mardi 6 septembre 2016 - par doctorix

Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etat-Unis

Nous en avions rêvé, nous n'y croyions plus ; et pourtant c'est là, sous nos yeux.

Poutine, encore lui, a organisé la déroute des mercenaires égorgeurs otaniens d'Alep avec une prodigieuse précision. Les dirigeants otaniens et etazuniens en trépignent de rage impuissante. L'Iran et la Chine sont prêts à pallier la moindre initiative américaine, avec deux ou trois coups d'avance. Décidément, il ne faut pas s'en prendre aux russes : depuis mille ans, ça s'est toujours mal passé, et ça continue.

La bataille d'Alep, perdue par l'alliance occidentale, qui utilisait, finançait et armait Daesh en sous-main depuis le début du conflit, sera le point de départ de la renaissance syrienne, et la fin du monde unipolaire.

C'est un véritable prodige stratégique dont je vous livre les ficelles, au travers de l'excellent article de Georges Stanechy que voici : merci à lui.

27 août 2016

Bataille d’Alep : Le Commencement de La Fin …

 

« Un pays dont les forces armées ne peuvent survivre qu’en se battant avec l’énergie du désespoir est dit “mortel” pour l’envahisseur . »

Sun Tzu - XI-10-225 (1)

 

Est-ce le commencement de la fin ?...

Du moins de la bataille d’Alep. Le contrôle total de cette ville, par leurs mercenaires, étant un objectif majeur des membres de l’OTAN ; sa perte : inconcevable pour eux.

 

Attaquer une Nation qui n’attaque personne 

Se ruant depuis la Turquie, encadrées par les forces spéciales de l'OTAN, les milices occidentales avaient pu s’emparer à la suite d'un assaut massif, et par surprise, de tous les "quartiers Est", dès le début de la « guerre civile ».

Mais, depuis six ans maintenant, les "quartiers Ouest" résistent aux assauts répétés des « égorgeurs » (2) qui reçoivent leur approvisionnement régulier, en hommes et matériels, de la Turquie frontalière. Malgré les bombardements aveugles auxquels ils se livrent avec leurs mortiers, pour faire plier la population et leurs défenseurs. Ecoles, hôpitaux, marchés, administrations, stations d'épuration, transformateurs électriques, casernes de pompiers, étant leurs cibles privilégiées.

JPEG - 68.2 ko
Syrienne d’Alep préparant sa mitrailleuse contre les « égorgeurs de l’OTAN »...

Rappelons-le : la ville d’Alep, siège de la province du même nom, était un fleuron de la Syrie. Depuis des siècles : haut lieu historique, culturel, spirituel, touristique, mais aussi économique. Avant le chaos organisé par l’OTAN, peuplée de 2 millions d’habitants, Alep était une splendide réussite, dans le pays et au-delà, en termes de dynamisme de développement, avec de très nombreuses usines au matériel ultramoderne.

Toutes ces usines, quasiment, ont été démantelées. Tout ce qui était transportable a été expédié par camion en Turquie : machines, équipement électrique, bureautique, etc. Ce qui explique que la destruction et le pillage planifiés d'Alep avait pour premier objectif les quartiers industriels, essentiellement implantés à l’Est de la ville. Le visionnage des vidéos sur les combats dans la zone industrielle démontre le degré d’intensité de la razzia : les locaux industriels sont tous vides !... (3)

Depuis la mi-juillet 2016, un peu plus d’un mois à présent, les forces gouvernementales ont encerclé les "quartiers Est" pour couper l’approvisionnement des mercenaires, déjà fortement perturbé par les bombardements aériens, et faciliter ainsi la reprise de ces quartiers, immeuble par immeuble.

L’OTAN ne pouvait ne pas réagir : briser cet encerclement est devenu une priorité.

D’où cette partie d’échec entre la CPO (Coalition des Prédateurs Occidentaux) et le gouvernement Syrien avec ses alliés. Son déroulé, avec les derniers évènements à la frontière Turque, est intéressant à suivre…

 

Echec et Mat pour les égorgeurs de l'OTAN

Résumons les principales séquences, concomitantes ou successives, de cette dantesque confrontation :

1. La CPO devait négocier une trêve afin de reconstituer les stocks d’armes, munitions, renforts, de ses mercenaires. Sur tous les fronts, y compris au sud, via la Jordanie sur les axes Palmyre et Deir-Ezzor. En vue de préparer une puissante contre-attaque sur Alep, ravitailler et renforcer les terroristes, en délivrant les conseillers des forces spéciales de l’OTAN assurant leur encadrement, pris au piège.

2. Contrairement à des analyses superficielles, s’étonnant de la "naïveté" ou de la "passivité" des Russes notamment, le gouvernement Syrien et ses alliés avaient tout intérêt à implanter cette trêve et la faire durer !... Sachant qu’elle allait être utilisée en ce sens par les stratèges de la cohorte des envahisseurs…

 

Deux raisons évidentes :

i) Démontrer, sous les vociférations et coups tordus de la propagande occidentale, sa bonne foi et sa volonté d’apaisement dans ce conflit ; tout en ravitaillant les populations civiles otages de cette dramatique situation.
ii) En bonne tactique : « faire sortir le loup du bois ». Autrement dit : attirer sur le territoire Syrien, en les vidant le plus possible, les « réserves » de la CPO en moyens humains et matériels ; en transit ou en formation dans ses camps d’entrainement et centres logistiques, en Jordanie et en Turquie. Pour mieux les écraser...

 

3. "Trêve acceptée" ne signifiait pas "inaction", du côté du gouvernement Syrien et de ses alliés. Au contraire, elle a été l’occasion de redoubler d’efforts. Comme la partie adverse : reconstituer les effectifs et les moyens matériels.

 

Surtout, établir une cartographie précise, méticuleuse, grâce aux puissants outils du renseignement de l’armées russe, de l’implantation des centres de stockage, dépôts de munitions, postes de commandement, nouveau véhicules et engins blindés, nouveaux effectifs, opérée durant la trêve, par la CPO. Sur l’ensemble du territoire Syrien.

 

Outre le travail des satellites d’observation, et drones, est intervenu le nouvel avion russe de reconnaissance radiotechnique et optoélectronique, époustouflante démonstration de maîtrise technologique : le Tu-214R.

Capable, entre autres performances, de repérer les caches et bunkers souterrains, avec dimensions et profondeurs ; et des cibles au sol situées latéralement par rapport à la trajectoire de vol jusqu’à 400 km de distance… (4)

La dernière "merveille" technologique russe en Syrie : le TU 214R

La dernière "merveille" technologique russe en Syrie : le TU 214R

4. Identifier le mode opératoire de la contre-attaque de la CPO pour briser l’encerclement de ses mercenaires à Alep.

Les écoutes et décryptages ont été fondamentaux pour repérer les centres de commandement et de coordination, connaître les axes d’attaques et de diversion.

Stratégie classique : la CPO avait prévu de disperser, ou fragmenter, les forces armées syriennes avec leur aviation de soutien et de bombardement en l’obligeant à réagir à deux fortes attaques de diversion lancées dans le sud et l'est du pays. L’une, vers Palmyre (récemment libérée de l’occupation terroriste) ; l’autre, vers la ville de Deir Ezzor (défendue avec héroïsme par les troupes gouvernementales encerclées depuis de nombreux mois par les mercenaires). Effectifs, matériels et munitions, provenant de Jordanie.

Il était impératif d’agir le plus vite possible, avant le déclenchement de ces attaques subsidiaires, pour concentrer l’essentiel des moyens sur Alep et ses environs. La Russie, en collaboration avec l’Iran, opta pour une opération « coup de poing », envoyant ses bombardiers lourds neutraliser les moyens humains et matériels destinés à ces attaques de diversion.

L’utilisation de la base aérienne de Hamadan, en Iran, permit de multiplier les rotations du fait de sa proximité de la Syrie (700 km au lieu de plus de 2000 km…), d’augmenter la charge de bombes (par allègement du carburant), de 4-5 tonnes par avion à 15-20 tonnes suivant le type de bombes. Ont été employées les plus puissantes, en capacité de pénétration et de déflagration, pour détruire les infrastructures souterraines.

Opération réussie : en une semaine, sous l’effet de ce colossal "coup de marteau", les attaques de diversion ont été écrasées dans l’œuf !…

5. Préparer "l’accueil de l’attaque" sur Alep planifiée par les "troupes fraîches" des mercenaires, venant secourir leurs collègues encerclés... Plus de 10.000.

La meilleure tactique et d’en anticiper l’axe principal en l’offrant à l’envahisseur… Pour canaliser "la horde des égorgeurs", les Syriens et leurs alliés ont ainsi tendu un piège dans lequel la CPO a foncé tête baissée : ils ont dégarni d’immenses terrains militaires (Académie de l’Air, Ecole d’artillerie, etc.), en simulant une faible défense de ces installations militaires. L’objectif étant, par cet "effet d'aspiration", de concentrer les terroristes dans des zones non habitées par des civils.

 

L’atout des forces gouvernementales syriennes est d’avoir, en face d’elles, des mercenaires d'un médiocre niveau :

i) Faible niveau d'encadrement, beaucoup de chefs mercenaires ont été tués ou blessés au combat. Notamment les meilleurs, ex-officiers des régiments d'élite de la Garde Républicaine de Saddam Hussein libérés des prisons US en Irak, contre leur engagement dans les milices du "Califat OTANesque". (5) La "guerre d’usure" est valable dans les deux sens…

 

ii) Faible niveau de ces nouvelles recrues, en termes de formation, trop hâtive pour des éléments au QI insignifiant, de potentiel et d’expérience. A part jouer les Rambo en tirant n’importe où et n’importe comment (énorme gaspillage en munitions…). Ce qui n’enlève rien de leur pouvoir de nuisance et volonté mortifère…

 

iii) Faible niveau de motivation : étrangères à la Syrie, ces nouvelles recrues ne se battent pour aucune cause si ce n’est, comme tout mercenaire, pour une poignée de dollars. S’ils en sortent vivants...

Connaissant aujourd'hui, contrairement à leurs prédécesseurs dans l'invasion de la Syrie, l'engagement aussi implacable que ravageur des forces aériennes Russes, en soutien des forces armées du gouvernement légitime.

Autant dire que leur niveau d'enthousiasme et de courage combatifs est proportionnel à l'absorption quotidienne de leur pilule de « captagon ». (6)

 

Des vidéos, teintées d'humour malgré le tragique, circulent sur le Net, illustrant leur style "cow-boy de saloon"…

Exemple :

Les mercenaires de l'OTAN sous "captagon" (nom commercial de l'amphétamine : "fénéthylline")

6. Le piège a parfaitement fonctionné. Les nouveaux matériels (véhicules blindés ou véhicules légers équipés de canons à tir rapide), munitions et provisions (10.000 mercenaires à nourrir quotidiennement...), entreposés pendant la trêve dans des dépôts et centres de regroupement, dans la province d'Alep, ont été pulvérisés par les bombardements de l’aviation russe et syrienne. Y compris les postes de commandement et de communication.

Tous les convois vers Alep ont été écrasés sous les bombes, ou réduits à l’état de ferraille (certains par d’audacieuses actions de commandos syriens sur les arrières de l’ennemi).

Tous les accès, d’entrée ou de sortie, sur Alep sont verrouillés par l’armée syrienne.

 

La colonne vertébrale des milices de la CPO est brisée : matériellement et psychologiquement. L’opération "dératisation" des quartiers infestés par les terroristes a commencé, implacablement. Même la nuit, les miliciens ne peuvent dormir. L’armée syrienne déployant ses tireurs d’élite, au matériel sophistiqué (ils dorment à l’arrière durant la journée) avec appareils de visée nocturne, prenant le relais des combattants de jour : 24h/24 -7j/7…

 

Les égorgeurs de l’OTAN sont "Echec et Mat".

7. A Genève, face à la Russie, la CPO est en panique. Son représentant, Kerry, dans ses petits souliers

Préoccupée moins par le sort de la piétaille qui lui sert de chair à canon que pour sauver les officiers des forces spéciales des membres de l’OTAN pris au piège dans Alep.

N’ayant plus de "réserve immédiate", elle jette dans la bataille les miliciens les mieux équipés, encadrés et expérimentés proches d’Alep, positionnés sur la frontière turque, notamment à Jarablus et ses environs.

D’où ce montage, dans un mouvement tactique dit du « roque » pour rester dans la métaphore du jeu d’échecs, avec les Turcs. Chassant, sans combat, les milices de Daesh de Jarablus et ses environs, pour y substituer des recrues en cours de formation en Turquie sous le label FSA (Armée Syrienne Libre…). Les Turcs en profitant pour limiter les ambitions territoriales kurdes en Syrie, pour ne pas faire tache d’huile sur son propre territoire.
 

Trois points à retenir de l’évolution en cours :

i) Les contingents de Daesh se font laminer à l’approche d’Alep. C’est donc peine perdue pour la CPO qui ne peut faire basculer le rapport de force : « game over »…

ii) Comme dans toute bonne négociation, Russes et Iraniens actuellement les meilleurs diplomates connaissent et appliquent ce principe, il convient de "sauver la face" de l’adversaire pour mieux l’apaiser. En laissant, plus particulièrement, les conseillers de l’OTAN (dont des français) être discrètement exfiltrés.

iii) Les Turcs ne vont pas bouger de la zone frontalière, et, inéluctablement, retourneront dans leurs casernes.

Le moindre de leurs mouvements, en direction d’Alep, serait la porte ouverte à un élargissement d’une ampleur considérable du conflit : en 48h ils se retrouveraient face à des régiments d’élite des forces iraniennes. L’Iran sait que si la Syrie s’effondre, ce sera son tour prochain d’être attaqué…

8. Suite et fin …

Le processus de résolution du chaos, instauré en Syrie par les Occidentaux, est en marche. Il connaîtra probablement d’autres soubresauts, mais il est irréversible. Trois vecteurs en sont porteurs :

 

i) Accélération de l’émergence d’un monde multipolaire

Une certitude : le monde multipolaire, souhaité par tous les pays de la planète, émerge progressivement, trop lentement peut-être, mais avec force. La mainmise des Occidentaux sur le Moyen-Orient, son pillage des ressources énergétiques de la région, le niveau hallucinant de violences qu’ils lui infligent dans la bonne conscience hypocrite de l’instauration de la "Démocratie et des Droits de l’Homme", ne sont plus tolérables.

C’est inadmissible. Et, tout sera fait pour y mettre un terme.

Certes, les Occidentaux vont s’efforcer, s’acharner, pour prolonger le chaos en Syrie, même s’ils savent qu’ils n’ont plus la maîtrise de la situation comme, encore pour quelques temps, en Lybie, en Afghanistan ou en Somalie.

Apparemment, l’oligarchie militaro-industrielle des USA ne se souvient pas du Vietnam, et de la pathétique fuite des forces d'occupation américaines avec leurs collabos, lors de la chute de Saigon, le 30 avril 1975... Si Hillary Clinton devient président des USA, il est à prévoir une montée en tension paroxystique. La Syrie et ses alliés s’y préparent. : "les hurlements du vent ne font pas trembler la montagne", comme disent nos amis Chinois.

Signe fort : la Chine vient de signer des accords de coopération avec les forces armées syriennes. Dans un premier temps, pour contribuer à la formation et l’équipement, compte tenu de l’urgence et l’immensité des besoins, dans le domaine médical et des soins spécialisés pour les dizaines de milliers de blessés, handicapés et traumatisés. Notre presse de la propagande s’en étrangle de dépit ridicule (« …l’armée pro-Assad… »). (7)

 

ii) Naufrage du fanatisme néocolonial

Hors les frontières de leurs propres pays, les Occidentaux se croient exonérés des règles du Droit International (même embryonnaire), de la Justice et de l’Ethique. Ce culte de l’irresponsabilité et de la sauvagerie bien pensantes trouve inexorablement ses limites. Même si, actuellement, les nomenklaturas en Occident, corsetées dans leur "habitus" raciste, n’en acceptent pas l’évidence.

Le Moyen-Orient vit ce que des pays comme la Chine ont subi pendant des décennies : un climat de guerre civile artificiellement entretenu par les « grandes puissances » du moment, avec leurs "seigneurs de la guerre", leurs milices, leurs trafiquants d’armes, aussi corrompus que sanguinaires. Chacune instrumentalisant sa marionnette, au gré des alliances fugitives forgées dans les fourberies opportunistes.

Mais tôt ou tard, les prédateurs occidentaux devront quitter la région. Pour n’y revenir que dans un "rapport d’égal à égal".

 

iii) Renaissance annoncée

Hormis les satrapies vermoules du Golfe Persique, à l’exemple des autres pays du Moyen-Orient, plus que d’autres certainement, la Syrie est en ruine. 

Comme l’était la Chine en 1949, après un siècle de chaos entretenu par l’Occident, quand elle a pu enfin réaliser son union et s’ériger en république indépendante.

Comme l’était le Vietnam, au lendemain de 30 ans de luttes anticoloniales.

 

Magnifique exemple de résistance, la Syrie représente pour la région, au-delà de la bataille d’Alep, le Stalingrad sur lequel se brise la voracité prédatrice de l’Occident. En cendres, mais elle renaîtra de ses cendres encore plus forte et plus belle qu’elle ne l’a été.

 

Son peuple, dans toutes ses composantes ethniques et religieuses, solidaire, uni ; autour deson président et de son épouse, plus populaires que jamais, incarnant le courage inébranlable et la sereine dignité de la Nation Syrienne.

Madame Asmaa Assad recevant mères et épouses des militaires tués au combat

Madame Asmaa Assad recevant mères et épouses des militaires tués au combat

 

 

1. Cf. : Sun Tzu, “L’Art de la Guerre”, préface et introduction par Samuel Griffith, éditions Flammarion, Collection Champs-essais, 2008.
Le chiffre romain s’applique au chapitre, le chiffre suivant au paragraphe, le dernier à la page.
2. Georges Stanechy, Syrie : Panique chez les Egorgeurs de l’OTAN, 12 octobre 2015,
http://stanechy.over-blog.com/2015/10/syrie-panique-chez-les-egorgeurs-de-l-otan.html
3. Exemple : Syria : S.A.A Storming In Two Factories In Aleppo Industrial Area (Les Forces Armées Syriennes à l’assaut de deux usines dans la zone industrielle d’Alep), 12 juillet 2016, YouTube,
https://www.youtube.com/watch?v=v4CrA4G0Ids
4.  Les USA redoutent le nouvel avion russe TU-214R en Syrie, 18 février 2016,
https://fr.sputniknews.com/international/201602181021871183-usa-avion-russe-syrie/
5. Georges Stanechy, Calife ?... Moi : Archevêque !, 30 septembre 2014,
http://stanechy.over-blog.com/2014/09/calife-moi-archeveque.html
6. Lise Loumé, Qu’est-ce que le captagon, la drogue des djihadistes ?, Science et Avenir - Santé, 17 novembre 2015,
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20151116.OBS9569/qu-est-ce-que-le-captagon-la-drogue-des-djihadistes.html
7.  Syrie : la Chine va former l'armée pro-Assad, Le Figaro, 25 août 2016,
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/25/97001-20160825FILWWW00142-syrie-la-chine-va-former-des-membres-de-l-armee.php



100 réactions


  • soi même 6 septembre 2016 15:16

    @ doctorix, heureusement, qu’il existe de vrais article d’information sur ceux qui se passe véritablement à Alep, car sans cet article, je pense même si l’on a un doutes, l’on resteraient sur cette citation tristement célèbre, « El Nosra fait du bon travail » !!!!!


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 15:31

      @soi même

      Il a fallu plus de huit jours pour que cet article sorte.
      Pendant ce temps, les articles sur le burkini faisaient fureur...
      Je tiens à ajouter cet article, qui montre la turpitude de nos journalistes mainstream depuis cinq ans, et les saloperies qu’on a déversées sur Assad pendant tout ce temps pour obéir à l’oncle Sam :
      Pour les anglophones ou ceux qui ont un traducteur, vous trouverez ensuite la longue liste des assassinats perpétrés par le clan Clinton, pour empêcher l’aboutissement des enquêtes portant soit sur les exactions financières du couple Clinton, soit sur les turpitudes sexuelles de Bill :
      J’ai bien d’autres articles fracassants, mais j’essayerai encore...

    • Christian Labrune Christian Labrune 6 septembre 2016 15:37

      @soi même
       Oui. Allah akbar ! Quelle pitié, quand même, de lire ici de pareilles âneries.


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 15:44

      On trouvera aussi beaucoup d’intérêt à la lecture de cet article qui s’adresse à nos dirigeants socialistes et à ceux qui parviennent encore à les croire :

      Il faut le prendre comme je le dis, au pied de la lettre : ce gouvernement, comme le précédent, a transformé le peuple français en un peuple d’assassins.
      Nous sommes tous, maintenant nous le savons, des assassins.
      Tant que nous ne parviendrons pas à nous défaire de l’influence crapuleuse de nos maîtres américains, nous resterons, comme eux, un peuple d’assassins.

    • OMAR 6 septembre 2016 17:40

      Omar9

      @Christian Labrune

      Avoues que si cela ne tenait qu’à toi, cet article ne serait jamais passé.

      D’habitude, tu es si prolixe, mais en trollant et en inondant le fil de tes sempiternelles logorrhées sur l’Islam et les musulmans.

      Eh oui, nous sommes en France et il reste encore quelques espaces et quelques voies où il est encore possible que la Vérité soit véhiculée et exposée en plein jour...

      Ton copain Fabius qui voulait détruire l’Iran est dans les oubliettes des fosses septiques :

      Il en sera de même pour tous ceux qui ont créé cette bête immonde qu’est le djihadisme de merde, et qui lui trouvait des vertus....
      Ou tout simplement, pour faire de la détestation du musulman et de l’Islam, une hasbara quotidienne...
      Aujourd’hui, la brume est brune.....


    • roman_garev 6 septembre 2016 17:55

      @Christian Labrune

      Juste au contraire, les ânes de votre éspèce sont priés à revenir à leurs pâturages habituels tels que l’Immonde pour ne pas endommager leur esprit fragile apte à ne concevoir que des mensonges néocons.

    • Alren Alren 6 septembre 2016 19:41

      @soi même

      qu’ils n’ont plus la maîtrise de la situation comme, encore pour quelques temps, en Lybie, en Afghanistan ou en Somalie.


      Je lis aujourd’hui qu’en Afghanistan, les combats se multiplient autour de Kaboul annonçant la prise prochaine de la ville par les talibans. Je doute donc que les USA maîtrisent encore la situation !


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 20:23

      @doctorix : « Il a fallu plus de huit jours pour que cet article sorte ».
      Tandis que les miens demeurent invariablement bloqués, à l’exception des deux pochades du premier avril.
      Les sectes et leurs gourous ne tolèrent aucun incroyant, aucun témoin gênant encore en vie.


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 21:20

      @OMAR. L’Islam par quelqu’un qui en vient :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1711.msg3607.html#msg3607


    • Philippe Stephan Philippe Stephan 7 septembre 2016 10:36

      @JC_Lavau
      salut
      je ne vois pas tes articles en modération.. ???
      .
      sinon les modérateurs délaissent un peu trop
      à mon avis leurs « obligations » moral et ignorent pas mal les
      nouveaux auteurs.des articles depuis 8 jours avec des 2
      c’est choses courante.
      dans ta spécialité il semblerait que l’on raisonne ainsi
      je ne comprend pas,je ne modère pas.
      amicalement


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 septembre 2016 17:31

      @Philippe Stephan.
      Refusés :
      Les cinq formes principales de délinquance judiciaire collective
      24 août 2014
      Un exemple de mauvaise méthode de réflexion en matière familiale
      24 août 2014
      Au service des QUATRE partis de l’étranger...
      14 novembre 2014.

      La discipline scientifique, une salutaire prise de distance, défense contre la toxicité des malveillants.
      5 mai 2015
      La microphysique que l’on vous conte n’est pas la bonne. [1]
      17 juin 2015
      Microphysique, le cadre relativiste indispensable (1/3)
      16 janvier 2016 ...
      La dépression majeure, un objectif de tortionnaires raffinés
      12 février.
      Pour un permis à points, en chambre d’Injustice aux Affaires Matriarcales et Antifamiliales.
      18 février.
      La dépression majeure, un objectif de tortionnaires raffinés
      9 mai.
      « La microphysique que l’on vous conte est-elle bien la bonne ? »
      23 mai.
      Vous avez le droit de rester silencieux... sera retenu contre vous...
      24 août.
      Microphysique : Conclusion par le Curieux
      24 août...

      Pas encore prêt, et sera refusé à son tour :
      Quelques idéologies-leurres sous télécommande.

      Ici, si tu n’es pas militant antinuk, t’es mort.
      Ici, si tu n’es pas croyant et militant carbocentriste, t’es mort.
      Ici, si tu n’es pas militante gynarque, t’es mort.
      Ici si tu n’es pas militant misanthrope, rêvant d’anéantir l’humanité au nom de la déesse Gaïa, t’es mort.
      ...
      Tu as aussi chaudement intérêt à croire aux dieux, à la Terre creuse, à la vie après la mort, aux extraterrestres, aux soucoupes violantes, aux mimosas confidents, etc. Ce n’est que pour ton bien, on t’en prévient charitablement.


    • doctorix doctorix 8 septembre 2016 13:06

      @JC_Lavau

      Vous en avez une dizaine : j’en ai une centaine.
      Republiez...
      Et je n’ai rien publié ou tenté de publier sur les sujets que vous citez. Si, j’ai publié contre le carbocentrisme.
      Les commentaires, c’est autre chose.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 septembre 2016 18:33

      @doctorix


      Excellent article. Même si tous les lecteurs de bonne foi qui réfléchissent ont maintenant compris ce qui s’est passé en Syrie, il est bon d’enfoncer le clou. Cette victoire, sur le terrain de l’opinion publique, est cruciale car c’est quand les Européens auront majoritairement compris que leurs vrais alliés sont à l"Est et que l’Amérique - directement et via sa créature l’UE - les manipule, les exploite et les a asservis, que pourra se jouer le deuxième round de la Guerre Froide. Une Europe incluant la Russie gagnera ce round final et reprendra le leadership d’un Occident qui, après le triste l’intermède de l’hégémonie yankee, redeviendra un phare de la civilisation.


      PJCA
       

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 septembre 2016 18:55

      @JC_Lavau

      Je ne crois pas que vous fassiez l’objet d’un dénigrement systématique, comme en ont vécu jadis Morice et d’autres. Je plusse tous vos articles que je vois passer.... mais la réalité est que vous écrivez la plupart temps en dehors et au dessus de ce qui intéresse le lecteur ordinaire. 

      PJCA


    • doctorix doctorix 10 septembre 2016 19:14

      @Pierre JC Allard

      Bel article d’il y a huit ans.
      L’Amérique n’est plus exemplaire.
      Etes-vous bien sûr qu’elle l’ait jamais été ? Entre ses massacres d’indiens, sa collaboration avec le nazisme, et ses multiples guerres depuis 70 ans, je cherche vainement un créneau glorieux.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 septembre 2016 16:15

      @doctorix

      « Etes-vous bien sûr qu’elle l’ait jamais été ? »  

      Non, au contraire. Il m’a seulement fallu bien du temps pour comprendre q’elle avait réussi a dissimuler longtemps une constance insidieuse dans le mal qu’on ne trouve guère ailleurs que chez les Assyriens. La perversité de l’Amérique a été - par un usage habile des médias et de la culture - de rendre la vaste majorité de sa population complice consentante des crimes de ses maitres, comme jamais par exemple les Francais ne l’ont eté des exactions en Algerie. Cette solidarité des Américains dans l’abjection a été mise en péril lors de l’ntervention au Vietnam.... mais le Pouvoir a repris la main.... 


      PJCA


    • sarcastelle 12 septembre 2016 03:43

      @JC_Lavau

      .
      Pourquoi ces liens ne renvoient-ils pas par exemple sur votre propre site ? Est-ce interdit par une charte anticoncurrentielle interne à Agoravox ? 

  • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 15:59

    L’auteur ne recule devant aucun excès de propagande.

    Le titre est une insulte aux milliers de victimes Russes de Stalingrad.

     


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 16:32

      @Daniel Roux

      C’est pas un peu con, ce commentaire ?
      Stalingrad fut le signal de la déroute allemande, comme Alep est le signal de la déroute américaine.
      Deux puissances impérialistes arrêtées par les Russes dans leur projet hégémonique.
      C’est au contraire un hommage au peuple russe.
      Et un titre aussi adapté que respectueux.

    • tf1Groupie 6 septembre 2016 16:58

      @doctorix

      Oui, parce qu’à Stalingrad ce n’était pas l’armée allemande qui attaquait mais des mercenaires étrangers, c’est bien cela Doctorix ?

      Et puis les héros de Stalingrad ce sont ceux qui défendaient la ville, et donc les héros d’Alep ce sont les rebelles assiégés ??

      Bref, encore un article « romanesque » sorti d’un cerveau malade qui voit des E.T. partout.


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 17:15

      @tf1Groupie

      Vous tenez donc à paraître aussi obtus que le paillasson de service ?
      Les civils syriens sont les assiégés à Alep, par nos mercenaires jihadistes.
      Et ce sont les russes qui sont en train de foutre ces derniers dehors, par son soutien à l’armée nationale.
      Et c’est l’empire qui se prend une branlée.

    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 17:27

      @doctorix
      Je ne comprends pas :
      1) « Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etat-Unis »
      2) "
      Magnifique exemple de résistance, la Syrie représente pour la région, au-delà de la bataille d’Alep, le Stalingrad sur lequel se brise la voracité prédatrice de l’Occident. En cendres, mais elle renaîtra de ses cendres encore plus forte et plus belle qu’elle ne l’a été."
      Il y a combien de Stalingrad dans votre article ?


    • roman_garev 6 septembre 2016 18:05

      @Daniel Roux

      Est-ce à vous de juger du point de vue des victimes de Stalingrad et de leurs descendants ?

      Veuillez parler de vous-même. L’Internet russe a depuis longtemps assimilé Alep à Stalingrad.

      D’autant plus qu’on entend par le Stalingrad des héros et des vainqueurs soviétiques de Stalingrad plutôt que de ses victimes de l’Allemagne et de presque toute l’Europe sous les drapeaux nazis (pardon si c’est votre côté à vous).

    • roman_garev 6 septembre 2016 18:11

      @tf1Groupie
      « Oui, parce qu’à Stalingrad ce n’était pas l’armée allemande qui attaquait mais des mercenaires étrangers, c’est bien cela Doctorix ? »


      Oui, parce que dans les deux cas c’était l’impérialisme occidental qui attaquait un pays souverain. Peu importe quels sous-ordres utilisait-il, armée nazie ou mercenaires. 

    • roman_garev 6 septembre 2016 18:17

      @chantecler

      Cher prof de maths, vous vous trompez d’objet d’étude que vous essayez d’enseigner ici.
      Alep est Stalingrad, comme toute la Syrie d"ailleurs. Donetsk et Lougansk sont aussi des Stalingrad.
      Si vous n’êtes pas capable de le comprendre, c’est votre problème. 

    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:19

      @chantecler
      Je me réponds car je regrette mon commentaire .
      Je ne suis pas là pour pinailler , ni traquer la logique ...
      Doct a le droit d’être lyrique et enthousiaste , d’autant que globalement je partage son point de vue .
      J’espère voir approcher la fin de cette sale guerre et le fait qu’« on » en restera là dans cet endroit du monde, voué à toutes les escalades , semble t’il .
      Et puisse Alep être reconstruit un jour si possible dans le cadre d’une coopération mondiale en guise de symbole de désir de paix !


    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:30

      @roman_garev
      Oui ,roman garev .
      Il n’y aucun doute dans mon esprit .


    • roman_garev 6 septembre 2016 18:38

      @chantecler

      Pardon, j’ai été un peu rude.

    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:39

      @roman_garev
      Et moi un peu con .


    • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 20:31

      @roman_garev

      Vous avez reconnu être une propagandiste russe. Vous intervenez dans le cadre d’une mission.

      C’est votre travail mais ce n’est pas le mien.

      Bonne soirée, chère madame.


    • roman_garev 6 septembre 2016 21:25

      @Daniel Roux

      Tandis que vous, vous venez de vous reconnaître être un idiot de village, ne capable qu’à coller des étiquettes. Recevez mes voeux...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:32

      @Daniel Roux
      Parmi la propagande occidentale, il y a la légende urbaine qu’on raconte aux écoliers, qu’Hitler était un fou furieux... On oublie juste de leur expliquer que ce sont les firmes américaines qui ont permis l’ascension d’Hitler, pour qu’il détruise l’ URSS....Manque de bol, il y a eu la bataille de Stalingrad ...


      « Wall Street et l’ascension d’ Hitler » par Antony Sutton.
      Sutton est un vrai historien, qui a travaillé sur les archives des firmes et des banques américaines. Comme il a dévoilé ce qu’il ne fallait pas dire, il est blacklisté dans les Universités US...

    • amiaplacidus amiaplacidus 7 septembre 2016 10:11

      @Daniel Roux

      J’aimerais vous poser une question :

      Est-ce que la NSA paye bien ? Parce que, tant qu’à faire, s’il ne s’agit que de dire des inepties pour être grassement payé, pourquoi pas.


    • Fanny 7 septembre 2016 13:56

      @Daniel Roux

      Vous défendez les positions occidentales dans cette guerre de Syrie, et c’est très utile sur ce forum. C’est le principe du débat.

      Je ne demande pas mieux que l’on m’explique les vraies raisons de notre implication (nous Français) dans cette guerre aux 300 000 victimes. Je souhaite que l’on m’explique que ces milliers de victimes, c’est pour sauver notre civilisation occidentale, que je révère (le Christ, Mozart, Rimbaud, Schubert, Manet, Einstein …), et non pas pour satisfaire des régimes douteux du Golfe qui nous achètent des armes, ce qui serait profondément choquant et déprimant. Qu’on m’explique que la tête de Bachar El Assad et son régime valent bien la destruction de la Syrie, pays aux trésors inestimables. Ces arguments, je les attends de votre part, et que vous ayez les « cojones » de Mme Albreit parlant des 500 000 victimes qui « valaient la peine ». Car cette guerre pour l’élimination de Bachar El Assad, on l’a voulue, préparée, armée, financée avec les Pays du Golfe. C’est donc que l’enjeu, pour nous, doit être énorme. Alors expliquez-nous, au lieu de gazouiller sur les « propagandistes en mission », argument dont on se fiche pas mal car nous sommes tous des « propagandistes en mission », mission consistant à défendre nos idées et nos valeurs. Et seuls comptent finalement la valeur de nos arguments.


    • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 14:54

      @Fanny

      "Vous défendez les positions occidentales dans cette guerre de Syrie"

      Cette affirmation est tout simplement mensongère. Elle est en opposition totale avec tout ce que j’ai écris précédemment, ici et ailleurs.

      Qu’en déduire ? Vous ne me lisez pas. Mes arguments ne vous intéressent pas. Votre but est d’étaler votre médiocre propagande.

      En soutenant un dictateur, vous soutenez toutes les dictatures. C’est assez ignoble. Vous n’en avez sans doute pas conscience, vous obéissez.

      Lorsque l’on sévit en troupeau, on ne réfléchit pas, on suit.

       


    • Gandalf Gandalf 7 septembre 2016 15:22

      @Daniel Roux


      « Alep, c’est Stalingrad ».

      Et oui, ces deux villes martyrs le sont au nom du pétrole : Stalingrad car Hitler voulait faire main basse sur le pétrole de Bakou, Alep car les occidentaux voulaient faire passer le gazoduc qatari par là (Chiffre d’affaires : entre 300 et 1200 milliards), en faisant main basse sur la capitale économique du pays.

      La comparaison est donc largement justifiée.
      Depuis Hitler, rien ou presque n’a changé.

    • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:39

      @Gandalf

      Elle est phénoménale celle-là : Hitler a envahi la Russie pour le pétrole !! smiley
      Si ça se trouve Napoléon aussi cherchait du pétrole en Russie smiley

      C’est vraiment le genre d’article où on va battre des records en matière de commentaires surréalistes.

      Bon si on veut faire des comparaisons intéressantes on peut dire sans discussion que Poutine est beaucoup plus proche d’Hitler que ne l’est Hollande.


    • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:45

      @roman_garev

      Déjà vous remarquerez qu’on attaque rarement des pays qui ne sont pas souverains.

      je comprends donc que pour vous toute ville attaquée ressemble à Stanlingrad ... vous auriez pu dire la ville de Troie dans le même genre..

      Au moins votre commentaire montre une chose : que l’on peut dire de grosses bêtises et recevoir une avalanche de votes positifs.


    • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 16:17

      @Gandalf

      Vous êtes Russe ?

      Doctorix explique que ce symbole de la résistance du peuple Russe aux hordes nazies, STALINGRAD, est un produit de propagande destiné aux Russes.

      Sébastopol, c’est STALINGRAD, Donetzk, c’est STALINGRAD, Alep, c’est STALINGRAD.
      STALINGRAD est un symbole si utilisé par le dictateur Russe, qu’il est usé.

      Peu importe que ce soit l’armée allemande, l’envahisseur, qui ait payé ses crimes, 850 000 morts, 80 000 prisonniers allemands dont 25 généraux et 1 maréchal. On est loin de ce compte morbide avec Alep.

      Combien de morts ou de prisonniers américains ? Ou de leur supplétif Français ?
      Qui sont les ennemis à Alep ? De valeureux Syriens défendant la mère patrie ?

      En France, STALINGRAD reste un symbole fort. Comparer sur Agoravox France ou Italie, Alep à cette grande bataille décisive, c’est insulté la mémoire des dizaines de milliers de héros Russes qui ont souffert et qui sont tombés sur la terre Russe.

      C’est ce qui arrive quand on se contente de reproduire une propagande destinée à un environnement culturel spécifique, pour la retranscrire, telle quelle, dans une autre culture.

      C’est juste révélateur d’un manque de culture et d’un défaut de formation.


    • Fanny 7 septembre 2016 16:21

      @Daniel Roux

      Vous mettez tant de hargne à stigmatiser les défenseurs du régime syrien dans cette guerre, du moins sous cet article (je ne lis que quelques articles et je ne connais pas vos écrits par ailleurs) qu’on peut penser que vous êtes du côté de ceux qui veulent son élimination, à tout prix. Si tel n’est pas le cas, mea culpa.

      Non, je ne vous ai pas suffisamment lu. Faut-il donc que je fasse un effort en ce sens pour changer ma « médiocre propagande » en vision lumineuse ?

      Oui, je fais partie du « troupeau » qui pense que toutes ces guerres du MO contre ces dictateurs sont des erreurs tragiques. Qu’elles annoncent le déclin de notre civilisation occidentale, à laquelle je tiens. Difficile à développer une bonne argumentation à ce sujet, mais pour faire court je suis de l’avis d’Onfray. 


    • chantecler chantecler 7 septembre 2016 17:38

      @tf1Groupie
      Incroyable cette ignorance !
      Toute le monde le sait et c’est écrit dans la quasi totalité des livres d’histoire contemporaine :
      Stalingrad était la porte , le verrou sur la Volga pour mettre la main sur le pétrole du Caucase dont Hitler avait absolument besoin pour mener sa guerre , et pour la même façon que tous les engagements armés en Afrique du nord( cf Rommel ) , qui avaient pour objectifs le pétrole du M.O.
      Hitler n’a pas envahi la Russie que pour le pétrole .
      Son projet est lui aussi parfaitement connu et écrit noir sur blanc dans « mein Kampf » .
      Il se promettait de conquérir la Russie pour agrandir l’espace vital allemand peuplé « d’une race de seigneurs » ...
      Ses terres , ses richesses minières , ses ressources et réduire en esclavage ses habitants considérés comme des « sous hommes »...
      Il se promettait aussi d’abattre le communisme , l’union soviétique , et c’est sur ce point et sur d’autres qu’il a eu le soutien actif de financiers , industriels US et européens pour soutenir son parti national socialiste et celui passif des démocraties occidentales (qui avaient participé activement à la contre révolution dès les années 1919 ) .
      Mais rappel Révolution grandement aidée par l’Allemagne en 17 qui voulait l’arrêt des combats à l’est , ce que voulait également Lénine qui a donc été acheminé de Suisse par un train plombé allemand , là où se jouait la révolution russe .
      Elles , ces démocraties occidentales ,ont fermé les yeux sur toutes tes transgressions du Traité de Versailles  : la remilitarisation , l’Anschluss , la Sarre , la rive gauche du Rhin ...
      Munich a marqué la trahison ante ultime et la preuve de l’hypocrisie et de la lâcheté de ces démocraties( Chamberlain , Daladier...) qui a démontré que leurs dirigeants n’avaient aucune parole puisque contrairement aux engagement du traité de Versailles , ils ne lèveraient pas le petit doigt pour défendre la Tchécoslovaquie ,qui sera livrée à Hitler avec les grandes acieries Skoda qui fabriquaient de l’armement : canons , mitrailleuses, blindés etc , etc ...
      Le grain de sable a eu lieu un peu plus tard : devant tant de servilité , les alliés ont pensé que l’Allemagne nazie allait directement attaquer l’union soviétique .
      Manque de bol : dans le programme d’Adolf il fallait aussi se venger de la défaite de 14/18 et du traité de Versailles .
      Et le traité « germano soviétique » a permis effectivement après l’invasion de la Pologne qui a été l’objet de la déclaration de guerre , de mettre un peu de coté l’offensive à l’est et d’attaquer en Europe de l’ouest : Pays bas, Belgique , France , RU et Norvège , Suède - « la route du fer » -
      Encore une fois il suffit de sortir et de lire les livres d’histoire ou de consulter les encyclopédies en ligne pour avoir confirmation de ces choses .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 18:33

      @Fanny
      Ceux qui connaissent les réponses à vos questions, s’appellent Sarkozy et Juppé pour commencer, et Hollande/ Fabius ensuite. Juppé et Sarkozy ont signé en 2010 avec les Anglais, les accords de Lancaster House (ou Accords de Londres), pour « recoloniser » la Libye et la Syrie.

       "(...)Alors que le président Nicolas Sarkozy avait invité son homologue syrien, Bachar el-Assad, aux cérémonies du 14 juillet 2008 aux Champs-Élysées en célébrant ses avancées démocratiques, il négocie avec les États-Unis et le Royaume-Uni le remodelage du « Moyen-Orient élargi » en 2009-10. La secrétaire d’État Hillary Clinton le convainc de relancer le projet colonial franco-britannique sous la guidance états-unienne, c’est la théorie du « leadership par l’arrière ». Le 2 novembre 2010 —c’est-à-dire avant le « Printemps arabe »—, la France et le Royaume-Uni signent une série de documents connus comme les Accords de Lancaster House."

      (...) Les Accords de Lancaster House ont été négociés pour la France par Alain Juppé et le général Benoît Puga, un partisan enragé de la colonisation. Le 29 juillet 2011, la France créée l’Armée syrienne libre (les « modérés »). Contrairement à la communication officielle autour de son chef, le colonel Riyad el-Asaad, ses premiers éléments ne sont pas des Syriens, mais des Libyens membres d’al-Qaïda.

      (... ) Lorsque le président François Hollande relance la guerre contre la Syrie, en juillet 2012, il conserve —fait unique dans l’histoire de France— le chef d’état-major privé de son prédécesseur, le général Benoît Puga. Il reprend la rhétorique et la gesticulation coloniale. Ainsi, il déclare que la République arabe syrienne est une « dictature sanguinaire » (il faut donc « libérer un peuple opprimé ») et que le pouvoir est confisqué par la minorité alaouite (il faut donc « émanciper » les Syriens de cette horrible secte). Il fait interdire aux réfugiés syriens en Europe de participer aux élections qui se tiennent dans leur pays et décide à leur place que le Conseil national syrien —non élu— est leur représentant légitime. Son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, déclare que le président démocratiquement élu, Bachar el-Assad, « ne mérite pas d’être sur la Terre ».
      (...)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 18:39

      @Daniel Roux
      Personne ne soutient de dictateur, mais l’intégrité de l’ Etat Syrien. Les dirigeants de la Syrie, c’est l’affaire des Syriens et de personne d’autre !


      Petit rappel : il n’existe aucun Droit d’ingérence en Droit International. Mais au contraire, une obligation de non ingérence dans les pays qui n’ont déclaré la guerre à personne.

      Pouvez-vous préciser quand la Syrie ( ou la Libye, ou la Yougoslavie, ou l’ Afghanistan etc ) ont déclaré la guerre à la France ? Jamais.

    • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 18:46

      @Fanny

      "Vous mettez tant de hargne à stigmatiser les défenseurs du régime syrien dans cette guerre, du moins sous cet article"

      Vous aggravez votre cas.

      Ni sous cet article, ni sous un autre, je n’attaque le régime syrien et ses alliés.

      Je ne vous demande pas de devenir une fan de mes écrits, quoique..  smiley Juste de lire les commentaires avant de les critiquer.

      Vous en faites des tonnes sur ce site. A la Russe ! Vous lassez les lecteurs qui viennent chercher un peu de fraîcheur. Je suis prêt à croire que vous ne le faites même pas exprès.

      C’est dommage, en sabotant ce site de libre expression citoyenne, sans même vous en rendre compte, vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis.


    • Fanny 7 septembre 2016 20:05

      @Daniel Roux

      Mon dernier article remonte à 2015.

      Depuis janvier, j’ai pondu 21 commentaires, soit une moyenne de 2,5/mois.

      Dites-moi, docteur, si c’est correct, ou ben le symptôme d’une diarrhée chronique.

      Ou alors si c’est grave, comme vous le supputez docteur, restons-en là. Je m’en remets au Seigneur.

      Au fait, je vous ai interrogé sur les motifs de l’intervention française en Syrie. Vous êtes sec ? Si tel est le cas , que faites vous là ?


    • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 20:40

      @Fanny

      Je parlais aussi de vos collègues, si nombreux sur ce site.

      Vous m’enjoignez de répondre à une question pour laquelle je ne suis pas qualifié : Quels sont les motifs de l’intervention française en Syrie ? 

      Par principe, je ne réponds pas aux injonction. Cependant, j’ai une opinion fondée sur l’expérience et je brûle de vous la communiquer. Prenez la comme telle :

      Hollande, parce qu’il s’agit bien de lui, poursuit plusieurs buts : Il veut montrer que l’armée française pourrait constituer le noyau d’une armée européenne. Il veut montrer que nos armes sont de bonne qualité pour mieux les vendre, et notamment le Rafale. Il veut que la France soit le partenaire militaire privilégié des US. Il veut les remplacer, avec leur accord, auprès de l’Arabie Saoudite et émirats satellites. Il veut être le plus proche possible des intérêts américains pour que nos banques et multinationales, bénéficient de privilèges auprès des institutions, agence de notation, contrôlées par Washington. Il veut des renseignements que seuls, les services secrets US peuvent fournir. Il veut être réélu et il pense qu’une guerre bien médiatisée peut l’aider.

      Les Français n’ont pas été consultés sur cette guerre, pas plus que sur les autres. Il est probable qu’une bonne partie d’entre eux ont compris que ce sont ces guerres extérieures néo coloniales, qui sont la cause du terrorisme et non l’inverse.

      Comme tous les Présidents Français de la 5ème république, c’est un dictateur, comme je le démontre dans cet article.

      Comme vous le savez, je ne soutiens pas les dictateurs.


    • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 20:51

      J’ajouterai à votre désagréable injonction, que je suis là parce que la propagande lourdingue de vos collègues nuit à ce site que j’aime bien et qu’il m’a paru judicieux de commenter le titre scandaleux de Doctorix.

      Je suis encore là pour répondre, avec mesure, à l’incroyable avalanche de commentaires négatifs qui ont suivi ma modeste intervention : 2 lignes.


    • Fanny 7 septembre 2016 23:50

      @Daniel Roux

      J’ignore ce qu’en pensent « mes collègues » (lisez ma fiche, je n’ai plus de « collègues ») mais voici une analyse qui colle à la réalité que nous vivons sous François Hollande, personnage intelligent, roué, mais dépourvu de colonne vertébrale.

      Réalité un peu déprimante, s’agissant de la guerre et de la paix, mais tant pis. On pourrait y ajouter le rôle joué par la France dans l’histoire de cette région Syrie/Liban. Voir arriver l’Iran, la Russie … pour faire le ménage en Syrie ne doit pas faire plaisir à tout le monde au Quai d’Orsay.

      Que le patron US commande, c’est OK, on a trop de dettes pour prétendre jouer solo à la de Gaulle ou Villepin. Mais les autres sont malvenus dans notre sphère d’influence traditionnelle. Peut-être est-ce là la raison de la position en pointe qu’avait adoptée Fabius dans la coalition anti-Bachar, ainsi que vis-à-vis de l’Iran.


    • doctorix doctorix 8 septembre 2016 12:03

      @Daniel Roux

      Arrêtez de fantasmer avec ce titre.
      D’une part, les Syriens ont perdu de 100 à 150.000 soldats dans cette guerre, ce qui est proportionnellement assez comparable aux pertes russes en 41-45.
      D’autre part, Stalingrad est connu pour être un signal d’arrêt et le début de la chute du 3ème Reich.
      J’aurais aussi bien pu comparer Alep à Waterloo ou à Dien Bien Phu, qui marquent deux fins d’empire.
      Vous avez des frétillements de vierge effarouchée autour d’un sujet qui n’en vaut pas la peine.
      Je maintiens que mon titre est parfaitement judicieux. Je n’ai d’ailleurs fait que l’extraire de l’article que j’ai cité, et dont je n’ai pas la paternité (ce que je regrette).

    • agent ananas agent ananas 8 septembre 2016 13:29

      @Daniel Roux
      « Il veut montrer que nos armes sont de bonne qualité pour mieux les vendre, et notamment le Rafale ».
      Pour avoir refusé d’honorer le contrat de livraison des deux porte-hélicoptères à la Russie, la France n’est plus un fournisseur fiable et crédible. A part les sponsors du terrorisme planétaire et coupeurs de têtes saoudiens, on ne se bouscule pas pour acheter nos armes.
      Sinon, vous préférerez sans doute les terroristes égorgeurs aux dictateurs ? Le chaos de la Libye aux mains des factions islamistes ne vous suffit pas ?
      Ceci dit Assad n’est pas plus dictateur que ne l’est Hollande. Selon un mémo fuité de l’OTAN, 70% de la population syrienne soutient Assad, 20% est neutre et 10% est contre.


    • Alren Alren 11 septembre 2016 17:05

      @tf1Groupie

      Elle est phénoménale celle-là : Hitler a envahi la Russie pour le pétrole !! 

      Hitler a envahi la Russie pour exterminer la moitié du peuple russe, en particulier ceux qui savaient lire et réduire en esclavage l’autre moitié pour la mettre au service des seigneurs aryens qui viendraient s’y installer.

      Bien entendu on exterminerait en premiers les juifs et les communistes.

      Il comptait sur une guerre courte avec une prise Moscou avant un hiver que ses astrologues lui avaient prédit particulièrement clément (Il fut terrible et beaucoup d’Allemands moururent de froid tandis que leurs moteurs ne voulaient pas démarrer au matin. Or on manquait déjà de carburant pour les faire tourner toute la nuit.)

      Mais la guerre ne tourna pas comme prévu. Les reculs russes de l’été 1941 s’étaient payés de pertes considérables chez les Allemands, ce que ne disait pas la propagande allemande mais qu’écrivait des officiers lucides à leur famille.

      Quand le froid et la neige sont arrivés, les boches n’avaient pas pris Moscou et ce fut au contraire une contre-offensive menée par des troupes d’élite venues de Sibérie qui mit en déroute dans la panique, la pointe allemande.

      Après un recul de cent kilomètres, elle s’arrêta, les Russes manquant d’approvisionnement (dont du carburant pour leurs chars) et parce qu’Hitler avait donné l’ordre formel de se faire tuer sur place plutôt que de reculer avec des menaces de conseils de guerre pour les fuyards.

      C’est alors que les spécialistes lui firent savoir que les réserves de carburant avaient baissé d’une façon telle que si on ne trouvait pas de pétrole en sus de celui de Roumanie en 1942, l’armée à l’est comme l’aviation et la marine à l’ouest seraient paralysées.

      C’est ce qui détermina Hitler à faire dresser des plans pour une attaque au sud de la Russie au printemps suivant, afin en effet d’atteindre les pétroles de Bakou.

      Cette offensive atteignit son objectif mais les Allemands trouvèrent les puits en feu, les Russes ayant tout saboté avant leur arrivée.

      Stalingrad était un objectif secondaire mais symbolique : elle portait le nom du maître de l’URSS.

      Trop confiant dans la force de son armée et sous-estimant celle de l’ennemi, il s’obstina à vouloir la prendre après les premiers échecs jusqu’à subir là-bas, avec le retour de l’hiver, sa première grande défaite à l’est.

      Vous voyez, tf1Groupie, le pétrole a bien joué un rôle majeur dans les plans de bataille des nazis à l’est. Mais comme toujours vous avez parlé sans savoir.


  • JMBerniolles 6 septembre 2016 18:28
    Ah.... cet excellent article est enfin sorti !

    Entre temps Obama (The lame duck pour Pepe Escobar) vient de se prendre deux forts courants d’air multipolaires.... c’est à dire assez glacials.

    * Le premier en Chine au G20, où il est descendu de son avion par une petite échelle qui ressemble aux escaliers de secours à l’extérieur des bâtiments à New York

    * le deuxième étant constitué par les propos injurieux du nouveau président philippin.... Les Philippines sont pourtant sensées être dans la région du sud-est asiatique un allié de poids des USA.
    (oui mais comme beaucoup, ce pays dépend beaucoup du commerce avec la Chine).

    Bien que cela soit effacé carrément par nos médias serviles, les pays qui comptent sur les USA pour leur défense, viennent aussi de constater, en Syrie, combien ce pays pouvait trahir ses pays amis.

    Il est urgent que les dirigeants américains tiennent compte de ce nouvel état des rapports de force dans le monde et changent d’attitude. Notamment en abandonnant ce qui est devenu une chimère, c’est à dire la domination hégémonique du monde, la liquidation de la Russie et de la Chine.
    Elire Hillary Clinton serait l’inverse et livrerait notre monde à la merci de la folie hystérique.


    • roman_garev 6 septembre 2016 18:35

      @JMBerniolles

      Exact. Sauf ça : « combien ce pays (USA) pouvait trahir ses pays amis. »


      C’est une découverte pour moi. Jamais entendu parler d’un seul pays ami des USA. Il vous faudrait écouter davantage Obama et surtout la Clinton qui ne cessent pas de proclamer l’exclusivité des USA, ce pays unique, objet de convoitise de tous les autres, pauvres abrutis...

    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 18:46

      @roman_garev

      Personne n’a jamais eu les moyens ni l’envie d’attaquer les Etats-Unis.
      C’est une vaste blague, et les budgets démesurés de l’armée des USA ne servent qu’à poursuivre des guerres de conquêtes et de rapines.
      Il faut que ce soit clair pour tout le monde.
      C’est pourquoi il faut briser le mythe et sortir de l’OTAN.

    • Vipère Vipère 6 septembre 2016 19:22


      Excellent article !

       il est de rares dirigeants qui ne déçoivent pas, Poutine en fait partie ...

    • glenco01 7 septembre 2016 09:29

      @doctorix
      Excellent article.


    • roman_garev 7 septembre 2016 10:55

      @doctorix

      « @roman_garev

      Personne n’a jamais eu les moyens ni l’envie d’attaquer les Etats-Unis. »

      Je suis étonné de cette objection à mon adresse. Je n’ai jamais dit rien de pareil.

    • slave1802 slave1802 7 septembre 2016 13:03

      @doctorix

      Qu’est ce que donc sont allé foutre les Japonais à Pearl Harbour ? Erreur de navigation ?


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 septembre 2016 13:49

      @slave1802

      Que foutaient (que foutent toujours) les Étatsuniens à Pearl Harbour ? Erreur de colonisation ?


    • doctorix doctorix 7 septembre 2016 13:57

      @roman_garev

      Simple commentaire dans la suite de vos idées.
      Pas contre vous, bien au contraire.
      Avec tous ces trolls, on prend facilement la mouche...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 18:59

      @slave1802
      Les USA ont une doctrine colonisatrice et impérialiste depuis le début du 19e siècle... Elle a été formulée en 1812 par Andrew Jackson qui deviendra Président des USA en 1829 : « Nous allons nous prévaloir de notre droit au libre échange et ouvrir le marché aux produits de notre sol, afin d’égaler les exploits de Rome ! » Sous couvert de « démocratie » et de « liberté », c’est une doctrine de prédateurs...

      •  
      De fait, ils font des guerres d’ingérence dans la plupart des pays du monde de manière continue depuis 1846...
      Liste non exhaustive des interventions militaires des USA dans le monde.

      Alors que les Monarchies du Golfe et Israël prétendent que l’Iran dangereux, il suffit de comparer les guerres de l’ Iran depuis 1945 avec celles des USA, pour savoir qui est dangereux ...

    • Kapimo Kapimo 12 septembre 2016 03:42

      @JMBerniolles
      Apparement, et si l’on en croit nos amis Israeliens, Obama s’est pris un troisième courant d’air à ce G20, non médiatisé mais plutot décoiffant.
      http://www.debka.com/article/25656/Obama-hands-Syria-over-to-Putin-
      Je souscris complètement à l’article de DOCTORIX, Alep, noeud gordien de la guerre en Syrie, est un Stalingrad pour l’empire américain.


  • agent ananas agent ananas 6 septembre 2016 18:45

    Nos islamophobes patentés Labrune et Groupie devraient plutôt se réjouir qu’Assad et ses alliés mettent en déroutent les islamistes. Et bien, non. Ah, schizophrénie quand tu nous tiens.
    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». (Bossuet)


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 18:56

      @agent ananas

      Labrune et groupie sont des grands amis des américains.
      Daesh est aussi un grand ami des américains.
      Daesh se prend une branlée à Alep et ailleurs.
      C’est donc bien normal qu’ils pleurent.
      Condoléances.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:41

      @agent ananas
      C’est surtout qu’avec la paix et la reconstruction de la Syrie, grâce je l’espère, aux entreprises russes et iraniennes, (et pas à Bouygues !), les migrants vont pouvoir rentrer chez eux..


      Un vrai désastre, pensez donc ! Car ça enlève le pain de la bouche à tous les islamophobes et autres contempteurs « du choc des civilisations » .... .
      Quelle groooosse malheur que la paix  !

    • doctorix doctorix 7 septembre 2016 09:08

      @Fifi Brind_acier

      Il faut toujours avoir à l’esprit que la plupart des migrants qui nous envahissent auraient bien préféré rester chez eux.
      Seulement voilà : les interventions occidentales, en Afghanistan, Libye, Syrie, Somalie, la liste est infinie, ont rendu la vie impossible chez eux, bien loin d’y apporter liberté et démocratie.
      Ils ne fuient que pour survivre.
      C’est notre sale travail, et nous payons nos crimes.
      Il faut d’urgence rendre leur liberté perdue et leur sécurité à ces pays, et les migrants rentreront chez eux.

    • agent ananas agent ananas 7 septembre 2016 09:48

      @doctorix
      Labrune et Groupie seraient surtout des sionistes. Ils sont en phase avec le BESA Center qui estime que la destruction de l’ISIS est une erreur stratégique, car l’ISIS est un « outil utile » contre l’Iran, le Hezbollah et la Syrie.
      Malgré leur islamophobie, ils sont prêts à s’allier avec le diable pour briser l’arc chiite, qui est un obstacle à la réalisation du Grand Israël.


    • doctorix doctorix 7 septembre 2016 14:58

      @agent ananas

      USA et sionistes, c’est la même chose.
      C’est Israël, par l’intermediaire de l’AIPAC, qui dirige la politique US aux USA :
      Comment ils ont fait ça ? En finançant l’élection des membres du congrès.
      Tous sont redevables financièrement à Israël.
      Et c’est avec une partie des 3 milliards annuels, payés par les contribuables US pour aider Israël, que s’effectue la corruption des élus américains, qui dès lors n’ont pas assez de mots pour encenser Israël, et céder à ses caprices.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 19:04

      @doctorix
      Il n’y a pas qu’ Israël..., il y a surtout les 40 millions d’Évangélistes américains (10% des électeurs US), qui croient dur comme fer que Jésus va revenir en Palestine et qui soutiennent Israël

      (...) "Quand un membre du Congrès voit quelqu’un de l’Aipac passer le seuil de sa porte, il sait qu’il représente six millions de personnes, déclarait-il l’an dernier. Nous, on en représente 40 millions. »


    • agent ananas agent ananas 7 septembre 2016 22:18

      @doctorix
      « USA et sionistes, c’est la même chose ».
      Exact. Un exemple de comment le lobby fonctionne aux US et contrôle les parlementaires US.
      Et après on accuse la Russie d’interférer dans les élections US. Bande d’hypocrites !


  • chantecler chantecler 6 septembre 2016 18:51

    "....ce fut l’homme Moïse qui marqua le peuple juif pour tout l’avenir de cet important trait de caractère.
    Il éleva leur amour propre en les assurant qu’il était le peuple élude dieu , il leur imposa de se sanctifier et les obligea à vivre à l’écart des autres ...
    Non pas que les autres peuples eussent manqué d’amour propre .
    Alors comme aujourd’hui ...
    ...mais l’amour propre des juifs reçut de Moïse un ancrage religieux : il devint une partie de leur foi religieuse .
    Par leur relation particulièrement intime avec leur dieu , ils en vinrent à participer à sa divinité ....
    S. Freud .
    L’homme Moïse et la religion monothéiste.


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 19:05

      @chantecler

      Juifs, Islamistes, Chrétiens, tous élus de Dieu...
      Il n’y a pas de perdant dans ces élections ?
      Les religions sont des foutaises : censées rapprocher de Dieu, elles éloignent des hommes.
      A la poubelle, toutes ces sectes qui ont réussi....


    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 19:17

      @doctorix
      Oui , doctorix je suis encore d’accord avec toi .
      D’autant que je suis agnostique .
      Sauf qu’il ne suffit pas d’écrire « foutaises » pour effacer ce qui est imprimé dans les cerveaux ....
      Mais il s’agissait pour moi d’une méditation sur le sacré .
      Verdun , Stalingrad relèvent du sacré pour moi ...
      Les religions en cause le sont pour d’autres .
      Et je ne suis pas certain que cela se traite (uniquement) par des bombardements.
      Naturellement il ne s’agit pas que de religions dans ces conflits au M.O ...
      J’arrête mes digressions car je ne veux pas troller ton article .


    • arthes arthes 6 septembre 2016 19:53

      @chantecler
      Et puis il y eut Jésus et Christ en Jésus. ..Qui dit aux hommes qu ils étaient TOUS les fils spirituels du P ère , pas le père Abraham, mais le père éternel. ..Et qu ils étaient chacun a la fois le père, le fils et le saint esprit ...Et par cette relation trinitaire ils panticiperaient à la divinité. 

      C est ésotérique, mais bon...


    • chantecler chantecler 6 septembre 2016 20:16

      @arthes
      Le père , quoi pour rester freudien .
      Cdt.


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 21:08

      @chantecler. L’Affreux Do est tout sauf une priorité.


    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 23:02

      @arthes

      Bien sûr il y a Jésus, un homme d’exception.
      Mais il n’a jamais voulu fonder de religion.
      Toutes ces foutaises, trinité, décorum et tout le toutim, sont une création humaine.

    • arthes arthes 7 septembre 2016 09:00

      @chantecler

      Ah les mots sont les mots, ils limitent notre champs de vision.
      Le Père au sens christique c est une idée, le logo, l origine de tout, c est l immateriel , c est l essence spirituelle de l univers, l infini.
      L homme (qui veut dire à la fois l homme et la femme, donc pas de ségrégation ) porte en lui même cette essence : il est celui qui conçoit, celui qui est celui qu il a conçut, et l esprit éternel qui vainc la mort...Tout ça à la fois.
      C est le sens de l énigme de la trinité. 



      Freud se limite au champs matérialiste, charnel...Comme les religions de nos jours avec leurs préceptes naifs et leurs croyances aveugles qui sont dans le champs de la superstition.

      Quant à JC , c est juste Jésus qui est capte, l homme de chair. Christ c est autre chose..Mais il est confondu dans l homme de chair .Les juifs forcément qui se pensent élus ne veulent voir en JC qu un prophète. ..Les musulmans aussi d ailleurs car pour eux « Allah est allah » dieu est tout puissant et il faut s y soumettre.

      L homme trinitaire (l homme « dieu » donc libre ) ne peut exister pour eux.

      Il ne s agit pas de croire ni d être possède par la foi, mais de tenter de comprendre ce qui nous échappe sans se soumettre à des personnalités guru , d eglise ou des dogmes, bref aussi librement que l on peut et avec la même rigueur qu ont les scientifiques.. (vérifier, remettre en question, etc...).

      Parce que une fois que l on se dit athée, sommes nous plus libres ? 
      S il ne s agit que de jeter aux orties des croyances , OK, ça fait depuis les lumières qu on le fait, c est une chose, il n empêche que le mystère reste entier (sens de l existence de l humain) et un grand vide se présente, alors pas étonnant que certains étanche nt leur soif dans des croyances à nouveau, religieuse ou s adonnent a la theorie de l evolution chère à Darwin...mais c est aveugler

      Si on a une individualité et une conscience c est bien pour comprendre par soi même ce qui nous uni à l univers et aux forces de vie, c est en nous...A saisir avec notre propre pensée...Individuelle.

      Bon, j en fait une tartine, c est HS et pas forcément très clair , mais de toute manière JC il a dit : Amour et Liberté , alors si tous les chemins mènent à Rome, nous en viendrons tous la , chacun dans son style quel que soit sa tribu, sa croyance, son athéisme , son sexe, après bien des tempêtes et c est l essentiel du message .





    • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2016 16:16

      @arthes

      salut, j’aime bien..... smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 septembre 2016 01:15

      @arthes. Oh les cathos font le coup depuis longtemps : chaque fois qu’ils trouvent que quelqu’un est quelqu’un de bien, ils déclarent que c’est un catho qui s’ignore.
      Répétitif, ramenard et lassant.


  • MILLA (---.---.1.10) 6 septembre 2016 18:59

    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 19:17

      @MILLA
      Vous perdez votre temps : on ne croit plus à votre propagande.

      Ce sont les jihadistes qui bombardent les hôpitaux, sous fausse bannière, comme ils ont gazé à la Ghouta.
      C’est juste pour attirer la colère sur le régime, mais ça ne prend plus.
      Les pouponnières de Bagdad, la fiole de Powell, toutçatouutça, on nous l’a déjà servi.
      Il vous faut trouver autre chose.
      Un jour, tout peut arriver, vous direz peut-être la vérité, mais on ne vous croira plus : vous avez trop menti.

    • MILLA (---.---.1.10) 6 septembre 2016 19:36

      @doctorix


      Les djihadistes n’existent pas en Syrie on trouve que des mercenaires et des armees professionnelles

    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 23:11

      @MILLA
      Ah bon ? Ce ne sont pas juste de gentils opposants au régime ?


    • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2016 08:09

      @doctorix

      juste pour info le pseudo milla inonda un autre forum pendant des mois avec la même diarrhée..c’était sur alterinfo

      une seule de ses réponses à un propos tenu il y a peu ici me montre que c’est bien un troll du système usioniste en fait ..


    • doctorix doctorix 7 septembre 2016 08:45

      @howahkan Hotah

      On pense que c’est Robert GIL.
      Quelqu’un a des infos la-dessus ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 08:51

      @MILLA
      On commence à savoir qui dirige ces égorgeurs en Irak...
      « Le nouveau Commandant de Daesh en Irak a été formé par les USA. »


    • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2016 10:30

      @doctorix

      je ne sais pas.....à suivre.. smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 19:07

      @doctorix
      Je crois plutôt que c’est une femme, qui critique beaucoup le FN après en avoir fait partie...


    • pemile pemile 10 septembre 2016 01:15

      @doctorix « les syriens aiment leur Président »

      Non, c’est faux, mais ils détestent plus encore Daesh ou Al-Nosra, et plus le temps passe, plus Al-Assad aura l’aura d’un résistant face à une barbarie bien pire et une hypocrisie occidentale.

      Abarnou citant toujours le Monde Diplomatique comme source sure, il y a eu un article en avril nommé « Pourquoi le Maghreb soutient Bachar Al-Assad »


  • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 20:28

    Je ne m’en aperçois qu’aujourd’hui : le tripode de la mitrailleuse est artisanal, fabriqué sur place. Soudures artisanales, pas eu le temps de peindre quoi que ce soit.


  • DanielD2 DanielD2 6 septembre 2016 20:46

    Article bien optimiste, ça fait plus penser à de la propagande pour Assad et ses alliers qu’à autre chose.


    Comme tout le monde, je souhaite la défaite de l’OTAN et de leurs alliés égorgeurs, mais si c’était si simple que le dit l’article, ça se saurait. 

    Personne n’a l’air d’accord pour un compromis. Cette guerre, et je parle du moyen orient en général, est donc loin d’être finie. 



    • roman_garev 6 septembre 2016 21:34

      @DanielD2

      « Personne n’a l’air d’accord pour un compromis. »


      De quelle sorte de compromis pour les Syriens parlez-vous ? Entre mourir égorgé ou dépecé ? Car aucun autre compromis dirigé par les yankees ne se dessine sur le horizon...

    • doctorix doctorix 6 septembre 2016 23:09

      @DanielD2

      Je pense que l’Histoire réhabilitera Assad, loin des mensonges propagés pour permettre la conquête de son pays, selon le mode habituel, devenu comme un rituel.
      Pour la suite des évènements, ne comptez pas sur nos media pour vous la raconter.
      RT ou le saker francophone sont beaucoup plus fiables et réactifs.
      Je serai à l’affut pour vous informer, si on me laisse publier.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 septembre 2016 09:18

      @DanielD2
      « mais si c’était si simple que le dit l’article, ça se saurait. »

      je corrige votre phrase :
      si c’était si simple que le dit l’article, ça serait fini depuis longtemps.

      ça me fait penser à la guerre 14/18 :
      on a pu interpréter une sorte de victoire de la France d’avoir éviter la prise de Paris en 1914 et d’avoir gagné « la course à la mer ».

      Sauf que les combats avaient lieu en France , que le Nord était occupé et la ligne de front ravagée.

      À part ça...


    • doctorix doctorix 7 septembre 2016 10:42

      @Olivier Perriet

      si c’était si simple que le dit l’article, ça serait fini depuis longtemps.
      La véritable lutte n’a commencé qu’avec l’intervention des Russes, il y a moins d’un an.
      Maintenant il y a aussi les Iraniens et les Chinois, ainsi que l’imprévisible Erdogan, aussi franc qu’un âne qui recule : ayez juste un peu de patience.
      La bonne stratégie consiste à ne pas laisser les jihadistes sortir de la nasse, pour ne pas les retrouver en Europe ou en Russie.
      Ces tueurs sont formatés et irrécupérables : pas question qu’un seul en réchappe. Le contrôle de leurs fournitures en armes et nourriture, qui parait maintenant effectif, devrait terminer le travail.
      Je suis donc raisonnablement optimiste.


    • François Vesin François Vesin 7 septembre 2016 13:59

      @doctorix
      ...et les Fabius et consort ne seront jamais inquiétés

      d’avoir été les agents de la désinformation au sommet de l’Etat.
      (souvenons-nous de Milosevic qu’on a laissé crever comme 
      un chien pendant que Bush, Blair, Sarkozy sont libres !!!)

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 19:50

      @DanielD2
      Il suffit de comparer les cartes des territoires de Daesh....
      Plus la pseudo Coalition occidentale anti Daesh « intervenait », plus Daesh s’étendait.... Il est vrai que d’avion, d’hélicoptères ou de satellites, c’est vachement difficile de voir en plein désert les files de 4X4 des djihadistes, ainsi que les files de camions qui livraient le pétrole volé...


      Ce sont les Russes qui ont filmé les files de camions qui livraient le pétrole syrien à la Turquie... Sinon, les citoyens écouteraient encore les médias leur raconter la fable « de la Coalition qui combat les terroristes »... Regardez bien la vidéo des Russes, vous les voyez, les camions ?

      Pourquoi la Coalition ne les voyait pas ? Ce trafic rapportait 3 milliards de dollars par jour aux terroristes ....Il a fallu attendre le 2 décembre 2015, pour que les Russes apportent les preuves de ce trafic si lucratif...
      Pourquoi les Russes et pas la Coalition occidentale ?

  • alinea alinea 6 septembre 2016 21:47

    Je le prends, cet article, pour une bonne et vraie nouvelle ; je n’en savais rien, sauf que le grand chef de la com DAECH a été zigouillé là-bas.
    Peut-être que le vent tourne les amis, j’aimerais tellement qu’en France nous en faisions partie !! On se donne rendez-vous l’an prochain pour virer les salauds qui nous gouvernent, enfin, c’est un bien grand mot !
    Ce qui va être super, c’est que nous paierons la Chine, l’Iran, la Russie et la Syrie pour reconstruire le pays ! J’ose espérer que la Turquie paiera sa part. Pas trop de cadeaux à faire à nos élus, parce que ça va nous coûter un bras !


    • François Vesin François Vesin 6 septembre 2016 23:20

      @alinea
       « On se donne rendez-vous l’an prochain pour virer les salauds 

      qui nous gouvernent, enfin, c’est un bien grand mot ! »
      C’est « virer » ou « salauds » le bien grand mot ?
      Virer, c’est un bien grand projet auquel nous devons nous atteler.
      Salauds, c’est un bien grand mal que « nous » avons voulu !

Réagir