mardi 11 avril - par Ariane Walter

Jared Kushner, président des US

Notre presse généraliste étant sioniste, n’attendez pas d’eux qu’ils vous renseignent sur ce qui se passe vraiment aux US et quelles sont les raisons du bombardement de la Syrie. 

Il m’a fallu lire les deux articles suivants (The Guardian et Haaretz) pour faire le tour de la question.

http://www.haaretz.com/us-news/1.782706

https://www.theguardian.com/us-news/2017/apr/08/donald-trump-steve-bannon-jared-kushner-power-struggle

 

Je résume en trois points qui nous serviront d’introduction :

-Jarde Kushner est le gendre de Trump et nommé par lui haut conseiller.

-Il est Juif orthodoxe.

-Il est accusé par la presse pro-Trump d’avoir obtenu le bombardement de la Syrie pour faire plaisir à Israël.

-A ces fins, il a fait renvoyer Bannon, le soutien n°1 de la campagne de Trump qui était opposé à ces bombardements.

-Suite à ces évènements, une campagne « antisémite » se développe aux US disant que personne n’a élu Kushner, suppôt d’Israël, président des Etats-Unis.

 

Ambiance…

 

 Le mot employé par Haaretz pour qualifier l’affrontement entre Bannon et Kushner est « Feud »  qui s’emploie surtout en politique pour traduire une dispute, un affrontement entre deux partis.

Or Bannon, qui vient de se faire liquider, nonobstant tous les services rendus à Trump, a cédé la place à Kushner. Les amis d’Israël sont donc au plus haut sommet de l’Etat. Résumons ce petit coup d’Etat maison blanche

 

Voici le titre du Guardian.

« Bannon and Kushner locked in White House 'power struggle' »

 

Je traduis : « Règlement de compte à OK-White House. »

Mais pourquoi Trump a-t-il sacrifié Bannon le renvoyant du conseil national de sécurité ?

Une raison donnée dans l’article du Guardian est que Trump était furax de voir qu’on disait dans la presse que Bannon était le véritable chef de la maison blanche. Le nouveau Crowwell ! Diable !

« Chief strategist Steve Bannon, mocked by Trump’s critics as “President Bannon” on Twitter, had lost his place in the sun. »

 

 

Mais une autre cause pointe le nez. Bannon n’était pas favorable aux bombardements en Syrie. Kushner, oui.

 C’est ainsi que celui qu’on appelait sur Twitter « le président Bannon » a disparu, poignardé par un jeune Brutus.

En témoigne une photo où l’on voit Kushner parader à la table présidentielle pendant que Bannon est au coin.

Pendant ce temps, le petit Brutus faisait son important lors d’une visite surprise en Irak (sur les conseils de BHL ?)

Kushner est-il un aigle en politique étrangère ?

Ce n’est pas l’avis de Rick Tyler qui pense que c’est un perdreau de l’année qui débarque. (Bref c’est un Macron.)

Pour dire les choses plus poliment :

“I’m sure Jared is a very talented young man but he comes in with zero experience in these areas.”

Donc, un zéro. Bien.

 

Mais c’est dans Haaretz que nous trouvons l’essentiel du débat.

Une vague d’antisémitisme aurait suivi cette révolution de palais !!

Le titre de l’article :

« Bannon and Kushner Feud Brings anti-Semitism Out of Hiding. »

(L’antisémitisme cesse de se cacher suite à la dispute entre Bannon et Kushner. »)

Et la suite :

« It only took a few hours after the reprisal attack for anti-Semitism to raise its ugly head again, as disappointed Trump supporters protested what they saw as a betrayal of the “America First” agenda, and hinted at a “globalism” conspiracy in the White House. »

Ces antisémites seraient donc les supporters de Trump , très déçus de constater que le rouquin trahissait ses promesses d’America First et s’abandonnait aux bras d’une conspiration globaliste à la Maison Blanche !!

Aussitôt, jeudi dernier, le hasthtag #Fire Kushner était devenu la vedette de Twitter !

Pamela Moore, supporter de Trump épanche son ire en ces termes :

“We don’t need Jared Kushner leading us into another disastrous war in the Middle East for the benefit of Israel,”

Bon, bon ! La dite Pamela Moore appelle un chat un chat ! Je traduis : « Ras le bol de faire des guerres catastrophiques pour Israël ! »)

Autre supporter de Trump, l’activiste Baked Alaska, fort de 1555 000 followers écrit :

 “We must #KeepBannon & #FireKushner, we voted for America First, not nation building in the Middle East. ”

« On n’a pas voté pour construire une nation au Moyen-Orient. »

Alex Jones, lui-même, le chantre de Trump est en transes et certains vont jusqu’à dire que le vieux rouquin a été phagocyté par Soros.

Pour être honnête, notons quand même que certains journalistes font remarquer que c’est sa fille, Ivanka, qui a convaincu papa de bombarder en disant : « Oh ! des enfants sont morts ! » (Il n’y a des enfants morts qu’en Syrie. Au Yemen et en Palestine ce sont des mannequins de paille.)

Dès lors, on comprend mieux l’analyse de certains qui ont remarqué que la base syrienne bombardée était celle d’où étaient partis des missiles qui avaient tiré sur la flotte israélienne en goguette dans le ciel de Syrie. https://fr.sputniknews.com/international/201703171030494287-syrie-israel-chasseurs/

 

On peut donc supposer que Netanyahu a téléphoné à Kushner en pleurnichant ou plutôt en lui disant : « Petit con, voilà ce que tu vas faire. » (Chez les militaires, ils ont le verbe haut.)

 

Et la presse française ?

Soyons honnête, j’ai trouvé un article dans l’Express qui nous explique comment Kushner a pris le pouvoir. Le dit Kushner représentant un courant modéré !

Ahahahahah !!

https://fr.express.live/2017/04/10/trump-cabinet-kushner-bannon-priebus/

 

Mais vous allez me dire : « Pourquoi envoyer la flotte US vers la Corée du Nord ?

J’ai une réponse à proposer : C’est loin d’Israël….Il faut diversifier…

 



50 réactions


  • JL JL 11 avril 13:06

    Bonjour Ariane,

     
     beau travail.
     
    ’’« Pourquoi envoyer la flotte US vers la Corée du Nord ? J’ai une réponse à proposer : C’est loin d’Israël….Il faut diversifier…’’ Hum ... pas sûr.
     
     ’’Le nouveau Crowwell’’ ? Cromwell ?
     
     

  • Clocel Clocel 11 avril 13:33

    Ça se déroule selon le plan...

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Yinon


    • Odin Odin 11 avril 14:53

      @Clocel

      Vous avez entièrement raison mais il est interdit d’en parler.

      Voyez déjà le scandale orchestré par les médias sur le Vel d’hiv

      La responsabilité ne serait pas du gouvernement de Vichy mais de la France et donc de l’intégralité des français.

      Partant de cette absurdité, l’assassinat de Kadhafi ne serait pas de la responsabilité des pro sionistes Sarkozy, BHL… mais de la France et donc de l’intégralité des français.

       


  • njama njama 11 avril 13:44

    Si j’ai bien compris, Trump est donc éternellement lié à Israël par son gendre comme Valls l’est par sa seconde épouse


    • phan 11 avril 15:38

      @njama
      Ariel Sharon (le boucher de Sabra et Chatila) : « Chaque fois que nous faisons quelque chose, vous me dites que l’Amérique fera ceci ou fera cela… Je vais vous dire quelque chose de très clair : ne vous préoccupez pas de la pression de l’Amérique sur Israël. Nous, le peuple juif, contrôlons l’Amérique, et les Américains le savent »
      Source : Ariel Sharon, 3 octobre 2001, à Shimon Peres (le boucher de Cana) reporté sur la radio Kol Yisrael.


  • njama njama 11 avril 13:49

    Pour dire les choses plus poliment :

    “I’m sure Jared is a very talented young man but he comes in with zero experience in these areas.”

    Donc, un zéro. Bien.

    L’avantage du zéro, c’est que l’on ne peut que stagner ou progresser


  • Odin Odin 11 avril 14:30

    Merci Ariane pour cet article. Les récents événements montrent bien que Trump est une marionnette et qu’il n’a pas et n’aura jamais les mains libres pour agir. Comment pourrait-il en être autrement, chez nous, après les élections, avec un Fion, un Hanon et surtout, le pire, un Micron à l’Élysée  ?

    Seule une union des partis anti-U.E. pourrait « essayer » de nous sortir de ce paradigme mondialiste. Comme le militantisme est aveugle et entretenu par les médias, cette union pour retrouver notre souveraineté nationale n’arrivera malheureusement jamais.

    Front ripoublicain oblige. 


    • njama njama 11 avril 15:07

      @Odin
      une marionnette j’ sais pas
      peut-être un petit pois à la place du cerveau ?


    • non667 11 avril 18:45

      @Odin

      eule une union des partis anti-U.E. pourrait « essayer » de nous sortir de ce paradigme mondialiste. Comme le militantisme est aveugle et entretenu par les médias, cette union pour retrouver notre souveraineté nationale n’arrivera malheureusement jamais.

      d’ou cette question ces micro parti (hors fn ) ne sont -ils pas crées financés soutenus par le pouvoir en place ?

      1°Asselineau né en 1957  à 42 ans en 1999 il rentre au rpf de chirac puis après  8 ans il fonde son parti  l’upr .

      Remarque : brillant énarque il rentre en politique dans un parti système ne sachant pas que celui ci est anti de gaulle ,anti français ,anti souverainiste (donc mondialiste = pro  N.O.M. judéo-américain ) ?

      2°-----------:un souverainiste qui attaque un autre souverainiste avec les mêmes arguments /propagande que ses ennemis (fn anti-républicain ,anti-démocrate,raciste ) est un traître au souverainisme !
      ses attaques/son passé ( souverainiste depuis peu par rapport au fn =42ans ) contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.
       destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ,............etc....



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 05:15

      @non667
      Notez sur vos tablettes : L’UPR n’est pas souverainiste. C’est un Mouvement de Libération Nationale sur le modèle du Conseil National de la Résistance.


      Evidemment, au FN, cela ne vous dit rien. Pendant que Gaullistes et Communistes s’alliaient pour libérer le pays, Pétain et Hitler préparaient l’Europe Nouvelle.
      « L’Europe des collabos- archives de l’ INA »

  • phan 11 avril 14:39

    J’ai cru lire un article écrit par Demi Pamela Moore sur Ashton Jared Kushner :
    Une campagne « antisémite » se développe aux US disant que personne n’a élu Kushner : c’est juste, la voix de Dieu compte aussi, Kushner appartient au peuple élu à vie !


  • alinea alinea 11 avril 16:00

    Je me demande pourquoi vous allez au cinéma vous autres ! la réalité a toujours dépassé la fiction, et avec internet, c’est le cinoche en continu.
    Bon.
    je suis d’humeur méchante parce que cela fait des mois qu’on m’assomme. Alors, juste dans ce petit coin d’ego pas franchement valorisant, je me réjouis de la nique qui est faite aux fanas de Trump, et je pense bien sûr à nos tortionnaires UPR sur ce site.


    • cevennevive cevennevive 11 avril 16:10

      @alinea, bonjour ma belle,


      « Je suis d’humeur méchante »

      Tu ne vas tout de même pas te cuire la rate parce que les fanas de l’UPR nous rasent du matin au soir ! N’écoute pas, ne lis pas, ne regarde pas Asselineau...

      Moi, ce gros nounours blanchi sous le harnais, qui sait tout, qui parle d’un ton calme et docte, qui se veut rassurant et pépère, me fait penser au nounours de « bonne nuit les petits ».

      Il avait ses adeptes Nounours. Deux de mes filles ne s’endormaient qu’après l’avoir vu lorsqu’elle étaient chez leurs grands parents (je n’avais pas la télé).

      Allez, les Trump, les Asselineau, les malhonnêtes, les idiots, les féroces et les menteurs il y en aura toujours. La gloire, le fric, bof !


    • alinea alinea 11 avril 16:11

      @cevennevive
      Tu as tellement raison ! me restent quinze jours pour, pensant à toi, passer mon chemin !
      merci, et belle journée


    • Layly Victor Layly Victor 11 avril 20:01

      @alinea

      Je crois que vous êtes devenue cinglée ! Vous trahissez tout, uniquement parce qu’on a touché à votre petit Mélenchon de merde qui, en secret, est un atlantiste docile.
      Vous vous réjouissez de la violation du droit international et de l’attaque d’un pays souverain, uniquement parce que ça réjouis vos potes bobos US qui ont été vexés par la victoire de Trump ? Non seulement vous êtes folle, mais sans morale.

    • alinea alinea 11 avril 20:24

      @Layly Victor
       ?
      la folie est bien partagée alors parce que je ne vois pas ce qui vous fait croire que :

      Vous trahissez tout, uniquement parce qu’on a touché à votre petit Mélenchon de merde qui, en secret, est un atlantiste docile.Vous vous réjouissez de la violation du droit international et de l’attaque d’un pays souverain, uniquement parce que ça réjouis vos potes bobos US qui ont été vexés par la victoire de Trump ?
      Ce que vous dîtes n’a aucun sens,même regardé froidement.
      Alors, pour rester dans le ton : vous savez ce qu’il vous dit mon petit Mélenchon de merde ? Merde.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 05:31

      @alinea
      Merde ! En voilà un argument performant ! Trump s’est fait élire sur un programme de paix, comme votre cher Mélenchon ! Et aussi Tsipras :“Partager” (économie), “aimer son prochain comme soi-même” (immigration), et… “tu ne tueras point” (sécurité et politique étrangère).


      Vous voyez ce qui reste de leurs belles promesses ! Les Américains ont fait confiance aux promesses de Trump, comme vous avez fait confiance aux promesses de Tsipras, comme vous faites confiance à celles de Mélenchon.

      Vous vous souvenez du soutien que Mélenchon a apporté à Tsipras ou vous avez des trous de mémoire ? Depuis 2015, qu’est-ce qui a empêché Tsipras de proposer aux Grecs la sortie de l’ UE et de l’ OTAN, sinon qu’il est euro-atlantiste ?

      Hollande vient de confirmer la pleine intégration de la France dans l’ OTAN
      Nous allons avoir des bases militaires américaines sur le territoire !

      Alors, bien sûr, il n’y a pas urgence à sortir de l’ UE, pas vrai ?
      Faisons confiance au Télévangéliste Mélenchon :« Aimons nous les uns les autres ! »

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 05:49

      @cevennevive
      N’écoute pas, ne lis pas, ne regarde pas Asselineau...


      C’est sûr, évitez de devenir intelligentes, quand vous serez cocues par Mélenchon, comme les Grecs avec Tsipras, il vous restera les yeux pour pleurer !

      « Décryptage du discours de Mélenchon à Berlin »

      "(...) Par cette entrée en matière théâtrale et dramatisante, Mélenchon plante le décor d’emblée, en mettant dans la tête de son auditoire :

      • a)- que la fin de l’Union européenne – qu’il décrit comme une « dislocation » et non comme une « libération » – serait un « grand danger ». Le mot « danger » revient deux fois, tout comme le mot de « dislocation ».
      • b)- que, du coup, «  le pire est en train de jaillir ». Ce qui revient à assimiler la fin de l’Union européenne à la montée en puissance de l’extrême droite.

      Il est intéressant de noter que Mélenchon reprend ainsi totalement à son compte le discours dominant de l’oligarchie euro-atlantiste : à savoir que la fin de la prétendue « construction européenne » serait une catastrophe et que seule l’extrême droite la souhaiterait." (...)





    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 05:50

      @alinea
      Bien plus de 15 jours, ensuite il y a la campagne électorale pour les élections Législatives !


    • capobianco 12 avril 09:04

      @Fifi Brind_acier
      Alors la fifi on radote toujours ? « http://www.paroles-musique.com/paroles-Les_Chaussettes_Noires-Tu_Parles_Trop-lyrics,p16097  »

      Là on savait déjà que ce n’était pas sérieux ....


    • arnulf arnulf 12 avril 17:37

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, tu as raison sur toute la ligne concernant JL Tsipraschon.
      Je suis toujours abasourdi quand je vois qu’on flingue Asselineau sans vouloir écouter et vérifier ce qu’il affirme. Quand je critique Macron, je regarde et je vérifie, pareil pour JL Tsiprachon. Mais, il semble que ce soit tellement dérangeant ce que dit Asselineau qu’on ne veuille pas l’écouter : c’est trop vrai.. Ceux qui jouent les autruches oublient que leur tête est certes « protégée » mais que leur cul est offert.. Je ne suis pas membre de quelque parti que ce soit mais je me réjouis de voir grimper de façon impressionnante le nombre d’adhérents de l’UPR. Pour moi, cela veut dire que de plus en plus de gens remettent en cause leurs convictions, se renseignent et que beaucoup comprennent que l’UPR, même si ce parti n’est pas parfait, est celui qui a mis le doigt sur le problème fondamental. Chapeau bas M. Asselineau.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 avril 08:30

      @capobianco
      Alors, Nabila, toujours au ras des pâquerettes ?
      L’UPR vous annonce qu’il va y avoir du rififi dans la zone euro, il faut en sortir avant l’Italie, notez ça sur vos tablettes !


  • cevennevive cevennevive 11 avril 16:00
     
    « Pourquoi envoyer la flotte US vers la Corée du Nord ?

    De quoi vont-ils encore se mêler ?

    Et pourquoi ne pas envoyer la flotte au Yémen ? Ce serait plus logique, car là des enfants, des femmes, des civils, etc sont tués chaque jour...

    Quel que soit le président, les autorités zuniennes ne changeront pas. Avez-vous écouté cette info sidérante d’un passager sorti de l’avion, traîné par terre et molesté. Pourquoi ? Pour rien, il avait son billet et était en règle. Il était simplement, une victime du « surbooking ».

    Ce n’est qu’un « détail de l’histoire » mais c’est si représentatif de cette société mercantile, autoritaire et méprisante que sont devenus les US. Et dire que nous voulons marcher dans leurs pas...

    Bien à toi Ariane.

     

    • phan 11 avril 19:04

      @cevennevive
      Pourquoi envoyer la flotte US vers la Corée du Nord ?
      Parce que Kim Yong Un n’utilise pas United Airlines.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 avril 05:38

      @cevennevive
      Ce n’est pas la Corée du nord qui les intéresse, c’est de menacer la Chine .
      « Corée du nord alliée des USA contre la Chine »


    • cevennevive cevennevive 12 avril 10:41

      @Fifi Brind_acier, bonjour,


      Oui, je suis bien d’accord.

      Mais, déployer des forces en face d’un Pays est forcément une provocation, et que ce soit contre la Corée du Nord, la Chine ou le Japon, l’intention belliqueuse est flagrante.
      Les zuniens voudraient une riposte qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

      Montrer ses biceps est un synonyme de peur ou de faiblesse. Je suis certaine qu’un vrai dialogue, fut-il long, fastidieux et même émaillé de nom d’oiseaux, serait plus profitable pour la paix du monde.

      Comment discuter lorsqu’il y a des armes braquées contre vous ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 avril 08:19

      @cevennevive. Ou en face du Brésil. Ils l’ont fait.


  • Passante Passante 11 avril 17:47

    salut Ariane,

    le largage de steve bannon s’est fait avant la syrie, faut suivre, attention :

    -échec du remplacement de l’obamacare sur fond de popularité passant sous les 37%

    - début des tensions avec paul ryan, qui tient la majorité républicaine,
    cf. le show de « judge janine » auquel fait référence un tweet de trump..

    -à ce moment-là, c’est grave, trump utilise les medias pour accuser ryan,
    le camp républicain est au bord de l’explosion, les accusations fusent en tous sens,
    l’idée de l’impeachment fait son chemin, très discret

    -suite à cela, voici le scenar : face à la menace de l’impeachment rampant,
    brandie par le camp mc cain & ryan, trump doit céder bannon,
    comme il avait cédé flynn et d’autres

    -c’est alors l’arrivée des neocons, et certes de kushner

    -mais c’est surement pas kushner faisant céder bannon,
    c’est toute la smalla en jeu là..

    sur ce, comme par hasard, débarque frais et pimpant

    bachar smiley


    • Passante Passante 11 avril 17:58

      https://www.youtube.com/watch?v=SYZ6O9GN4mg

      suite à la patate chaude du ratage du remplacement de l’obamacare,
      voici la video par laquelle trump a declaré la guerre à paul ryan,
      le speaker en chef...
      et l’a perdue, cette guerre, peu après, devant céder bannon -
      ce moment de tension inter-républicains est la clef du basculement.


    • Passante Passante 11 avril 22:58

      au final, y’a ptet plus dangereux que jared, c’est la poésie
      c’est beautifull la poésie... c’est capable de tout :
      https://www.youtube.com/watch?v=Q4n3SI81m9w


    • njama njama 12 avril 09:46

      @Passante
      ratage du remplacement de l’obamacare

      c’était possible de rater ça  ?

      L’arnaque de l’Obamacare
      (3’08) https://www.youtube.com/watch?v=x4mVAGlgsUA

      « Si vous n’avez pas une assurance santé aux États-Unis vous payez une amende ... grâce à l’Obamacare. ...de plus en plus d’états-uniens choisissent de payer l’amende plutôt que de souscrire à une assurance santé » ... payer l’amende ça revient moins cher que de payer cette arnaque d’assurance santé ..."



  • jjwaDal jjwaDal 11 avril 18:20

    En résumé, non je ne crois pas. Comme Jeremy Scahill le disait récemment (Intercept), les USA ont dû tuer plus de 1000 civils en Irak et Syrie rien qu’en Mars (200 à Mossul il y a quelques jours) donc pour détourner un peu l’attention et rééditer l’histoire du capitaine Owen Ryans devant le congrès, le prétexte d’une pseudo attaque chimique (éventuellement organisée, vu le temps de préparer les « cruise missiles » pour leur objectif) suffisait pour l’attaque. Je vous conseille la lecture de Robert Reich sur les deux hommes qui pondère un peu et éclaircit le rôle joué par les deux hommes dans l’administration Trump. Conflit d’intérêt omniprésent avec Kushner, pour le « fun » et sinon ce ne serait pas du « RealTrump »...


    • covadonga*722 covadonga*722 12 avril 08:41

      @jjwaDal
      bonjour , 

      « éventuellement organisée, vu le temps de préparer les « cruise missiles » pour leur objectif) »
      rien a redire au reste 
      mais ça, techniquement ça prend moins de deux heures ... et les destroyers Aegis
      patrouillant en méditerranée on peu penser raisonnablement que les logiciels de bombardement concerne des zones limitrophes .

    • jjwaDal jjwaDal 12 avril 11:35

      @covadonga*722
      Ma phrase n’est pas très heureuse, mais 2h, je doute. Il ne s’agit pas seulement de changer la carte altimétrique jusqu’à la nouvelle cible, mais aussi tenir compte d’un environnement hostile (radar, défense anti-aérienne), ce qui demande bien plus de temps je pense. Au demeurant le préavis donné aux russes était très supérieur à 2h de mémoire. La présence des casques blancs sur place est un indice fort de préparation, comme le motif inexistant pour Bachar et évident pour les terroristes qui reculent sur tous les fronts. On ne saura jamais le tempo exact. Par contre, prévenir qu’on va bombarder un aéroport d’où seraient partis les avions avec bombes chimiques (donc stock sur place), c’est du cirque.


    • covadonga*722 covadonga*722 12 avril 13:03

      @jjwaDal
       comme je vous ai dit comme vous j’ai du mal a croire a une frappe d’Assad alors que ses troupes ont l’ascendant sur le terrain.s . Mais la fonction des destroyers aegis c’est la veille/ riposte stratégique donc les équipages passent leur temps a tester et anticiper des cibles de leur région d’affectation , je ne suis pas en capacité de contester votre arguments « attaque déjà prévue » juste l’argument technique que vous invoquez sur la préparation des tomawaks n’est pas valide.Cela peu vous sembler pinailleur mais c’est un sujet ou le contra argument « complotiste » surgit rapidement d’ou la nécessité d’être le 

      plus précis possible.

  • Jordi Grau Jordi Grau 11 avril 18:57

    Merci pour cet article fort intéressant.... mais pas complètement surprenant. Depuis le début, on savait que Trump était un grand ami de Netanyahou.Cf. cet article lu sur Mediapart en novembre 2016, et dont voici le début :



      Netanyahou se félicite de l’élection de son ami Trump  

      11 NOVEMBRE 2016 PAR CHLOÉ DEMOULIN

      Le premier ministre israélien accueille l’élection de Donald Trump comme une bonne nouvelle pour Israël. Mais des experts s’inquiètent de la proximité du républicain avec Vladimir Poutine.

       

      Jérusalem, correspondance.-  Ce n’est un secret pour personne et le bureau du premier ministre israélien a tenu à le rappeler : Benjamin Netanyahou et Donald Trump se connaissent – et s’apprécient – depuis plusieurs années. Admiratif des hommes politiques à poigne, le milliardaire n’a jamais caché son amitié pour Netanyahou. Il s’est même fendu d’un clip de soutien en faveur de sa réélection à la tête de l’État hébreu en 2013 :

       « Je suis un grand fan d’Israël […] Vous avez vraiment un grand premier ministre. Il n’y a personne comme Netanyahou. C’est un gagnant […] Votez pour Benjamin, un gars formidable, un dirigeant formidable, génial pour Israël », assenait alors le milliardaire. Plus récemment, Donald Trump a également été un fervent soutien du dirigeant israélien face à Barack Obama contre l’accord sur le nucléaire iranien. Le républicain a d’ailleurs promis en mars dernier, face à l’AIPAC, le lobby pro-israélien américain, que sa « priorité numéro un », s’il était élu, serait de « démanteler » cet accord.

      Mercredi 9 novembre, Benjamin Netanyahou ne s’est donc pas fait prier pour appeler Donald Trump. Il l’a félicité d’avoir été élu président et lui a assuré que les États-Unis n’avaient pas de meilleur allié qu’Israël dans la région. Ce à quoi le président élu a répondu en invitant Netanyahou à venir le rencontrer à Washington dès que possible. Une conversation « sincère et chaleureuse », selon le bureau du premier ministre. Un peu plus tôt, dans un communiqué, le dirigeant israélien qualifiait Donald Trump de« véritable ami » de l’État d’Israël. « Je me réjouis de travailler avec lui pour faire progresser la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région […] Je suis convaincu que le président élu et moi allons continuer à renforcer l’alliance unique entre nos deux pays et la rendre plus forte que jamais », a-t-il écrit.

      Comme Netanyahou, de nombreux responsables israéliens se réjouissent de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Incarnation d’un changement sur le style, le républicain semble également promettre un virage sur la politique menée par les États-Unis dans la région. À mille lieues de la ligne favorable à la solution à deux États et anti-colonisation défendue jusqu’ici par Barack Obama, et dont certains redoutent d’ailleurs un dernier cadeau empoisonné d’ici janvier. « Le niveau d’amitié entre les États-Unis et Israël va augmenter comme jamais auparavant, et il sera meilleur qu’il n’a jamais été, même sous les autres administrations républicaines par le passé », a confirmé David Friedman, conseiller de Donald Trump pour les questions israéliennes. « Nous savons comment Obama a traité le premier ministre israélien et comment [Hillary] Clinton l’a réprimandé… Nous allons aller de l’avant dans le respect et l’amour mutuel et un meilleur futur pour les États-Unis et Israël », a-t-il assuré ce mercredi dans les colonnes du Jerusalem Post.


    • Layly Victor Layly Victor 11 avril 20:17

      Les Etats Unis ont Kushner, et nous avons Kouchner, lui aussi un as des as des bombardements humanitaires. Les Serbes s’en souviennent.

      Sans vous contrarier, j’espère, je voudrais relever une erreur historique que vous n’êtes pas seule à faire.
      Chaque fois que quelqu’un trahit, les commentateurs parlent de brutus. C’est devenu un nom commun, synonyme de trahison.

      Or, en réalité, Brutus est un héros de la république romaine, le dernier.
      Il n’a pas agi par intérêt personnel. Il a fait le sacrifice de sa vie pour tenter de sauver la république, en vain. Il a été poursuivi jusqu’aux frontières du monde romain, pour le punir.
      Il y avait un très beau film qui avait été réalisé sur son épopée, avec des dialogues en Latin, ce qui donnait à la réalité historique un relief particulier.
      Ne m’en veuillez pas.

      • phan 12 avril 00:52

        @Layly Victor
        Traite comme Brutus et pourquoi pas comme Lucifer,Adam&Eve,Juda, ...Manuelito dit El Blanco ?
        Pourquoi restreindre Brutus qu’à César ?
        Brutus est également un prénom révolutionnaire, souvent attribué sous la Terreur. Brutus, premier roi des Bretons...Le pluriel de Brutus ? Ah ? Bruti.


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 avril 21:26

      Je vous conseille le #KushneraAtWar.

      Ou il est proprement démoli.

    • Moonlander Moonlander 11 avril 23:28

      Si le cul a Donald c’est du poulet 

      alors c’est pas le bon éléphant.

    • Thorgal 12 avril 11:23

      Trump, comme tous les POTUS des 50 dernières années une fois élus, a visionné la vidéo de Zapruder , ça fait partie du protocole d’entrée en fonction et recadre les idées originales souvent saugrenues du nouveau POTUS. 


      A noter que dans le genre (liquidation de chefs d’état), il y a pas mal de vidéos plus récentes parmi lesquelles on peut trouver l’ignoble et atroce mise-à-mort de Khadafi, qui selon les rumeurs a donné des sueurs froides à Poutine. 

    • agent ananas agent ananas 12 avril 12:16

      Hier, « Mélenchon, président », aujourd’hui « Kushner, demain »Camembert" ?
      Notre agrégée aurait elle décollé de courroux ? Désolé Ariane, mais j’ai perdu le fil et tant pis si le Minotaure me dévore ...
      Ceci dit, on assiste à un retour en force des néo-cons et du lobby... Attachez vos ceintures. Bumpy ride ahead !


    • arnulf arnulf 12 avril 17:33

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, tu as raison sur toute la ligne concernant JL Tsipraschon.
      Je suis toujours abasourdi quand je vois qu’on flingue Asselineau sans vouloir écouter et vérifier ce qu’il affirme. Quand je critique Macron, je regarde et je vérifie, pareil pour JL Tsiprachon. Mais, il semble que ce soit tellement dérangeant ce que dit Asselineau qu’on ne veuille pas l’écouter : c’est trop vrai.. Ceux qui jouent les autruches oublie que leur tête est certes « protégée » mais que leur cul est offert..Je ne suis pas membre de quelque parti que ce soit mais je me réjouis de voir grimper de façon impressionnante le nombre d’adhérents de l’UPR. Pour moi, cela veut dire que de plus en plus de gens remettent en cause leurs convictions, se renseignent et que beaucoup comprennent que l’UPR, même si ce parti n’est pas parfait, est celui qui a mis le doigt sur le problème fondamental. Chapeau bas M. Asselineau.


    Réagir