mercredi 2 juillet 2014 - par Disjecta

BNP-Paribas, le casse du siècle : pourquoi il faut dire merci aux américains

La sanction est tombée : 9 milliards d'amende à payer pour BNP-Paribas avec les faux-cris d'orfraie de nos élites, atlantistes au possible et pour les principales, passées par le cercle de formation à la traîtrise des Young Leaders. Et pourtant on peut dire merci à tout ce petit monde !

Enfin, la sanction est tombée. Après un insoutenable moment de suspense où l'on eut même droit à l'offusquation de notre glorieux président et de quelques-uns de ses sous-fifres, atlantistes en diable comme toute sa petite clique, contre la façon éhontée avec laquelle nos "amis" américains démontraient trop manifestement que nos "élites" sont pour une majorité des traitres atlantistes ne devant leurs postes qu'aux campagnes publicitaires de nos médias nationaux gangrénés de Young Leaders et d'infiltrés étasuniens, la formidable justice US - grosse machine de juges et d'avocats prostitués se donnant au plus offrant (cf. DSK) - a rendu son verdict : BNP-Paribas payera 9 milliards. C'est un milliard de moins que prévu ce qui ne donnera certes pas à Hollande l'occasion de se féliciter car on a tout de même encore un certain sens du ridicule parmi ces gens-là.

Le journal Les Echos parle de "racket", ce qui est finalement une manière assez polie de dire les choses si l'on considère le dossier. Les US - dont l'impérialisme ne s'est jamais démenti depuis 1945 (et bien avant), qui a installé un nombre considérable de dictateurs réactionnaires et sanguinaires au cours du vingtième siècle et du siècle présent, dont on attend le livre noir de Furet ou Courtois annonçant les dizaines de millions de victimes (mais celles-là bien réelles) d'une politique systématique de l'horreur et de la terreur, qui a fait régner récemment le carnage en Libye, en Syrie, dans toute l'Afrique, en Irak, grâce à Al-CIA, son organisation de terroristes personnelle, dont les élites pourries jusqu'à la moëlle n'ont pas hésité à démolir deux tours bourrées d'amiante (plus une troisième) à la thermite sans prévenir leurs occupants et en utilisant leurs relais médiatiques innombrables dans la plupart des pays pour faire oublier au monde les règles de physique minimales, qui ont imposé à Cuba libéré de leur dictateur Fulgencio Batista un blocus encore en vigueur parce que leurs touristes obèses et privilégiés avaient perdu leur bordel préféré -, les US donc décident qu'étant donnés les efforts déployés pour gangréner la vie politique française grâce à son programme de Young Leader et d'infiltration qui vient de nous donner coup sur coup les présidents les plus lamentables et les plus éhontément atlantistes (et sionistes), il est temps de se payer un petit retour sur investissement en condamnant la plus grande banque française à une amende record pour avoir osé braver leurs diktats internationaux. Considérant la manière dont les dirigeants de la banque en question courbent l'échine face à l'ogre US (il faudrait vérifier leur pedigree Young Leader...), on peut sans trop de risques affirmer que ceux-là savaient assez bien ce qu'ils faisaient, l'amende encourue, sans plus s'en formaliser - soit, hypothèse optimiste, parce qu'ils n'auraient pas pensé que leurs "amis" américains leur feraient cette crasse, soit, hypothèse pessimiste et bien plus réaliste, qu'ils font partie du gang des braqueurs.

Le plus étonnant dans tout ça c'est qu'on peut dire merci à nos "amis" américains. 9 milliards d'amende c'est en effet plus d'un an de bénéfices pour BNP-Paribas et, si l'on considère la manière dont nos rentiers se servent de leur argent pour jouer au casino - spéculer, acheter des immeubles entiers à Paris pour les laisser vides et attendre que l'attrition de l'offre sur le marché immobilier permette de confortables profits après quelques années d'augmentation artificielle des prix -, 9 milliards c'est autant en moins donné à nos "élites" afin de faire joujou avec leur capital lucratif.

Plus que jamais donc, et puisque nos "amis" américains nous donnent un coup de main, abolition de la propriété lucrative et expansion à tous de la propriété d'usage !



25 réactions


  • diverna diverna 2 juillet 2014 09:04

    Vous n’avez rien compris. La BNP paie ses impôts en France ; la part considérable manquante devra, en ces temps de disette de rentrées fiscales être compensée par nos impôts, vos impôts. 


    • tf1Groupie 2 juillet 2014 22:32

      on pourrait se rattraper en mettant à l’amende les google, amazon ou microsoft

      ça ne vous est pas venu à l’idée ?
      manque de lucidité sans doute


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juillet 2014 08:15

      tf1,
      Les USA n’ont pas d’amis, ils n’ont que des vassaux.
      Après l’aide de la France en Libye, en Syrie, en Ukraine à l’ OTAN, les USA ont mis la main sur le marché intérieur iranien : chasse gardée.

      Obama a viré Renault et surtout Peugeot, très implanté en Iran, ce qui explique une grande partie de ses soucis financiers...

      Quant aux méthodes américaines pour s’approprier une entreprise, prenez le temps de regarder cette vidéo sur Gemplus, vous serez édifié !
      Ce sont des piranhas de la pire espèce.


  • claude-michel claude-michel 2 juillet 2014 09:25

    Article à revoir...incomplet et injuste...Pourtant la réalité est devant vos yeux.. ?
    Bizarre cette manie de certains de changer la vérité.. ?

  • Rosemarie Rosemarie 2 juillet 2014 10:54

    Je ne vois vraiment pas en quoi on devrait leur dire merci.

    Il s’agit de racket de la part des USA, pour combler une petite partie de leur dette.

    L’amende payée par la BNP va pénaliser les actionnaires, qui ne sont pas tous des élites richissimes, il y a aussi de petits épargnants (en direct ou par le biais de sicav, les salariés -PEE-), les salariés de la banque, les clients.


  • toutounes 2 juillet 2014 10:56

    BNP méritait d’être condamné et de payer une grosse amende. D’accord pour dire que les USA font leurs propres lois et qu’il est stupide que ces lois propres au pays soient appliquées au monde entire comme c’est le cas dans cette affaire. Toutefois notez que les services compliance et juridiques ont lancées des alertes à la BNP afin d’expliquer qu’ils agissaient contre ces lois américaines. La BNP était donc informée et traitait ces ordres en dépit des alertes. Rien que pour cette stupidité la banque mérite d’être condamnée. J’ajoute un point important : Si la banque avait vraiment été intelligente, elle aurait pu faire passer ces ordres sans aucun problème ... en ne faisant pas transiter en USD mais plutôt en EUR.

    Donc ok l’obligation des américains à faire respecter leurs propres lois à la Terre entière est complètement ridicule et les états ne devraient pas plier face aux USA mais quand on voit que la BNP n’a pas été capable de stopper des activités pointées du doigt très tôt en tant qu’activités probablement illégales du point du vue du droit américain, elle mérite pour moi une amende record !!

  • colere48 colere48 2 juillet 2014 11:01

    Racket et chantage !
    « Le président russe a estimé mardi que les problèmes des banques françaises aux États-Unis résultaient de pressions américaines pour que Paris renonce à livrer des navires de guerre Mistral à la Russie. « Nous sommes au courant de la pression que nos partenaires américains exercent sur la France pour qu’elle renonce à la livraison des Mistral en Russie », et qu’on lui a fait comprendre que si elle y renonçait « les sanctions sur les banques seraient levées ou réduites ». « Comment peut-on qualifier cela autrement que de chantage ? » »


  • cathy30 cathy30 2 juillet 2014 11:38

    L’auteur part au secours des banques, c’est beau ! smiley


  • bakerstreet bakerstreet 2 juillet 2014 11:49

    Je suppose que les argentins doivent dire merci aux fonds vautours américains, ces marchés de bien qui ont racheté leur dette pour trois francs six sous, et veulent maintenant du 20000 % de retours sur investissement. 


    • Spartacus Spartacus 2 juillet 2014 14:48

      Mais non ce ne sont pas des fonds vautour mais des fonds qui ont prêter et refusent de se faire spolier par des gouvernements qui dépensent sans compter.




  • alinea alinea 2 juillet 2014 12:12

    Eh bien moi, j’ai bien apprécié ce point de vue !!
    (Je ne peux absolument pas avoir un avis avisé sur le sujet, les banques et les gros sous n’étant pas mon « truc » !!)


  • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 2 juillet 2014 13:36

    Racket, chantage, c’ est tout simplement une grosse escroquerie !!

    Amende de 100 milliards pour ces saloperies de chaines américaines, comme Mac Donalds. smiley

  • ZenZoe ZenZoe 2 juillet 2014 14:30

    Les USA, ramassis de prédateurs et d’hypocrites !
    Ca n’a pas l’air de trop les gêner que leurs boites commettent les pires méfaits sur toute la planète. Fraude fiscale, non-respect des législations autochtones, OPA hostiles sur lers concurrents, chantages divers... Amazon, Google, Facebook, Monsanto, Goldman Sachs, ExxonMobil etc...
    Dingue que Hollande n’ait pas renvoyé Obama dans les cordes quand ce bouffon mal élevé, alors qu’il était son invité, a osé dire que l’Etat américain ne se mêlait pas de la justice a propos de l’amende de BNP. On croit rêver, et lors de la crise de 2008, l’Etat américain ne s’est mêlé de rien ?
    Dingue que Hollande n’ai pas pensé à lui rétorquer la même chose quand le bouffon a exigé l’annulation de la vente de navires. « Chez nous Cher Barack, l’Etat ne se mêle pas du commerce ».. ce genre de réponse...
    Mais non, Flamby préfère faire le beau sur son scooter que défendre son pays...


    • lsga lsga 2 juillet 2014 14:51

      les USA, foyers des révolutions nationales au 18ème siècle, ont inspiré la révolution française de 1789. 

       
      Les USA, aujourd’hui foyer de la nouvelle révolution mondiale :
       

      La technologie Socialiste vient des ingénieurs américains :

    • Neymare Neymare 2 juillet 2014 15:05

      « les USA, foyers des révolutions nationales au 18ème siècle, ont inspiré la révolution française de 1789. »
      C’est pas plutot les francs maçons qui ont inspiré la révolution de 1789 ? (et la fondation des USA par la meme occasion)


    • lsga lsga 2 juillet 2014 15:32

      la Révolution Nationale, et la Nation française, ont en effet été conceptualisé par les Francs-Maçon. 

       
      La Nation Française est franc-maçonne. 
      Le royaume de France était catholique (enfin... plus ou moins catholique...)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juillet 2014 08:22

      ZenZoé,
      Pour l’instant, Hollande n’a pas annulé la vente des navires Mistral à la Russie...
      400 militaires russes viennent d’arriver à Saint-Nazaire pour en apprendre le maniement.
      Poutine explique que, selon ses informations, ce serait un chantage des Américains, pour que la France ne livre pas les Mistral.

      Ce serait bien la première fois que Hollande ne fait pas ce que demandent les USA...


    • COURTILLE COURTILLE 3 juillet 2014 16:25

      C’est Winston CHURCHILL qui avait fait ce commentaire en 1920 , sur l’origine de tous ces mouvements révolutionnaires ....

      —"“Voyez comment en notre temps cette race curieuse a créé un autre système de moralité et de philosophie, rempli d’autant de haine que le Christianisme est rempli d’amour, un système qui, à moins qu’on n’y remédie, renversera tout ce qui a été édifié par le Christianisme. On est impressionné par l’idée que l’Évangile du Christ et la doctrine de l’anti-Christ aient eu pour destin de surgir au sein du même peuple, et que cette race mystérieuse ait été choisie aussi bien comme champ de la Révélation divine, que comme champ de la puissance diabolique. Comme l’a tout récemment si bien prouvé l’auteur Nesta H. Webster, cette conspiration juive a joué un rôle remarquable dans la tragédie de la Révolution Française, elle a suscité tous les mouvements révolutionnaires du 19e siècle, puis elle a soulevé la révolte parmi les déchets de toutes le grandes villes d’Europe et d’Amérique”.
      Mais continuez d’y voir la patte des states et pas celle de la synagogue qui gère le tout...


  • tf1Groupie 2 juillet 2014 22:29

    Il y en qui pleurnichent parce que l’on rackette les banques ... à mourir de rire !


  • Nejibus 2 juillet 2014 23:34

    C’est un scandale : :
    - La BNP est une banque Française.
    - La BNP a commercé avec des pays avec les quels la France n’a pas spécialement de problème.
    - La loi américaine n’est pas la loi universelle.
    - Le commerce en utilisant le dollar n’autorise pas l’application des lois américaines et si c’était le cas, ça serait une raison suffisante pour utiliser une autre monnaie.
    ....
    Alors, de quel droit les USA exigent -ils cette amende ?
    La loi du plus fort.
    Et comment accepter le silence de nos dirigeants, de nos journalistes, de nos élites...car je n’ai pas entendu des voix qui s’élèvent pour condamner cette hégémonie, ce colonialisme, cet impérialisme.


  • Pepe de Bienvenida (alternatif) 3 juillet 2014 00:10

    Quoi de plus triste que les soubresauts d’agonie d’un empire ?


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 juillet 2014 08:39

    Pepe,
    Les soubresauts d’agonie d’un Empire n’en sont pas moins dangereux...
    Paul Craig Roberts :« L’Amérique discréditée » et « Puisse la récession nous débarrasser de l’arrogance de Washington ! »

    Article du Guardian : « Le Pentagone se prépare à rupture sociale de masse », en clair, il se prépare à manipuler des révoltes populaires, par des études sociologiques.

    Mais aussi avec ce genre d’armes qui grillent la peau, des canons anti-émeutes à micro ondes... et 600 camps de concentration.
    Bienvenu en démocratie !


  • LENCARDEUR 3 juillet 2014 08:47

    9 milliards, si c’est le juste prix pour faire comprendre à tous les Européens dans quoi les engage la Commission Européenne, avec le traité d’alliance atlantique, c’est finalement pas cher payé, à coté de ce qui nous attend...
    Dans cette affaire, chacun devrait savoir que notre avenir collectif et individuel est massivement engagé, dans le plus grand secret, et sans aucune consultation démocratique. A tout le moins ce maudit projet devrait passer par un référendum. Si nous étions encore en démocratie. C’est vrai que j’oubliais que les lointaines origines de l’Europe et de l’€uro étaient la CECA, dont les objectifs étaient industriels et commerciaux. C’est pas d’hier que les intérêts financiers priment le politique ; les peuples européens et les individus ne comptent pas ; pas besoin de relire les livres d’histoire pour s’en convaincre.

    Deux questions néanmoins me tarabustent :
    - Peut on imaginer que la France, ou un quelconque autre pays de notre Europe, puisse imposer une telle amende à une entreprise américaine, par exemple pour introduction en fraude d’OGM interdits ici ou là ?
    - En dehors de l’aspect juridique et politique de cette affaire, je serai bien curieux de savoir combien à gagné la BNP (et toutes ses consœurs européennes) avec cette histoire de contournement d’embargos ! Et si aucune entreprise yankee n’est pas passée par une banque étrangère histoire de se faire payer un petit contrat « limite » au regard des décisions gouvernementales...


Réagir