lundi 24 avril - par rosemar

Besoin de sens...

Notre monde moderne est constitué d'images, d'écrans de toutes sortes : ordinateur, téléviseur, portable... Nous passons notre temps à regarder ces écrans, privilégiant le sens de la vision.
 
On en oublierait presque d'exercer nos autres sens : olfactif, gustatif, tactile...
 
Il est vrai que nos villes sont saturées de pollution et d'odeurs nauséabondes.
L'olfaction en perd de sa valeur : elle est, pourtant, essentielle, et elle nous offre des plaisirs qu'il ne faut pas négliger : parfums de fleurs, d'arbres, de mousses, de terre, d'écorces, senteurs de pins enivrantes...
 
Il nous faut, pour cela, retrouver le contact avec la nature, cultiver un jardin, des fleurs...
Retrouver des senteurs d'aliments qui mijotent dans une marmite : ratatouilles, sauce tomates, parfums de lauriers, d'ail, de romarins, de marjolaine...
Retrouver le plaisir de cette cuisine méditerranéenne aux parfums du midi... huile d'olive, thym, sarriette...
 
Le goût a tendance, aussi, à s'effacer : on mange une nourriture trop grasse, trop sucrée, trop salée...
On en oublie le goût des vrais aliments : des fruits, des légumes....
 
De plus, nous ne savons plus savourer la nourriture : nous engloutissons nos repas à toute allure sans apprécier ce que nous mangeons.
Vautrés devant des écrans, certains se gavent de nourriture, ils ne dégustent pas, ils dévorent...
 


La vie moderne elle-même nous pousse à consommer des plats préparés, du prêt à manger bourré d'additifs, de sucre ou de sel.
Notre goût perd, ainsi, de son acuité.
 
De la même façon, nous nous servons de moins en moins de notre sens tactile : nous nous contentons souvent de toucher des claviers...

Fini le contact direct avec la nature, avec le bois, les arbres, les pierres, les plantes...
 
Notre monde a besoin de sens et il est en train de perdre tout ce qui est lié aux différentes sensations...

Il nous faut retrouver le goût, le toucher, le sens olfactif.
Il nous faut retrouver aussi la faculté d'observer, une attention au monde, à la nature...
Il nous faut retrouver des émotions simples, il nous faut apprendre à mieux tirer parti de nos cinq sens.

Nous nous contentons, trop souvent, de voir superficiellement ce qui nous entoure.
Nous oublions d'observer le monde, et d'utiliser nos 5 sens pour en profiter pleinement.
 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/03/besoin-de-sens.html

 
 
Photos : Pixabay



14 réactions


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 avril 10:39

    Parlez pour vous, moi tout va bien ^^


  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 24 avril 11:01

    Salut..la quête du sens signifie en fait que il n’y a aucun sens profond ressenti, vécu dans une vie, qu’il y a absence de sens...même chose pour la quête du bonheur qui dit que ma vie est un malheur, pareil pour la quête de sécurité qui dit que je vis l’insécurité..la quête du contentement signifie que je suis mécontent...

    ceci est un effet de comment marche la pensée et de sa limitation qui n’a aucune compétence dans ces domaines que sont le sens, le bonheur, la sécurité etc etc de plus la pensée ne peut gérer les problèmes qu’elle crée car elle doit impérativement échouer et en souffrir....si on ne fuit pas cela, ce que nous faisons tous tout le temps , ce sera alors pour ouvrir nos autres capacités endormies....

    elle n’en a de capacités que dans les choses pratiques pour survivre et encore !!!! , en tant que outil elle doit être dirigée par « autre chose » que nous avons perdu en route il y a 3 ou 5000 ans , impossible à dire quand , du fait de l’histoire humaine officielle totalement fausse. 

    ces autres capacités ne sont pas opérationnelles à l’enfance...


  • Marc Chinal Marc Chinal 24 avril 11:27

    Bonjour,
    le sens ? Chacun le sien, suivant ses valeurs dominantes issues de son vécu et de ses caractéristiques physiques. Mais tous, et tout ce qui nous entoure, n’avons qu’un seul but :
    la survie. (au sens large)
    http://www.survisme.info/accueil.htm
    .
    La société ?
    Assurément elle ne passe plus par un système monétaire car cet outil fabrique de l’exclusion. L’avenir est à une société de l’Après Monnaie.
    http://voter-a-m.fr
    Sur ce, bonne continuation. :)


  • Abou Antoun Abou Antoun 24 avril 18:14

    L’olfaction en perd de sa valeur
    C’est vrai que Micron sent le pourri, mais que peu l’ont remarqué.


Réagir