mercredi 2 novembre 2016 - par Christophe Bugeau

Après 2017 : le fossé s’agrandit entre les politiques et la réalité

Alors que la primaire des républicains tourne à la lutte d’ego et que le PS finit d’agoniser lentement, le monde continue de tourner (mais sans nous). Quel que soit le gagnant de la prochaine présidentielle, il aura à faire face à de nombreux défis aussi bien nationaux qu’internationaux et l’on peut légitimement se demander si notre classe politique en a bien conscience ? Le fossé entre nos dirigeants et les français s’agrandit, mais il s’agrandit aussi entre la classe politique et la réalité !

Le problème est surtout l’incapacité de nos politique à comprendre notre monde et à proposer des pistes face aux nombreux enjeux qui s’annoncent : sur le plan européen, le Brexit a montré que l’Union Européenne agonise et la solution qui relève de l’autisme est donc : il faut plus d’Europe ! Gageons que lorsque l’Euro aura à faire face aux mêmes problèmes, la réponse sera la même.

Alors que la présidentielle américaine touche à sa fin, nos politiques sont trop intéressés par leurs petits jeux pour s’en inquiéter. Pourtant cette élection est sûrement la plus importante depuis longtemps car elle marquera une rupture quel que soit le vainqueur : si H. Clinton l’emporte, les chances que l’Amérique redevienne menaçante en politique étrangère sont fortes. Mme Clinton est un faucon, elle n’est ni Barack Obama, ni Bill Clinton, la politique américaine risque de connaître un tournant dur. Quant à D. Trump, il n’a pas caché son intention de rendre la priorité aux Etats-Unis, ce qui signifie, un certain isolationnisme, d’où un problème pour les pays européens qui se reposent d’abord sur le grand frère américain !

Enfin, peut-on ignorer la montée en puissance de la Chine et de l’Asie en Général ? La première est devenue la première puissance économique et industrielle du monde inaugurant ainsi une nouvelle ère internationale qui en Asie prend mauvaise tournure : les conflits en Asie de l’Est et du Sud-Est deviennent de plus en plus probables.

Sur le plan intérieur, nos politiques sont en décalage total, alors qu’ils savent bien que nous avons en réalité 6 millions de chômeurs, certains prétendent à gauche que ce dernier a baissé grâce à des artifices que sont les formations et les radiations d’office. Et à droite certains prétendent même avec une croissance faible revenir au plein emploi en seulement 5 ans !!!!

Quant au problème croissant que représente la montée de l’immigration (qu'elle soit légale ou clandestine), l’on y répond par des invocations aux grands principes plutôt que par le contrôle aux frontières et l’expulsion des immigrants clandestins.

Pendant ce temps-là, nos concitoyens effarés regardent la montée des périls sans trop y croire : le nombre de musulmans « radicalisés » fichés S est passé de 4000 en 2014 à 8000 en 2015 et maintenant à 15 000 ! Quant au nombre de personnes arrêtées pour entreprise terroriste, elles étaient 300 fin août, et 355 fin septembre. Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour se douter que les vagues d’attentats vont reprendre rapidement, surtout lorsque l’Etat islamique aura fortement reculé en Syrie et que les Djihadistes commenceront vraiment à revenir !

Nous sommes désormais à un tournant historique pour notre pays : notre classe politique de manière claire n’est pas prête à y faire face. Espérons tout de même que du chaos naitra un nouvel élan qui permettra à notre pays de se relever, ce qu’il a fait à mainte reprise dans le passé !  



17 réactions


  • Alpo47 Alpo47 2 novembre 2016 17:46

    En fait, notre avenir dépend bien plus du résultat de la présidentielle américaine que ... de la notre. Si « la folle » est élue aux USA, il est très probable que notre avenir sera très compromis.
    Si non, c’est PEUT ETRE jouable.
    Quand au « guignolo » qui sera élu chez nous, il fera comme les autres ... il exécutera les instructions du vrai pouvoir financier.


    • Alren Alren 3 novembre 2016 12:11

      @Alpo47

      Quand au « guignolo » qui sera élu chez nous, il fera comme les autres ... il exécutera les instructions du vrai pouvoir financier.

      Pas si le président de la république est Jean-Luc Mélenchon : les « guignolos » le savent bien et c’est pourquoi le vrai mot d’ordre de ceux-ci est : « Tout sauf le programme de la France insoumise » comme ils disaient jadis : « Plutôt Hitler que le Front populaire ».

      Actuellement les « presstitués » se raccrochent avec les ongles à l’espoir que les élus communistes soient assez stupides pour ne pas donner à JLM les 230 signatures qui lui manquent.

      Ceux-ci, comme tous les Français, seront avec cette élection comme un train à un aiguillage : s’ils prennent la mauvaise direction en refusant leurs signatures ce sera comme s’ils votaient pour un « guignolo » et ils se trouveront dans cinq ans encore plus mal qu’aujourd’hui tant pour leur vie personnelle que pour leur parti.

      Pierre Laurent et le Comité central ont ainsi une responsabilité indirecte mais lourde dans l’avenir de leur patrie que n’ont pas connu leurs prédécesseurs.
      Auront-ils assez de lucidité et de fair-play ou resteront-ils de médiocres apparatchiks, de « permanents », accrochés à leurs petits mandats électoraux concédés par un PS méprisant ?
      Vous le saurez bientôt !


    • Le421 Le421 3 novembre 2016 19:04

      @Alren
      To-ta-le-ment exact !!

      D’ailleurs, en supposant que le deuxième tour des présidentielles serait (impossible, mais...) Le Pen-Mélenchon, le PS n’appellera certainement pas à voter Mélenchon. Le masque tombera de fait.


  • gogoRat gogoRat 2 novembre 2016 17:48

    C’est pas seulement un problème de casting, limité aux « politiques », mais certainement, plus profondément un échec des idéologies dominantes et faussement antagonistes !
     (Droite contre Gauche ? ; Libéralisme-capitalisme contre communisme-socialisme contre extrémismes ?)
      
    Comme l’illustre cette remarque :
     " nos politiques sont en décalage total, alors qu’ils savent bien que nous avons en réalité 6 millions de chômeurs, certains prétendent à gauche que ce dernier a baissé grâce à des artifices que sont les formations et les radiations d’office. Et à droite certains prétendent même avec une croissance faible revenir au plein emploi en seulement 5 ans !!!"


    • gogoRat gogoRat 2 novembre 2016 17:49

      Un fait-divers nouveau dans l’Histoire mérite qu’on s’y attarde :
       ceux qui jusqu’ici opposaient procédurièrement aux mécontentements citoyens leurs contentement statutaire de robots obéissants, se prennent maintenant oser à manifester !
       
       Désormais, plus rien ne pourra être comme avant !! ... si jamais les donneurs de leçons sont capables d’un minimum de cohérence honnête ?

       Le mélange des genres idéologiques avec d’un côté des statutaires-bien-pensants et de l’autre des grouillots-assimilés-capitalistes-arrivites-infoutus-de-passer-les-concours-et-jaloux-aigris-ou-arrivistes ... est sur le point de tourner à la mayonnaise qui ne prend plus !


  • Doume65 2 novembre 2016 18:42

    « La [Chine] est devenue la première puissance économique et industrielle du monde inaugurant ainsi une nouvelle ère internationale qui en Asie prend mauvaise tournure : les conflits en Asie de l’Est et du Sud-Est deviennent de plus en plus probables.  »

    J’ai du mal à comprendre pourquoi le fait que la Chine soit la première économie du monde entrainerait automatiquement des conflits en Asie. A part le Japon avec qui la Chine a depuis longtemps des relations plus ou moins conflictuelles, les derniers conflits ont été initiés par les États-Unis qui voulaient une bataille au moins juridique entre les Philippines et la Chine. Le nouveau Président philippin s’est débarrassé de la tutelle de l’Oncle Sam (« fuck you », en gros) et tout est rentré dans l’ordre.


    • sls0 sls0 3 novembre 2016 00:45

      @Doume65
      La richesse US, c’est un peu eux est pas mal les autres grâce au dollar.
      Une Chine forte quid du dollar ? La richesse des USA ce sera leur production, pas de bol leurs outils de production grâce aux marchés financiers est délocalisé pour la plupart en Chine.
      La Chine était l’usine du monde, maintenant en plus elle est devenue un énorme bureau d’étude qui peut se passer des USA.
      Déjà pour un peu de pétrole il ramène la ’’démocratie’’. Un conflit avec la Chine pour y amener la démocratie ?
      Pour ce qui est d’un conflit, quand je vois les forces en présence, je ne donne pas les USA gagnants. Vous allez me dire que parmi les 58 sous-marins c’est surtout du diesel, c’est vrai.
      Le seul porte avion US qui ne peut pas trop approcher des cotes chinoises à cause de leurs missiles performants a eu la surprise de voir émerger un de ces sous-marins diesel 2-3 km devant lui dans les eaux d’Okinawa. La qualité principal d’un sous-marin c’est son silence, pas son moteur. Même avec des torpilles de la dernière guerre, 3 km, il est niqué.
      Les russes qui font une mauvaise surprise en mer noire avec leurs contres mesures, voilà les chinois qui à leur tour font douter les américains de leur supériorité sur les mers donc dans les airs. Franchement dépenser 600-700 milliards par an pour en arriver là, ça fait sourire. La majorité des militaires US morts c’est dû au suicide, bonjour le morale.
      Cerise sur le gâteau, je regarde de temps en temps les actualités US, je me rappelle un chaine de production d’armement US bloquée par une grève dans une usine de composants électroniques en Chine. C’est du style ’’prête moi ta massue que je te tape dessus’’ Au fait à qui ils obéissent les composants ? Les chinois ont déjà fournit à l’administration US des ordinateurs assez indiscrets.


    • Doume65 4 novembre 2016 11:00

      @sls0
      Intervention intéressante mais qui ne répond pas à ma question.


  • sls0 sls0 3 novembre 2016 00:04

    Quant à D. Trump, il n’a pas caché son intention de rendre la priorité aux Etats-Unis, ce qui signifie, un certain isolationnisme, d’où un problème pour les pays européens qui se reposent d’abord sur le grand frère américain !

    Ben quand ils sont dans leur phase isolationnisme, ils sont pas si mal.
    Wall Street mondialiste perd de sa puissance.
    Leur industrie tourne et ça fait des salaires et des consommateurs que l’on fournit.
    Ils ne s’impliquent plus dans notre soupe, on peut s’occuper de notre bien-être plutôt que le leur.
    Nos hommes politiques n’ayant plus à lécher les bottes auront peut être du temps libre pour faire leur boulot et appliquer nos demandes plutôt que celles de Wall Street via le gouvernement US.
    .
    L’Europe risque de ressembler plus à l’Europe sans le façonnage US, c’est les USA qui se reposent sur l’Europe et non l’inverse. OK nos politiques se reposent sur la politique US, une grande part de la richesse US est piquée à l’Europe qui est plus riche mais divisée. Les pays individuellement étaient plus forts que maintenant sous la bannière de l’Europe.

    Il me plait le programme de Trump en tant que non américain, comme américain il me plairait aussi. J’ai une impression de gagnant/gagnant, il faut donc un perdant, si c’est les marchés financiers ça ne me dérange pas de trop. Chaque terrien à déjà 10.000$* de dettes au dessus de la tête avec ces cons là.
    Pour Wall Street c’est pas trop ce qu’ils veulent la politique prévue par Trump, pour l’instant le 1% le plus riche ne possède que la moitié de la terre, il reste une moitié à piquer, avec l’isolationnisme, ce sera plus difficile, personnellement 10.000$ de dettes me suffisent, si en plus je dois encore plus payer ce qu’on me pique ça devient lassant.
    *C’est la somme de l’argent pourri qui circule divisé par le nombre de terriens, quand les sommes sont trop importantes je divise par le nombre de pigeons c’est plus facile ou assimilable pour moi.
    Il y a bien un jour ou il faudra payer l’addition. Quand je regarde le passé même proche, je connais les pigeons.


  • fred.foyn 3 novembre 2016 08:27

    De quoi demain sera t il « fée »..la question à deux balles ?

    La réponse est...droit dans le mur de la bêtise humaine pour quelques dollars de plus !
    Les politiciens sont la vitrine pour vous faire venir dans le magasin..des « Pantins » manipulés par ceux qui tirent les ficelles...On SOLDES..avant la déflagration générale qui mettra fin à la comédia del arte...
    Surpopulation et manipulation font les dindons qui votent pour des « courges »...

  • Buzzcocks 3 novembre 2016 10:36

    Cet article fait beaucoup de constats mais on cherche les solutions proposées. Ok, y a 6 millions de chomeurs et la droite et la gauche ne proposent rien de convaincant mais vous, vous proposez quoi ? Pour Les islamistes, idem, ok, ça sent mauvais et alors on fait quoi ?


    • gogoRat gogoRat 3 novembre 2016 13:45

      @Buzzcocks
       bien vu !
       Tout débat devrait chercher à être constructif
       
       Mais peut-être faut-il alors mettre les poings sur lazzy des réponses implicites cachées dans ce que vous reconnaissez comme constats.
       
       Si la mayonnaise se met à tourner (au vinaigre) et à ne plus prendre, cela ne laisse-t-il pas entendre qu’il deviendra de plus en plus urgent ... de ne rien faire ! 
       c’est à dire d’arrêter de ’travailler’ à ce qu’on ne cautionne pas, ou, pire, que l’on réprouve !
       
       Pour ce qui est des terroristes, soit garnements cherchant à faire les intéressants, à faire parler d’eux, soit désespérés eux/elles-mêmes terrorisé(e)s par leur propres vanité, le remède est le même : arrêter d’alimenter le buzz illusoire en leur laissant ainsi ressentir que notre propre vacuité ne saurait combler le dépit qu’ils ressentent du vide que leur renvoient les miroirs qu’ils cherchent à briser.


    • gogoRat gogoRat 3 novembre 2016 14:16

      « montée en puissance de la Chine et de l’Asie en Général ? »
       
       devant cela, devant le ’réveil’ de cet ex-« pays-en-voie-de-développement », il fallait bien s’attendre à ce que les autres ex-en-voie-de-développement cherchent à tirer leur épingle du jeu, ou, au moins à faire parler d’eux ( besoin de préciser ? de faire un dessin ?) avant une probable redistribution des cartes.
       ... en n’oubliant pas aussi que si l’Inde continue à se faire discrète, elle n’en reste pas moins non négligeable.
       Mais serait-il avisé de laisser croire à ceux qui s’agitent aujourd’hui que leurs propagandes peuvent être vues comme inspirées par un sentiment de sérénité offert(/imposé ?) devant tout l’Univers  ?


  • LE CHAT LE CHAT 3 novembre 2016 12:55

    la preuve que les politiques veulent rester entre eux , c’est que malgré la promesse de moi président , toujours pas un soupçon de proportionnelle pour que puisse émerger une véritable opposition à l’assemblée


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 novembre 2016 12:08

    «  »Alors que la primaire des républicains tourne à la lutte d’ego et que le PS finit d’agoniser lentement, le monde continue de tourner (mais sans nous). «  »


    Cette situation je l’ai résumée depuis les dernières fourberies de Chirac en 2002 ! J’avais alors conclu et rappelé des milliers de fois que le Pendule Politique Gauche-Droite était figé pour l’éternité et qu’il fallait s’en débarrasser et s’en libérer !

    Si aujourd’hui vous tous vous arrivez aux mêmes conclusions que les miennes à quoi bon alors de réchauffer la marmite et son contenu faisandée ? Passez à l’autre étape, celle que j’ai aussi proposée des milliers de fois !

    Monsieur Bugeau sans le « D » du Marécahal, avec la situation présente acceptée par tous, après 2017 les fossés ne s’agrandiront plus, ils seront tous submergés et il y aura un immense océan de médiocrité pour tout le monde !

  • JC_Lavau JC_Lavau 6 novembre 2016 10:56

    « d’où un problème pour les pays européens qui se reposent d’abord sur le grand frère américain ! ». Ah ?


    Remarque que oui en un sens : mon principal hébergeur est aux Etats, et mon gérant des noms de domaine aussi. Ils sont nettement moins chers que les fournisseurs en Europe.

Réagir