mercredi 1er mars - par CHALOT

Bailleurs et autorités harceleurs

Nos associations DAL 77 et Familles laïques de Melun reçoivent conjointement les locataires en difficultés.

Nous sommes très attentifs aux situations.

Nous avons accueilli ce matin une jeune femme désespérée.

N’ayant plus de travail, elle a accumulé des dettes de loyers importantes.

Face à sa situation, elle a déposé l’an dernier un dossier de surendettement qui a été jugé recevable par la Banque de France qui propose au Juge de prononcer un PRP, plan de redressement personnel… c’est à dire un effacement de dettes.

Toutes les mesures d’exécution sont donc suspendues, à moins que le Juge, ce qui est peu probable ne suive pas l’avis de la commission.

Cette jeune femme est donc protégée.

Pendant plus de deux heures nous lui avons expliqué qu’il fallait qu’elle règle son loyer résiduel de février avant l’audience au tribunal qui se déroulera la semaine prochaine.

Madame nous a dit que de toutes façons elle partirait fin mars car elle serait expulsée comme sa voisine l’a été… D’ailleurs l’officier de police judiciaire lui a rappelé il y a peu de temps.

Dans le cours de la conversation, nous avons appris que plusieurs fois de suite son bailleur lui a dit de déménager, de partir sans histoire.

Ce n’est pas la première fois que des personnes sont harcelées par le gardien zélé ou par le responsable direct du bailleur.

Souvent les personnes résistent et font face avec de l’aide.

Nous avons parfois dans le passé interpellé le bailleur pour calmer l’ardeur des « exécuteurs » plus ou moins diligentés…..

Cette femme qui semble fragile est certaine qu’elle sera expulsée.

Elle est venue pour avoir un logement.

Malheureusement si nous pouvons l’aider et l’accompagner dans ses démarches, il nous est impossible, vu l’état de son surendettement de lui trouver un logement, au moins dans les délais convenables.

Nous allons la recontacter pour essayer de la convaincre de rester dans son appartement mais elle n’y croit guère.

Encore plus aujourd’hui qu’hier nous pensons qu’il faut à la fois informer les locataires de leurs droits et à la fois combattre le harcèlement conjoint du bailleur, de l’huissier et parfois du policier.

Jean-François Chalot



20 réactions


  • ZenZoe ZenZoe 1er mars 09:55

    Et pour le bailleur que le PRP prive de toute possibilité de recouvrer sa créance, vous proposez quoi ?


    • foufouille foufouille 1er mars 10:29

      @ZenZoe
      et tu proposes quoi pour celui qui a un toit qui fuit, tous ses meubles moisis car le gentil bailleur ne veut rien faire ?
      il existait le pass-grl dont presque personne n’a voulu.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er mars 11:59

      @foufouille
      Le bailleur n’est pas une assistante sociale, il n’a parfois que peu de moyens pour vivre et sans loyer il doit quand même s’acquitter de sa taxe foncière, ce qui est une perte sèche. Si le toit fuit, le bailleur peut être poursuivi pour location d’un logement insalubre.

      In fine, c’est à la commune ou à l’état d’indemniser le bailleur si le locataire ne peut pas payer et à reloger celui-ci le cas échéant (loi sur le droit au logement).


    • foufouille foufouille 1er mars 12:16

      @Gilles Mérivac
      le toit qui fuit est insuffisant pour déclarer une insalubrité.
      personne ne te relogera non plus.


    • ZenZoe ZenZoe 1er mars 14:06

      @foufouille
      Eh banane, avec quel argent veux-tu que le bailleur paie les réparations qui s’imposent - puisque le locataire ne lui règle même pas son loyer ? T’as pensé à ça gros malin ? Tu crois que tous les bailleurs sont milliardaires ?

      De toute façon, le sujet du jour n’est pas celui de l’insalubrité (bien réel et un scandale je te l’accorde), mais celui du PRP - qui lèse, je le répète, le bailleur, puisque personne ne va lui régler des loyers qui lui reviennent de droit, et qu’il va devoir en plus régler tous les frais de justice, et bien souvent de remise en état, parce que je vais te dire foufouille, c’est pas toujours comme tu le crois que ça se passe, souvent ce sont les locataires qui saccagent le logement. Hé oui !

      Toi et Chalot vous faites vraiment la paire ! Dans votre monde idéal à vous, les baileurs mettent gracieusement à la disposition de tous les locataires nécessiteux et autres leurs logement, et font toutes les réparations gracieusement aussi, et paient même les courses, et toutes les factures, et un ticket loto de temps en temps hein, pourquoi pas, tant qu’on y est ?


    • foufouille foufouille 1er mars 14:42

      @ZenZoe
      il se trouve que c’est dans beaucoup de cas justement où le locataire ne paye plus son loyer pour cause de travaux qui ne sont pas faits.
      toutes les dettes peuvent être comprise dans un plan de surrendettement.
      si tu veut un logement pour nain tu as leboncoin comme sources pro ou pas.
      j’ajoutes que tu as pas mal d’huissier véreux et que le petit bailleur ne recevra rien de sa part.
      on a pas vu tes bailleurs vouloir une vraie assurance pour loyers impayés sauf gratuite.
      « souvent ce sont les locataires qui saccagent le logement. Hé oui ! »
      mon cul !
      propagande de marchands de sommeil vu le nombre de truc pourri que j’ai visité.
      la plupart ne font rien puis vendent quand c’est trop pourri en arnaquant l’acheteur.
      le mieux, c’est quand ils font tout eux mêmes de travers ou avec des trucs du style murs en aglo pour la salle de bains.


  •  
     

     
    VIVE LE BÉTON ! VIVE L’IMMIGRATION !
     
     
    1973 ... 52 millions de français, fécondité < 2,05
     
    2030 ... 70 millions, 20 millions de colons de surponte des 9 sœurs à Coulibaly !
     
    Immobilier x 2,5 en 20 ans, merci gogocho !
     
     
     
    Chalot, le prébendier préféré du négrier spéculateur Soros ...
     
     
     
    « 678k€ pour le colon Théo et sa smala de surpondeuses, enquête judiciaire pour la forme sur pillage des indigènes souchiens ... (mais la justice coloniale Taubira évidement acquittera ...) »

     
     


  • rocla+ rocla+ 1er mars 12:26

    C ’est trop drôle de constater les célèbres phrases des gauchistes 


     «  le patron , sans les employés n’ est rien  » 

    C ’est les ouvriers qui font la fortune de l’ employeur " 

    Et toutes ces sortes de conneries . 

    Cette dame , la pauvre , a plus de travail , plus de patron elle est à la rue . 

    Elle trouve aucun salaud de patron pour la faire vivre .

    C ’est con hein , la vie des gauchistes  qui trouvent pas d’ employeur pour vivre
    récemment ...



    • foufouille foufouille 1er mars 12:35

      @rocla+
      si le patron produit tout tout seul il a pas besoin d’employés. il lui suffit d’avoir le don d’ubuiquité.


    • bourrico 7 1er mars 12:35

      @rocla+

      Et oui ma grosse fiente baveuse, il faut de tout pour faire un monde, et pas seulement des ex boulanger ratés de la vie, haineux comme pas possible, et bêtes à bouffer du foin. smiley
      A+ mon étron favoris.

    • ZenZoe ZenZoe 1er mars 13:54

      @bourrico 7
      Eh ben, faut vous calmer un peu ! Sinon on va croire que le « haineux comme pas possible » c’est vous.


    • foufouille foufouille 1er mars 15:09

      @rocla+
      répons typique de sous patron raté.


    • bourrico 7 2 mars 10:34

      @ZenZoe

      As tu seulement lu ce que ce débris a écrit avant de venir me faire la leçon ?

      Si lire ce genre de trollage imbécile, ces discours de comptoir issus d’un QI de mollusque avarié à longueur d’article vous semble pertinent, cela vous regarde.
      Pour ma part, cela à tué tout l’intérêt que j’avais pour ce site.
      Alors je passe de temps en temps me payer sa tronche, et c’est tout, un simple amusement personnel. J’ai déjà tenté de parler posément avec lui, je n’ai reçu qu’un flot d’injure en retour, alors vos leçons, gardez les pour vous à l’avenir.

      Puis comme qui dirait : « Y a pas de mal à se moquer des imbéciles non ? Ils sont la pour ça. » ©

    • bourrico 7 2 mars 10:35

      @rocla+

      Ce sont deux sous-merdes réunies .


      J’ai toujours admiré la richesse de ton vocabulaire,.... à l’image de ta réflexion.

      Mais je t’aime quand même, après tout, tu es la seule raison qui me vaut de passer encore à l’occasion sur ce site. smiley

    • bourrico 7 2 mars 10:42

      @ZenZoe

      Une dernière chose, ne confondez pas la haine et le mépris.

      Moi, il m’amuse, mais sachez que j’ai plus de respect pour un crotte de chien que pour ce pauvre type qui est incapable d’aligner deux mots d’ou ne transpirent pas sa hargne et sa profonde bêtise.
      A croire qu’il en veut à tout le monde d’être bête et d’avoir eu une vie de merde.

  • shayologo 1er mars 14:53

    Le nombre de logement par habitant ne fait que croitre et pourtant on entend que c’est de pire en pire d’après les associations. Les locataires dégradent souvent eux même les logements et deviennent de plus en plus difficile ne supporte plus de dormir a deux dans une chambre.
    Si cette femme ne peut plus payer sa place est dans un foyer, des milliers de familles prioritaires avec les moyens de payer attendent un logement et cette femme seule empêche une famille de profiter d’un toit.
    Il faut accepter de vivre chez ses parents ou la famille et ne pas prendre de logements plus grands que ses moyens.
    C’est a cause de cette politique de non expulsion que les bailleurs louent moins et sont sélectifs et qu’on rarifie l’offre. Les associations se tirent elles même dans le pied et veulent que les autres payent.
    Ce n’est pas au bailleur de payer pour un accident de parcours (et souvent une mauvaise gestion) du locataire.
    Ce n’est pas non plus au propriétaire d’effectuer le ménage et la déco d’un logement ou de payer pour les casses du locataire.
    En Espagne ou la protection du locataire est moindre il est facile de trouver un logement et ça tourne bien mieux qu’en France. Expulsé un locataire peut facilement retrouver un logement correspondant a son budget car si il ne paye pas le propriétaire peut l’expulser rapidement.


    • foufouille foufouille 1er mars 15:07

      @shayologo
      donc si le toit fuit car la grêle a pété des tuiles ce sera de la faute du locataire.
      pareil si le mur se fend car l’enduit ou les joints n’ont pas été refait.
       lu sur un forum merdique : le locataire respire trop fort ce qui fait de l’humidité et du moisi.
      il suffit d’ouvrir toutes les fenêtres deux heures par jour pour que l’humidité provoqué par la source qui coule sous son ancienne grange ne provoque aucune humidité.


    • shayologo 1er mars 15:32

      @foufouille
      Ou ai-je écrit que les défauts de structure du logement sont à a la charge du locataire ?


    • foufouille foufouille 1er mars 16:58

      @shayologo
      c’est ce que dise les bailleurs qui prétendent que beaucoup de locataires dégradent leur logement.


  •  
     
     
    « Noël est le jour où les blancs ont un besoin de faire le bien. Pour Chalot le besoin de caquer est quotidien. » Proverbe africain
     
     
    « Celui qui est trop occupé à faire le bien n’a pas le temps d’être bon » 
    Rabîndranâth Tagore (bouddhiste indien)
     
     
    « Le Diable suscite beaucoup de biens à faire afin qu’aucun Bien ne se fasse »
    Saint François de Sales (catholiste souchien)
     
     


Réagir