des identités –, le philosophe est convaincu qu’il nous faut revenir au modèle contractualiste, inspiré par Locke et Rousseau, avec serment civique et déchéance de nationalité en prime. Il permettrait de refonder la souveraineté et de proscrire les violences religieuses. «  La violence des faits a ceci de bon qu’elle fait revenir sur terre  », conclut le philosophe. Devant l’opposition qu’il dresse entre le peuple des souffreteux et la cohorte des fanatiques, on a un peu de mal à partager son optimisme. Mais on se dit que sur le constat, au moins, il touche juste.’’


  • Emma Joritaire 25 juillet 17:59

    "BHL s’en prend bassement à plusieurs intellectuels parmi lesquels figure notre camarade, l’éminente historienne Annie Lacroix-Riz.« 

    Eminente et milliardaire elle aussi, rappelons-le.

    Ces coups de griffes entre rupins seront vite oubliés. 

    La France d’en-haut,, c’est autant l’ »éminente historienne" que BHL.


    • CN46400 CN46400 25 juillet 19:26

      @Emma Joritaire

       Millardaire ? fichtre çà paye bien les profs dans les universités françaises...


    • Emma Joritaire 25 juillet 19:54

      @CN46400


      « ...çà paye bien les profs dans les universités françaises... »

      Pas autant que l’héritage...

      Ils ont encore ça en commun, les duellistes bidon à taktak. Et je crois bien qu’« elle » est plus riche que « lui ».


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 06:21

      @Emma Joritaire
      Annie Lacroix Riz est une vraie historienne, qui travaille sur les archives au lieu de compiler les livres des autres !
      Livres et conférences d’ Annie Lacroix Riz qui devraient vous intéresser :
      -« Les élites françaises entre 1940 et 1944 »


      - « L’extrême-droite, son histoire »

      - « Aux origines du carcan européen »

    • Emma Joritaire 26 juillet 10:20

      @Fifi Brind_acier


      « Annie Lacroix Riz est une vraie historienne... »


      Comment peut-on être communiste - c’est-à-dire croire en un sens de l’Histoire
      - et être un(e) vrai(e) historien(ne)* ?

      Alors pourquoi la qualifiez-vous de vraie historienne ? Parce qu’elle écrit et dit des choses qui vous arrangent.

      C’est une attitude très répandue chez le lecteur lambda, donc acritique en général, par ignorance et par paresse.

       

      * De surcroît, révisionniste et négationniste, s’agissant des crimes du communisme et du stalinisme.


    • izarn izarn 26 juillet 11:41

      @Emma Joritaire
      Il n’y a pas de communisme dans les archives mais des faits.
      Les crimes du communismes ? Vous parlez de l’holodomor qui n’est qu’une propagande nazie reprise par les américains contre l’URSS. Les photos sont fausses, il s’agissait d’une autre famine, non volontaire. Les koulaks (propriétaires terriens au début de l’URSS) sont de plus à l’origine des famines, par refus d’alimenter les villes ouvrières. Des américains venus organiser la production (si, si, cela a existé !) les ont décris comme les pires exploiteurs qu’ils n’avaient jamais vu.
      Bref vous parlez comme les nazis de Kiev, soutenus par BHL...Avec un degré historique niveau 0.0
      Le néo nazisme se trouve au PS macronisé....
      Show ananas...


    • Emma Joritaire 26 juillet 12:24

      @izarn

      Et dans la tête d’une bolchevique, il n’y a pas une grille de lecture et d’interprétation dévoyée par une vision insane de la société ?

      « Bref vous parlez comme les nazis de Kiev, soutenus par BHL... »

      Et qu’est-ce que vous conseillez dans un cas comme celui-là ? Lire tout Lévy et penser le contraire en tout ?

      « Avec un degré historique niveau 0.0 ? »

      C’est ce que vous avez fait pour atteindre votre niveau 10.10 ?


    • Mister hyde 26 juillet 12:46

      @Emma Joritaire


      C’est quoi cette réponse ridicule !! Non mais alors vous niveau caricature vous vous posez la !! entre la drnière fois nous dire qu’un pointeur ne pouvait être qu’un intellectuel de gauche et vous allez nous dire que vu u’elle a des affinités avec la gauche elle fait de la mauvaise histoire, non ais francement la nuance dans les idées sa vous parle ? car il faut être de droite pour faire de l’histoire, L’objectivité n’existe pas, quelle caricature vous faites de tout !!

    • Emma Joritaire 26 juillet 13:46

      @Mister hyde

      « ... entre la drnière fois nous dire qu’un pointeur ne pouvait être qu’un intellectuel de gauche... »

      Vous aviez déjà démontré par là que vous ne comprenez rien à rien, je ne vais pas persévérer dans d’inutiles explications, que j’avais commis l’erreur de croire qu’elles vous seraient accessibles.


    • Mister hyde 26 juillet 13:59

      @Emma Joritaire

      Je suis muet devant un argumentaire aussi concis !! Vous avez raison , a partir du moment qu’on a des affinités avec la gauche , on ne peut être qu’en tort.. J’en ai vu des personnes caricaturales mais vous c’est le pompon !!

    • Emma Joritaire 26 juillet 16:54

      @Mister hyde

      « a partir du moment qu’on a des affinités avec la gauche.... »

      Lacroixriz n’a pas des affinités avec la gauche, c’est une communiste qui fait ce qu’elle peut pour réhabiliter Staline


    • Mister hyde 26 juillet 17:47

      @Emma Joritaire

      Ah oui carrément Staline, pourquoi pas le moustachu a mèche aussi !! Par rapport a quoi dites vous ça, auriez vous une source pour appuyer vos dires svp ? cdt

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 18:55

      @Emma Joritaire
      Parce qu’elle a des preuves de ce qu’elle avance.
      Preuves qu’elle a trouvé dans les archives, c’est ça, un travail d’historien !

      Ses convictions politiques relèvent de sa vie privée, elle a croit à ce qu’elle veut.
      Comme d’autres croient en Dieu, ce qui ne les empêche pas de faire des recherches. Où alors, il faut interdire à tous les croyants d’être chercheurs  !!


    • Ouallonsnous ? 26 juillet 19:15

      @Emma Joritaire

      Il faut tout lire et le comprendre avec bon sens et esprit critique « une vraie historienne, qui travaille sur les archives au lieu de compiler les livres des autres ! ».

      Ce n’est apparemment pas votre process de compréhension de l’histoire !


    • Emma Joritaire 26 juillet 20:21

      @Ouallonsnous ?

      « « une vraie historienne, qui travaille sur les archives... »

      Dont elle retient ce qu’elle veut et écarte ce qui la dérange !

      Ses polémiques avec les historiens honnêtes et non militants ne se comptent plus.


    • Emma Joritaire 26 juillet 20:22

      @Fifi Brind_acier

      « Ses convictions politiques relèvent de sa vie privée, elle a croit à ce qu’elle veut. »

      On voit que vous avez ce qu’est le communisme, vous smiley


    • soi même 27 juillet 02:41

      @izarn, tous heureusements ne sont pas Stalinien comme toi, je suis en train de lire Contre tout Espoir de Nadejda Mandelstran, je vous conseille fortement de le lire, car dans ce témoignage de cette époque ce qui est édifiant, et peut de valeur que l’on accorde à la vie humain en URSS, vous parlez de famine, vous mentez ( il s’agissait d’une autre famine, non volontaire. Les koulaks (propriétaires terriens au début de l’URSS) sont de plus à l’origine des famines, par refus d’alimenter les villes ouvrières ) c’est l’armée rouge de Trotski qui est responsable des famines en isolent les régions qui ne voulaient pas être dépossédées de leurs biens .

      Les premiers camps de concentration de l’histoire, la mort le plus souvent comme seule issue


      Dès les premiers mois de 1918, Trotski avait recommandé l’enfermement d’otages dans des camps de concentration, que Lénine réalisa le 9 août 1918 pour des paysans, des prêtres, des gardes blancs et autres éléments douteux (Oeuvres complètes, vol. 511 p. 143).

      N’oublions pas la « militarisation du travail » que Trotski recommanda au IXème congrès (mars 1921) : le travailleur doit obéir, tel un soldat, à l’État ouvrier. Cela signifie l’interdiction des grèves assimilées à une désertion en temps de guerre, la subordination complète des syndicats dont le rôle se borne à mettre en oeuvre la politique productiviste, l’interdiction pour les ouvriers de quitter leur poste de travail. Il est écrit dans la Pravda du 12 février 1920 : "La meilleure place, pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration."

      Contrairement à la tragédie qui, depuis Sophocle et Euripide, repose sur la terreur et la pitié, la Révolution, c’est la terreur sans la pitié. Ce qui explique le nombre de ses victimes dans le monde entier, évalué par une équipe de six historiens, pour la plupart anciens militants communistes, entre 80 et 100 millions (Le livre noir du communisme, Robert Laffont 1997).
      Ce ne sont pas des chiffres lancés au hasard, ils s’appuient sur les archives de l’U.R.S.S. On y lit, par exemple, que des ordres avaient été donnés le 23 octobre 1919, pour la destruction de villages dans le cadre de la lutte contre la paysannerie et l’élimination des cosaques du Don et du Kouban en tant que groupe social. Trois semaines plus tard, un rapport décrivait le déroulement des opérations : "Kalinovskaïa, bourg entièrement brûlé, toute la population (4.220) déportée ou expulsée ; Ermolovskaïa : nettoyée de tous ses habitants (3.218) ; Romanovskaïa : déportés 1.600, reste à déporter 1.661..." et cela continue... tant de villages anéantis !... Tel est le vrai visage du Trotskisme dont se réclament nos braves et ignorants intellectuels qui n’ont jamais fait l’effort de s’informer.

      Ce ne sont pourtant pas les témoignages qui manquent. L’historien français Stéphane Courtois, communiste repenti, dénonce "l’incurable naïveté du révo1utionnaire qui s’imagine, grâce à sa dialectique, favoriser l’émergence d’une société plus juste et plus humaine en employant des méthodes criminelles."

      L’historien ex-soviétique Volkogonov estime de même que Lénine et Trotski avaient cru que la dictature, par eux instituée, serait capable d’apporter au peuple le bonheur... ni l’un ni l’autre ne comprenaient que le danger, pour le régime, pour eux-mêmes et pour l’avenir, résidait dans le système lui-même, le système qu’ils avaient conçu."
      En effet, le régime soviétique est le seul au monde à s’être autodétruit sans effusion de sang. Ses adversaires n’ont même pas cherché à se venger de leurs bourreaux. L’aspiration à la paix civile et à la liberté a été plus forte que l’esprit de revanche et même l’esprit de justice.

      Ce qui permet à d’anciens bourreaux et à leurs complices de parader sans vergogne sur les scènes publiques et de bombarder leurs anciennes victimes de leçons de morale.


    • JP94 27 juillet 17:15

      @CN46400


      Alors vraiment, c’est l’argument le plus drôle que j’ai jamais lu pour attaquer Annie Lacroix-Riz ! 


      Si elle jamais devenait milliardaire en vendant ses passionnants bouquins ( edition Colin ), alors ceux-ci seraient des best-sellers mondiaux, ce qu’ils méritent... Mais en tête de gondole de la FNAC, ni même au fin fond des rayons des grosses librairies, je ne les y ai guère aperçus.
      Mais ils sont dans les bonnes librairies !

      Et aussi, il existe des vidéos d’elle, à savourer !!
      Car Annie Lacroix Riz, quand elle n’est pas à fouiner dans les archives, fait quelques conférences -gratuites, pas comme celles d’Obama , de Sarko, ou d’Hollande, (payées des centaines de milliers de dollars à l’heure)

      Et elle est absolument PASSIONNANTE, très drôle aussi, car très incisive, ( à la façon de Lénine dans ses attaques sur Kautsky).Et puis écouter son français, à l’heure où notre langue est mise à mal par nos élites, est aussi un plaisir.

      En voici une au hasard ( les élites française sous l(Occupation.)

    • Ouallonsnous ? 29 juillet 22:01

      @Emma Joritaire

      « Dont elle retient ce qu’elle veut et écarte ce qui la dérange ! »

      C’est une idée fixe chez vous !


  • BA 25 juillet 18:38

    A lire et à relire, un dossier passionnant sur l’imposture Bernard-Henri Lévy :

    http://www.monde-diplomatique.fr/dossier/BHL


  • Satournenkare Satournenkare 25 juillet 18:54

    De qui est l article svp ?


    • Mister hyde 26 juillet 12:48

      @Satournenkare

      C’est le PRCF , l’auteur fait des copier coller des articles de ce parti, a moins que ce soit le vrai auteur avec un pseudo je ne sais pas. En tout cas merci pour l’article , j’aime bien le PRCF , c’est l’un des derniers parti vraiment de gauche.

    • Mister hyde 26 juillet 16:23

      @Satournenkare

      C’est marrant sa, une simple question posé récolte six avis négatifs !! je vous avoue ne pas trop comprendre..

    • JP94 27 juillet 17:02

      @Mister hyde

      Effectivement, il est non seulement prohiber de lire Annie Lacroix-Riz, mais même de poser une question à propos d’un article qui l’évoque ...
      C’est ça la liberté chère à nos fervents de la croisade anti-judéobolchévques actuels.
      Il leur reste la « judéobolchévique » Annie Lacroix-Riz ... ( bien sûr ils ne l’attaquent que sur son bolcevisme, sinon ,ce serait trop transparent).

    • JP94 27 juillet 17:03

      @JP94

      prohibé, pas prohiber ..( déoslé)

    • Satournenkare Satournenkare 27 juillet 17:46

      @Mister hyde
      effectivement je suis surpris pour les avis négatifs. Après oui je connais la source ( prcf ), je l’avais lu sur le site du grand soir smiley Le nombre surprenant d’avis négatifs et la non réponse de l’auteur me renforce dans mon impression première de plagiat


  • karim 25 juillet 19:45

    C’est la guerre entre le bien et le mal. Malheureusement les gens qui sont du coté du bien se laisse facilement embobiner.

    relais7.blogspot.com/2016/03/les-appels-de-bhl-de-la-libye-lukraine.html

  • knail knail 25 juillet 20:18

    C’est intéressant de savoir que l’entarté professionel a craché son venin sur Dame Annie et son remarquable travail de recherche et d’analyse, mais il dit quoi l’article de ce sinistre clown ? Probablement pas grand chose de consistant, mais cela même méritait à mon avis un petit développement non ? Sinon mieux vaut encore ne rien en dire.
    Je reste sur ma faim...


  • toussapoursa toussapoursa 25 juillet 23:46

    Exercice bien connu de validation d’un faussaire par un pitre.
    Billard à trois bandes
    Ça vous a un parfum à l’ancienne qui fleure son Guépéou haute époque....


    • izarn izarn 26 juillet 11:45

      @toussapoursa
      Vous parlez d’un hopital psychiatrique ? Vous avez le net dans votre chambre ?


  • bonalors 26 juillet 01:53

    ” Quand ton ennemi te félicite, disait August Bebel, demande-toi quelle faute tu as commise”. Mais quand BHL te cloue au pilori dans le Point, dis-toi que tu es sur la bonne voie !

    Bonjour
    Le mais est de trop c est juste de la dialectique


  • Garibaldi2 26 juillet 02:52

    Je ne résiste pas au plaisir de vous rappeler cette photo du front à Sarajevo où notre Béchamel donne une interview sous les sifflements .... des balles !

    https://lc.cx/cmdZ


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 06:30

    BHL était aussi aux avant postes pour soutenir le coup d’état américain à Kiev !


    • izarn izarn 26 juillet 11:49

      @Fifi Brind_acier
      Les nazis de Kiev sont pour lui des gens de « droite » respectables...
      Le crime d’Odessa, les gens brulés vifs par ces nazis, c’est respectable...
      En plus ce sont des mafieux, des voleurs, bref de la profonde racaille.
      Ils auraient des liens avec Daesh.
      Kiev soutenue par l’UE...
      L’UE ça pue, vivement le Frexit.


    • Mister hyde 26 juillet 12:56

      @Fifi Brind_acier

      Je me souviens que ce sayanim avait dit a bfm que l’extreme droite ukrainienne était moins dangereuse que l’extreme droite francaise, comme si cela était comparable, quand on écoute les propos de certains dirigeants, ils appellent les juifs des youpins, les asiats un nom sympatoche du genre, on est loin de marine le pen nous disant qu’elle est sioniste : ).

  • sarcastelle 26 juillet 10:08

    @ l’auteur

    .
    la rage de BHL contre ALR est un hommage, celui du vice à la vertu. 
    .
    Bien envoyé ! 
    .
    ALR reste fidèle au combat révolutionnaire du passé et aux valeurs universalistes des lumières
    .
    Chouette ! 

    • izarn izarn 26 juillet 11:56

      @sarcastelle
      BHL pète les plombs : Assad vole de victoire en victoire, Rakka va tomber, Daesh va s’effondrer...
      Assad donc « mérite d’etre sur terre »...
      De plus Trump a été élu POTUS...Et les démocrates tombent dans le délire russiagate pour masquer leurs turpitudes...Macron bat tous les records historiques d’abstention...
      Mauvaise année pour BHL, tout fout le camp !


  • egos 26 juillet 11:51

    BHL flétrit tout ce qu’il touche aborde, philosophie, droits de l’homme, humanité, éthique, hebdos , presse, cinéma, théâtre, interviewer, animateurs, journalistes, protagonistes.


    Lui même représente un des stades avancé de la flétrissure, éthique, intellectuelle, individuelle, 
    marquée par un narcissisme morbide et pervers, 

    en quête permanente d’une exposition médiatique que le public et la majorité des média semble ostensiblement le priver au fil du temps.

    Le sevrage promet d’être long et pénible, 

    entre défense justifiée de AL-R et crédit médiatique accordé à notre « épouvantail » à moineaux tartifié,

    la voie parait autant étroite que risquée.






  • Mister hyde 26 juillet 12:59

    Et dites l’auteur, sauriez vous me dire pourquoi on me refuse un article ? J’ai envoyé plusieurs messages a l’administration du site , je n’ai pas eu la moindre réponse, ces sales égoiste irrespectueux préfère se prostituer pour amazon comme des pleutres plutôt que répondre a leurs lecteurs auriez vous une idée pourquoi on me le refuse svp ?


    • sarcastelle 26 juillet 13:48

      @Mister hyde

      .
      Tiens, vous me rappelez que j’ai un article refusé, à mettre quelque part en commentaire ! 
      .
      Refus présumé, en fait, faute de réponse. 

  • Mister hyde 26 juillet 13:56

    Bah c’et vrai ? il parlé de quoi votre article ? pourquoi on vous a filtré ? et vous n’avez pas eu une seule réponse ?!! C’est abusé quand même.


     C’est vmt des guignols ces administrateurs !! Vous avez vu que en tout cas Amazon a droit a des réponses en bonne et du forme elle au moins !!  pff il fait vraiment de la peine ce site !!! quelle bande de tapineuse ces administrateurs , ils ont vraiment aucun respect pour leur lecteurs !!

    • sarcastelle 26 juillet 18:54

      @Mister hyde

      .
      C’était un article rappelant comment dès 1933 le grand savant Arthur Eddington s’opposait à l’énergie nucléaire avant même qu’on eût la moindre idée de la façon de la produire...
      Impossible de faire plus idéologique !
      Ayant déjà lu ma prose l’administration du site a dû penser que je me moquais des antinucs.
      Bon, elle n’avait pas tort. 

  • Alain Dussort Alain Dussort 27 juillet 18:13

    Vu la plupart des commentaires, que je n’ai pas tous lus, je vois bien que très peu on lut Le Vatican, l’Europe et le Reich chez Armand Colin. Annie Lacroix-Riz a consulté des archives de cinquante ans avec toutes les références. Très étonnant et fort bien amené. 

    Rien à voir avec nombres de commentateurs qui fument du Riz Lacroix.

    • soi même 1er août 13:45

      @Alain Dussort pour complété votre lecture il y a les ouvrages Anthony Cyrill Sutton

      • Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999)
      • Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999)
      • Wall Street and FDR (1976, 1999)

      Et pour compléter le Brise Glace de Suvorov V, qui pourrait à mon avis comblés des travaux remarquable par ailleurs Annie Lacroix-Riz qui ce tait sur ces questions.


  • Laurent Henry BERNIE 8 août 13:53

    BHL dépasse des Sartre, Mauriac, Ricoeur, Aron et consorts ; il les fait passer pour des petits-joueurs de banlieue. Son analyse historique et géo-politique transforme le travail scientifique et le militantisme de Pierre Vidal-Naquet en un activisme de petit gauchiste de province…

     

    Par sa clairvoyance au fond de la nuit qui nous entoure tous, il surpasse les Lumières du XVIIIe s. Montesquieu, Rousseau, remballez vos chemises à jabot et vos perruques, vos n’égalerez à jamais ni la blancheur immaculée de la chemise de BHL (mince, il est maintenant en tee-shirt à col déformé sous sa veste…), ni sa moumoute aux accents tocquevilliens acquise aux valeurs démocratiques… Ex tenebris lux, BHL, c’est un peu notre interrupteur différentiel bipolaire à tous, notre boule à facette disco fièvre-du-samedi-soir-et-semaine-comprise-des-pseudo-débats-télévisés-de-première-et-deuxième-partie-de-soirée, spécialement conçu pour éclairer nos esprits avec l’intensité d’un néon mal réglé… Voir et écouter BHL, c’est un peu légitimer l’excuse de la ménagère prise d’un soudain mal de tête le samedi soir juste avant de passer à la casserole, parce que BHL fait mal aux oreilles, pique les yeux et on aimerait tant être tout seul dans le noir, tranquille, en paix et surtout dans un silence absolu.

     

    BHL transpire le penseur engagé, qui aime le terrain. Toujours là où on l’attend pas, il s’affranchit ainsi de la diplomatie, des usages des relations entre Etats définis dans le cadre du droit international, des Etats reconnus par l’ONU pour se permettre de décider qui est plus légitime qu’un autre, qui doit bénéficier du soutien des démocraties ou qui doit bénéficier des bombes des démocraties, le tout dans une appréciation des faits à géométrie très très très variable selon sa propre échelle de valeurs et selon la zone géographique incriminée… BHL, c’est le ministre des Affaires étrangères définitif que la France attendait depuis Clovis, c’est le Label Rouge de la démocratie. Tel un nouveau Chuck Norris sans barbe ou un nouveau Steven Segall, il tétanise par son aura, par sa puissance intellectuelle et par sa simple prestance tous les adversaires de la démocratie, et il pourrait même par la seule force de sa pensée renvoyer tous les occupants du Quai d’Orsay pointer à Pôle Emploi.

     

    Cinéaste hors pair, son éclectisme, sa hauteur de vue tellement himalayenne relègue la vision des cinéastes de ces 40 dernières années au niveau des pâquerettes version Minimoy. Sa maitrise de la langue française donne un tel relief à ses scénarios et à ses livres qu’il nous propulse ailleurs, dans un autre monde de perceptions ineffables. Sa maitrise inégalée dans l’art de la (sa) mise en scène devant et derrière la caméra est digne du grand leader Kim Il Jung. Car, comme le fondateur de la dynastie nord-coréenne qui se croyait être la source de tout, il arrive à capter ce que personne d’autre n’arrive à apercevoir (et surtout toi péquin moyen, sale petit Français raciste de base). Car BHL voit, il perçoit dans un mode quasi-christique ce que les autres ne remarquent pas… BHL, c’est Jésus-Christ en haut de la montagne encadré par les prophètes Elie et Moïse, apportant la bonne parole de sa conception de la démocratie aux apôtres endormis (en fait à toi public inculte et inconscient des réalités de ce monde qu’il faut éduquer, ndlr).

     

    Parce que BHL c’est le symbole de la démocratie à portée de main et expliquée à des péquins de base, un peu comme le furent dans le domaine automobile la deuche ou la coccinelle. BHL, c’est la Volkswagen qu’il te faut pour parcourir à tombeaux ouverts et en mode Easy Rider l’ autoroute du droit d’ingérence, autoroute revêtue comme il se doit de béton armé pour mieux faire passer les blindés des démocrates va-t’en-guerre qui, eux, restent toujours planqués dans leur confortable salon (et que l’on peut assimiler aux petits notables louis-philippards de Plassans si bien décrits en son temps par Zola) pendant que les maris, fils ou filles de Français lambda se font trouer la peau sur le front équipés en partie avec du matériel obsolète, défectueux, usagé…

     

    Alors, en bon démocrate militant, convaincu de la justesse de son analyse et de son message, il s’arroge le droit d’imposer autoritairement son œuvre cinématographique dans un festival de portée international bien connu en faisant fi de tout règlement et procédure… Il est vrai que l’importance de son message au monde ne peut attendre et sa position d’intellectuel (c’est lui qui se définit comme ça, ndlr & mdr…) lui permet de s’affranchir de tout… Comme Max, Il est libre le BHL… Le combat pour la démocratie selon et en mode BHL mérite bien cela.

     

    Signe du temps présent, on le cite même dans des ouvrages étrangers d’une portée incommensurable dans l’évolution de la pensée humaine qui feraient pâlir Thucydide, Socrate ou Aristote s’ils étaient toujours vivants. Tel ce magnifique Choc des civilisations de S. Huntington, signe que BHL apporte modestement sa petite pierre à l’édification d’un monde plus sûr (c’est vrai un monde communautariste, racialiste, raciste teinté de valeurs post-démocratiques dans un contexte d’organisations politiques continentales vaudra toujours mieux que l’exercice de la démocratie tout court dans le cadre d’un Etat-Nation). Nouveau prophète de la démocratie, ses œuvres seront sans doute dans quelques années imprimées sur du papier Bible (!) et publiées dans la collection La Pléiade, permettant ainsi aux générations futures de s’imprégner de la puissance de son Verbe. Et certains redécouvriront alors avec bonheur la force de sa pensée après avoir récupéré leurs premières éditions de l’Œuvre du grand maître qui servaient jusqu’à lors à caler leur armoire scandinave à monter soi-même… Ils seront pris d’effroi de ne pas avoir perçu la portée universelle et atemporelle de sa pensée, reléguée jusqu’alors à un rôle de cale-pied. Preuve encore que nul n’est prophète dans son pays et qu’on redécouvre toujours l’importance d’une œuvre après la disparition de son auteur. Mais disparaitre c’est aussi savoir mieux revenir dans l’imaginaire collectif et, comme Elvis, entrer ainsi dans la légende… Alors assisterons-nous peut-être à des superproductions BHLiennes avec le maître enseignant en mode holographique auprès de jeunes padawans, à l’instar d’un Claude François, Mike Brant, Dalida et Sacha Distel réapparus magiquement en 3D dans une comédie (lol) musicale récente…

     

    Parce qu’en fin de compte, BHL, c’est la pensée parvenue au paroxysme du degré zéro, l’alpha et l’oméga de l’évolution intellectuelle, une pensée pétrie de suffisance à vocation mondialiste donneuse de leçons mais arrivée en phase terminale, bref une pensée sans intérêt à euthanasier d’urgence.

     

    Conclusion : ce monsieur ne vaut vraiment pas la peine qu’on s’intéresse à ce qu’il dit, ce qu’il fait, ce qu’il écrit.


Réagir