jeudi 22 avril 2010 - par Disjecta

De l’impensable monstruosité du 11 septembre

Quand il est temps pour l’être humain de retrouver un peu de franche lucidité.

Il existe, en France mais pas seulement, une sorte d’angle mort de la géopolitique post-11 septembre. Devant un événement si fondamental et fondateur que les attentats du World Trade Center, combien ont véritablement osé interroger l’événement ? Bien sûr, ils sont des milliers, présentant les meilleurs diplômes, à avoir remis en cause la thèse officielle de la commission d’enquête du gouvernement Bush. Mais ils sont à peu près tout autant à avoir été vilipendés comme la pire chiourme (des rameurs à contre-courant...) par les "esprits sérieux". Même le Monde Diplomatique y a été de son petit article goguenard pour accuser un mouvement de dénonciation plus proche selon lui (ou du moins Alexander Cockburn) du fanatisme religieux que du légitime et cartésien doute. Quelle déception ce ne fut pas pour ses lecteurs (dont je fais toujours partie) qui constataient avec dépit que le Monde Diplo se rangeait sans avoir bataillé derrière un consensus qui prêtait, à tout le moins, à caution. Que Thomas Kean et Lee Hamilton, respectivement président et vice-président de la dite commission, aient désavoué celle-ci, affirmant qu’elle n’avait été mise en place que pour échouer (ce que son budget misérable laissait entrevoir), cela n’interpelle toujours pas le d’habitude très sérieux et pourfendeur Monde Diplo (voir par ailleurs leur défense courageuse et lucide d’Hugo Chavez).
 
Mais à ceux que l’on aime et à qui l’on doit l’essentiel de sa pensée politique, économique (cf. les articles réguliers de Frédéric Lordon dans ce journal) ou sociale, il faut bien trouver quelques excuses. Pourquoi même le Monde Diplo, d’habitude infiniment plus pugnace, s’incline devant une version toute sauf impartiale et un minimum valable au sens juridique du terme d’un événement qui a par ailleurs justifié des guerres aux prétextes ridicules et aux conséquences tout à la fois désastreuses et abominables en termes de vies humaines ? (1)
 
Combien sommes-nous à s’être vu répondre (2), après les preuves apportées par le scientifique danois Niels Harrit (publiées dans une revue à comité de lecture) sur la présence de nano-thermite dans les poussières du 11-septembre : "Comment peux-tu croire qu’un gouvernement soit capable d’exterminer trois mille de ses concitoyens pour du pétrole et quelques juteux contrats d’armement ? Comment peux-tu penser que des humains puissent tomber si bas dans la veulerie et la cupidité ? N’est-ce pas là plutôt l’expression de ton incorrigible misanthropie (doublée d’une nature franchement paranoïaque) ?" Pour ceux qui possédaient un peu de culture historique, il était difficile, devant cette série quasi organique de questions, de ne pas être ébahi par la naïveté d’une telle argumentation, sinon heurtée par cette évidente et crasse ignorance d’un certain nombre d’événements parmi les plus importants de l’histoire de ce pauvre vingtième siècle. N’étaient-ils pas au courant, ces benêts, que le fallacieux prétexte de "l’accident du Tonkin" avait permis aux E-U de massacrer trois millions de personnes au Vietnam ? Ne les avait-on pas informés des dernières découvertes sur le réseau Gladio en Italie, de l’attentat de Bologne faussement attribué à l’extrême gauche italienne et qui faisait en vérité partie d’un plan général de l’OTAN pour évincer les vilains communistes du pouvoir ? Et après le déclenchement de la guerre d’Irak en 2003, que pouvait-il rester de cet argument - au mieux coupable d’un angélisme niais - après le mensonge des ADM et le massacre de centaines de milliers de personnes qui s’en suivit ?
 
Pourquoi, même parmi ceux qui agonisent d’injures la double-présidence de Bush, il n’est pas concevable qu’une élite gouvernementale ait pu tomber si bas (qu’elle ait été ou non une marionnette dans l’affaire, cf. Hannah Arendt) ? Pourquoi, ce qu’une élémentaire et lucide approche de l’histoire devrait pourtant interdire, choisissent-ils de ne pas envisager qu’une élite ayant tous les pouvoirs se soit permise la plus sombre des horreurs pour parvenir à ses fins ? Qu’est-ce qui leur permet de croire - après la longue litanie de monstruosités dont se sont rendus coupables la plupart des "élites" de l’humanité (à peine contrariées par les jacqueries et les révolutions) - que notre temps "de la démocratie et des droits de l’homme" ait pu, lui, échapper à une telle constante ?
 
La réponse est pourtant assez simple. Quand on se bat quotidiennement pour se loger, bouffer, vivre, réfléchir même sur sa condition d’être humain et sur les possibilités de l’améliorer vraiment, on ne parvient que très difficilement à envisager que les êtres que l’on a cru bon de placer au pouvoir ne se battent eux que pour la gloriole, le mensonge, la veulerie, la cupidité, l’enrichissement personnel, la défense d’une petite classe parasite (la haute-bourgeoisie) tout occupée à observer les courbes de ses actions dans l’industrie de l’armement, de la pharmaceutique ou de la finance - plutôt que de s’interroger sur les répercussions désastreuses de ces minables préoccupations -, encaissant profit sur profit en surveillant avec gourmandise le prochain classement Forbes des milliardaires de la planète.
 
Et pourtant si, de tels êtres existent, étonnamment (mais pas tant que ça, les élections ça peut facilement être réduit à une simple campagne de pub - cf. Obama) ils se retrouvent régulièrement au pouvoir, étonnamment on les laisse faire leurs basses besognes sans plus de réactions que cela. De temps en temps pourtant, le peuple va dans la rue, meurt par milliers, on finit par couper quelques têtes, mais la chienlit revient, tenace et monomaniaque.
 
Le 11-septembre reste l’angle mort de la géopolitique par excès d’angélisme, parce que beaucoup se refusent à penser ce qu’il y a pourtant de plus banal depuis des millénaires : l’être humain n’est pas un ange, il est même plutôt enclin à la violence et à l’égotisme outrancier, seule une implacable lucidité peut parvenir à évincer ses fléaux incessants. Et donc ne pas refuser de s’interroger jusqu’au bout sur le 11 septembre, quelles que soient les horreurs susceptibles d’être dévoilées.
 
 
(1) Je n’aborderai pas ici la difficulté d’un journal comme le Monde Diplomatique, bien forcé, au-delà d’une légitime prudence, de prêter un tant soit peu de crédit aux déclarations et aux positions officielles des gouvernements. C’est aussi, là, le défaut de la cuirasse...
(2) Nonobstant l’insipide argument (et conspirationniste, tiens tiens) que ce scientifique aurait très bien pu les placer lui-même ces particules.
 
 


100 réactions


  • Romain Desbois 22 avril 2010 12:02

    Le seul à avoir voulu chercher les causes derrière l’écrand de fumée médiatique a été Thierry Meyssan et le reseau Voltaire. Tombés en disgrâce depuis cet événement, ils étaient pourtant cité depuis des décennies comme étant une source plus que fiable dont les services de le l’etat ont fait appel nombre de fois.

    Mais les Meyssand, les Onfray, les Brauman et les Ménard sont des hommes libres et incontrôlables.

    C’est p’tét’ ce qui gratouille.....


    • @distance @distance 22 avril 2010 18:08

      Mais les Meyssand, les Onfray, les Brauman et les Ménard sont des hommes libres et incontrôlables Par Romain Desbois

      voilà bien le genre d’affirmation totalement idiote

      en quoi sont-ils plus « libres » que les autres ? pour qui travaillent ces gens, vous le savez, vous ?




    • Grandcorpsmalade 23 avril 2010 07:49

      Le réseau Voltaire est malheureusement depuis tombé bien bas. Autant les 2 livres d’enquête sur le 11 Septembre (l’Effroyable imposture et Le Pentagate) étaient intéressants par leur lot de questions et de révélations, autant la défense systématique des actes russes, iraniens ou chinois sont désormais hautement discutables.

      Les Etats Unis, l’Europe, la Russie, la Chine et l’Iran ne sont aucunement des enfants de chœur et s’adonnent tous, à des degrés divers, à la propagande, la manipulation, aux assassinats politiques et, parfois, aux guerres. Si voltairenet.org avait choisi la voie de l’impartialité, il serait resté crédible. Ce qui n’est malheureusement plus le cas.


    • dom y loulou dom 23 avril 2010 11:57

      vous êtes un drôle @distance

      comme si forcément on travillait pour quelqu’un...

      comme si forcément on servit dcilemtn des intérêts d’utres et qui nous échperient...

      on n’est pas tous de ce bois-là


      on se qui me concerne mon amour de la vérité et de sa clarté m’a simplmeent amené à devoir refuser des mensonges éhontés, gros comme des montagnes et stupides au simple bon sens logique. Au contraire d’autres qui se satisfont de vivre dans l’abstraction totale, dans une forme de jouissance affichée de la perversion et l’entretien médiatique de leur racisme et de leurs habitudes sordides de juger et de dénigrer en permnence leur propre espèce.

      Une sorte de culte sado-msochiste à la mort à ce qu’il parait très franchement.

      alors les auteursde la version officielle devraient surtout se demander quelle psychiatrie leur serait la plus utile au lieu de continuer à nous la servir comme des vérités sacrées. Mintenant ben lden sur fcebook... non mais c’est tellement gros qu’on se demnde cmment même des individus peuvent pense une seule seconde que le nombre soit dupe.

      mais c’est une tradition d’une lignée de travestir la réalité pour en faire des socles de pensée et de croyances. tout l’édifice mental de l’occident est une vaste supercherie dont le 11 septembre n’est qu’un épisode d’une longue liste de crimes et de forfaits destinés à couvrir l’extrême bonté qui anime l’humanité en son fondement.

      La croyance majeure devant rester pour faire tourner cette machine à massacres que l’homme est un loup pour l’aom.

      Mais que certains se prennent effectivement pour des dieux supérieurs aux aom et qu’ils se permettent de les triter « affectueusement » de moutons... est ... un trip sordide, irréel et néfaste hérité de l babylone antiqu où leurs meneurs ne purentdéjà accepter que tous les om sont égaux devant l’univers, que l’humnité reçut le code génétique complet de ceux qui prirent bien trop l’habitude de se miroiter en « dieux » au-dessus de l’humanité.


      Lhistoire est pleine de logique et la vie pleine de sens. deux éléments fondamentaux que des crimes comme le 11 septembre obscuricssent, nous projetant dans la peur et la mystification dans l’unique but que nos esprits soient axés suivant une logique de haine et de séparation rendant toute réelle civilisation impossible.


    • dom y loulou dom 23 avril 2010 12:24

      voici la version corrigée de mon cmmentaire, excuses.


      vous êtes un drôle @distance

      comme si forcément on travaillait pour quelqu’un...

      comme si forcément on servait docilement des intérêts d’autres et qui nous échapperaient...

      on n’est pas tous de ce bois-là


      on ce qui me concerne mon amour de la vérité et de sa clarté m’a simplement amené à devoir refuser des mensonges éhontés, gros comme des montagnes et stupides au simple bon sens logique.

      Au contraire d’autres qui apparemment se satisfont de vivre dans l’abstraction totale, dans une forme de jouissance affichée de la perversion et l’entretien médiatique de leur racisme et de leurs habitudes sordides de juger et de dénigrer en permanence leur propre espèce approuvent les plus gros mensonges comme de bonnes blagues.

      Une sorte de culte sado-msochiste à la mort à ce qu’il parait très franchement.

      alors les auteursde la version officielle devraient surtout se demander quelle psychiatrie leur serait la plus utile au lieu de continuer à nous la servir comme des vérités sacrées.

      Maintenant Ben Laden ferait des menaces atomiques sur facebook...

      non mais c’est tellement gros qu’on se demande comment même des individus peuvent penser une seule seconde que le nombre soit dupe.

      mais c’est une tradition millénaire d’une lignée de travestir la réalité en bsurdités pour en faire des socles de pensée et de croyances.

      Tout l’édifice mental de l’occident en est devenu une vaste supercherie dont le 11 septembre n’est qu’un épisode d’une longue liste de crimes sur quatre millénaires et de forfaits destinés à couvrir l’extrême bonté qui anime l’humanité en son fondement.

      La croyance majeure devant rester, pour faire tourner la machine à massacres, que l’aom est un loup pour l’aom, quand il est simplement son frère.

      Mais que certains se prennent effectivement pour des dieux supérieurs aux aom et qu’ils se permettent de les traiter « affectueusement » de moutons... est ... un trip sordide, irréel et néfaste hérité de la babylone antique où leurs meneurs ne purent déjà accepter que tous les aom fussent proclmés égaux devant l’univers, que l’humanité reçut le code génétique complet de ceux qui prirent bien trop l’habitude de se miroiter en « dieux » au-dessus de l’humanité.

      Le reniement de leur civilisation, qui se perpétua durant 30’000 ans, ayant été symbolisé par le patriarche Abraham reniant la sienne... personage uniquement biblique dont il n’existe aucune trace historique donc, hormis le premier pharaon hyxos Amenemhet.

      En voilà une drôle de lignée un peu schizophrène, non ?


      Lhistoire est pleine de logique et la vie pleine de sens. deux éléments fondamentaux que des crimes comme le 11 septembre obscuricssent, nous projetant dans la peur et la mystification dans l’unique but que nos esprits soient axés suivant une logique de haine et de séparation rendant toute réelle civilisation impossible et nous rendant aveugles au fait que le vivant est un corps harmonieux.

      En faveur de quoi ? D’un sinistre culte aux petits chefs où toute l’horizontalité naturelle entre les êtres, qui leur confère une forme d’égalité de fait est mise à la verticale avec des aom qui se demandent pourquoi ils tombent tout le temps les uns sur les autres.

      Aimer jouer les petits chefs a malheureusement ce prix douteux.

      Je dis malheureusement parce que ce jeu semble encore tellement aprécié et que c’est VRAIMENT un malheur pour tous, au lieu du simple échange qui nourrit de part et d’autre.


  • Emile Red Emile Red 22 avril 2010 12:10

    Ménard libre ? 

    Pas pour la CIA, encore moins à l’égard de Chavez...


    • non666 non666 22 avril 2010 16:41

      Tiens Emile red a tiré plus vite que moi !

      Effectivement il voulait surement libre par rapport au gouvernement FRANCAIS.
      Par rapport au gouvernement US, disons que Ménard a un collier etrangleur un peu moins lourd que ...Sarkozy par exemple.

      Ce type mérite au moins autand le statu de journaliste que BHL celui de philosophe....


  • Gasty Gasty 22 avril 2010 12:10

    Hier, sur ARTE, un documentaire venait nous rappeler la guerre du Vietnam et le courage que certaines personnes ont pu avoir pour dénoncer la désinformation au plus haut niveau.

    Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du Pentagonhttp://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3161128.html

    • paoum 22 avril 2010 14:42

      merci pour ce lien, chat.
       courage, c’est le mot.
      t’ta fait !
      waaa quel mec.


  • JL JL 22 avril 2010 12:11

    Très bonne réflexion qu’on ne peut qu’approuver. Hier soir était diffusé sur Arte ’L’homme qui a fait tomber Nixon", un excellent documentaire sur l’action de Dan Ellberg, l’homme qui a révélé les mensonges d’Etat relatifs à la guerre au Viet Nam.


  • Philou017 Philou017 22 avril 2010 12:42

    @L’auteur : Vous avez parfaitement raison de mettre le doigt sur la vraie problématique du 11 Septembre : Que les gens puissent être en position d’accepter que certains politiques qu’ils ont élus ou qu’ils considèrent issus d’un système démocratique puissent avoir trempé dans un complot comme le 11/9.

    Cette remise en cause représente une telle déflagration pour leurs valeurs, et plus loin pour leur vision du monde, qu’un certain nombre reste bloqué sur toute approche objective. Pourtant il vaut mille fois mieux risquer de regarder une vérité en face que de continuer à avancer dans une illusion destructrice.


    • titi 22 avril 2010 14:09

      Le problème de la version « complotiste » c’est qu’elle change souvent à tous les niveaux : les motivations, la manière, de la gestion..

      Les motivations :
      Voici quelques « cause avérées » qui sont apparues en fonction des différentes thèses :
      - Justificatif de la guerre contre l’Irak ;
      - Destruction de je sais plus quel immeuble avec des archives compremettantes de la CIA ;
      - Destruction pour éviter le désamiantage des 2 tours ;
      - Escroquerie à l’assurance.
      - Récupération de surface de bureau ;
      - Manoeuvres boursières
      etc...
      - Jusqu’au complot sioniste puisque bien sûr, les employés juifs du WTC étaient tous absents ce jour là.

      On va et vient entre le complot mondiale et la magouille immobiliaire en passant par la guerre de religion. Et la toute bête hypothèse terroriste ? N’est elle pas envisageable ?


      La manière :
      Alors d’abord il y a eu les terroristes doublés par la CIA. Bon pourquoi pas.
      Après y avait plus d’avion mais des missiles. OK.
      Après il s’agissait d’une destruction controlée. Humpfff... alors pourquoi lancer des agents doublés assis sur des missiles alors ?


      L’après évènement :
      il y a eu également une variation à 180° des avis lors de la gestion de la crise, sur un point principal : G.Bush.
      Je sais pas si vous vous souvenez de cette journée, mais pendant les heures qui ont suivi l’attentat (ou le complot ou je sais pas quoi), Bush était aux abonnés absents...
      Premières réactions : Bush est une tanche il se cache car il est incapable de gérer la situation.
      Ce qui colle avec ce qui se disait sur Bush à l’époque : un partisan « de l’isolationnisme » (reproches adressés suite à sa non ingérence dans le conflit israelo palestinien) , incompétent (bah oui puisque républicain), qui « ne connais pas sa géographie » (dixit ce qui se disait à l’époque)

      Et finalement on nous apprend que Bush aurait tout préparé tout planifié ?
      Des tracés d’oléoducs compliqués jusqu’au confinement de la « puissance de la terre » (comme dirait Ratzel)
      Un génie quoi !!! Enfoncé Metternich !!!

      Qui plus est doublé d’un grand acteur : car les images (oui je sais ce ne sont que des images) le montrant en train de visiter une école au moment où on lui apprend la nouvelle sont très bien réalisées : un jeu d’acteur fantastique avec cette capacité à maitriser la couleur de son teint jusqu’au transparent.

      Pour un mec qui est au courant de tout : chapeau l’artiste !!!


    • crazycaze 22 avril 2010 14:27

      @ Titi : Qui vous dit que Bush était au courant ?? Même Collin Powell a avoué s’être fait berné par les documents fournis par la CIA !!... Dick Cheney, Donald Rumsfeld, connaissent certainement les dessous de l’affaire, mais probablement pas cette buse de Bush.


    • non666 non666 22 avril 2010 16:58

      @titi.

      Etonnante façon de retourner le probleme.
      Est ce la dernière ligne de defense du mossad et affiliés de la LDJ et autre Betar ?

      OUI, les employés juifs ont reçu des posts via leur messagerie instantanée ODIGO , dont les serveurs sont comme ceux d’ICQ , sous controle du mossad, via quelques sociétés ecrans.
      C’est ça le renseignement electronique.

      Mais ce n’est pas ça que j’applaudis dans votre intervention.
      Non , c’est le meme methode que les invités « pro-vo » dans l’emission de Gyuillaume Durand.
      Cette technique s’appelle le changement de paradigme.
      Plutot que de defendre la VO (indefendable) , on prefere rire des tentatives d’explications (caricaturées qui plus est) de ceux qui n’y croient pas.

      Mais n’oubliez pas les petits gars defenseurs jusqu’au boutiste de la VO.
      C’est Vous les accusés....
      Pas l’avocat general, pas le procureur de la republique, et surtout pas l’accusation quelque soit son nom, quelque soit le pays.

      Quand la vérité sera connue, les coupables paieront.
      TOUS les coupables.
      Les COMPATRIOTES « malgrès nous » des activistes , comme les véritables coupables.

      Vous aviez cru qu’entrouvant un pretexte pour vous debarasser du seul etat arabe capable de vous resister vous aviez gagné definitivement ?
      Non, non, non.
      Les révélations vont entrainer la remise a niveau des invasions antérieures....
      Il va falloir restituer des territoires occupés , les enfants
      C’etait le coup de trop...meme s’il s’est fait avec la complicité des leaders US pour leurs propres motivations.

      MOI, je sais.
      D’autres aussi.

      Je te tiens, tu ne me tiens PAS , par la barbichette,
       le premier de nous deux qui parlera te mettra une tapette....

      Tic tac, fait le compte a rebour

      SARKOZY, DSK, FABIUS , COPE merde quel pion allez vous jouer les gars que je sache sur qui je largue ?






    • titi 22 avril 2010 16:59

      Bush pas au courant ???

      Mais pourtant il est bien mambre de « Skulls & bones » la société secrète qui tire toutes les ficèles ? Comment pourrait il ne pas être au courant !!

      De plus je suis désolé mais son invasion de l’Irak dans le but de faire éclater l’Arabie Saoudite au profit de l’Aramco dont il est actionnaire me font penser le contraire !!!

      PS : toutes ces théories ont été à un moment ou un autre développées... je n’invente rien...


    • titi 22 avril 2010 17:33

      @non666

      Tout d’abord, si vous avez lu le sujet de ce forum, ce n’est pas telle thèse contre telle thèse, mais pourquoi les gens ne sont pas près à entendre une thèse alternative.
      C’est d’ailleurs pour celà que j’y répondais, car les thèses conspirationistes des uns et des autres se succèdent de façon lassante et m’ennuient.

      Cette multiplication des thèse je la compare à un élargissement de cible dans une campagne marketing : tout le monde peut y trouver son compte.
      Les conspirationistes, les anti-ceci et anti-celà. Il y a toujours une thèse adaptée : la magouille financière, le complet sioniste, etc...

      Et ca marche, la preuve étant votre intervention complétement crétine ou vous me parler du Mossad et du Bétar, dont je me fous comme de ma première culotte, ou du moins de mon premier slip kangourou (kangourou ? australie ? anglo-saxon ? allié des EU ? merde je me suis démasqué smiley))

      Sauf que cette multiplication des thèses ne profite finalement qu’à la thèse originale : un complot conspirationiste, heu non ... un complot sioniste, heu non...un complot financier , heu heu heu, avec des missiles, heu non, une explosion controlée, heu non un test d’une arme sismique, heu heu heu
       et finalement , en suivant le principe d’Okham, il ne reste qu’une thèse claire : des terroristes débiles effectuant un acte débile...

      Mais encore une fois je ne juge pas de la véracité de l’une ou de l’autre...

      PS : et je n’ai pas évoqué la thèse apocalyptique... car sur les images des tours en feu, certains avaient cru voir le visage du diable dans la fumée...


    • Philou017 Philou017 22 avril 2010 18:07

      Titi : « Le problème de la version »complotiste« c’est qu’elle change souvent à tous les niveaux : les motivations, la manière, de la gestion.. »

      Il ya plusieurs approches du complot sur les motivations, et c’est normal, car ces motivations apparaissent multiples. Chacun met plutôt tel motif en avant plutôt qu’un autre. mais vous reconnaissez que les motifs ne manquent pas.
      La manière : contrairement à ce que vous dites, les faits ont été clairement analysés sur l’ensemble des aspects du 11/9. Seul le Pentagone reste énigmatique, mais dans ce dossier les invraisemblances et les anomalies sont multiples.
      Quand à la gestion, elle est pas toujours facile à discerner, mais je vous rappelle qu’il n’y a eu un semblant d’enquête qu’en 2004 et que beaucoup d’éléments comme la plus grande partie de l’acier du WTC, ont été soustraits à l’analyse. Les gens qui ont enquêté là-dessus ne sont pas des devins.

      On va et vient entre le complot mondiale et la magouille immobiliaire en passant par la guerre de religion. Et la toute bête hypothèse terroriste ? N’est elle pas envisageable ?

      Ce qui est assez incroyable, c’est que les complotistes ont mêlé l’organisation du complot avec des magouilles financières, comme le montrent les délits d’initiés évidents avant le 11/9, et le rachat du WTC trois mois avant les attentats, avec grosse prime d’assurance contre le terrorisme à la clé par M Silverstein.
      Ces motifs s’additionnent, mais ne sont en rien exclusifs les uns des autres. je ne vois donc pas de problème là-dessus.

      La manière :
      Alors d’abord il y a eu les terroristes doublés par la CIA. Bon pourquoi pas.
      Après y avait plus d’avion mais des missiles. OK.
      Après il s’agissait d’une destruction contrôlée. Humpfff... alors pourquoi lancer des agents doublés assis sur des missiles alors ?

      Au WTC, c’est clairement des boeing qui se sont écrasés contre les bâtiments.
      Comme je vous l’ai dit, le Pentagone cause problème. mais la version officielle n’est absolument pas crédible et les raisons de douter sont nombreuses.
      Ce complot a été relativement bien organisé, et a bénéficié de campagnes de désinformation, comme la publication de photos anonymes et non confirmées de débris sur le site du pentagone.
      Ce n’est pas parce qu’il y a quelques théories un peu space, dont certaines colportées à mon avis par des désinformateurs, que cela remet en cause la somme d’invraisemblances et d’impossibilités constatées.
      J’ai moi-même émis l’hypothèse d’un engin équipé d’un appareil de projection holographique au Pentagone parce que ca répond à toutes les données du problème. mais c’est le seul cas où on a vraiment besoin d’imaginer des techniques innovantes.

      Et finalement on nous apprend que Bush aurait tout préparé tout planifié ?
      Qui a dit cela ? Bush n’était qu’un comparse à mon avis, et son attitude à l’école montre qu’il avait ordre de rester à l’écart de l’affaire jusqu’à qu’elle soit à peu près terminée.
      Je ne sais pas qui a commandité ces attentats.
      Si à l’évidence certains membres du gouvernement sont impliqués, je pencherai plutôt pour des réseaux occultes de financiers, qui s’occupent de téléguider l’action des Etats-Unis depuis longtemps, grâce à leur pouvoir d’influence. Et notamment parmi le complexe militaro-industriel, qui bénéficie de l’énorme budget du Pentagone, budget en hausse continue ces dernières années.


    • dom y loulou dom 23 avril 2010 12:31

      vous ne réfléchissez vraiment QUE autour des images que vous servent les medias titi ?


  • Emile Red Emile Red 22 avril 2010 12:46

    Pourquoi devrions-nous avoir plus confiance en nos politiques qu’en nos dentistes ?


  • Affreujojo Affreujojo 22 avril 2010 12:47

    Bon article, merci.

    "Quand il est temps pour l’être humain de retrouver un peu de franche lucidité."

    Oui, mais le débat passionné sur le sujet montre que beaucoup ne l’on pas perdue leur lucidité.


  • curieux curieux 22 avril 2010 13:34

    Et pourtant, les complots continuent. Tant que le complot du 11/9 restera impuni, les dirigeants occidentaux continueront l’enfumage. Les Occidentaux vivent dans l’illusion. Le réveil sera terrible.


  • pierre60 pierre60 22 avril 2010 13:41

    Clemenceau disait : « quand on veut enterrer un probleme, on cree une Commission ».
    Pas une enquete suivie d’un proces public ! Non, juste une Commission.
    Aux USA, c’est pareil !
    Quand on veut etouffer un truc genant, on cree une Commission.
    Comme la commission Waren sur le meutre de JFK par exemple, ou d’autres choses plus recentes.


    • Pyrathome pyralene 22 avril 2010 14:16

      Commentaire débile qui ne pouvait effectivement trouver que Agoravox pour être publié....
      Sacré Léon , encore à jouer dans le bac à sable .......


    • latitude zéro 22 avril 2010 15:25

      Va te faire revacciner Léon, il en reste encore !!!


    • friedrich 22 avril 2010 15:27

      @ léon


      Parfois il faut savoir se taire plutôt que de ne rien dire...

    • JL JL 22 avril 2010 20:20

      On devrait éviter sur AV ces sujets du 11/9, des vaccins et autres contestations de VO : il y a ici des esprits fragiles qui risquent d’y perdre la raison !  smiley


    • boris boris 22 avril 2010 22:56

      Et revoilà notre bon Léon, le comique troupier par excellence, parfois je me demande si il n’aurait pas des talents de pétomanes.


    • JL JL 22 avril 2010 23:30

      léon, des talents de pétomane ? J’avoue que je n’y avais pas pensé, mais maintenant que vous le dites Boris, en effet ... !  smiley

      François-Ferdinand DLFS écrit ci-après : « L’information objective relevant désormais du Mythe, nous sommes dans l’ère de la Vérabilité soit de l’hallucination collective et consensuelle : l’acceptation consciente ou inconsciente que le Réel ne nous est plus accessible que de manière tronquée. »

      L’hallucination est le mode naturel d’appréhension du monde : tous les hommes hallucinent, mais certains s’imaginent que leur hallucination est le monde, ils appellent ça la VO, ou l’autorité !

      Qu’est-ce qui fait que le petit enfant croit que le Père Noël existe, lui qui n’a pas inventé cette fable, sinon le fait que c’est l’autorité qui insiste ?! Remettre en cause l’existence du Père Noël est le premier acte complotiste du petit de l’homme : un pas vers la liberté de penser.


    • JL JL 23 avril 2010 08:20

      « Même Bakounine a écrit : »En matière de chaussures je reconnais l’autorité du cordonnier« . » (Léon)

      C’est un peintre célèbre qui, au cordonnier interrogé sur la chaussure de son tableau lui donnait un avis sur l’ensemble de l’oeuvre, avait dit : « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure ». !

      « l’asservissement de la pensée n’a jamais consisté à accepter celle d’une autorité légitime, c’est au contraire lui permettre par le connaissance de se libérer. » (léon)

      Vous êtes sûr que ça va bien ? Parce que, soutenir ceci : « l’asservissement de la pensée (c’est) lui permettre par la connaissance de se libérer. » relève selon moi d’un délire grâve !

      Le reste du post, à l’avenant, ne s’explique que dans le cadre du même délire.


    • dom y loulou dom 23 avril 2010 12:56

      on n’est pas aussi idiots que votre dernier neurone veut bien l’admettre léon, que des fanatiques soient derrière ces attentats ne fait absolument aucun doute, mais ce ne sont pas ceux que la version officielle pointe du doigt, mais ceux qui pointent les leurs toujours sur des victimes expiatoires de leurs propres crimes.


    • insomnia insomnia 23 avril 2010 18:52

      @ Trolléon

      Qu’elle est cette étroitesse d’esprit qui vous habite ? L’article n’est point débile ! Puis que vous vous permettiez de taxer ceux qui pensent différemment de vous « relevant de la psychiatrie », je trouve cela fort déplacé. Que vous défendiez la thèse officielle cela vous regarde, mais permettez de penser autrement...


    • curieux curieux 23 avril 2010 20:29

      Tiens encore un complot. La grosse Vache lance une campagne de vaccination pour la rougeole, hautement contagieuse, autant que la grippe H1N1, comme c’est peu dire. J’espère que Léon va foncer chez son toubib


    • JL JL 23 avril 2010 22:38

      trolléon, répondez plutôt à cette question , vous qui évoquez l’effet placebo de la psychanalyse : comment fait-on pour déterminer l’effet placebo de la psychanalyse ?

      L’effet pacebo de la psychanalyse (sic) !!!  smiley  smiley  smiley

      Je mange mon chapeau si quelqu’un peut me citer quelque chose de plus bête, de plus ignare, de plus ridicule sur le sujet ! Et pourtant, c’est ce monsieur trolléon qui pérore sous l’article de Dugué, pour parler de Freud et de son oeuvre.

      Il parle aussi d’inculture ? Qu’y a-t-il de plus inculte que celui qui confond médicament et relation humaine ?

      Je le dis solennellement : l’expression « effet placebo de la psychanalyse » restera dans les annales comme la pire idiotie lue sur ce site, non pas en tant que telle mais parce que son « auteur » léon se permet de parler avec autorité d’effet placebo et de psychanalyse. Heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas !


    • JL JL 23 avril 2010 22:42

      trolléon l’autoriarien est un ignorant qui croit tout savoir et qui traite les autres d’incultes :

      « Je médite sur cette réflexion de Vermeer au bottier qu’il consultait pour savoir comment dessiner un soulier. Ce bottier qui, après avoir donné le conseil, disait : « …et pour la jambe, cher maître… ». Vermeer coupa court : cordonnier, pas plus haut que la chaussure (*) . » (Jean-Baptiste Achéritéguy)

      « Cordonnier, ne te risque pas au delà de la chaussure » Ne sutor ultra crepidam : citation latine dont l’origine remonterait au peintre Apelle, quatre siècles avant J-C, qui se cachait derrière ses toiles pour écouter les réflexions. Elle est encore attribuée à Michel Ange qui en aurait fait usage. On ne prête qu’aux riches."

      C’est là


    • JL JL 23 avril 2010 22:44

      trolléon l’autoritarien qui croit tout savoir est un ignorant qui traite les autres d’incultes, comme je l’ai démontré dans les deux posts ci-dessus.


    • JL JL 23 avril 2010 22:52

      Bonsoir haw, en effet, le trolléon s’est bien gardé d’y répondre. Mais ce type il faut lui marcher dessus, il n’y a que ça qu’il comprenne ! Je n’irais pas jusqu’à dire ici que ça porte bonheur, il serait capable de dire que je suis superstitieux ! 

       smiley  smiley  smiley


    • JL JL 23 avril 2010 22:54

      Shaw, avec mes excuses, il est tard.  smiley


    • JL JL 24 avril 2010 12:19

      Trois choses trolléon : d’abord le ducon méite d’eêtre évacué par le mépris. J’ai failli signaler ce post en abus mais cela aurait été de la fuite devant le reste.

      Pour ce qui concerne mon post incriminé : une mise en page maladroite je l’admets, t’as fait croire, par une interprétation trop hative à me ridiculiser, que je confondais les citations. Toute personne de bonne foi , et qui n’est pas coutumière de tes déformations systématiques verra bien que je donnais une autre citation. Ta défense est ridicule.

      Sur la définition de l’effet pacebo, je te cite : « L’effet placebo est un effet de guérison obtenu par une substance inactive », s’il n’y a que moi à relever qu’il est absurde de comparer la « psychanalyse » à une substance inactive, il n’en demeure pas moins que celui qui persiste à amalgamer « substance inactive » et psychanalyse est dans un état de confusion mentale assez préoccupant.

      Bien entendu, cette confusion mentale ne permet pas à celui qui en est atteint de s’en rendre compte. Néanmoins, s’il avait des amis, ceux-ci devraient le lui dire gentiment.


    • JL JL 24 avril 2010 15:34

      Bon, un con ne perd jamais son temps dit-on, il perd celui des autres.

      Et inlassablement, ce troll m’impose, si je veux rétablir la vérité, de répondre à ses posts signés ducon.

      Chacun est libre de penser ce qu’il veut de ce que j’ai écrit, mais je crois que seul un idiot qui me prend pour plus idiot que lui peut s’obstiner à faire l’interprétation qu’en fait léon : comment peut-on soutenir une interprétation qui suppose que je croirais que Bakounine était peintre !? J’ai plusieurs fois cité ici Bakounine dans le texte, et la citation qui figure dans ma présentation en est une (*)

      Léon lui-même, je suis sûr qu’il n’y croit pas. C’est d’autant plus misérable qu’il cherche de ce fait, à abuser ses amis et ses proches. Chacun appréciera.


      Pour ce qui concerne l’effet placebo, léon est en train de nous dire qu’une parole de réconfort aurait un effet placebo. Soit : voilà léon qui se moque de Paul Villach au motif que ce dernier prétend modifier nos concept, et lui-même, troll léon est celui qui assure ici que la parole a un effet placebo.

      Je dis : si toute parole a un effet placebo, alors le mot placebo n’a plus de sens ! Nier la valeur d’une thérapie basée sur la parole au motif que l’effet placebo d’un médicament est lié à la parole qui accompagne les médicament est absurde. Cette idée de léon est réductrice : tout serait médicament, y compris la parole, et seuls les médocs de Bigpharma ont un principe actif. Conclusion : tout ce qui n’a pas de principe actif n’est que poudre de perlimpinpin et pensée magique. Pour léon, il n’y a rien entre la matérialisme et la pensée magique ! Je dis que cette vision du monde est le propre des matérialistes les plus obtus et les propos de léon sont typiques d’un esprit binaire qui cherche à se sortir de l’aporie dans laquelle il se trouve englué.


      Enfin, pour ce qui concerne NK et le 11/9, comme d’habitude léon déforme et amalgame.

      Permettez moi de lui rafraichir la mémoire : quand les Pieds nickelés ont découvert cet ouvrage, « La stratégie du choc » ils étaient tout feu tout flamme et ne juraient plus que par Naomi Klein ! Las, quand ils sont arrivés au passage où il est dit que le labo Donald Rumsfeld possédait les droits exclusifs d’un traitement contre la grippe aviaire et autres tamiflus, ils ont commencé à faire profil bas sur cet auteur. Aujourd’hui, c’est tout juste s’ils n’en sont pas à la fustiger au même titre que Chomsky et autres grandes plumes de ce siècle !


      (*) Cette citation de Bakounine, l’une de mes préférées figure dans ma page auteur depuis plusieurs mois déjà :

      « L’absurde seul, ne se laisse jamais expliquer »


    • JL JL 24 avril 2010 16:09

      Je dois dire que cette façon de pinailler sur une interprétation d’un post, de la part du troll ci-devant léon ne doit pas nous faire oublier qu’il est aussi celui qui a écrit , je cite :

      «  » l’asservissement de la pensée n’a jamais consisté à accepter celle d’une autorité légitime, c’est au contraire lui permettre par le connaissance de se libérer.« (léon)

      Soutenir ceci : » l’asservissement de la pensée (c’est) lui permettre par la connaissance de se libérer." relève selon moi d’un délire grave !

      Le reste du post, à l’avenant, ne s’explique que dans le cadre du même délire.


    • COLRE COLRE 24 avril 2010 16:13

      Au passage, JL : la comparaison de la psychanalyse à un « effet placebo » est d’Onfray lui-même… vous pouvez le trouver dans un « un état de confusion mentale assez préoccupant », mais n’y aurait-il pas une légère présomption de votre part à traiter ainsi ce philosophe qui ne paraît pas être le dernier des imbéciles ?...


    • JL JL 24 avril 2010 17:04

      Le troll léon qui, comme à son ’habitude utilise sa grille de lecture intitulée « celui qui ne dit pas comme léon est un imbécile », ne peut évidemment pas comprendre ce que j’ai écrit, incapable qu’il est dans ce contexte de lier deux idées ensembles. 

      Il ne peut pas non plus reconnaitre que l’effet placebo n’est associé qu’aux médicaments, puisque la négation de ce simple fait est à la base de son sophisme et del’aporie dans laquelle il patauge.

      Et aveuglé par sa bêtise, il ne peut se rendre compte que la question qu’il pose stupidement : « c’est quoi les médicaments qu’on donne en même temps que la psychanalyse » pouvait lui être retournée du fait que c’est lui qui a associé un effet placebo à la psychanalyse.

      Pour ce qui est de la stratégie du choc, ce n’est pas l’ouvrage que léon met à mal : ce sont ceux qui y puisent des informations qui défrisent notamment son maître à penser, j’ai nommé le thuriféraire en chef de Bigpharma.


    • COLRE COLRE 24 avril 2010 18:04

      Léon, je ne sais pas pourquoi il fait une fixette là-dessus ! je ne sais pas si c’est une question de puriste, mais dans la conception courante, l’effet placebo est l’effet qui induit un mieux-être ou une guérison parce qu’on croit qu’il s’agit d’un vrai produit actif.

      En ce sens, la psychanalyse peut guérir des gens qui sont persuadés que la thérapie est efficace. Je pense que c’est ainsi qu’Onfray utilise l’expression : « le divan soigne dans la stricte mesure de l’effet placebo (Onfray, l’Express, extrait) »


    • JL JL 24 avril 2010 19:01

      Il est parfaitement stupide de parler d’effet placebo pour la psychanalyse, de la religion ou de tout ce qui fait profession de soigner par la parole : c’est mélanger les genres, et Onfray sur ce coup là est ridicule.

      Léon se demande pourquoi je lui en veut ? Parce que je ne supporte pas la bêtise prétentieuse, malfaisante et provocatrice. Le simple fait qu’il emploie à mon égard l’expression « ce garçon » en est une illustration.



      « la psychanalyse peut guérir des gens qui sont persuadés que la thérapie est efficace. » (colre)

      Et allez donc, c’est un concours d’âneries ? Si quelqu’un n’est pas persuadé que c’est efficace, vous croyez qu’il va dépenser son argent et son temps la-dedans ? Grotesque, ridicule, absurde !.


      Que léon réponde plutôt sur cette phrase qu’il a écrite, je cite :

      « l’asservissement de la pensée n’a jamais consisté à accepter celle d’une autorité légitime, c’est au contraire lui permettre par le connaissance de se libérer. » (léon)


    • JL JL 24 avril 2010 19:04

      Tiens la chouette est là aussi, en renfort du léon malmené !!! il manque le furtif ! Mais que fait-il cet imbécile ?

       smiley  smiley  smiley


    • COLRE COLRE 24 avril 2010 19:06

      Léon, cela m’ennuie d’en parler comme ça car je n’ai pas lu le livre d’Onfray. J’aime bien Onfray, d’habitude, mais là… je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression qu’il a dépassé qques limites à fins de provocations pour bcp inutiles, me semble-t-il, voire anachroniques. D’abord, on ne confond pas Freud, dans son époque, et le freudisme ou les psychanalystes.

      Cela me paraît sans intérêt de balayer Freud, comme ça, en 2010 : une sorte de procès à charge, alors que le monde des penseurs est complexe, trouble et toujours daté. Aucun grand penseur ne construit ex nihilo ses thèses : il est forcément dans un bain intellectuel… Darwin, pareil, il n’est pas le premier, mais, c’est lui qui a écrit LE livre.

      D’un autre côté, je n’ai jamais marché dans le freudisme pur et dur car ma pente est scientifique et cognitiviste. J’ai toujours critiqué les psychanalyses faites dans les règles de l’art (de l’escroquerie pour attrape-gogo), mais j’ai toujours rêvé de faire une psychanalyse pour aller chercher au fond de moi des trucs qui m’échappent. Un désir de mieux me connaître, pour voir…

      Je pense enfin que tous les « grands » seraient jugés comme des imposteurs si on allait chercher la petite bête de leur vie personnelle, leurs petites magouilles, leurs larcins malhonnêtes…

      Freud devrait rester comme celui qui a introduit la dimension sexuelle dans le débat intellectuel et bourgeois, et cet apport-là est absolument considérable.


    • JL JL 24 avril 2010 19:14

      Je reviens un instant sur Onfray : oui, il est ridicule, et doublement puisqu’il est victime de sa logrrhée. J’ai déjà dit sur un autre fil qu’il parle plus vite qu’il n’écrit, persuadé qu’il est d’être infaillible.

      J’ai comparé son traité d’athéologie avec « L’esprit de l’athéisme », d« ’André Conte Sponville  : Onfray n’y est pas à son avantage, c’est le moins que je puisse dire.

       »Le monde n’est pas une nursery« (Freud cité par André Conte-Sponville, »traité de l’athéisme, introduction à une spiritualité sans dieu")


    • COLRE COLRE 24 avril 2010 19:15

      Toujours aussi poli, le JL ! smiley

      Cher ami… apprenez à lire correctement avant d’en appeler au « concours d’âneries », car soyez en sûr : vous êtes en train de le gagner.


    • 57835 Bécotine 24 avril 2010 19:15

      Enfantin : attirer le tigre de la montagne vers la plaine


    • JL JL 24 avril 2010 19:19

      erratum : J’ai déjà dit sur un autre fil que Onfray parle plus vite qu’il ne pense, persuadé qu’il est d’être infaillible.


    • JL JL 24 avril 2010 19:25

      la chouette si tu étais photographe et sensible au symbolique, tu saurais que le soleil levant doit être cadré à gauche, et le soleil couchant à droite.

      D’ailleurs, toi qui connais mon patronyme, si tu avais un brin d’humour et d’intelligence libérée, je veux dire, non aliémée, tu y verrais dans cette image un clin d’oeil.

      Mais, n’empêche, ta remarque vole au raz du caniveau !


    • JL JL 24 avril 2010 19:31

      Pauvre colre, c’est gratuit et inversible, donc sans valeur. Donnez plutôt un exemple d’ânerie que j’aurais écrite ! Chiche !


    • JL JL 24 avril 2010 23:38

      « en photo, on laisse un plus grand espace du côté où le sujet va, pour indiquer logiquement le sens de son déplacement » (renève)

      Et bien la chouette : le soleil ne se déplace-t-il pas de gauche à droite ? De sorte que le soleil levant trouve naturellement sa place à gauche. En revanche, on ne saurait mettre un soleil couchant à gauche, vu qu’il ne va pas aller plus loin à droite qu’il ne s’y trouve déjà : si c’était un soleil couchant, il disparaîtrait sous l’horizon à l’endroit même où il se trouve !

      La photo a été prise il y a longtemps, avec un appareil numérique bas de gamme de l’époque et n’avait donc aucune prétention artistique, mais seulement un aspect informatif et anecdotique pour moi. Que je sache, on n’est pas ici pour faire un concours d’avatars ? Quand il y 3 ans j’ai pris au hasard cette photo qui se trouvait à portée de main sur mon ordinateur, je ne savais pas qu’un imbécile viendrait pérorer sur ses défauts. L’aurais-je su que cela n’aurait évidemment rien changé.

      Quant à la faute d’orthographe : belle ânerie en effet, la seule donc !  smiley


    • JL JL 24 avril 2010 23:48

      Puisque je suis là, je ne résiste pas à ceci, de l’inénarrable trolléon, je cite : « que puis-je apprendre sur moi par la psychanalyse, sachant que son absence d’effet thérapeutique pourrait bien remettre en question les points essentiels sur lesquels elle s’appuie ? »

      Elle s’appuie ? Qui ça, « elle » ?

      On croit deviner. La critique est classique, bien qu’en forme de coup de pied de l’âne : cela ressemble aux raisins du renard « qui sont trop verts et bons pour les goujats ».

      Mais, là encore j’ai bien le sentiment de donner de la confiture à des cochons : trolléon, comme d’habitude ne va pas comprendre. Bah, cela sera peut-être une occasion de rigoler encore un peu de la balourdise de ce lourdaud qui ne fait jamais dans la dentelle !  smiley


    • latitude zéro 22 avril 2010 15:38

      Franck 2012

      C’est le Monde Diplomatique Norvégien , concluant à un inside job, qui a passé outre le véto de la direction française et a publié

      Le réseau Voltaire s’est vu interdire sa traduction par cette même direction.
      http://www.voltairenet.org/article142333.html


    • curieux curieux 23 avril 2010 20:35

      A Pasou
      "le réseau voltaire mu par l’antiaméricanisme, l’antilibéralisme et l’anticapitaliste et ses adeptes préfèrent s’allier avec le « diable » c’est à dire les islamistes et... même les assassins du 11 septembre."
      Très marrant, ce que tu dis. Mais c’est proche de la débilité


    • boris boris 22 avril 2010 22:58

      Ton coté obscur ne serait il pas abscon ? Le furtif.


  • Pyrathome pyralene 22 avril 2010 14:13

    Quand on se bat quotidiennement pour se loger, bouffer, vivre, réfléchir même sur sa condition d’être humain et sur les possibilités de l’améliorer vraiment, on ne parvient que très difficilement à envisager que les êtres que l’on a cru bon de placer au pouvoir ne se battent eux que pour la gloriole, le mensonge, la veulerie, la cupidité, l’enrichissement personnel, la défense d’une petite classe parasite (la haute-bourgeoisie) tout occupée à observer les courbes de ses actions dans l’industrie de l’armement, de la pharmaceutique ou de la finance - plutôt que de s’interroger sur les répercussions désastreuses de ces minables préoccupations -, encaissant profit sur profit en surveillant avec gourmandise le prochain classement Forbes des milliardaires de la planète.

    Tout est dit dans ce paragraphe , le compte à rebours de la déchéance finale est déjà bien avancé , je crois que l’on se rapproche irrémédiablement de la chute....
    Merci de cet article de réflexions pertinentes.... smiley


  • docdory docdory 22 avril 2010 14:19

    @ Disjecta 


    Les attentats du 11 septembre sont des attentats musulmans, commis par des musulmans contre des non-musulmans, en application directe et stricte des versets coraniques appelant les musulmans à exterminer les « infidèles » .
    Votre « article » est donc totalement déconnecté de la réalité .

    • dapeacemaker911 22 avril 2010 15:21

      @docdory :

      va lire le Coran deja, (t inquiete ca ne risque pas de te « contaminer » hein !) apres revient t excuser de dire des stupidités pareilles.

      Ensuite debranche ta TV, explose la a coup de masse, chie lui dessus et RECONNECTE TOI A LA REALITé.

      Ouvre ta fenetre, respire l air, sens le vent et les rayons du soleil, va parler a des vrais gens, y comprit a des Muslims (n ai crainte ils sont pas comme dns ta TV, sisi je te jure)

      Monde de fous.

      Dam (un blanc, athé, laique mais qui sait lire, voir, et ecouter.)


    • ProPeace 22 avril 2010 15:54

      Ce qui est surprenant à mes yeux, c’est qu’on puisse dire de telles conneries, en toute inconscience...

      Docdory ne peut pas être aussi stupide que son propos le laisse entendre, j’arrive pas à le concevoir. C’est pas possible.

      Au pire, quand on est ignorant à ce point, on sait soi-même qu’on l’est, ignorant... Et dans ce cas, on ne vient pas prendre le risque de déblatérer ses conneries devant tout le monde.

      Non... ?

      Il y aurait des maso... ?!? ^^


    • ProPeace 22 avril 2010 16:02

      Oups... J’ai oublié de signer :

      ProPeace (un blanc, athé, laique mais qui sait lire, voir, et ecouter, même s’il perd patience parfois...)


    • docdory docdory 23 avril 2010 00:19

      @ depeace maker et @ propeace


      J’ai lu par curiosité le coran après les attentats du 11 septembre , ce qui me permet d’affirmer haut et fort ce que j’affirme : oui, il y a de nombreux passages du coran appelant au massacre des « infidèles » , oui , les assassins du 11 septembre n’ont fait qu’appliquer les dogmes religieux contenus dans le coran .


    • M. Docdory : si ces individus s’en étaient tenus aux dogmes religieux de l’islam et en avaient eu la connaissance exhaustive que vous leur supposez : ils auraient su alors que le Coran spécifie que l’usage du feu est réservé au Maître du Feu, plus connu généralement sous le nom d’Allah, et que les hadiths ainsi que la théologie musulmane interdisent donc par conséquent l’usage homicide du feu pour les êtres humains : les créatures qui s’arrogeraient ce droit réservé au Créateur seraient d’office vouées au méchoui éternel. Sans compter l’autre interdit : celui du suicide : commun aux trois monothéismes.

      de fait : ces individus se placent en dehors de ces dogmes religieux qui pour vous sont la source de leur inspiration. 


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 23 avril 2010 00:32

      Notamment ces versets :

      « Nous avons préparé pour les coupables un feu dont les flammes les envelopperont. S’ils crient au secours, nous les secourrons avec une eau comme du bronze en fusion pour leur brûler la face. »
      Sourate XVIII (la caverne), verset 29.

      « Les incroyants arguent de l’erreur pour rejeter la vérité. Ils se moquent de nos signes et de nos avertissements. »
      XVIII (la caverne), 56.

      « Ah ! si les incroyants connaissaient le moment où ils ne pourront soustraire au feu leur face ni leur dos, car ils seront sans recours. »
      XXI (les prophètes), 39.

      « On taillera des vêtements de feu pour les incroyants, on leur versera de l’huile bouillante sur la tête. »
      XXII (le pèlerinage), 19.


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 23 avril 2010 00:34

      Pour l’ensemble des menaces et imprécations, voir :

      http://atunion.free.fr/la_trib109ext.html#8


    • dom y loulou dom 23 avril 2010 13:17


      je crois qu’on doit s’atteller à décortiquer sérieusement le talmud aussi

      la violence agréable à dieu à l’égard des goys (moutons humanoïdes donc) y est si affectueuse et bienveillante qu’une larme m’en coule d’émotion.

      le dieu sadique de l’ancien testament n’a rien à envier aux très saints inquisiteurs de l’Espagne du 15e siècle à commencer par la mysogynie de la genèse et du piège tendu à ses propres enfants dans les merveilleux contes du jardin d’Eden où dieu juge bon de placer un serpent venimeux.

      Tout dans la logique du père Amour vraiment, j’adore.

      ... !!!


    • insomnia insomnia 23 avril 2010 22:21

      @ Disjecta

      Je ne sais ce que vous dispersez, rien de bien intéressant. Si les attentats sont l’œuvre de fanatique religieux « musulmans » faille que vous vous mettiez rapidement à revisiter l’Histoire et non les histoires... Les « religions » ce sont de faux combat utilisées depuis des siècles...
      Vous êtes déconnecté de la réalité, sorry même si cela vous déplaise !


    • docdory docdory 24 avril 2010 15:34

      @ François ferdinand etc ...

      Le coran , comme tout livre prétendument sacré , est bourré d’incohérences et de contradictions. Certains versets disent pratiquement le contraire de ce que disent d’autres versets. Donc, un terroriste peut parfaitement baser son action (ou plutôt ses exactions ) sur les versets du coran appelant au assacre des mécréants.

    • docdory docdory 24 avril 2010 15:35

      Oups , coquille ! C’est « massacre » que je voulais écrire , bien entendu .


  • Ethers 22 avril 2010 14:22

    Pour commencer, un petit tacle en passant : je vous trouve bien désagréable, au moins autant que tous ces gens qui traitent les truthers de fous, lorsque vous parlez « d’ignorance crasse », de « benêts », etc. surtout au regard de la faute de vocabulaire que vous faîtes dans la première phrase du 4ème § : on ne dit pas « ils agonisent d’injures », mais « ils agonissent d’injures », du verbe agonir et non agoniser !

    Sur le fond, je revendique quant à moi un autre droit : celui de n’en avoir rien à foutre de connaître l’auteur/le commanditaire/le bénéficiaire/etc. du 11/09 ! (il n’y a quoi qu’il en soit pas beaucoup de choix : une puissance occidentale - gouvernement, officine, entreprise(s) - seule, des terroristes seuls, ou une « collaboration » des deux. A la question « à qui profite le crime ? », je réponds « aux 2 deux », il semble donc concevable que la bonne solution soit la dernière.

    Comme vous le dîtes très bien, au nom de ces attentats, on a mené des guerres, on a pris des décisions politiques sécuritaires, on a durci les conditions de passage au frontières, etc. Avec le confort donné par l’analyse a posteriori, si on regarde ces fameuses décisions une à une, je me dis premièrement, qu’elles ne sont pas toutes aussi mauvaises que ce que l’on dit (ex. la guerre contre les Talibans, même si beaucoup d’erreurs ont été commises, est plutôt positive), deuxièmement, elles auraient quand même été prises, avec un autre prétexte (ex. la guerre en Irak, pour laquelle d’ailleurs le 11/09 était loin de suffire et pour laquelle a été fait usage de faux), troisièmement, elles auraient quand même été prises mais plus tard (ce qui revient un peu au même) (par ex. les mesures du type Patriot Act auraient quand même fini par émerger dans notre société ultra aseptisée et si craintive).
    De toute façon, si le pouvoir politique US a des choses à se reprocher, on ne saura rien avant 20 ans de façon officieuse (quand parleront les concernés sur leurs lits de mort) et 40 de façon officielle (quand seront ouvertes d’éventuelles archives officielles). D’ici là il y aura beaucoup de sujets autrement plus intéressants que de savoir « QUI ? »


    • dapeacemaker911 22 avril 2010 15:15

      Un si long paragraphe pour si peu de contenu.

      Si, comme vous le dites, il faudra certainement attendre 20ans pour connaitre un semblant de verité sur cette affaire, c est justement parce nombre d entre nous sont comme vous : satisaits de leur ignorance sur un fait qui pourtant influe a toutes les echelles, du global au personnel.

      La democratie necessite de la comprehension, de l information. Vous n en voulez pas ?
      et vous votez ?

      Malheureux.

      Puisque vous aimez l ignorance, fermez la.

      Ne parlez pas des Talibans ni d aucun sujet de cette importance, vous n y comprenez vraissemblablement rien et pire, cela vous convient.

      Restez bete, mais restez silencieux, evitez de colporter votre connerie, y en a deja bien assez.


    • Ethers 22 avril 2010 20:34

      Encore quelqu’un qui porte un pseudo bien usurpé ! « peacemaker » quel ton vous employez !

      Purement sur la forme, pour qui vous prenez vous pour donner de tels ordres et faire de telles imprécations ? Pour George W. Bush ? Staline ? Le pape ?
      Même en admettant que ce que je dis est une connerie (j’y reviendrai) je revendique le droit de la véhiculer, je suis encore libre de le faire (tant que des gens comme vous n’êtes pas en position de diriger le monde, car il semble à vous lire que la liberté de dire des conneries serait bien menacée : on retomberait donc dans le même monde que celui que vous dénoncez probablement, un monde où il n’est pas permis de dire autre chose que la majorité d’un groupe quel qu’il soit !)

      Sur le fond maintenant, je crois que vous n’avez compris ni le sens général de mon post, ,ni même les éléments décomposés (mais je me fais une joie, malgré votre agressivité) de les souligner et de vous les expliquer.

      - Le sens général : se pignoler sans la moindre certitude pendant les 30 ans sur le 11/09 ne nous a rien apporté et ne nous apportera rien, mais pendant ce temps d’autres choses se sont passé et d’autres se passeront. Par ailleurs, contrairement à ce que vous semblez croire, le 11/09 n’est pas la source de tout, mais n’a peut-être été qu’un moyen, qui aurait donc pu être remplacé par autre chose pour parvenir au même résultat. Il me semble donc beaucoup plus intéressant de parler des évènements qui ont suivi car ceux-ci auraient eu lieu, 11/09 ou pas ! (en d’autres termes, analyser la cause n’a aucun intérêt, à mes yeux en tout cas, elle appartient d’ores et déjà à l’Histoire, qui jugera)

      - Mon message précédent contient également un certain nombre d’éléments que vous auriez pu essayer de discuter, voire de contredire intelligemment, si vous n’étiez aveuglé par vos certitudes probablement bien pauvres de toute réflexion ! Au lieu de dire aux autres qu’ils ne comprennent rien, expliquez leur votre point de vue (ou la façon dont vous pensez qu’il FAUT considérer le problème). Je vous invite donc à reprendre votre plume et à discuter des points suivants qui étaient déja présents dans mon message précédent :
      1. Faire la guerre aux Talibans était chose utile, mais cette guerre aurait probablement pu être mieux conduite. N’oublions pas quels théocrates intolérants ils étaient (et sont toujours d’ailleurs). N’oublions pas les exécutions publiques en masse dont ils se sont rendus coupables. N’oublions pas la façon dont ils traitaient les femmes de leur pays.
      2. La guerre en Irak était une vengeance personnelle du clan Bush contre ce dictateur sans pitié qu’était Saddam : ils n’auraient (et n’ont reculé) devant rien pour la faire. Le 11/09 leur a facilité la tâche en soudant le pays, mais ils auraient de toute façon trouvé autre chose (« where there is a will, there is a way » ou la version française tellement moins élégante « quand on veut, on peut »). Saddam était un dictateur ne l’oublions pas non plus, mais ça n’excuse en rien la façon dont le clan Bush s’y est pris.
      3. Tous les jours, que ce soit dans la presse, dans le métro, au boulot, à la maison, etc. on se rend compte que les gens sont des trouillards, qu’ils ont peur que le ciel leur tombe sur la tête, que le reste du monde leur en veut, etc. Dans une telle société, il est tellement facile de faire passer des Patriot Acts ! Pour ça aussi, il était possible de trouver des tas de prétextes.

      Être informé est une chose, mais réfléchir à sa nécessité, à son sens, à la façon dont elle s’inscrit dans l’Histoire, à examiner son importance par rapport à d’autres est bien plus utile, mais vous semblez l’avoir oublié.

      Pour re-souligner le sens général de mon propos (comme ça je suis sûr que vous aurez compris) : on ne peut pas complètement effacer le passé mais on peut peut-être influencer le présent. Deux guerres sont en cours, le fait de savoir qu’elles ont été lancées par des meurtriers n’y changera rien. Par contre, nous pouvons peut-être en changer le cours.

      L’insulte aurait été tellement facile et aurait permis de se défouler, mais j’espère plutôt solliciter un dialogue, tellement plus constructif et dans l’éthique de ce site.

      (j’ai quand même du mal à ajouter « Cordialement »)


    • Jorge Atlan 23 avril 2010 02:57

      Je suis bien d’accord avec vous, il est plus simple d’agonir son interlocuteur que de lui avancer des arguments, des faits et un avis.
      Maintenant, je me permettrait de faire quelques remarques sur votre texte cohérent.
      Sur le fait qu’il importe peu de savoir qui à organisé les attentats du 11/9, je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas parce que cela appartient a l’histoire qu’il faille attendre que le temps fasse son œuvre. Et ce par quel miracle ? L’histoire, vous le savez aussi bien que moi, est faite par les hommes, et souvent par les vainqueurs. Il faut des Howard Zine pour réécrire l’histoire et en donner un autre point de vue.
       Il est donc important que l’on puisse travailler, rechercher les causes et les responsables de cet électrochoc de civilisation.
      Non seulement pour que l’histoire puisse s’écrire, mais aussi pour qu’à un moment il puisse être rendu justice. Je sais, c’est naïf de ma part de croire qu’un jour les responsables de ces actes puissent répondre devant la justice des hommes. Il n’empêche que cela reste nécessaire ne serait ce que pour que le contrat social d’un minimum de confiance en notre démocratie puisse survivre. Si l’on tient a ce qu’un régime, même pseudo démocratique puisse faire figure.

      Notre première réaction est souvent de détourner le regard quand un évènement vient perturber notre petite et confortable vision du monde.Il est des idées qui s’évanouissent immédiatement de nos esprits, tant est grand le danger d’autodestruction tant elles choquent nos convictions et nos structures mentales. Sans doute avez vous raison et les conséquences du 11/9, auraient elles finies par être imposer, mais pas dans le calendrier qui a été celui que nous connaissons.

      Vous semblez cautionner la guerre en Afghanistan au prétexte que les talibans, seraient des barbares, j’en conviens. Mais néanmoins, les américains et autres puissances sont elles plus civilisées ? Derrière ceci, il y a le fameux mensonge du droit a l’ingérence.
      Je récuse ce droit a un autre peuple a venir imposer ce qu’il estime comme bon ou mauvais a un peuple. (ce en en ne faisant pas entrer en ligne de compte toute la géopolitique de contrôle du pétrole et des forces en présence au moyen orient)

      Nous savons que le recrutement n’a jamais été plus facilité pour les talibans, qu’après un bombardement aveugle d’innocents villageois. Je récuse au USA de s’accorder le rôle de gendarme du monde, alors qu’ils ne sont qu’une puissance colonisatrice et impérialiste...

      Mais revenons au 11/9 : j’avoue avoir du mal avec certains, tant leurs arguments me semble spécieux pour ne pas dire emprunt d’un fanatisme cachant mal leur aversion pour tel ou tel partie. Le pire c’est qu’ils desservent leur causes par des propos outranciers, racistes, paranoïaques. Le plus drôle, si je puis m’exprimer ainsi, ce sont les beaux parleurs, qui laissent sous entendre que par je ne sais quelle source et affirmations toutes plus gratuites les unes que les autres, qu’ils en savent plus que tout le monde.. Et qu’un jour viendra, ils révèleront a la face du monde leur savoir si précieux. On attend toujours !
      Que voulez vous, certain ne se contentent pas de lire des romans policiers, il faut qu’ils les vivent.
      Sortie de ce galimatias, il y a faits a interroger. Et dans ce cas, ils sont plus que nombreux. Nul individu un tant soi peu raisonnable et raisonnant, ne peut avaler toute crue la thèse du seul attentat islamique. Ne serait que parce que dans toute l’histoire de la construction moderne les WC 1 et 2 seraient les deux seules tours a armature d’acier à s’être écrouler sur elles mêmes. Mais je ne suis pas ingénieur, ni architecte, juste un diplômé en science humaine qui sait reconnaitre, le mensonge, la propagande, et le déni quand il y est confronté (je parle ici des réactions des journalistes, que j’ai pu apercevoir sur toutes les vidéos disponibles sur le net)
      Que le temps fasse son œuvre ? Je n’en doute pas, mais pour cela, je vous le redis, il faut que certains s’attèlent a démêler les fils des mensonges des uns et des autres, et remontent a la source des auteurs.
      Les Français n’ont toujours pas digérer les conséquences de la guerre d’Algérie, les américains, si ils ont bien étalés la guerre du Vietnam, ne semble ne pas en avoir tirés toutes les mesures. Cet évènement mine l’inconscient collectif, de tous les démocrates, parce que si Bush était une marionnette dans la scène politique, nous avons aussi notre médiocre qui lui s’agite en tout sens et n’en est pas moins dangereux.
      Alors l’histoire dira une vérité, et d’autres écrirons une autre vérité. Mais de grâce que cela ne prenne pas 40 ans.


  • QuidNovi QuidNovi 22 avril 2010 14:25

    Excellent article qui montre bien que la psychologie tient une grande place dans une approche sur le 11/9. Il existe un blocage au niveau mental chez toute personne qui refuse de lever les yeux sur tous les mensonges et anomalies sur cet évènement.
    Pour eux, il est tout simplement inconcevable d’admettre qu’un gouvernement occidental ait pu délibérément tuer 3000 de ses concitoyens pour mener des guerres post-coloniales. Mais par contre cela ne les gêne pas de voir que ce même gouvernement a massacré des centaines de milliers de personnes en Irak et en Afghanistan...
    Parmi les journalistes français il existe un consensus tacite (ou non d’ailleurs) pour ne pas parler de l’opération interne du 11/9, cela est évident. Les pressions doivent être gigantesques et les conséquences d’une telle divulgation incommensurable.


  • Castor 22 avril 2010 14:42

    Il me semble qu’on dit « agonissent d’insultes » et non « agonisent » (ou alors, on le fait une fois et pfuit ! plus personne).

    Sur le fond, ben comme d’hab’, les salauds qui croient à la VO oublient cette démonstration par l’exemple qui veut que comme il y a eu des précédents, le 11 sept 01 n’échappe pas à la règle : les US sont coupables de ces attentats.

    Au moins, on fait l’économie des thèses farfelues et contradictoires qui fleurissent depuis un bail.

    A vos marques, prêts : moinssez !

  • ELCHETORIX 22 avril 2010 14:56

    bonjour l’auteur ,
    Très bon article qui démontre le coté machiavélique des élites politiques qui sont aux ordres de la haute finance internationale !
    Plus les guerres durent ou se multiplient , plus les banquiers , au final , remplissent leurs coffres .
    Puis , pour le 11/09 , il suffit de voir à qui profite le crime ; vous en avez , en partie , fait la démonstration .
    Les vrais responsables de ces désastres en IRAK , AFGHANISTAN et ailleurs devront rendre des comptes devant la justice internationale de la vraie communauté internationale ( tous les pays qui ont une délégation à l’ONU , organisme à revoir avec le droit de véto de certains pays ) .
    RA .


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 avril 2010 15:18

    Le film de Mickael Moore ne m’a pas laisse de longs souvenirs, mais je pense qu’on ressent bien l’ambiance de complot de cette ignominie mondialisee... ainsi que le reportage de deux freres francais, je crois, ou des detonnations s’entendent au rez-de-chausse des tours bien avant l’impact... les dossiers de l’arnaque ENRON qui disparaissent dans la petite tour qui s’effondre toute seule comme une grande...etc etc
     
    En fait, on peut tres bien vivre en croyant qu’un homme a marche sur l’eau, qu’un autre a fait un long voyage sur le dos d’un cheval aile, qu’un autre a marche sur la lune, que le McDO est sain, etc... les americains sont tellement intoxiques par la machine a reves hollywood, ils travaillent tellement qu’ils ne se rendent plus compte de rien, dans l’ensemble ce sont des zombies programmes a etre de bons americains consommateurs patriotes et basta. Malheur a celui qui sort de la ligne... Je ne pense pas que la verite officialisee publiquement sur le drame du 9/11 sortira aux USA, je l’espere seulement pour la memoire des victimes.


  • Martin D 22 avril 2010 15:44

    qu’est-ce que 3000 morts (dont 25% de non-americain) face à la possibilité de contrôler une partie du moyen-orient et de se faire un max de tune ?

    je suis désolé de le dire, mais les 3000 morts ne pèsent pas bcp dans la balance pour ceux qui sont cupide.

    1 americain sur 3 vit grâce à l’industrie de l’armement !!!!!!

    ce n’est pas finit, il faut que cela continue sans arrêt pour maintenir l’economie us tel quel, sinon, elle connaitra le chomage comme en europe.


  • pierrerc30 22 avril 2010 15:54

    VIETNAM
    Nous avons eu droit hier soir à un documentaire portant sur les manipulations du département d’état durant la guerre du Vietnam. Les mensonges de Mc Namara et les enregistrements de Nixon vitupérant à l’encontre de Kissinger , affirmant qu’il voulait la bombe atomique sur les civils vietcongs ne laissent planer aucun doute sur la dimension psychopathique des leaders occidentaux.
    Cette bestialité ne reposait pourtant sur aucune légitime défense puisqu’il est aussi établi que cette guerre était une guerre américaine « qui a mal tourné ».
    Plus de 2 millions de civils yont laissé leur peau.
    Les manipulations sur le 11 septembre sont tout à fait plausibles et probables. Elles ne seraient qu’un échelon supplémentaire dans l’hystérie de l’empire et de ses alliés a affirmer leur toute puissance.
    le Monde diplomatique est simplement aux ordres...what else ?


  • Hijack Hijack 22 avril 2010 16:33

    De l’impensable version fabulo miraculeuse du 11 septembre !

    Quand il est temps pour l’être humain de retrouver un peu de franche réflexion en dehors de tout blocage !

    Heu ... je me permets de modifier le titre ... pour le rendre plus proche de la réalité, même si la réalité échappe à bcp.


    • Hijack Hijack 22 avril 2010 17:12

      Autant pour moi, je pensai poster dans l’autre sujet sur le même sujet ... 


      Je retire ce que j’ai dit par rapport à l’auteur.

    • friedrich 22 avril 2010 17:03

      Votre argumentation n’ a pas la résistance du passeport de Mohamed Atta : souvenez-vous seulement du drame chilien.


    • friedrich 22 avril 2010 17:06

      mon commentaire était pour pasou, of course


    • pierrerc30 22 avril 2010 17:54

      Vous reconnaissez donc que le département d’état a menti pour la bonne cause. Ceci est un autre débat dont je ne réfute pas les arguments politiques. Dans l’immédiat je retiendrai donc que les stratèges américains utilisent tous les moyens de communication à leur portée pour faire avancer leur cause quitte à massacrer de nombreux innocents. Nous sommes donc ..d’accord ?
      Il n’est pas impossible que l’empire américain mène un combat positive pour l’humanité ou du moins moins pire que d’autres projets.. il reste néanmoins que le 11 septembre est très probablement une manipulation de plus dans leur histoire. CQFD


  • Philippe D Philippe D 22 avril 2010 17:53

    Impensable monstruosité, Oui impensable et impossible.

    Oh, je dis pas, 1 ou 2 tarés auraient peut-être pu avoir une telle idée, mais de là entraîner une équipe importante dans cette réalisation... Ben Oui, c’est totalement impensable.
    Comme il est impensable qu’ensuite pas un ne soit pris de remords.

    La plupart des journalistes mondiaux pensent cela : Impensable et Impossible.
    A partir de là, chercher dans cette direction est au mieux une perte de temps, au pire une attitude propagandiste pour tenter de faire passer des victimes pour les bourreaux et pour dédouaner les auteurs de leurs responsabilités.

    Et voilà pourquoi, la presse est muette. smiley
    Ni plus, ni moins.

    • pierrerc30 22 avril 2010 18:07

      Les dictatures ont mené des projets bien plus fous et plus longtemps .
      Encore aujourd’hui beaucoup s’interrogent sur la solution finale dans l’Allemagne nazie et l’apparente docilité des acteurs de ce génocide qui s’explique plus simplement par une extrême division des tâches. Il existe les meilleurs chercheurs en psychologie au sein de la CIA et du pentagone. les hommes sont manipulables à l’infini mon cher.
      Il semble pourtant que certains acteurs et témoins ont retourné leur témoignages sur les attentats de 2001.
      Il n’ y avait qu’un seul homme à l’origine de la dénonciation des mensonges de Mc Namara pour la guerre du vietnam.
      Pensez y et relisez l"histoire, vous serez surpris de voir comment les foules et les individus peuvent obeir.
      j’ai moi même trouvé mon passage sous les drapeaux particulièrement instructif à ce sujet.


    • Pyrathome pyralene 22 avril 2010 18:12
      La plupart des journalistes mondiaux pensent cela : Impensable et Impossible.
      A partir de là, chercher dans cette direction est au mieux une perte de temps, au pire une attitude propagandiste pour tenter de faire passer des victimes pour les bourreaux et pour dédouaner les auteurs de leurs responsabilités.

      Et voilà pourquoi, la presse est muette. 
      Ni plus, ni moins....

      Quel argument , c’est du superlourd !!....smiley
      Il semblerait que beaucoup aient peur surtout des conséquences de la vérité de cet acte abominable....effondrement de l’occident , guerres civiles , le chaos total....
      Malheureusement , si la vérité devait par là , rien ni personne ne pourra l’empêcher de triompher in fine...
      Impossible et impensable , oui , pour un esprit conditionné....et encore , faut en tenir une sacrée couche... smiley


    • Philou017 Philou017 22 avril 2010 18:30

      A partir de là, chercher dans cette direction est au mieux une perte de temps, au pire une attitude propagandiste
      Vous avez parfaitement résumé le problème. Les journalistes estiment (penser est trop fort) que c’est impensable, donc pourquoi se donner la peine d’enquêter ?
      De toute façon les médias ne sont plus équipés pour enquêter mais pour ramener des scoops vite fait mal faits, à defaut, des reportages micro-trottoirs.

      Ne comptons pas sur les journalistes. Seule l’enquête citoyenne permet d’y voir plus clair.


    • non666 non666 22 avril 2010 21:26

      "Ben Oui, c’est totalement impensable.

      Comme il est impensable qu’ensuite pas un ne soit pris de remords."

      Sauf si , evidemment, au lieu de remords, ils avaient dansé sur leurs voitures/camionettes blanches,alumant leurs briquets comme dans un concert rock, juste avant que les tours ne tombent...

      Evidemment, si de tels enculés existaient sur terre, a se rejouir de la mort des innocents pour que vivent (au hasard) LEUR pays (ou ce qu’ils estiement etre leur pays), ils n’auraient pas de remords, puisqu’ils feraient la fete.
      Ils pourraient meme se payer la tete des policiers new yorkais venus les arreter en les prenant pour des palestiniens (leurs cousins semites ?).
      Ils leur crieraient des phrases du type : maintenant c’est VOTRE probleme....

      Mais de telles choses n’ont pas pu exister , hein Philippe D ?

      Tiens, je vais vous raviver quelques souvenirs talmudiques :

      Que savez vous de l’interpretation rabinique du combat de Leviathan contre Behemoth ?
      Il n’y aurait pas de liens avec les masses « impures » des peuples « non elus » poussées a s’affronter en s’auto-detruisant pour que les elus survivent ?
      Toute ressemblance ou similitude avec des Chretiens poussés vers les musulmans pour une auto-destruction conjointe serait bien sur, mal venue, non ?

      Sauf que cette destruction , ni d’un, ni des deux monstres n’a pas eu lieu.
      Ce sont vos amis qui ont paye de leurs vie le prix du péché , et bientot, cela risque d’etre votre tour.
      Car qui defendra Israel quand il sera avéré que ce sont de jeunes colons de cisjordanie qui ont servis pour les basses oeuvres  ?

      Et oui, avec moi c’est sans vaseline.


    • Philippe D Philippe D 23 avril 2010 09:35


      Non666,

      Ben Oui, au fil de vos commentaires que je lis parfois distraitement, une théorie toute personnelle se dessine petit à petit. Les insinuations, les accusations à demi-mot, les spéculations, les références choisies (! !!) qui se succèdent ne laissent pas beaucoup de doutes sur vos idées.
      Mais la question de Razzara est pertinente : 
      Quand aurez-vous le courage de nous exposer clairement votre théorie complète dans un article, article que, si ma mémoire est bonne, vous nous aviez promis ?
      Vous ne le pourriez pas sans dévoiler votre vrai visage, et donc vous continuerez à insinuer, à en dire un minimum pour vous garder quelques faveurs de lecteurs qui préfèrent faire semblant de ne pas comprendre vraiment ce que vous dites entre les lignes.

      Alors, cet article ?
      Allez-y, écrivez le, et sans vaseline, plutôt que de tourner autour du pot. 


  • @distance @distance 22 avril 2010 18:35

    faut arrêter de délirer ; se poser plutôt la question de l’inefficacité des « services » américains à l’époque, et là c’est vrai que les journalistes ne s’attardent pas trop là-dessus. A trop vouloir tout privatiser, plus personne n’est responsable de rien !



    Avec l’attentat du World Trade Center de 1993, l’attentat des Tours de Khobar en Arabie saoudite, et l’attaque de l’USS Cole au Yémen, les attaques des ambassades américaines en Afrique font partie des attentats antiaméricains les plus importants qui précédèrent ceux du 11 septembre 2001

    7 août 1998 : attentats des ambassades américaines en Afrique à Nairobi, au Kenya, et à Dar es Salaam, en Tanzanie, prenant pour cibles les ambassades américaines
    Ces attaques-suicides dont les auteurs étaient liés à des membres locaux d’al-Qaida, apportèrent à Oussama Ben Laden une attention particulière, notamment de la part des États-Unis qui le placèrent dans la liste des dix fugitifs les plus recherchés du FBI.

    12 octobre 2000 : 17 marins américains périssent dans un attentat à bord du navire USS Cole, qui faisait escale dans le port d’Aden au Yémen.

    12 octobre 2002 : attentats de Bali sont un triple attentat à la bombe qui s’est produit le dans la ville de Kuta sur l’île indonésienne de Bali, tuant 202 personnes et en blessant 209 autres. La plupart des victimes étaient des touristes étrangers principalement australiens. Cette attaque est considérée, comme l’attentat le plus meurtrier de l’histoire de l’Indonésie.

    voir la longue liste des attentats-suicides de ces dernières années
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats-suicides


  • agent orange agent orange 22 avril 2010 18:54

    @ Pasou

    En ce moment c’est plus safe d’être chez les cocos au Laos, que chez les capitalos en Thaïlande.
    Chaque jour la pression monte...
    From Vientiane, with Love...



  • Se focaliser sur le 11/09 et en faire le point de depart : le ground zero de toute analyse géopolitique contemporaine est une erreur et conduira toujours à une impasse et à un dialogue de sourd : considérer comme instant (0) le 11/09 est sans doute la réussite la plus aboutie de ceux qui ont décidé de mener une guerre globale non plus idéologique mais à l’encontre de l’Humanité dans ce qui l’a toujours défini : la Culture.

     

    La chronologie débute bien avant : avec la défaite idéologique du Communisme, nous sommes passés d’une guerre idéologique à ce que j’appelle une mécanique de genèse bis ou terra-forming : dans le but de maintenir la domination des serres  : ces enclaves virtuelles ou géographiques où évoluent les élites dominantes sur le reste du Monde : conçu comme un playground géant : avec la finalité de la mise en place d’un totalitarisme global vendu sous le label Meilleur des Mondes ou Happy McWorld (pour reprendre une vieille habitude).

     

    Je me suis déjà expliqué en long, en large, de travers et en diagonale sur ce système total&global se mettant en place, fondé sur le Conditionnement et le Contrôle : et donc je renvoie le lecteur intéressé à mes délires et prose habituels. Je change donc aujourd’hui de registre et présenterai donc une autre perspective : axée sur la notion de guerre totale&globale. Cela sans appel à nulle notion ou théorie du complot ou conspirationniste mais comme à mon habitude par un exposé de l’évolution et des changements que nous pouvons constater en usant d’un minimum de réflexion.

     

    Le principe premier étant la sainte trinité post-moderne, post-historique, etc…(terme et adjectif au choix du lecteur) des 3C : Croyance, Conditionnement, Contrôle.

     

    De ce principe : réfutation de l’appellation libéral du système qui se met en place : celui-ci étant un monstre bâtard et hybride qui si il a une couverture idéologique « démocratie libérale » fonctionne en se fondant ou s’inspirant sur les systèmes totalitaires passés (idéologique ou religieux) : soviétisme, nazisme, fascisme, etc…la différence essentielle est qu’il bénéficie du pouvoir du numérique : et donc est supporté par la toute-puissance de l’Ecran, de l’Instant, du Virtuel : chacun de ces éléments entravant ou interdisant : réflexion, pensée, accés au Réel ou à la vérité (à entendre comme vérité objective soit simple constat des faits).

     

    Bref partons du premier C :

     

    Toute guerre a besoin de mythes : ils lui sont nécessaires :assurant ainsi intégration interne au niveau des individus ainsi que supportant la propagande motivationnelle au sein de la société (opinions publiques). En rappelant que et cohésion du groupe et le moral des troupes sont et ont toujours été l’atout majeur de toute stratégie et/ou confrontation militaire.

    Le développement exponentiel des technologies numériques ou ICT induisent pour toutes les stuctures Info&Com ainsi que toutes les interactions humain/technologies des effets propagandistes : l’interpassivité résultant de la dépendance technologie (Ecran devenant le médium d’accés au réel, au Monde, à l’Autre…)renforce ce potentiel propagandiste et donc le Conditionnement.

     

    Car derrière nos écrans : il y a toujours quelqu’un dont les motivations, intentions ne sont pas forcémment ou nécessairement altruistes : il y a orientation et conditionnement de la perception : du comment voir le Monde, l’Autre, Soi,etc…l’Information finale est un produit transformée et non de l’information brute : elle est pré-définie autant que modélisée et enfin intégrée au médium. Pour éviter que les masses s’interrogent trop : la tendance sera de les endormir en mettant toujours l’accent sur le concept d’efficacité ou de rapidité permise par les nouvelles technologies mais JAMAIS sur les effets sociaux ou psychologiques potentiels ainsi que réels.

     

    Pourtant : cela n’est pas un mystère : qui dit société de consommation sait que cela nécessite le formatage et le conditionnement : l’orientation des pratiques&comportements consommatoires résultant en des modes de vie identique : une forme de clonage mental. Ce qui engendrera non seulement conformité mais aussi ajustement général à telle ou telle normalité pré-définie en dehors de toute évolution naturelle ou culturelle spontanée.

    Dans cette configuration : l’aspect guerre psy est évident : il s’agit d’attaquer les esprits (et ainsi les singularités individuelles) afin d’atteindre la volonté et de la soumettre ou la contraindre cela le plus subtilement et le moins perceptible possible.

    Nous arrivons donc à la captation des libidos individuelles : le Désir devenant le mécanisme de contrôle de l’économie de l’Imagination : l’Imaginaire autant que l’Inconscient collectif de même que les consciences collectives sont donc assujettis à l’Economique : fin de la séparation entre Esprit&Acte : fin de la Culture : le McWorld se construisant ainsi comme toute autre système de type religieux sur la Croyance avec un degré de pénétration jamais atteint auparavant :  plutôt que de contraindre le désir comme les systèmes religieux ou totalitaires précédents : il le contrôle et l’oriente : neutralisant ainsi de fait les velléités de changement, contestation, rebellion…. : potentiel destructeur pour ce système et ayant déjà conduit à la fin de systèmes passés.

     

    Après ce petit rappel, passons aux deux autres C : Contrôle et Conditionnement

     

    Et intéressons-nous au contrôle de l’Information opérant suivant une stratégie militaire offensive : l’attaque : dans le cas présent les attaques sur le corps informationnel.

     

    Les technologies de Communication et de l’Information de notre Age Global annocent l’avènement d’un âge de la propagande totale&globale : fondé sur d’un attaque du corps informationnel et deux sur un jeu sur les mythes et les préjugés communs. La diffusion/expansion des outils de communication, le flux dramatiquement accéléré de la communication persuasive à travers la manipulation des symboles et des émotions humaines basiques : n’est pas seulement constitutif d’une structure visant à l’Entertainment ou à l’Information : mais ont une finalité précise : le conditionnement des individus par l’adhésion à des valeurs, des croyances et des codes comportementaux.


    car de fait : on ne peut maîtriser le flot rapide, massif et dense de la diffusion informationnelle : cette rapidité, ampleur&dimension et densité supporte les stratégies et tactiques employées dans la Guerre Electronique ainsi que la désorientation tactique ou encore les pysops : de fait : faire la différence entre information et propagande devient autant virtuellement que réellement impossible.

     

    L’information objective relevant désormais du Mythe, nous sommes dans l’ère de la Vérabilité soit de l’hallucination collective et consensuelle : l’acceptation consciente ou inconsciente que le Réel ne nous est plus accessible que de manière tronquée.

     

    Vérabilité peut être entendue comme vérité tactique ou subjective selon la finalité : Conditionnement ou Contrôle.

     

    De fait elle correspond à la projection d’une vérité objective ou factuelle combinée avec maquillage, couverture, orientation, transformation,ect…le produit fini étant à usage stratégique et/ou tactique : nous sommes dans la guerre informationnelle et le mangament de la Perception.

     

    Conforme avec la situation de guerre globale que nous vivons directement ou indirectement selon notre localisation géographique : vieille maxime « la première victime de la guerre est la vérité  » qui se doit d’être complétée par « la vérité est l’invention d’un menteur ».

     

    Le but étant d’influencer, de persuader le sujet (conscience collective, opinion publique,etc…) soit donc d’avoir une influence persuasive : il est nécessaire pour cela d’avoir l’habillage/couverture d’une prétendue objectivité : et donc projeter de l’objectivité afin que soit conçu comme vrai ce qui est vu, présenté, etc…comme la Réalité.

     

    Nous sommes là dans le registre de la construction de cadres de réalité : devant faire autorité, supporté par l’usage de la Preuve : processus de construction de la Vérité (vérabilité) soutenu par l’établissement en parallèle de systèmes de croyance autoritaires.

     

    Le moyen le plus simple pour obtenir une information qui semble véridique et équilibrée étant de toujours fournir un point de vue double : pour le récepteur non-critique, un message à angle double constituera une source plus crédible et pour le récepteur plus attentif : la combinaison d’une défense d’un côté et d’une attaque de l’autre le poussera à penser plus systématiquement et le conduira à problématiser la légitimité de l‘adversaire. Ainsi, les messages à angle double fourniront une stratégie double où la source reçoit plus de soutien parce que les récepteurs aiment un côté et détestent activement l’autre.

    illustration pratique : quand un nombre d’individus dans un groupe décrit ses observations : leurs descriptions tendront toujours à se rejoindre, à devenir similaires : le groupe introduisant alors une dynamique normative : le jugement s’homogénéise et se développe puis s’impose une perception de groupe acceptée : consensus : hallucination consensuelle. Même dans des groupes restreints, émergeront toujours des meneurs de discussions et ainsi les individus isolés viendront à se conformer à l’opinion de la majorité.

    S’en remettre à une certaine vision aboutira à une tendance à défendre ce point de vue dans l’idée de maintenir un prestige personnel et une crédibilité : en personnalisant ainsi chacun supportera et perpétuera la propagande, le conditionnement et donc le Contrôle.

     

    A une échelle plus étendue : toute couverture médiatique de masse impliquera que le fait de devoir prendre en compte une information ou une preuve ambiguë déclenchera en général une tendance à la dramatisation et à l’exagération : écartant ainsi les processus de pensée rationnelle à son profit selon une dynamique du groupe composant avec un taux d’incertitude élevée.

     



    • toujours ravi de vos incursions dans ma cellule capitonnée cher M. Shawford smiley


    • L’Institut qui m’héberge a de nombreuses cellules capitonnées mon cher M. Razzara : confort certes minimal mais propice à la réflexion et en cas d’énervement ou crise passagère : sangles et mollesse des murs sont la garantie de ne point de se blesser…Vous êtes donc le bienvenu.

      Par contre : je refuse et réfute le qualificatif de conspirationniste : puisque vous avez évoqué les principes cybernétiques et à juste raison saisi la perspective de mon propos : ce qualificatif appartient au registre des stratégies d’infiltration&manipulation sémio-linguistique : que l’individu lambda définira avec plus ou moins de justesse comme l’imposition d’une novlangue type orwellienne ou de cette mythique et omniprésente pensée unique.

      Stratégies d’infiltration et manipulation se fondant sur cette croyance communément admise affirme que si un individu est raisonnablement informé et éduqué il lui sera dés lors facile de parer aux attaques de la propagande. Dans les faits : c’est le contraire semble-t-il, l’ignorance semble être plus souvent la garante d’un système de défense efficace face à la propagande, ce qui nous conduit à dire que les dits intellectuels sont d’emblée les meilleurs cibles pour ce qu’on peut désigner par Management de la Perception : et cela non seulement dans le cadre des visions prédictibles du monde mais aussi en ce qui concerne leur sentiment ou certitude bien implanté d’être immunisé.

      Comme nous sommes bien dans une logique de guerre autant usé d’une terminologie militaire et distinguer les deux fronts de la bataille sur les esprits humains : 1) celui de l’endoctrinement de masse par la censure et la propagande ; 2) celui du contrôle mental individuel. L’intérêt principal mais aussi l’enjeu premier vise à la création d’une opinion in-formée  : une opinion publique façonnée/modelée/fabriquée globalement cernée par une toile hypnotique tissée de « faits » sans aucune correspondance apparente avec le Réel : spécialité autant des illusionnistes de cabaret que des ingénieurs en Management de la Perception : bref mécanique de consolidation pyschologique/cognitive ciblant les masses afin de les orienter à adopter le comportement souhaité et soutenant les objectifs visés.

      Que ce soit dans le domaine de la propagande subversive visant l’influence persuasive ou les fameuses psyops, le message atteint le seuil degré de crédibilité lorsqu’on arrive à faire croire que son origine est dans la population-cible elle-même. Les autres variantes d’opérations propagandistes elles se fonderont sur le Culturel à savoir : habitudes, coutumes, principes moraux et éthiques ( définition du bien et du mal), les normes admises : la finalité étant de façonner le Désir et l’orienter selon les besoins : que ce soit l’adoption de telle ou telle pratique ou comportement, l’acceptation de tel ou tel sacrifice pour le travail, pour la guerre ou bien encore accepter telle ou telle norme conçue comme naturelle alors que purement artificielle : l’esclave volontaire ainsi ébloui se voit attiré par une Weltanschauung et connaît la gracieuse et confortable expérience de l’esclavage : l’illusion de la liberté égocentrée de marionnettes ayant l’éloquence d’automates ou de clones…

      Ainsi, celui qui opère en dehors de cette Weltanschauung se voit attribuer ces différents qualificatifs tel que conspirationniste, complotiste, etc…alors qu’il ne fait là que suivre ce qui le définit en partie comme humain : à savoir sa nature et condition d’être raisonnable : donc apte à la Réflexion mais aussi à la remise en cause de telle ou telle vérité certifiée conforme.

      « Ceci dit, ces événements parque malgré tout, par leur nature même, un point d’inflexion majeur dans le processus. D’une part en raison de la remarque précédente elle même, et d’autre part parce qu’ils ont offert une accélération sans précédent à ce processus. »

      Oui effectivement, cher M. Razzara : point d’inflexion, de basculement : ou fenêtre de tir parfaite et oui ayant définitivement permis une accélération prodigieuse du processus déjà en cours. Nous sommes passés d’une ère où la Propagande se contentait de fabriquer des mensonges en les présentant comme vérités à une ère où non seulement la Propagande devient globale mais où elle fabrique maintenant le Réel : à entendre comme la réalité perçue par ceux devant l’Ecran et non derrière. Et pour en revenir au propos précédent : ici opère un processus de fabrication du Réel fondé sur l’abandon de cette idée que le monde existerait indépendamment de l’observateur : de fait on ne peut définir la réalité objective sans tenir compte d’une re-création effectuée par celui-ci au cours de l‘observation. Point faible ou faille : la qualité de l’expérience du Réel est relative à l’organisation de la perception : qui dit organisation entend conditionnement possible. Les formes ou symboles que nous utilisons pour arriver au bout de nos expériences vont de l’hallucination à l’utilisation rationnelle de modèles formels ou schématiques : la caractéristique majeure d’une pensée productive se fonde sur la recombinaison psychologique associative : le point essentiel de la formulation théorique étant que les représentations internes sont déjà/ a priori l’élément déterminant d’un environnement perceptible.

      Ainsi Croyance et Imaginaire peuvent supporter cette construction/fabrication du Réel ; celle-ci se structurant autant sur des mécanismes basiques de survie dirigés par l’instinct  sous contrôle du cerveau reptilien, autant à partir du symbolisme abstrait, images mentales soulignant la ou les visions du monde, de la réalité. Bref j’éviterai d’alourdir encore plus mon propos et me contenterai de cette formulation : ce qui est « réel » n’est pas certain mais ce qui est certain n’est pas « réel ».

      Le système nerveux de l’homme montre que la différence peut être supprimée entre le « réel » et un événement purement imaginaire. Le système nerveux agissant en fonction de ce qu’il croit ou perçoit comme « vrai » : ce qui fonde/permet la réussite de tout entraînement… ou dressage.

      Dressage d’autant plus possible et voué au succès que l’Information sera de nature ambiguë ou incomplète : en proposant à un sujet des données confuses et en le plaçant dans une situation contradictoire ou ambiguë, impacte profondément sa perception des choses : celle-ci devenant faussée, erronée : le plus intéressant dans le cadre du contrôle mental sera que ce phénomène perdurera quand bien même une quantité appréciable d’informations de meilleure qualité lui a fournie. L’expérience montre que ce phénomène persistera en présentant à des sujets une image floue et distordue : l’intérêt en matière de propagande étant que la confiance en cette première impression influencera les perceptions suivantes : lorsque l’image deviendra plus claire, le sujet assimilera certes ces nouvelles informations, mais l’interprétation initiale se maintiendra et la résistance au changement cognitif persistera jusqu’à un certain seuil : à savoir : lorsque la contradiction sera si élevée, si apparente en vérité qu’elle conduira à forcer la conscience au-delà du seuil de la rationalité : je pense dés lors que vous pouvez tirer les conséquences de l’évènement 11/09 : tout en images…


      L’aveuglement puis la mutation en croyance opérant ainsi : la quantité d’information nécessaire à l’invalidation d’une hypothèse sera toujours significativement plus importante que la quantité d’information nécessaire à la constitution d’une interprétation initiale ; l’impression première mais incorrecte tendera donc à perdurer si ce n’est à se renforcer en considérant que l’individu personnalise (crédibilité, confiance en soi, prestige, etc..). dés lors pour contrer les effets de ce brain-washing via écran interposé se verra confronter à la difficulté non pas d’acquérir de nouvelles perceptions ou de idées, mais plutôt dans la modification des perceptions initialement établies : perceptions orientées et organisées : les interprétations se basant sur une faible mais régulière quantité d’informations ne seront pas rejetées ou modifiées tant que des preuves solides et approfondies ne forceront pas à reconsidérer l’analyse. La stratégie donc de fabrication du ou plutôt d’une réalité et donc l’orientation/organisation des perceptions et représentations mentales tendra à créer des situations hautement ambiguës, entraînant d’emblée une suspension des capacités de jugement ou réflexion : la stratégie la plus efficace sera dés lors de maintenir le plus longtemps possible cet état de suspension chez les individus : nous sommes semble-t-il en pleine ère de suspension massive et générale.

       

      Sur ce, j’arrêterai là : mon infirmier préféré vient de frapper à la porte….hmmm…ce soir ces pleins de petites pilules à volonté…

       


Réagir