lundi 15 mai - par Bruno Hubacher

A quand la fin des énergies fossiles ?

Sans consultation du congrès, l’armée américaine tire 59 missiles contre une base militaire syrienne et la presse américaine « in corpore » s’empresse d’applaudir le président pour son courage et sa détermination or le même président a pris le soin d’avertir le gouvernement russe au préalable, ce qui a permis au régime syrien de retirer à temps son personnel de la base militaire ciblée.

Damas, Syrie le 21 août 2013. Plusieurs roquettes chargées de gaz sarin, un gaz neurotoxique incolore inodore et volatile, s’abattent sur La Ghouta, un quartier de la capitale syrienne Damas, quartier contrôlé par le Front Al Nosra, une ancienne branche du groupe terroriste Al Quaeda, opposé au régime syrien, tuant un millier de civils. 

Des images insoutenables font immédiatement le tour d’internet et le président américain, de concert avec les leaders européens et les médias, s’empresse d’accuser le régime syrien. Le président Obama, n’intervient pas. Il peut néanmoins compter sur le soutien inconditionnel de la France et de la Grande Bretagne, en cas d’une éventuelle opération punitive. 

Ce ne sera finalement pas nécessaire, car, d’un commun accord, la Russie et Les Etats-Unis décident de faire signer à la Syrie la convention internationale sur les armes chimiques et de l’obliger à remettre son stock à l’Organisation pour l’interdiction de l’utilisation des armes chimiques, basée à la Haye. A partir de cette date, la Syrie ne devrait à priori plus détenir des armes chimiques.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU promet, en outre, de faire toute la lumière sur cette affaire et le secrétaire général des Nations Unies mandate une commission d’enquête. Celle-ci constate, en effet, l’utilisation du gaz sarin, mais n’établit pas les responsabilités, n’ayant pas reçu de mandat à ce sujet.

Dans un rapport, publié quelque temps après, le « Massachusetts Institute of Technology » MIT conclut que : « Il est peu probable que les roquettes contenant du gaz sarin aient été tirées depuis les positions de l’armée syrienne », contredisant ainsi la version officielle du gouvernement américain et du Secrétaire d’Etat, John Kerry. L’ONU n’avait pas souhaité commenter le rapport du MIT à l’époque. 

Khan Cheikhoun, Syrie, 4 avril 2017. Une prétendue attaque au gaz sarin par des avions de chasse du régime syrien aurait eu lieu dans une zone, contrôlée par les rebelles du Front Al Nosra, une ancienne branche du groupe terroriste Al Quaeda, que les forces de coalition soutiennent contre le régime de Basher el Assad. 

A peine 24 heures après l’attaque, Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne condamne « un acte hideux dont le régime de Bashar el-Assad porte l’entière responsabilité ».

Deux jours plus tard, sans consultation du congrès, l’armée américaine tire 59 missiles contre une base militaire syrienne en guise de représailles. La presse américaine « in corpore » s’empresse d’applaudir le président pour son courage et sa détermination et les leaders du Parti Démocrate au sénat et à la maison des représentants, Chuck Schumer et Nancy Pelosy acquiescent bienveillamment. Ceci pour l’introspection du Part Démocrate après la défaite électorale. 

Alors, il se trouve que le président Trump, selon les dires de son propre entourage, a pris le soin d'avertir le gouvernement russe au préalable, ce qui a permis au régime syrien de retirer à temps son personnel de la base militaire, censée être attaquée. (ABC News / Keith Olberman Resistance) et pour ajouter à la confusion, l’armée américaine lâche « la mère des bombes » sur le quartier général d’Al Quaeda en Afghanistan, l’ancienne direction d’Al Nosra. 

A nouveau, comme en 2013, le « Massachusetts Institute of Technology » arrive à ses propres conclusions qui ne diffèrent guère de celles de la première attaque sur Damas. En effet, Theodore Postol, professeur en science, technologie et sécurité internationale du MIT critique sévèrement le rapport des services de renseignements américains en le taxant de fallacieux et mensonger et réfute catégoriquement la thèse d’une attaque aérienne.

En outre, sur des vidéos amateurs, utilisés comme matériel de preuve par le Pentagone, du personnel médical manipule des corps sans aucune protection, or le gaz sarin est hautement toxique. (Jimmy Dore)

Il se trouve que, la Syrie occupe une place stratégique pour l’export de gaz et de pétrole en provenance du Moyen Orient vers l’Europe. En 2009, le président el-Assad dévoile sa « stratégie des quatre mers » (Mer Noire, Mer Caspienne, Golf et Méditerranée) lors d’un forum en Turquie, en faisant de la Syrie un centre de transit du pétrole et du gaz du Moyen Orient vers l’Europe et vend cette idée à tous les pays qui pourraient être intéressés, tels que l’Arabie Saoudite, la Turquie, l’Iran, l’Iraq et le Quatar. (reportage A2 18.02.2016)

La même année, le Qatar propose un gazoduc traversant l’Arabie Saoudite, la Jordanie et la Syrie, en passant par la Turquie et la Syrie pour alimenter les 500 mio de consommateurs de l’Union Européenne. En même temps surgit un autre projet, « Iran Islamic Gaz Pipeline » partant de l’Iran, traversant l’Iraq, donnant accès au port syrien de Latakia.

En juillet 2011, la Syrie choisi le dernier projet avec l’Iran, ce qui pour la Turquie voisine et le régime d’Erdogan représente un immense manque à gagner économique. L’Arabie Saoudite et le Qatar n’apprécient pas du tout cette option non plus, car le nouveau gazoduc concurrencerait leurs ressources à la faveur de celles de l’Iran. 

En 2011 débute en Syrie ce qu’on appelle le « Printemps arabe », des manifestations pacifiques contre le régime de Bashar el-Assad, mais qui dégénèrent rapidement en guerre civile. Une opposition armée se forme contre le régime, opposition qui depuis la même année 2011 voit le soutient militaire étranger pour sa cause augmenter de façon significative de la part du Qatar et l’Arabie Saoudite.

Un contrat gazier est également signé entre la Syrie et la Russie. Une compagnie pétrolière russe reçoit le droit d’explorer les fonds marins au large de la côte syrienne où d’immenses réserves de gaz naturel sont soupçonnées en Méditerranée Orientale, entre la Chypre, l’Egypte, Israël et le Liban. En 2015 on découvre également du pétrole sur plateau du Golan un zone occupée par l’état Hébreu depuis 1967. S’il s’avère qu’il y a du pétrole, cela devient explosif, car les frontières d’Israël sont contestées.

Les deux factions de la guerre civile en Syrie sont soutenus par, les pro-Assad qui sont la Russie l’Iran et le Hezbollah libanais et les pro-Al Nusra, les anciens terroristes et anti el-Assad, le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie, ce qui correspond aux bénéficiaires de l’une ou l’autre version du fameux gazoduc, ainsi que les Etats-Unis, la France et, accessoirement l’Union Européenne.

Ce jeux de « Monopoly » géopolitique échappe au lecteur lambda des quotidiens « mainstream », car les enjeux sont, souvent, sciemment présentés de manière décousue pour éviter qu’on fasse le lien et se saisisse d’un vue globale. Cela s’appelle « manufacturing consent » ou fabriquer le consensus.

A part envoyer de l’argent aux organisations humanitaires pour soulager sa conscience, ce qui est devenu un rite, sans que quoi que ce soit change, le citoyen lambda ne peut pas faire grand-chose contre les guerres, sauf cette année 2017, aller voter. Il se trouve que les électeurs français ont l’option de choisir un candidat à la présidentielle qui est déterminé à mettre son pays aux énergies 100% renouvelables et en Suisse, où le peuple sera bientôt appelé à voter pour une transition énergétique qui va dans le même sens. 



100 réactions


  • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 14:02

    A ce jour, les vendeurs de « transition énergétique », et de « énergies renouvelables » (c’est à dire intermittentes et inutilisables) se sont révélés être des escrocs, largement pires que les maux qu’ils prétendent combattre.


    Sur l’air de La pince à linge on pourrait ainsi chanter La Pimprenelle ! Sa route solaire !

    • Alren Alren 15 mai 17:50

      @JC_Lavau

      Quelles sont vos compétences pour « éructer » ainsi ?

      « Si nous maintenons les énergies carbonées, nos descendants crèveront. »
      Moi aussi je peux faire des déclarations définitives.

      J’apprends que les Japonais viennent de réussir en laboratoire à fabriquer une substance qui transforme la lumière solaire en s’approchant de la limite théorique de conversion soit à peu près 30%.
      Si l’on peut combiner leur travail avec celui des Français qui fabriquent de l’électricité sur des vitres quasi-transparentes, en couches ultra-minces, pour un prix au mètre carré raisonnable, on aura de l’énergie à foison.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 18:12

      @Alren. En hiver, on peut avoir deux semaines de suite de temps anticyclonique calme et couvert, avec -10 à -15°C au sol, avec inversion de température qui bloque le couvercle.

      Explique ton plan pour que tes énergies intermittentes à toi que tu as (toi et ta secte) alimentent les usines, les trams, les trains, et les maisons.
      Explique !
      En Australie du Sud, où les zécolos ont dirigé le démantèlement de ce qui fonctionnait, les coupures tournantes sont la règle. Les pertes industrielles sont gigantesques.

      En échange, ils ont exigé la construction d’une usine de dessalement de l’eau de mer, en prévision des sécheresses prophétisées par le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes. Usine qui n’a jamais pu démarrer, car les sécheresses prophétisées ne sont jamais arrivées. L’eau douce n’a jamais manqué. C’est comme cela, la direction industrielle par les climastrologues et escrologistes...

    • mmbbb 15 mai 21:36

      @Alren et pourquoi ces vitres ne sont elles pas en vente ?


    • Remosra 15 mai 21:38

      @mmbbb

      Parce qu’ils n’ont pas terminé encore toute les recherches dessus.
      Mais c’est en très bonne voie ! smiley


    • Doume65 15 mai 21:46

      @JC_Lavau
      « Explique ton plan pour que tes énergies intermittentes à toi que tu as (toi et ta secte) alimentent les usines, les trams, les trains, et les maisons. »

      C’est vrai, que le problème qui n’est pas encore totalement résolu avec les renouvelables, c’est le stockage de l’énergie pour pallier aux intermittence. Ceci dit, on n’a pas non plus résolu le problème encore plus gros des déchets des centrales nucléaires.
      Il n’est point besoin d’appartenir à une secte pour penser à l’avenir pourri qu’on laisse aux générations futures. Si l’on mettait autant de moyens à penser un programme autour des renouvelables qu’on en met à extraire et exploiter pétrole et uranium, on trouverait des solutions.
      Quant à ton histoire australienne, si on tape dans un moteur de recherche bien connu « Australie sécheresse », on obtient ceci. Pour une sécheresse qui n’a jamais existé...


    • mmbbb 15 mai 22:17

      @Remosra j espere que c’est sérieux parce que la presse scientifique regorge de projets extraordinaires qui sont restes a l etat de recherche.


    • Remosra 15 mai 22:22

      @mmbbb

      Ca je suis d’accord avec vous, après est ce que ça va vraiment aboutir sur du concret, j’ai un doute à ce sujet, mais pas à cause du projet scientifique lui même, mais plutôt à ceux que ça léseraient.


    • Attilax Attilax 15 mai 22:48

      @Doume65
      Les allemands ont trouvé un truc : ils transforment l’énergie en hydrogène, qu’ils stockent. Quand ils ont besoin d’énergie, ils retransforment l’hydrogène et le tour est joué. Bon, faut pas que le dépôt pète, c’est sûr, mais c’est une solution relativement peu onéreuse pour stocker l’éolien, par exemple.


    • pemile pemile 15 mai 23:42

    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 23:50

      @Doume65. Non seulement ce n ’est « pas totalement résolu », mais à voir l’énormité des moyens à mettre en oeuvre, il est clair que ce ne sera jamais résolu.

      Les moulins à vent déversent un stock vers un autre stock. OK pour vider les polders hollandais.
      Abandonné et pas pour rien, pour transformer un stock de blé en un stock de farine. Nul de chez nul pour alimenter un réseau électrique au centième de seconde ; nul et nuisible, l’expérience allemande et l’expérience australienne sont décisives.
      Mais c’est tellement chouette pour alimenter une bulle spéculative !

    • Roberton 16 mai 16:11

      @mmbbb
      A chaque commentaire sur l’énergie je dois revenir sur les fondamentaux (Carnot) loi de la conservation d’énergie et toutes les énergies sont dépendantes du pétrole pour leur fabrication, instalation et maintenance (matières premières et transport) voir mes commentaires en final sur « la décroissance ou la mort » environnement 03 décembre 2017

      http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/la-decroissance-ou-la-mort-187016
      L’état des compagnies pétrolières :
      La consommation versus futur :
      L’état de l’OPEP 
      L’état des réserves :
      L’état du pétrole de schiste :
      L’état des finances mondiales :
      Les champs qui fournissaient em 1995, 60 Mbp/j sont à 20 Mbp/j aujourd’hui, em moyenne déclin de 5% par an, d’après Mr. De Marjorie (TOTAL) em 2013 avant sa mort, il faudrait trouver et exploiter l’équivalent de 55 Mbp/j soit 4 Arabie Séoudite ou 10 Mer du Nord en 2035. Où sont ces champs ? La fin des énergies fossiles est la fin de notre société. Donc le collapse est pour 2030 ± 5 anos   

  • Remosra 15 mai 14:23

    C’est bien d’avoir parlé de la stratégie des 4 mers, beaucoup ignorent ce fait et pourquoi il y a la guerre là bas.
    Sinon au sujet de l’opposition au régime formée en 2011, pouvez vous nous en dire plus ?


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 15 mai 16:44

      @Remosra
      L’opposition, à la base, était une opposition populaire, peu à peu infestée d’éléments radicaux, qui, sans distinction aucune est soutenue par les monarchies du golf, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Pour faire la révolution il faut des armes et pour acheter des armes il faut de l’argent. Même s’il devient difficile de distinguer les "bons des mauvais* les Etats-Unis et l’Europe soutiennent les rebels, dont une partie sont des membres d’’Al Nusra, une ancienne branche du groupe terroriste Al-Qaeda, une organisation domiciliée en Afghanistan et combattu comme telle par les Etats-Unis dans ce pays, mais soutenue en même temps en Syrie. Le vrais motivations dans une gurre ne sont jamais avouées, raison pour laquelle le lien entre le gazoduc et l’intervention militaire est bien sûr une hypothèse, plausible toutefois. 


    • Remosra 15 mai 16:52

      @Bruno Hubacher

      Une plausible hypothèse qui me semble bien être un fait.
      Dès que j’ai lu le projet des 4 mers, ça m’a semblé une évidence.
      Un peu comme la Libye. Avez vous entendu parler du projet qu’avait Kadhafi de créer une banque Africaine, ce qui aurait permis à toute l’Afrique de ne plus dépendre des banques Occidentales ?


  • Zolko Zolko 15 mai 14:39

    Article qui résume bien la guerre en Syrie, merci. Par contre, le titre n’est pas bien en rapport avec le texte.


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 15 mai 16:33

      @Zolko
      Eh bien si ! Si on avait invest, il y a vingt ans, les sommes qui sont allés aux énergies fossiles, dans le dévelopement des énergies renouvelables, on aurait aujourd’huii une énergie presque gratuite et on aurait évité les guerres au Moyen Orient, qui ne sont pas des guerres humanitaires, mais bel et bien des guerres pour dominer l’accès au gaz et au pétrole. Nous aurions évité, par riccochet, la vague de réfugiés qui innondent l’Europe. Certes, nous aurions encore les réfugiés économiques, dont la raison de départ de leur pays est largement une conséquence du changement climatique, celui-ci dû à l’utilisation excessif des énergies fossiles. Vous voyez tout se tient. 


    • joletaxi 15 mai 17:37

      @Bruno Hubacher

      C’est pas Clinton qui expliquait que dans quelques années les renouvelables seraient moins chers ,plus surs, blablabla... ?
      Une petite exploration sous le bureau, et malgré tout, il y a toujours des idiots utiles pour y croire.
      Les renouvelables, solaires éoliens, c’est moins de 1 % de l’énergie consommée dans le monde, et pourtant rien que l’europe y a déjà cramé 1100 milliards.
      et c’est pas fini, la secte verte finira par nous ruiner.
      Quant au changement, dérèglement chaos, etc... il est en panne depuis 20 ans, pourtant on a jamais brulé autant de pétrole et de charbon, mais la nouvelle religion se fiche pas mal de la réalité.

      Des gens comme vous, victimes de leur crédulité sont en fait des ennemis du genre humain.

      bon, faut pas que j’oublie de faire un stock de roundup moi, avec ces zinzins, on finira par se livrer au marché noir

      pour la guerre en Syrie et votre goulbigoulba climatique
      https://cliscep.com/2017/05/12/climate-conflict-link-debunked/


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mai 17:47

      @Bruno Hubacher. Rassure-toi, la N’dranghetta a investi dans les éoliennes dans des régions sans vent, pour toucher des subventions.


    • izarn izarn 15 mai 21:28

      @joletaxi
      90% de nucléaire pour faire 90% de merde....
      On devrait se poser des questions...
      Moi, je t’encule. Je vais mettre des panneaux solaires chinois. Ca suffit pour mon éclairage et mes ordis...Machine à laver une fois par semaine. Eau chaude panneau solaire.
      Ta centrale nucléo fous toi la dans le fion...Branle toi un max au plutonium avant de crever.
      En plus, rien à branler de tes dépités, de ton président et ses pov’ ministres....
      Vu le niveau des franchouillards...
      Je me démerde tout seul.
      Et allez tous vous faire enculer !


    • mmbbb 15 mai 21:50

      @joletaxi je vous conseille de boire le Roundup le matin c’est plus digeste Quant au climat il est vrai que les etudes sont tellement contradictoire qu il est difficile de se faire une opinion Mais si reellement il y avait une stagnation de la temperature depuis 20 ans, les glaciers de Chamonix ne continuerait pas a fondre . Il y a une reelle contradiction et ses etudes sont faites par des scientifiques Lorsque le glacier des Bossons sera redescendu dans la vallee de chamonix je vous écrirai


    • Ouallonsnous ? 15 mai 22:33

      @Bruno Hubacher

      Le prétendu réchauffement climatique dont nous avons pu constater les rigueurs ce printemps, n’est rien d’autre qu’une évolution climatique comme il y en a eu des milliers depuis qu’il existe des saisons sur notre globe.

      Par contre, l’oligarchie financière internationale s’en est saisi pour camoufler les famines que fait naître la stérilisation de milliers de km² de cultures vivrières au profit de plantations destinées à alimenter les filières de bio carburant !


    • Ouam Ouam 15 mai 23:16

      @joletaxi
      "Les renouvelables, solaires éoliens, c’est moins de 1 % de l’énergie consommée dans le monde, et pourtant rien que l’europe y a déjà cramé 1100 milliards.
      et c’est pas fini, la secte verte finira par nous ruiner.« 
       
      En est tu si sur ?
      En à t’on la volonté ?
       
      http://www.journaldugeek.com/2016/05/19/portugal-energie-renouvelable-4-jours/
       
      Pourtant le Portugal, ce n’est pas ni la france et encore moins la silicon valley
      (en puissance de r&d, de moyens etc...j’entends)
       
      pourtant ....euxs ils ont reussi à passer 4 jours
      Pour ta gouverne au portugal ils ne se déplacent pas à dos d’ane et ne vivent pas à la lueur de la bougie & n’ont pas de boulier portable ^^

      Je pourra aussii te prendre la suise comme exemple, et leurs méthodes de stockage pour pallier à la discontinuité du solaire / éolien / fluvial.
       
      Croire d’un coté que (actuellement) se passer d’énergies carbonnées / nucleaire à 100% est effectivement une escroquerie, portée par certains gourous verts.
      Mais à l’inverse, ne pas miser un max sur les energies alternatives non polluantes i ressemble très fort à la secte verte dans sa médiocrité que tu décris, et ce pour une foultitides de raisons 1000 fois expliquées ici.
       
      Bref, il y a pas, sauf si nous désirons la fin de notre espece et accessoirement de la planete, il faudra IMPERATIVEMENT faire cette transition energétique, et le plus tôt sera le mieux.
      Comme la décroissance de la population qui part en courbe exponetielle qui va avec.
       
      Et seuls des »esprits très courte vue« , peuvent penser que dans »un monde fini" l’infini est possible.
      ouam,


    • joletaxi 15 mai 23:20

      @Ouallonsnous ? et les autres croyants

      j’aime bien une petite dose de vomigorax,l’occasion de visiter une faune très curieuse,, un peu comme un zoo quoi.
      souvent, je me demande comment des gens « normaux » se laissent entraîner à aller tuer leur voisin d’en face, dans des guerres imbéciles ?
      a vous lire j’ai bien peur que cela soit toujours possible, vous semblez très "mobilisés non ?

      vous avez des prix sur le roundup ?


    • Ouam Ouam 15 mai 23:21

      @izarn
      juste pour ceci (et que ca)
       
      « Moi, je t’encule.... »
       
      Fait gaffe.... parce qu’un jour un interéssé va prendre cela comme une « proposition alléchante »...
      Et il y en à un (Izarn) qui va etre « dans la merde » (au propore comme au figuré)  smiley smiley


    • baldis30 16 mai 12:39

      @JC_Lavau

      « @Bruno Hubacher. Rassure-toi, la N’dranghetta a investi dans les éoliennes dans des régions sans vent, pour toucher des subventions. »

       je confirme totalement les propos de Lavau  : et au titre de la lutte anti-mafia la Guardia du Finanza a confisqué les installations ... de ce fait la mafia en cause a émigré sous d’autres cieux et le petit trafic continue ! La chose a donné lieu a bien des articles dans la presse italienne qui est bien plus saine que la presse française ( voir en particulier le groupe « La Repubblica »)


    • Ouallonsnous ? 16 mai 14:38

      @joletaxi

      Quel rapport avec mon poste ? Il ne faut pas abuser du Round Up !


    • julius 1ER 17 mai 08:52

      @Bruno Hubacher


      Paroles pleines de bon-sens .... c’est bien le minimum qu’il faut savoir !!!

      + de 3500 milliards de Dollars dépensés dans les guerres Bushistes .... et çà ne choque personne !! 

      et le résultat c’est qu’un salopard nommé Trump à peine investi augmente encore le Budget de la Défense de 10 % alors que tous les autres budgets sont sabrés ....

      et çà ne choque toujours personne ..... alors il s’en prend au Médicare (Obamacare ) ce qui est vraiment le minimum vital pour les plus démunis ... et l’on entend même pas le grondement des bien-pensants ????

      ah si on entend quand-même et on lit les discours des « blaireaux » qui viennent pester contre les énergies alternatives comme si c’était une raison pour poursuivre la folie de la nucléarisation de la société surtout lorsque l’on peut déjà imaginer les conséquences de l’accident nucléaire survenu la semaine dernière aux USA !!!

      même sur ce site on a affaire quand -même, il ne faut pas se le cacher à une belle brochette de demeurés, mais je serai gentil, je tairai les noms ....

    • baldis30 17 mai 10:02

      @izarn
      félicitations ...

      Comment vous osez vous servir d’une machine à laver qui a été fabriqué dans des usines alimentés par de l’électricité nucléaire, à partir d’aciers élaborés au four électrique alimenté par l’électricité d’origine nucléaire ...

       n’auriez vous donc pas peur des électrons radioactifs et sales qui laissent des tracent partout ?

      et comme vous le dites si bien « Je me démerde tout seul. » vous auriez dû éviter d’écrire ce message qui utilise 80% d’électrons d’origine nucléaire et de vous démerder pour les fournir sur le réseau à partir de votre vélocupède ...


  • izarn izarn 15 mai 21:19

    Bof...On connait déja le fond du truc...
    Stratégie économique contre la Russie....
    USA qui plonge...
    Soros au bord de la catalespsie...
    Dollar si plus monnaie d’échange =USA ploutch !
    Et le connard milliardaire se trouve millionnaire....
    Rien à branler...
    Les vampires s’agitent dans leur bal...
    Ils vont bientot crever....Ca les ressuscite !
    La nuit des morts vivants !


  • biquet biquet 15 mai 21:26

    La guerre en Syrie a été déclenchée suite au refus de Bachar El Assad sur le gazoduc en provenance du Qatar. C’est une constatation qui n’est plus contestée, car les protagonistes (la décision a été prise à Londres) ne s’en cachent pas. Les rebelles syriens touchaient une solde 5 fois plus importante que les soldats de l’armée régulière, d’où un nombre important de désertions au début du conflit. L’accès à l’énergie est devenue la principale cause de conflits. On nous bourre le mou avec des questions de religions, de dictateurs (Khadafi) qui martyrisent leurs peuples, mais l’appétit des grandes puissances, pour l’énergie dont ils ont tant besoin, est sans limites.


  • Doume65 15 mai 21:36

    « Cela s’appelle « manufacturing consent » ou fabriquer le consensus.  »

    Il serait courtois de rendre à ce César ( en l’occurrence Chomsky) ce qui la appartient.


  • Elric Menescire Elric Menescire 16 mai 07:51

    Très bon article, une seule erreur à mon sens : le « manufacturing consent » se traduirait plutôt par la « fabrication du consentement »

    Pour le reste je conseille la lecture de l’excellent blog de Mathieu auzanneau « oil man », qui traite de ces questions et de ce qui est en train de se passer. Son bouquin « or noir » vaut également le détour : la fin est déjà amorcée, depuis la « crise financière de 2008 »qui est en fait et avant tout, une crise énergétique... Le fait que ce blog soit hébergé par le monde ne doit pas vous leurrer sur son auteur : il est totalement indépendant, et vraiment en dehors du discours journalopistique actuel. C’est un expert reconnu dans son domaine, comme on en voit peu. http://petrole.blog.lemonde.fr

    Le« grand jeu » évoqué ici est bien détaillé dans le blog« chroniques du grand jeu »que certains connaissent sans aucun doute par ici...

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com


    • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 16 mai 09:27

      @Elric Menescire merci pour votre commentaire et vos précieuses indications. Je sais que mon français est encore perfectible je travaille dessus.

      Cordialement Bruno Hubacher


  • Spartacus Spartacus 16 mai 09:55

    L’énergie renouvelable est chère, pas rentable, les coûts élevés de production pèsent sur la consommation des plus pauvres, les matériaux rares utilisés pour produire de l’énergie sont tous aussi l’objet de convoitises bien que plus discrets, les éoliennes sont polluantes visuellement, anti naturelles et les énergies renouvelables sont dépendantes des conditions climatiques ce qui les rend absurdes.

    Un gazoduc est invisible, les nouveaux moyens de forage et le développement de l’extraction des gaz de schiste permettent un gain écologique et économique profitable à tous.
    La guerre sur le gaz n’est pas une excuse pour absoudre les énergies renouvelables de leur effets pervers de bobos en mal d’idéologie directiviste de kmers verts qui veulent imposer leur point de vue aux autres.
    Rappelons au Suisse qu’en France, 60% des terrains ou il y a une éolienne non rentable et subventionnée, chère, moche et à l’énergie aléatoire posée appartient à un élu local....

    • samuel 16 mai 10:20

      @Spartacus

      « Le développement de l’extraction des gaz de schiste permettent un gain écologique et économique profitable à tous. »

      Affirmation purement idéologique faisant fi de la réalité. Le craquage hydraulique des couches de schistes est extrêmement polluant pour les nappes phréatiques (on peut se passer d’énergie fossile mais jamais d’eau). En outre ce n’est pas une solution économique car la majeure partie de l’extraction se fait actuellement à perte.

      L’énergie renouvelable est effectivement chère et aléatoire. Cependant, à long terme c’est une des solutions pour pallier à l’inéluctable tarissement des sources d’énergie fossiles.

    • baldis30 16 mai 12:58

      @Samuel
      En soutenant que « Le développement de l’extraction des gaz de schiste permettent un gain écologique et économique profitable à tous. » Spartacus en a écrit une de plus ...  smiley

       Quant à vous, vous avez oublié complètement la donnée fondamentale qui renvoie le gaz de schiste au fric le plus immonde : l’extraction des hydrocarbures et encore plus le gaz de schiste provoque une séismicité anthropique grave . 

      c’est connu en France, et de plus c’est public .... il s’agit du gaz de Lacq !

      Là il n’y avait pas injection mais seulement extraction .... donc décompression des roches ....

      Si vous ajoutez des liquides ... qu’est-ce qu’i va se passer .... ? exactement ce qui se passe actuellement à la frontière entre Kansas et Oklahoma plus particulièrement entre Wichita au Nord et Oklahoma city au Sud avec une séismicité à très faible profondeur ... et des dégâts importants aux constructions traditionnelles en surface ( voir les cartes journalières de l’USGS sur la séismicité mondiale ) .

      Dans un temps il y avait le site de Darlène Cypser qui elle avait en ligne de mire toute la séismicité anthropique liée à l’extraction des hydrocarbures.. ; ce site n’existe plus. Mais lors d’un échange elle fut très étonné de voir qu’en France ( cocorico) la séismicité de Lacq était publique (il fallait l’acheter pour cinquante francs ...).

       certes sur d’autres forums il y a des gens qui nient cette réalité de séismicité anthropique ... il est vrai qu’ils ne sont même pas capables de voir le différence entre magnitude et intensité ..... De plus on ne peut pas m’accuser de complaisance envers les écologistes .... mais la séismicité anthropique n’est pas dans leur dogme ...

      Pour la séismicité anthropique dans la péninsule arabique renseignez-vous auprès des différents ministères de l’information de ces pays .... si ... si ... il y a de tels ministères dans ces pays c’est la démocratie qui l’exige ! Spartacus ne pourra pas le nier .... smiley


    • Jean Pierre 16 mai 13:58

      @Spartacus
      Aux Etas-Unis l’extraction de gaz de schistes n’est qu’une énorme bulle financière permise par le fonctionnement de la planche à billets. 

      Le procédé ne permet d’extraire que dans une zone très limitée autour du forage. Chaque forage s’épuise rapidement et chaque nouveau forage coûte cher. Le secteur est donc dans une permanente fuite en avant dans l’endettement. Avec le bas prix actuel des énergies de nombreux exploitants travaillent à perte. Ce système est maintenu artificiellement parce qu’en donnant une relative autonomie énergétique aux Etats Unis, il lui donne également des opportunités géo-stratégiques (par exemple il crée une forte pression économique sur la Russie grosse exportatrice d’énergie). L’extraction est également créatrice d’emplois mais il s’agit d’emplois subventionnés par la planche à billets. 
      Les secteurs bancaires et financiers gagnent beaucoup d’argent par cet endettement et ils savent depuis 2008 qu’ils peuvent se permettre n’importe quel délire tout en étant en fin de compte sauvés par l’Etat . Ce ne sont donc pas du tout pour des raisons économiques objectives et durables que l’extraction de gaz de schiste se prolonge. 
      De nombreuses études (Blomberg par exemple) alertent sur les dangers de poursuivre dans cette voie. On retrouve exactement les conditions de la bulle financière de 2008 ou c’est l’immobilier qui avait servi artificiellement de locomotive économique pour un pays en récession.. Plus l’Etat attend pour réguler, plus les dégâts seront importants. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir si cette bulle a été titrisée et exportée un peu partout comme le furent les subprimes.


    • joletaxi 16 mai 14:47

      @Jean Pierre et la petite clique habituelle sur le sujet

      on croirait des récitants, pourtant toutes leurs idioties ont été de multiples fois « démontées » mais comme le chiendent(sans roundup) ça ressort à chaque nartik
      -jusqu’à présent, et pourtant l’EPA US a tout fait pour tenter de trouver au moins un cas, il n’y a jamais eu de pollution de nappes phréatiques à partir d’un puit de fracking
      à noter au passage que cette technique est employée depuis plus de 50 ans.
      -concernant l’usage d’eau pendant les opérations, suivant l’endroit, l’eau est traitée ou réutilisée, cela ne pose strictement aucun problème
      -concernant les mini séismes, il a été prouvé que ceux-ci avaient pour origine la réinjection d’eau usée industrielles dans des puits abandonnés à grande profondeur, technique qui est maintenant interdite
      - concernant la « bulle » vous êtes rigolos et ridicules, cela fait 30 ans que cette exploitation est active, et si les premiers puits avaient besoin d’un prix élevé du baril, il n’en est plus de même, ces compagnies gagnent de l’argent, et l’ouverture de nouveaux gisements a repris.
      Qui peut être assez niais pour croire que ces compagnies perdraient de l’argent depuis 30 ans ?
      Les USA seront indépendants et probablement exportateurs nets d’hydrocarbures d’ici 10 ans, tout bénéfice pour la nation.
      Remerciez les « boys » car sans leur inventivité et leur maîtrise, non seulement nous serions pieds et poings liés avec les gentils producteurs du moyen-orient et aussi notre grand ami Poutine( qui n’est pas étranger aux campagnes de dénigrement dont on a un aperçu ici), mais le baril serait à + de 150$ et remplir sa cuve pour passer l’hiver, ou faire le plein pour alller bosser serait impraticable, sauf bien entendu pour les riches.

      Faudrait songer un jour à changer de disque, celui-ci est inaudible

      pour les renouvelables, on reste ébahi de la crédulité des bien pensants verts, qui continuent à pr^cher pour ces filières sans pérennité, alors que l’on a maintenant des exemples de la faillite inéluctable, l’Allemagne figurant en exemple à éviter à tout prix

      http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/lpdv_190417.pdf

      et ce n’est pas faute de manque d’inginérie ou de moyens, déjà plus de 500 milliards engloutis dans ces foutaises.

      Concernant le « machin » climatique, Lindzen, le climatologue le plus reconnu a donné une conférence que nos « servants lobotomisés’ de la cause feraient bien d’écouter

      vous en trouverez des extraits ici
      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/

      site qui est une mine de renseignements sur la »bulle verte" elle bien réelle


    • tchitchi 16 mai 23:42

      @Jean Pierre
      excellent post

      l’exploitation des pétroles très chers et de basse qualité est le signe que la fin ne doit plus être bien loin smiley


    • julius 1ER 17 mai 09:01

      @Spartacus


      2017 déjà et tu es toujours aussi con Spartacus !!!

      mais bon on le savait déjà avant, continues avec tes logorrhées intempestives !!

      la connerie doit être congénitale chez toi pour être aussi affirmée !!!


    • baldis30 18 mai 10:11

      @joletaxi
      bonjour

      « -concernant les mini séismes, il a été prouvé que ceux-ci avaient pour origine la réinjection d’eau usée industrielles dans des puits abandonnés à grande profondeur, technique qui est maintenant interdite »

       NON, NON et NON !

       toute modification, notamment compression, décompression, lubrification par n’importe quel fluide liquide ou gazeux d’une géologie fracturée naturellement ou artificiellement entraîne un déplacement des masses et partant engendre une séismicité anthropique : c’est aussi vrai pour la mise en eau des grands réservoirs hydrauliques, quand de plus ils ne sont pas étanches ( ce qui relève des règles de l’art que bien des bricolos-écolos ignorent ou méprisent ...) .


    • Doume65 18 mai 13:31

      @Spartacus

      « L’énergie renouvelable est chère, pas rentable »

      Oui, c’est pour cela que les Californiens l’ont adoptée. Bon, c’est vrai que ce sont tous des communistes, là-bas, des tarés, quoi.
      Et puis tu mélanges tout ! Il n’y a pas un prix du renouvelable, puisqu’il y a plusieurs types de renouvelables. Le prix le plus bas toutes catégories confondues de production de l’électricité est celui produit par les centrales hydroélectriques ; même EDF le dit. C’est du renouvelable.
      Quant au prix du nucléaire, on est incapable de l’évaluer puisqu’on ne connait pas la facture du démantèlement des centrales ni surtout celui à terme du traitement et du stockage des déchets.


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 14:29

      @Doume65. Dépêche d’annoncer la liste des nouvelles vallées que tu as l’intention de noyer sous un lac de barrage.


      N’oublie pas d’exhiber les études géologiques prouvant que le verrou rocheux que tu comptes utiliser, présente toutes les qualités mécaniques indispensables.
      Malpasset, te souviens-tu ?

    • Doume65 19 mai 15:10

      @JC_Lavau

      Tu réponds sans m’avoir lu ! Je parles de rentabilité, pas de faisabilité. Mais bon, fallait bien placer ton amour du carbone... et surtout répondre à autre chose que mes arguments.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mai 21:18

      @Doume65 : « ton amour du carbone ». Ah ? Tu n’en manges pas ? Que manges-tu alors ? Juste de l’eau battue en neige ?


    • baldis30 21 mai 21:36

      @joletaxi
      bonsoir

      « concernant les mini séismes, il a été prouvé que ceux-ci avaient pour origine la réinjection d’eau usée industrielles dans des puits abandonnés à grande profondeur, technique qui est maintenant interdite »

       En matière de séismes il n’y a pas de micro, mini macro séismes : il y a séismes .. point-barre !

      Ensuite il y a hypocentre, ensuite il y a effet de site, ensuite il y a géologie ....

      Et vous savez tout ça .... vous êtes fort ... très fort ...

      Fort comme ceux qui ont pratiqué récemment l’injection d’eau dans la plaine d’Alsace pour recueillir de la chaleur ........


    • Doume65 22 mai 00:47

      @JC_Lavau
      «  Ah ? Tu n’en manges pas ? »
      Tu continues à taper à côté. Tu n’as pas peur du ridicule, c’est déjà çà.
      On parle quoi ici, d’alimentation ou d’énergie ?


    • baldis30 22 mai 08:44

      @Doume65
      On montre des éoliennes et on oublie de dire qu’elles sont toutes avec des alternateurs asynchrones qui nécessitent la mise en œuvre d’une puissance quadruple sous d’autres formes ( notamment thermique à base d’hydrocarbures) pour avoir une fréquence solide ( là-bas en l’occurrence 60 Hz) , une puissance de court-circuit suffisante pour éviter les fluctuations lors des démarrages , et assurer la continuité du service en l’absence de vent ...

       Quant à l’hydraulique californien .... on a vu les résultats de l’entretien et de la surveillance américaine avec la coursière du barrage d’Oroville et la trouille bleue qui a suivi.

      il fait éviter de prendre ses connaissances en électrotechnique dans la semaine de Suzette. 


    • sarcastelle 22 mai 12:55
      On parle de quoi ici, d’alimentation ou d’énergie ?

      N’est-ce pas quelque peu la même chose ? 
      Notez que le carbone ne me suffit pas. Je mange beaucoup d’oxygène, d’hydrogène et d’azote en sus d’une faible fraction de choses plus consistantes comme du phosphore, du soufre, du fer, etc..

    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 09:08

      @Doume65. On parle des idioties que ta secte t’a inoculées. Pour le profit des fortunes pétrolières qui ont su financer tes maîtres-à-ne-surtout-pas-penser-mais-juste-frousser.


  • Montdragon Montdragon 16 mai 10:14

    Un problème structurel se lève aussi, si demain la vraie production énergétique solaire, la fusion, était en place et stable, combien d’années faudrait-il pour convertir tous les moteurs anciens en électrique ?
    J’ai comme l’idée que l’occident se servira en premier, bien sur.


  • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 12:45

    Concernant la houille, on a toutes les preuves qu’elle est fossile. Son existence est liée à l’absence au Carbonifère de champignons de sol, de fonds de mangrove, capables d’oxyder cela à leur profit. La nature a fait des progrès depuis.

    Concernant le gaz et le pétrole, on a de moins en moins de preuves.
    OK pour les schistes bitumineux, la matière organique codéposée fait l’affaire. La roche-mère est simultanément roche-magasin.
    Pas OK pour les gisements profonds, où de plus en plus d’indices pointent vers des suintements profonds, inhérents à l’implosion de la supernova et aux circulations de fluides dans le manteau. Le plus souvent on se contente de trouver la roche-magasin. Quant à la supposée roche-mère, on se fiche pas mal de la trouver, trop cher et superflu.
    L’uranium et le thorium aussi sont « fossiles » au sens où ils datent de la même implosion de supernova.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 12:47

      @JC_Lavau. Mais bon, l’énergie éolienne et l’énergie des marées aussi sont « fossiles », puisqu’elles prélèvent sur l’énergie cinétique de rotation de la Terre.


    • Remosra 18 mai 12:49

      @JC_Lavau

      Je ne comprends pas pourquoi vous parlez de Supernova ? Une Supernova n’est elle pas liée à un soleil ?
      Ici, il semblerait que vous parliez du coeur actif de notre planète ? Je me trompe peut être ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 13:13

      @Remosra. Quand on ne sait pas...

      Le simple fait qu’il y ait du carbone et du fer, et des éléments lourds jusqu’à l’uranium dans notre système solaire, prouve que toute la matière ou presque qui le compose avait été éjectée par une implosion de supernova. Les lois de la mécanique sont suffisamment sévères pour que nous ignorions à jamais lequel de ces résidus à neutrons dans la Galaxie, est le résidu de notre étoile-mère. 
      Aucune de ces nucléosynthèses, même pour les éléments les plus légers tels que hélium, lithium, ne peut s’effectuer hors d’un noyau stellaire. Et pour aller au delà du fer et du nickel, impossible sans l’implosion d’une supernova.

    • Remosra 18 mai 13:26

      @JC_Lavau

      Merci pour l’explication.
      Cependant, je reste sceptique à votre explication.
      Rappelez moi comment nait un soleil svp ?
      Et en rapport avec votre explication (la plus courte possible svp), dites moi s’il n’est pas envisageable qu’une planète engendre cette matière avec la similitude d’un soleil ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 14:23

      @Remosra. Comment se rassemble un astre ? Une étoile ? Une planète ?

      La gravité monsieur.
      Les traces d’astroblèmes sur toutes les planètes pierreuses, voire comètes, voire poussiéreuses comme Phobos et Deimos, prouvent que les nombreuses collisions inélastiques déprivent progressivement les ceintures de débris, au profit de planètes, qui persistent à croître à mesure qu’ils demeure des débris pour s’écraser dessus. De nos jours il en reste fort peu.

      Pour en revenir aux dogmes dans les Credo des zécologistes, le Soleil demeure une étoile variable, qu’on ne sait pas encore modéliser. Si le prochain minimum de Maunders se produit au cours des trente prochaines années, cela validera un modèle actuellement proposé. Actuellement nous ignorons.

    • Remosra 18 mai 14:36

      @JC_Lavau

      Un scientifique devient énervant quand il commence à énoncer des faits !
      Ce n’est pas là ou je voulais en venir.
      Vos propos tendent à dire que l’uranium (pour ne prendre que cet exemple) provient d’un soleil après être passé en Supernova.
      C’est cette spécificité qui me semble réducteur.
      J’ai à peu près compris le fonctionnement du soleil en ayant bien pris en compte que celui ci continue de bruler sa matière en la transformant à chaque collision de ses atomes.
      Je vais pas m’étendre sur le sujet, je serai ridicule.
      Là ou je veux en venir, c’est si cette transformation est nécessaire pour créer de l’uranium ?
      Et lors des multiples explosions engendrées par les collisions au moment de la naissance d’une planète, celle ci ne peut pas avoir suivi le même processus qu’un soleil pour créer de l’uranium ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 15:14

      @Remosra. C’est très loin d’être la même échelle d’énergies disponibles.


      Et le Soleil n’est qu’une bien petite étoile, comparé à d’autres. Nous n’avons aucune chance de reproduire sur Terre les conditions d’implosion qui laissent une étoile à neutrons, a fortiori un trou noir. Nous ne sommes issus que de la matière qui a rebondi sur ce noyau à neutrons, et a été éjectée selon un axe. Vraisemblablement il y a eu deux jets d’éjection, mais nous ne sommes issus que d’un seul. Où est passé l’autre ? Impossible à savoir.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 15:16

      @JC_Lavau. Plus précisément, dans des astroblèmes on relève quelques minéraux d’extrême pression, tels que diamant et stishovite, coésite. Mais pas spécialement d’actinides.


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 15:23

      @Remosra. J’avais oublié que le grand public n’a guère connaissance des chondrites carbonées, météorites contenant des matières carbonées. Or la Terre a reçu nombre de ces chondrites durant les premiers stades violents de sa formation.


    • Remosra 18 mai 15:45

      @JC_Lavau

      Le problème Monsieur Lavau, c’est que le grand public, tout comme moi, n’avons aucune base scientifique, et si on est intéressé par tout ça, c’est un combat sans fin pour arriver à décrypter le langage scientifique.
      S’il y avait plus de scientifiques tenant un langage « vulgarisé », peut être que plus de personnes s’intéresseraient aux sciences.
      Par exemple, vous venez de parler de chondrites carbonées. J’ai du aller chercher sa définition.
      Pourquoi vous ne dites pas « météorites contenant des acides aminés » ? Ces quelques mots sont plus explicites pour moi !
      Je conçois qu’il ne doit pas être évident de vulgariser des termes scientifiques, et même je pense que pour certains d’entre vous cela doit être agaçant voir méprisant pour les pires d’entre eux.
      Bref, le procès que je vous fais ici, c’est de ne pas tenter de vous mettre à notre niveau et pourtant c’est tellement intéressant de connaitre tout ça ! smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 18:34

      @Remosra. 

      Aïe ! Encore un loupé de la vulgarisation sensationnaliste ! Si d’aventure une chondrite charbonneuse contient des acides minés, c’est ultra-minoritaire. Pour le gros des matières carbonées, se contenter de dire que c’est du charbon, mais qui n’est pas d’origine organique. En macromolécules d’une complexité qui défie toute description détaillée, même si la structure graphite est pour elles un attracteur.

      Ces chondrites en tout cas prouvent que la nucléosynthèse durant la brève fin de vie et l’implosion de la supernova a produit des noyaux B, C, N, O, ... Al, Si, P... Fe, Ni ...
      En volume, l’atome dominant de la croûte terrestre est l’oxygène. Dans les silicates, les anions Si et Al sont bien plus petits que l’oxygène.

      Evidemment qu’il faut aller se documenter, ne pas attendre que tout vous tombe tout cuit dans s’bec.

      L’implosion d’une supernova produit aussi une bouffée de neutrinos énergiques, qui a été détectée.

    • Doume65 19 mai 15:25

      @JC_Lavau

      «  l’énergie éolienne et l’énergie des marées aussi sont « fossiles », puisqu’elles prélèvent sur l’énergie cinétique de rotation de la Terre »

      L’énergie des marées tient aux attractions de la Terre et du Soleil immédiates. Rien à voir donc avec du fossile. Pareil pour l’éolien. qui est le résultat du réchauffement de l’air par le soleil, Pas celui des ères précédentes, mais celui des derniers jours.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mai 21:43

      @Doume65. Tes notions de mécanique n’ont pas dépassé l’école primaire. Celle que l’on quitte normalement vers dix ou onze ans.

      Pour la partie lunaire des forces de marées, la partie d’attraction gravitationnelle est environ le soixantième de la partie inertielle.
      Pour la partie solaire des forces de marées, la partie gravitationnelle est bien inférieure au millième des forces inertielles.
      Et l’énergie dissipée est entièrement empruntée à l’énergie cinétique de rotation terrestre.

      Et en météo on apprend une certaine loi de Buys-Ballot, qui découle de la rotation terrestre, et de l’absence de liaison horizontale qui pourrait contraindre la masse atmosphérique à suivre l’accélération de Coriolis. Si les alizés d’hémisphère Nord sont de direction ENE, c’est parce que la Terre tourne, et oblige les vents à rater leur cible. La partie dissipative emprunte à l’énergie cinétique de rotation terrestre. Emprunt non remboursé...

    • baldis30 21 mai 21:41

      @Remosra

      bonsoir,

      « Cependant, je reste sceptique à votre explication.
      Rappelez moi comment nait un soleil svp ? »

      Commencez par vous renseigner pour savoir comment les éléments au-delà du fer se sont formés en quelques minutes lors d’une explosion de supernova .... ça doit bien figurer quelque part sur le net ....


    • Remosra 21 mai 21:45

      @baldis30

      Déjà ma question ne vous était pas adressée, et de plus si je posais cette question c’était pour le lancer sur une autre possibilité que la naissance d’un soleil.


    • Doume65 22 mai 00:45

      @JC_Lavau

      « Tes notions de mécanique n’ont pas dépassé l’école primaire. Celle que l’on quitte normalement vers dix ou onze ans. »

      Tout ce qu’on apprend au primaire n’est pas faux, même si pour le répéter on n’a pas besoin d’utiliser un jargon qui voudrait « faire autorité ».
      Si l’inertie (en l’occurrence terrestre) intervient, bien évidemment, dans les phénomènes de marée, comme dans tout autre phénomène, elle n’est nullement la cause de ceux-ci.
      Du reste Wikipedia nous dit :
      « La présence de la Lune et du Soleil est à l’origine de forces de gravitation qui produisent les marées. [...] Il convient d’ajouter que la rotation diurne de la Terre sur elle-même n’est pas à l’origine physique — au sens strict — du phénomène de marée. En revanche, elle participe au phénomène en ce que la rotation vient localement moduler l’effet de la marée, un même lieu du globe voyant un potentiel générateur variant dans le temps du fait de la combinaison du mouvement de rotation et des mouvements relatifs des corps perturbateurs par rapport à la Terre. »
      Elle module l’effet de marée. Elle n’en est pas l’origine.

      «  Et en météo on apprend une certaine loi de Buys-Ballot, qui découle de la rotation terrestre, et de l’absence de liaison horizontale qui pourrait contraindre la masse atmosphérique à suivre l’accélération de Coriolis. Si les alizés d’hémisphère Nord sont de direction ENE... »

      Bon, très bien, les alizés tournent dans un sens, et alors ? Là encore, tu confonds cause et conséquence. Je ne voudrais pas de toi comme juré à un tribunal où je serais l’accusé !
      « Le moteur de la circulation atmosphérique dans les tropiques est le réchauffement solaire. » Wikipedia, une fois de plus. Niveau CM1, également, je le reconnais.
      C’est en effet parce que des forces s’exercent sur les mouvements d’air qu’ils leur donnent une direction, mais ce ne sont pas ces forces qui sont à l’origine des courants de convection. Et tu sais, les alizés (15 - 20 km/h) ne remontent pas jusqu’au pôles, régions extrêmement riches en vent.
      Encore une fois, ce que j’avance est corroboré par les résultats de Google. Voici ce que dit météo.org

      « Le vent naît sous l’effet des différences de températures et de pression. La pression sur la terre est haute si de l’air lourd et froid descend et basse si de l’air chaud et léger monte. L’air chaud (plus léger) monte naturellement dans les couches hautes de l’atmosphère pour y créer une zone de basse pression « L ». Cependant, l’air chaud attire à lui une autre masse d’air : la zone de haute pression. C’est de cette différence de pression entre les deux masses d’air qu’origine le vent. Tout simplement parce que l’air contenu dans la « H » a naturellement tendance à s’engouffrer dans la « L » qui la voisine. L’air qui bouge, c’est le vent !
      Le grand responsable de ce phénomène est le soleil. Il chauffe les mers et les continents mais pas au même rythme. Une fois réchauffés, ces derniers chauffent à leur tour les masses d’air qui les surplombent. L’air se met alors en mouvement, car il augmente de volume lorsqu’il est chauffé. Il devient plus léger et s’élève. Un exemple à l’échelle terrestre de ce déplacement de masses d’air est que l’air chaud s’élève de l’équateur et des masses d’air plus froides en provenance des pôles viennent le remplacer (Ce sont les vents alizés). »

      Je répète ce qui est écrit, des fois que ça t’ait échappé : Le grand responsable de ce phénomène est le soleil. Il faut 8 minutes pour qu’un rayon de soleil partant de sa surface nous atteigne... Fossile ?

      Et juste pour l’anecdote, si toutefois il reste ici de valeureux internautes, on estime qu’il faut en moyenne (c’est très variable) 200 000 ans pour qu’un photon créé dans la fournaise solaire par la fission nucléaire parvienne à sa surface. Ça parait incroyable, mais quand on connait son extrême densité, on comprend que le parcours de ce photon, rebondissant d’atome en atome est très loin d’être la ligne droite.


    • sarcastelle 22 mai 07:07

      @Remosra
      .

      A partir des éléments primordiaux H et He créés aux premiers moments de l’univers, la création des éléments légers, jusque vers le fer et le nickel, est le fait de fusions au coeur des étoiles et se produit lorsque sont réunies les conditions nécessaires de pression et température. Elles n’existent qu’au centre des étoiles, du fait de l’écrasement gravitationnel par la matière au-dessus. Au centre d’une planète, la pression est fort insuffisante, et si la planète est assez grosse pour qu’on y arrive, elle s’appelle une étoile. 
      .
      La création des éléments lourds se produit par bombardement neutronique massif des éléments plus légers ; le flot de neutrons requis n’existe que dans l’implo-explosion d’une supernova. 

    • baldis30 22 mai 08:47

      @Remosra
      Quand on raconte PUBLIQUEMENT n’importe quelle absurdité sur un sujet que manifestement vous ne comprenez pas, excusez moi de vous dire que pour la salubrité intellectuelle des autres lecteurs IL EST AUTORIS A TOUIT LE MONDE de répondre ... que cela vous plaise ou non


    • Remosra 22 mai 11:39

      @sarcastelle

      Merci Sarcastelle pour vos explications, au moins vous vous avez pris le temps de m’expliquer cela. Baldis30 a cru bon de venir cracher son venin et de ne rien apporter sur le sujet.


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 mai 12:51

      @Doume65. Wikipedia ? 

      Il arrive qu’elle soit fiable. 
      Provisoirement je me fie à elle pour la paléontologie des conodontes, ou des premières phanérogames du Crétacé, car il ne semble pas qu’il y ait des enjeux politiques derrière.
      En revanche la politique d’Eretz Israël reprend tout le pouvoir dès qu’il s’agit de calomnier Asma el Assad à fond à fond à fond à fond à fond à fond à fond à fond... 

      En physique de l’atmosphère, wp est dirigé par des militants forcenés. Essaie de corriger une seule de leurs intox carbocentristes, et tu auras toute la police secrète de wp sur le dos.
      Tu as juste oublié que les alizées frottent sur la mer et les continents. Comme les marées frottent sur le fond.

      En mécanique astro, ta citation de wp est juste une de leurs conneries monumentales habituelles. Zéro calculs, comme par hasard.

      En sciences humaines, le chercheur qui ne saurait se demander à qui le crime profite, pour chacune des idées reçues qu’on lui inculque, se condamnerait à ne faire qu’un boulot de singe.
      En sciences dures, c’est plus rare que cette question soit vitale. Mais ça arrive aussi, on y a là aussi de solides scandales. Les « spécialistes » sont des animaux territoriaux comme les autres.

    • sarcastelle 22 mai 14:18

      @Doume65

      .
      200 000 ans...............ce photon, rebondissant d’atome en atome..........
      .
      Ce n’est pas le même. 

    • sarcastelle 22 mai 17:04

      @Remosra

      .
      Le problème.............c’est que le grand public..............n’a aucune base scientifique...........c’est un combat sans fin pour arriver à décrypter le langage scientifique. 
      .
      C’est malheureusement souvent vrai, et tout spécialement en sciences dures. Trop rare est la vulgarisation qui se soit ni d’un simplisme falsificateur de principes, ni d’un hermétisme souvent inconscient. Cela traduit le défaut de sens pédagogique, défaut extrêmement répandu et qui étonne toujours celzéceux qui spontanément expliquent tout correctement jusqu’aux limites de leur propre savoir (pour un esprit pédagogue, l’exigence habituelle d’un niveau très supérieur à celui de l’élève ne sert à rien qu’à assurer la réputation et les avantages de la caste enseignante ; ma grand’mère était institutrice sans mastère avec son brevet supérieur, bac - 1). 
      .
      En particulier les vulgarisateurs en cosmologie emploient volontiers sans commentaire des termes d’apparence usuelle, mais les emploient dans un sens savant non usuel. 
      Mentionnons le classique « univers plat » des vulgarisateurs, qui intrigue le lecteur habitué à un espace 3D, parce que monsieur le vulgarisateur n’a pas pensé à dire que « plat » signifie pour lui « euclidien » à n dimensions. Et quand cet univers devient sphérique ou hyperbolique, n’en parlons même pas, ça tourne à la caricature. Il faut de nombreuses années de lectures acharnées à M. Toutlemonde de niveau bac ou moins pour comprendre à force de bribes d’information, ce qu’il faut réellement comprendre. C’est désolant. 
      .
      Anecdote : un mien cousin, bac + 6 en disciplines inappropriées à la survie dans le monde contemporain (histoire de l’art, philosophie) profitant du passage à son domicile du professeur Nimbus en jupon que je suis, me pose une question scientifique. J’y réponds en songeant avoir entendu parler ça ailleurs peu de jours avant. Il se déclare pleinement éclairé par ma réponse, et se fâche contre un célèbre vulgarisateur scientifique télévisuel qui, dit-il, l’avait quelques jours plus tôt complètement embrouillé là-dessus avec des explications à sa façon. C’était au temps très lointain où je possédais encore un téléviseur. 
      D’où : hors l’étude personnelle, peu de salut. 
      Certains le savent bien et spéculent sur la méconnaissance scientifique publique, mais nous allons retomber ici dans les controverses sur l’énergie ! 


    • sarcastelle 22 mai 17:09

      @JC_Lavau

      .
      Les énergies fossiles au sens habituel du terme produisent invariablement du CO² (je place le ² en exposant comme dans le manuel de chimie de ma mère-grand) regardé mauvais pour la planète. Il en résulte une certaine propension écologiste à appeler fossile tout ce qu’ils veulent déconsidérer, donc U et Th. 

    • Remosra 22 mai 17:20

      @sarcastelle

      Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. Mais les formules mathématiques sont impossibles pour moi à enregistrer. J’ai beau faire, je reste totalement hermétique et donc j’essaie de comprendre en allant chercher d’autres sources. Ce qui m’embète le plus c’est de ne pas pouvoir assimiler des choses du genre « la théorie des cordes ». Pareil, j’ai pris un bouquin qui était censé expliquer simplement les choses et à la moitié du livre j’ai arrété, j’étais complètement largué.
      Et toutes ces théories sont hors de ma portée et faute de pouvoir les comprendre, je suis laissé au banc de touche sur les simples vulgarisations, qui elles n’expliquent pas tout.
      Mais bon, je m’y intéresse quand même et je ne baisse pas les bras. Même si un rigolo prenant la discussion en cours vient me faire chier.


    • Remosra 22 mai 17:23

      @sarcastelle

      Vous avez quoi comme bagage, et quels sont vos domaines d’expertises ?


    • sarcastelle 22 mai 22:09

      @Remosra

      .
      Baldis a dû s’agacer de votre idée de chercher des procédés naturels de nucléosynthèse ne reposant sur aucun principe physique, mais sur une idée gratuite que vous n’auriez sans doute pas eue moyennant un peu plus de connaissances. 
      .
      Mon seul domaine d’expertise est la conception/construction à domicile de trois ULM déjà, des trois-axes en bois et toile aux performances des plus quelconques. Mon bagage officiel se restreint à un bac D avec en mathématiques un 6/20 assez représentatif, plus à trente ans en formation continue un DUT « hygiène et sécurité ». 
      Mes connaissances sont du type « flaque d’huile » : beaucoup d’étendue mais d’une épaisseur minime, pouvant donner quand même de jolies irisations. Mon article ici du premier avril 2016 illustre ce qu’on peut faire avec des mots sans grand’chose derrière.
      .
      Il n’est pas grave de ne pas entendre la théorie des cordes qui est sans aucune répercussion sur rien. Il est même des physiciens peut-être très mauvaises langues pour prétendre que cet édifice mathématique élitiste et impénétrable sert à garantir à ses inventeurs que personne ne pourra les contredire. Disons que c’est la dernière chose qu’il faut s’inquiéter de ne pas comprendre. Il faut procéder par ordre de priorités, même si par ailleurs on s’instruit par fragments disparates (lecteurs des revues scientifiques, piocheurs de Que sais-je ?...)
      .
      Si l’on est intuitif, on peut avaler avec profit un volume de connaissances de physique très supérieur à ce qu’on saurait en se limitant à ce qu’on est capable d’analyser mathématiquement. Pour reprendre le cas des étoiles, la compréhension de leur équilibre par la lutte entre pesanteur et production interne d’énergie relève de lois générales simples qui s’appréhendent honnêtement de manière intuitive, étant entendu que cela ne suffira évidemment pas à faire des prédictions précises. 
      Une bonne mémoire des données numériques est particulièrement utile, et la compréhension des ordres de grandeur est indispensable, ce que maint auteur agoravoxien ne semble pas soupçonner.
      .
      Inutile donc de se prendre la tête avec des textes remplis de formules, encore que le rédactionnel entre formules de haute voltige algébrique puisse souvent demeurer une mine quand même. Je pense par exemple, pour qui peut le trouver, à un ouvrage d’astrophysique bien trapu comme : Black holes, white dwarfs and neutron stars. Il arrive qu’un ouvrage purement rédactionnel soit plus opaque. 
      .
      Mais enfin, il serait difficile de tracer un programme d’études. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 09:40

      @Remosra. Laisse béton la dite théorie des cordes. Il y a tant de choses à savoir, qui elles ont bien des conséquences pratiques. Il ne suffit pas d’être vulgarisateur pour que pouf, comme ça du premier coup on sait ce qu’il est d’urgence publique de vulgariser. La mode est beaucoup plus puissante que la raison.

      Le grand public ne maîtrise pas du tout les trois principes de la mécanique newtonienne :

      conservation du moment linéaire,
      conservation du moment angulaire,
      et relativité galiléenne.
      Des pilotes retraités de l’armée de l’air (avec moult galons voire étoiles) accumulent avec orgueil et violence les bourdes en mécanique du vol, alors que la relativité galiléenne a quatre siècles d’âge.
      Alors les autres...

      L’enseignement de la mécanique est malade dans mon pays.
      Le comble : une question dans l’examen du permis de conduire, et la réponse obligatoire.
      http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf
      page 282/318, § 24.9.1

      "Un paquet de 1 kg est posé sur la lunette arrière d’un véhicule roulant à 100 km/h lors d’un choc brutal, ce paquet devient un projectile : quel est le poids de ce projectile ?

      Réponse « officielle » : 40 kg"
      La honte !

    • Remosra 23 mai 10:33

      @JC_Lavau

      Je vais lire votre pdf, seulement l’écriture de votre nom en milieu de page est génante et est répétée sur chaque page. Vous craignez que l’on vous spolie ?

      @sarcastelle & JC_Lavau

      J’ai vu une vidéo récente et j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez !?
      https://www.youtube.com/watch?v=6sAJzjJ6ujE

      Vu les éléments nécessaires à sa fabrication, je compte l’essayer, j’ai quasiment tout chez moi !


    • sarcastelle 23 mai 13:16

      @JC_Lavau

      .
      Quelle horreur ! 
      Le poids du paquet est 40 x 9,81 = 392,4 newtons ! 

    • sarcastelle 23 mai 13:25

      @Remosra

      .
      Je vous engage à faire une recherche sur le mouvement perpétuel, dont ce montage est une variante.
      .
      Vous écouterez aussi avec profit la vidéo présentée par monsieur Cabanel :
      .
      .
      dans laquelle vous reconnaîtrez la voix du commentateur de la vidéo que vous mentionnez. Vous conclurez. 



    • sarcastelle 23 mai 13:29

      @sarcastelle

      .
      Je vous mets ici le lien pour la vidéo présentée par M. Cabanel, parce que vous pourriez avoir du mal à le trouver dans son fouillis d’autres liens :
      .

    • sarcastelle 23 mai 13:52

      @JC_Lavau

      .
      des pilotes retraités de l’armée de l’air avec moult galons voire étoiles accumulent avec orgueil et violence les bourdes en mécanique du vol alors que la relativité galiléenne a quatre siècles d’âge
      .
      Etait-ce un instructeur de vol à voile enseignant que virer trop rapidement de 180° en partant face à un vent fort, fait décrocher parce que l’inertie du planeur empêche le vent de remettre suffisamment vite l’appareil en vitesse dans l’autre sens ? 





    • sarcastelle 23 mai 13:56

      @ JC Lavau

      .
      Tenez, j’en ai une autre d’un pilote militaire. Il possède un avion personnel à hélice qui tire fort au décollage, passant de 0 à 100 km/h en 100 mètres.
      Il en déduit que son avion à hélice accélère beaucoup plus fort qu’un Mirage III, puisque pour passer de 0 à 300 km/h celui-ci met beaucoup plus de 300 mètres. 


    • Remosra 23 mai 13:59

      @sarcastelle

      Merci, je vais voir tout cela, j’ai une petite idée qui me trotte dans la tête et lorsque j’aurai réuni assez d’infos, je compte bien la tenter (si c’est possible bien sur)  ! smiley


    • sarcastelle 23 mai 14:14

      @JC Lavau

      .
      Je vous ennuie encore pour vous demander si vous avez des anecdotes ou des liens vers des bourdes sensationnelles de mécavol, parce qu’il se trouve que je les collectionne. 
      .
      On en trouve dans des manuels de préparation aux brevets théoriques comme dans des discours d’instructeurs ou de pilotes brevetés. 
      J’ai eu droit (j’en oublie les deux tiers), outre le planeur qui décroche en virage face au vent, aux schéma des six forces appliquées à l’avion en virage et dont la résultante est nulle ; à l’air de l’extrados qui se débrouille pour rejoindre pile poil au bord de fuite l’air d’intrados ; à la négation du caractère newtonien de la portance ; au Pou-du-Ciel qui faute d’ailerons vire ailes à plat et donc risque le départ en vrille ; à l’avion qui n’est stable en tangage que si son centre de gravité est en avant de son centre de portance. Cette dernière légende m’a causé du tort, parce que j’ai mis du temps à la débusquer et en ai ainsi perdu pas mal dans le dessin du premier ULM que j’ai conçu (voulant appliquer cette fausseté je me retrouvais avec des dessins qui ne ressemblaient à rien de logique). 

    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 16:07

      @sarcastelle à http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1682.0.html

      j’en ai rassemblé qui viennent du groupe fr.rec.aviation
      Je n’ai pas porté celui qui insistait que le ravitaillement « vent de travers », c’est vachement acrobatique, réservé à une élite, qu’il faut voler en crabe ou glissade. Toutes les vidéos démentent sa vantardise, il n’en démord pas.

    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 16:16

      @Remosra. Il manque encore quatre pages, consacrées à la structure électronique des colorants, pour que le manuel soit complet.

      Commencera alors le parcours du combattant suivant : négocier avec un grand éditeur.
      Lui faire comprendre que ce sera l’équivalent historique du livre de Jean Perrin en 1913 : « Les atomes ». Faire qu’il pénètre dans les bibliothèques universitaires, sinon la distribution demeurera marginale.
      La version du 3 février 2017, présente sur researchgate.net, totalise 273 lectures, et ça plafonne. Pas négligeable, vu le handicap de la langue, le français.

      Evidemment que dans l’intervalle, le filigrane est une précaution indispensable. Hélas, c’est une protection faible.

    • Remosra 23 mai 16:22

      @JC_Lavau

      Oui rassurez vous, j’avais très bien compris cela, j’ai même hésité à vous demander pourquoi vous n’en aviez pas fait un livre, vu qu’il y a 378 pages quand même.
      D’ailleurs ça va me prendre un certain temps de le lire.
      Si des choses m’échappent, je peux venir vous poser des questions ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 16:33

      @sarcastelle. A retenir, l’instructeur de vol à voile.

      On a les mêmes bourdes chez les voileux, qui fantasment dynamique pour la navigation dans les courants, confondant cinématique et dynamique. J’ai donné les exemples de William Crosby et d’Yves-Louis Pinault.

      L’enseignement escamote la conservation de la quantité de mouvement, parce que c’est vectoriel, donc « trop compliqué », tandis qu’il tartine sur la conservation de l’énergie mécanique, qui est pourtant problématique. Voici environ 51 ans, j’ai entraîné une prof agrégée de mécanique dans ma propre erreur pour le calcul d’une énergie ; ça a donné : « L’énergie c’est un scalaire, on peut donc la calculer dans n’importe quel repère ». Hélas...

    • sarcastelle 23 mai 18:39

      @JC_Lavau

      .
      Il me revient à l’esprit un pilote de chasse en retraite expliquant que l’éjection est impossible en piqué. Motif : la vitesse « descensionnelle » en m/s est alors supérieure à l’accélération du siège vers le haut en m/s². 
      Je sais, c’est difficile à croire. 
      .
       

    • Remosra 23 mai 20:42

      @sarcastelle
      @JC_Lavau

      Messieurs, j’ai une question vis à vis des différentes possibilités pour produire de l’énergie.

      Y a t il quelque chose qui a été fait avec l’eau se transformant en glace ?
      Je m’explique. Quand l’eau gèle et se transforme en glace, elle peut produire une force telle qu’elle peut briser beaucoup de choses (dont des coques de bateaux).
      En rapport avec cette force, rien n’a jamais été fait à ce sujet ?


    • sarcastelle 23 mai 22:01

      @Remosra

      .
      Ingénieux. Je me risque à mes périls. Ca va merdoiller. 
      Grosse force X petit déplacement = travail fourni moyen. 
      Prenons un cylindre d’eau long d’un mètre et de 1 m² de section. 
      En gelant à diamètre constant, le bout du cylindre avance d’environ 10 cm
      Avec quelle force pousse-t-il ?
      Je dirais qu’il pousse avec la force qu’il faudrait appliquer au bout du cylindre de glace de 1,10 m de long pour le comprimer à 1 m. 
      Le module de Young de la glace est voisin de 10^10 pascals (Pa)
      La pression nécessaire à ramener 1,10 m à 1 m sera donc de 10^9 Pa
      Sa valeur moyenne sur le trajet de 10 cm sera de la moitié, 5.10^8 Pa ( = 5 000 bars)
      Numériquement, puisque la section du cylindre est 1 m², cela fera une force moyenne de 5.10^8 N
      Travail fourni : 5.10^8 N x 0,1 m = 5.10^7 joules = 14 kWh
      .
      Cela m’a l’air beaucoup, mais c’est cohérent avec la valeur que je trouve ailleurs de 2 200 bars pour pression exerce par la solidification de l’eau. 
      2 200 x 100 000 = 2,2.10^8 Pa
      2,2.10^8 N x 0,1 m = 2,2.10^7 J = 6 kWh







    • Remosra 23 mai 22:11

      @sarcastelle

      Vous m’excuserez mais je n’arrive pas à savoir si vos calculs montrent si c’est rentable ou pas  ?
      Cependant vous êtes parti sur un principe que je ne trouve pas très judicieux.
      Prenons toujours ce même cylindre, au milieu de ce cylindre mettons des pistons. Ces pistons auraient la particularité de ne pas bouger facilement, mais qui au moindre mouvement créeraient de l’électricité.
      Pour parfaire tout ça, entre le centre du cylindre ou il y a les pistons et le contour ou il y aurait l’eau qui gèlerait, mettons une paroi assez fine pour que la glace la transperce très facilement. Je précise ceci, car si les pistons sont noyés au milieu de l’eau, ils seront figés par la glace et ne l’effet escompté n’aura pas lieu. Ne serait pas un système plus viable que votre exemple ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 mai 22:13

      @Remosra
      Il te manque les bases les plus élémentaires en thermodynamique.

      Tu ne soupçonnes pas à quel point tu es loin de la cible.
      La chaleur de congélation de l’eau est tout sauf négligeable.

    • Remosra 23 mai 22:20

      @JC_Lavau

      Oui j’imagine, mais c’est quelque chose qui me trotte depuis longtemps en tête, et je me suis toujours demandé si quelqu’un avait étudié cette possibilité.
      La première fois ou je suis venu à cette question, c’est lorsque j’ai entendu parler des énergies froides, même si elle ne sont pas si froides que ça !


    • pemile pemile 23 mai 23:08

      @sarcastelle « Grosse force X petit déplacement = travail fourni moyen. »

      @resmora il faudrait étudier le dépot d’un brevet de cric à eau à utiliser les nuits glaciales d’hiver par les taulards pour écarter progressivement les barreaux de leur cellule ! smiley


Réagir