mardi 21 février - par doctorix

Bien que cela leur coute 15.000 dollars par an, 140.000 familles australiennes refusent de vacciner leurs enfants

Je dois dire que cela représente un courage étonnant, et démontre une conviction et une pugnacités extraordinaires. En France, notre Ministre des laboratoirs vaccinaux n'a pas encore réussi à subordonner l'attribution des allocations familiales à la vaccination des enfants, mais elle réussit à interdire l'entrée en crèche et à l'école aux non-vaccinés, traduit les parents réfractaires devant les tribunaux, et offre des primes aux médecins pour chaque lot de 20 têtes de bétail vaccinées. Elle avait promis un vaccin contenant les trois valences obligatoires seules, sans aluminium et sans mercure, et la suppression de l'obligation vaccinale, mais elle propose maintenant une obligation vaccinale pour onze valences, en ajoutant le Gardasil à 9 ans, y compris pour les petits garçons.

Aurons-nous le même courage que ces familles australiennes qui ont le souci de la santé de leurs enfants, ou bien laisserons-nous un monstre ignorant et cupide nous imposer le malheur en seringue pour complaire à ses maîtres, auprès desquels elle trouvera bientôt un poste lucratif dès la fin de son mandat ministériel, après l'avoir bien mérité par cinq ans d'imposture ?

En 2016, l'Australie en a eu marre des groupes anti-vaccins et elle a passé une loi radicale. Dorénavant, seuls les parents d'enfants vaccinés auront droit aux aides parentales. Conséquence : près de 200.000 nouveaux-nés ont été vaccinés l'année passée. Mais en 2017, 140.000 familles refusent toujours de vacciner leurs enfants. Cette année, ils n'auront pas droit aux aides de l'état.

En janvier 2016, le gouvernement australien a lancé la campagne "No Jab, No Pay", littéralement "Pas de piqûre, pas d'argent". Cette campagne a été lancée pour lutter contre les sceptiques du vaccin et contre toutes les familles qui estiment que les vaccins sont un danger pour la santé.

Cette loi a eu des effets directs : 200.000 enfants ont été vaccinés dans l'année. Il faut savoir que ces aides de l'état représentent 15.000 dollars par an. Un argument de poids que le gouvernement australien a brandi pour lutter contre la propagation de maladies comme l'hépatite, le tétanos ou la coqueluche.

Mais en 2017, environ 140.000 familles n'auront pas accès à ces soins pour enfants car elles refusent toujours de faire ces vaccins, rapporte Sky News Australia.

Aides de l'état

"Seuls les parents d'enfants (âgés de moins de 20 ans) qui sont vaccinés ou qui bénéficient d'un programme de rattrapage reconnu peuvent avoir accès aux gardes d'enfants, le remboursement des frais de garde d'enfants et une taxe allégée pour la famille" est-il écrit dans ce programme du département de la santé australien.

Les autres vont devoir reconsidérer leurs options. La région la plus touchée par ces "coupes" est le Queensland, soit l'une des régions les plus pauvres de l'Australie et où les groupes anti-vaccins sont particulièrement actifs. Particulièrement l'AVN, l'Australian Vaccination-Skeptics Network Inc., qui lobby à fond pour interdire les vaccins. Dans cette région, le pourcentage d'enfants vaccinés tourne autour des 85%. Ce qui est toutefois mieux que l'année passée, révèlent les membres du gouvernement.

Le ministre australien de la Santé Greg Hunt s'est ainsi félicité de sa loi pro-vaccin : "Ces données montrent que la politique fonctionne et nous encourageons les parents en objection à reconsidérer leur position qui n'est pas soutenue par l'expertise médicale. (...) Cette politique protège les normes de santé de la communauté en général et protège nos enfants contre les maladies horribles."



100 réactions


  • Le Panda Le Panda 21 février 18:01

    @l’auteur

    J’avais vu votre article en modération et je l’ai pulsé en vous indiquant que nous pourrions en débattre, je suis ravi qu’il soit enfin publié :

    Je dois dire que cela représente un courage étonnant, et démontre une conviction et une pugnacités extraordinaires. En France, notre Ministre des laboratoires vaccinaux n’a pas encore réussi à subordonner l’attribution des allocations familiales à la vaccination des enfants, mais elle réussit à interdire l’entrée en crèche et à l’école aux non-vaccinés, traduit les parents réfractaires devant les tribunaux, et offre des primes aux médecins pour chaque lot de 20 têtes de bétail vaccinées. Elle avait promis un vaccin contenant les trois valences obligatoires seules, sans aluminium et sans mercure, et la suppression de l’obligation vaccinale, mais elle propose maintenant une obligation vaccinale pour onze valences, en ajoutant le Gardasil à 9 ans, y compris pour les petits garçons.

    La France La suisse et une bonne Partie de l’Europe et du Tiers Monde sont la proie des laboratoires que j’appelle « pompes à fric » mon Ami le professeur Joyeux s’est même vu sanctionné par le Conseil de l’Ordre au sujet de son opposition sur les vaccins contenant de l’aluminium et dérivés et de plus dix fois plus coûteux que le vaccin de base.

    En France la ministre de la Santé aussi minable que son prédécesseur a finit par obliger les laboratoires à sortir les vaccins prescrits par le Professeur Joyeux éminent « cancérologue » cela est presque devenu une affaire d’Etat.

    Mais sur un plan de base ont ne peut laisser des personnes sans vaccins je suis totalement POUR mais sans « adjuvent » 

    Cela n’est pas uniquement une Australienne, mais relève de la responsabilité de l’O.M.S. et de l’A.N.S

    Voilà pour l’entrée en matière, mais il ne suffit pas en ce qui me concerne de dire NON sans avoir à le justifier, des millions de personnes et surtout des enfants meurent par manque de vaccinations dans des régions dépourvus du minimum sanitaire, qui se confond avec les moyens financiers.

    A vous lire

    Cordialement



    • mac 21 février 18:23

      @Le Panda

      Si des enfants meurent car depourvus du minimun sanitaire, qu’on commence par leur fournir. Mais il semble plus rentable de vendre des vaccins que de vendre des usines de traiement de l’eau et des stations d’epuration avec les canalisations qui vont avec.


    • doctorix doctorix 21 février 19:23

      @Le Panda

      Bon, je vois que vous n’êtes plus fâché...
      Joyeux ne va pas assez loin, mais c’est bien quand même.
      Le mythe vaccinal à la peau extrêmement dure. La croyance (c’est une religion) repose sur le fait que les vaccins provoquent l’apparition d’anticorps, qui seraient la source de l’immunité. C’est une vérité très partielle et pratiquement sans intérêt. L’immunité humorale est un gadget de foire, la seule véritable immunité efficace est cellulaire, et on n’a jamais réussi à l’obtenir par un vaccin. Seule la maladie la confère. C’est d’ailleurs pourquoi des rappels sont nécessaires, pour entretenir l’illusion d’une protection, parce que les anticorps disparaissent avec le temps.
      Ce qu’il faut retenir, c’est que les enfants vaccinés sont cinq fois plus souvent malades que les enfants non vaccinés, et même si vous ne lisez pas l’anglais, vous trouverez à la fin de l’article suivant un graphique qui montre à quel point les vaccinés son plus vulnérables à toutes sortes de maladies gravement invalidantes que les autres : deux fois plus d’allergies, 7 fois plus d’asthmes, 64 fois plus d’herpes, 5,5 fois plus d’otites, 4 fois plus de rhumes des foins, et même 11 fois plus de scolioses, la vaccination provoquant des inflammations nerveuses qui provoquent des contractures des muscles paravertébraux, ce qui entraine la déformation du rachis. Et j’en passe...
      Ces statistiques ne concernent que les affections rapidement visibles. De nombreuses maladies encore plus graves surviennent après un long délai, qui vont jusqu’au cancer. Parce que la vaccination est une agression grave contre le système immunitaire.

    • doctorix doctorix 21 février 19:43

      @Le Panda

      Vous parlez de l’efficacité incontestable des vaccins.
      « Si l’on prend l’exemple des États-Unis, l’incidence globale des hépatites aiguës B depuis l’instauration de la vaccination n’a pas diminué mais progressé, passant de 55 à 63 cas pour 100 000 entre 1981 et 1987. »
      Vous savez, j’ai étudié longuement chacun d’entre eux. Même le sacro-saint vaccin antitétanique a fini par rejoindre dans mon esprit la cohorte des escroqueries vaccinales.
      J’ai pourtant vacciné pendant trente ans avant que l’évidence ne m’apparaisse.
      Beaucoup de mes confrères ont bien compris cela, bien plus qu’on ne croit, et seulement ceux qui les ont étudiés.... Mais la cupidité, jointe à la peur de la disgrâce et de la radiation (ce n’et pas une mince menace) font qu’ils continuent, la conscience en berne. Simplement, au lieu de faire tout le mal, ils n’en font qu’un peu.


    • Giordano Bruno 21 février 20:40

      @doctorix

      Pourriez-vous donner une bibliographie sérieuse pour ceux qui souhaitent creuser la question ?

      Je vous remercie par avance ?


    • doctorix doctorix 21 février 20:52

      @Giordano Bruno

      Bien volontiers.
      Sylvie Simon a publié de nombreux ouvrages extrêmement documentés et percutants.
      Mais trois livres sont extrêmement importants :
      « Vaccinations, les vérités indésirables » de Michel Georget, qui a même un deuxième tome.
      « La bonne santé des enfants non vaccinés » du Dr Françoise Berthoud, pédiâtre.
      Et « Qui aime bien vaccine peu », d’un groupe de médecins homéopathes suisses.
      Pas trop techniques pour rester accessibles, mais très fins dans leurs analyses.
      Cependant, lire la prose de Sylvie Simon, récemment disparue, est un réel plaisir, ça se lit comme des romans policiers, et ce sont de véritables enquêtes journalistiques.
      C’était une femme convaincue et franchement adorable (elle a laissé de nombreuses vidéos).

    • Giordano Bruno 21 février 21:08

      @doctorix

      Je vous remercie. J’ai déjà regardé la vidéo que vous indiquiez au sujet des bénéfices de la température corporelle sur la diminution du nombre de virus. Je retiens cette précieuse information.


    • Le Panda Le Panda 21 février 21:28

      @doctorix
      Bon, je vois que vous n’êtes plus fâché...

      Je ne suis jamais fâché sauf vis à vis de C....

      Tout le monde peut se tromper et c’est je pense ce que vous avez fait sur l’article de moderatus et ensuite je ne vous ai vu sur aucun de mes artciles sourires.....

      Il est dangereux d’avancer ce que vous dîtes en 2017 le monde scientifique, ne connait qu’entre 2 à 4% du génome humain dans sa globalité.

      Je sais aussi lorsque je suis parti sous la bannière de l’OMS avec MSF en ASIE et en AFRIQUE les cas de SIDA déclarés étaient de quelques centaines, il en était totalement autre chose à notre retour des « millions » sous la férule de Luc Montagnié et de Levy les chiffres sont devenus des millions. Car dans ces pays en 1995 et à présent non plus il n’existe pas de Centre de dépistages.

      Ce qui est tout à fait différent en France et une partie de l’Europe, il ne faut surtout pas perdre de vue que c’est une pompe à fric comme je le dis plus haut. Soigner le SIDA à présent dans certains cas c’est possible, mais la trithérapie par jour en France coûte plus de 600 000€/Jour.

      Quant au fait de la polio, là vous êtes dans l’erreur la plus totale plus de 60 années après sa découverte elle provoque des mollisses dégénératives qui sont dignes de fin de vie pour certains.

      La France compte plus de 10 000 S.S.R où sont soignés des personnes de tous âges et où les praticiens ignorent complétement la finalité des patients.

      D’où je suis persuadé qu’il faille légiférer dignement pour la fin de vie et de cesser de vouloir vaincre des virus qui sont mutants et ensuite le plan le plan important reste le « psaumes » du patient qui forcément, ne délient en aucun cas la même défense que son voisin, la génétique, il ne faut surtout pas l’oublier.

      Puis quoi que l’on puisse dire ou écrire à ces sujets nous n’avons pas suffisamment de recul et le retour du bacille de Kock est bien la conséquence de la qualité de l’air et l’absence de vaccinations des populations. Car les virus comme la libre circulation ne connait point de frontières.

      Une évidence se dégage les invasions ont apportés autant d’argent que de maladies à des populations qui n’avaient jamais été en contact avec des maladies apportées sur place.

      Ma réponse est strictement technique et ne voyez en cela aucune différence ou mégarde par rapport à votre article que j’approuve car il permet justement le dialogue « sain » mais attention des informations médicales sur Internet 85% de ce qui est dit est fort sujet à caution.

      Bien cordialement

       


    • doctorix doctorix 21 février 21:53

      @Le Panda

      Les tests du sida sont bidon.
      On peut être positif d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.
      Rassurez-vous, internet n’est pas ma source principale d’information.
      J’ai lu plus de cent livres sur les vaccins.
      « le retour du bacille de Kock est bien la conséquence de la qualité de l’air et l’absence de vaccinations des populations. »
      L’obligation vaccinale par BCG a été levée en France il y a dix ans, et on a observé depuis une diminution par deux du nombre de cas, malgré un afflux de populations maghrébines particulièrement sensibles à la tuberculose (seule la seine saint-denis reste très touchée, et pourtant on vaccine beaucoup dans ce département).
      Ce vaccin était sans efficacité et particulièrement dangereux. Sylvie Simon démonte le mythe ici :
      Vous verrez que tous les vaccins sont apparus quand les épidémies correspondantes avaient déjà presque disparu (il était temps !).

    • doctorix doctorix 21 février 22:07

      @Giordano Bruno

      au sujet des bénéfices de la température corporelle sur la diminution du nombre de virus.
      Oui, on peut tuer avec de l’aspirine, du paracétamol ou de l’advil, en toute bonne conscience.
      Une méningite, une polio, une encéphalite peuvent devenir mortelles si on empêche l’organisme de se défendre par l’hyperthermie naturelle.
      Chez le tout petit, il faut cependant être très prudent, accompagner et surveiller la fièvre (sans toutefois l’anéantir), car la thermo-régulation n’est pas encore au point.
      Quelques bon conseils ici :

    • Le Panda Le Panda 21 février 22:20

      @doctorix

      Dans la mesure ou les tests du SIDA (syndrome immunitaire de déficience acquise en français)

      Merci de me communiquer si vous le souhaitez votre adresse en privé et je vous ferai parvenir mon ouvrage Le Roseau et Le Ravi. Un séropositif peut vivre centenaire, autant que le virus ne s’est pas pleinement déclaré, par contre en entrant en face terminale, aucune solution n’est possible. la cachectique en est une preuve que j’ai vu des centaines de fois :

      https://fr.wiktionary.org/wiki/cachectique

      Ne perdez pas de vue que nous avons un parcours pas tout à fait identique mais pas aussi éloigné.

      Cet ouvrage est le fruit de travaux avec Luc Montagnié et Levy

      mon e-mail perso : patrick.juan@panda-France.net

      Nous n’allons pas coucher ici nos cursus respectifs, et cela à mes yeux ne servirait à rien du moins en ce qui me concerne.

      Vous verrez que tous les vaccins sont apparus quand les épidémies correspondantes avaient déjà presque disparu....

      Cela est une évidence même aucun ancien ou nouveau chercheur ne le contestera.

      Le Plan d’élaboration technique et fondamental sont à des extrêmes, d’où sans recherche fondamentale le concret n’existe pas.

      Il en va de même sans la « biologie » aucune médecine n’aurait v le jour.

      Cordialement

       


    • l’alsacien 21 février 22:32

      @doctorix

      Il y a aussi Marc Girard, Louis de Brouwer, Eric Ancelet etc…

      Qu’en pensez-vous Doctorix ?

       

      "...Bienvenue dans le Capital de RHÔNE-POULENC. Quand Rhône-Poulenc vaccine 20 personnes par seconde dans le monde, c’est bien pour les actionnaires..."


    • doctorix doctorix 21 février 23:38

      @l’alsacien
      Je n’en pense que du bien sauf que Marc Girard est un type franchement désagréable.

      Il y a aussi Jacques Lacaze, qui a un bon blog. Je l’ai connu quand j’ai rencontré André Gernez, une merveille d’homme qui avait vaincu le cancer par la prévention.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 février 15:29

      @doctorix

      SI - SI - la vaccination presente des avantages - je ne me prononce pas ici sur cette question - il est normal de penser qu’elle perd de son interet pour l’individu en proportion de l’universalité de son application... Si elle presente aussi des inconvenients, il devient donc idal de ne PAS etre vacciné, mais que les autres le soient. Ne serait-il pas indcent que ceux qui en ont les moyens puissent s’en préserver... mais pas les autres ? Un peu comme le dur labeur, en quelque sorte .... C’est ma contribution de ce matin au cynisme qui est à devenir la seule idéologie dominante.

      PJCA

      P.S Votez Macron. 

    • doctorix doctorix 22 février 16:12

      @Pierre JC Allard

      L’immunisation de groupe est un leurre.
      On n’a jamais refusé le vaccin à personne. Les contrindications sont très rares et jamais recherchées.
      Si c’est efficace pour certains, eh bien qu’ils en profitent, on ne les en empêche pas. Et s’ils choisissent de ne pas le faire, les autres ne risquent rien, puisqu’ils sont vaccinés et que c’est efficace.

  • foufouille foufouille 21 février 18:05

    tant mieux, ils auront la polio et se feront euthanasier. ça fera des bourgeois en moins qui se feront « transfuser » avec du sérum physiologique.


    • doctorix doctorix 21 février 19:04

      @foufouille

      Le programme de vaccination généralisée contre la polio en Inde a été une catastrophe.
      En 2011, l’Inde a été déclarée libre de tout cas de polio, mais cette même année a vu apparaître 47.500 cas de paralysies flasques aiguës.
      J’ajouterai que sans l’intervention médicale sur les cas de polio avérés débutants, celle qui consiste à administrer des antipyrétiques, alors que les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°C, la polio serait probablement restée une maladie bénigne, parce que la fièvre est la première défense de l’organisme contre toute infection virale (ou bactérienne).
      C’est ici, à11’48" :
      Et c’est un prix nobel français de virologie qui le dit (Pr. Lwoff).
      Les anti-pyrétiques ne sont pas cette chose banale qu’on vous dit. Leur usage peut avoir des conséquences mortelles, et c’est une vérité qu’il faut faire connaître.

    • doctorix doctorix 21 février 19:28

      Foufouille, une chose est de moinsser, une autre est de dire pourquoi. J’ai blasphémé, c’est ça ?

      Quand vous aurez étudié comme moi les vaccins pendant près de huit ans, on pourra discuter.

    • meslier meslier 21 février 19:38

      Bonsoir @doctorix

      Le virus du sida est le produit accidentel d’un vaccin oral contre la polio administré à un million d’Africains dans l’ex-Congo belge de 1957 à 1960 aux endroits mêmes où, une décennie plus tard, on détecte les premiers cas de sida dans le mondeLe sida a donc été créé de toute pièce par l’homme à la suite de cultures vaccinales sur des reins de singes vert du Congo .

      https://www.youtube.com/watch?v=CHYJkMfdNJI


    • doctorix doctorix 21 février 20:14

      @meslier

      Ce qu’on a créé, et je ne sais pas trop comment, probablement par la vaccination polio, c’est un effondrement du système immunitaire dans des populations fragiles à divers titres : les malnutris en Afrique, les usagers de drogues dures dans les pays occidentaux. Mais selon ce que je crois savoir, le virus auquel on attribue le sida n’a rien à voir avec ce déficit immunitaire. On peut être séropositif sans avoir le sida, et on peut avoir le sida sans être porteur de ce virus. Et il se trouve que les premiers médicaments dits anti-sida étaient de puissants toxiques qui reproduisaient les symptômes du sida, ce qui a contribué à propager la croyance.
      Mais c’est vrai que les premiers cas de sida se sont développés en Afrique autour des foyers de vaccination intensive contre la polio, mais aussi autour des laboratoires vaccinaux américains implantés la-bas.
      Le Sida nous réserve encore de grandes surprises...
      Quant au vaccin polio, il a été contaminé dans les années 60 par un virus simien (le vaccin est cultivé sur du rein de singe), le SV40, un virus hautement cancérigène.
      90 millions d’américains ont ainsi été contaminés par ce virus.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 février 21:13

      @doctorix
      Cherche pas, foufouille est un anti UPR forcené, alors tu peux parler des fourmis ou des ratons laveurs, il te mettra moins d’office ...


    • doctorix doctorix 21 février 21:34

      @Fifi Brind_acier
      Les réactions viscérales de foufouille me laissent indifférent. Même un autre médecin perdrait son temps contre moi, pour la simple raison que très peu connaissent les vaccins, et que je suis petit à petit et sans même le vouloir devenu un expert dans ce domaine, par simple curiosité, mais aussi parce que j’ai progressivement ressenti l’énorme responsabilité que représentait le geste apparemment anodin de la vaccination.

      Très peu de médecins connaissent les vaccins, donc, et ceux qui les connaissent vraiment y ont renoncé.
      Les autres sont esclaves de leurs habitudes et de leur ignorance. Ou bien s’en foutent.

    • foufouille foufouille 22 février 09:54

      @doctorix
      http://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2013/11/medsci 20132911p1034/medsci20132911p1034.html
      je ne moinsse pas.
      sinon, le virus a muté. peu étonnant vu le style de vie indien qui consiste à manger avec les mains et l’absence d’hygiène.


    • foufouille foufouille 22 février 10:19

      @foufouille
      http://polioeradication.org/polio-today/polio-now/this-week/circulating-vaccine-derived-poliovirus/
      l’inde n’en fait plus partie d’ailleurs.
      ça reste un monologue, je sais.


    • doctorix doctorix 22 février 11:06

      @foufouille

      Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que c’est la pression vaccinale qui encourage la mutation virale vers des variétés plus agressives, un peu comme les antibiotiques sélectionnent des variétés de plus en plus pathogènes car multi-résistantes.
      Il est donc illusoire, même si les vaccins étaient efficaces, de courir après une protection qui sera contournée chaque fois par la course en avant de l’évolution virale.
      5000 espèces de virus sont actuellement décrites, mais on estime leur nombre en fait à 500.000.
      C’est un combat insensé, et la meilleure façon de combattre les plus pathogènes est donc d’avoir un système immunitaire fort.
      300 vaccins sont actuellement « dans les tuyaux ».
      Est-ce ce monde de fous de la seringue que vous voulez ?
      Quant aux bactéries, nous en hébergeons 500 espèces, la plupart étant vitales pour notre survie : c’est une manie moderne de voir des ennemis partout, et sans ces bactéries nous serions tous morts en quelques heures. Les antibiotiques font d’ailleurs beaucoup de mal à cet équilibre.
      Nous hébergeons dix bactéries pour une cellule constitutive de notre organisme.
      Nous sommes des bactéries avec un peu de viande et d’os autour.

    • capobianco 22 février 14:47

      @Fifi Brind_acier
      Je suis un anti upr forcené, mais là, pour une fois je suis plutôt d’accord avec le toubib. Je ne suis en rien spécialiste mais j’ai toujours manifesté de vrais réticences voir hostilités vis à vis des vaccinations obligatoires, comme tout ce que l’on veut m’imposer en fait....

      Je soutiens le prf Joyeux depuis longtemps maintenant et participe à la plus part des campagnes de « l’institue de protection de la santé naturelle ». 


    • doctorix doctorix 22 février 15:26

      @capobianco
      comme tout ce que l’on veut m’imposer en fait....

      Vous êtes moins difficile en ce qui concerne l’Europe, l’Euro et l’OTAN, qu’on vous a imposés tout pareil.
      Ruades sélectives...

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 février 15:32

      @doctorix

      Vous faites refléchir les gens. Arretez tout de suite, avant qu’ll ne soit trop tard !

      PJCA


    • doctorix doctorix 22 février 16:02

      @Pierre JC Allard

      J’ai renoncé à en désespérer. Bien qu’ils soient parfois désespérants.

    • Ouam Ouam 23 février 15:06

      @doctorix
      J’ai renoncé à en désespérer. Bien qu’ils soient parfois désespérants.
       
      Nenni,... surtout si tu à laborieusement étudié le sujet.
       
      A force de précher dans le désert, défois la vérité saute aux yuex de quelques ouailles.
      Puis si ton combat permets déja d’éradiquer l’aluminum ou les multis vaccins (6 ou 12 je sais plus) qu’on appliqie d’un coup à des petits gamis, une partie de ta croisade aura servie.
       
      ouam,


    • doctorix doctorix 23 février 20:50

      @Ouam

      Oui, c’est l’histoire du colibri.
      Sa forêt est en feu.
      Il fait d’incessants aller-retours entre la mare et le foyer, apportant une goutte d’eau à chaque fois.
      Comme on se moque de lui, il dit :
      « Je fais ma part ».

  • GerFran 21 février 18:09

    Obligation vaccinale : l’enquête d’une maman biologiste [Nexus sept./oct. 2016]



    Un biologiste explique comment la « sécurité » des vaccins est testée.



    • doctorix doctorix 21 février 20:26

      @GerFran

      Il y a en fait très peu d’études sur les vaccins. Ils sont testés seulement pendant quelques semaines, voire quelques jours. A quoi ça servirait, puisqu’ils sont sans danger ? C’est le chapitre 1 de l’évangile vaccinal. Les seuls études comparatives comparent un vaccin normal avec un vaccin sans principe actif mais contenant les mêmes adjuvants. Ce qui est surréaliste !
      On a vainement demandé de vraies études, comme on le fait pour n’importe quel médicament, qui compareraient des populations vaccinées à des non vaccinées. On ne veut pas les faire, parce que la comparaison a cout terme et surtout à long terme serait catastrophique.
      Seules quelques études ont pu être faites, et elles sont extraordinairement défavorables aux vaccins, j’en ai cité une très complète plus haut.
      En fait, les vaccins ont quelque 800 effets indésirables possibles. Certains sont fréquents, d’autres son rares. Les plus rares touchent évidemment peu de personnes, mais il y en a tant que rares sont les personnes qui passent au travers l’un d’eux, qu’elles en aient connaissance ou non, qu’elles fassent le lien ou non. C’est cette rareté individuelle qui préserve la réputation des vaccins.

  • leypanou 21 février 18:20

    L’enfumage pro-vaccin n’est pas complètement vaincu mais il y a de plus en plus de gens qui ouvrent les yeux.

    Un jour avant de rencontrer D Trump -qui a décidé de monter une cellule d’évaluation des vaccins dirigé par Robert Kennedy Jr-, l’un des spécialistes du lien entre l’autisme et le vaccin Dan Olmsted a été retrouvé mort et sans autopsie, son corps a été incinéré 7 heures après sa mort (cet article en apprend plus que çà).

    Dans le même esprit, Poutine déclare que les gouvernements occidentaux rendent esclave l’humanité par l’intermédiaire des vaccins.


    • doctorix doctorix 21 février 22:20

      @leypanou

      Oui, c’est dangereux de s’intéresser aux vaccins. On pense que Sylvie Simon et Claire Séverac sont mortes bizarrement.
      Je finirai peut-être victime d’un accident de parapluie bulgare...
      Poutine est un type sérieux : il va surement nous pondre une bombe sur les vaccins. Lui aussi a remarqué qu’on mourrait beaucoup chez les anti-vaccins, et que les populations devenaient de plus en plus abruties.

    • doctorix doctorix 22 février 15:52

      @Pierre JC Allard

      Oui, ça m’a fâché :
      « alors que le revenu des médecins, à 6,8% par année est le plus important facteur d’augmentation. »
      Le C n’a pas augmenté depuis le 1/3/2010.
      Sept ans...
      Il va augmenter le 1 mai...Pour le gouvernement suivant... Le km est à 0, 61 depuis 25 ans...
      Et les ROSP ne me concernent pas, je n’ai pas marché dans la combine des vaccins et mammographies à tour de bras..


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 février 18:39

    Pour ceux qui ont des doutes sur la question, voici la liste des adjuvants qu’on trouve dans les vaccins, une vraie poubelle !


    Comment Marisol Touraine a torpillé la Conférence santé .

    Le professeur Luc Montagnier met en garde les personnes malades contre les vaccins.

    « Le professeur Henri Joyeux radié de l’ordre des médecins »

    " Je demande à ce que le carnet de vaccination soit revu de fond en comble, afin que l’allaitement maternel soit proposé en première intention et que les vaccinations dites recommandées restent de la responsabilité exclusive des médecins référents. Sollicités par les familles, contrôlés sans cesse par l’assurance maladie, poussés par les publicités, mes confrères et consoeurs médecins sont parfois désorientés. Ils savent parfaitement que les vaccinations des nouveau-nés dépendent d’abord de la santé des parents et que le système immunitaire d’un enfant nouveau-né en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour être mature et fonctionnel, c’est à dire pas avant l’âge de 2 ans."

  • rogal 21 février 21:02

    En parallèle aux vaccins – dans certains espaces les parallèles se rejoignent – je me permets d’inclure l’information suivante.

    Le site de l’AIMSIB a mis en ligne une vidéo dans laquelle le Professeur EVEN présente son dernier livre « Arrêtez les statines ! ». Au-delà du cas des statines et de leurs effets nocifs, son propos est de dénoncer la malfaisance de l’industrie pharmaceutique : invention de maladies, corruption d’un certain milieu universitaire, rôle des médias (avec bons et mauvais points), etc. Le cardio-vasculaire et son cholestérol, déjà talonnés par l’hyper-tension, sont battus par la psychiatrie, son DSM et ses médicaments non moins dangereux que ruineux.

    Quelques petits défauts matériels dans cette vidéo d’une heure et quart, dans laquelle on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les mots de Philippe EVEN sont pesés mais pas mâchés.

    Il convient aussi de remercier le Docteur KNOCK pour son exquise intervention.


    • doctorix doctorix 21 février 21:18

      @rogal

      Il va falloir se rendre à l’évidence : les laboratoires pharmaceutiques vivent un peu de la santé et beaucoup de la maladie, même imaginaire.
      La possibilité de fabriquer de faux-ennemis comme le cholestérol est très tentante, et il n’y ont pas résisté.
      Il y a d’autres façons fabriquer des malades avec des sujets en bonne santé, pour pouvoir les soigner toute une vie.
      Les vaccins sont très au point dans ce domaine, puisque comme je l’ai exposé plus haut, les enfants vaccinés sont cinq fois plus malades que les autres. En fait, nous aurions trop de médecins sans cette méthode, au lieu d’en manquer.
      Les enfants hyperactifs sont aussi une manne : certains le deviennent après vaccination (fréquent), d’autres qui sont juste plus éveillés et plus vifs que les autres sont transformés en malades à soigner à coups de drogues psycho-actives.
      La finalité de ces opérations, c’est de décréter qu’il est anormal d’être en bonne santé, et que c’est une pathologie anti-sociale à laquelle il faut remédier au plus vite.

    • l’alsacien 26 février 11:50

      @doctorix
      Knock
      ’’La santé est un état précaire qui ne présage rien de bon’’
      ’’Tout bien portant est un malade qui s’ignore’’


  • Christian Labrune Christian Labrune 21 février 21:53

    L’espérance de vie, vers 1740, n’atteignait pas trente ans (25, disent certains auteurs, mais cela m’étonne un peu et il faudrait vérifier). Il faut dire que beaucoup d’enfants mouraient à la naissance ou dans les dix premières années. Les épidémies de variole avaient des résultats abominables. Bien des descendants de Louis XIV en étaient morts et Louis XV lui-même en mourra. C’est à cause de ce salaud de Jenner, dans les dix dernières années du siècle des Lumières, qu’on finira par trouvera une première forme encore bien rudimentaire de vaccin. Les conséquences en auront très vite été funestes : dès 1810, l’espérance de vie en France tombe à trente-sept ans.
    Après deux siècles de vaccinations diverses, la situation n’aura cessé de se dégrader puisque l’espérance de vie pour les hommes est aujourd’hui d’à peu près 80 ans et de 84 ans pour les femmes. Par rapport au début du XVIIIe siècle, la différence est donc d’à peu près un demi siècle et c’est tout à fait préoccupant. Il faut incriminer non seulement les vaccins qui tuent beaucoup de monde, mais aussi les errances de la médecine et de la chirurgie, à quoi s’ajoutent les effets désastreux de l’industrie pharmaceutique. Mais il faut prendre en compte également une ignorance de plus en plus grande des règles d’hygiène et une alimentation industrielle dont la qualité ne cesse de se dégrader.
    S’il fallait extrapoler à partir de ce que nous connaissons depuis deux siècles, à la fin de celui-ci, l’espérance de vie tomberait peut-être bien encore plus bas : deux cents ans pour le moins.
    Fort heureusement, si on a la sagesse de renoncer enfin à la vaccination, on aura vite le bonheur de voir resurgir la variole, la tuberculose, la poliomyélite , toutes maladies qui ont enchanté nos ancêtres, et beaucoup d’autres un peu plus exotiques mais non sans charme. Je n’ose espérer la grande peste noire de 1350 qui aura eu tant d’effets bénéfiques sur le plan de l’économie : si la moitié des Français pouvaient disparaître en deux ou trois ans, c’est M. Normal qui serait content : son inversion de la courbe du chômage cesserait immédiatement d’être un fantasme, et la crise du logement, dans les grandes villes, serait vite résolue.


    • doctorix doctorix 21 février 22:28

      @Christian Labrune

      Pour faire de l’esprit, il faudrait en avoir.
      On ne vous demande pas le bréviaire du vaccinaliste, à la portée de n’importe quel imbécile qui lit les notices, on vous demande de contrer mes arguments par d’autres arguments.
      La longévité accrue est due à un travail moins pénible, à l’accès à une bonne alimentation, une eau propre, et des douches dans des salles de bain.
      Les plombiers ont fait plus pour la santé que tous ces fêlés et escrocs, de Jenner à Pasteur, dont vous feriez bien d’apprendre la véritable histoire.

    • Le Panda Le Panda 21 février 22:33

      @Christian Labrune
      Fort heureusement, si on a la sagesse de renoncer enfin à la vaccination, on aura vite le bonheur de voir resurgir la variole, la tuberculose, la poliomyélite , toutes maladies qui ont enchanté nos ancêtres, et beaucoup d’autres un peu plus exotiques mais non sans charme. Je n’ose espérer la grande peste noire de 1350 qui aura eu tant d’effets bénéfiques sur le plan de l’économie : si la moitié des Français pouvaient disparaître en deux ou trois ans, c’est M. Normal qui serait content : son inversion de la courbe du chômage cesserait immédiatement d’être un fantasme, et la crise du logement, dans les grandes villes, serait vite résolue.

      Je partage le deux opinions à 50/50 jamais tout est blanc ou gris.

      Car à regarder de plus proche et sans remonter au 18 eme, nous constatons que la grippe espagnole à causé plus de morts que les deux conflits mondiaux. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918

      Et personne n’est capable de connaitre avec certitude son origine diverses versions existent, si elle revient actuellement à la charge, c’est dû à la qualité de vie et la dénégation que font certains des pandémies.

      Cordialement


    • Le Panda Le Panda 21 février 22:42

      @doctorix
      Les plombiers ont fait plus pour la santé que tous ces fêlés et escrocs, de Jenner à Pasteur, dont vous feriez bien d’apprendre la véritable histoire.

      Là je partage pleinement cette position.

      La longévité accrue est due à un travail moins pénible, à l’accès à une bonne alimentation, une eau propre, et des douches dans des salles de bain.

      Cette position aussi, mais de grâce discutons de façon censé faites un effort sur vous même, je vous le demande et vous en remercie. Vous aurez tout à gagner dans le sens de compréhension humaine. 

      Cordialement


    • doctorix doctorix 21 février 22:51

      @Christian Labrune

      J’ai retrouvé la citation.
      Le virologue Peter Duesberg, professeur de biologie moléculaire à l’Université de Berkeley : «  les scientifiques et les médecins s’attribuent la gloire d’une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans  ! C’est grâce à eux que s’est développée une meilleure hygiène de vie et que l’on a pu avoir une meilleure nourriture. Avec une bonne nutrition, vous vous assurez un bon système immunitaire et vous n’êtes pas la proie des maladies  ».
      Je ne sais pas si vous aurez l’honnêteté de lire ce long document tout à fait passionnant qui remet à l’heure le dogme de l’allongement de l’espérance de vie due aux vaccins et aux médicaments : mais je ne désespère pas...



    • doctorix doctorix 21 février 23:06

      @Le Panda

      Je ne me bats pas contre des gens, même s’ils sont intoxiqués par la propagande, je me bats contre l’ignorance, la mauvaise foi et l’entêtement.
      Parfois ça énerve...
      Des guillemets pour les citations, svp : ça facilite la compréhension.

    • Christian Labrune Christian Labrune 21 février 23:33

      les scientifiques et les médecins s’attribuent la gloire d’une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans  !

      @doctorix
      Peut-être bien, mais si j’étais né un siècle plus tôt, en 1848, bien avant les antibiotiques, je serais probablement mort à l’âge de deux ans, en 1850. En tout cas, si par miracle je m’en étais tiré -je suis coriace !-, je n’aurais même pas pu voir la fin du second Empire, je serais mort encore une fois en 1855 : l’appendicectomie n’était pas encore pratiquée. Enfin, il est tout à fait certain que je n’aurais pas pu voir la guerre de 14 : l’aventure se serait terminée pour moi à coup sûr en octobre 1911.

      Grâce aux avancées remarquables de la chirurgie, ne vous en déplaise, je suis encore de ce monde, avec l’impression d’avoir toujours quinze ans. A la fin de ce troisième millénaire, j’espère bien pouvoir encore vous porter la contradiction sur ce foutu forum. Si toutefois d’ici-là un obscurantisme montant, dont vous êtes un des grands promoteurs, ne nous aura pas tous fait crever. 


    • doctorix doctorix 22 février 00:04

      @Christian Labrune

      Mais je n’ai attaqué ni les chirurgiens, ni dit de mal de la médecine individuelle, ni des antibiotiques utilisés raisonnablement (c’est rare) ni des grandes découvertes qu’on fait chaque jour, ni des méthodes de diagnostic extraordinaires qu’on nous propose, dont la plus fabuleuse est décrite ici : 
      C’est à couper le souffle...
      Mais voilà : il reste un ennemi, les laboratoires pharmaceutiques, quand ils nous balancent n’importe quoi, en particulier les vaccins, mais pas seulement.
      Si vous étiez né en 1848 dans une famille aisée, pratiquant l’hygiène et vous nourrissant correctement, si vous aviez fait du sport (les cyclistes professionnels vivent plus de six ans de plus que la moyenne, malgré le dopage), si vous aviez eu un petit boulot pépère, vous auriez largement pu profiter de la première guerre mondiale et voir l’armistice, et peut-être même fêter la libération de Paris en 44. Deux appendices sur trois sont enlevés pour rien, vous aviez une chance.
      Demandez-vous quand même de temps en temps si l’obscurantisme n’est pas chez vous. Moi, j’ai allumé la lumière en 2009, il n’est jamais trop tard.

    • Christian Labrune Christian Labrune 22 février 00:24

      @Ridipayass
      Fontenelle est mort centenaire, en 1757. Il y a toujours eu des gens particulièrement chanceux et génétiquement prédisposés à durer. Mais vous faites bon marché de ceux qui mouraient dans l’enfance et que vous voudriez qu’on retirât des statistiques. On pensait autrefois un peu comme vous : il ne fallait pas trop s’attacher aux enfants, disait déjà Montaigne, puisqu’il était fatal qu’il en mourût la moitié avant l’adolescence. On n’y pouvait rien, c’était la vie.

      Or, c’est précisément la vaccination qui aura permis d’éviter la mort des enfants qui, depuis, pour les parents, lorsqu’elle survient encore, est vécue comme une vraie tragédie. En dépit des paranoïaques qui ont peur de tout, on est encore dans une situation où la généralisation des vaccins permet de maintenir une situation sanitaire acceptable. Supprimez-les, et vous verrez réapparaître les calamités du passé qu’ils ont permis, progressivement, de juguler. Propager une propagande aussi grotesque et obscurantiste, c’est aussi criminel que tel discours d’un pape interdisant l’usage du préservatif à une époque où le sida tuait encore à tous les coups.


    • stef 22 février 07:43

      @Christian Labrune
      il n’y pas que la vaccination qui a permis d’éradiquer la mortalité infantile auparavant les conditions d’hygiene étaient déplorables
      Le simple tout à l’égoût et l’eau courante ont permis d’éradiquer de nombreuses maladies


    • jadevo 22 février 08:16

      @Christian Labrune

      Eh bien la vaccination et l’euthanasie vont de pair : JE suis maître du jeu pas je ne sais quelle nature.


    • doctorix doctorix 22 février 08:56

      @Christian Labrune

      Même si vous sautez allègrement sur tous les liens que je vous propose et qui montrent que vous avez tort, vous avez quand même bien du remarquer ceux qui exposent que toutes les maladies infectieuses, polio, diphtérie, rougeole, tuberculose étaient en état de quasi disparition à 95%, quand les vaccins sont apparus. Que l’hépatite B était en progression aux USA après la vaccination généralisée, que d’autres maladies, suette, scarlatine, peste, ont disparu sans vaccin.
      Que 700 épidémies de rougeole sont survenues en Chine après une vaccination à 99%. Que 47.000 enfants ont été atteints de paralysie flasque en Inde (x 10) après la vaccination polio généralisée. Que l’ONU a reconnu que ce n’est pas la vaccination antivariolique qui a fait disparaitre le virus, mais les quarantaines.
      Je ne comprends même pas comment vous pouvez supposer que la vaccination ait pu jouer le moindre rôle positif au vu de ces statistiques incontestables.
      Et ne faites pas un amalgame avec les antibiotiques dont personne ici n’a nié l’intérêt. Si je ne croyais pas aux vertus de la médecine, je serais bien malheureux d’y avoir consacré ma vie.
      J’insiste pour que vous lisiez intégralement ce lien, dont je ferai certainement un article un de ces jours :
      Le plombier, le paysan, vous dis-je...Ce sont les grands héros de la santé.

    • l’alsacien 26 février 12:03

      @doctorix
      Livre :
      ’’Pour en finir avec Pasteur- un siècle de mystification scientifique’’ du Docteur Eric Ancelet


    • doctorix doctorix 26 février 12:54

      @l’alsacien

      Oui, une crapule qui perd à être connue.

  • stef 22 février 07:40

    Que le professeur Joyeix ait été banni en dit long ! ! ! La vaccination est une pépite en or pour l’industrie pharmaceutique et ceci en plusieurs étapes car un enfant vacciné sera finalement plus fragile et nécessitera plus fréquemment des soins et des médicaments
    Plus vous êtes malade et plus ils émargent 
    Il faudrait faire comme en Chine : on paye quand on est en bonne santé et c’est gratuit quand on est malade s’il en était ainsi la logique serait complètement inversée et bénéfique au patient  


  • l’alsacien 22 février 07:46

    On recherche la sécurité. On pense qu’en se faisant vacciner on sera protégé.

    Des dépistages, des médicaments pour prévenir…

    Et si on prenait sa vie en charge. Une bonne hygiène de vie bien sûr, mais pas que…

    ‘’Qu’est-ce que le Mal à Dit ?’’ Pourquoi tombe-t-on malade ?

    Philippe Dransart dit que même les traumatismes n’arrivent pas par hasard.

    J’ai entendu l’histoire d’une personne atteinte d’un cancer, son médecin lui donnait 6 mois de survie.

    Il a vendu sa maison et il s’est fait plaisir : il a beaucoup voyagé.

    6 mois après il revoit son médecin : il n’avait plus ce cancer… mais il n’avait plus de fric non plus. Mais il lui restait la vie.

    Madame CL faisait une conférence sur l’homéopathie. Au début de sa conférence elle nous parle un peu de sa vie : à 18 ans elle avait une leucémie. Elle va consulter un grand ‘’ponte’’ qui lui dit froidement : ‘’Vous êtes condamné !’’. De colère elle se lève de sa chaise et dit à ce vieux docteur ‘’Tu crèveras avant moi, vieux con’’.  Puis elle est partie en claquant la porte.

    ‘’A 18 ans, j’avais envie de vivre’’ a-t-elle rajouté.

    Quand elle donnait sa conférence elle avait la quarantaine.

    Il y a d’autres façons de considérer la maladie et comment s’en sortir.

    J’aime bien ce que disent :

    Olivier Soulier (la médecine du sens)

     Thierry Janssen (la solution intérieure)

    Mais il y en a bien d’autres.

    Ne pas négliger le psy : quand la tête (et le’’ cœur’’) est malade, le corps n’est pas bien ausssi.


    • foufouille foufouille 22 février 10:00

      @l’alsacien
      les « miracles » existent aussi pour ceux que l’on maintient en vie guérissent tout seul.
      j’en fais partie, mais la plupart des autres sont morts.


    • Christian Labrune Christian Labrune 22 février 11:47

      Ne pas négliger le psy : quand la tête (et le’’ cœur’’) est malade, le corps n’est pas bien ausssi.

      @l’alsacien

      Vous avez tout à fait raison. La médecine, qui devrait être plus un art qu’une science, pèche souvent par excès de rationalisme. L’Immaculée Conception, qui m’apparaît assez régulièrement dans la grotte des Buttes-Chaumont, me le faisait remarquer mercredi passé. Ainsi, à Lourdes, me disait-elle, les miracles ont été fort nombreux, et aussi inexplicables que la guérison de cette Madame CL que vous évoquez et dont je suis charmé d’apprendre l’existence : elle et moi, nous partageons les mêmes initiales.
      On ferait volontiers beaucoup plus de miracles, me disait la Très-Sainte-Vierge, n’était le problème administratif : il faut à chaque fois s’interroger sur la cause de telle ou telle pathologie, sur les causes de cette cause, effacer par conséquent et réécrire des pans entiers de l’histoire des individus et de leurs proches (un peu comme dans le roman d’Orwell) et cela prend du temps ; les anges qui en sont chargés doivent à chaque fois produire un mémoire qui peut être aussi épais qu’une thèse de doctorat, et qu’il faut recopier en trois exemplaires - au Ciel, il n’y a pas de photocopieuses !- pour que chacune des hypostases de la Trinité puisse être clairement informée du projet et de sa faisabilité avant de donner son accord.
      Si cette question des miracles vous intéresse, puisqu’on est mercredi, je peux faire un tour après dix-sept heures jusqu’à la grotte des Buttes-Chaumont et poser deux ou trois questions dont vous aimeriez connaître les réponses. Mais, comme le disait tel membre du Parti socialiste chargé de gérer les questions au gouvernement à l’Assemblée et qui proposait ses bons offices à l’ambassadeur du Qatar (il s’agissait d’écarter les questions embarrassantes), « je n’ai pas à le faire gratuitement ». Mon tarif, des plus raisonnables, c’est 527 euros et trente-deux centimes par question, et mille euros pour trois questions. Jamais plus de trois questions : cela tient à la nature trinitaire de la divinité. Ne m’en demandez pas plus à propos de cette limitation : c’est un mystère que je suis bien incapable d’éclaircir.
       


    • doctorix doctorix 22 février 12:02

      @Christian Labrune
      Est-ce que vous pourriez pratiquer votre auto-psychothérapie ailleurs ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 février 19:13

      @doctorix

      Je trouve au contraire Labrune doué pour l’ironie et je ne manque pas un de ses commentaires. Il devrait ne faire que ça. J’aime bien aussi l’humour juif. 

      PJCA













  • lloreen 22 février 10:09

    « Cette année, ils n’auront pas droit aux aides de l’état. »
    C’est la preuve par a+b de la dictature de ces programmes gouvernements aux ordres du lobby pharmaceutique. Ces gens ont eu l’intelligence de comprendre que leur monnaie de singe sert d’attrape-nigaud à ceux qui se comportent véritablement comme le bétail destiné à l’abattage.
    Les « aides de l’état » sont le moyen de garder les gens en esclavage et d’exercer le contrôle absolu sur eux. S’ échapper de cette prison c’est exercer sa liberté et sa souveraineté.
    Cette monnaie de singe n’a aucune valeur. Heureusement que de plus en plus de gens commencent enfin à le comprendre.


  • Armelle 22 février 10:11

    Salut Pierre Henry !!!

    D’après ce que l’on peut lire, le marché de la vaccination se situe autour de 60 Milliards de dollars,
    Ce que l’on sait aussi c’est que les adjuvants aluminiques ne sont pas chers et permettent aux laboratoires de diminuer par six les doses d’antigènes présentes dans les vaccins qui, elles, sont très onéreuses !!!

    Le problème est donc du ressort du législateur qui devrait alors interdire l’utilisation de ces produits, au même titre que certains produits dans l’alimentation...

    D’autant que la vaccination obligatoire, indépendamment de ces constats, est ;
    1)Contraire à la déclaration des droits de l’homme
    2) Contredite par le code civil
    3)En contradiction avec le code de déontologie médicale
    4)Contraire à plusieurs arrêts de la cour, dont l’un d’eux est d’ailleurs terrible puisqu’il mentionne l’obligation au praticiens comme vous, de fournir au patient une information claire, appropriée et EXHAUSTIVE, cette dernière étant impossible puisque ces dispositions sont censées être communiquées par les labos dont les intérêts sont avant tout financiers...

    Donc pour moi, et ENCORE UNE FOIS, au delà de pratiques peu recommandables de la part des labos, ce problème est purement d’ordre législatif et relève encore de la responsabilité de ce qui reste de notre état central dans le cadre de ses toutes premières responsabilités régaliennes et qui manifestement botte en touche en vous refilant la patate chaude !!!

    Merci pour cette info...


    • doctorix doctorix 22 février 11:16

      @Armelle

      Oui, ils font les lois mais c’est nous qui devons pousser la seringue et endosser la responsabilité morale.
      On nous demande d’informer les patients, à condition que ce soit dans le bon sens...
      Mais moi, quand j’informe, personne n’en veut plus, c’est curieux ?
      Il va être temps de dire bien haut qui est le patron : nous, ou bien ces politiciens véreux.
      Vous m’avez démasqué, je vois. Evitez d’ébruiter, car autrement je ne pourrai plus parler (c’est un I, pas un Y).

    • lloreen 22 février 11:17

      @Armelle
      « Le problème est donc du ressort du législateur ».
      Pas dut tout. Le législateur fait partie du problème. La solution se trouve comme toujours, à l’échelon personnel.


    • lloreen 22 février 11:42

      " notre état central dans le cadre de ses toutes premières responsabilités régaliennes et qui manifestement botte en touche en vous refilant la patate chaude !!!« 

      C’est encore une preuve de plus que PERSONNE ne peut vous obliger à faire quelque chose contre votre gré. Et quand n’importe qui, même une pseudo »autorité« , vous force, il vous livre en même la temps la preuve sur un plateau d’argent de la perversité de sa nature. Combien se sont retrouvés envoyés en asile psychiatrique alors qu’ils sont parfaitement sains de corps et d’esprit pour avoir refusé de se plier aux »autorités«  ?
      Ces autorités n’ont aucun pouvoir si vous ne lui en donnez pas vous-même.Il tire le seul pouvoir qu’il connaisse, à savoir sa puissance de nuisance, de la programmation mentale sur les gens qu’il exerce par tous les moyens à sa disposition (écoles, universités, médias,...) ce qui entraine la soumission aveugle de la masse qui ne veut pas »avoir de problèmes« ....Ce que ces gens oublient, c’est qu’ils auront les problèmes de toutes façons...dans la mesure où ils n’ont toujours pas compris que c’est l’union qui fait la force. Comme ils ne se rendent pas compte que le système en place organise la désunion (sélection de pseudo-élites, diversification des parcours, morcellement des connaissances, partis politiques, religions, ségrégation sociale, raciale...) ils sont persuadés de leur faiblesse et de l’absence de solution, ce qui est une conclusion erronée. A partir du moment où les gens se regroupent en collectif ou en associations, ils commencent à devenir redoutables pour les pouvoirs en place qui évitent que l’information passe.

      On voit une faux de plus leurs manoeuvres de diversion avec leurs »fake news" ,leurs agences de désinformation comme le décodex...Ils redoutent une seule chose : la vérité.
      Et la force de la masse réside en son pouvoir de faire passer l’information massivement. Il faut appuyer et soutenir aussi que faire se peut les voix qui s’élèvent pour faire entendre un discours autre que celui véhiculé par les agences de désinformation que sont les médias accrédités, financés par la haute finance internationale qui possède le cartel pharmaceutique.
      Ce cartel pharmaceutique est un marchand de mort qui crée les maladies et possède les brevets pour les guérir.
      http://base.d-p-h.info/fr/fiches/premierdph/fiche-premierdph-5579.html

      Ces poisons perturbent le système immunitaire peu après la naissance qui ouvre la porte à toutes les allergies et autres dérèglements ultérieurs.


    • lloreen 22 février 11:45

      @lloreen
      pardon:ce qui ouvre...


    • Armelle 22 février 12:55

      @doctorix
      Pardonnez-moi pour le y au lieu du i
      Vous savez, « démasquer » n’est pas le verbe approprié même si les apparences le suggèrent, ceci ne constituait aucunement un objectif, c’est plutôt le présent sujet qui m’a amené à vous et même si je ne pense pas que vous soyez en grand danger et heureusement, je n’ai bien évidemment usé que de votre prénom, ne serait ce que par respect...et aussi parce qu’on ne sait jamais...
      Je fais partie justement de ces gens qui attendent que vous vous imposiez, vous professionnels, comme LE patron !
      La question que je me pose est pourquoi, quand on mesure le risque (car je vous le concède, il existe quand même), des personnages comme le Pr Ghérardi communique à tout va sur le net depuis des années, à visage découvert, et n’hésite d’ailleurs pas à signer ses travaux ? sa position hiérarchique dans ce domaine lui confère t-elle une certaine protection ?
      Quand vous dites « personne n’en veut », de qui parlez-vous ?
      Moi je pense que vous êtes le bouclier des labos, vous représentez la « blouse blanche » qui inspire au patient la notion de caution inébranlable dans la bien pensance de l’acte car je reste convaincue que s’il n’y avait AUCUN danger, les labos aurait sorti l’auto-vaccination, du style petite pastille renfermant le produit, quelques minuscules aiguilles sur le dessous , et un capuchon poussoir sur le dessus pour l’injection une fois la pastille posée sur la peau, tout comme le patient qui va acheter son autre poison...car il y en a bien d’autres...

      En tout cas bon courage, et si nous sommes pas toujours d’accord, sachez que j’admire votre démarche


    • Armelle 22 février 13:11

      @lloreen
      « Le législateur fait partie du problème. La solution se trouve comme toujours, à l’échelon personnel

      Je ne peux qu’être en accord avec ce terme (et pour cause), sauf qu’à partir du moment où l’on reconnaît la légitimité du rôle de l’état central en terme de législation et de réglementation à outrance, il serait alors judicieux d’en attendre des effets protecteurs, pour le moins !!!

      Sinon, et comme je le prône à longueur de commentaires, rendons au citoyen toute sa liberté d’agir et supprimons cet état »papa" qui ne produit que des gens irresponsables puisqu’il ne cesse de nous imposer ce qu’il faut faire, ne pas faire, quoi penser et ne pas penser

      C’est l’un ou l’autre mais pas seulement quand cela arrange les uns ou les autres....C’est tout ou rien car dans ce cas personne n’est capable de positionner le curseur qui puisse satisfaire tout le monde


    • doctorix doctorix 22 février 13:18

      @Armelle

      Mais moi, quand j’informe, personne n’en veut plus, c’est curieux ?
      Du vaccin, bien sur...
      Gherardi s’est bien gardé d’attaquer la vaccination, seulement l’aluminium.
      Joyeux aussi, et on ne sait pas vraiment ce qu’on peut lui reprocher, sinon d’être populaire.
      On l’a accusé de faire bobo à la profession.
      Je crois au contraire qu’il en a défendu l’honneur..
      J’essaye aussi, mais c’est pas facile, difficilement défendable en l’état.


    • lloreen 22 février 15:17

      @Armelle

      L’état a une raison d’être : celle d’un régulateur et d’un service pour l’intérêt général. Mais actuellement il se trouve que cet organe indispensable au bon fonctionnement d’une nation souveraine est dévoyé au profit d’une minorité dont les deux vidéos que j’ai postées plus haut démasquent la perversité. L’état a perdu son privilège de l’émission de la monnaie dans un but d’intérêt public au bénéfice d’une caste de prédateurs qui veulent s’arroger le contrôle mondial.
      Cette folie des grandeur prouve à elle seule le dérangement mental de ces personnages et le grand public gagnerait à être au courant de cette réalité.

      La campagne électorale bat à nouveau son plein, le « jeu » continue mais nous sommes arrivés au moment où les populations doivent fixer les règles du jeu. L’ignorance ne leur est pas opposable parce que la connaissance est là, occultée et nombreuses sont les preuves pour étayer les faits.


    • Armelle 23 février 11:21

      @lloreen
      « L’état a une raison d’être »

      NON !!! dites plutôt ; « JE PENSE que l’état a une raison d’être »
      Ce n’est QUE votre vérité, votre perception, pas les miennes et elles n’engagent QUE VOUS !!!


  • ZenZoe ZenZoe 22 février 10:13

    Concernant les vaccins, je suis partagée. Entre refuser tout en bloc et tout accepter les yeux fermés, il doit y avoir une attitude plus nuancée : éliminer les adjuvants, pas de vaccin avant 2 ans, limiter leur nombre au strict nécessaire par exemple.... J’ai un copain qui a eu la polio étant enfant et à lui il ne faut pas dire que les vaccins ne servent à rien...
    L’auteur est un professionnel ceci dit, et loin de moi l’idée de m’aventurer dans un débat où je suis assez ignorante.

    Ce que je viens dire dans ce message est ceci :
    Aujourd’hui le Lancet vient de sortir des prévisions d’espérance de vie à l’horizon 2030. Fait très intéressant, l’Australie est dans le peloton de tête pour les hommes, la France pour les femmes .
    Intéressant parce que l’Australie et la France sont deux pays où les politiques de santé publique sont très présentes, voire contraignantes.
    Bien sûr, plein de facteurs expliquent ce bon classement, mais à tout prendre, où veut-on vivre, dans un pays où des gens vaccinés vivent longtemps et en relative bonne santé, ou dans un pays comme les Etats-Unis où l’espérance de vie diminue, où la couverture santé et les politiques publiques sont défaillantes ?


    • foufouille foufouille 22 février 10:32

      @ZenZoe
      il est juste médecin généraliste, pas virologue.


    • doctorix doctorix 22 février 11:39

      @ZenZoe

      C’est intéressant, mais ce n’est pas parce que votre ami a eu la polio qu’un vaccin l’en aurait protégé.
      Les USA sont le pays ou on vaccine le plus, et c’est le pays qui a la mortalité infantile la plus élevée de tous les pays industrialisés (5,98/1000).
      Il y a un parallèle rigoureux entre le nombre de vaccinations pratiquées et le taux de mortalité infantile.
      Ici, une longue histoire des maladies et du rôle insignifiant des vaccins dans leur éradication :
      http://pryskaducoeurjoly.com/actu/1963/les-vaccins-ont-ils-vraiment-eradique-les-maladies-enquete
      Foufouille, tandis que je continue à aligner des faits, vous persistez à émettre des opinions.

    • foufouille foufouille 22 février 12:30

      @doctorix
      ce n’est pas ce que dit le document que j’ai mis en lien. le virus mute justement car il existes des porteus sain ou non de la souche sauvage qui est bien évidement plus combative que le vaccin et phagocyte une partie de l’arn du vaccin. il suffit donc d’un seul malade pour déclencher une épidémie.

      l’autre hypothèse est que le vaccin par voie orale n’est pas assez inactivé et que l’hygiène n’est pas suffisante ce qui permet la transmission du vaccin mutant.


    • doctorix doctorix 22 février 12:42

      @foufouille

      Tout virus inactivé est susceptible de se réactiver et de se propager à partir des vaccinés. C’est ce qu’il fait d’ailleurs puisque les cas de paralysie actuelles sont tous dus au virus vaccinal, et presque aucun au virus sauvage. Vous verrez les courbes ici :

    • foufouille foufouille 22 février 15:19

      @doctorix
      jai lu d’autres informations et stastiques. soit il est inactif et donc détruit, soit il ne l’est pas.
      le virus sauvage qui sera présent parmi les non vaccinés, l’assimileras facilement puisqu’il est en pleine forme et l’absence d’hygiène permettra une meilleure transmission du nouveau virus.
      ce n’est pas par ce que le virus sauvage n’a pas été dectecté qu’il n’existes.
      il faudrait testé toute la population pour savoir si le virus sauvage a disparu.
      et les animaux si ils sont des porteurs possible.


    • doctorix doctorix 22 février 15:31

      @foufouille

      Vous ne lisez pas. le graphique est au milieu de la page du lien précédent.
      La polio sauvage est bien au rez de chaussée, stable, et les paralysies flasques grimpent en flèche..

  • foufouille foufouille 22 février 10:30

    La maladie se transmettant essentiellement par voie féco-orale, les principales mesures de prévention tiennent au développement de l’hygiène. Comme il n’existe pas de traitement de la maladie (seuls les problèmes liés aux handicaps sont pris en charge par la rééducation), la seule action médicale préventive est constituée par la vaccination qui, effectuée à plusieurs reprises, protège l’enfant.

    Avant l’ère vaccinale, la poliomyélite était l’un des plus terribles fléaux de l’enfance. La poliomyélite touchait plus de 600 000 enfants par an dans le monde. Pour vaincre la maladie, l’OMS a lancé en 1988 l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite. Celle-ci est basée sur la vaccination de tous les enfants du monde.

    Les deux types vaccins
    • Un Vaccin Poliomyélitique Inactivé Injectable (VPI) développé par Jonas Salk dans les années 50, contenant les trois sérotypes de virus inactivés et qui induit une protection due à une bonne immunité générale. Ce vaccin nécessitant plusieurs injections et des rappels réguliers, il doit être utilisé dans des conditions d’asepsie contrôlées. Il est totalement sûr, mais son coût a longtemps limité sa diffusion à certains pays développés, comme la France. Il est depuis quelques années utilisé dans de nombreux autres pays.
    • Un Vaccin Poliomyélitique Oral (VPO) a été développé par Albert Sabin, également dans les années 50. Le VP0 contient les trois sérotypes de virus vivants, atténués à la suite de mutations. Ce vaccin possède de multiples avantages ce qui explique qu’il ait été jusqu’à maintenant l’outil privilégié du programme d’éradication : il est facile à utiliser car il ne nécessite pas d’injection, il confère rapidement une bonne immunité générale et une immunité locale au niveau de l’intestin, réduisant par conséquent la transmission du poliovirus sauvage (ce que fait bien moins efficacement le VPI). Le VPO est de plus d’un coût très abordable. Ses principaux inconvénients sont sa mauvaise conservation aux températures ambiantes et son instabilité génétique, cause possible de cas extrêmement rares de « poliomyélite paralytique associée au vaccin » apparaissant quelques jours après la vaccination chez les sujets vaccinés ou leurs proches non vaccinés.

    donc c’est juste une question de fric et d’hygiène dans les deux cas.

    mais comme le virus est capable de muté, l’éradication total restera impossible longtemps.


    • doctorix doctorix 22 février 11:45

      @foufouille

      Bien. Vous porgressez.
      Mais si votre médecin est tellement sur que vous vacciner est tellement sur, essayez juste de lui faire signer ce papier avant qu’il n’officie :

      Ci-dessous le type de formulaire que vous pourriez présenter :

       

      En signant le présent formulaire, je soussigné…….. (reprendre le nom du professionnel de santé) -, affirme et atteste les éléments suivants :

       

      - Que j’ai effectué une recherche approfondie sur les ingrédients et les effets de ce vaccin que je suis sur le point d’administrer ;

       

      - Que je suis conscient que les vaccins contiennent généralement de nombreux produits reconnus cancérogènes comme d’autres produits toxiques comprenant de l’aluminium, du sulfate d’ammonium, des cellules d’origine animale, des antibiotiques (fabriqués à partir d’OGM) du formladéhyde, des cellules diploïdes humaines (provenant de fœtus humains avortés), du MSG, de l’huile d’arachide # 65, du phénoxyethanol (antigel), du squalène et du thimerosal (mercure)

       

      - Que j’ai pris les mesures suivantes pour assurer la sécurité de mon patient par rapport aux divers adjuvants toxiques :

       

      Liste des mesures prises ______________________________________________________________________ ______________________________________________________________________ _______________________________________________________

       

      - Que je suis conscient que dans le passé 98 millions d’Américains au moins ont été infectés par un virus cancérogène qui contaminait le vaccin polio (Virus simien SV40)

       

      - Que je suis conscient qu’il a été prouvé que les vaccins ont été utilisés comme procédé de stérilisation des personnes dans certains pays du Tiers Monde, de même que sur des citoyens pauvres ou défavorisés.

       

      - Que je suis suffisamment confiant dans l’innocuité du vaccin pour que je sois prêt professionnellement, éthiquement et juridiquement à m’en porter garant.

       

      - Que si des dommages de santé devaient survenir chez un patient auquel j’aurais administré ce vaccin, j’en assumerai personnellement et pleinement la responsabilité juridique, y compris, -mais non limité- à la couverture des frais de soins et de traitements, comme aussi de tous les frais juridiques.

       

      Signature : ____________________________________

      Date : ________________________________________

       

       

      Quelles sont les chances que N’IMPORTE QUEL professionnel de santé vous signe ce document ?


    • doctorix doctorix 22 février 11:47
      Et encore, il n’est pas question ici de l’étude individuelle du patient, pour s’assurer qu’il n’a pas la moindre immunodéficience...Il faut faire, pour cela :

      Un bilan clinique et biologique complet, à savoir :

      1/un ionogramme complet et un dosage de l’urée

      2/un lipidogramme 

      3/un bilan endocrinien 

      4/un titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies, 

      5/ un test de dépistage du SIDA et de toutes les hépatites ( ces maladies sont des CONTRE INDICATIONS FORMELLES A TOUTE VACCINATION , ainsi d’ailleurs que toute personne vivant avec une greffe d’organe ) 

      6/une électrophorèse et une immunopherèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l’organisme à fabriquer des anticorps. 

      7/un bilan radiologique , à savoir une radiographie panoramique dentaire et cela dès qu’il y a au moins une dent dévitalisée et une radiographie pulmonaire pour éliminer toute image de tuberculose pulmonaire. 


      On vous déjà proposé ça ?


    • foufouille foufouille 22 février 12:33

      @doctorix
      tu signes ce genre de document a chaque opération. coloscopie comprise soit disant sûre à 99%.
      le médicament que tu prends avant ne peut être sûr à 100% en cas de problèmes cardio-vasculaires connus ou non.
      99% ou 100% de réussite est bien évidement impossible.


    • foufouille foufouille 22 février 12:41

      @doctorix
      faire autant d’examens coùterait une fortune et ce serait encore plus cher et plus long pour la moindre opération.
      il faudrait aussi former de nombreux spécialistes capables de comprendre les résultants.
      une bonne partie des généralistes ne sont pas capable de lire une radio dans certains départements.


    • doctorix doctorix 22 février 12:48

      @foufouille

      Ce n’est pas grave : ils n’auront qu’à demander à Foufouille de leur expliquer. 

      Bien sur que ce serait d’un coût prohibitif.
      C’est pourtant ce qu’on nous demande par « une information loyale » que nous devons au patient.
      Une bonne manière de faire cesser l’obligation vaccinale serait de demander aux confrères de pratiquer systématiquement ces examens (qui ne font que répondre à la loi) en une sorte de grève du zèle qui mettrait tous ces crétins de politiques à genoux.

    • sweach 22 février 14:00

      @foufouille
      *mais comme le virus est capable de muté, l’éradication total restera impossible longtemps.*

      Vous parlez de la polio là ?
      Ce virus mute difficilement et même dans ce cas de figure les personnes vaccinés restent protégé contre le mutant.

      L’éradication est plus qu’en bonne voit, les cas répertoriés de polio dans le monde sont en chute libre : 37 cas en 2016 et seul 3 pays sont encore touché par l’épidémie le nigéria, le pakistan et l’afganistan

      Pour la variole son éradication a été déclaré 3 ans après le dernier cas connu.

      Nul doute que d’ici 10 ans on pourra officiellement déclarer la polio éradiqué.

    • foufouille foufouille 22 février 15:01

      @sweach
      si tu lis le document plus haut en lien, c’est le cas.
      le virus de la polio mute effectivement vers une forme différente contenant une partie du génome du vaccin oral à cause des non vaccinés. il n’est donc pas certain que le vaccin soit toujours efficace sur le court terme. celui-ci ne pourra pas forcément être reconnu comme ennemi.
      c’est ce qui est écrit dans ce lien.


    • foufouille foufouille 22 février 15:08

      @doctorix
      un bon médecin accepte les remarques du patient. cela ne le dérange pas si je lui dis que j’apprends à lire mon ECG.
      le mauvais va nier en bloc cet ecg.
      pour la radio, il suffit de comparer la partie gauche du genou à la partie droite en bien meilleur état.
      pour comprendre il suffit de chercher sur google des images de radios commentés par de bons médecins.
      les radios récentes sont beaucoup plus facile à lire, en plus.


    • doctorix doctorix 22 février 15:08

      @foufouille

      Vous oubliez juste de dire que la polio avait diminué de 95% de par le monde quand le vaccin a été introduit.
      Vous avez oublié de dire que l’OMS a reconnu que ce sont les mesures d’isolement qui sont venues à bout de la variole et non le vaccin.
      La polio sera peut-être éradiquée, mais pas les 47000 cas de paralysie flasque en inde qui vont avec : on a changé le nom, pas le symptôme.
      Et vous dites n’importe quoi : les enfants vaccinés propagent la maladie, et le virus vaccinal.
      C’est pénible de devoir toujours se répéter.

    • doctorix doctorix 22 février 15:09

      @doctorix

      C’était pour sweach.

    • doctorix doctorix 22 février 15:16

      @foufouille
      On se demande pourquoi nous, pauves cloches que nous sommes, avons eu besoin de dix ans d’études. Votre prétention est ahurissante. Mais gardez vos illusions, si elles vous réconfortent.


    • sweach 22 février 16:01

      @foufouille
       *il n’est donc pas certain que le vaccin soit toujours efficace sur le court terme*

      OU ! OU !
      37 cas dans le monde !!!!

      Le taux de mutation du virus HIV qui est assez élevé est de 1/100000 et la probabilité pour qu’une mutation induise une résistance est minime. 
      En clair il faut des millions de personnes infectés pour qu’une résistance apparaisse.

      Là on parle du virus polio qui mute difficilement et dont on sait que les mutations observés n’affectent pas la population vacciné et il n’y a que quelques dizaine de cas par an.

      Arrête de dire n’importe quoi, surtout sur une maladie qui va définitivement disparaître dans les prochaines année.

  • kalachnikov lermontov 22 février 12:01

    @ igor

    Poutine n’a pas été touché par les lumières ; le programme russe de protection de la santé enfantine inclut 22 vaccins subventionné par l’Etat et cet Etat encourage la production de vaccins sur son sol.

    https://www.lecourrierderussie.com/economie/2015/09/sanofi-pasteur-russie/


    • doctorix doctorix 22 février 12:12

      @lermontov
      C’est en contradiction avec cet article :

      Je suppose que vous avez tort d’associer Poutine à cette décision, et qu’il mène au contraire un combat cotre ses instances sanitaires qui sont probablement aussi pourries que les nôtres.

    • lloreen 22 février 12:37

      @doctorix
      « ’il mène au contraire un combat cotre ses instances sanitaires qui sont probablement aussi pourries que les nôtres. »

      Exactement.
      Un homme seul le peut rien. Au contraire, il est même très fragilisé car il est une proie facile, l’exemple de J.F. Kennedy aux Etats-Unis en ayant apporté la preuve.

      Ceux qui sont corruptibles font partie de la caste des « intouchables ». Ce sont les protégés du système dont les médias amplifient la voix pour donner l’illusion de leur importance et de leur sérieux auprès de la population Ils sont nommés experts et conseillers, ils sont bénis par le système aux ordres alors qu’ils ne sont que les agents commerciaux des lobbies.
      Certains des professeurs enseignant dans les universités ou même des départements de recherche étant directement rémunérés par le cartel pharmaceutique.
      https://www.youtube.com/watch?v=PdRCgnkIX_I


    • kalachnikov lermontov 22 février 13:12

      @ igor

      Tu es naïf, ce site, qui est chinois, est un site de propagande. L’article en question est de te faire croire que les gouvernements occidentaux intoxiquent sciemment leurs populations et son but est de faire naître la méfiance à l’égard de ces gouvernements et de l’Occident. Ca joue sur le complotisme, quoi (et la paranoia parce qu’ils disent qu’une fois que tu es vacciné, c’est foutu).

      Le contenu de l’article n’a rien à voir avec le médical (l’efficacité ou non du vaccin)
      mais affirme carrément qu’il y a des substances dans le vaccin qui rendent dolent (esclave ; l’effet délibéré des vaccins serait d’empêcher des connexions neuronales). D’où le côté obligatoire du vaccin, pour que personne ne passe à travers les mailles du filet.

      Si tel était le cas, on se demande ce que foutrait sanofi en Russie, avec une division vaccin :

      http://www.sanofi.ru/l/ru/ru/layout.jsp?scat=5321D416-FE95-40AB-B949-B53ACB56555F

      Le taux de mortalité infantile est deux fois plus élevé en Russie qu’en France et comme précisé dans le lien que j’ai fourni "la méningite entraîne le décès d’un enfant sur six en Russie, 75 % des cas concernant des enfants de moins de quatre ans’. Vraisemblablement, la Russie dans sa politique de santé publique fait le choix de la vaccination et cela sans doute pour les mêmes raisons que nous, méconnaissance scientifique, corruption par Big Pharma, et donc, comme tu le dis ainsi que Lloreen, parce que Poutine ne peut rien faire (ce qui me semble en contradiction totale et rigolote avec votre discours habituel.)

      Plus sérieusement, j’y vois quant à moi une volonté de développement de la Russie au bénéfice du peuple et déclaration de souveraineté puisque les fabricants, s’ils veulent entrer sur le marché russe, doivent fabriquer en Russie. C’est une bonne décision sauf si médicalement, cela ne se justifie pas mais j’ai un peu de mal à croire à l’incompétence russe, d’autant plus qu’ils cherchent une amélioration de la santé publique et ont forcément étudié ce qui se passe ailleurs ; impossible aussi de croire à la corruption vu que le marché est très réglementé et surveillé. Quant à Poutine, je ne pense pas qu’il soit impuissant et je remarque que, dans de nombreux domaines, sous sa direction, son pays a effectué des progrès remarquables et souvent au bénéfice du peuple.


    • leypanou 22 février 14:26

      @lermontov
      @ igor  : c’est qui igor ?


    • doctorix doctorix 22 février 14:49

      @lloreen
      "la méningite entraîne le décès d’un enfant sur six en Russie, 75 % des cas concernant des enfants de moins de quatre ans’.

      C’est une forme sournoise de désinformation de Sanofi.
      Ne croirait-on pas qu’un enfant sur six n’atteint pas l’âge adulte à cause de la méningite ? Soit une mortalité de 166/1000 ?
      La Russie n’est pas la France, les conditions climatiques sont terribles, les conditions économiques et sanitaires sont en progrès mais assez loin des nôtres encore.
      Il faut comparer ce qui est comparable.
      Sanofi vend sa soupe, c’est tout.
      Le vaccin contre le méningocoque Méningitec est loin d’être anodin (ce n’est pas sanofi mais CSP). Il contient des nanopaticules suspectes (pourquoi faire ?)
      58O familles ont porté plainte contre le fabricant, les accusant d’avoir transformé leur enfant en un autre (un zombie) :
      Et il n’est pas nouveau que de nombreux laboratoires ont cherché à utiliser les vaccins dans des buts d’eugénisme, à la demande des gouvernements, comme l’introduction d’ HCG dans les vaccins pour empêcher définitivement les femmes de mener à bien une grossesse. Les vaccins seront d’ailleurs (si ce n’est déjà fait) le vecteur de l’introduction de puces RFID dans tous les organismes.
      C’est sans doute la principale raison de leur caractère vouluement obligatoire.

    • doctorix doctorix 22 février 15:17

      @doctorix

      C’était pour lermontov. Y en a marre de ce logiciel et de ses bugs.

Réagir