mercredi 9 août - par GéraldCursoux

Dégagisme dans l’Etat

Agences, Offices, Observatoires, Instituts, Comités, Conseils, Secrétariats, Commissions, Cours… et autres entités aux noms évocateurs de grands projets, ont poussé comme des tentacules au sein de l’Administration devenue plus encombrée par leurs productions que par les siennes propres. Et cela au sein du mille-feuille institutionnel déjà débordé par ses soucis d’organisation interne. « Le Château » s’est réalisé au-delà de ce que Kafka avait imaginé ; cet ensemble n’est même plus localisable dans l’espace et le temps, alors que le Château, lui, l’était ! On pouvait se rendre au Château mais c’est un défi insurmontable que de localiser tel ou tel dans cette construction ubuesque – l’expérience montre qu’il est plus juste de faire référence au Père Ubu, les incohérences et contradictions étant la forme privilégiée des constructions administratives dont le chaos kafkaïen n’est qu’une des propriétés.

Pense-t-on pouvoir supprimer un observatoire, un office… voilà toute la techno structure en marche pour revendiquer le doublement des crédits et le quadruplement des effectifs devant les tâches nouvelles dont on charge l’organe visé ! Et de revendiquer la création de Délégations dans les territoires perdus de la République, ou mieux encore à l’étranger après avoir saturé les DOM-TOM d’implantations prestigieuses. Rien ne résiste à l’appétit de ces gens-là qui ont le Service Public chevillé au corps, eux les derniers défenseurs du Bien Public ! Des incorruptibles qui ne reculent jamais devant des dépenses nouvelles qui doivent être engagées au nom de l’égalité républicaine. Et ne leur faite pas remarquer que la Cour des Comptes dénonce année après année des lacunes de gestion, des investissements inutiles, un absentéisme chronique bien au-dessus de la moyenne saisonnière, ou encore un nombre d’heures travaillées bien au-dessous de la même moyenne… cela ne fait qu’accroître leurs justes revendications qui ne sont catégorielles que pour ceux qui n’en bénéficient pas. Ce sont des ayatollahs en mission, et peu importe que leurs missions ne concourent pas à la croissance du PIB, ce n’est qu’une question de terme, il faut savoir penser long !

Face à ces durs de durs, est-on sans solution ? Et si on les fusionnait avec des grands Services prestigieux qui leur donneraient plus de visibilité et de notoriété. Par exemple mettre l’OFCE au sein de l’INSEE, en rabotant tous les services supports de l’entrant (informatique, compta, gestion du personnel, cantine and so on). C’est un exemple et je suis persuadé que les Français peuvent faire des centaines de propositions en fonction de leur vécu administratif. Qui va à la Cour des Compte ? Qui rejoint le Ministère de l’Equipement ? Etc. Les Ministères sont d’ailleurs en tête de gondole pour accueillir ces organismes administratifs qui se planquent dans les interstices de l’Etat. Au point de l’étouffer, ne protestez pas !, car c’est de ça dont il s’agit, c’est-à-dire du bon emploi de l’argent public, des impôts et taxes en tout genre. Le régalien doit reprendre sa place, toute sa place et phagocyter ces trucs et machins que des pouvoirs publics faibles ont laissé croître. Réveillons nos consciences endormies et réclamons des comptes !



4 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 août 13:21

    Certaines feuilles du mille-feuille devraient se défolier par manque d’arrosage et d’apports nutritifs. Jupiter va couper les vivres aux connectivités locales. La suppression de la taxe d’habitation sera plus efficace que les promesses électorales.




  • ZenZoe ZenZoe 9 août 14:41

    Le regroupement ne marche pas. Pourquoi ? Parce qu’un organisme = un chef et que les hommes (au sens général) aiment être le chef, de quelque chose, n’importe quoi, pourvu qu’ils soient chefs. C’est la raison pour laquelle le nombre d’organismes augmente sans cesse, mais ne diminue que rarement.


  • aimable 10 août 07:57

    je ne sais pas si c’est seulement en France, mais en politique , c’est un problème une commission , avec son organigramme au complet sinon elle ne peut fonctionner ( mais avec ses frais au complet ) et comme ils rencontrent beaucoud de problèmes ,,,
    même quad ils n’ont pas d’idée ils crée une commission pour en trouver !


  • bob14 bob14 10 août 08:05

    L’Etat est une « PIEUVRE » mafieuse gigantesque...Il faudrait que les Français intègrent cette réalité pour commencer à comprendre qui dirige ce pays !


Réagir