jeudi 27 juillet - par Gérard Faure-Kapper

Après plusieurs whiskys, l’avocat d’une grande banque se lâche au bar et balance tout

Par Gérard Faure-Kapper.

L'avocat d'une grande banque m’a expliqué au bar en face du tribunal d’instance dans le quinzième, comment les avocats des banques s’enrichissent en bloquant les procédures.

Dans le cadre de conflits contre les banques, on néglige souvent le rôle de leurs avocats. Au-delà de leur mission de défense de leur cliente, ils ont monté un système très astucieux et légal, pour gonfler leur facturation.

Explication.

Vous assignez votre banque en justice. Celle-ci va confier le dossier à son avocat. A charge pour lui d’établir des « conclusions », en général une dizaine de page, qui représente la défense de la banque.

Inutile de dire que celles-ci sont toujours les mêmes et que le seul travail de l’avocat est de faire du copié collé.

Ces conclusions, il doit vous les faire parvenir dans un temps raisonnable, disons une bonne semaine, avant la date d’audience. Vous avez ainsi le temps d’y répondre.

Or, systématiquement, je dis bien systématiquement, l’avocat va les remettre la veille, si ce n’est à l’audience.

Vous n’avez donc pas le temps matériel d’y répondre et vous demandez un report d’audience.

Report d’audience ? L’avocat de la banque facture de nouveau celle-ci (environ un millier d’euros).

Vous répondez aux conclusions et les transmettez à l’avocat de la banque. Celui-ci va établir un nouveau jeu de conclusion. Nouvelle facturation pour la banque.

Et ces conclusions, il vous les remettra la veille de l’audience. Nouveau report, nouvelle facturation.

Le contenu de ses conclusions ? Très souvent hors sujet. Puis la réponse à vos conclusions ? Il modifie une phrase ou deux, mais c’est un dialogue de sourd.

Pour prendre l’exemple d’une banque, nous en sommes à 7 jeux de conclusions. Le litige était de l’ordre de 10.000€ et je sais par une taupe que la facture de l’avocat est déjà de 16.852,40€. Les banques préfèrent se ruiner en avocat plutôt que de trouver un arrangement.

Ces informations sont précieuses pour l’APLOMB. Avec la cassation du 8 juillet 2014, nous changeons toute notre stratégie d’attaque. En multipliant les procédures, les banques se ruineront en frais d’avocat et devront payer à la fin.



7 réactions


  • baron 27 juillet 11:10

    Il existe des avocats marrons, une choseest certaine c’est au juge de s’assurer que les proceduressoient respecte etde memoire la loi prevoit un delai raisonnable pour donner les conclusions. De nombreuses lois sont imprecises, cela est certainement fait exprès puisque seule les plus riches peuvent se payer des procès ra !longes et de bons avocats capables de detecter les failles d’un dossier. Normalement, le juge doit surveiller la procedure, combien le font, beaucoup certainement mais pas assez.Comme très très peu de gens peuvent se payer un pourvoi en cassation ou le conseil d’etat, le resultat c’est que le plus riche gagne quand l’affaire n’est pas etouffé avant .

    Bon,voil[, c’est une loterie avec un lourd handicape pour les moinsbien lotis que je nomme à present les « impuissants » qualificatif qui convient bien à la majorite des « sans dents » qui souvent sont en plus des « sans couilles » à force de ramper, ca rape.

  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 juillet 18:25

    Très intéressant, mais pas trop surprenant de la part des banques. Vivement qu’on nationalise tout ça et qu’on retrouve notre souveraineté monétaire. Mais ça se fera après la révolution et sûrement pas avant smiley Le problème est que je ne vois pas venir de révolution. En attendant, félicitations pour votre combat qui fait concrètement avance le schmilblick !


    • Jean nemare Jean nemare 11 août 18:21

      @Luc-Laurent Salvador Vous inquiétez pas pour la Révolution : elle arrive, et les Français qu’ils le veuillent ou non, seront poussés à la faire avec ce que nos banksters avec l’aide de l’Oligarchie Européiste nous prépare : rien de moins que le blocage de nos comptes courants et le racket de notre argent durement gagné en cas de crise bancaire et de « bank run ». N’avez-vous pas lu l’article concernant la mise en garde d’Olivier Delamarche ? 


      C’est du racket et de la spoliation légalisée pure et simple, alors si les Français ( et les autres peuples de l’entreprise criminelle appellée « U.E » ) ne se révoltent pas en chassant du pouvoir nos élites anti-nationales et corrompues, ce serait à désespérer... 

      Je pense que l’automne va être très chaud sur le plan social en France... ca va castagner !!! 

  • QAmonBra QAmonBra 27 juillet 18:34

    Merci @ l’auteur pour le partage.


    Pour avoir affronté ce type d’avocat dans de nombreuses affaires relatives au droit du travail, opposant les salariés que je défendais à des employeurs, souvent des multinationales du BTP, je confirme vos propos sur leurs pratiques, notamment leurs manœuvres dilatoires répétées et jamais sanctionnées.

    Par ailleurs, j’ai visité votre site « l’aplomb » où j’ai découvert et bien aimé, entre autres, la citation attribuée à Caton l’ancien. . .

    • Kanok Kanok 28 juillet 15:08

      @QAmonBra

      Tout pareil, merci à l’auteur. 
      Votre commentaire est également très intéressant ! 
      Je subis en ce moment au prud’hommes les mêmes « lenteurs » et « lourdeurs » de l’administration judiciaire ... Oups ! Ah non en fait c’est à chaque fois des reports à cause des 2 avocats des 2 boites (intérim + etp utilisatrice) qui font du ping pong avec les conclusions. Ils transmettent aucune pièce sauf un vendredi 18h en lettre A/R pour une audience lundi 9h. 
      Et ils se présentent pas aux convocations mais il faut reporter car ils n’ont jamais assez de temps pour prendre connaissance du dossier ... l’été sur la plage j’espère qu’ils prennent des coups de soleil ces cons !

  • alanhorus alanhorus 27 juillet 23:20

    Mitterrand était avocat et Sarkozy l’est toujours.
    Il reste de la place en enfer pour les avocats du diable.
    http://lacaste3points.eklablog.com/la-mafia-maconnique-et-michel-baroin-a113146000


  • alanhorus alanhorus 27 juillet 23:29

    Et pour les whisky il en redemandait des nouveaux a chaque revelations ?
    http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-36413773.html


Réagir