jeudi 22 avril 2010 - par R-sistons

Appel solennel aux Généraux français, dernier rempart contre l’intolérable

La France est en voie de destruction complète. Et demain, il sera peut-être trop tard... 

le talent de Laplote 

Voici un article publié le 11 juillet 2009 sur mon blog R-sistons à l’intolérable, d’une étonnante actualité. Les Français se sont exprimés lors des Régionales, et pourtant ils n’ont pas été entendus. La politique dont ils ne veulent plus sera poursuivie, et même amplifiée. Au détriment des intérêts de la France - et des Français. Comment sortir de l’intolérable ? Ce qui est décidé maintenant peut devenir définitif. Au risque d’aligner la France sur la politique impériale, brutale, sanguinaire, de l’Amérique hégémonique, et de casser tout ce qui fait sa spécificité (modèle social, valeurs républicaines, services publics, laïcité, Droit du Travail et Droits de l’Homme, Institutions, collectivités territoriales, liberté de l’information, indépendance nationale, culture, francophonie, Gaullisme, non-alignement...) ! Qui peut empêcher la destruction peut-être définitive de la France par une mafia de parvenus ? Il est des périodes de l’Histoire où il faut avoir le courage de demander à l’Armée d’être le recours, l’ultime recours républicain d’une France sauvagement assassinée par une bande de copains-coquins ne respectant rien. L’Armée républicaine est au service de la France, et en ces heures si sombres, son devoir est d’intervenir pour la sauver...

 

11 juillet 2009.

Je me bats comme je peux contre l’horreur en préparation, particulièrement la pire de toutes : La guerre. D’où cette lettre, adressée à ceux qui, contrairement à une opinion répandue, connaissent particulièrement le prix de la vie. Eva R-sistons à l’intolérable en préparation

wikipedia Charles de Gaulle en août 1940, à Londres.

Lettre ouverte aux Généraux Français,
par Eva R-sistons

Messieurs,

C’est une Gaullienne de gauche qui prend la plume pour vous écrire : Pour vous dire mon indignation par rapport à ce que la France est en train de devenir. Pour vous dire le désespoir des Français. Pour vous dire qu’un Général a sauvé la France, en son temps. Pour vous dire que notre pays attend son Sauveur.

Je lisais il y a peu, je ne sais où, sous une plume de Gauche, que la France aurait besoin d’un Général, dans la conjoncture actuelle, sans issue. Cela m’a donné l’idée de cette Lettre.

L’Armée est certes le pilier d’une Nation. La France respecte son Armée. Notre nation, aujourd’hui, est en danger. Compte tenu de ce qu’est la France, compte tenu de ce qu’est la Loi, seule une Autorité comme la vôtre, au-dessus de la mêlée, pourrait se faire entendre. Afin de refuser l’intolérable qui se prépare. Afin de refuser, par exemple, une guerre inutile, injuste, nucléaire, contre l’Iran qui s’équipe seulement à des fins dissuasives.

Messieurs, je sais que vous aimez la France. Je sais que nul mieux que vous, n’a le sens du prix de la vie, de chaque vie. C’est une erreur de croire qu’un Général est un va-t-en guerre qui ne se soucie pas de la vie de ses soldats, de la vie des citoyens de son pays. Ce sont des Généraux, aux Etats-Unis, qui ont empêché le va-t-en guerre Bush de commettre l’irréparable contre l’Iran, Etat souverain qui n’a jamais été conquérant, qui n’attaque personne, qui ne menace personne, qui se soucie seulement de se protéger contre tous les pays qui l’encerclent (Dissuasion nucléaire, la meilleure protection, vous le savez, comme le Gl de Gaulle l’a dit lui-même).

Malheureusement pour lui, cet Etat recèle dans son sous-sol d’innombrables ressources, convoitées par des Etats voyous. Et il ne s’aligne pas sur la Pensée unique impériale, celle-là même que le Gl de Gaulle aurait lui-même dénoncée s’il était encore en vie. Comme il nous manque, dans la conjoncture actuelle ! Le monde a tant besoin de voix fortes, au-dessus de la mêlée, de voix prophétiques, indépendantes, intègres ! Intègres ! Ne se vautrant pas dans le luxe et les paillettes, avec une mentalité de parvenu, sans égard pour les traditions de notre pays, en vouant un culte à Mâmon, en se prosternant devant le Veau d’Or, en piétinant les plus belles valeurs, les plus authentiques, celles qui sont éternelles, comme le sens du devoir, du Bon, du Bien, du Beau, ou le goût de la Vérité, l’esprit de Justice, l’ardent amour de la Paix.

Je sais que l’Armée française, aujourd’hui, s’honore d’accomplir des missions au service de la Paix, du développement, je sais qu’elle ne s’engage pas inconsidérément dans une guerre, je sais qu’elle aime la France, et qu’elle tente de servir notre pays avec dignité, la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli.

Je sais aussi ce que la France doit à Celui qui pour moi demeure le plus grand homme de tous les temps, Charles de Gaulle, un Général, justement. Il a porté très haut les valeurs de la France. Il a su dire non à l’intolérable. Alors que tous se couchaient devant la Barbarie, il est entré en résistance. Seul contre tous. Au nom de l’intérêt supérieur. Il s’est battu pour la dignité de l’humain. Il a sauvé la France de l’infâme : Par son courage, par sa clairvoyance, par son audace, par sa détermination. Il doit être un exemple pour tous. Et c’est le même homme qui s’est battu pour l’indépendance de la France, afin de la soustraire à l’influence de l’Etranger. D’instinct, il se méfiait des Etats-Unis et d’Israël. Aujourd’hui, vous le savez, ces deux Etats font la loi en France. C’est effroyable : Notre pays a vendu son âme pour un plat de lentilles ! Notre pays se vautre devant l’infâme, notre pays n’est plus libre. Il a perdu son âme, son Honneur, sa dignité, son indépendance. Il ne s’appartient plus à lui-même. Et le monde ne le reconnaît plus.

Sur le plan intérieur, la France est en danger. Son modèle social, tel que le Gl de Gaulle l’avait imaginé avec le Conseil National de la Résistance, est menacé. Sa laïcité aussi, gage de paix sociale. L’Etat républicain est lui aussi en grand danger. La France ne doit pas être un Etat communautariste.

La France est elle-même, elle ne sera jamais un nouvel Etat américain, comme on tente de l’y pousser aujourd’hui, quelle honte ! Notre pays est le fruit d’une longue Histoire, pétrie de Révolutions modèles pour le monde, notre pays est un Etat de Droit, Républicain, laïc, il est la patrie des Droits de l’Homme, un phare pour la planète. Il y a peu, Dominique de Villepin, ambassadeur de la France à l’ONU, s’est fait applaudir, fait rare dans un tel hémicycle.

Ce jour-là, le tandem Chirac-de Villepin a fait entendre haut et fort, avec panache, la voix de la France, une voix à nulle autre pareille : Libre, indépendante, refusant la guerre de conquête, les compromissions, le choc de civilisations, sous de fallacieux prétextes et en réalité pour des raisons qui ne font pas honneur à ceux qui les véhiculent. 

Même la Démocratie est en danger. La presse n’est plus libre, elle est une courroie de transmission d’intérêts qui ne sont pas nobles, mais vils, injustes, prédateurs, meurtriers. Les partis sont les uns après les autres piétinés, squattés, vampirisés, dénaturés, ridiculisés. L’Opposition est laminée, qu’elle soit du Centre, de Gauche ou d’Extrême-droite. La confusion règne, le politique est tué, les citoyens se réfugient dans l’abstention. Et quand il n’y a plus d’alternance, il n’y a plus de démocratie.


Que reste-t-il aujourd’hui du modèle social français, des services publics, des libertés, du Droit du Travail et des Droits de l’Homme, de la République, de la laïcité, de l’indépendance nationale, de la démocratie ? Que reste-t-il de nos traditions ? Même nos Collectivités territoriales vont disparaître... Et la défense de la France ne sera-t-elle pas un jour confiée à des armées privées, à de simples mercenaires uniquement mus par l’appât du gain, ne répondant pas de leurs actes ?

La France perd son âme, sa spécificité ! Elle se meurt en se vautrant dans le futile, le clinquant, l’artificiel, le Dieu Argent, le mépris des valeurs anciennes, elle se meurt en ignorant son Histoire, elle se meurt en piétinant ses traditions et en se livrant pieds et poings liés à des intérêts étrangers qui ne sont pas les siens !!!

Nos ancêtres auraient-ils donné leur vie en vain pour la Liberté, le progrès social, la dignité de chaque individu ? 

Mais voici que se profile l’infâme : Renonçant à l’idéal gaullien qui a fait son originalité, la France d’aujourd’hui se démet au profit des cow-boys américains, sans foi ni loi en dépit de leurs belles paroles, sans traditions, se comportant aux quatre coins de la planète comme en pays conquis ! La France des Lumières se place sous le joug de l’ Etat américain, et de l’OTAN, cette Organisation Terroriste Anti-Nations souhaitant imposer au monde son hégémonie sauvage, brutale, au prix d’aventures impériales sanguinaires, au prix du mépris des peuples, et en programmant des guerres préventives, permanentes, nucléaires ! Est-ce un avenir pour le monde ? Les peuples doivent-ils être sacrifiés à la convoitise illimitée de quelques-uns ? L’humanité est-elle devenue folle au point de se coucher devant l’intolérable, au point de se taire face à la menace existentielle qui pèse sur elle ?

Messieurs, la France, vous le savez, est sur le point de prendre la tête de croisades infâmes. Bush, que le monde entier haïssait, a fait des émules, ou plutôt il a fait un petit, tout petit, immensément petit. Nous ne nous reconnaissons nullement en lui. D’ailleurs la France, telle qu’elle est, ne se reconnaît vraiment que dans les plus grands, le Gl de Gaulle, François Mitterrand, Jacques Chirac... Les shérifs, sans éducation et sans culture, partant à la conquête des terres à la pointe de leurs colts, cumulant les cadavres, comptant les trophées, se riant du sang et des larmes versés, n’ont pas leur place dans notre pays. Le peuple amérindien, à la sagesse infinie, en a été victime. Et tant d’autres humains, un peu partout, ont payé le prix de folles équipées. Il est temps de tourner la page de l’infâme ! La France ne doit pas perdre son âme dans des causes insensées, criminelles, et au final, d’avance perdues, vouées à l’échec, comme en Afghanistan.

La France n’a pas à prendre la tête de croisades meurtrières et insensées contre l’Iran ou contre la Russie, elle doit rester elle-même, sous peine de se renier. Le Gl de Gaulle avait le premier proposé une politique pro-arabe, il croyait en l’indépendance de notre nation, il rêvait d’une Europe alliée à la Russie. Il est temps de lui rester fidèle.

Aujourd’hui, notre pays risque de perdre sa spécificité, son âme, son indépendance, son rayonnement, il risque de perdre la paix, ce bien à nul autre précieux, il risque de s’abîmer dans des aventures impériales qui ne sont pas les siennes, il risque de mettre en danger la sécurité de nos concitoyens.

On ne s’engage pas à la légère dans des expéditions dont on ne sait, à l’heure du nucléaire, des armes de destruction massive, comment elles finiront. La mentalité de shérif érigé en donneur de leçons planétaires, n’est pas la nôtre. Il vous appartient, Messieurs, de le rappeler, avant qu’il ne soit trop tard. Il vous appartient, le cas échéant, de refuser l’intolérable. Il est aussi des heures sombres, au cours de l’Histoire, comme en 40, où la voix de l’Autorité suprême, pour le bien réel du pays, doit se faire entendre. C’est un devoir. Et je sais, Messieurs, que vous avez le sens du devoir. Et que vous aimez votre pays, ce que tant d’Elus, aujourd’hui, oublient si facilement, en vendant la France au plus offrant.

En son temps, le Gl de Gaulle a joué un rôle décisif. Aujourd’hui, la France sombre. Il n’est pas sûr qu’elle se relèvera de sa mort programmée. Messieurs, votre devoir est de défendre la France en danger. C’est une pacifiste, voyez-vous, qui vous le demande. Au nom de l’intérêt supérieur de la France. Pour qu’elle reste elle-même, pour qu’elle ne soit pas dévoyée entre n’importe quelle main, abusant de ses prérogatives et en voulant l’aligner sur des Nations aux traditions bien éloignées.

La charge d’un pays est une lourde responsabilité. 

Notre pays n’appartient pas à un homme, selon son bon plaisir. Il appartient à tous les Français.

Avant que l’irréparable ne soit accompli, contre les intérêts français, contre la Paix, contre l’Iran, contre la Russie... il est temps d’intervenir, Messieurs, il est temps de changer le cours de l’Histoire. Demain, il sera trop tard ! Ceux qui se sont tus, souvent au prix de terribles compromissions, avant la dernière guerre, portent une lourde responsabilité : 60 millions de morts, des pays entiers dévastés ! A l’heure du nucléaire, le bilan sera effroyable. 

Messieurs, vous avez une haute idée de votre fonction. Vous aimez votre pays, le nôtre. Vous avez le sens de l’Etat. Vous êtes investis, au plus haut niveau, de l’Autorité.

La France est gravement menacée, la paix est en danger. Les coups de folies, aujourd’hui, sont meurtriers.

Il vous appartient, dans la conjoncture actuelle, brûlante, de faire entendre votre voix, de refuser l’infâme, de dire non aux aventures impériales qui sont celles des shérifs et non de la France, il vous appartient, aujourd’hui, de défendre la Patrie, ses traditions, ses valeurs, sa spécificité, son Histoire, sa sécurité. Qui d’autre que vous pourrait le faire, à l’heure de tous les renoncements, de toutes les trahisons, de toutes les compromissions, de tous les périls ?

Messieurs, la France a besoin de vous. Répondez à son appel ! Faites entendre une voix forte, faites entendre la voix de la Liberté, de la Paix, de la Civilisation, de la Vie. La France ne doit pas être livrée à l’Etranger, et elle ne doit pas être au service des Puissances de l’Argent. La France appartient à ses citoyens, pas à une clique de profiteurs sans scrupules et sans honneur cherchant à américaniser notre pays. Le Gl de Gaulle se méfiait des puissances de l’Argent comme de l’emprise de l’Etranger : Il nous a montré la direction.

La France, en ces temps si tragiques de crises et de pandémies provoquées, de risques de guerres préventives, permanentes et nucléaires, la France attend son Gl de Gaulle ayant au plus haut point le sens de l’intérêt général, du Bien commun, de l’Etat, de la Nation.
Sous peine de mourir !

L’appel du 18 juin ne doit pas rester sans écho. L’ Histoire jugera !

Eva, R-sistons à l’intolérable.

 
 Affichette placardée dans toute la ville de Londres, souvent confondue avec l’Appel. Wikipedia.org



48 réactions


  • Massaliote 22 avril 2010 15:57

    Eva, la France EST en guerre. Pas celle, hypothétique contre l’Iran, que vous dénoncez. La France est en guerre. Celle que livre sur son sol des envahisseurs arrogants avec la complicité des idiots-utiles, des merdias et des politicards corrompus. Avant de partir en croisade contre l’OTAN il faudrait déjà reconquérir le territoire national. Il faudrait déjà que nous soyons maîtres chez nous. Hier, à Marseille, on tiré à plusieurs reprises sur un bus en plein centre ville. A Tremblay (ex-en-France) l’escorte policière n’a pas empêché l’attaque des bus. Après la police pour protéger les bus faut-il l’armée pour protéger les policiers ? Des citoyens paisibles se font attaquer et sont obligés de s’enfuir devant la racaille. Des commerçants sont contraints de tirer le rideau. Et ne vous déplaise votre grand homme est le principal artisan de ce beau résultat. C’est lui qui a livré une partie du territoire national, avec sa population, à une poignée de terroristes vaincus. Les conséquences sont là.

    Et puis, sérieusement, croyez vous que nos généraux, à supposer qu’ils en aient envie, puissent contraindre le pouvoir à dévier de sa politique d’allégeance aux USA ? smiley Ils ont déjà assez de mal à tenter (en vain, à mon avis) d’empêcher la réduction drastique du budget de la Défense.


    • anti-oligarchie anti-oligarchie 23 avril 2010 10:10

      Excellent article de l’auteur.En effet,si l’armée ne suit pas.Il n’y a pas de révolution.C’est mathématique.


    • Traroth Traroth 23 avril 2010 14:27

      @Massaliote : Cessez de colporter vos fantasmes d’extrême-droite, ça devient fatigant...


  • Massaliote 22 avril 2010 16:06

    Et pour illustrer mon commentaire : " 20/04/2010 – 17h45
    PERPIGNAN (NOVOPress) :
    Myriam Picard entend encore ce cri lancé à son mari, Marc-Henri : « On va baiser ta Blanche ! » C’était juste avant qu’elle ne se réfugie dans les toilettes avec leur fille, un bébé de huit mois, tandis que la porte de l’appartement menaçait d’être enfoncée par des voyous hystériques. « Ils hurlaient comme des animaux, nous raconte Marc-Henri. J’en ai vu dans ma vie, mais là j’ai cru qu’on allait tous y rester. “On va vous buter, sales Céfrans !“, hurlaient-ils. » 

    C’était à Perpignan, dans la nuit de samedi à dimanche derniers. En plein dans le cœur historique de la ville, dans un quartier où « ils » n’habitent pas mais où « ils » viennent pour narguer, pour insulter, pour dépouiller. La presse locale, comme L’Indépendant ou le Midi libre, en a parlé, mais, curieusement, elle n’a parlé que de « jeunes ». Marc-Henri, qui avait brièvement relaté l’histoire dans un commentaire de Fdesouche dimanche dernier, a bien vu des « jeunes ». Mais avec une particularité : « Un ou deux étaient Noirs. Et tous les autres étaient arabes. » Quel âge ? « Entre 15 et 25 ans environ. »

    Samedi soir donc, ou plutôt dimanche matin, car il est minuit passé, des « jeunes » font du bruit dans la rue. Beaucoup de bruit. Des rodéos à scooter. Il leur demande, poliment, d’arrêter. Ils l’insultent. « Nique ta race ! » Ils continuent. Il n’en peut plus. A un de leurs passages, il leur jette… l’équivalent d’un verre d’eau qui était dans un fond de carafe ! Sans la carafe. Quel manque de « respect » ! Aussitôt, l’un prend son téléphone et appelle ses potes. « Une minute plus tard, ils étaient quinze à vingt en bas de l’immeuble. Ils se sont mis à caillasser la façade puis ont défoncé la porte cochère et se sont amassés sur le palier. » Où ils ont voulu défoncer la porte. Les photos témoignent de la violence des coups. Avec une masse, on n’aurait pas fait plus de dégâts.

    Pendant que sa femme et sa fille se réfugient dans les toilettes et appellent la police, Marc-Henri reste derrière la porte pour tenter de les protéger. « Vous êtes derrière le mur, vous les entendez hurler, éructer, injurier, et vous voyez les briques qui tombent… Et comme la porte est plus solide que le mur, c’est le mur qui tombe… Et vous ne pouvez rien faire… Merci à la BAC. Sans elle, je ne serai pas en train de vous parler. » La BAC, c’est la Brigade anticriminalité, appelée par Myriam. « Ils sont venus en trois minutes. Une minute de plus et c’était trop tard. Regardez le mur, on peut passer un bras à travers. »

    A l’arrivée des policiers, les voyous se sont enfuis. Un suspect a été arrêté juste après. Agé de 15 ans. Un Beur. « Ma femme l’a reconnu formellement mais comme il a nié les faits, il a été relâché juste après et confié à sa mère ! » Un malentendu ? Il y a peu de chances. Marc-Henri l’a su par la police – et ça non plus ne figurait pas dans la presse locale : « C’était sa 123e interpellation ! A 15 ans ! Incendies volontaires, vols avec violences, etc., il a tout fait. Et il ne lui arrive rien… »

    Depuis dimanche soir, Marc-Henri et Myriam Picard ont dormi chez eux protégés par un vigile d’une société de gardiennage, payé par l’assurance. Et maintenant ils préparent leurs bagages. Ils font ce que la police elle-même leur a conseillé : déménager. Loin. Dans un autre département. Dans une autre région. Marc-Henri, au chômage, va emprunter les 2 000 euros nécessaires au déménagement. On lui a proposé de lancer une souscription pour les aider. Il n’a pas voulu : « Il y a des gens qui sont plus dans le besoin que nous. On n’est pas riches mais on a des amis. Comme on n’aura plus de loyer à payer en allant vivre dans la famille, je pourrai les rembourser. »

    Ils partent vers une région où, de ces « jeunes », il n’y en a pas. Ou très peu. En tout cas beaucoup moins qu’à Perpignan. « On est contents de partir, dit Marc-Henri Picard, même si on n’avait pas prévus de partir. Surtout comme ça… » Quasiment une main devant une main derrière. Comme des fuyards. Après la vie que ce trentenaire a déjà eue et qui ne fait pas de lui un trouillard. Un an de service chez les Pompiers de Paris. Et un an aux Philippines avec les Enfants du Mékong. Et la traversée de la Sibérie à pied avec deux séjours en prison – le Russe est méfiant – et quelques cassages de gueule – le Russe a le vin chaud. Mais ce n’était pas pareil. « Le Russe, il va vous casser la gueule et après, il va vous payer un verre. » Non vraiment, rien à voir avec Perpignan."


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:29

      « « Ils sont venus en trois minutes. Une minute de plus et c’était trop tard. Regardez le mur, on peut passer un bras à travers. » »
      on y croit vachement, ou alors, il a precise la couleur
      c’aurait ete des blancs, y s’aurait pas bouger
      en plus ysaurait envoyer un car de la bac vu la violence des voyous
      a 4 contre un il faut 100 flics
      disons 20 pour la bac
      « Ils font ce que la police elle-même leur a conseillé : déménager. Loin. »
      ben ouais, vu que les flics ont pas voulu relever les empreintes ni les proteger
      ils ont pas le droit non plus de se defendre car les flics les foutront en taule, eux


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:32

      « En quelques minutes, ils sont sur les lieux et mettent en fuite le groupe de jeunes agglutinés devant l’immeuble »
      vu la video de tremblay ca m’etonnerait


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:35

      "Ce qui nous est arriv… Afficher davantageé la nuit dernière, en plein centre de Perpignan, à ma femme ma petite fille de 8 mois et moi-même :
      A minuit passé la nuit dernière, des “jeunes” faisaient du rodéo à scooter dans notre rue piétonne en slalomant entre les gens. Je leur ai demandé (sachant que Myriam et la petite avaient été renversées 10 jours plus tôt par un “jeune” en scooter, qui avait bien ri de voir notre petite fille hurlant sur le macadam et Myriam blessée) d’arrêter (très poliment, en disant même monsieur) et on a eu droit à la bordée habituelle : ‘nique ta race, on va baiser ta femme, t’es déjà mort” et autres grâcieusetés… Quand ils sont repassé, j’ai jeté un verre d’eau. Et là, la cata : un déferlement de “jeunes”, une vingtaine, qui se mettent à nous caillasser, qui défoncent la porte cochère, qui grimpent en hurlant, et tentent de défoncer notre porte avec une violence inimaginable… 1 minute, et le mur se fend, Myriam et la petite s’enferment dans les toilettes… Myriam appelle la BAC ; je suis devant la porte, la porte se gondole, un morceau de mur s’effondre ; et toujours ces cris de bêtes sauvages… 2ème minute, le mur tombe peu à peu en pièces ; je vois les mouvements à travers les fentes, je pense que tout est fini… Boom, deux gros morceaux de mur tombent, je suis prêt… Et… miracle… les types se tracent ! La Bac arrive ! Les mecs se sont tous enfuis sauf un… Un gamin de 15 ans qui a déjà été inculpé 122 fois !!! sans jamais être incarcéré, évidemment… Les pompiers nous ont évacués par les fenêtres ; la porte était si défoncée qu’il était impossible de sortir. Puis on a porté plainte. Les policiers nous ont conseillé de déménager rapidement, le plus loin possible. On a embauché un gardien pour surveiller l’appartement. On part avec tout notre paquetage vers Saumur ou Paris le ouikende prochain."

      pas du tout la meme version
      des trouillards chez fdesouche


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:37

      les posts suivant sont plus realiste


    • Massaliote 22 avril 2010 16:44

      Foufouille, regardez quand même les photos de la porte sur Novopress. Si j’ai bien compris le gars aurait du les laisser faire ? Même si cette belle jeunesse a reçu quelques gouttes d’eau, c’est peu pour les insultes reçues. Attaquer un appartement en menaçant de violer la femme c’est peut être le nouveau folklore. Je ne compte pas m’y habituer. smiley


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:48

      "

      A la suite de la plainte déposé par le proche de mon frère pour l’utilisation frauduleuse de sa CB, figurez vous que la gendarmerie n’a rien trouvé de mieux à faire que de perquisitionner chez ma mère à 06h00 du matin et de saisir TOUS les ordinateurs de la maison. Ma mère étant à la tête d’une association culturelle il y avait en effet à la maison plusieurs unités centrale en plus de l’ordinateur familial.

      La victime du délit avait pourtant explicitement dédouané mon frère de toute forme de complicité auprès de la police sachant pertinemment que l’auteur des faits avait abusé de sa confiance à lui aussi et en plus c’est un très bon pote de mon frangin.

      Ca n’a empêché les gendarmes de convoquer mon frère à plusieurs reprises, d’être exécrables avec ma mère qui n’avait pourtant rien à voir dans l’histoire et de conserver TOUS les ordinateurs saisi (jamais rendu à ce jour) bien que certain appartenaient à l’association et contenaient des documents importants."

      sympa les gens d’armes


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 16:53

      ok massa, le mur devait etre pourri
      sinon la porte a pas l’air foutu du tout
      elle est pas blinder non plus
      si ils avaient une masse, la porte aurait cede


    • foufouille foufouille 22 avril 2010 19:34

      @ massa
      il aurait du vider le tiroir couteau de la cuisine et attendre
      apres legitime defense
      le hachoir dans chaque main
      comme dans brain dead avec les zombis


    • stef stef 22 avril 2010 21:58

      En lisant ce genre d’histoire, on est en droit d’espérer la création de commandos d’extermination de cette racailles polluante !!!


    • foufouille foufouille 23 avril 2010 09:06

      @ stef
      tu compte exterminer les racailles blanches aussi ?


    • stef stef 23 avril 2010 10:10

      @foufouille


      Déjà répondu à ce genre de question lors d’un de tes posts m’assimilant à un facho...

      Une racaille est une racaille qu’elle soit blanche, noire, verte ou bleue !

      Et il est rageant de voir que la police, normalement garante de la sécurité des citoyens, voit ses effectifs se réduire comme peau de chagrin. Il est également rageant de voir les militaires occupés à sécuriser des champs de pavot et des oléoducs dans un pays lointain alors qu’ici des zones tribales se sont installées et deviennent incontrôlables.

      Cela dit, je ne suis pas non plus pour une société sous contrôle permanent.

      Mais, comme dirait Zemmour, on ne peut pas nier que ...

      J’ai la chance d’habiter maintenant loin (17km) des zones tribales de Lille et sa région. Pourtant, avant 2004, j’étais en plein dedans et ce genre de merdeux je connais bien. Je suis souvent à Lille et à Bruxelles où je constate que la violence gratuite devient chaque jour de plus en plus présente. ET qu’elle est majoritairement due à des jeunes issue de l’immigration.

    • foufouille foufouille 23 avril 2010 10:45

      @ stef
      km ca fait pas loin
      suffit d’avoir une voiture
      meme dans les petits villages il y a des delinquants
      et les gensd’armes font rien non plus


    • stef stef 23 avril 2010 12:14
      @foufouille

      Cela fait 6 ans que j’ai déménagé et franchement je ne le regrette pas. La vie est largement plus calme (et j’habite dans la rue la plus fréquentée), pas de jeunes jouant au ballon à 2H du mat (très dérangeant quand on se lève à 4H pour aller bosser), bref le pied.

    • foufouille foufouille 23 avril 2010 13:39

      @ stef
      ya des coins en campagne ou ca ressemble a une zus
      la difference est que les voyous sont blancs en majorite
      et les voyous ca peut faire 17 bornes sans probleme


    • stef stef 23 avril 2010 14:01

      @foufouille


      Peut-être que ma petite ville est une zone oubliée, une zone protégée, que sais-je !

      Je constate simplement qu’ici il n’y a pas de hordes sauvages. Peut-être que cela changera un jour...

    • Arafel Arafel 24 avril 2010 14:49

      « C’était sa 123e interpellation ! A 15 ans ! Incendies volontaires, vols avec violences, etc., il a tout fait. Et il ne lui arrive rien… »

      Et certains parlent de « fantasmes d’extreme droite »........le nombre d’idiots utiles m’étonnera toujours !!


  • Traroth Traroth 22 avril 2010 16:41

    Une dictature militaire à la place de Sarkozy ? Je n’aime pas Sarkozy (personne ne le contestera), mais il ne faut rien exagérer. Si révolution il doit y avoir, elle doit venir du peuple. Sinon, ce n’est qu’un putsch, et il ne peut rien sortir de bon d’un putsch !

    « un Général a sauvé la France » : Pas en 1958, en tout cas.


  • Massaliote 22 avril 2010 16:50

    «  »un Général a sauvé la France«  : Pas en 1958, en tout cas. » Ce coup çi d’accord avec vous.

    Curieux cette fatalité qui poursuit nos vieux gradés. Pétain, bien durant la première guerre mondiale, dépassé (je crois qu’il avait l’excuse de son grand âge) durant la seconde. De Gaulle, héros de 40, traître en Algérie....


    • Traroth Traroth 22 avril 2010 21:57

      Non, c’est simplement que la France n’avait aucun besoin d’être sauvée, comme l’avenir l’a bien montré !

      Les peuples ont le droit à l’autodétermination, et les habitants de l’Algérie, à l’évidence, ne voulaient pas être français. De quel droit avons-nous cherché à les contraidnre ?


  • stephanie stephanie 22 avril 2010 16:58

    Entre deux maux, il faut choisir le moindre !
    .
    Je ne veux pas devenir cette purée que décrit si bien Pierre Hillard.
    Si vous ne savez pas de quoi je parle, écoutez et regardez ses vidéos : l’avenir qui vient est noir, très noir :(((


  • Dzan 22 avril 2010 19:18

    Le général Germanos peut-ètre ?

    Le sabre et le goupillon, sont les 2 plaies d’une démocratie.


    • JL JL 22 avril 2010 19:21

      « Le sabre et le goupillon » est une expression qui n’a pas sa place dans une vraie démocratie ! 

      Il se dit vraiment n’importe quoi sur les blogs !  smiley


  • R-sistons R-sistons 22 avril 2010 20:07

    Le Gl Cuche, par exemple. Pour rendre le pouvoir au peuple, à la République, à la démocratie... le temps de faire un bon nettoyage de la clique de parvenus sans scrupules, qui se servent, contrôlent tout, et cassent tout ce qui fait la France (les Généraux respecteront la France, eux, et ce ne serait que provisoire, et au moins on ne se vautrerait pas dans la boue comme maintenant). Normal, ils n’aiment pas notre pays ! Le Grand capital (et ses sbires ou ses valets) est apatride. Pas les généraux. Is sont les seuls à pouvoir se faire respecter, revêtus de leur autorité. Si on a Sarkozy un an encore ou après 2012, il n’y a plus de France. Stephanie a tout compris. Eva 


    • Traroth Traroth 22 avril 2010 21:59

      Un putsch militaire pour se débarrasser d’une chiure comme Sarkozy ? Vous avez perdu les pédales !


  • COVADONGA722 COVADONGA722 22 avril 2010 20:17

    diplomée de journalisme , une licence en lettre ,
    et devoir vous rappeler l adage
    Cedant arma togae : Ciceron « des devoirs »

    les peuples meritent ce qu ils veulent bien endurer de leurs dirigeants , que le peuple se souleve , l approbation de l armée sera sa passivité mais la place des militaires
    est dans les casernes quand ils en sortent c est que la Republique n est plus

    covagonda ex s/off


  • chlegoff 22 avril 2010 20:39

    Je partage vos craintes et comme vous je suis attaché aux valeurs du programme du Conseil National de la Résistance. Il ne faut pas se tromper d’époque. La guerre que vous évoquez a déjà commencé. Il s’agit d’une nouvelle forme de guerre.

    Les guerres du XXIe siècle usent d’autres moyens, beaucoup plus perfides et sophistiqués :

    - leurs armes sont les médias, les campagnes de propagande, les opérations de désinformation, les manipulations psychologiques, les actes terroristes à la paternité douteuse ;

    - leurs cibles sont les cerveaux de chaque individu, leur mise en conditionnement pour accepter des évolutions et des prises de contrôle souvent bien plus totales que ce à quoi parvenaient les guerres classiques d’autrefois.

    Bien que les actions du Général De Gaulle eussent été remarquables, il ne faut pas oublier l’armée des ombres qui agissait sous ses ordres. Il ne peut pas y avoir d’homme providentiel, seul une prise de conscience collective permettra à la France de se libérer du piège dans lequel elle s’enferme depuis quelques décennies. Votre article participe à cette prise de conscience, soyez-en remercié.


  • BOBW BOBW 22 avril 2010 20:41

    Bravo Laplote, Bravo Eva : Les Militaires et la Police doivent être au service du peuple et non les nervis du Roi,comme l’étaient les « Sbires du Cardinal ».
    Si la dictature se précisait et s’accentuait ils devraient choisir courageusement leur camp contrairement à la Wermacht et la Lutwaffe dans la triste aventure passée du Reich. :->


  • eric 23 avril 2010 06:52

    Sympa ! . Enfin une idée nouvelle et démocratique : ? Un putch militaire pour ramener à la raison le totalitarisme français et sauver la démocratie iranienne.
     Mais en réalité il y a un précédent, cela rappelle les mâles accents de l’appel du parlement Chilien au Général Pinochet pour sauver la démocratie face aux transgressions à répétition de la constitution commis par Allende. Comme quoi, difficile de faire du neuf en politique.
    Mais ça peut marcher, après tout Pinochet aussi était nommé par Allende qui lui accordait une grande confiance...Et puis, après nous pourrons bénéficier de l’assistance Iranienne pour développer nos pratiques démocratiques. R- sistons en burqua sur les photos de ses blogs.....


  • Internaute Internaute 23 avril 2010 09:59

    Vous écrivez « La France ne doit pas être un Etat communautariste. » Je suis bien d’accord mais avec 10 à 15 millions d’africains sur notre sol que proposez-vous ? Il n’y a que deux voies.

    La première est le reflux progressif, ce qui demande des mesures discriminatoires immédiates afin de rendre le Sahara plus attrayant que la République Islamique de Seine Saint Denis. On pourrait prendre un raccourcis militaire comme l’ont fait les algériens pour mettre à la porte des algériens à la peau blanche établis en Afrique depuis 5 générations (les pieds-noirs). Ce ne serait qu’un juste retour des choses.

    La seconde est le partage de notre territoire en deux où les français auraient une partie qu’ils gèreraient de plein droit. Avant d’en arriver là il coulera de l’eau sous les ponts.

    Je ne crois pas à la voie assimilatrice qui par un coup de baguette magique ferait communier dans une même foi républicaine des français qui auraient perdu leur pays avec des nouveaux venus qui accepteraient de perdre leurs us et coutumes. Par conséquent on est dans le communautarisme et on va y rester jusqu’à une lente dilution de part et d’autre qui prendra des siècles. La burka est là pour durer et ce ne sont pas les rodomontades du président qui changeront quoi que ce soit. Entre temps, notre civilisation aura disparu ainsi que les droits de l’homme, la culture, AgoraVox, la francophonie et tout ce que vous aimez bien en France.

    S’il faut faire appel à l’armée, dans un premier temps ce doit être pour défendre notre territoire de l’invasion. Ce n’est pas en Afghanistan qu’il faut la placer mais à Ceuta et Mejilla au côté des espagnols, à Lampeduza pour soutenir l’effort de la démocratie italienne et en Corse pour tenir nos plages comme à Dien-Bien-Phu (cette fois, l’armement est en notre faveur).

    Finalement, votre comparaison avec de Gaulle n’est pas à propos. Les circonstances exceptionnelles étaient propices à l’apparition d’un homme exceptionnel. Si vous cherchez le coup d’état il faut miser sur les colonels. Les généraux sont trop grassement traités par le gouvernement pour prendre les armes contre lui.


  • Dzan 23 avril 2010 11:06

    On peut se dire qu’en France
    On se trouve à l’abri
    Les Pinochets en puissance
    Y travaillent du képi.
    J.Ferrat.

    Calmos, je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais là, je vous plusse.
    J’en viens à craindre pour notre pays.


  • @distance @distance 23 avril 2010 12:28

    faut-il rappeler qu’un « coup d’Etat » est un renversement du pouvoir par la force des armes de façon illégale et brutale.

    Et que, contrairement à une « révolution » voulu par le peuple, le « putsch » se fait contre l’avis du peuple.

    l’antiaméricanisme réactionnaire de cette dame est grotesque
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille


    • BOBW BOBW 23 avril 2010 17:57

      @distance

      « l’antiaméricanisme réactionnaire de cette dame est grotesque »
      Eva R-sistons ne manifeste aucun antiaméricanisme mais plutôt un réalisme sincère effectif confirmé par quelques faits historiques et d’Actualité :
      -Massacre ,extermination massive dans de véritable camps de concentrations imposés , les « Réserves » par les USA de son propre peuple : les Indiens.
      - Les incidents du golfe du Tonkin les 2 et 4 août 1964:Prétexte d’une soi disant attaque de canonnières nord-vietnamiennes pour entrer en guerre avec le Nord-Viet-Nam et mener aussi une guerre d’extermination avec des atroces bombardements dont le napalm et les bombes à fragmentations ou au phosphore (Revoir le trés bon documentaire de la chaîne télé Arte« L’homme qui a fait tomber Nixon » qui vient de passer et qui sera probablement de nouveau à l’affiche)

      -Envahissement et guerre contre l’Irak et Sadam Hussein(dictateur qu’ils avaient aidé à mettre en place) avec des prétextes faussés et erronés ,ainsi que l’occupation qui n’a toujours pas cessé.

      -Complicité avec Israël dans la guerre de Palestine et co-responsables du massacre de Sabra et chatila par leur passivité hypocrite.

       - Guerre en Amérique du Sud
      - Organisation de laTentative d’envahissement de Cuba :-débarquement de la baie des Cochons le 15 avril 1961, pendant laquelle les opposants à la révolution cubaine débarquèrent avec l’aide matérielle de la CIA pour renverser le régime castriste à Cuba.

      (Che Guevara en 1967,en Bolivie est capturé et exécuté sommairement par l’armée bolivienne entraînée et guidée par la CIA [Wikipédia])
      -Participation à la dictature sanglante du Chili et à la mort de Salvador Allende(Avec le soutien de la CIA et de Agustín Edwards Eastman, le coup d’État du 11 septembre 1973 mené par Augusto Pinochet mis fin à son mandat par la force en renversant son gouvernement pour instaurer une dictature militaire.[Wikipedia]

      Actuellement Guerre en Aghanistan avec l’Otan et la complicité de gouvernements européens(Enrôlement et participation de militaires anglais et européens, malgré l’opposition des opinions publiques)

      Ces derniers temps pressions et menaces d’interventions contre l’Iran et la Corée du Nord.
      (voir la ressemblance avec le scénario organisé par la CIA et l’entourage du président Lyndon Johnson pour prétexter l’entré en guerre contre le NVN en 1964 )et la récente affaire du naufrage du bateau sud coréen.


  • oj 23 avril 2010 12:33

    Article minable......un des plus con qu’il m’ai été donné de lire sur ce site

    Et pourtant des aneries y en a eu à lire....

    En appeler à un putch.....nous assimiler à une république bananiére

    Ce site ressemble de plus en plus à une déchetterie en laissant paraitre des immondices pareils 

    Certains doivent manquer de vocabulaire ou abuser du petit blanc le matin au lever.

    C’est un des problemes des blogs ou l’insulte coule a foison ce que la plupart de leurs auteurs ne se permettraient certainement pas cela de visu.

    Apres lecture transversale de différents blogs, j’ai pu remarqué qu’il n’est meme plus possible de citer un nom connu, sans qu’un ’initié de l’ombre’ ne fasse ressortir de son contexte un mot de la dite personne lui permettant de se répandre en insulte.

    Cet article qui lui n’est pas un condensé d’insultes, je l’assimile a un appel a la conscience des citoyens pour reconsidérer ce qu"est la NATION et les règles de vie que nous devons nous donner car nous voyons, ici et a l’etranger, que les NATIONS, en effet, sont en train d’être laminées.

    Toute la question est l’estimation du seuil d’acceptabilité.

    Faut-il réagir maintenant et comment.

    Cette question s’est souvent posée dans des situations historiques mais elle se pose souvent dans le quotidien de chacun :

    sur la route , face a un chauffard qui double dans une situation dangereuse pour moi, est-ce que je donne un coup de volant et precipite ma voiture dans le fossé pour sauver ma vie mais occasionner des degats couteux qui ne seront pas remboursés ou bien ne fais rien ce qui suppose qu’en cas de choc frontal la chauffard sera puni et moi donc pris en charge mais peut-etre mort ou en mauvaise etat..

    c’est le dilemme permanent.

    Quant aux exécrables qui ne savent qu’aligner des mer... a co.. , de grace, infligez le malheur preignant du vide de votre existence ailleurs.


  • Immyr Immyr 23 avril 2010 12:33
     La France n’est pas attaquée, le monde n’est pas attaqué.

     Nous vivons la même histoire ancienne de la domination économique et culturelle d’une minorité sur une majorité, à l’aune des techniques modernes, de la mondialisation etc...

     Sarkozy n’est pas le mal. Ce n’est qu’un symptôme de notre temps. La cristallisation de cette domination en ce moment de l’histoire et dans notre pays. L’histoire du monde n’est pas fait de moments séparés, mais un continuum où nous voyons les mêmes luttes depuis probablement le début de la civilisation, sous des formes différentes.

     Argent, pouvoir, pouvoir, argent...

     Les acteurs sont les mêmes. Les réponses sont les mêmes. Il y a un problème dont il faut trouver un responsable : le gouvernement, les immigrés, les juifs, les musulmans, les ... Bien sûr que c’est plus simple de se débarasser d’un responsable visible que d’une idéologie dominante et invisible.

     On me reprochera de ne pas donner de réponse concrète. Faut-il céder ? Faut-il baisser la tête ? Faut-il se révolter ? Faut-il une révolution ? Je pense que plus qu’une révolution, il faut une éducation. Une formation des générations futures à une science des plaisirs simples et concrets (dans une lignée épicurienne).

    « Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale. » Nicolas de Chamfort (1741-1794) 


  • Iren-Nao 23 avril 2010 13:02

    J’ai pas pu tout lire des divagations de la Eve en menopause.

    J’aime nos vaillants mirlitaires, mais pour ce genre de plan oublions. C’est d’ailleurs mieux ainsi, nous ne sommes pas encore latinos bordel, juste un peu gris..

    Des comites de salut public qui razeraient gratos sont plus dans nos traditions.

    Qu’un sang impur abreuve nos sillons....

    Iren-Nao


  • kitamissa kitamissa 23 avril 2010 13:34

    on devrait pas laisser traîner la bouteille de Porto et une cigarette mal roulée à portée d’une dame ménauposée ....

    voyez les dégats que ça fait quand elle écrit un article ! smiley smiley


    • @distance @distance 23 avril 2010 14:30

      Kitamissa, je ne vois pas ce que viennent faire dans ce délire de cette auteure le porto, une cigarette mal-roulée et la « ménaupose » (ménopause) ?

      j’vais demander à maman !

      est-ce que l’ANDROPAUSE* - manifestations organiques qui se caractérisent essentiellement par une diminution de l’activité génitale - fait délirer certains messieurs sur Av ? (Morice, Julles, etc...) smiley


      * définition :
      http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/andropause-409.html


  • kelbo.khaos 23 avril 2010 18:03

    De kelbo.khaos
    Instructions (sans juges) aux vieilles ganaches (aux ordres, scregneugneu !) et aux gardiens (nommés par le général en chef) des institutions !

    Il en était friand de ces mots désuets et percutants, le deux-étoiles de Colombey-les-Deux-Églises ; pas le restaurant … le général-président, celui qui cumulait les fonctions de chef d’état, grand sauveur de sa Suffisance, et de Chef des Armées (de godillots), aujourd’hui rappelé en haut-lieu, comme Jeanne d’Arc, laquellei ... brûla de fidélité, à la France du roi de service, à l’époque, sanctionnée par l’évêque Cochon (déjà ?) adepte de la combustion spontanée à l’anglaise, qui fournit les bois de justice en fagots. le cagot !
    Comment pourrait-on faire appel à un garde-fou étoilé pour se préserver des errances de leur chef, dressé sur ses talonnettes, et républicainement , hiérarchiquement, leur donneur d’ordres.
    On a vu ce qu’a pu donner, en 1958, le soubresauts de quelques généraux félons, face à un chef d’état démocratiquement élu, galons et mégalomanie (je vous ai) compris.
    C’était un général-président-Zorro-des-Français, qu’il appelait « des veaux », le dévot. Et pour tenir le troupeau, foin d’un lasso ou du cheval de la Pucelle, mais un Service d’Action Civique, recruté parmi les professionnels des basses besognes (n’est-ce pas tonton Pasqua, n ’est-ce point feu Ben Barka, et beaucoup d’autres, ravis mystérieusement à notre …affection ?)
    Pour parfaire son goût de chef de cuisine, il fut le premier Grand Museleur des medias, soumis à sa botte (n’est-ce pas Peyrefitte-les-Grandes-Z’oreilles, de l’académie de la Compoction, ou bien Bonnet-d’Ane-de-l’Intérieur , et leur Zitrone-pressé-Monsieur-est-servi ?)
    Bref, sonner l’appel des professionnels étoilés du nettoyage pour museler le capitaine des pompiers, c’est prendre « les vieilles culottes de peau » pour des Petits Chanteurs à la Croix de Bois tendre ! On en claquerait les mâchoires de rire, d’autres, les talons, de nostalgie…
    Je propose une ligne de défense efficace : un rang de sabreurs montés sur teckels de combat la hauteur de la cible) un rang de retraités desoeuvrés et revanchards, armés de chassepots avec, en guise de baïonnette, un goupillon consacré, et, en arrière-garde, quelques balanceurs d’encensoirs diffuseurs de gaz de combat. Eventuellement, quelques janissaires intégrés et voilés, armés de croissants tranchants pour débiter le restes sur le champ de bataille.
    A nous les lendemains qui chantent…les vers de Rouget-de-l’Ile, sur un air de reggae, n’est-ce pas feu Gainsbarre ?
    Kelbo.Khaos


  • R-sistons R-sistons 23 avril 2010 19:09

     @BOBW

    Avis aux fans de l’Oncle Sam. Cette liste est un hors-d’oeuvre. On pourrait l’allonger à l’infini... plat consistant parlant par ex du Panama, du Chili, des essais de bombes sur les Japonais, etc Je vais sortir bientôt un article fracassant sur une partie de l’Histoire américaine méconnue qui à elle seule, justifierait tous les antiaméricanismes. Et le Prix Nobel de la Paix Obama, élu pour nous charmer pendant qu’il aggrave la politque bushiste, discrètement (la guerre, on n’en parle plus, allez voir mon nouveau blog http://no-war.over-bog.com, l’article la guerre n’existe plus, les Médias l’ont tuée, http://no-war.over-blog.com/article-la-guerre-n-existe-plus-officiellement-les-medias-l-ont-tuee-eva-r-sistons-45336169.html, la guerre est aussi présente qu’en Irak, mais on tue en silence, on spolie en silence), Obama, donc, multiplie les foyers de tension, plus que Bush : Afrique, Amérique latine etc. Bush avait laissé tranquille l’A. Latine ! Obama installe 7 bases en Colombie, Honduras etc .. il prépare l’attaque de l’Iran, de la Syrie http://no-war.over-blog.com/article-bruits-de-botte-syrie-menacee-par-usa-manoeuvres-de-l-iran-ormuz-49120771.html - et ensuite ?

    Je me demande plutôt comment on peut ne pas être anti-américain... Pour dominer les ressources, ils bombardent, ils tuent, ils privent les pays de leurs infrastructures, etc 

    Allons, allons, soyez réalistes, ne défendez pas l’indéfendable...

    Merci Bobw pour ce rappel bienvenu, cordialement eva


    • COVADONGA722 COVADONGA722 23 avril 2010 20:58

      bonsoir madame , intérréssant tableau et pas fondamentalement inexact des turpitudes
      yankee , mais le rapport ?avec votre appel au golpe,la longue litanie de galonnés voulant
      sauver la république en l ’etouffant est t’elle si courte ? que vos manuels ne s’en souviennent.Ce président calamiteux« avis personnel » à été elu , il est au plus bas dans les sondages et l ’opinon certes , mais comme rappelé par un intervenant votre appel
      valide ainsi furieusement à posteriori l assassinat de S Allende.


  • Arafel Arafel 24 avril 2010 14:57

    « C’était sa 123e interpellation ! A 15 ans ! Incendies volontaires, vols avec violences, etc., il a tout fait. Et il ne lui arrive rien… »

    Des loups ououh ! ououououh !
    Des loups sont entrés dans Paris
    L’un par Issy, l’autre par Ivry
    Deux loups sont entrés dans Paris
    Ah tu peux rire, charmante Elvire
    Deux loups sont entrés dans Paris.

    Le premier n’avait plus qu’un oeil
    C’était un vieux mâle de Krivoï
    Il installa ses dix femelles
    Dans le maigre square de Grenelle
    Et nourrit ses deux cents petits
    Avec les enfants de Passy... alors

    Cent loups, ououh ! ououououh !
    Cent loups sont entrés dans Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Cent loups sont entrés dans Paris
    Cessez de rire, charmante Elvire
    Cent loups sont entrés dans Paris.

    Le deuxième n’avait que trois pattes
    C’était un loup gris des Karpates
    Qu’on appelait Carême-Prenant
    Il fit faire gras à ses enfants
    Et leur offrit six ministères
    Et tous les gardiens des fourrières... alors

    Les loups ououh ! ououououh !
    Les loups ont envahi Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups ont envahi Paris
    Cessez de rire, charmante Elvire
    Les loups ont envahi Paris.

    Attirés par l’odeur du sang
    Il en vint des mille et des cents
    Faire carousse, liesse et bombance
    Dans ce foutu pays de France
    Jusqu’à ce que les hommes aient retrouvé
    L’amour et la fraternité... Et alors

    Les loups ououh ! ououououh !
    Les loups sont sortis de Paris
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups sont sortis de Paris
    Tu peux sourire, charmante Elvire
    Les loups sont sortis de Paris
    J’aime ton rire, charmante Elvire
    Les loups sont sortis de Paris...
    Les loups...
    Les loups...
    Les loups...
    Les loups...
    Les loups, les loups. les loups...
    Les loups...
    Les loups...


  • Clojea CLOJEA 25 avril 2010 12:17

    L’armée n’est pas et n’a jamais été la solution, à part pour ensanglanter le paysage. Depuis la nuit des temps, si l’armée avait été une solution à une crise politique, ça se saurait. Quand l’armée prend le pouvoir, ça s’appelle un coup d’Etat, et après vogue la galère. Quand au Général de Gaulle, tant adulé par certains, il a quand même quelques casseroles, notamment une gestion exécrable de l’Algérie, une quasi désertion en 1940, et il a gracié et ramené sur le sol français le communiste Maurice Thorez, déserteur et parti en Russie. (la raison invoquée est que De Gaulle voulait ramener l’ordre dans le sud ou des anciens résistants communistes faisaient grand tapage... Thorez n’a pas ramené l’ordre du tout et Staline a été très content de s’en débarrasser). S’en oublier l’assassinat mystérieux de Giraud, concurrent à de Gaulle. Septique je suis, et septique je resterais sur le « grand De Gaulle ». Qu’il ait bouté les américains hors de France en mettant l’OTAN dehors, soit. Les Ricains après la guerre ont fait du business en Europe, mais de toute façons les Russes ont fait pire en annexant la moitié de l’Europe. 80 ans de joug communiste pour les pays de l’Est, on peut voir aujourd’hui le résultat et là ou certains de ces pays en sont aujourd’hui. Les accords de Yalta ont été un massacre total, Roosevelt étant incapable et malade à l’époque, Churchill très malade lui aussi et un Staline rayonnant. 

    Surtout pas l’armée au pouvoir, jamais.

Réagir