jeudi 23 février - par rosemar

Bayrou ou l’art du revirement...

François Bayrou président du Modem a proposé, hier, une alliance à Emmanuel Macron et renonce donc à se présenter à la présidentielle.
 
C'est, pourtant, ce même François Bayrou qui déclarait, il y a quelques mois, qu' Emmanuel Macron était le candidat des forces de l'argent.
 
 François Bayrou voulait, disait-il, faire barrage "aux puissances de l'argent qui orchestrent selon lui en sous-main la montée en puissance de l'ancien employé de banque Rothschild."

"Je suis absolument sceptique sur cette affaire, et quand je dis sceptique, c'est le mot le plus modéré que je puisse choisir. Ça ne marchera pas, parce que les Français vont voir ce que cette démarche signifie, ce qu'il y a derrière tout ça, derrière cet hologramme", affirmait François Bayrou...
 
Et il rajoutait : "D'ailleurs c'est très simple : posez-vous la question du pourquoi ces heures et ces heures de télévision en direct ? Pourquoi ces couvertures de magazines, pourquoi ces pages et ces pages autour de photographies ou d'histoires assez vides ?"
Quel revirement !
 
Les hommes politiques ressemblent de plus en plus à des girouettes : François Bayrou propose une alliance à un candidat qu'il a fortement critiqué, en septembre 2016...
 
La cuisine et la tambouille électorale se poursuivent...
Emmanuel Macron s'est empressé, bien sûr, d'accepter l'alliance qui lui est proposée...
 
Mais, comment les français peuvent-ils réagir face à tels revirements ?
 
Comment les hommes politiques peuvent-ils être encore crédibles ?
 


Même si François Bayrou pose ses exigences, on voit bien que cette alliance est problématique...
On ne peut pas avoir étrillé un candidat, comme l'a fait Bayrou, et lui proposer, ensuite, une alliance...
 
De toutes façons, on ne s'étonnera pas de ce revirement de François Bayrou : on se souvient du bilan déplorable du président du Modem à la tête du ministère de l'Education nationale.

 
Réforme avortée en faveur de l'enseignement privé, suppressions de postes, baisse de l'allocation de rentrée scolaire, tentative pour réduire drastiquement les allocations de logement social perçues par les étudiants, un bilan catastrophique...
 
François Bayrou, ancien enseignant, n'avait pas hésité à trahir le personnel éducatif par des reniements inadmissibles...
François Bayrou, sous ses dehors bravasses, est un faible : il n'a jamais eu la stature pour devenir président de la république...
L'alliance proposée à Macron signe encore un aveu de faiblesse : c'est un reniement de plus, de la part d'un homme politique dont la carrière est entachée d'échecs...
François Bayrou rejoint le parti des banquiers, et même s'il impose ses conditions, il se rallie à un candidat du monde de la finance...
 
Loi de moralisation de la vie publique, défense des salaires, introduction de la proportionnelle... Emmanuel Macron a aussitôt répondu favorablement à ces exigences.
 
Mais, qui peut être dupe de cette alliance ? Emmanuel Macron reste le candidat de l'ubérisation, de la dérégulation, du démantèlement des droits sociaux...
 
 

Le blog : 
 
http://rosemar.over-blog.com/2017/02/bayrou-ou-l-art-du-revirement.html

 



48 réactions


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 23 février 18:21

    François Bayrou, ancien enseignant,

    J’me disais bien que ce type n’était pas net !
    Merci pour l’info...


    • rosemar rosemar 23 février 18:38

      @Robert Lavigue

      Cela veut dire qu’il a rapidement quitté la fonction enseignante, pour se consacrer à d’autres tâches : un prof raté....

    • covadonga*722 covadonga*722 24 février 07:31

      @rosemar
       : un prof raté....


      yep rassurez vous il y en plein qui reste a l EN beaucoup y font même carrière !

    • rosemar rosemar 24 février 16:03

      @covadonga*722

      Enfin, il faut vraiment avoir de l’énergie et du courage pour être prof : le recrutement est de plus en plus problématique. C’est un indice...

  • Tall Tall 23 février 19:03
    Depuis qu’ils ont installé une éolienne près de chez Bayrou, ils ont l’électricité gratuite dans le village

  • rogal 23 février 19:10

    Bravo, rosemar ! Vous êtes la tortue qui, aujourd’hui, a battu le lièvre Rokato.
     
    Quant à la réaction des Français (avec fricative majuscule S.V.P.), très simple : voter contre Bayrou, d’une manière ou d’une autre.


    • rosemar rosemar 24 février 16:04

      @rogal

      Mais pour qui voter ??

    • Fergus Fergus 24 février 17:21

      Bonjour, rosemar

      « pour qui voter ?? »

      Au choix (en l’absence d’un candidat de gauche) : Fillon, Le Pen ou Macron.

      Pour ce qui est de l’accord Macron-Bayrou, je n’arrive pas à comprendre pourquoi et comment tant de gens sont surpris. Cette hypothèse - pour ne pas dire probabilité - était dans l’air depuis le début de l’année, ce que j’avais alors décrit dans un article du 10 janvier intitulé Macron-Bayrou : vers un couplé gagnant ?


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 23 février 19:11
    Ah madame Rosemar

    Vous êtes au top sur google actualités, au Bestouf et en gros titre

    Vos talents d’analyste politique sont enfin reconnus
    Vous voilà l’égale de Catherine Ney, Michèle Cotta, Ruth Elkrief , Natacha Bolony ou Nathalie Saint-Cricq

    Vous allez enfin pouvoir lâcher les merdeux, les boutonneux et les racailles qui vous chahutent à longueur d’année . balancez-leur donc quelques baffes avant de partir smiley



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 février 07:26

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Ah non, Monsieur !Vous n’avez pas le droit de toucher à mon idole Nathalie Saint-Cricq.Il fallait quand même une clairvoyance, un talent et un courage fou pour déclarer tout de go au JT de 13h du 12 janvier 2015 sur la 2 un message qui restera dans les « anales » de la profession de fouille-merdes :


      « C’est justement ceux qui ne sont pas « Charlie » qu’il faut repérer, ceux qui, dans certains établissements scolaires ont refusé la minute de silence, ceux qui « balancent » sur les réseaux sociaux et ceux qui ne voient pas en quoi ce combat est le leur. Eh bien ce sont eux que nous devons repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la communauté nationale. Et là, l’école et les politiques ont une lourde responsabilité. »

      Bon d’accord, ce n’est peut-être pas elle qui a écrit le texte, mais il fallait en avoir pour oser proférer ça sans sourciller. On ne touche pas aux stars, Monsieur !

    • covadonga*722 covadonga*722 24 février 07:29

      @Jeussey de Sourcesûre
      sur les réseaux sociaux et ceux qui ne voient pas en quoi ce combat est le leur. Eh bien ce sont eux que nous devons repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la communauté nationale. Et là, l’école et les politiques ont une lourde responsabilité. »


      yep , pour une fois je suis d’accord avec vous cette femme est une idiote :

      intégrer et réintégrer , yep n’importe quoi oui c’’est expulser ou désintégrer la solution !
       
      contre les ennemis de la Nation , quatre murs c’est trois de trop !!!

  • Etbendidon 23 février 19:12

    Ah mais ROSEMAR vous avez vu la déclaration commune de CHRIST (Emmanuel) et Bééééérou ?
    Ouh la la qu’est-ce qu’il est moche le Bayrou à coté de Christ !
    Rablé, courtaud avec une grosse tête rentrée dans les épaules
    On dirait un orang outan
     smiley


  • baldis30 23 février 20:10

    macron ( c’est une pub sur beaucoup de maillots de rugbymen.) possède un comité de soutien exceptionnel : Lang, Bayrou, de Rugy un noble avec comme il se doit un blaze à télescope, prêt à tout en renonçant à sa parole ... 

    Avec ce quarteron de politiciens à la dérive la France est sure de l’échouage dans une mare de canards (éventuellement enchaîné pour l’un d’entre eux).

    Il manque des noms c’esr évident .... Qu’attend Sarkozy ... ? et DSK.... ? Cahuzac aux affaires étrangères et Thevenoud pour la simplification administrative et éventuellement de l’horetograf en même temps !


  • Commentaire de Cadoudal :
     
    « Selon nos informations, les investigations des policiers du SPPJ 93 auraient montré que huit membres de la famille Luhaka, tous habitant à Aulnay-sous-Bois, ont perçu de l’association plus de 170 000 euros par virement, dont 52 000 euros sur le seul compte de Théo. Contacté par « Le Parisien », Michael Luhaka se défend d’avoir employé des salariés fantômes, précisant avoir recruté en CDI plus d’une trentaine de salarié en CDI, dont les membres de sa famille. Il confirme avoir été interdit bancaire, comme son frère. »
     
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-famille-de-theo-au-coeur-d-une-enquete-financiere-23-02-2017-6705981.php
     

    678k€ pour l’assoc Théo ... les prébendiers gogocho coûtent plus que l’armée au budget !
     
     
    Normal ... Président Flanby le gominé à 9k€/mois l’admire ...


  • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 23:59

    Rosemar,
    Je suis extrêmement satisfait de la démarche de Bayrou. Il va soutenir Macron comme la corde soutient le pendu.

    L’autre, évidemment, ne pouvait pas refuser mais, contrairement à ce que paraissent penser très naïvement un certain nombre de commentateurs, il ne va pas tarder à payer extrêmement cher une approbation aussi ridicule et pathétique.

    Dans « Soumission », Houellebecq avait fait, du pauvre Palois, un portrait dans la manière de Goya peignant Charles IV, et on ne risque guère de l’oublier. Il semble bien que le modèle, désormais, s’efforce de ressembler avec la plus extrême application à cette terrible icône. 

    Bayrou est comme un pauvre bougre tombé à l’eau sans savoir nager et qui s’accroche désespérément à tout ce qui est à sa portée. L’un est devenu comme une providentielle bouée, mais l’autre sera un effroyable boulet ; tous deux boiront la tasse et verront vite le fond. Sic transit stultitia mundi !

     


    • rosemar rosemar 24 février 14:13

      @Christian Labrune

      Houellebecq étrille Bayrou, dans Soumission : un portrait au vitriol, en effet....

      « il est parfaitement stupide... il n’a jamais eu ni même feint d’avoir la moindre idée personnelle... » écrit-il....

      Mais je ne suis pas sûre de l’échec de Macron : il a rallié autour de lui toutes sortes de gens...

      Bonne journée

    • Christian Labrune Christian Labrune 24 février 18:24

      Mais je ne suis pas sûre de l’échec de Macron
      ---------------------------------------------------------------
      @rosemar
      Le fait même que Macron soit dans une position si favorable dans les sondages devrait être de nature à l’inquiéter. Il semble que l’électeur, désormais, prenne un malin plaisir à démentir toutes les prévisions fabriquées par la presse. Les mêmes sondages (à prendre avec de très longues pincettes) font apparaître aussi que 30% de ceux qui paraissent l’approuver ne sont pas vraiment sûrs de le soutenir jusqu’au bout.

       Le mariage avec Beyrou va fonctionner comme un révélateur : l’électeur confronté au discours fumeux d’un Macron se demandait encore si c’était du lard ou du cochon. Eh bien, c’était seulement du Beyrou, et ça, c’est du déjà connu !

      Il semble qu’on aille tout doucement vers une grosse crise de la représentation. Pour qui voter ? Je m’étais abstenu aux dernières présidentielles, et je crains fort de devoir faire la même chose encore une fois. Je ne serai probablement pas le seul.


    • rosemar rosemar 24 février 18:36

      @Christian Labrune

      S’abstenir peut être de plus en dangereux face à la progression de l’extrême droite...

    • rosemar rosemar 24 février 18:36

      @rosemar

      Je corrige : de plus en plus dangereux...

    • Christian Labrune Christian Labrune 24 février 19:45

      ERRATUM

      Je vois avec consternation que j’ai envoyé plusieurs messages où j’écris Beyrou et non pas Bayrou. On me répond en produisant l’orthographe exacte, et je recommence.
      N’y allons pas par quatre chemins : c’est une faute, et des plus inexcusables. Plus grave, il se pourrait bien que je l’aie toujours faite.
      Quand on entend prononcer ce nom à la radio, il commence toujours par une voyelle relativement fermée, plus proche du é que du è. Il se peut que ce soit la cause de mon erreur.

      Bien qu’AgoraVox ne soit pas un divan, je m’autoriserai une petite anamnèse : dans mon enfance à la campagne, Bêêêê ! Bêêêê ! Bêêêê ! disaient mes voisins, avec un è très ouvert, très proche de la manière dont commence le nom même du Béarnais. Trop proche, probablement : un sentiment de respect humain m’a toujours fait repousser et même refouler une analogie qui s’imposait pourtant à moi immédiatement lorsque je voyais la tête de l’ancien crétin d’un Larzac où les moutons ne manquaient pas.
      Pauvres bêtes ! Et quelle méchanceté de ma part, dont j’ai honte !

      Je la veux expier immédiatement. Je suis Berrichon, je le confesse, et dans le Limousin, on a coutume de dire que 99 moutons et un Berrichon, ça fait cent bêtes.
      Cela dit, physiquement, je ne ressemble pas du tout à Beyrou. Pour le reste, encore moins.


    • Christian Labrune Christian Labrune 24 février 20:26

      S’abstenir peut être de plus en dangereux face à la progression de l’extrême droite...
      ---------------------------------------------------------------------------------
      @rosemar
      Le FN a été fabriqué pour ainsi dire ex nihilo dès 84 par l’homme à la francisque, pour rendre possible l’espèce de chantage que constitue le discours que vous me tenez et que j’avais déjà refusé d’entendre en 2002 lorsque toute la gauche, comme un seul homme, avait vote pour Chirac . Je m’étais abstenu et je ne le regrette pas.

      L’ancien maréchaliste se sera comporté comme un véritable apprenti-sorcier. Cela fait plus de trente ans maintenant que la vie politique française est complètement gâtée par l’espèce de vérole que constitue le Front national. Il devait servir à protéger et renforcer le PS. La symbiose a très longtemps fonctionné mais le processus est désormais hors de contrôle, c’est comme dans un réacteur nucléaire, quand le combustible commence à fondre.

      Fillon aurait été une solution acceptable, parce qu’il aurait donné satisfaction aux exigences légitimes de toute une partie des électeurs un peu naïfs qui votent FN, qui ne sont pas pour autant des fascistes, et qu’il aurait donc été possible de réconcilier rapidement avec la République. Mais après ce qui s’est passé, Fillon est devenu Mr Tartuffe, et s’il était élu, il commencerait son mandat avec une crédibilité qui serait probablement inférieure à celle de Hollande après six mois. On serait au théâtre, et spectateur non pas d’une comédie, mais d’une farce grossière. Bref, on aura des élections, mais on n’aura pas un seul candidat acceptable. C’est très inquiétant. 


  • fred fred 24 février 09:19

    François Bayrou, cancrelat de la politique..Même pas une roue de secours...juste une rustine de mauvaise qualité !


  • philippe baron-abrioux 24 février 09:29


     Bonjour Rosemar ,

     nous sommes à 59 jours de l’élection présidentielle et visiblement des « alliances » ( souvent de circonstances) se nouent parfois même sans consultation des partis ou mouvements d’origine qui sont présentées comme des événements majeurs de la vie politique actuelle de notre pays .

     on a connu des fronts ,des programmes, des unions ,des alliances, parfois lents et difficiles à voir le jour et à être clairement identifiés par l’électorat auquel ils étaient présentés comme les solutions absolument incontournables pour conduire à la victoire des uns ou des autres .

     ces partenariats parfois victorieux ont le plus souvent, en particulier chaque fois qu’un parti se trouvait en situation hégémonique, permis des luttes fratricides visant à étouffer les moins numériquement nombreux bien que les plus fermes et les plus constants (même de manière caricaturale ) sur leur position politique .

     cela se passait il y a longtemps , du temps où la politique se discutait autour d’une table , sans la pression permanente de médias et autres conseillers en image , en communication ou de « spin doctors » devenus bien plus indispensables que les avis et études de chercheurs reconnus dans leur spécialité dont les noms ne sont même plus mentionnés .

    plus important aussi le « dress code » qui permet à tous de reconnaitre celui qui s’agite devant micro et caméras et délivre un discours plus ou moins proche de l’incantation sans avoir bénéficié des précieux conseils d’un chanteur lyrique qui aurait pu lui éviter le bégaiement pour l’un ou l’éclat de voix proche des cris émis par le singe hurleur en Amazonie pour l’autre .

    vous parlez de « revirement » là où je vois davantage du tâtonnement ou du louvoiement ou pour un passionné de chevaux comme F.Bayrou , une remise en selle opportune même si la monte en amazone n’est pas la plus commode .

     en fait, il est bien possible que celui qui a accepté avec empressement le soutien du Béarnais , dans les 59 jours à venir ne découvre la réalité du personnage plutôt doté d’un ego très supérieur à l’image véhiculée de brave homme , chrétien et honnête (sans doute  ?) , acceptant le dialogue avec ses amis d’alliance et relisant sans cesse l’ouvrage « démocratie française » d’un certain V.G.E .

     le pottock , petit cheval basque très résistant ne pourra jamais (à ma connaissance ) se croiser de façon productive avec le destrier toujours « en marche » .

     j’ai peur que l’attelage nouveau ne s« essouffle faute d’avoir trouvé une allure commune .

     le suspense fut intense , bien soutenu , alimenté et le »mariage « eut lieu : tous mes voeux à eux deux avant que pour une parole mal calibrée de l’un , une scène de ménage n’éclate et que la vaisselle ne passe par les fenêtres .

     vous l’aurez compris , je ne crois pas à la longévité de cette aventure , les deux ego (et ils sont énormes chez les deux ) , ne résisteront pas longtemps aux rudesses de la campagne telle qu’elle se présente en ce moment .

     reste à savoir lequel des deux prendra »dans la tristesse du constat« la décision de faire chambre à part !

    deux précisions : E. Macron aurait , selon F.Bayrou , une grand mère béarnaise ( un bon point !) et l’aide qu’il apporte au flamboyant Macron ne serait qu’au titre de » l’intérêt national " .

     bonne journée !

     P.B.A

     

     


  • Clocel Clocel 24 février 09:58

    Ce brave Bayrou...

    Il vient faire son petit caca quinquennal, même pas mort, recharger le crédit de sa carte bleue, il ne peut pas décemment se mettre à travailler sur le tard...

    Que ce serial loser ait encore des fidèles, ça me dépasse...


  • Gasty Gasty 24 février 10:08

    De toute façon, après Hollande, on pouvait pas avoir un Bayrou , c’est pas possible !... Et puis Fillon, ce n’est pas le bon. Mais avec Macron on est sur un bon Fillon.
    Moi je le comprend...


  • biquet biquet 24 février 10:11

    Quelle différence avec le texte signé entre Jadot et Hamon ! Bayrou n’a posé comme condition que soit séparé le monde des grandes entreprises et des lobbies du monde politique. Macron a accepté de suite ; tu parles il s’en fout, toute collusion doit être prouvée, ce n’est pas en faisant une loi pour punir les voleurs qu’il n’y a plus de voleurs.
    En revanche le texte signé entre Jadot et Hamon est un véritable programme à lui tout seul.


    • jmdest62 jmdest62 24 février 11:43

      @biquet
      « En revanche le texte signé entre Jadot et Hamon est un véritable programme à lui tout seul. »
      Un texte de 4 pages = un véritable programme pour engager l’avenir de la France ...vous vous foutez du monde !
      °
      De plus :
      "Pour être définitif, cet accord doit encore être validé par le vote des quelques 17.000 électeurs de la primaire écologiste. Le vote électronique final doit se tenir entre vendredi et dimanche.« 
      Pourquoi Jadot a-t-il anticipé le résultat de ce vote en annonçant son retrait ?
      Réponse quelques lignes + bas :

       »Ce n’est pas dans le texte, mais l’arrangement implique aussi des circonscriptions «  réservées  » aux membres d’EELV lors des législatives. Avec une garantie pour les députés sortants, comme le raconte L’Obs, Cécile Duflot étant confirmée sur Paris, et une circonscription étant envisagée pour Yannick Jadot."
      °
      P I T O Y A B L E ! Mais pouvait-on attendre autre chose de ces arrivistes ?
      @+


    • Christian Labrune Christian Labrune 24 février 11:47

      @biquet
      Rosemar évoquait le duo grotesque formé par un homme qui marche contre les moulins qu’il s’invente, et un Sancho Pança chevauchant sa bête aux grandes oreilles ; c’était déjà bien déprimant pour l’électeur, mais en faisant sortir ces deux-là (Jadot et Hamon) d’une foire à la brocante de la quincaillerie politique la plus cabossée, vous nous faites vraiment passer de Charybde en Scylla. Dieu merci, ils seront totalement ratatinés.


    • jmdest62 jmdest62 24 février 11:50

      @biquet
      Pardon ! Je me suis peut-être laissé emporter.......votre
      « En revanche le texte signé entre Jadot et Hamon est un véritable programme à lui tout seul. »
      c’était du second degré ...ou pas ?
      @+


    • Dzan 24 février 18:41

      @biquet

      Le danger, il est là : https://www.youtube.com/watch?v=Adu1NRJoBro


  • biquet biquet 24 février 10:18

    Pour lire le texte (=le téléchager) de l’accord entre Jadot et Hamon c’est sur ce lien


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 13:59

    Je ne vois pas où est le revirement :
    Macron a le même discours que Bayrou (« rassembler droite et gauche sur un même programme européen et plutôt libéral », « mettre ensemble les gens compétents pour prendre les bonnes décisions », etc...), si l’on met de côté les questions de personnalités.

    Bayrou, au bout de 3 essais, en a marre d’être isolé, et il a soutenu Hollande (qui l’a envoyé paître) puis Juppé (qui a perdu la primaire).

    On voit bien que vous n’avez jamais tenté l’expérience smiley smiley

    Que Bayrou et Macron marchent ensemble est d’une absolue cohérence.

    PS : où avez-vous vu que Bayrou était opposé au monde de la finance ? Il n’a jamais été un bolchévique quand même smiley


    • rosemar rosemar 24 février 14:19

      @Olivier Perriet

      Il faut relire les déclarations de Bayrou sur Macron : elles figurent dans l’article....

    • Christian Labrune Christian Labrune 24 février 18:05

      où avez-vous vu que Bayrou était opposé au monde de la finance ? Il n’a jamais été un bolchévique quand même
      ---------------------------------------------------------------------

      @Olivier Perriet

      Les crétins du Larzac, dont Bayrou a fait partie (« Volem viure al pais ! », etc.), n’étaient quand même pas, me semble-t-il, les plus fervents soutiens du capitalisme. Et dans cette époque déjà bien lointaine, on ne parlait même pas encore de mondialisation. Bref, comme tel autre dont on a pu voir à l’oeuvre la philosophie politique très radicale, le Camarade Bayrou aura bien été, lui aussi, un des plus redoutables « ennemis de la finance ». Si j’étais un capitaliste, face à un Macron accommodé désormais à la sauce béarnaise, j’aurais très peur.


    • izarn izarn 24 février 18:33

      @Christian Labrune
      Les crétins du Larzac te disent : Va te faire enculer.
      Il s’agissait d’une sensibilité agricole...Camp d’entrainement militaire pour attaquer l’URSS...
      Sympa, non ?
      Bref pas 100% tord les mecs...On dira 50/50...
      Mais bon les connards de l’époque sont toujours vivants !
      Décidément etre con, c’est bon pour la santé !
      Ben ouais y bouffent pas des saloperies de Monsanto....
      Moi je vois de vieux agriculteurs avec des cannes. C’est pas comme les instits, hein ? Eux ils te font le trekin maigres comme des clous..Macrobiotiques momifiés. Meme ils font du vélo...C’est pas comme le paysan qui a obéit à l’agronome européiste, hein ?
      Ils ont fait la guerre ? Quelle guerre ?
      La guerre de Monsanto ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 21:06

      @rosemar

      N’empêche qu’il y a une convergence de fond entre les deux, et peu importent les polémiques de campagne ou de « pas encore en campagne », même si ça la fout mal.

      Je pense que Bayrou est lassé de se prendre des coups et d’être isolé, d’où ses « reniements ».


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 21:08

      @Christian Labrune

      « le Camarade Bayrou » !
      Vous osez tout décidément smiley


  • MagicBuster 24 février 14:51

    Ce n’est pas la girouette qui tourne ( c’est le vent ).
    Edgar Faure


    • izarn izarn 24 février 18:58

      @MagicBuster
      Edgar était un bon météorologue !
       smiley


  • novo12 24 février 17:34

    Après la primaire américaine Bernie Sanders a rallié avec empressement Hillary Clinton alors qu’il critiquait sa corruption.

    Ce qu’on a appris par les mails publiés par wikileaks, c’est que le chef de la campagne de Clinton avait un moyen de pression sur Sanders. 
    S’agissait il d’une affaire de pédophilie, de corruption ou autre chose, on ne sait pas.

    Il faut comprendre que les oligarques ont un bouton d’arrêt d’urgence sur toutes les créatures qu’ils placent au pouvoir.

  • izarn izarn 24 février 17:53

    Bayrou c’est le mec qui fait 5 %....
    Alors 2,5% pour le macreux...
    Jutse pour flinguer Fillon...
    Bayrou est tellemet honnete qu’il va dans la main des crapules..
    C’est vrai que ce con de Juppé lui a fait la peau, pour l’asservir ensuite.
    Mais c’est du perso.
    Juppé, c’est pfuiiit !
    Tu comprends pas Bayrou ?
    T’es dans un logiciel perdant...Tu te la joue vengeance émotive....
    Tu fus une bulle, et tu crois encore a ta bulle, et tu votes pour une bulle Led Zeppelin...


  • baldis30 24 février 18:27

    Bayrou raisonne comme une crêpe ... il est donc normal qu’il se retourne


    • izarn izarn 24 février 19:02

      @baldis30
      Elle est bonne ! En plus c’est la saison !
      On se demande ce que vient fiche Lasalle dans cette galère...
      Mais bon, il est candidat.
      Peut-etre qu’ils a plus de parrainages que Bayrou et Asselineau !
       smiley
       smiley
      Avec juste raison !


  • Dzan 24 février 18:44

    ET ça, c’est du poulet ???

    https://www.youtube.com/watch?v=Adu1NRJoBro


    • izarn izarn 24 février 19:08

      @Dzan
      Effectivement, a coté Marine Le Pen est de gauche...
      Mais moi, je l’ai dit :
      Jamais je ne voterais UMPS...Ou Macron...
      Donc je m’en branle.
      Fillon/Le Pen ?
      Marine, bien entendu.
      De toute façon , désormais mon choix est fait...
      Donc les gesticulations des limaces has been...
      Je veux exterminer les cons...
      Vaste programme. (De Gaulle)


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 février 11:58

    La perfidie est une VALEUR française...


Réagir