lundi 19 juin - par oscar fortin

Celui qui croyait qu’avec l’argent il pouvait tout faire

 

IL EST DEVENU LA GIROUETTE DU POUVOIR PROFOND DE L’ÉTAT

 

Voici un homme d’affaires qui a fait fortune sans se soucier trop des protocoles et des règles d’éthique. Il est du genre à faire son chemin, bousculant si nécessaire, les personnes et les groupes qui lui font obstacle. Il s’est imposé, lors des élections présidentielles en tenant un discours antisystème et populiste. L’homme d’une seule parole capable de la transformer en réalité, contrairement à tous ces autres politiciens et dirigeants, qui disent beaucoup de choses et qui font le contraire, s’est acquis une majorité de l’électorat étasunien. Il sera la voix du peuple et le peuple, par lui, reprendra son pouvoir.

Il faut se rappeler son discours lors de son assermentation comme Président des États-Unis. 

 « Pendant trop longtemps, une petite élite de la capitale de notre pays a profité des avantages de notre gouvernement, pendant que le peuple en faisait les frais. Les politiciens ont prospéré, alors que le peuple n’a tiré aucun bénéfice de toutes ces richesses. L’establishment s’est protégé lui-même, mais il n’a pas protégé les citoyens de notre pays. Leurs victoires n’ont pas été les vôtres. Leurs triomphes n’ont pas été les vôtres. Et pendant qu’ils faisaient la fête dans notre capitale nationale, il n’y avait rien à fêter dans les familles en difficulté partout au pays.

À partir de maintenant, tout cela va changer. Parce que ce moment est votre moment. Il vous appartient. Il appartient à tous ceux qui sont réunis ici et à tous ceux qui nous regardent partout aux États-Unis. C’est votre jour, ceci est votre célébration, et ce pays, les États-Unis d’Amérique sont votre pays. Ce qui compte vraiment, ce n’est pas qui détient le pouvoir au gouvernement, mais le fait que le gouvernement est entre les mains du peuple américain.  »

« Nous obéirons à deux règles simples : acheter américain et embaucher américain. Nous chercherons à garder l’amitié et les bonnes grâces des autres pays du monde, mais ils doivent comprendre que chaque pays a le droit de faire passer ses intérêts avant ceux des autres. Nous ne cherchons pas à imposer notre mode de vie à quiconque, mais nous voulons qu’il serve d’exemple aux autres. Nous voulons être un exemple d’excellence.  »

« L’époque des palabres inutiles est révolue. C’est le moment d’agir. Ne permettez à personne de vous dire que c’est impossible. Aucun défi ne peut être plus grand que l’esprit combatif américain. Nous n’échouerons pas. Notre pays redeviendra de nouveau prospère. Nous sommes au seuil d’un nouveau millénaire ; une nouvelle ère commence, qui devra ouvrir de nouveaux horizons et nous permettre de panser nos plaies et de mobiliser nos énergies pour faire prospérer nos industries et concevoir les technologies de demain. »

Six mois se sont écoulés depuis ce discours, à donner des frissons à tous ceux et celles qui rêvaient de ce réveil d’une Amérique en voie de retrouver son âme et son peuple. Que peut-on en dire par rapport à ses promesses portant tout autant sur les réalités nationales qu’internationales ? Quelle place occupe le peuple dans ce pouvoir qu’exerce Donald Trump ? Qu’en est-il de sa promesse du respect des peuples à disposer d’eux-mêmes et de celle de ne pas chercher à imposer le mode de vie américain à quiconque ?

Sur le plan national, sa présidence est loin de faire l’unanimité, non pas en raison de promesses faites, mais en raison de comportements répréhensibles pouvant le conduire jusqu’à la destitution. Ses ennemis sont toujours là alors que le peuple y est de moins en moins. Ses promesses sur l’assurance maladie demeurent sans suite. Certains scandales de corruption commencent à émerger. 

Sur le plan international, nous retrouvons un Donald Trump tout à fait à l’opposé de celui qui s’est présenté le jour de son assermentation. Ses interventions internationales sont de plus en plus agressives et sans aucun respect au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Il maintient les forces armées étasuniennes en Syrie sans l’accord de l’État syrien. Il s’est même permis l’exercice de lancer 59 missiles Tomahawks sur un aéroport syrien. En Amérique latine, il poursuit une politique interventionniste qui trouve son comble dans sa politique contre le Venezuela. Celui que se défendait de vouloir imposer le mode de vie des États-Unis à d’autres États s’acharne plus que jamais en manipulant l’OEA et en finançant l’opposition vénézuélienne pour y faciliter un coup d’État en vue d’y récupérer les gisements de pétrole et les mines riches en or. En relation à Cuba, il vient tout juste de déchirer l’accord obtenu sous la présidence d’Obama avec Cuba. L’accord de Paris sur l’environnement a connu le même sort. 

Si pour beaucoup d’observateurs étrangers, l’élection de Donald Trump était préférable à celle d’Hillary Clinton, c’était dû au fait qu’avec cette dernière la guerre était inévitable alors qu’avec Trump cette guerre n’était pas au programme. Aujourd’hui, six mois après son assermentation, la guerre est tout aussi présente que si Hillary Clinton eut été au pouvoir. Il en devient même un promoteur en augmentant substantiellement les budgets militaires, en créant de nouvelles bases militaires comme celle planifiée au Pérou. Les porte-avions et les missiles se déploient sur tous les continents. 

Ce Président qui avait donné des frissons d’espoir à tout un peuple et à bien des peuples du monde est devenu en six mois un cauchemar pour plusieurs d’entre eux. Au lieu que tout tourne autour de son peuple à qui il a remis le pouvoir, le jour de son assermentation, tout tourne autour de sa personne et de son EGO. Le pouvoir profond de l’État a repris le contrôle de la gouvernance et Donald Trump n’en est plus qu’une girouette. Les milliards de dollars n’y peuvent rien. Trump a perdu toute sa crédibilité politique et morale.

 

Oscar Fortin

Le 18 juin 2017 

Quelques articles écrits sur l’arrivée de Donald Trump à la Présidence des États-Unis. Le temps donné au coureur pour qu’il fasse ses preuves.

Le présent article illustre en partie la grande déception que Donald Trump laisse derrière lui.



45 réactions


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 juin 09:57

    « Trump a perdu toute sa crédibilité politique et morale. »

    Il n’en avait pas, il a bluffé, c’est son rôle, et l’état profond le savait dés le départ. Et quant à lui, il agit exactement comme il devait le faire, en opportuniste ^^


  • Pimpin 19 juin 10:28

    Trump doit faire face à une opposition féroce au sein même de son administration, il doit faire face à une campagne de presse prête à raconter n’importe quoi pour lui nuire.


    Il fait ce qu’il peut, il lui faudra du temps pour virer ceux qui lui mettent délibérément des bâtons dans les roues et qui l’empêchent de respecter tout son programme.

    Et il peut déjà beaucoup, mais ne comptez pas sur les médias français pour transmettre autre chose que des mauvaises nouvelles ou des insultes. 

    Un bon site pour avoir une autre vision des choses et surtout des informations : 



    • Claire29 Claire29 19 juin 13:35

      @Pimpin
      « il doit faire face à une campagne de presse prête à raconter n’importe quoi pour lui nuire. »

      Et pendant qu’on s’acharne sur Trump,on n’enquête pas sur les scandales de pédophilie,les pédophiles ont de beaux jours devant eux !

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 juin 13:54

      @Pimpin

      « dreuz est un site américain conservateur, chrétien et pro-israélien »...et surement très objectif smiley ^^


    • Claire29 Claire29 19 juin 16:00

      @bouffon(s) du roi
      Il faut donc se taire si cette info est donnée sur un site qui ne vous convient pas ? 

       
      une atmosphère totalitaire règne au sein de la gauche américaine
      Tous ne se taisent pas heureusement !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 juin 17:36

      @Claire29

      Je n’ai pas dit ça, et il est même important d’avoir les infos de différentes sources.


    • Claire29 Claire29 19 juin 17:37

      @Fifi Brind_acier
      Merci pour cette info qui fait beaucoup moins de bruit dans les médias que les soit-disant liens de Trump avec la Russie !


    • Claire29 Claire29 19 juin 17:40

      @bouffon(s) du roi
      C’est ce que je pense aussi !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 juin 19:18

      @Claire29

      Et donc, je suppose que vous percevez l’inter-action entre « propagandes » et « informations », lorsqu’on peut dissocier les deux tant la frontière est floue ^^


    • Claire29 Claire29 19 juin 20:35

      @bouffon(s) du roi

      Je pense qu’il y a plus de haine et de preuves de cette haine donc d’infos dans cet article que de propagande :
      « Quand la haine est présente, la violence peut aisément suivre. »
       Il me semble que dire que « Steve Scalise est le premier homme politique Républicain visé, et touché. Il aurait pu, et il pourrait dans le futur y en avoir d’autres. » n’est pas de la propagande !
      Quel que soit le camp qui l’utilise pour éliminer un adversaire,la haine doit toujours être dénoncée et combattue !


    • Claire29 Claire29 20 juin 11:40

      @bouffon(s) du roi
      « je suppose que vous percevez l’inter-action entre « propagandes » et « informations », lorsqu’on peut dissocier les deux tant la frontière est floue »

      La frontière est peut-être floue mais il me semble que l’important est de faire connaître un point de vue différent de celui de l’ensemble des médias et de dénoncer la haine d’où qu’elle vienne !
      En revanche ce qui n’est pas flou,c’est que le député Steve Scalise a été la cible d’un individu endoctriné par de la propagande haineuse anti-Trump et probablement aussi parce qu’il faisait la chasse à des pédophiles parmi lesquels des personnalités politiques ou autres !
      C’est à chacun ensuite de se faire sa propre opinion avec les infos dont il dispose !

  • Leonard Leonard 19 juin 10:55

    Je vous rappelle que ce mec a tiré 59 tomahawks en se levant un matin...


    Donc dire que l’argent ne peut pas tout faire...
    C’est ne pas en avoir, ni ne savoir ce que l’on peut acheter avec de l’argent...

    Pour 20000$, il y a des enfants sur le Darknet...

    Reveillez-vous...



    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 juin 12:01

      @Leonard
      ce mec a tiré 59 tomahawks en se levant un matin...

      L’Iran vient de faire à peu près la même chose ce matin.

      La Turquie intervient aussi sans demander la permission.

      Donc, vous en pensez quoi ?


    • Leonard Leonard 19 juin 12:17

      @Olivier Perriet

      Ah bon ? L’Iran et la Turquie ont bombardé une base militaire syrienne comprenant des avions de chasse ?

      Vous vivez où ?

      Comparez le comparable.,,

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 juin 13:57

      @Leonard

      C’est vous qui parlez d’un concept (la souveraineté de la Syrie, qui est partagée en 3 ou 4) qui n’a plus de réalité.

      On peut le regretter mais c’est objectivement ainsi.


    • Leonard Leonard 19 juin 14:56

      @Olivier Perriet

      Vous entendre parler d’objectivité ne serait il pas surestimer vos capacités tres cher ?

      Surtout à l’aune de vos comparatifs...



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 17:28

      @Olivier Perriet
      La Syrie partagée n 3 ou 4 ... ?? Faudrait vous tenir un peu au courant ...
      L’armé syrienne pour la 1ere fois depuis 2014 a atteint la frontière irakienne.


      Syrie, la fin de la guerre se profile.

      "(...) Les envahisseurs étatsuniens campent maintenant au milieu d’un désert sans intérêt stratégique près d’al-Tanf ; leur seule option est d’y mourir d’ennui ou de retourner en Jordanie d’où ils sont venus. L’armée russe a clairement indiqué qu’elle interviendrait fermement si les États-Unis attaquaient la ligne syrienne et se déplaçaient plus au nord. Les États-Unis et leurs alliés n’ont aucun mandat pour se trouver en Syrie. Ils n’ont aucune raison, ni aucun motif légal d’attaquer les unités syriennes. Leur seule option maintenant est de faire retraite.(...)


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 juin 14:15

      @Fifi Brind_acier

      Pour commencer, d’après vous, ça fait plus de 2 ans que « la fin de la guerre se profile ».

      Ensuite lorsque « souveraineté syrienne » est « garantie » par une/des coalitions de pays qui font ce qu’ils veulent, c’est qu’elle n’existe plus.

      Quelle brillante victoire


  • fred fred 19 juin 11:13

    (Voici un homme d’affaires qui a fait fortune sans se soucier trop des protocoles et des règles d’éthique)...sauf qu’aux USA si vous déraper en affaire, vous allez en prison..mais en France ce n’est pas la cas ou les condamnés par la justice sont au pouvoir..Bizarre votre article ?


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 juin 12:42

    Vous les Français vous croyez que vous êtes plus chanceux avec votre Macron !


    Macron c’est TRUMP avec l’hypocrisie en plus ! 

    Les médias français et donc « l’Elysée » poursuivent le même objectif, s’il ne tenait qu’à leur volonté d’intox, de désinformation, de pollution, de déstabilisation et de terrorisme politico-médiatique, TRUMP serait destitué dans 24 heures ! 



    • JBL1960 JBL1960 25 juin 10:38

      @Mohammed MADJOUR Parler des « Français » qui se croirait chanceux avec n’te MacDeRoth c’est comme prétendre que c’est le peuple américain qui a mis Trump à la Maison Blanche...
      Ou encore, affirmer que la « gauche » américaine, les démocrates donc, correspond grosso merdo au PS français...

      Le peuple américain, qui pense America First et Make America Great Again, c’est des occupants illégaux. Ce sont, en gros, les descendants des colonisateurs exterminateurs qui veulent que Trump nucléarise qui il veut du moment qu’il leur rend leurs vies... Elle est où l’hypocrisie ?
      Demandez aux Natifs, aux peuples autochtones, sont pas tous morts vous savez.
      Tant que les Zuniens voudront Make America Great Again sans tenir compte des Nations premières ben ça pourra pas marcher.
      Vous savez qu’ils ont fait campagne pour le Potus2016 dans... les réserves indiennes ???
      C’est pas du foutage de gueule ça ?
      Remarquez que n’te Jupiter 1er lui prétend qu’il veut « Make Our Planet Great Again » ; C’est pas gagné hein ?


  • Mister hyde 19 juin 14:09

    Quelle a pu être la raison de ce retournement de veste de Trump ? Menace de la part de l’état profond ou s’est t’il rendu compte a quel point le système été verrouillé et qu’il ne pouvait rien faire sans l’aval de ce gouvernement de l’ombre ? ou ces déclarations post électorales étaient simplement de la poudre aux yeux du genre « mon ennemi c’est la finance » quelqu’un a t’il une idée ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 juin 14:49

      @Mister hyde

      Vous croyez encore qu’on peut toujours tout faire comme on avait dit qu’on ferait ?

       smiley


    • Mister hyde 19 juin 19:46

      @Olivier Perriet
       Non bien sur, loin de moi cette idée, mais de la a l’avoir mis si profond a la planète entière, il y a une nuance : ).


  • alinea alinea 19 juin 17:30

    Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’autres analyses qui disent la même chose, mais c’est la seule que j’ai lue ; elle était juste en novembre, elle l’est d’autant plus aujourd’hui :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/trump-clinton-bad-boy-good-girl-du-186421

    Cela répond à la question de quelques commentaires plus haut.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 17:41

    Bonjour Oscar,
    Les USA sont en perdition, l’ Europe aussi, mais ils ne le savent pas encore...
    « Trump et la débâcle du bloc occidental »


    Un autre monde, multilatéral celui là, se met en place. Trump et les Mamamouchis européens gèrent l’ancien monde en perdition.
    La Chine est désormais la 1ere puissance économique du monde.
    « Juin 2017 - Les dirigeants mondiaux sont réunis à Beijing, alors que les Américains sombrent dans l’insignifiance »

    Beijing la route de la soie chinoise.

    "(...) Le sommet a clarifié le rôle primordial de la Chine, en démontrant les idées et les voies pour améliorer le monde au profit de tous et comment rassembler tous les acteurs à cette fin. Il a démontré une forte volonté politique en faveur d’une coopération gagnant-gagnant pour favoriser des développements innovateurs, écologiques et durables. Il a donné un nouvel élan au processus de mise en œuvre de tous les projets OBOR et un soutien commun pour une coopération et une coordination améliorée des pays participants. L’attente est si réaliste que même les pays, jusqu’à présent restés à l’écart, pourraient bientôt changer d’avis pour se joindre, d’une manière ou d’une autre, à l’initiative.(...)


  • bonalors 19 juin 20:50

    bien sur avec l argent on peut tout faire ou plutot on peut acheter n importe quelle âme, donc l expression serait plutôt on peut faire faire tout a n importe qui, n’ importe quoi, surtout a n importe qui d ’ailleurs smiley

    Bien a vous
    Phil


    • oscar fortin oscar fortin 19 juin 21:07

      @bonalors : Il faut bien faire de constat que l’argent ne lui permet pas d’accomplir toutes les promesses qu’il a faites la main sur le coeur. Un pouvoir plus fort que lui se l’a assujetti et lui fait faire ce que veut bien ce pouvoir que certains qualifient du pouvoir profond de l’État. Ses promesses de ne pas être le gendarme du monde et de reconnaitre à chaque pays son droit à décider de son destin ont été sacrifiées, avec sa collaboration, à d’autres intérêts. Cela en fait une girouette qui lava là où d’autres intérêts s’imposent.


      Je profite de ce commentaire pour m’excuser de n’avoir pas été aussi présent qu’à l’accoutumé pour réagir à vos commentaires. Des imprévus se sont imposés et auxquels je ne pouvais me soustraire.

      Merci à tous et toutes pour votre participation

  • Djam Djam 19 juin 21:05

    @ Oscar Fortin
    Sans vous offenser, je crains que vous ne vous trompiez, comme de nombreux autres commentateurs ici ou ailleurs, à propos de Trump.
    Si vous lisez la presse officielle, alors oui, vous allez écrire ce que l’on entend en boucle partout... il faut, là encore, creuser et aller chercher l’info au-delà des crispations, des haines à peine rentrées, des partis pris caricaturaux et surtout des ignorances fréquentes chez les vulgums pecus que nous sommes tous plus ou moins.

    Trump n’est ni le crétin ni le traitre que la presse s’acharne à démontrer. Il dérange gravement l’état profond qui, lui, n’avait plus l’habitude qu’on lui bloque les accès au profit sans condition ni au développement sans fin des guerres de prédation et des rentes sur l’armement.
    Le 9/11, deux hommes d’affaires furent les premiers aux EU a dire publiquement que la version officielle n’était pas crédible, sur les deux, il y avait (déjà) Trump.

    Trump sait parfaitement ce qu’il fait et surtout essaie de faire ce qu’il a en tête, mais son élection a surpris tous ceux qui croyaient qu’il serait balayé. Il y a eut un grain de sable dans la belle mécanique de manipulation des votes à l’époque et le grain de sable fut la Clinton. L’état profond, qui mène le complexe militaro industriel depuis des décennies contre tous les présidents acteurs élus, ont été débordé par la préparation réelle qu’avait Trump, car en réalité, l’homme se préparait depuis des années.

    Il ne fait pas la girouette, il est obligé de faire des feintes géopolitiques et stratégiques pour neutraliser la puissance (bien réelle) de l’état profond qui ne cesse de lui mettre des bâtons dans les pattes et qui pourrait bien aller jusqu’à l’assassinat pour revenir à ses bonnes vieilles habitudes et relancer toujours plus de guerre et de violences dans le monde. Ils vivent de ça et rien que de ça. Derrière cette hystérie militaire et hégémonique affichée, il y a aussi une théologie très vieille qui échappe à la plupart des gens peu au fait.

    Trump est celui qui tente d’empêcher les USA de devenir le 1er régime fasciste maquillée en démocratie. Si Trump est empêché ou éliminer, le monde plongera à nouveau dans l’horreur parce que l’état profond américain veut le chaos pour continuer à prédater, à piller, à guerroyer. Le chaos est toujours excellent pour les grosses affaires. Relisez-donc l’Histoire des déjà multinationales américaines dans l’avènement de Hitler en Allemagne et du rôle démontré aujourd’hui des grandes banques américaines dans le financement de cette guerre qui produisit le pire.


    • oscar fortin oscar fortin 19 juin 21:11

      @Djam : j’espère que vous avez raison, mais son approche de Cuba, du Venezuela, de la Syrie où la coalition vient tout juste d’abattre un avion syrien, et où une livraison importante d’équipements et de motorisés de combats viennent d’être livrés à la sois disant armée de libération qui lutte avec les terroristes contre le gouvernement légitime de Syrie, ne sont pas de nature à un changement de cap. Si tel n’est pas le cas, sa stratégie laisse beaucoup à désirer.


      Avec tout mon respect

    • Phalanx Phalanx 19 juin 21:18

      @oscar fortin

      Nous sommes tous d’accord la dessus. Mais a vous de considerez la possiblité qu’il puisse s’agir de concessions. 

      Qui en plus on le mérite de le brouiller avec la Russie alors que la propagande officielle le présente comme un agent Russe.

    • Djam Djam 21 juin 20:26

      @oscar fortin
      Oui, c’est exact cher Oscar, mais comme je tente de l’expliquer dans le commentaire précédent, Trump ne décide pas exactement de tout et en particulier pour ce qui concerne le département dit de « sécurité ». Il est tenu de main de fer et par ce qu’on appelle aux EU l’état profond et qui use de magouilles de haute voltige (menaces, assassinats médiatiques, diffamations, fausses accusations etc) pour se maintenir au coeur même de Washington. Kennedy en parlait déjà (ce qui ne lui a pas vraiment porté chance) et lui aussi a souhaité à un moment donné de son mandat faire cesser cette politique guerrière totalement délirante qui gangrène le gouvernement depuis des décennies. Reagan avait été l’un de ses fervents supporters, la dernière en date était bien Clinton.
      Les manoeuvres qui se déroulent en Syrie ne sont pas toujours le résultat d’ordre donné par Trump, il se fait déborder régulièrement par ce lobby ultra puissant et dangereux qu’on nommait avant le complexe militaro-industriel... aujourd’hui, l’état profond.
      Trump essaie au mieux de se débarrasser de cette pieuvre mais la marge de manoeuvre est très juste car ce lobby est renforcé par ce qu’on appelle les « démocrates ». C’est ce groupe qui déclenche les guerres partout, qui emploie la CIA partout dans le monde, qui soutient également la partie des néocons anglais qui sont eux aussi les partisans du chaos total d’abord au Moyen Orient puis en Europe.
      Un commentateur de AV m’a même récemment traité de complotiste parce que j’expliquai tout ça pour un autre article sur l’islam.
      Si l’on se contente d’analyser ce que racontent les médias français officiels, on ne saisit pas la véritable dimension de ce qui se trame sous les centaines de guerres que déclenchent l’Amérique tout au long de l’année et dans tous les coins. Trump veut faire cesser ça, car le type est avant tout un homme d’affaires et les affaires ne fonctionnent pas longtemps dans un chaos général. Il le sait et veut changer ça...

      Il faut chercher ailleurs sur le net, ne pas hésiter à lire des sites étrangers moins formatés qu’en France, il faut aussi lire des livres écrits par des gens qui sont sur place (je pense, entre autres, à Thierry Meyssan qui vient de publier « Sous nos yeux » - à la fnac - et qui vit en Syrie). Il écrit la même chose que Peter Dale Scott...

      Bonne soirée


  • Phalanx Phalanx 19 juin 21:14
    Je vous rappelle que Trump a contre lui non seulement l’Etat profond US, mais toutes les puissances étrangères, Hollywood, 99% des médias, les banques, le Vatican, le patronnat, Wall Sreet, la Silicon Valley, les Démocrates, les Républicains etc etc etc ... 
    Trump fait ce qu’il peut. Il est obligé de faire des concessions mais Il y’a encore de l’espoir.

    Et même si il n’y avait plus aucun espoir d’en finir avec le fascisme Globaliste, on pourra dire qu’on s’est bien marré avec son election.

    • microf 20 juin 08:52

      @Phalanx

      Entièrement d´accord avec vous, particulièrement moi, je me suis beaucoup et continue d´ailleurs á me marrer depuis son élection.
      Je savais que s´il était élu, il aura la tâche très difficile vu les moyens que disposent l´état profond aux Usa, je souhaitais son élection afin quelle puisse reveler enfin au grand jour au monde, le vrai visage des USA.
       
      Le Président Trump est comme l´éléphant dans une maison remplie de porcelaines, il sera obligé de par sa manière de gouverner, de casser quelques porcelaines, ce qui va un peu freiner ses adversaires.


  • ADEL 20 juin 01:26

    En tant que personne déjà, Macron un rassembleur cultivé et probe (jusquà preuve du contraire ) est à l’opposé de trump,un parvenu et nervi cow-boy s’accommodant de la posture du bluff permanent.

    Les forces sociales portant Macron sont aussi à l’opposé de celles de trump.

    Le courant de l’évangélisme sioniste + les juifs sionistes, uni pour la circonstance avec l’oligachie d’affaires interlopes tant interne que mondialisée d’un côté, et tous les aigris du processus de mondialisation de l’autre, ont été la cheville ouvrière de son succés aux dernières élections présidentielles américaines. 

    Par contre, le mouvement ayant porté macron est plus ancien qu’on le pense, et a commencé dés 2007 à être plus visible avec la candidature de françois bayrou aux présidentielles de 2007 et la création du modem par la suite.

    C’est un mouvement pronant la participation citoyenne directe dans la gouvernance des affaires publiques, en faisant fi des divergences idéologiques et autres pour se fixer sur les convergences à l’avantage de l’intérêt général public.

    Pour plus de compréhension des fondements de ce mouvement, que nous avons prévu son avènement pour 2017, se référer à l’un des liens suivants :

    http://www.cagou.com/blog/manifeste-pour-une-refondation-de-la-democratie/

     

    http://you.leparisien.fr/actu/2012/02/20/manifeste-pour-une-refondation-de-la-democratie-13587.html

     

    http://ilias2012.canalblog.com/


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 juin 06:08

      @ADEL
      Merci pour la propagande, mais on a déjà les médias pour cela. La fameuse « société civile » de Macron, c’est le MEDEF ! La Ministre de la santé qui veut imposer 11 vaccins, a été rémunérée pendant 14 ans par les labos ! Bonjour les conflits d’intérêts !


      Les économies budgétaires imposées par Bruxelles vont porter essentiellement sur la santé, qui constitué la grosse part du budget. Les budgets des maisons de retraite seront amputés de 200 millions d’euros, les retraite abaissées par l’augmentation de la CSG, et les revenus de tous, diminués par la hausse de la TVA et l’augmentation de la CSG.

      Croire qu’on va créer des emplois en diminuant les budgets publics et les salaires est une idiotie. On fait entrer le pays en récession, c’est tout.


  • lloreen 20 juin 21:20

    Monsieur Trump a le deep state et sa caravane de criminels, opportunistes, carriéristes et courtisans contre lui, ce qui n’est pas peu dire.
    Les populations ont une fois de plus la preuve que ce ne sont pas les présidents qui décident, mais ceux qui tirent les ficelles en coulisses. Cela est autant valable aux Etats-Unis que partout ailleurs sur la planète et les quelques dirigeants qui ont nargué les puissances de l’argent - puisque ce sont bien elles qui décident du sort du monde- ont eu le grand malheur de faire les frais de l’offrande de leur démo(n)cratie.

    « Donnez moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une Nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois »

    Mayer Amschel dit Rothschild (1744-1812)

    Au plus tard en 1913, la date de la création de leur corporation financière (FED), la dynastie des Rothschild, usuriers et grands argentiers de la planète a poursuivi son plan hégémonique sans dévier d’une virgule.Après avoir initié la première et la seconde guerre mondiale dont la finalité était la création de leur état criminel par colonisation du territoire palestinien, ils ont fait régner la corruption, les guerres et les crises dans tout le Moyen-Orient avec leur pétro-dollar.
    Ces criminels contre l’humanité n’ont qu’une hâte : débuter enfin la guerre contre la Russie, leur ennemi viscéral et peu importe la façon d’y arriver et les millions de morts qui s’ensuivront, ce genre de considérations leur étant totalement étrangères.

    La seule façon de s’opposer à ces criminels contre l’humanité est le réveil des populations.
    Il est minuit moins quelques secondes.
    La caricature présidentielle ainsi que le cirque électoral devraient quand même interpeler une majorité de français tant cette parodie crève les yeux.

    Cela fait depuis belle lurette (1945) que les états sont des corporations privées et le création de la corporation « Union européenne » est une autre preuve de cette réalité.
    Les nations ont été défaites par la spoliation de leurs richesses nationales. Les dictats de ces corporations sont autant d’exemples qui prouvent qu’une poignée d’escrocs et de criminels finançant leurs mercenaires selon leurs intérêts personnels se sont hissés aux premières loges, servis par une clique de décérébrés qui n’ont jamais compris grand chose. 

    Quoi qu’il en soit, même entre milliardaires, il y a une hiérarchie...
    Et face à des criminels dont la fortune est estimée à 500.000 milliards, monsieur Trump est un « petit » milliardaire...
    http://stopmensonges.com/la-famille-rothschild-detiendrait-au-moins-500-000-milliards-de-dollars/


  • lloreen 20 juin 21:30

    Un collectif canadien (COMER) a obtenu l’annulation de la « loi » Rothschild« (1973) pour inconstitutionnalité le 26 janvier 2015.
    https://lesbrindherbes.org/2015/05/02/economie-mais-oui-on-peut-il-faut-juste-le-vouloir/

    Une solution contre ces escrocs et criminels est de leur rendre ce qui leur appartient:la »dette".
    https://bestofactus.wordpress.com/2013/02/21/dette-rendons-a-rothschild-ce-qui-appartient-a-rothschild/


  • lloreen 20 juin 21:38

    "Macron un rassembleur cultivé et probe (jusquà preuve du contraire ).

    Macron ne connaissant par la culture française, une des plus riches du monde, l’adjectif cultivé me semble usurpé...
    Quant à sa probité...Déclarer un revenu qui ne correspond pas à gains réels...Comment qualifier cela ? D’oubli ? De mensonge ? http://peupledefrance.com/2017/03/macron-a-menti-sur-sa-declaration-de-patrimoine-500-000-euros-oublies.html

    Pour un personnage qui va imposer sa tyrannie à toute une nation, je suggère que c’est davantage. C’est de l’organisation d’évasion fiscale grâce à des montages financiers aux îles Cayman.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 juin 13:24

    Répondez oscar fortin 


    Vous croyez que je n’avais pas compris depuis longtemps la merde des médias qui accusait Marine Le PEN d’être à l’image de TRUMP ? Le TRUMP-Français mais avec moins de convictions et beaucoup plus de lacunes c’est bien votre Macron ! 

    -------------

    Vous les Français vous croyez que vous êtes plus chanceux avec votre Macron !


    Macron c’est TRUMP avec l’hypocrisie en plus ! 

    Les médias français et donc « l’Elysée » poursuivent le même objectif, s’il ne tenait qu’à leur volonté d’intox, de désinformation, de pollution, de déstabilisation et de terrorisme politico-médiatique, TRUMP serait destitué dans 24 heures ! 

    • oscar fortin oscar fortin 21 juin 14:28

      @Mohammed MADJOUR : Que voulez-vous que je vous réponde ? Mon article porte sur Trump et non sur Macron ou ou Marie Le PEN. Pour la France, je vous fais confiance....


      Merci tout de même de m’interpeller.

      Bonne fin de journée

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 juin 20:07

      @oscar fortin

      Drôle d’esquive...

  • lloreen 25 juin 11:36

    Si vous souhaitez avoir un aperçu de ce qui a été prévu de longue date, il suffit de visionner les aventures de la yellow family.


Réagir