lundi 2 août 2010 - par SEPH

Au juste, la délinquance c’est quoi et cela sert qui ?

La violence est le miroir de notre société. Quand au plus haut niveau ( grands patrons, banquiers, responsables politiques,....) s’enrichissent en payant des salaires ridicules, par des spéculations sur les ressources et sur la vie, par des détournement de biens sociaux ,... les gens trouvent cela plus où moins normal car ils sont d’accord avec le système libéral qui permet aux puissants de faire n’importe quoi, sans aucun risque ( les condamnations sont très rares), jusqu’à affamer la moitié de l’humanité.

Et bien si cela est normal pour les puissants , pourquoi les autres ne pourraient-ils pas en faire autant bien sûr dans la mesure de leurs moyens ( il est hors de question pour eux de pouvoir voler des millions ou des milliards). Dans ce cas on est dans la petite délinquance, quelle affreuse chose Madame : ils vont nous dépouiller, nous qui avons travaillé toute notre vie !!!!

Mais Madame, Monsieur vous vous êtes faites voler tous les jours :

 - par votre patron qui vous accorde un salaire ridicule par rapport à l’argent que vous lui faites gagner, 

 - par votre banquier qui vous a roulé en lui achetant des produits financiers toxiques et vous fait payer ses services à un coût exorbitant, 

 - par votre politicien de service qui détourne vos impôts pour faire des guerres pour le compte des milliardaires ou pour subventionner les possédants ,...

et en prime vous avez un chantage permanent à votre emploi, auquel il faut ajouter des angoisses pour vous soigner ou pour l’instruction de vos enfants car la disparition des services publics est programmé par le système libéral.

Sachez que les 500 grandes multinationales contrôlent 52% du produit social et détiennent davantage que les 133 pays les plus misérables. Dans le monde, au moins un enfants meurt de faim par seconde et un tiers de l’humanité ne mange pas à sa faim. Les riches sont de plus en plus riches : leur fortune a augmenté d’environ 40% l’année dernière.

Des riches toujours plus riches

 Des écarts de revenus indécents et un affichage arrogant de leur richesse caractérisent désormais les riches décomplexés par le tapage des média et des politiques.
Avant, ces gens- là avaient au moins la décence de ne pas cracher à la gueule des pauvres en étalant leur fortune. Paternalisme sans doute, mais ils avaient l’hypocrisie de faire semblant de compatir aux problèmes des plus démunis et ne traitaient pas de minables tous ceux qui ne pouvaient s’offrir une Rolex.

Même s’il est bien vu, parmi les milieux artistiques, de venir verser sa larme de crocodile à la télé, en signant un petit chèque déductible des impôts, comme la baronne d’antan donnait aux bonnes oeuvres, les libéraux continuent de sous-entendre que la richesse serait la juste rémunération d’un mérite supérieur. Hors magouilles, copinages, réseaux, mafias, chantages, renvois d’ascenseur et népotismes, bien entendu.

Vivant entre eux, les riches n’ont plus le sens des réalités.
L’Ile-de-France rassemble 39 % des foyers fiscaux percevant les revenus les plus hauts de l’hexagone. Ainsi à Neuilly, 6400 foyers fiscaux déclarent plus de 2 milliards d’euros. Battus au hit parade du fric par le 7ème arrondissement de Paris où 5675 foyers ont gagné 2,2 milliards d’euros.

Des chiffres à donner le vertige. Et se demander : mais que font-ils donc de tout ce pognon ? Même en roulant en Ferrari, en ayant un yacht de 20 mètres, des fringues super-mode et en bouffant de la langouste et du caviar tous les jours ?

D’après l’INSEE, la valeur du patrimoine moyen des 10% des Français les plus riches a plus que doublé en 10 ans. Malgré l’ISF qui ne semble pas beaucoup les perturber. Ainsi est-il passé de 296.000 euros en 1998 à 450.000 en 2003 et 700.000 en 2008. La bulle immobilière n’explique pas tout. Et tout le monde n’a pas perdu en bourse, non plus !

Des pauvres de plus en plus pauvre

Quant au patrimoine des 10% des ménages les plus pauvres, il est tombé durant le même laps de temps de 2100 à 1700 euros. Désormais, plus de la moitié des Français vivent avec moins de 1500 euros par mois.

Le nombre de taudis serait de l’ordre de 600.000 d’après la fondation Abbé Pierre. Environ 200.000 personnes habitent en camping à l’année. Plus heureux avec leur logement précaire que les 100.000 SDF officiellement recensés, dont une proportion croissante de travailleurs très pauvres.

L’insécurité est un bon rideau de fumée

Madame, Monsieur, les gros malins qui vous dépouillent en vous accordant quelques miettes dans le plus grand mépris ( vous n’êtes qu’un numéro pour eux : ils vous dépouille aussi de votre dignité ), ils vous mettent sous le nez tous les soirs sur le petit écran les rapines lamentables de la petite délinquance pour faire un écran énorme de fumée.

Alors Madame ou Monsieur, l’insécurité c’est quoi d’après vous ?

Vous la subissez en permanence , c’est pas celle des faits divers qui touchent une minorité de gens, mais celle qui façonne votre vie de chaque jour.

Pour ceux qui nous gouvernent, il faut foutre la trouille au peuple, ainsi il ne réfléchit plus et il devient malléable prêt à tout accepter. Ainsi en faisant perdre au peuple son esprit critique, il ne remettra pas en question le système qui le dépouille. Mieux, les gens seront prêt à se battre entre eux car celui qui est différent sera perçu comme un ennemi qui est la cause de ses malheurs. Le racisme, quelle belle invention pour mener les gens par le bout du nez.

Comment peut-on rendre responsable toute une communauté pour des actes commis par quelques uns de ses membres ?, C’est aberrant !!!

Quelle solution ?

 Pour résoudre le problème de la petite délinquance, il est indispensable que la société soit juste. C’est-à-dire que d’une part les délits commis par les puissants (Présidents de la République, ministres, banquiers, industriels, ,..) soient très sévèrement sanctionnés (c’est bien dans ce domaine où il faut durcir fortement les lois) pour l’exemplarité et la justice , d’autre part que la société ne produise plus des exclus, des chômeurs, des parias,... et offre aux jeunes une éducation et de réels moyens d’insertion professionnelle. Le sentiment d’injustice et le désespoir issus de la relégation sociale et de l’exclusion sont probablement les deux causes principales de la délinquance de la jeunesse actuelle.

Ce n’est pas en faisant des lois de plus en plus répressives pour les pauvres et en donnant une immunité de fait aux nantis que la délinquance diminuera bien au contraire. Non seulement les plus riches n’auront aucune raison de se gêner mais ils seront le miroir aux alouettes auquel viendront se fracasser les rêves des plus démunis.

Il est long le chemin de l’émancipation et de la liberté. Il est donc urgent de construire un société nouvelle avant d’être laminé par celle qui est actuellement dirigée par des prédateurs

Réveillons-nous avant que le jour fasse place à la nuit.



12 réactions


  • Alpo47 Alpo47 2 août 2010 11:21

    Notre société est totalement conçue pour profiter à une petite minorité. La grosse différence, par rapport à il y a 20/30 ans, voire bien moins, c’est que maintenant quasi tout le monde peut en faire le constat. Merci à Sarko et à ses outrances.

    Vous avez tout à fait raison de souligner que la justice, dont le SEUL but est de maintenir « l’ordre établi » est dure avec les faibles et faible avec les forts.
    Ainsi, rien d’essentiel ne change.

     Pour changer le système en place, chacun de nous (enfin, un certain nombre) va devoir s’impliquer et contribuer à construire une autre société.


  • liberta 2 août 2010 11:22

    @ l’auteur

    « Réveillons nous avantque le jour fasse place à la nuit »

    Je suis bien d’accord avec vous
    ,
    Avez vous la béatitude des médias hier nous relatant le mariage de la fille Clinton, avec un banquier juif ??????????????, et les badauds l’applaudir !!!!!

    Alors le réveil, c’est pas pour demain, !!!
    La « Servitude Volontaire » est encore en pleine expansion




  • slipenfer 2 août 2010 11:47

    Contribution
    un reportage qui décrypte les dérives de la politique sécuritaire en Françe
    Braves gens n’ayez plus peur en 5 parties

    2 Mondes, 2 Ordres, 2 Lois
    Ces dernières années ont vu s’instituer une divergence
    croissante entre d’un coté :
    l’ordre défini par la loi
    les valeurs humanistes prônées au public
    et de l’autre coté :
    l’ordre avéré dans la réalité
    les valeurs dictées par les nécessités du pouvoir
    et du profit économique.

    Le premier ordre, celui officiellement proclamé,
    s’applique au « monde d’en-bas » : le public, les citoyens ordinaires.
    Le second ordre, celui qui régit réellement la société,
    s’applique au « monde d’en-haut » : les détenteurs
    du pouvoir économique et les organisations ? La suite LIEN


  • fonzibrain fonzibrain 2 août 2010 12:38

    les gens betes préfère bloquer un arabe casse couille que sur nos élites qui nous anéantissent



    • ELCHETORIX 2 août 2010 14:32

      fonzi , les gens s’éveillent , et pour ma part je ne me trompe pas d’ennemis , ce sont ceux se la classe d’en haut dont un des milliardaires aurait dit s ; ’« il y a bien une lutte des classes et nousen sommes les vainqueurs » de WAREN BUFFET , je crois !
      RA.


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 2 août 2010 16:00

    Défendre « l’esprit d’entreprise », c’est défendre le patron contre ses salariés.
    Défendre le « droit à transmettre son patrimoine à ses enfants », c’est défendre les héritiers contre ceux qui travaillent.
    Défendre la « libre concurrence », c’est défendre le gros contre les petits
    Défendre la propriété, c’est défendre les propriétaires contre ceux qui n’ont rien.
    Défendre la « libre circulation des biens et des hommes », c’est défendre les patrons pakistanais contre les salariés français.

    Alors évidemment,... les héritiers-patrons internationaux propriétaires de mililards de capital, fatalement, ils sont mieux protégés que vous ou moi.


    • chuppa 3 août 2010 07:56

      Position stupide et réductrice !
      Si vous désirer revivre le grand rêve communiste s’est mal barré lol


  • Elisa 2 août 2010 18:37

    "L’État comprime et la loi triche ;
    L’impôt saigne le malheureux ;
    Nul devoir ne s’impose au riche ;
    Le droit du pauvre est un mot creux.
    C’est assez languir en tutelle,
    L’égalité veut d’autres lois ;
    « Pas de droits sans devoirs, dit-elle,
    Égaux, pas de devoirs sans droits ! »

    Cette strophe peu connue de l’internationale(Eugène Pottier , 1871) est aujourd’hui d’une brûlante actualité. Il vaut mieux être L. Bettencourt ou Woerth qu’un jeune du 9-3 pour ne pas être trop inquiété pour des actes délictueux.


  • Lord WTF ! FFDLFS AKA P$YKOTIK MAMBA 2 août 2010 19:09


    Délinquance, connais pas ! ici negro, on parle de bizz, de libre-entrepreneuriat !

    oh negro, t’as jamais lu Hayek et Bastiat ?   

     

    Papa Mamba, il répond à la demande : là ou il y en a ! y’a de la demande, y’a de l’offre : du bizzness ! free market ! pas de quoi en chier des nuggets !

     

    C’est le NWO, nigga ! pareil que Silvio, Sarko et Obama, e tutta la Santa Maffia

    nous aussi on donne dans le Liberal Ultra ! la Bizz Guerilla !

     

    Tu connais Schengen, l’OMC, chica ? libre-échange, libre-concurrence, libre circulation du ca$h et de la zetla !

    Oh faut vivre in real time, negro ! sors la tête du ghetto !

     


  • SEPH 3 août 2010 15:38

    Dans ce pays il y a un relent de racisme contre les immigrés,notamment les noirs et les arables, et contre l’islam, ceci permet de dévier les véritables problèmes : le chômage, la répartition des richesses, la justice sociale,.... Sarkozy et le FN savent qu’ils peuvent facilement enfumer les français sur l’immigration et l’identité nationale, et faire en sorte que tout « bon français » voit un délinquant potentiel chez celui qui ne lui ressemble pas.

    Ainsi ces manipulateurs d’opinion désignent un ennemi aux « bons français » ce qui permet d’occulter les turpitudes des gens de leur classe sociale pour mieux tondre la laine des « bons français ».D’ailleurs, Sarkozy dans ses dernière déclarations sur les délits concernant exclusivement les français d’origine étrangères va dans ce sens.

    Le PS, dont le passé colonial ne plaide pas en sa faveur, est par sa discrétion complice de cette honteuse manipulation en ne répliquant pas aux dernières déclarations de Sarkozy à Grenoble .Le PS laisse s’enraciner dans le cerveau des gens le bien fondé des propositions de Sarkozy, et par là celui du racisme. Comme à son habitude le PS s’oppose à Sarkozy sur la forme, rarement sur le fond. PS et UMP son d’accord sur le libéralisme ( le PS a dit oui au traité de Lisbonne qui en est la charte).


    Or aujourd’hui le libéralisme( ou le capitalisme) ne peut plus que se développer ou se maintenir que sur le fumier du racisme
    . Car idéologiquement il a du mal à cacher ses exactions sur la vie et sur la biodiversité, ses pillages des ressources, ses guerres impérialismes et son mépris des droits de l’humanité. Le capitalisme est par essence violent, il est le générateur de la délinquance.. Il se comporte comme un criminel, car il ne respecte rien pour que ses dirigeants pillent afin de s’enrichir.


  • SEPH 3 août 2010 23:07

    Une étude de la Fondation Rockefeller, publiée en mai dernier, promet une « Décennie du malheur ». :

     Un détail intéressant, le rapport de la Fondation Rockefeller mentionne le « fearmongering » (propagande de la peur) à propos du changement climatique et des catastrophes naturelles ainsi que les attaques terroristes à grande échelle comme « outil de contrôle des populations  ».

    Cependant l’étude affirme que la prospérité de l’élite mondiale et des plus nantis sera assurée : « La différence entre les nantis et les plus défavorisés sera de plus en plus grande. Les plus riches auront encore les moyens financiers de se protéger. Les quartiers privés et sécurisés fleuriront partout dans le monde. Ce seront des sortes d’îlots entourés de bidonvilles. (…) En 2025, il sera de rigueur non pas de construire une maison, mais bien une forteresse avec de hauts murs et protégée par du personnel armé provenant d’entreprises de sécurité privées ».


Réagir