lundi 19 juin - par Jeussey de Sourcesûre

Après la majorité à 18 ans, la majorité à 16.55 %

Bon ben voilà, c’est fini ! Ouf ! Entre les primaires dézuns, celles dézautres, les casseroles, les affaires, la pyramide du Louvre et les derniers soubresauts des perdreaux abattus en plein vol, on va avoir droit à un peu de calme, histoire qu’ils puissent faire leur cuisine tranquille, sans avoir les gamins dans les jambes.

Les manques de représentativité du président, du gouvernement et du parlement ont été suffisamment analysés et dénoncés ; il est inutile d’en remettre une couche, ça ferait des épaisseurs…

Par contre, il serait intéressant de savoir vraiment pour qui les abstentionnistes auraient bien voulu voter !

Hier, le taux de participation à midi était présenté dans la presse sous la forme : « bons et mauvais élèves » : les bons départements étaient ceux qui avaient un taux de participation plus élevé que les autres (les mauvais). Et le plus « mauvais élève » était la Seine-Saint-Denis. Les calculateurs du FN en concluront peut-être que le taux d’abstentions est proportionnel au taux d’immigration ? Ce n’est pas mon point de vue. Un coup d’œil sur la carte montre que les campagnes ont voté davantage que les villes et que les quartiers résidentiels ont voté davantage que les quartiers populaires. Les circonscriptions les plus abstentionnistes sont celles où le PC était bien implanté. Le bassin minier du Pas-de-Calais a écouté le chant rauque des sirènes marines, mais le bassin sidérurgique a rejeté le miroir aux alouettes de Philippot. Ce n’est pas grave pour Pierre Laurent dont la seule remarque consiste à claironner que son parti a récolté plus d’élus qu’en 2012.

Mais le deuil des orphelins du PC est déjà bien avancé maintenant. Celui des cocus du PS commence. Il aura fallu une sacrée déculottée pour qu’ils comprennent que l’astuce forgée par Jospin pour emporter une majorité (faire coïncider présidentielles et législatives en inversant l’ordre) était en train de se retourner contre eux. Passer de 284 sièges à 29 représente 90% de perte ! Décimer une troupe, c’est tuer un soldat sur dix. Neuf sur dix, ça s’appellera désormais péhaissiser. Les pires des généraux n’auraient jamais osé aller jusque là. L’état-major du PS l’a fait.

Bien sûr, l’accession de REM au pouvoir est le résultat d’une stratégie et l’application à la vie politique des techniques commerciales de lancement d’un produit. Bien sûr, de gros moyens ont été mis en œuvre pour attendre l’objectif fixé par des groupes puissants et pas si occultes qua ça. Mais il ne faur pas imputer la responsabilité de cette situation aux bénéficiaires de la manœuvre, même si les dés sont pipés et le rapport de forces in égal. Les responsables sont ceux qui ont abandonné leurs vieux grognards dans la morne plaine de Waterloo en croyant qu’ils détenaient le pouvoir. Le vrai pouvoir n’a pas changé de mains depuis la troisième république : c’est celui de la bourgeoisie.

La seule et très maigre consolation, c’est que le cirque a plié son chapiteau… pour cinq ans ou plus si un gros orage tombait sur la caravane.



38 réactions


  • cathy cathy 19 juin 13:37

    « Par contre, il serait intéressant de savoir vraiment pour qui les abstentionnistes auraient bien voulu voter ! »


    C’est une blague ?

    • François Vesin François Vesin 19 juin 14:18

      @cathy

      « C’est une blague ? »

      Il ne semble pas, mais en revanche la « bonne blague »
      c’est de voter pour des représentants sans pouvoir et
      des partis pris à parti par le parti qui n’en fait pas partie,
      j’ai nommé les abstentionnistes...


    • Leonard Leonard 19 juin 14:22

      @François Vesin

      S’abstenir peut aussi se voir comme ne pas vouloir participer et cautionner la mascarade électorale.

      Voter c’est donner du pouvoir, et vu les représentants nous avons le droit de trouver qu’aucun n’était légitime de nous représenter...

    • cathy cathy 19 juin 14:30

      @François Vesin
      Pensez-vous qu’une chaise tient sans appuis sur le sol ? Certaines personnes ne semblent pas le comprendre.


    • François Vesin François Vesin 19 juin 14:58

      @Leonard


      C’est très exactement ce que j’exprime !
      La majorité des électeurs a refusé les beaux
      discours et les promesses qui lui laissaient croire
      que leurs auteurs avaient encore un quelconque pouvoir !

      La « mascarade électorale »  ne cache même plus qu’elle procède
      d’un dévoiement démocratique au profit de nos maître Bruxellois.


    • Leonard Leonard 19 juin 16:07

      @François Vesin

      Je me suis fourvoyé ;) désolé lecture trop rapide

    • Yvance77 Yvance77 19 juin 18:34

      @Leonard

      C’est exactement cela et c’est bien pour cela que jamais je n’ai voté dans cette dictature soft


  • petit gibus 19 juin 14:34
    Une image d’Epinal qui vole encore en éclats,
    celle d’une France révolutionnaire et humaniste style 1789

    Nous ne sommes qu’ une vieille nation conservatrice et individuelle
    qui pour se donner quelques petites sueurs froides virent ses vieux croutons
    pour les remplacer par une nouvelle génération qui ne rêve que de pouvoir
    se fringuer d’un costard trois pièces neuf
    à l’image de leur leader body build-gommé

    Courir derrière un libéralisme débridé pour que quelques uns s’en récupèrent des miettes 

    Quel triste bilan de cette comédie actuelle ! ! !



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juin 14:52

      @petit gibus

      1789 était une révolution bourgeoise qui avait essentiellement amené des gens de robe au parlement et institué un suffrage censitaire. Le pouvoir absolu du roi a rapidement été remplacé par le pouvoir absolu d’un aventurier auto-proclamé empereur et auto-couronné.Le premier était au service d’une aristocratie, le second au service d’une bourgeoise qui piaffait pour devenir rapidement « noblesse d’empire ».La deuxième révolution a été celle de 1848,qui a renversé la monarchie de juillet et établi la deuxième république en élisant ... Louis-Napoléon Bonaparte qui quatre ans plus tard se proclamera empereur comme son tonton et donnera à la bourgeoisie ce qu’elle attendait : l’enrichissement personnel légal, les dorures et les titres.La France révolutionnaire et humaniste a été inventée plus tard, par les hussards noirs de la troisième république qui ont fabriqué dans les manuels scolaires l’histoire qui les arrangeait, celle d’Ernest Lavisse.


    • petit gibus 19 juin 15:22
      @Jeussey de Sourcesûre

      Et oui il y a esprit révolutionnaire porté par un élan du peuple
      et récup de cet élan par quelques uns qui n’ont rien à foutre
      mais en profitent pour le détourner grâce à notre 5ème république 
      qui le leur permet 
      C’est pour quand une 6ème faite pour et par le peuple ?



    • UnLorrain 19 juin 15:30

      @Jeussey de Sourcesre

      Chance,pour moi, sur litteratureaudio j’ai pu mieux comprendre Bloy qui se desespere...Allez-y telecharger a partir du chapitre 55 si vous voulez...Leon detruit les revolutionnaires bourgeois,detruit meme Georges Sand smiley smiley ( vieille truie nommee Georges Sand ) detruit la presse,une bonne vingtaine de nom autour de lui,detruit le bourgeois mais ceci n est pas surprenant.

      En ce temps un autre auteur,extremement virulent,il ecrira une courte Feuille,le lectorat n’aura pas compris a qui s adressait le titre : Doit on le tuer ? Il sera compris plus loin,il s adressait a un certain Clem ou Clemenceau,qui fit tirer dans quelques manifestants comme le fera faire Thatcher sur des Irlandais. Clem etait alors president du conseil.


    • Christian Labrune Christian Labrune 19 juin 16:01

      @Jeussey de Sourcesûre
      Et vous, vous attendez quoi ? C’est bien de critiquer le passé, et je ne vois pas grand chose à redite à votre analyse du siècle des révolutions, encore qu’en un seul paragraphe, cette histoire-là soit un peu simplifiée (Lavisse ne s’y risqurait pas !), mais cela ne répond guère à la question « Que faire ? ».
      A mon avis - mais je peux me tromper - vous attendez le réveil des derniers damnés de la terre, et qu’ils nous fassent une belle révolution d’où surgira forcément le paradis sur terre. L’action sera enfin devenue « la soeur du rêve » , pour parler comme Baudelaire. Pourriez-vous quand même nous préciser un peu ça, qu’on rigole ?


    • Le Panda Le Panda 19 juin 16:07

      @Jeussey de Sourcesûre
      Bonjour,

      je ne partage pas tout à fait votre position pourquoi ?

      La détérioration des conditions de vie de la population entraîne des mouvements populaires en juillet 1789. A cela s’ajoute la crainte de voir les deux ordres « privilégiés » revenir sur leurs concessions. Le roi a en effet massé des troupes près de la capitale, mais s’il a beau expliquer que c’est pour prévenir des éventuels troubles populaires, une partie des députés et de la population y voit la menace d’un coup de force. Le matin du 14 juillet, des émeutiers pillent les armes aux Invalides avant de s’emparer de la Bastille pour récupérer de la poudre et des munitions. Cette place forte est aussi un symbole, plusieurs textes des années 1780 ayant contribué à noircir son image en présentant la forteresse comme un château de l’horreur. Le 17 juillet, après le rappel de Necker, Louis XVI ordonne le retrait des 20 000 soldats stationnant près de Paris et reçoit une cocarde tricolore des mains de Bailly, nouveau maire.

      http://www.philisto.fr/cours-36-la-revolution-francaise-1789-1792.html

      Par ailleurs lorsque l’on constate les pillages et les saccages de la majorité des lieux de cultes, e, détruisant sur le Chemin de Compostelle, la majorité de la culture de la France. La Cathédrale de Clermont-Ferrand construite sous Urbain II possède une salle des trésors qui démontre ce que certains vandales commirent comme actes barbares

      A suivre


    • non667 19 juin 16:10

      @Jeussey de Sourcesûre

      1789 était une révolution bourgeoise

      et les judéo franc mac dans tout ça ??????????????????
      comme en 14 , ? 39 ? 68 ?........2017 ?


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juin 16:12

      @Christian Labrune

      je n’ai pas vraiment envie de vous faire rigoler, vous savez !
      Nous n’avons pas les mêmes références, alors nous ne rions pas des mêmes choses.

    • Le Panda Le Panda 19 juin 16:12

      @Jeussey de Sourcesûre
      Bonjour,

      Dans mon article ici présent, il faut constater que la majorité des élus y compris le président de la République ne sont pas des élus du peuple, il y a des violations importantes de la Constitutions qui ont été commises je pense en parler dans mon prochain article. Mais les fautifs sont tous ceux qui ne se sont pas rendu aux urnes, alors pleurer pour pleurer le milieu rural a plus votez que les gens qui se disent instruit, mais il est loin d’être négligeable de poser la question. Ce sont les abstentionnistes qui sont responsables attention dangers.

      Cdt


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juin 16:14

      @Le Panda

      Quand vous faites un copié-collé, vous pourriez citer la source.

    • Le Panda Le Panda 19 juin 16:15

      @non667
      Bonjour, j’ai pulsé son article en modération et je le ferai encore au prochain, mais je partage pleinement votre position et je pose en commentaire, ce n’est pas un conte du petit poucet merci


    • Le Panda Le Panda 19 juin 16:16

      @Jeussey de Sourcesûre
      Vous avez mille fois raisons j’ai pose le lien et je vais le faire à nouveau si vous le voyez pas désolé lisez svp le commentaire jusqu’au bout merci


    • Le Panda Le Panda 19 juin 16:19

      @Jeussey de Sourcesûre
      Je vous le redonne mais calmez vous merci !

      http://www.philisto.fr/cours-36-la-revolution-francaise-1789-1792.html

      Par ailleurs lorsque l’on constate les pillages et les saccages de la majorité des lieux de cultes, e, détruisant sur le Chemin de Compostelle, la majorité de la culture de la France. La Cathédrale de Clermont-Ferrand construite pour la suite veuillez lire le commentaire plus haut.


    • François Vesin François Vesin 19 juin 23:10

      @Le Panda
      «  Mais les fautifs sont tous ceux qui ne se sont pas rendu aux urnes, »


      Et comme en plus ils sont majoritaires
      ils font passer tous ceux qui se croient encore en démocratie
      et qui ont voté pour les forces vives de notre beau pays
      pour des idiots utiles de l’Etat Maastrichtien...
      ce qui est pure vérité mais que l’on ne doit pas dire !!!

    • Christian Labrune Christian Labrune 20 juin 13:03

      Nous n’avons pas les mêmes références, alors nous ne rions pas des mêmes choses.
      =================================
      @Jeussey de Sourcesûre

      Moi, je suis homme à rire de tout. Dans le « tête-à-tête sombre et limpide / D’un coeur devenu son miroir », dont parle Baudelaire, je peux très bien, et sans difficulté aucune, rire de moi-même. C’est un don des dieux tout à fait précieux, et qui me préserve du spleen.
      Apparemment, vous en êtes privé, et je ne manquerai pas d’intercéder demain auprès de la BVM pour qu’il vous soit enfin accordé par une grâce d’en haut.


    • babelouest babelouest 20 juin 19:00

      @Jeussey de Sourcesûre
      Certes, il y eut bien une révolution à la fin du XVIIIe siècle : mais seulement entre le 10 août 1792 et le 28 juillet 1794. Révolution vite raccourcie avec ceux qui la portèrent (106 eurent leur vie tranchée ce jour-là, tant la bourgeoisie avait eu peur).

      Puis il y eut des tentatives comme celle relatée dans « Les Misérables » (enterrement du général Lamarque) et la Commune insurrectionnelle. Le reste ne peut guère porter le nom de révolutions. Tout au plus de coups d’États d’alcôve.

      De toute façon le discours de Siéyès du 2 septembre 1789 indiquait clairement que la France ne DEVAIT PAS être une démocratie.


  • Christian Labrune Christian Labrune 19 juin 15:45

    Par contre, il serait intéressant de savoir vraiment pour qui les abstentionnistes auraient bien voulu voter !

    Jeussay de Sourcesûre ;
    Je ne suis pas tous les abstentionnistes, mais j’en suis un, et je suis tout à fait disposé à satisfaire votre curiosité. Si vous voulez parler du cas d’UN abstentionniste, au moins, pour une fois, vous disposerez d’une source extrêmement sûre.

    J’avais plusieurs fois écrit dans ma correspondance privée, il y a quelques mois, que je ne voterais jamais pour un Fillon. Faute de mieux, je l’avais fait quand même aux primaires, malgré un programme économique et social sans imagination et tout à fait ringard. Mais sur la question de l’islamisme, il était plus clair que les autres, encore que ses complaisances vis-à-vis de l’axe Russie-Iran m’eussent paru des plus préoccupantes.
    Je n’ai pas voté aux primaires du PS.
    Malgré les casseroles, j’avais revoté pour Fillon aux présidentielles.
    Au second tour, j’ai voté pour Macron, la mort dans l’âme : programme aussi ringard que celui de Fillon, et plus dangereux puisqu’il est fait pour complaire aux Frères musulmans. La droite classique sait aussi par expérience jusqu’où il ne faut pas aller trop loin dans le domaine de l’exploitation de ceux qu’Arlette appelait les « travailleurs », qu’on peut toujours, comme Pompidou à Grenelle, trouver des accommodements avec la CGT. Le gouvernement de Macron s’affranchira de ces contraintes, avancera à la hussarde, et ce qu’il trouvera en face de lui, ce n’est pas la CGT avec son service d’ordre musclé dans les manifs, mais les sans-culottes des deux extrêmes, lesquels n’ont pas plus que les marcheurs la moindre idée des limites à ne pas franchir. Ca risque d’être saignant.
    Aux législatives, j’ai voté au premier tour pour le/la (?) candidat(e) de LR dont je serais incapable de dire le nom. Il ne restait plus au second tour, dans le 19e arrondissement, que la France Soumise et la bande à Macron. Je suis donc resté chez moi.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juin 16:10

      @Christian Labrune

      Merci pour ce témoignage bouleversant.
      Il a dû vous en coûter, car on sent bien toute la force de conviction qui vous anime.
      Je me suis abstenu au second tour des législatives pour la même raison que vous : au second tour, dans ma circonscription, il ne restait qu’un LR et une REM.
      Comme quoi les mêmes mécanismes peuvent être mus pour servir des combats totalement opposés.
      Remarquez bien que je me serais abstenu aussi en cas de présence au second tour d’un PS et d’un FN.
      Ah, mon vieux Labrune (vous me permettrez peut-être cette soudaine familiarité) il n’est pas si facile de séparer le bon grain de l’ivraie.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 juin 18:04

      @Jeussey de Sourcesûre

      Le problème, c’est qu’on est tous les deux dans la nouvelles majorité (les 57%) alors que nos opinons divergent. 

    • oncle archibald 19 juin 18:53

      @Jeussey de Sourcesûre

      C’est vrai qu’il est intéressant d’analyser l’abstention, auxquels on n’oubliera pas d’ajouter les votes blancs ou nuls, de façon à juger de la légitimité de l’heureux zélu.

      Par exemple à Marseille 4 eme circonscription il y a un mec qui vocifère que l’assemblée n’est pas représentative en raison de la très forte abstention.

      Juste il y a un hic ! C’est que le dit zeureux zélu il a pour sa propre élection bénéficié d’une abstention à hauteur de 64,22 %, aux quels vous voudrez bien ajouter 4,97% de votes blancs plus 1,82% de votes nuls, soit au total 71,01% de « gens » qui ont estimé que prout prout la Méluche on s’en bat les flancs, qu’il soit élu ou que ce soit Madame Corinne Versini ne changera rien pour nous.

      Voila voila voila .... Méditons mes frères sur les effets pervers des boomerangs !

      http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/bouches-du-rhone_13/marseille_13000#type=legislative&year=2017&circo=04


    • François Vesin François Vesin 19 juin 23:22

      @Jeussey de Sourcesûre


       et, dix verges, c’est énorme
      aurait confié Emmanuel...

    • François Vesin François Vesin 19 juin 23:33

      @Christian Labrune


      Tous ces « on »
      le premier « ..lon » !
      le second encore plus « ..lon » !!
      le troisième « cron » !!!
      le quatrième le sait « on » ?
      et enfin le bon
      l’abstention 

      Ce fut dur dira-t-on ,
      mais dieu, que ce fut bon 
      d’être enfin libéré de tous ces c... !

    • Christian Labrune Christian Labrune 20 juin 13:20

      il y a un mec qui vocifère que...
      =======================
      @oncle archibald

      Se moquer ainsi de Jean-Luc, je ne trouve pas cela bien charitable ; une pareille cruauté ne vous honore pas. Si tous les demeurés étaient capables du miracle de recueillir autant de suffrages que lui à une élection, peut-être qu’on ne remarquerait même pas si immédiatement la vacuité de leurs étages supérieurs.

      Pour une fois qu’un handicapé, dans notre société très inégalitaire, et dans une compétition où il est en rivalité avec des gens « normaux », parvient à faire illusion sur ses capacités, je pense qu’il faut saluer la performance.

      Vas-y, Jean-Luc, montre-leur bien tout que tu sais faire !!!


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 juin 13:38
      mais dieu, que ce fut bon 
      d’être enfin libéré de tous ces c... !
      ============================
      @François Vesin

      Vous êtes bien optimiste, me semble-t-il : la farce ne fait que commencer.
      Les rimes en « on » sont très nombreuses, et on a cinq ans pour s’amuser à faire des bouts-rimés. Si je ne craignais de voir surgir trop de vers dignes du mirliton, que j’aurais en horreur, je proposerais bien un concours.

      Quelques suggestions :
      caméléon- panthéon-contagion-religion-cochon-torchon-ganglion-pion-psaltérion-horion-centurion-embryon-histrion-tribulation-migration-reptation-portion-adhésion-attention.

      Beaucoup de noms des derniers candidats, et c’est un signe des dieux, riment très bien avec le mot fatidique en trois lettres que vous n’osez écrire.
      Au boulot !


  • TSS 19 juin 21:01

     « Si les elections servaient à quelque chose et avaient la moindre

     influence ,il y a longtemps qu’elles seraient supprimées... !! »

     Coluche.


    • François Vesin François Vesin 19 juin 23:20

      @TSS
       La citation originale est très proche :


      « Si voter changeait quelque chose,
      il y a longtemps que ce serait interdit »

      Ce a quoi Macron aurait ajouté :

      « Votez quand même 
      si vous ne savez pas pourquoi
      moi je le sais »

  • fred fred 20 juin 06:47
    Sur 47 millions d’électeurs, 29 millions sont contre Macron !
    Une vraie réussite en effet cette élection ?

  • Extra Omnes Extra Omnes 20 juin 07:52

    Le Monarc a oublié que le peuple (dont son copain dit « je baise le peuple ») ne l’oubliera pas.

    WikiLeaks confirme l’authenticité des documents.
    Le directeur des affaires générales de Macron et d« En Marche » , Grégoire Botton, écrit, sans ambages, « Je baise le peuple » et « je me masturbe au bruit de l’évier qui coule ».

    ....Que de poésie dans ces formules qui font reluire le Monarc

  • sleeping-zombie 20 juin 10:06

    Hello,

    Si tu veux faire une analyse de l’abstention, ça pourrait être pertinent de prendre aussi en compte le phénomène des non-inscrits.

    Par exemple, dans ma circonscription (la 10eme du Val de Marne), la gagnante a été élue avec 52% des voix au second tour. Avec 60% d’abstention.
    En prenant en compte l’abstention, ces 52% ne sont plus que 19.5% des inscrits.

    Là où ça devient rigolo, c’est que les inscrits sont 64 439, pour une circonscription de 130 000 habitants, ce qui devrait correspondre (grosso-modo) à 100 000 habitants majeurs.
    En prenant en compte les absentions et les non-inscrits, ces 52% ne sont plus que 12.5% des habitants.

    ++


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 juin 18:44

    La France continue sa descente sur une pente raide de la décadence ! 


    L’élection de Macron a démontré l’impossible redressement de la barre : Les Français adoptent le principe de la moindre action intellectuelle et physique. Ils confient leur destin à leur maître. Tout ce que la France disait des zzzarabes fatalistes lui est rendu abondamment ! 

    Jamais une élection en Afrique ou en Asie n’avait atteint ce niveau de médiocrité ni affiché des comportements aussi bas : En quelques jours les deux compartiments Gauche-Droite se sont vidés et ceux qui avaient trôné pendant des décennies sur le dos des Français ont soit déserté soit déclaré leur soumission à missieu Macron ! 

    Les valeurs de la France, dites-vous ...

    • microf 21 juin 11:58

      @Mohammed MADJOUR

      Entièrement d´accord avec votre commentaire, pauvre France...


Réagir