vendredi 20 janvier - par Desmaretz Gérard

Donald Trump adaptera-t-il l’OTAN aux réalités actuelles ?

Les propos du nouveau président américain ne sauraient surprendre les Européens, le maintien de l'OTAN ayant déjà été soulevé après la réunification de l'Allemagne. Le vice-président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et nombre d'Européens doutent de la fiabilité du «  parapluie  » nucléaire américain, surtout face à un pays disposant de l'arme nucléaire (mutual destruction)... Certains Europhiles envisageraient de se tourner vers la Grande-Bretagne et la France, seules forces militaires européennes capables de projeter une force d'intervention rapide et à disposer de l'arme nucléaire. Le Brexit rend peu probable la participation britannique, et la France ne semble guère disposée à se risquer dans un conflit nucléaire, sauf absolue nécessité pour sa propre sauvegarde. L'ancien triangle dramatique : la victime (l'Europe) - l'attaquant (l'URSS) - le sauveur (les USA), a vécu et la menace s'est déplacée.

Flash-back, les premières démarches à la base de la création de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord ont été initiées à la demande du gouvernement français ! c'est ce que les travaux de Jenny Raflik, maitre de conférence à l'université de Cergy-Pontoise tendent à démontrer. Le général de Gaulle démissionne le 10 juin 1946 du Gouvernement provisoire, Georges Bidault devenu Président du 4° gouvernement provisoire (juin à décembre 1946), demande au général Pierre Billotte de consulter ses homologues américains du Comité d'état-major des Nations-Unies sur la création d'une alliance militaire entre l’Europe occidentale et les États-Unis.

Fin 1947, Georges Bidault qui a repris son ancien poste de Ministre des Affaires étrangères, rencontre le secrétaire d'État américain Marshall à Londres. Ce dernier désigne le général Ridgway pour conduire les conversations secrètes, et propose d'inviter les Britanniques à venir les rejoindre. Trois représentants de chaque pays seulement sont informés du projet, du côté britannique Attlee, Bevin, le général Morgan, du côté américain : Truman, Marshall et Ridgway, pour la France : Bidault, Schuman et Billotte. Les bases d'un accord de principe achoppent sur la constitution américaine qui n'autorise pas le gouvernement à contracter une alliance en Europe.

La guerre froide débuta avec la naissance du Kominform en septembre 1947. Le bureau d’information communiste déclara : « désormais, le monde est divisé en deux blocs, le bloc impérialiste et le bloc capitaliste ». Après le coup de Prague du 25 février 1948, les États-Unis proposent une résolution visant à rappeler les ambassadeurs occidentaux. Le 22 mars, des négociations tripartites : Canada - États-Unis - Grande-Bretagne s’ouvrent à Washington sans la présence de la France ! La raison avancée de cette éviction ? la présence de communistes au sein de son administration. Le 1 avril, les États-Unis et la Grande-Bretagne adoptent un premier projet, et le 30 avril, le Congrès vote l'amendement Vandenberg qui autorise les USA à s'engager dans des alliances internationales en dehors du continent américain.

Le Président du Conseil, Georges Bidault, entend saisir le coup de Prague et le blocus de Berlin-Ouest (juin 48 à mai 49) pour réaffirmer la nécessité d'une alliance militaire couvrant l'Europe occidentale. Les États-Unis qui souhaitent voir l'Europe prendre en main sa défense, invitent les États membres du Traité de Bruxelles (pacte de coopération économique, de défense, d’une durée de cinquante ans) à l'étendre à : Norvège - Suède - Danemark - Islande - Italie. Cette démarche est aux antipodes de la proposition française : « Ne rien entreprendre qui puisse représenter une provocation aux yeux des Soviétiques avant d’être assurés du soutien effectif des États-Unis. »

Le 4 avril 1949, douze pays représentés par leur Ministre des Affaires étrangères signent à Washington le Traité instituant l'OTAN ; au cinq pays du Pacte de Bruxelles s'ajoutent les États-Unis - le Canada - le Danemark - l'Islande - l'Italie - la Norvège - le Portugal. L'explosion de la première bombe atomique soviétique en septembre 49 suivie de la guerre de Corée en juin 50 poussent à la mise en place de la structure militaire intégrée de l'OTAN. Le Supreme Headquarter of Allied Powers in Europe (Grand quartier général des puissances alliées en Europe) s'installe près de Paris.

Le traité de l'OTAN (entré en vigueur le 23 août 1949) dont l'article V stipule : « toute attaque contre un pays membre de l'Otan est considérée comme une attaque contre tous », va constituer une des cibles prioritaire de Moscou, des partis communistes du monde entier vont tenter de s'opposer à l'entrée des nouveaux membres (la Grèce et la Turquie en 1952, la République fédérale d'Allemagne en 1955) au sein de l'alliance.

A la mort de Staline en 1953, l’Occident assista avec un certain soulagement à la désacralisation du petit père des peuples. Cette détente ne fut qu'un répit. En octobre 1962, la tension entre l’Union-Soviétique et les États-Unis se durcit avec « l’affaire des missiles » sur l'île de Cuba. La planète redoutait une troisième guerre mondiale, les soviétiques poussant leurs pions afin de tester la détermination du jeune Président J.F. Kennedy, tactique qui n’était pas exempt de dangers pour l'Europe. La loi de la « jungle » allait peser désormais dans les relations internationales.

En novembre 1953, le dixième groupe de forces spéciales basé à Bad Tölz ( Allemagne de l'Ouest) est placé en état d'alerte. Ces hommes, les green berets, sont spécialement organisés, équipés et instruits pour l'infiltration dans les zones opérationnelles et assurer l'encadrement de forces de guérilla locales. L'entrée de la RFA au sein de l'OTAN est prétexte à la création du « traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle » entre l'Union soviétique et les pays d'Europe centrale du bloc communiste (le Pacte de Varsovie conclu en 1955 sera dissous en 1991). Fin août 1957, cinq bataillons détachés du Spetsnaz voient le jour. Le 20 août 1961, le Comité Central du Parti communiste d'Union Soviétique diffuse le document interne « Sur la formation des cadres et l'élaboration pour l'organisation et l'équipement des guérillas  ». En 1966, la France se retire du commandement militaire de l'OTAN sous l'impulsion du général de Gaulle.

L'éventualité d'un conflit est au cœur de tous les États-majors. Des agents du département « V » du KGB vont être disséminés dans les grandes villes européennes en vue de contribuer à l’élaboration de dossiers d’objectifs et participer à la création de réseaux d’assistance. Au cours de l’année 1999, on découvrait enfoui au cœur de la forêt suisse alémanique, un émetteur clandestin destiné à communiquer avec l’Union Soviétique. Heureusement que personne n’avait ouvert cette mallette. Elle était piégée pour exploser à l'ouverture par l’imprudent qui ne connaissait pas l’astuce pour en neutraliser la charge. Il ne s’agissait pas d’une découverte isolée. On a découvert des émetteurs similaires dans d'autres pays européens ainsi qu'en France.

L'implosion de l'URSS et la dissolution du Pacte de Varsovie en 1991 allaient porter le Conseil de coopération nord-atlantique sur les fonts baptismaux, il a pour mission le rétablissement des liens avec les États d'Europe centrale et ceux de l'ex-URSS. Un partenariat pour la paix fut conclu entre l'ex-URSS et les États d'Europe centrale. L'OTAN allait s'élargir et accueillir sans discernement : Pologne, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Albanie, Croatie, l'Estonie, Lituanie, Lettonie. L'Union européenne et l'OTAN signent un partenariat stratégique : Identité européenne de sécurité et de défense. Chaque zone faisant mine d'oublier sur le moment, ses intérêts propres, et tous les États d'accepter d'être l'otage des autres membres. L'Europe de l'Ouest, l'Europe méridionale, l'Europe centrale, l'Europe du Nord et l'Europe orientale n'ont aucunement les mêmes contingences. La France fait son retour officiel au sein de l'OTAN en 2009.

L'OTAN est devenu au fil du temps un outil de la politique étrangère américaine. L'Organisation a été dévoyée et est sortie de son rôle à plusieurs reprises : conflit en Bosnie (1993 - 1995) - en soutien à l'armée albanaise contre les Serbes (1999) - en Afghanistan (Commandement de la Force internationale d'assistance à la sécurité en août 2003 - en Libye au profit du Conseil national de transition. Le Conseil OTAN - RUSSIE de 2002 a été suivi des conflits en Géorgie et en Ossétie du sud (2008), en Ukraine avec annexion de la Crimée (2014). En ce qui concerne le soutien à la candidature de l’Ukraine et celui de la Géorgie à l’OTAN, il est contraire à la parole donnée et renouvelée aux dirigeants russes entre 1990 et 1992...

Donald Trump vocifère sur l'organisation du Traité de l'Atlantique Nord qu'il considère « obsolète », de « ne pas s'être occupée du terrorisme » et de souligner : « tous les pays membres de ne pas payer ce qu'ils devraient », et de tweeter en faveur de la course à l'armement nucléaire... Ses prédécesseurs, George Bush et Barack Obama s'étaient déjà exprimés sur le coût de la contribution américaine. Les États-Unis sont le plus gros contributeur : 67 000 militaires, 160 bombes nucléaires réparties à travers cinq pays, et assument 70 % des dépenses. Le Congrès a voté cependant un budget conséquent pour la présence américaine en Europe, pour cause, l'Amérique tire avantage des nombreuses bases disséminées en Europe pour leurs interceptions (affaire Snowden), et la base de Ramstein par exemple, est utilisée pour diriger les drones américains sur leurs cibles... Un scoop ! c'est à partir d'une base US en Allemagne que s'est tramée la perte du contrat pour la vente des hélicoptères français à la Pologne qui dit de nous : « La France ayant perdu ses colonies, elle veut maintenant nous coloniser.  » Le ton est donné. Les ennemis de nos ennemis ne sauraient l'être à tout jamais, et les amis de nos amis ne le sont qu'un temps.

Trump est-il : un anticonformiste - un démagogue - un naïf - un visionnaire ? Quoi qu'il en soit, remercions le pour ses propos psittacistes (répétitions d'expressions ou formules par un individu qui n'en comprend pas nécessairement la portée) et avoir tiré le signal d'alarme sur l'incertitude de la politique étrangère étasunienne en Europe pour les années à venir. Espérons que nos dirigeants sauront en tirer la quintessence et que l'Europe cessera de constituer un continent vassalisé avec l'accord bienveillant de ses dirigeants. Savez-vous pourquoi les pays européens se refusent à quitter le giron US ? Parce que nos hommes politiques considèrent les États-Unis d'Amérique comme les hindous considèrent leurs vaches sacrées. Pour peu que l'« ancienne Europe » conduise une politique intelligente d'ouverture envers la Russie, proche de nous par bien des aspects, les États-Unis pourraient être amenés à revoir leur dogmatisme militaro-industriel au profit d'un réalisme « partenarial. »



47 réactions


  • Trelawney Trelawney 20 janvier 13:55

    Savez-vous pourquoi les pays européens se refusent à quitter le giron US ? Parce que nos hommes politiques considèrent les États-Unis d’Amérique comme les hindous considèrent leurs vaches sacrées.

    Ou aussi parce que l’Europe trouve plus commode de se doter d’un système défensif entièrement financé par les USA.
    Mais c’est en train de changer, car les pays de l’UE, augmentent tous leur budget militaire avec du matériel made in France (sauf les polonais, mais pour eux ce n’est même pas la peine d’essayer de comprendre). Parce qu’organiser la défense européenne autour du noyau français est devenu réalité.


    • Pere Plexe Pere Plexe 20 janvier 18:46

      @Trelawney
      L’oncle Sam paye effectivement une grosse part de l’Otan...qui est SON armée.

      Rien d’anormal.
      Ce qui n’est pas logique c’est l’UE accepte cette vassalité.
      Mais c’est vrai que l’UE, sans politique ou diplomatie internationale crédible, n’a pas besoin d’armée.
      Un mac lui suffit.

      Pour en revenir à Trump je cois que ces déclarations son surtout une manière de prévenir ces protégé(e)s qu’il faudra raquer d’avantage.
      Et accessoirement mettre le brin un peu plus dans ce bordel qu’est l’UE. 



    • doctorix doctorix 20 janvier 19:46

      @Pere Plexe

      Oui, c’est plutôt à nous de dire aux ricains qu’on ne veut plus payer pour faire leurs guerres.
      Qu’ils se démerdent !

  • ENZOLIGARK 20 janvier 14:05

    Trump veut faire rentrer les industries U$ chez les yankees ... ca les regardent , ... MAIS aura t il les c....... de commencer par faire rentrer tous les militaires U$ qui stagnent comme des loukoumes dans des pays etrangers en paix ayant deja leurs propres armes ? ! . ... AFF ИСС ... 


    • baldis30 20 janvier 21:31

      @ENZOLIGARK
      bonsoir,

      mais certains pays veulent les retenir, pour plusieurs raisons

      a) le commerce local ....

      b) l’instabilité liée à des mouvements séparatistes conduisant à l’éclatement en petits « royaumes »


    • ENZOLIGARK 21 janvier 06:20

      @baldis30 ... , ... c / la corruption ..... ; ... Bonghjornu ... . ... AFF ИСС ...


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:21

      @ENZOLIGARK

      ... me gustas tu....


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:34

      @Jade4230

      Looolololollll ça roupille de sans son est chez Disons.fr smiley


    • ENZOLIGARK 21 janvier 06:39

      @Jade4230 .... Manu Chao ...


    • ENZOLIGARK 21 janvier 06:40

      @ENZOLIGARK ... , ... 06 : 21 ...


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:45

      @ENZOLIGARK

      à 1 mn près je mangeais mon pingouin de la seconde smiley

      ps : Carlo Revelli, quel est le 3eme mot avec Sledgehammer et Stormbringer ? Pour la 3eme fois et pas la dernière évidemment buddy ?
      Au supermaché à Bibi de Lacanau de Mios, tu penseras à m’acheter un Trois Rivières Cuvée moulin, merci d’avance, Morue smiley smiley


    • Rincevent Rincevent 21 janvier 13:40

      @baldis30

      Pas faux mais, pour ça, il faudra qu’ils paient. C’est bien ce que Trump demande.


  • fred fred 20 janvier 16:35

    Trump est un « Buisness man, pas un homme de guerre..Toute la planète va se précipiter aux USA pour faire des affaires avec son administration !

    On trouve encore des »fous de guerres" en France avec le décérébré du PS viré de l’élysée incapable de faire autre chose !

    • Shawford Orange Skink 42 20 janvier 16:42

      @fred

      Olaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

      Keep cool, MY Stripper d’Illac !

      Nowhere Man de Noës avec sa coupe Trump by the show Daneel way, veille à notre confort, tout autant qu’à notre bon plaisir, et œuf corse, au service des funkadécliques & the Queens ! (Yannick tu as désormais absorbé toute la saga Largo Winch, j’espère).

      Pas besoin d’une autre corrida !!!!

      ps : par contre, Salvador34 sent toujours autant le Munster ! smiley smiley smiley smiley


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:35

      @Orange Skink 42

      Bijour spice de connasse smiley smiley


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:36

      @Jade4230

      @BricePerrochon

      Bouge to booty ma gazelle smiley smiley smiley


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:41

      @THE BOSS

      MY dad, Alain bernier, ce ne serait pas très prudent de te réveiller tout de suite et de partir nu par zéro degrés pour aller chercher du jus d’orange pour ta gazelle, d’autant que le supermaché est à La Teste de Buch en as en sœur de Lacanau de Mio !!!!!!!

      GL HF à tous les rattlesnake des Univers ! (Madame Simone de Beauvoir, j’ai le plaisir de vous saluer en chair et en Os : Elric de Melniboné PVCQDD)

      GG à Shiver dans l’as en sœur de Starfire21 sur Runescape.com

      ps : y’a pas un #DT42 qui traine dans les parages ?


    • ENZOLIGARK 21 janvier 06:50

      @Jade4230 ... , ... euhhh « ... Lacanau  de .... KANABEACH  » ... ( BZH ) ...


    • Lloyd PALUN Jade4230 21 janvier 06:57

      @ENZOLIGARK

      Tu crois que c’est Kelly SLATER ou Andy IRONS qui « m »’achétera en premier le Trois Rivières qu’on boira ensemble un de ces quatre avec mon frère Griffon jaune du côté de Ste Luce ?

      PS1 : Marine Lord dans l’as en sœur de Lilbow : quand TKL « te » lira ici même, affute ton ladder man, pour le reste @funka fera son flow !

      PS2 : en ce samedi 21 janvier 2017, toujours et encore Beds are burning des buddys vegemite sur Radio Stripping = cool/cool/pas cool ?, œuf corse ! smiley (XChristiane Toubirap PVCQDD)

      PS 3 : https://www.youtube.com/watch?v=AC84Z6JoNRo

      PS4 : elle est déjà disponible en supermaché, je le saurai en allant au sermaché sur els dents s’il faut, et je le PEUX smiley

      PS 5 : pff la vie est belle smiley


    • ENZOLIGARK 21 janvier 07:10

      @Jade4230 ... PS 5 : ........ KARMA ( Music / VIDEO en VO parachutee  by Silmarils ... ) ... . ... АФФ ISS ...


    • Shawford Orange Skink 42 21 janvier 07:11

      @ENZOLIGARK

      😂🐾🤷🏾‍♀️🌚♥️🍾🇮🇹


    • Shawford Orange Skink 42 21 janvier 07:20

      @Orange Skink 42

      En tout cas pour Hui, c’est Rose pleure, pour sûr, Carlo !


    • ENZOLIGARK 21 janvier 07:29

      @Orange Skink 42 ... , ... « c ’ est Rose pleure ... » .... mais pas seule .... : ... Solaar pleure ( Music / video en VO de feu  by MC Solaar .... ) .... aussi ... . ... АФФ ИСС ...


    • Shawford Orange Skink 42 21 janvier 07:42

      @ENZOLIGARK

      C’est fort possible Il retrouver tout son temps fort nécessaire en 🇩🇲 Cc : Gaëtan Roussel le boss du flow sur AV ps : bonjour Easy Zazie smiley

      🍾🤷🏾‍♀️


    • Shawford Orange Skink 42 21 janvier 07:45

      @Orange Skink 42

      Les Ferrero de la Vega : de vrais pros ceux là smiley smiley @thinker view


  • doctorix doctorix 20 janvier 16:51

    Nous n’avons pas besoin de l’OTAN puisqu’il n’y a plus de danger venant de l’Est, s’il y en a jamais eu.

    Nous avons besoin de paix, par une diplomatie compétente et efficace.
    Et il en est ainsi pour tous les peuples de la terre, dont aucun, jamais, n’a voulu la moindre guerre.
    La guerre est une affaire de banquiers, de politiciens corrompus et tarés, et de marchands de canons.

    Je mendierai ma vie 
    Sur les routes de France, 
    De Bretagne en Provence 
    Et je crierai aux gens : 
    « Refusez d’obéir, 
    Refusez de la faire, 
    N’allez pas à la guerre, 
    Refusez de partir. » 
    S’il faut donner son sang, 
    Allez donner le vôtre, 
    Vous êtes bon apôtre 
    Monsieur le président. 

    • Shawford Orange Skink 42 20 janvier 16:52

      @doctorix

      I AM the GHOST of Vladimir PuTIN, come right in the eyes of ALF, mouru !


    • baldis30 20 janvier 21:34

      @doctorix
      « par une diplomatie compétente et efficace. »

      euh ..... dans quel supermarché peut-on acheter ce produit ?

       smiley


    • Shawford Orange Skink 42 21 janvier 07:21

      @doctorix

      Bijoux Dr Strange, spice de connasse 🤷🏾‍♀️ smiley


    • dobertou 22 janvier 08:11

      @doctorix
      de toute façon l’otan et l’europe sont deux oganisations au servic des américains, et pas au service des pays européen. Depuis l’Europe on vit plus mal qu’avant, nous n’avons plus de frontières, ce qui a fait exploser la criminalité.


  • Pseudo 20 janvier 17:24

    Commee d’’habitude enn bonss traitres auu service dee poutinee vous mentez ! L’Occident aurait dû faire commee avec le japonn avec l’urss ett laa bombarder avec dess bombes atomiques à laa fin de laa 2ème guerre mondiale maiss il nee l’a malheureusement pas fait ! Quandd l’urss s’estt effondrée l’Occident victorieux auraitt dû faire commee avec les nazis l’urss ayant étéé encore pire que l’allemagne naziee ett faire unee chassee auxx sorcièress et a làà encoree été tropp gentill ett a tendu laa mainn à la russie qui a mêmee rejointt le «  »G 7«  » qui estt devenuu le « G 88 »" !! De mêmee des négociations onntt ccoommeenncéé avecc ll’’Unioonn Euurrooppééeennee ! C’’estt le ccrrimmineel pouuttiinnee quii aa ttoouutt ggâcchhéé !! J’’essppèrree quuee ll’’Occiddeennt va trèèss raappiddemmeentt llaanceerr uunnee aattaaquuee nnuclléaiirree coonnttre ppoouttiinne !!


    • doctorix doctorix 20 janvier 19:30

      @Pseudo
      revoilà le fêlé.

      Vous arrivez à taper, avec la camisole ?

    • Rincevent Rincevent 20 janvier 20:14

      @doctorix

      Ah, c’était donc ça, toutes ces lettres doublées, triplées ?


    • baldis30 20 janvier 21:35

      @Rincevent

      je penserais plutôt à une célébration dionysiaque de mauvaise qualité 


  • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 19:33

    trump vient d’arrêtter le tpp,et revêra le nafta


  • baldis30 21 janvier 11:38

    TREMBLE TRUMP....... ! Soros est sur ta piste .....

    c’est ce qui ressort de cet article amusant s’il ne s’agit pas d’un fake ....

    http://french.almanar.com.lb/205192

    Il est VACHEMENT bien ce Trump ... très bien ( euh .....) il va rapatrier aux USA tous les emplois des entreprises américaines à l’étranger !

    FORMIDABLE ..... à commencer par tous les emplois fortement polluants liés notamment aux industries métallurgiques et pétrolières.... Pittsburgh va ainsi retrouver sous peu les brouillards qui firent sa réputation ... et toutes les raffineries de pétrole vont reprendre du service... Fantastique nous allons respirer lorsque Général Motors Allemagne ne polluera plus l’espace français ....

     smiley  smiley  smiley


    • smilodon smilodon 21 janvier 21:30

      @baldis30 : demain c’est la guerre !... T’as déjà vu un fusil ???...... Adishatz.


    • smilodon smilodon 21 janvier 21:45

      @baldis30 : Sous louis 15, tu étais un « mignon » !... Tu le savais ???... adishatz.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 janvier 15:53
    Gardez en tête ce message : 

    Je vous laisse tous saliver et étaler vos dissertations, ensuite je vais vous dire ce qu’il y a vraiment dans le « Discours de TRUMP ».

    • smilodon smilodon 21 janvier 21:33

      @Mohammed MADJOUR : Demain tout le monde s’écharpe dans la rue !.. Y’a plus de « Agora », y’a plus rien !... Tu fais comment pour exister ??... Faut tuer ton voisin pour bouffer son chien !... T’es prêt ???...Adishatz... Moi oui !... Bye.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 14:27

      @smilodon

      Et toi tu as déjà commencé par bouffer tin voisin, tu ne te rends même compte ???

    • Lloyd PALUN Jade4230 22 janvier 14:33

      @Willard

      Et nowadays bro ?


  • smilodon smilodon 21 janvier 21:27

    @ l’auteur : J’aimerai qu’il laisse l’Europe se défendre par elle-même !..... Mis à part la FRANCE, quel pays « européen » peut se défendre « SEUL » ???.....AUCUN !.... J’aime mon pays, parce que mon pays a encore une armée !.... C’est con, je sais !....Adishatz.


  • smilodon smilodon 21 janvier 21:39

    Mais merde !... Laissez-le arriver !....


  • Alren Alren 22 janvier 11:48

    La guerre froide débuta avec la naissance du Kominform en septembre 1947.

    Quelle curieuse idée  ! Comme si la guerre froide était le fait de l’URSS et non des capitalistes occidentaux !

    En fait la guerre froide a commencé dès 1920 quand les pro-capitalistes ont, à leur grande désolation, dû constater que leur soutien sans retenue aux armées « blanches » était un échec complet.

    C’est à cette époque que Churchill prêchait pour qu’un cordon sanitaire entoure l’URSS.

    Si Hitler au lieu de se laisser emporter par son mépris pour les Polonais avait eu l’habileté de régler par un accord équitable et à bénéfice mutuel avec eux l’absurdité du « corridor » de Dantzig et du statut de cette ville portuaire, il aurait pu attaquer l’URSS sans déclaration de guerre juste à la fin de l’hiver en 1940 (gagnant ainsi plusieurs mois de production de matériel de guerre) et atteindre Moscou avant l’hiver.

    Ne doutons pas qu’il aurait eu alors le soutien des pays gouvernés par les pro-capitalistes et aurait été abondamment approvisionné par eux en carburant à haut indice d’octane et métaux (dont le tungstène espagnol si efficace contre les chars et si indispensable pour l’usinage de l’acier).


  • Rincevent Rincevent 22 janvier 15:03

    Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager la dernière production de nos média : l’édito de Jean-Marie Colombani dans Le Monde. Tout y est, et surtout l’ombre de Poutine et, chez nous, une condamnation de quasiment tous les candidats, dits « populistes » et « anti-européens », et même Fillon ! Seul Macron (tiens, tiens…) semble trouver grâce à ses yeux… http://www.challenges.fr/monde/etats-unis/pourquoi-trump-fait-le-jeu-de-poutine-et-du-brexit-pour-enterrer-l-europe_449300

    Colombani, comme tant d’autres, n’a toujours pas pris (pas voulu prendre ?) la mesure de ce vote de rejet. Cette « élite » est décidément consternante…


  • Ruut Ruut 23 janvier 09:57

    Les Vrais meneurs ne commencent jamais de guerres, ils les termines ou y mettes fin.
    C’est les TDC (du type Sarkozy) qui eux démarrent les guerres et eux ne méritent aucun respect.


Réagir