mardi 30 avril 2013 - par Le421

AUTO-ENTREPRENEUR !! Pas si facile...

Bon !! C'est décidé...

Le marché du travail est ainsi fait que l'ambiance dans les entreprises devient carrément délétère. Les horaires sont élastiques (toujours dans le même sens !!), les brimades et incohérences quotidiennes et la paye ne suit plus. Avec le coup des heures supplémentaires qui se voient concernées à nouveau par les charges, ce qui, entre nous, aurait du être toujours le cas, la paye a diminué de façon conséquente en 2012...

Technicien électronique niveau ingénieur, je me suis recyclé au pied levé dans l'électricité bâtiment, seul secteur ou il y avait quelque embauche. Las, la déclaration fiscale de 2012 m'a remis les pieds sur terre, mon épouse fait des ménages et est au final mieux rémunérée que moi. Cela voudrait donc dire que je suis une grosse "buse" comme ne cesse de répéter mon patron quand je mets trois colliers rilsans à douze centimêtres d'espacement au lieu de dix dans le fin fond d'une vieille grange ou même les poules ne mettent pas le pied. Par contre, quand il y a un problème de programmation sur des cartes d'automatismes, je redeviens le "cador", seul dans la boite à connaître les arcanes de ces bêtes à chagrin, mais un simple remerciement n'est pas à l'ordre du jour.

Ceci dit, vu la conjoncture actuelle...

Alors, zou !! Il me reste quelques années encore à bosser et je vais proposer mes connaissances à ceux qui en auront besoin, je m'inscris comme auto-entrepreneur.

Très simple, je file sur le Net et là, direct, je tombe sur une de ces nombreux prestataires de services qui vous aident dans les démarches, moyennant la modique somme de trente euro. Somme modique, je paye. Je découvre aussi sec qu'ils ne servent strictement à rien, hormis proposer des aides de gestion hypothétiques dont je n'ai que faire. Bref, des gens qui ont trouvé le moyen de gagner des sous sans se fatiguer sur le dos des "zozos" comme moi en mal d'indépendance. Ca commence mal !!

Un dossier à remplir avec nom, prénom, date de naissance et... Copie de documents d'identité ou sont marqués mon nom, prénom, date de naissance !! La France adore ses papiers, plus elle simplifie, plus on coupe des arbres. Allez, c'est parti, une grosse enveloppe bien remplie, direction le CFE dont j'ai reçu l'adresse sur le site internet.

Trois semaines passent, quelques mails d'accusé de réception, puis, l'argument imparable : Je ne me suis pas adressé au bon CFE !! (Centre de Formalités des Entreprises précisément).

Bon !! Nouveaux documents à éditer et à remplir... Nom, prénom, date de naissance, copie des papiers d'identité ou sont notés... etc, etc !!

Beau courrier, un timbre de plus et en avant Guingamp !!

Trois semaines passent, un mail de plus après l'accusé de réception et... Il manque encore des papiers.

Devinez !! Nom, prenom, date de naissance, etc, etc... Encore, j'ai du bol, j'étais assez bon à l'école, toujours premier de la classe (si, si, c'est vrai !!) et j'ai bonne mémoire. Je me rappelle très bien de ces informations, ce qui ne semble pas être le cas de l'administration.

En tout cas, les semaines ont passé et aujourd'hui, je suis encore à devoir remplir des documents et à les poster demain, ce qui me fait écrire cet article pour tous ceux qui croient que c'est facile, ou du moins, qui le disent.

Par contre, il y a un point qui m'a marqué. ON VOUS DEMANDE A CHAQUE FOIS UNE INFORMATION QUI SEMBLE DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE. VOS BIENS SONT-ILS SAISISSABLES ?? Autant vous dire que la mise en confiance du téméraire qui ose vouloir voler de ses propres ailes et qui, comme moi à bientôt soixante ans, est possesseur de sa maison et d'un peu de terrain bien placé, fruits d'une vie de travail, ça calmerait plutôt les ardeurs !! Et ce n'est pas anecdotique, je m'étais inscrit comme artisan il y a bientôt vingt ans. Cela m'a coûté un bras en RSI et autres charges. Ils ont failli me mettre sur la paille, je donnais plus que ce que je ne gagnais. Heureusement, une petite pension militaire et les revenus de ma femme m'ont sorti de la misère noire. Je faisais du dépannage électronique grand public (télé et autres) et tous ces appareils sont devenus jetables, moi avec...

Finalement, en remplissant tous ces papiers ou à chaque signature on se livre un peu plus pieds et poings liés à une administration qui n'a qu'un objectif, vous piquer des sous pour se payer sur la bête, il faut avoir le coeur bien accroché et le moral au beau fixe pour oser se lancer à notre époque. Je vois, bien sûr, des jeunes absolument pas solvables se lancer dans l'aventure, et ce avec raison puisqu'un vieux proverbe dit que l'on ne tond pas un oeuf.

En tout cas, le système de l'auto-entrepreneur, si il tient ses promesses de ne payer des charges qu'en fonction du CA réalisé, mérite plus que les critiques incessantes de part et d'autre. La concurrence avec les entreprises classiques est peu justifiée, l'auto-entrepreneur ne peut pas, du moins ce serait se tirer une balle dans le pied, fournir par exemple du matériel au client pour une installation. Les prix, avec internet, sont connus de tous, et à moins de passer pour un escroc... En plus, il faut payer des charges sur le CA, donc sur les ventes également.

Je vais revenir à mes dossiers !! Et... Bon courage à mes futurs confrères !!



59 réactions


  • daniel paul 30 avril 2013 09:15

     Salut

    l’auto entreprise existe depuis des dizaines d’années dans les pays anglo saxon et autres...

    çà n’a rien apporté en terme d’ emploi...........

    le couillon de base bosse mais non pas plus que d’autres et sans filet et si çà marche le gros concurrent le coule et reprends sa clientèle ,voila comment çà se passe..

    et le couillon de base rendu à 60 ans se retrouve sans rien , aucune retraite ,couverture sociale et misérable..je connais très bien cette situation....


    • kalagan75 30 avril 2013 09:58

      vraiment n’importe quoi .
      Les auto-entrepreneurs , comme les autres , cotisent à la sécu , pour la retraite , etc ...


    • daniel paul 30 avril 2013 10:23

       je parle de ce statut qui existe depuis une cinquantaine d’années dans des pays comme ou je vis, l’Irlande, qui est le meme que celui en GB ,certes au delà d’un seuil on cotise, donc les bénefs passent dedans mais hélas arrivé a un certain age ,les promesses de retraite se sont évanouies,ainsi que la couverture sociale quasi inexistante..car ce qu’ils touchent ou rien c’est pareil..c’est l’esclavage volontaire , le but est la négation de la réalité du collectif et que sans le collectif on n’existe pas du tout,ceci a pour but de justifier le vol du collectif par une minorité pendant que le dit auto entrepreneur dont on se demande bien ce que seul il ferait ,ceci a aussi pour but de bien maintenir la haine entre les humains,d’installer cette compétition entre nous ,car pour voler le collectif il faut absolument diviser les gens par la haine de l’autre pendant ce temps le vrai fainéant, le banquier ou toutes professions purement intellectuelles eux ne foutent strictement rien du tout et touchent le jackpot en rigolant entre eux de ces idiots qui se crèvent à la tache pour
      leur apporter cette richesse en argent.....

      le seul intérêt de ce projet est de nier le travail collectif encore plus,alors que celui ci est ce qui produit tout ce qui est fabriqué..

      çà s’appelle de l’esclavage volontaire et c’est accepté pourquoi ? et bien parce que je pense moi aussi toucher le jackpot....certains naïfs pensent que c’est la solution que de participer au combat global pour la survie..OK.......c’est un suicide collectif et rien d’autre....tout à pour une grande maison, des voitures et des vacances chez les pauvres..

      Bref le neo conservatisme qui n’est rien d’autre que le système marchand de profit qui a échoué partout car il est toutes les guerres donc criminel essaye de se maintenir a flot et tire ses dernières cartouches..si ça vous tente pas de problems pour moi..


    • kalagan75 30 avril 2013 10:29

      ton modèle , c’est quoi ? le communisme ?


    • spartacus spartacus 30 avril 2013 12:59

      N’importe quoi.

      En Angleterre, un individu peut facturer sous un statut, à l’inverse de la France, celui qui facture ne paye rien en charges en dessous de £7500. 
      A partir du moment ou il y a facturation, il y a derrière travail, donc de l’emploi.
      La NHS (sécurité sociale) prend en compte l’indépendant, par contre dans ce pays l’assurance retraite est privée par fonds de pension.
      La cotisation volontaire à l’assurance retraite assure donc une retraite à celui qui a choisit ce statut en GB.
      Par ailleurs, à partir de 60 ans les médicaments sont gratuits pour tous en GB, et au delà de 60 ans il y a exonération de cotisation NHS pour les travailleurs comme les retraités. 
      A partir de 60 ans en GB, vous ne payez à charge que des assurances maladie complémentaires, pour les yeux et lunettes. Pas de sécu.

  • kalagan75 30 avril 2013 10:37

    non ! il dénonce un modèle !
    et je t’ai déjà que tu portais bien ton pseudo


  • foufouille foufouille 30 avril 2013 11:00

    c’est bien pour debuter, vu le faible CA


  • MKT 30 avril 2013 11:21

    Le statut d’auto-entrepreneur peut être intéressant si l’activité envisagée ne comporte presque exclusivement des charges variables et faibles au regard du CA.

    Dans ces conditions l’on peut rester en dessous du plafond de 33000€ annuels et espérer un net de l’ordre de 20000€ annuels.
    Compte tenu des rendements des caisses de retraites indépendantes, au final ce sera pas terrible.

    Ce qui veut dire que dans la vraie vie, ce statut est surtout adapté à des retraités qui veulent avoir un appoint en travaillant peu mais en facturant cher leur temps ou bien à des jeunes atypiques qui savent se contenter de peu.


  • subliminette subliminette 30 avril 2013 12:10

    Les cotisations ont augmenté de 3 points au 1er janvier dans le silence journalistique le plus assourdissant. Imaginez les syndicats si on faisait subir ça aux salariés ! Qel bruit dans le Landerneau !

    Les cotisations sont basées effectivement sur le C.A. Donc un électricien qui pose un convecteur qu’il a payé 2OO € dont, en gros 40 € de TVA va cotiser non seulement sur le prix d’achat du convecteur, sur sa main d’oeuvre, mais aussi sur les 40 € que l’état s’est déjà mis dans la poche.

    Il faut savoir aussi qu’un trimestre de cotisation retraite n’est validé que s’il atteint un certain niveau de cotisation. Si ce n’est pas le cas, tant pis pour lui. Ses cotisations tombent dans le pot commun et ne lui serviront jamais à rien. Autrement dit, lorsqu’il voit qu’il n’atteindra pas le niveau, il n’a aucun intérêt à déclarer ses chantiers.
    Les artisans, eux, cotisent sur une base minimum, donc ils cotisent même s’ils n’ont rien gagné. Faut pouvoir le faire.

    Bon courage, LE 421 ! Entre la baisse du marché immobilier, le travail au noir du week-end et le serrage du cordon des porte-monnaie, vous aurez bien le temps de cultiver votre potager.
    Il vous restera les pannes urgentes du samedi soir et des jours fériés


    • MKT 30 avril 2013 12:49

      L’aspect du type d’activité est très important.
      Idéalement il ne faut pas avoir à incorporer des marchandises ou du matériel (TVA).
      Ou alors il faut demander au client d’acheter lui même les matériaux.
      Dans ce cas il reste encore l’outillage de l’auto-entrepreneur qui peut être très onéreux.
      Toutes les prestations intellectuelles par contre qui ne demandent pas de locaux (domicile perso suffit, ordi perso et tel perso), pas ou peu de matériel (papier, cd, dvd) sont des plans acceptables.


    • kalagan75 30 avril 2013 14:00

      le gars peut également revendre le convecteur et ainsi passer à un CA de 80 k€ avec une imposition moindre sur le ca .
      mais le mieux est effectivement de faire acheter le client

      ce matin meluche a comparé le fait d’inculquer aux lycéens l’entrepreneuriat à leur apprendre ce qu’était la cupidité


    • Le421 Le421 30 avril 2013 21:49

      Oui, je sais...
      Ceci dit, en lisant bien mon article, vous verrez que je saute de l’avion avec un ventral, un dorsal et un dragunov chargeur plein pour les clampins qui me mettront des bâtons dans les roues de façon un peu légère. J’ai une revanche à prendre.


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 13:59

    et les embrouilles pour devenir auto-entrepreneur c’ est juste rien par rapport 

    à créer une boite avec un statut ordinaire . 

    Alors à tous ces gugusses idiots comme Cogno  et autres qui critiquent 
    ces salauds de patrons je les engage à créer une boite et de se frotter à la réalité .

    Top  3   2  1  partez . 

    Ta gueule Cogno .

  • titi 30 avril 2013 15:23

    « à une administration qui n’a qu’un objectif, vous piquer des sous pour se payer sur la bête »

    Bah voilà... Vous avez tout compris.


    • Le421 Le421 30 avril 2013 20:40

      J’arrive même parfois à les comprendre... Ils sont enfermés dans une peur viscérale, la démonstration de l’inutilité de leur poste, et, de par là même, la relégation au niveau des inutiles alors qu’ils avaient plein pouvoir.
      Aucune remise en question personnelle de la part de ces personnes. Accrochés à leur place comme des morpions sur les c.... !!


    • titi 1er mai 2013 00:02

      Je pense aussi qu’ils sont coupés de la « vraie vie » et se font une idée de l’entreprise.

      En 1999, en pleine bulle internet, dans une salle d’attente il y a avait un magazine « de fonctionnaires ». Dans ce magazine, certains se plaignaient qu’à diplôme égal, ils ne disposaient pas de stocks options comme leurs homologues du privé.
      C’est bien connu tous les cadres du privé disposent de stock options.... smiley

      Vu de leur lorgnette, tous les patrons sont millionnaires et abusent de leur voiture de fonction et des notes de repas. Ils faut donc les punir.


  • A. Nonyme A. Nonyme 30 avril 2013 17:14

    Bon courage 421 ! J
    e remonte une boîte actuellement mais pas en auto-entrepreneur car ce statut ne m’inspire pas confiance et que j’aurai, si tout va bien, une part de négoce trop importante. Si votre activité fonctionne et que le CA de 33000 € devient vite limitatif, passez en SASU.
    Restez attentif avec le statut d’auto entrepreneur : les règles du jeu peuvent vite bouger (3 point de cotise au 1er janvier à ce que j’ai lu plus haut) et que nos socialos ne savant plus où piquer des sous, vous pourriez vite vous retrouver dans le collimateur...
    Je vous souhaite de réussir !


    • Le421 Le421 30 avril 2013 21:24

      Si vous avez correctement interprété mon article, vous comprenez que je ne saute pas de l’avion sans parachute. D’autre part, j’ai maintenant la connaissance du système pour pouvoir et vouloir prendre une petite revanche sur ceux qui m’ont arnaqué précédemment. A la moindre erreur de l’administration ou des branches de gui qui se greffent sur le chêne, je sors le « Dragunov » et je les tire à la lunette. C’est une image, bien sûr !! smiley
      D’ailleurs, ils ont déjà commencé avec leurs demandes à répétition...
      Sûrement, j’ai du oublier de leur marquer quelque part mon nom, prénom et date de naissance...
      Ce que je vais faire ou si ça peut marcher, je suis sûr qu’ils s’en tapent !!
      Du moment que j’ai les moyens de payer leur retraite !!  smiley


    • A. Nonyme A. Nonyme 30 avril 2013 21:32

      Nom, prénom, date de naissance... Au moins ça prouve que vous n’êtes pas fiché ! :)


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 21:36

      Salut A . Nonyme 


      Si on est fichés c’ est pour notre bien ... smiley

    • A. Nonyme A. Nonyme 30 avril 2013 21:41

      Salut Rocla. On est fiché dès la naissance avec notre n° de sécu ! Mais je m’en fiche...


  • zaeus 30 avril 2013 17:44

    Pour info : on ne demande pas lors de la création de l’entreprise si les biens sont saisissables, mais l’inverse... En gros les propriétaires de biens immobiliers qui désirent se lancer dans la création d’entreprise en personne physique, comme l’auto-entrepreneur, et réduire les risques concernant leurs immeubles (terrains, maisons, etc.) peuvent aller chez le notaire et faire une « déclaration d’insaisissabilité » (dans les 600 € je pense...) et protéger ainsi tous les biens immobiliers « non affectés à l’usage professionnel » en cas d’éventuels problèmes financiers qui concerneraient l’activité exercée.


    • Le421 Le421 30 avril 2013 20:47

      Donc, même pour créer une ultra micro petite entreprise, il faut d’abord être un expert de toutes les astuces, magouilles et malversations possibles et imaginables. Voilà !!
      On part du principe que tout auto-entrepreneur (et autre créateur d’entreprise) n’est ni plus, ni moins qu’un fraudeur en puissance.
      Normal !! Les grosses boites du pays sont en majorité des utilisateurs du système plus que perverti qu’est la finance. Donc, vu que les gros grugent des milliards (je pèse mes mots), il faut absolument se rattraper sur les petits qui n’ont pas les moyens de se payer des comptes aux iles caïman.
      Je me dis souvent que le déséquilibre de notre société vient de ces injustices, pas de la soi-disant fainéantise des gens.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 20:55

      Mais oui , il faudrait éliminer toute tentative que l’ oxygène nouveau ne puisse réveiller le pays endormi .


      Quelle putain cette France .

    • A. Nonyme A. Nonyme 30 avril 2013 21:38

      Bah, quand j’ai créé ma première boîte, que j’ai tenu pendant 18 ans, j’ai eu le fisc dès la 3e année. 5 ans de procédure pour prouver sa bonne fois et gagner. Pendant ce temps, on a franchement autre chose à foutre mais bon. Après quand ça commence à mal tourner, le banquier vous reprend le parapluie qu’il vous avait prêté quand il faisait beau. Alors encore une fois, bon courage. Moi j’y retourne parce que comme vous, la meilleure solution aujourd’hui est de créer son propre emploi, quand on le peut.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 21:48

      Dis moi A. Nonyme , tu me rappelle quelqun du temps des zozos , c ’était comment ton pseudo à l’ époque ?


    • A. Nonyme A. Nonyme 30 avril 2013 22:42

      Trash_Titi m’sieur Rocla. Ah les Zozos. On se marrait bien au bistrot chez Momo ! :)


    • Folacha Folacha 1er mai 2013 07:57

      Exactement :

      Quand ce régime a été créé, j’ai mis le doigt dans l’engrenage : C’était un régime qui paraissait très souples effectivement . (C’est presque trop facile).

      Je n’ai jamais exercé l’activité pour laquelle je m’étais inscrite, mais par contre j’ai créé des emplois :
      ma boite aux lettres se remplissait régulièrement de lettres et dossiers de diverses administrations ...

    • epicure 1er mai 2013 22:40

      @Par Folacha (---.---.---.11) 1er mai 07:57

      c’est vrai qu’une lettre du RSI tout les 3 mois, plus quelques courriers par ci et par là, ça fait beaucoup de courrier pour faire vivre beaucoup de monde.


  • daniel paul 30 avril 2013 18:02

     Perso je serais d’accord de plus aucune taxes,plus aucune aide, ni chômage , ni retraite, ni sécu, ni allocation familiales..car enfin ami qui vaut mieux que les autres c’est bien ce que tu crois vouloir n’est il pas ?

    Pourquoi pour toute suppression ? parce que en 1 mois le système s’écroule,et çà ça serait vraiment cocasse non smiley il n’est pas du tout viable en tant que tel mais il a l’avantage de permettre au dieux qui habitent cette terre de toucher plus sans que ce soit justifié...pourquoi ? enlevons le groupe ou les gens travaillent ensemble rien n’est fait, mais rien du tout d’accord ? Alors le groupe primant sur l’individu , il n’y a aucune raison objective de favoriser l’un au dépend de l’autre....ou alors on dénigre le groupe mais on travaille seul...
    ce système n’est pas viable mais pour continuer à jouer au monopoly on compense le vol du collectif en redonnant une partie des fonds volés sur le travail collectif....car travail collectif=partage égal...
    Alors ni chômage ,ni aide démerde toi,,oui d’accord personnellement....mais ami qui ne voit que ton porte monnaie hélas de suite il n’y a plus assez d’acheteurs ,des millions de gens sont à la rue ne pouvant payer le loyer et là tout s’enchaine à une vitesse incroyable, le commerce s’écroule très vite,quasiment de suite sauf l’alimentaire dans un premier temps, car là aussi ça va a une vitesse grand v , car la production ne va plus suivre , la peur de manquer engendrant des pillages massifs de toutes ressources alimentaires et autres puis la fabrication s’écroule elle aussi,car c’est alors sauve qui peut pour tous...enfin tout le château de carte s’écroule..les gens ont faim, que faire à part voler ce qui reste à voler mais après....famines, morts, maladies ....la société crée n’étant pas du tout solidaire chacun y va de son arme à feu pour survivre..au bout d’un moment vu la population en quelques semaines on retourne 10 siecles dans le passé mais avec aucune compétence pour vivre de cette manière..suicide en vue a grande échelle, loi martiales ,mais il y a rébellion car le peuple est le plus nombreux de très loin ,millions de mort......
    les responsables sont éliminés,les irresponsables aussi....et une fois passé le grand chaos qui peut durer en fait très longtemps...on fait quoi ?
    et bien on appelle les auto entrepreneurs, les entrepreneurs et ils font quoi sans les autres ? rien...le jours ou le courant amical entre les gens repassera, la fin est proche...

    Alors vu sous cet angle si on donne des sous pour le chômage,les allocs etc etc etc ce n’est pas pour faire plaisir ,c’est simplement pour garder en vie un système moribond si injuste que il ne peut survivre sans cela...sauf de rétablir l’esclavage et la violence brutale.....mais ça aussi c’est fini......

    donc ami dieu qui a daigné venir sur cette terre ne vois tu pas que tu es obligé de banquer pour garder ton système prédateur injuste en vie...car si tu refuses de compenser le vol du collectif ,prépare toi toi aussi juste au pire.....
    vu ainsi c’est déjà moins pénible de payer pour le chômage et les injustices que TON système crée volontairement de toute pièce,car travailler ensemble pour le bien commun tu ne veux pas car tu ne pourras plus voler...et oui ...c’est aussi simple que ça.....alors le privilège indécent de gagner plus qui est responsable des guerres te force à banquer pour la paix sociale....sans laquelle ta paix à toi ne serait plus non plus..soi tu banques et ça peut le faire,soi tu ne banques pas et là bonjours les dégâts....si ton système ne raque pas il n’y a aucun choix, à part l’esclavage ou une dictature sanglante qui sont aussi des expression de ton système ..vu la population d’aujourd’hui....moi j’aurais peur d’arrêter de payer..
    donc quand il n’y aura plus d’argent il y en aura encore..mais le jours ou la production de masse va baisser et-ou aussi devenir très couteuse à cause du manque d’ énergie pas chère...wow ! ça va faire mal pour tous..car un jours viendra ou il n’y aura plus de pétrole à voler...l’empire le sait c’est pour cela qu’il est très nerveux....il a peur et l’espoir changea de camp , le combat changea d’âmes..prémonitoire non ?
    moi je dis ça mais si ça se trouve c’est faux...
    l’avenir est à une société solidaire point barre !
    Et là on peut re regarder le film de Coline Serrault :: solutions locales pour probleme global..il n’y aura plus le choix....pour bientôt sur vos écrans. !


    • Le421 Le421 30 avril 2013 20:51

      C’est exactement ce que se tuent à dire certains personnages actuellement, dont Jean-Luc Mélenchon.
      Schématiquement et simplement.
      Comment faire marcher une économie basée sur la consommation en supprimant les ressources des individus.
      Ceci dit. On est à cent lieues de la philosophie de mon sujet.


    • heroykesht 30 avril 2013 22:15

       j’ai lu avec amusement cet article & intérêt vos réactions
      Le recours au mot « Dieu » détruit toute votre argumentation daniel paul, c’est dommage vous étiez bien parti,. Allons + loin : Sachez-le « l’Apocalypse C’est Maintenant ! » et ne l’oubliez plus.
      La justice trompe, la médecine rend malade, l’alimentation tue et les gouvernements œuvrent à notre perte à tous y compris la leur,
      Mais cela ne concerne en rien« DIEU », tout au contraire, d’après-vous si les gouvernements travail à leur propre perte de qui sont-ils esclave à leur tour ?


    • daniel paul 1er mai 2013 09:06

       j’ai lu avec amusement cet article & intérêt vos réactions
      Le recours au mot « Dieu » détruit toute votre argumentation daniel paul, c’est dommage vous étiez bien parti,. Allons + loin : Sachez-le « l’Apocalypse C’est Maintenant ! » et ne l’oubliez plus.
      La justice trompe, la médecine rend malade, l’alimentation tue et les gouvernements œuvrent à notre perte à tous y compris la leur,
      Mais cela ne concerne en rien« DIEU », tout au contraire, d’après-vous si les gouvernements travail à leur propre perte de qui sont-ils esclave à leur tour ?

      Salut ...le mot Dieu est un gag pour moi ici, si je me réfère a quelque chose « autre » je dis souvent mère nature, ou le grand tout car j’ai été en quelque sorte en « contact » avec "ça...mais d’un dieu ça n’a rien du tout mais j e n’ai fait que du superficiel ultra rapide...je considère que ce système ne pas que aller au bout de sa logique barbare....il ne sert à rien de lutter mais de les laisser s’écraser, par contre de comprendre les fourberies est très utile..
      Ta dernière question m’interpelle .....de qui sont ils les esclaves... ? j’ai des pistes mais ...

      merci de tes mots..salutations..
      quand aux esclaves volontaires que dire ?


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 18:11

    fort en charabia le gus au-dessus . 


    Expliquez nous plutôt la théorie de la relativité .

    Mais avec relativement moins de mots .

    Merci Albert .


  • daniel paul 30 avril 2013 18:17

    Pas de problèmes la relativité c’est le gars qui fait une baguette qui n’est plus mangeable 6 heures après sa fabrication car elle devient courbe et molle donc immangeable à cause de la force d’attraction , à cause des trous noirs après, etc..ça s’appelle la relativité de l’obsolescence programmée..ça marche aussi en alimentaire

    Apéro ?


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 18:22

    très juste jusqu’ à  vers la fin de la troisième ligne car l’ attraction terrestre

    a été inventée par André Citroën 11 ou 15 chevaux et que l’ obsolescence 
    pour cette voiture c’ est d’la benzine . 

    Sinon merci pour la réponse ; 

    Oui pastis Tchin ...

  • Le421 Le421 30 avril 2013 21:14

    Je vous remets les pieds sur terre... J’ai compris depuis longtemps qu’il valait mieux naître plein de fric, monter une boîte avec plus de mille employés (j’ai pas dit esclaves, à noter !!) et être coté au CAC40 direct et reçu au 20H de TF1.
    Mais quand t’as rien ou pas grand chose et que tu sais travailler, il n’y a pas de secret. Des idées, de la volonté et l’espoir d’avoir au moins une justice administrative et un minimum d’aide.
    Au lieu de cela, vous faites face immédiatement à des personnes qui, visiblement, ne font rien pour vous aider. Leur seul but est de se mettre en ordre de bataille pour pouvoir de façon totalement légale vous piquer tout ce qui est possible, voir vos biens immobilier.
    Du moins, c’est le sentiment qui ressort de mon expérience et je répète que cela a failli me coûter cher. D’ailleurs, le liquidateur judiciaire qui a traité mon dossier dans la fin des années 90 s’appelait Torelli*, il exerçait à Périgueux et Angoulème et a été convaincu de maintes malversations et viré de l’ordre (pas de souci pour ses biens, rassurez-vous !!) alors que moi, je me suis retrouvé quasiment « à poil ».
    La philosophie de mon article est axée sur le manque d’aide concrète que l’on apporte à tous ceux qui veulent monter leur boite en France. On a des citoyens plein d’idées, mais aussi une administration obtuse et fermée comme une huître qui s’apparente plus à une équipe de frustrés psychopathes qu’à des gens au service du public, surtout celui plein de bonne volonté ; il y a bien sûr des exceptions qui...
    Et c’est un militant du Front de Gauche qui s’exprime...
    Parce que nous ne sommes pas contre les riches comme il est si souvent dit, nous n’acceptons pas que l’argent soit gagné de façon malhonnête sur le dos des autres.
    * Je cite parce que ce monsieur a réussi à me faire payer plus que je n’ai gagné en deux années de travail, alors que tous les fournisseurs étaient payés. Uniquement sur les charges sociales et retraite. Deux années totalement perdues et aucun justificatif de sa part. Pas la moindre preuve des sommes dues. Le tribunal de Bergerac l’a soutenu dans ses demandes. Tout ce petit monde a du se partager le magot. Si vous avez le moindre doute, j’ai encore tous les documents...


    • Distrim 30 avril 2013 22:09

      J’ai vécu les mêmes expériences que toi. Rapaces du RSI qui te tondent avec intérêts quand déjà tu n’as plus rien, etc... 

      Je suis aujourd’hui en Auto-Entrepreneur. Statut que les socialos à défaut de réussir à le supprimer font en sorte de rendre de moins en moins attractif et facile d’accès.

      J’en ai tiré la conclusion au fil des ans et des expériences que les gouvernements ne tolèrent et ne promeuvent que le salariat. 
      C’est peut-être que c’est le statut le plus facile à contrôler, réprimer, réformer, malmener, diminuer, ostraciser, dénoncer, etc... Bref que les salariés sont de parfaits esclaves sous contrôle et sans la moindre faculté d’initiative. Va savoir...

      Au pays du capitalisme communiste d’Etat, le petit entrepreneur est un concurrent à abattre !!!

  • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2013 21:56

    la différence c’ est que les gugusses en question , eux sont payés à la fin du mois .


    Avec le pognon généré par les entrepreneurs .

  • 65beve 65beve 30 avril 2013 23:36

    L’ideal, c’est de cumuler sa retraite avec un boulot d’AE.
    Du beurre dans les épinards, quoi !
    Pour les autres , bon courage surtout les jeunes.


    • Le421 Le421 1er mai 2013 09:04

      Bien vu. J’ai expliqué que je touchais une pension militaire. Petite car seulement quinze années de service et sous-officier...
      Cela me permettrait si ça marche de m’affranchir des contraintes morales de l’emploi en PME qui sont devenues innombrables. On décrit souvent les prudhommes comme des briseurs d’entreprises alors qu’ils sont devenus quasiment inexistants.
      Mon patron, par exemple, fume. Il ne se pose jamais la question si ça nous dérange, surtout le matin dans les véhicules. Sur les chantiers, on ramasse ses mégots. Voila le niveau de respect que recueille l’employé lambda en 2013. Sarkozy et d’autres sont passé par là. L’affichage sur les règles au travail interdisant la violence même verbale n’est en place que pour faire beau.
      J’imagine le mal être dans les grandes sociétés ou tout le monde s’accroche à sa place, quitte à s’appuyer sur les épaules des collègues pour monter au dessus...
      Alors que le travail, dans une bonne ambiance, est mille fois moins pénible et beaucoup plus productif.
      Je soigne mon psoriasis aux jambes qui a repris de plus belle depuis quelques mois...


  • Le421 Le421 1er mai 2013 09:12

    Question couverture sociale, pour ceux qui veulent se lancer à 100%, il est très important pour eux de s’assurer au mieux en consacrant une part non négligeable du capital gagné sur un compte à part. Beaucoup d’assurances, avec leur système soi-disant « mutualiste » se gavent et ne rendent pas les prestations espérées, sauf à la marge.
    A quand l’accès au régime général pour les indépendants ?? C’est tout de même une drôle d’anomalie de ne pouvoir cotiser à la Sécurité Sociale classique alors que l’URSSAF elle est dans tous les régimes, salarié ou indépendant. Au RSI, comme l’a justement dit le président du tribunal de Périgueux quand j’y étais allé, c’est un sacré bordel, je cite texto !!
    Ils m’ont finalement remboursé le trop perçu, mais de façon ridicule. Trois cacahuètes après que les « frais » ?? aient été retenus. Je leur avait versé près de 1000€ de trop, ils m’en ont remboursé 250... Bravo !!


    • spartacus spartacus 1er mai 2013 09:57

      Amusant d’être du front de gauche, des Jacobins majoritairement des fonctionnaires haineux de l’entreprise.


      La relation du fisc avec l’entrepreneur est une relation de haine et de frustrés qui ne désire que faire des « cartons ». 

      La justice « administrative » est totalement à charge de l’entrepreneur. Le médiateur est salarié de l’administration fiscale. 
      Les textes veulent dire un sens et son contraire. 

      Quand a la vérité on vous la cache. En Europe le RSI n’est pas obligatoire !

    • Le421 Le421 1er mai 2013 10:10

      Le Front de Gauche, des Jacobins haineux de l’entreprise !!
      C’est du Parisot tout craché ça !!
      Mon ami Rémy, chef d’entreprise dans le TP à Sarlat est plus qu’à l’aise financièrement. Il le doit à une vie de labeur acharné avec, il est vrai, quelques biens familiaux au départ permettant des garanties que je n’avais pas. Quand on part de zéro...
      Il est FdG et pratique sa philosophie avec ses ouvriers. Ils travaillent dur et reçoivent des intéressements sur le CA en fin d’année.
      On peut être de gauche, avoir de l’argent et savoir le partager intelligemment. Bien sûr, il vit bien, mais il l’a mérité. Voilà tout.


  • Baz gud71 1er mai 2013 10:30

    Et avec ce statut, attention si vous loupez une déclaration du chiffre d’affaires, eux ne vous louperont pas, meme si c est de leur faute, penalités et majorations.

    Je suis ae depuis 1 année, je stop fin mai, retourner bosser pour un patron va etre compliqué !

    La seule solution est elle de faire que du « black » pour s’en sortir ?

  • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er mai 2013 11:02

    c ’est plus facile d’ être auto-syndicaliste EDF et de faire payer sa facture au voisin 


    auto-entrepreneur déjà faut avoir une idée de quoi faire pendant que l’ autre syndicaliste te pique le pognon dans la poche révolver 

  • megawatt 1er mai 2013 22:02

    Il faut être fou d’entreprendre en France sous le régime du RSI et de la CIPAV !



  • Emmanuel Cattier 2 mai 2013 09:44

    Le rédacteur de cet article aurait du utiliser le site officiel pour s’inscrire sur internet comme autoentrepreneur. C’est ce que j’ai fait il y a trois ans et cela s’est passé beaucoup plus facilement que raconté ici. (http://www.lautoentrepreneur.fr/)


    Je fais parti de ceux qui gagnent le smic.... avec un temps complet disponible pour l’activité, mais de fait des périodes de « chômage technique ». Car le salarié, qui n’est pas commercial, ignore toujours que son travail tient grâce à une activité commercial. La plupart des syndiqués ont un raisonnement de gens pour qui le travail tombe tout cuit dans le bec.... parce que la patron a mis en place une structure commerciale qu’il paye très cher

    Les commerciaux autoentrepreneur ne réussissent pas mieux s’ils n’ont pas un bon bagage technique correspondant à leur activité...car un commercial de base ignore toujours que s’il n’a rien à vendre ou si la qualité ne suit pas ... son commerce tombe à l’eau.

    Donc un entrepreneur (auto ou non) doit considérer dans ses prix qu’il doit faire du commerce, de l’autoformation et de la bonne prestation technique s’il veut gagner sa vie.

    Alors la question des retraites illustrée par l’intervenant résidant en GB.... L’auto-entrepreneur aura une retraite comme tout travailleur indépendant français, qui correspond à ses revenus. je ne crois qu’il soit plus désavantagé à ce sujet.

    Ce que je remarque concrètement, c’est que ceux qui ont une petite activité gagnent mieux leur vie avec ce statut que s’ils étaient « indépendants classique ». Car un travailleur indépendant selon le régime classique est soumis à des forfaits minimums de cotisation sociale qui obligent à un certain seuil d’activité pour que ce soit rentable. La différence entre un auto-entrepreneur et un travailleur indépendant est uniquement là.

    Pour ceux qui doivent installer du matériel, il faut que leurs clients payent directement le matériel au fournisseur, et à l’auto-entrepreneur uniquement le temps d’activité d’achat et la prestation d’installation . Quitte à s’arranger avec les fournisseurs pour avoir une marge en retour si un client leur achète un matériel. La marge en retour doit être mise dans le CA ce qui ne pénalise plus alors l’autoentrepreneur.

    • Le421 Le421 2 mai 2013 13:55

      Je me suis, dans un deuxième temps, adressé au site officiel. Mais je suppose que ces derniers temps, au vu de la politique actuelle, des freins occultes ont été serrés afin de ralentir les volontaires à l’autoentrepreneuriat. Ce ne peut être qu’une impression, mais elle est bien réelle dans le concret. Ceci dit, cela peut varier suivant les régions...
      Votre intervention, à l’instar d’autres, est intéressante et je fais la synthèse des différentes infos recueillies.


  • maxlamenace 2 mai 2013 10:43

    Ma boite (une start-up dans les média) m’a obligée à prendre le statut d’auto-entrepreneur. Il n’y a pas de salariés, tout le monde est soit auto-entrepreneur ou stagiaire. Cela fait plus d’un an que j’ai ce statut, 2 ans pour les plus anciens. Nous sommes payés à l’heure donc nous n’avons pas de pause déjeuner. Nous n’avons pas de congés payés, pas de RTT, que les heures sup sont payées au tarif normal, les jours fériés et les astreintes (obligatoires) de weekend aussi. Pas d’arrêts maladie non plus. Nous n’avons pas de 13e mois et n’aurons pas d’indemnité chômage si la boite coule ou si nous sommes renvoyés du jour au lendemain - nous n’avons pas de contrat de travail. Notre boite n’est pas signataire de la convention collective de la presse et donc nous sommes payés moitié moins que les grilles de salaires du métier. Et puis la cerise sur le gâteau c’est que comme c’est un statut interdit dans les métiers de la presse, nous n’avons plus le droit à notre carte de presse !
    Bref tout ça pour dire : merci au statut d’auto-entrepreneur. C’est vraiment génial. J’adore !


    • Emmanuel Cattier 3 mai 2013 18:48

      J’hallucine de lire cela. Tu es membre d’une secte et si ça marche comme cela c’est que tu le veux bien....Le statut n’a rien à voir la-dedans. Appelle l’URSSAF et ton patron sera condamné à t’embaucher et si tu n’as pas de patron... alors c’est toi qui t’impose ce régime. Tu pourrais avoir un autre statut pour faire le même boulot dans ces conditions et tu serais encore plus taxé... Le statut n’a rien à voir dans ces dérives, et il y a probablement un gourou cynique derrière tout cela.



    • maxlamenace 6 mai 2013 10:02

      Si je dénonce ma boite à l’URSSAF et qu’elle se retrouve à payer les 45 000 euros d’amende elle fait faillite et je me retrouve sans boulot et sans indemnités chomage. A quoi ça m’avance ?


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 2 mai 2013 10:53

    Bonjour le 421,

    Depuis l’annonce faites il y quelques années du « nouveau » statut de l’autoentrepreneur je me suis dit cela semble trop beau pour être vrai. Et effectivement il y à des nombreux pièges.

    Vous avez cité un des pièges et pas le moindre :

    — début de citation —
    ON VOUS DEMANDE A CHAQUE FOIS UNE INFORMATION QUI SEMBLE DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE. VOS BIENS SONT-ILS SAISISSABLES ??
    — fin de citation —

    Un autre piège c’est que vous devenez donc un « travailleur indépendant » et si vos revenues reposent uniquement sur les fruits de votre travail en autoentrepreneuriat vos perdez vos droits aux prestations sociales !

    Attention : l’auto-entrepreneur ne bénéficie pas de couverture de l’assurance chômage en cas de cessation d’activité. 

    En fait ce statut de autoentrepreneur, c’est ma conviction, été crée avec le but de s’adresser aux RMI-stes de l’époque pour embellir le chiffres des chômeurs ou des personnes ayant droits aux prestations sociales.

    Quel est la réalité de l’autoentrepreneur, catégorie d’ailleurs mal vue par les artisans ?

    Il s’agit dans la grande majorité des emplois précaires !!!

    En 2009, 328 000 personnes ont créé une auto-entreprise, dont la moitié exerce une activité économique effective. Ces auto-entrepreneurs actifs sont proches des créateurs d’entreprises « classiques » par leurs caractéristiques, mais ils tirent de leur activité un revenu très inférieur : en moyenne, 4 300 euros de revenu annualisé la première année, soit trois fois moins que les créateurs classiques. Ils exercent souvent en parallèle une activité salariée. Deux ans plus tard, fin 2011, 102 000 sont toujours actifs économiquement, mais seuls 79 000 ont pu dégager un revenu positif de façon continue sur les trois ans. source

    Je déduit que l’autoentrepreneuriat rime à avec misère sociale dans la grande majorité des cas !

    Il reste cependant une alternative à autoentrepreneuriat qui est le portage salarial.

    Apparu en France dans les années 1980, le portage salarial est resté longtemps confidentiel avant de connaître une croissance importante dans les années 2000.

    En gros quand il s’agit du portage salarial la personne (travailleur) intéressé s’adresse à une société spécialisé à ce sujet la quelle sert comme tampon entre le travailleur est ses clients ;
    C’est la société intermédiaire qui fait la facturation pour les clients et qui verse ensuite le salaire au travailleur ... le travailleur reste maître de l’organisation de son travail mais bénéficié de la préservations de ses droits aux prestations sociales en cas dur.

    Pour résumer :

    En France les PME’s payent beaucoup trop de charges !!

    Au titre de 2007, le taux implicite varie de 39 % pour les PME (de 10 à 249 salariés) à 19 % pour les grandes entreprises (de 5 000 salariés et plus).

    La complexité administrative en France fait que je préfère rester employé, car plus avantageux pour moi ... pourtant je rêve toujours, à 55 ans, d’avoir ma propre société en informatique ... mais quand je vois les mésaventures des nombreux amis au tour de moi, .... 1 entreprise sur deux ne survie pas à la 5ème année ... et l’aventure s’arrête souvent avec des grosses dettes (sans filet social) suite à l’argent très souvent réclamé par L’URSSAF !!!

    L’URSSAF est une grande machinerie destructrice d’emplois !
    C’est hallucinant de voire arriver les factures de l’URSSAF avant d’avoir démarré son activité professionnelle....

    L’organisation de la gestion du travail en France doit être entièrement réformé !

    N’oublions pas :
    Ce ne sont pas les multinationales qui créant des emplois mais les PME’s !


    • Le421 Le421 2 mai 2013 13:59

      Véritable injustice que cette différence de taxation des entreprises. Le nivellement devrait se faire à une moyenne raisonnable, sans compter que les très grosses entreprises font jouer les astuces du commerce international. Quand on voit que virtuellement, le pot de yaourt aux fruits que vous dégustez a transité par les îles caïmans... Et je ne parle pas des banques, là, c’est carrément du délire.
      Et nous, les pinpins, on paye plein pot.


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 janvier 2016 08:49

    Comment lire le Coran d’une façon intelligente ? Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 18:29

    @Le421
    « Les croyants ne sont pas Charlie. »
    Je suis agnostique mais je suis pas « Charlie ». Je suis pour la liberté d’expression mais je n’ai jamais particulièrement apprécié l’humour de Charlie Hebdo.« 

     »Et la censure est une violence.
    Je suis modérateur.
    Comment contrer ce que vous écrivez si je vous interdit de le faire ??
    Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je ferais tout pour que vous puissiez le faire.
    « 
    Je vous serais très reconnaissant de vouloir bien dire cela à tous les »modérateurs« d’agoravox qui pratiquent la censure.
    Début de citation :

    De :redacteurs@agoravox.fr<redacteurs@agoravox.fr>à :Jean-Pierre.Llabres@laposte.net
    Date :23 novembre 2015 à 14:18<redacteurs@agoravox.fr>Objet :Votre article : Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne<redacteurs@agoravox.fr>Nous vous remercions d’avoir soumis votre article »Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne" sur AgoraVox. Toutefois, la majorité qualifiée pour qu’il soit publié n’a pas été atteinte.
    Nous en sommes désolés.
    Fin de citation.
    Cela n’est plus de la modération mais de la censure...<redacteurs@agoravox.fr>

    Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne

    http://www.sincerites.org/2015/11/projet-d-abolition-de-toute-fiscalite-d-etat-et-de-refondation-du-capitalisme-financees-par-l-epargne.html

    Que je sache, mon article n’enfreint aucune règle de la charte d’agoravox.

    Remerciements anticipés.

    Merci de me répondre sur l’article :

    Comment lire le Coran d’une façon intelligente ? 

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 janvier 2016 10:20

      Pas de réponse ?

    • Le421 Le421 19 janvier 2016 13:08

      @Jean-Pierre Llabrés
      Attendez deux secondes...
      Si je comprends bien, vous me reprochez l’attitude des autres modérateurs de Agoravox ??

      C’est un peu fort de café, si vous le permettez.

      J’ai une ligne de conduite, j’ai une philosophie dite « de gauche », et, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je suis largement minoritaire.

      En plus, je vous signale que certains de mes articles proposés ont été refusés, et je suis bien loin d’être à la veille de savoir pourquoi.
      Hormis le fait que pour certains, je suis un « gaucho de base » t que je dois me faire allumer...

      Mais je prends cela avec philosophie. Ca ne m’atteint pas vraiment.

      Ce n’est qu’un forum parmi tant d’autres.
      A une époque, je suis entré e guerre ouverte avec le Huffington Post, surtout quand Anne Sinclair y a mis les pieds...


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 janvier 2016 14:28

      @Le421

      « Si je comprends bien, vous me reprochez l’attitude des autres modérateurs de Agoravox ?? »

      Absolument pas ! ! !
      J’essayais simplement d’attirer votre attention de modérateur sur ce que je considère comme un cas de censure, d’autres modérateurs que vous, dont j’estime avoir été victime.
      J’espérais naïvement que vous pourriez avoir quelque influence sur les autres modérateurs.
      Merci de votre réponse.


Réagir