dimanche 12 février - par pirate

L’atterrissage sera plus dur que la chute

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres, n’est pas victime, il est complice » George Orwell.

 

Nous vivons des moments fabuleux dans ce pays quand même. Alors que c’était plié, reparti pour le petit manège avec notre ami Sarkozy à la batterie et Juppé dans un show très retour des morts-vivants, voilà que Droopy remportait le racket organisé à la mode américaine par le parti qui change de nom à chaque embrouille. Et puis non finalement, c’est le Droopy gate. Monsieur Propre dit Catho les Gros Sourcils, piqué la main dans la boite à bonbon. Et dans la foulée, toute la volaille de l’assemblée aux vieux conseillers liquide à la Alain Minc de chouiner que c’est trop injuste. Les portefeuilles ne sont pas encore assez gros et on n’a pas à fouiller dans leurs tambouilles. Dehors les pandores ! La liberté des députés, c’est la liberté des citoyens, c’est de Tocqueville qui l’a dit. Et pourquoi se gêner ? Droopy, qui est visiblement le seul à ne pas avoir compris qu’il est caramélisé, joue la partition de l’honneur bafoué, avec madame en mode face de carême. Pendant que le voyou de Levallois rembourse l’argent qu’il a volé à sa ville tout en proposant un plan B, une alternative aux carbonisés, Sarkozy et Fillon, cocaïne et Prozac. Oui, on croyait que c’était plié. Valls a joué la partition sarkozyenne pendant tout son mandat à l’Intérieur et à Matignon, il savait que la France est un pays de flic. Manque de bol le 49,3 n’est pas passé. Ou bien est-ce le toupet de réclamer après coup son abrogation ? Et voilà le Caudillo de la rue Solférino renvoyé à ses chères études par un Hamon qui joue la carte djeunz décontracté. Plié, on vous dit, la Le Pen serait en tête, Daech a bien fait son boulot et tous les autres, on fait campagne à sa place ! Le premier parti de France, mamy lave plus blanc, le parti aux mains propres, messieurs dames. Le parti en réalité le plus condamné de France qui se prend les pieds dans le tapis avec l’assemblée européenne, emplois fictifs, comme les autres. Et enfin Macron. Tous les sondages sont unanimes, il est en tête ! Tous les sondages se trompent depuis toujours, et avec une belle constance, mais peu importe. La vérité du chiffre à qui on fait dire ce que l’on veut. Et puis lui aussi, il y a des affaires qui lui pendent au nez.

On n’a jamais cru que c’était plié avec Mélenchon, parce qu’on a jamais cru réellement dans le vieil apparatchik, le Che du marché. Bon client pour les plateaux télé, récemment révélé à l’écologie participative et à la légalisation, hâbleur et orateur syndiqué. On ne s’attendait pas que ce vieux défenseur de la dictature cubaine, et de la politique catastrophique de Chavez, dérape aussi vite dans le culte de la personnalité avec un hologramme de sa personne. Jean-Luc 2.0, la nouvelle rock star de la vieille gauche en mode lifting. Et pendant ce temps-là, les Français continuent de piapiater. Les discussions politiques en France sont à la révolte ce que Facebook est à la procrastination. Un moyen de rester assis et de remettre le ménage au lendemain.

 

Les Français n’écoutent plus leurs politiques parce que leur discours est interchangeable, et ils ont tort. Parce que s’ils écoutaient les conclusions que ces messieurs dames tirent de cette campagne en forme de grand striptease, ils comprendraient. S’ils écoutaient les appels à la modération des uns, à l’honneur bafoué ou au plan B des autres. S’ils s’intéressaient à cette évocation de rapprochement entre Hamon et le Che 2.0, qu’elle se solde ou non par un combat d’ego, ils saisiraient la substantielle moelle de ce qui anime les politiques en France : la captation du pouvoir et rien, strictement rien d’autre. Dans son refus d’abandonner une campagne perdue d’avance ou dans l’acharnement à se faire passer pour la pucelle de la république, Fillon ou Marine Le Pen nous disent la même chose, c’est eux contre nous. Nous, la classe dominante, les propriétaires à vie de tous les leviers de pouvoirs de ce pays, contre ce peuple qui de toute façon ne demande qu’une chose, dormir le plus longtemps possible. Continuer à rêver plein emplois et Trente Glorieuse. Et en attendant personne n’a l’air de comprendre la volatilité de la situation. Que, qui que ce soit se présentera à la présidence, il est parti pour régner sans majorité réelle, dans un pays qui préfère s’abstenir plutôt que faire confiance à l’un ou l’autre des bonimenteurs. Car le comble, c’est que dans ce cloaque où les uns promettent une lune qu’ils n’ont jamais offerte durant tous les mandats qu’ils ont assumés, tel un Mélenchon devant le cannabis. Pendant que les autres jouent la partition de la vierge effarouchée, il reste des Français pour aller voter. Pour écouter les journalistes politiques se répandre en servilité comme on ne doit en voir qu’au Diner du Siècle. Pour participer, cautionner, ce grand ragout de corruption généralisé et de démagogie claironné. Incroyable, le pouvoir de l’atavisme quand même, exemplaire même pour ce qui s’agit de la France. Surtout si on se dit que nous sommes en réalité assis sur un baril de poudre et qu’en ce moment, la police joue déraisonnablement avec les allumettes.

 

Simulation d’asphyxie et viol accidentel.



 Le 19 juillet de l’année dernière, après un contrôle d’identité mouvementé, Adama Traoré mourait asphyxié menottes au poignet. Quand les pompiers remarquèrent que l’interpellé se tenait mains dans le dos et face contre terre, qu’il ne respirait plus, on leur répondu qu’il simulait. D’ailleurs, le légiste ne parle pas d’asphyxie pure et simple, mais de syndrome d’asphyxie sans qu’aucun des deux experts nommés par la cour puisse déterminer la raison. Sûrement, la mauvaise santé d’Adama, ou le cannabis qu’on a trouvé dans son sang. Ah ce terrible cannabis… C’est vrai qu’un placage ventral avec trois gaillards sur le dos (selon l’un des gendarmes) ce n’est pas déterminant comme cause de syndrome. Placage ventral banni en Suisse et en Belgique, à New-York et Los Angeles, et selon l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture, responsable de huit morts en dix ans. Et non-assistance à personne en danger, on en parle ? Le prévenu se plaint de problèmes de respiration, urine sur lui et les gendarmes ne réagissent pas ? Ils prétendent l’avoir mis en position latérale de sécurité alors que le compte-rendu des pompiers dément. Et quand la famille demande une troisième expertise, indépendante celle-ci, la justice refuse. Mais c’est vrai que dans cette affaire le parquet de Pontoise s’est montré exceptionnel. Alors que le contrôle d’identité visait originellement Bagui, le grand frère d’Adama et que Valeurs Actuelles aime à décrire comme un « caïd », le procureur lance une instruction à l’encontre d’un mort. Les rapports indiquent asphyxie, le procureur communique sur un problème de lésion infectieuse, la faute à pas de chance en somme. Quand au rapport des pompiers, comme c'est ballot on l'a perdu. Et les gendarmes ne sont pas en reste pour arranger la vérité, comme ce gendarme qui se blesse tout seul dans sa chute et que les rapports décrivent comme suit : « Un gendarme blessé, suspect en fuite. ». L’affaire est en cours et tout le monde porte plainte contre tout le monde. En attendant Pontoise a passé la main à Paris.

 

Direction la plaine Saint-Denis cette fois un jeune homme de vingt de deux ans qui prend pour les autres. Un jeune homme qui n’apprécie pas qu’on gifle un de ses copains… Ah ce manque de respect de l’autorité chez la jeunesse des cités… Le jeune est emmené à l’écart et hop, accident devant tous les Iphones et caméras du quartier, dix centimètres de bon acier dans le fondement. Pas deux ou trois d’un faux mouvement dans un échange brutal, non dix, à travers le slip, comme une chouette vaseline mais à sec. Soixante jours d’arrêt, des lésions graves dans le rectum et l’IGPN de conclure dans un premier temps à l’accident. Ce que nie bien entendu l’intéressé. Si la conclusion des uns et des autres n’est pas surprenante, en attendant le remue-ménage n’a pas tardé à commencer. Ou recommencer, faut voir…re re re re recommencer. En 2005, je m’en souviens comme si c’était hier, à l’instant où j’ai appris cette affaire avec Zyed et Bouna à Clichy-sous-bois, j’ai su que le pays allait s’embraser. Encore un Traoré, encore la Plaine Saint-Denis. Les députés s’en souviennent eux aussi apparemment. Ils ont voté le 8 un amendement permettant à la police de faire usage de leurs armes de la même manière que les militaires. De la militarisation de la police… En attendant de s’entendre avec le sénat sur la militarisation de la police municipale, une mesure qui va assurément faire plaisir à Robert Ménard.

 

Terrorisme ou autodéfense ?

La violence se banalise. Un cinglé du Prophète se jette à la machette sur des militaires qui lui trouent la peau, tout le monde s’en fout. Après Nice, Paris, Charlie c’est de la petite bière. Nous sommes en train de devenir comme ces Libanais qui me racontaient que lorsqu’ils allaient à la plage, ils regardaient les navires américain bombarder les positions du Hezbollah. Les obus passés au-dessus de leur tête. Dans cette acceptation, cette sidération devant la violence, nous laissons tout faire, tout passer. La loi sur le Renseignement est voté sans sourcillement, l’état d’urgence est prolongé ad vitam, bien qu’il ait démontré de sa plus complète inefficacité dans le cadre de Nice. Un individu seul peut être convaincu de délit d’entreprise terroriste, et maintenant, ça, les policiers autorisés à tirer à vue ou presque. Puisqu’on est aussi, au pays des airsofts où les marques distinctives ne sont pas obligatoires. Autrement dit comment juger d’une menace ? La tactique terroriste employée par Daech est géniale en ceci qu’elle ne requiert aucun moyen, presque aucune infrastructure, mais surtout elle porte le flanc à l’intérieur même de la société française ou allemande. Elle frappe à la fois sa schizophrénie multiculturaliste, elle s’en prend au cœur même d’une association historique, fondatrice de l’Europe comme puissance économique. Et enfin, elle envoie un message à tous, la violence peut frapper n’importe où et elle vous vise-vous. Ce n’est pas le terrorisme comme acte politique, revendicatif mais comme tactique militaire avec une seule et unique direction, déstabiliser la France comme l’Allemagne déstabiliser la Belgique, cet axe européen, ce cordon ombilical sans qui l’Europe volera en éclats. L’ennui, et nos amis politiques l’ont bien intégré, à commencé par les socialistes à la sauce Medef, c’est que ces dispositions peuvent à égalité tenter de répondre à une menace terroriste, ou glisser vers le totalitarisme comme un Rémi Fraisse sur une grenade. Or nous sommes précisément dans un contexte sensible qui pourrait tenter un candidat mal représenté. Précisément à cette charnière de l’histoire où n’importe qui pourrait glisser du statut de citoyen en colère à terroriste en un rien de temps. Les manifestations contre la loi travail étaient déjà bien une « prise d’otages ». À partir de quel degré d’incertitude politique, un individu déterminé à ne lâcher ni sa place ni surtout ses privilèges, est près à glisser du figuratif au propre ? Qu'on le veuille ou non ce grand déballage d'une république corrompue, ajouté aux tensions communautaires exacerbés tant par Daech, le FN qu'aujourd'hui la police rappel un moment précis de notre histoire, quand Stavisky s'est suicidé à l'insu de son plein grès. Cette affaire nous a coûté la troisième république et a permit à une extrême-droite désunie de frôler le coup d'état dont rêve aujourd'hui une Marine Le Pen. Mais il y avait alors un mouvement ouvrier puissant qui débouchera sur le Front Populaire. Aujourd'hui le seul front populaire et ouvrier est un parti d'essence bourgeoise et intrinsèquement fasciste, n'en déplaise à ses contempteurs et dont la seule finalité est de satisfaire les bas instincts de la petite bourgeoisie.

 

À partir de quel moment tous les haineux du rouge brun au brun tout court vont comprendre qu’ils sont les idiots objectifs de la classe dirigeante ? À quel moment les électeurs vont prendre conscience que leur vote est non seulement démocratiquement volé, mais qu’en l’état, il n’a servi et ne servira jamais qu’à proroger un système, qu’on l’appelle 6ème république ou mes genoux ? À quel moment, on comprendra qu’il n’y a qu’une raison pour laquelle on a besoin d’un nouveau berger, se faire tondre la laine, et aller à l’abattoir. Quand un peuple commence à se conduire comme du bétail, il ne faut pas qu’il s’étonne d’avoir l’un et l’autre, la tonte et l'abattoir, au prix d’une présidence.

.



47 réactions


  • rogal 12 février 16:18

    Entièrement d’accord sur la politicaille, moins sur la suite parce que l’auteur n’évoque que l’un des problèmes majeurs se posant au pays.


    • gogoRat gogoRat 12 février 18:08

      @rogal

      « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres, n’est pas victime, il est complice » George Orwell.

       Et la complicité c’est plus fort, plus grave qu’une caution implicite (par le seul fait, déjà, de valider le stratagème des légitimations, même par un vote blanc, ou un vote qui se voulait opposé à l’élu final) ; c’est bien plus qu’une simple ’erreur de casting’ : c’est une faute !
       
        ’errare humanum est’ ... ’sed perseverare diabolicum’ !
       ( rappel : .... re-Chirac >> Sarko >> Hollande ... )
       D’accord, la démocratie doit laisser le peuple aller jusqu’au bout de ses erreurs pour permettre à ce peuple, justement, de se rendre compte par lui-même de ces ’erreurs’ et de les corriger.
       (’On n’est correct qu’en corrigeant’ - Joubert)
       
       Mais lorsque la correction devient impossible, et que les donneurs de leçons (de vote) n’incitent la popu-lasse qu’à basculer d’une erreur à l’autre, sans prendre de recul pour éviter plus que seulement la dernière erreur, à peine reconnue ... c’est qu’un vice (de forme ?) s’est incrusté quelque part !

       Il ne s’agit plus aujourd’hui, pour sauver la France, de lui trouver un Sauveur , un incarneur
      ... il s’agit de corriger la fausseté de sa prétendue démocratie !
       Et cela passe par de la technique. La légitimation des décisions de la Chose Publique se fait encore aujourd’hui, à l’heure des technologie numériques accessibles à tous, par un système de scrutin particulier : manifestement, cette technique de légitimation n’est pas (ou plus ?) adaptée, et ne donne pas satisfaction à la grande majorité des Français.
       
       Si le Français étaient vraiment démocrates ils auraient à coeur de réinventer ensemble des cahiers de doléances modernes ....


  • Harry Stotte 12 février 16:23

    « À quel moment les électeurs vont prendre conscience que leur vote est non seulement démocratiquement volé, mais qu’en l’état, il n’a servi et ne servira jamais qu’à proroger un système, qu’on l’appelle 6ème république ou mes genoux ? »


    Quand les « progressistes » comprendront que les peuples ont légitimement droit à la préférence, ou à la priorité, nationale.

    • pirate pirate 12 février 17:41

      @Harry Stotte
      Quand est-ce que les réactionnaires cesseront de vivre dans leur bulle et de penser que le peuple c’est eux ? Eh gros à part me sortir tes éléments de langage comme « progressiste » ou bisounours ou bobo si tu te servais un peu de ta tête cinq secondes vu que le « peuple » j’en fait autant parti que toi gros et que Mouloud, et que Raymond simple flic et qu’apparemment on est pas tous d’accord, même à se demander si on est du même peuple et ça petit ça un nom quand les gens sont plus d’accord entre eux, et c’est pas « peuple » qu’on dit, c’est insurrection, ou guerre civile. Comme tu veux tu choises


    • Harry Stotte 12 février 18:42

      @pirate



      « ...penser que le peuple c’est eux ? »

      Je n’ai jamais pensé cela. J’écris que « les peuples ont légitimement droit à la préférence, ou à la priorité, nationale. »

      J’ajoute, comme tu sembles peiner à comprendre, que dans la plupart des pays du monde, cela se passe ainsi, et que je n’ai jamais entendu dire que les peuples qui en bénéficient, s’en plaignent.

      Et je précise enfin que toi, moi, Mouloud et Raymond simple flic, tout le monde en bénéficiera à la seule condition d’être de nationalité française. Du coup, je ne crois pas que ça justifie de déclencher une insurrection, à plus forte raison de sombrer dans la guerre civile.

    • pirate pirate 12 février 18:53

      @Harry Stotte
      C’est bien ce que je dis, il se flute sa petite histoire et vit dans sa bulle. Alors 1) non tous les pays n’en « bénéficient » pas ni n’en veulent, par exemple le canada qui est très demandeur d’immigration, et 2) il nous emmerde avec sa nationalité française et ses conditions de lepeniste, moi j’ai la double nationalité et je compte la garder, et ça lui plait ou non je m’en cogne ça ne le regarde pas le zozo voilà par exemple un point de contradiction qui pourrait déclencher une guerre civile ou une insurrection, tu vois petit, c’est pas juste ton nombril la vie c’est aussi celle de 60 millions de personnes et ils ne votent pas tous pour la discrimination nationale, désolé.


    • Harry Stotte 12 février 19:02

      @pirate

      « ...par exemple un point de contradiction qui pourrait déclencher une guerre civile ou une insurrection... »

      Ah ouais, ça vaudrait la peine smiley

      En fait, ce que tu cherches, c’est un prétexte pour déclencher les hostilités. T’est sûr que tu tiendras le coup ? 

      Parce que c’est une chose de gueuler au Café du Commerce, ou de se répandre sur le web, c’en est une autre que bien se tenir quand il y a des balles qui sifflent à tes oreilles.

      T’as déjà connu ça, héros ?

    • pirate pirate 12 février 19:08

      @Harry Stotte
      allez mesurer votre zizi avec quelqu’un d’autre ça me fera des vacances.


    • Harry Stotte 12 février 19:12

      @pirate

      « allez mesurer votre zizi avec quelqu’un d’autre... »



      C’est-à-dire qu’il y a Louis Aliot sur BFMtv


      « ...ça me fera des vacances »


      Bonne idée, c’est ce dont tu as manifestement besoin, dans l’instant.

      Bye

  • berry 12 février 16:26

    Et les 3,7 millions de crimes et délits annuels, on en parle ?

    Non, c’est pas des bavures.

    Ah bon, c’est normal alors.

    http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/08/2513571-aveyronnais-employe-assemblee-nationale-sauvagement-agresse-paris.html


    • stef 13 février 12:05

      @berry
      ce fait divers est scandaleux et curieusement on n’en entend pas beaucoup parler bien que la victime soit une personne connue à l’ Assemblée Nationale
      si la personne avait été vous et moi on n’en aurait pas du tout parlé 


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 février 16:30

    Dire que le « peuple » (sic) a les élus qu’il mérite et pour lesquels il a voté, dans une réalité aussi manipulée et pipée que celle que vous décrivez très bien vous-même, revient à reprocher à un enfant d’alcooliques d’avoir un comportement qui encouragent ses parents à boire et qu’il mérite bien les baffes qu’il reçoit !


    Le « peuple » ?
    Qu’est-ce que vous voulez qu’il fasse, le « peuple » ?

    Après tous ce détails croustillants sur les moeurs de plus en plus dépravées des zélus, je m’attendais à un conseil de votre part, à l’ouverture d’une perspective, à une lueur d’espoir, mais rien !

    Parce que vous êtes aussi complice que le « peuple » !
    Votre papier est plaisant, mais stérile : rien ne sert de culpabiliser les victimes. Les principaux coupables et leurs commanditaires continueront à se goberger, et ce ne sera pas la faute de ceux qui n’ont aucun levier à leur disposition. Ou alors la révolution, peut-être ? Avec quelle base, quelle organisation, quelle analyse, quel projet ?

    • pirate pirate 12 février 17:53

      @Jeussey de Sourcesûre
      Dites moi mon vieux, vous avez vu où que j’étais un leader poiitique ? Je décris une situation, j’en suis conscient, mais l’ai déjà dit mille fois ce que je pense de ça, la « solution » : 1) plus de vote du tout, 2)reprise en main par la société civile par référendum et secteur de travail, par exemple la santé aux médecin et pas au comptable et voir comment on travaille mieux en coopération qu’en suivant un voleur et un assassin par procuration et/ou incompétence. Mon second article ici parle d’insurrection maintenant, c’est quel mot que vous comprenez pas ? Par ailleurs je vous fait remarquer que vous comme moi on est concerné par le mot peuple, je ne cherche pas à faire culpabiliser mais à faire prendre conscience. Et le coup de pied au cul répond à l’urgence.


    • vesjem vesjem 12 février 18:03

      @Jeussey de Sourcesûre
      entièrement d’accord avec toi
      le « peuple » sans réel pouvoir (celui des urnes étant pipé par l’oligarchie financière/médiatique), il ne lui reste que la juste info qu’on peut trouver sur le net ;
      nous sommes toutefois à un tournant dans l’information et la prise de conscience de la population, par la révélation, devant nos yeux ébahis, des multiples magouilles, collusions, traquenards de la classe dirigeante ;
      notre info est notre force en, attendant mieux 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 20:50

      @vesjem
      C’est normal que le peuple n’ait plus de pouvoir, les gouvernements n’en n’ont plus, non plus ! Tout se décide ailleurs, à la BCE à Francfort, à la Commission européenne qui a l’initiative des lois, et à Washington pour le FMI et l’OTAN....


      Toutes les décisions économiques sont déjà inscrites dans le marbre des Traités européens. Que vous votiez pour X, Y ou Z, s’ils ne proposent pas en priorité le Frexit, vous aurez la même politique que celle de Sarkozy et de Hollande ....

    • Xenozoid Xenozoid 12 février 20:53

      @Fifi Brind_acier

      car avant les gouvernements donnaient le pouvoir et maintenant
      •  ils font pu

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 20:56

      @pirate
      Ce qui est révolutionnaire et permet aux citoyens de se réapproprier les décisions, c’est de les informer correctement.
      Les médias et la classe politique créent une telle confusion que les gens ne comprennent plus rien à ce qui se passe.
      Alors commençons par le début, et cherchons les bonnes réponses aux bonnes questions.
      Ensuite, les citoyens feront ce qu’ils jugent utile de faire.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 21:14

      @Xenozoid
      Ce que cache le mieux la classe politique (en dehors de leurs indemnités diverses) , c’est qu’ils n’ont plus la main, qu’ils n’ont plus le pouvoir de décision. Ils ne peuvent plus décider dans l’intérêt général en particulier depuis Maastricht, qui a introduit l’euro, l’Union européenne et l’ OTAN dans les Traités européens.


      La monnaie est gérée par la BCE, il leur est interdit de faire des politiques intérieures nationales, ils ne contrôlent plus les mouvements de capitaux, ni les frontières, ni le budget, ni la politique étrangère, ni ce qui se décide à l’ OMC, ni les lois à 80% d’origine européenne, nada, wallou, rien du tout ! 

      Les Français élisent des marionnettes qui appliquent servilement des décisions prises ailleurs, pour la finance et les multinationales. Mais personne, à par l’UPR, n’explique que tout cela est écrit dans les Traités européens... Et même depuis le Traité de Rome qui contenait déjà tous les traités suivants....

      Voici l’analyse du Marché Commun par la CGT, du temps où le PCF n’était pas une groupie de l’Europe...

    • julius 1ER 13 février 12:04

      . Ils ne peuvent plus décider dans l’intérêt général en particulier depuis Maastricht, qui a introduit l’euro, l’Union européenne et l’ OTAN dans les Traités européens

      @Fifi Brind_acier
      toi aussi dans le genre désinformation ... tu excelles !!!

  • fred fred 12 février 16:54

    En effet les Français sont complice..mais le plus triste et de voir qu’ils ne font rien pour mettre ENFIN des gens propres au pouvoir ?


    • Doume65 12 février 18:43

      @fred
      «  ils ne font rien pour mettre ENFIN des gens propres au pouvoir  »
      Quels gens ?


    • fred fred 13 février 09:49

      @Doume65...Si vous n’en connaissez pas, c’est bien triste de poser la question ?


  • JL JL 12 février 18:15

     ’’Valls a joué la partition sarkozyenne pendant tout son mandat ... ’’

     
     Pas seulement à l’intérieur : en proposant la défiscalisation des heures supplémentaires, il a donné du crédit à cette vielle proposition sarkozienne, et par la même occasion, à la droite.
     
     
    Quelqu’un disait : ’’La démocratie, la vraie, c’est gouverner nous-mêmes.’’
     
     Oui, mais il ne s’agit pas seulement le gouvernet l’Etat : il n’y a pas des dirigeants et des dirigés mais des créateurs et producteurs d’un coté, des usagers et consommateurs de l’autre ; et c’est d ans toutes ces relations diverses et variées que ni le marché ni le pouvoir central ne sont ni compétents ni légitimes ni efficaces vis-à-vis de tous les paramètres pertinents - intérêt général, écologie, ... -, que la démocratie doit être imposée.
     
     Aujourd’hui, l’argent s’insinue partout : il faut que ce soit la démocratie qui s’installe partout.
     
     Lors du long processus de construction de l’UE, on nous a parlé du « Principe de subsidiarité » : mais c’était comme si on nous parlait du choix des papiers peints laissé au le locataire dans une maison que le gérant est en train de vendre à un promoteur immobilier ; c’était un marché de dupes, puisque les tenants de la décision en la matière - qui fait quoi ? - étaient corrompus politiquement, au service d’un projet mortifère, à savoir l’inféodation institutionnalisée des pouvoirs politiques nationaux, donc de la démocratie, aux Pouvoirs économique et financier.
     
     Il faut faire du principe de subsidiarité le pilier central de notre future constitution.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 21:38

      @JL
      La Constitution qui s’applique dans tous les pays européens, c’est le TFUE.

      Le Droit communautaire est supérieur au droit des Etats, y compris dans le domaine constitutionnel.

      "(...) La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

      De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

      La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen." (...)


      Mélenchon veut désobéir aux Traités, tout en restant dans la construction européenne, vous allez au devant de conflits majeurs avec les Institutions européennes.
      Conflits que la Grande Bretagne va éviter, en sortant légalement de l’ UE par l’article 50.

      D’autre part, j’ai entendu Mélenchon expliquer qu’il allait demander 100 milliards à la BCE. Bon courage, si vous pensez qu’en désobéissant aux Traités, la BCE va vous prêter 100 milliards ... !

  • UnLorrain 12 février 20:51

    Peuple complice puis deviendra complaisant,aurait du anticiper Orwell.

    Et meme avant Orwell,Agronomie d Octave Mirbeau,il est en compagnie d’un rentier farfelu et tres riche,tres administrateur..a la fin de la nouvelle de Mirbeau Lechat va tabasser tres durement une mendiante qui ramasse du bois mort sur les terres du rentier furieux,lorsque sous les coups la pauvresse invoque les gendarmes,Lechat stoppe net les coups et proposera vingt francs a la femme pauvre,peu apres il dira a Mirbeau : tu as vu la mendiante tout a l’heure,ehh bien c’est une voix de plus pour moi,que veux tu..il faut bien corrompre le peuple.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 21:25

      @UnLorrain
      Peuple complice puis deviendra complaisant...

      PSYWAR la guerre psychologique.
      En somme, ceux qui manient la propagande à longueur de temps pour enfumer les citoyens ne sont responsables de rien, et ceux qui sont manipulés sont responsables de tout...


      C’est un moyen facile pour prendre les gens pour des cons, et éviter de leur expliquer ce que vous savez... Car si vous savez des chose importantes que les citoyens doivent savoir sur le dessous des cartes, et que vous ne le dites pas, le responsable, c’est vous.

    • julius 1ER 13 février 12:02
      En somme, ceux qui manient la propagande à longueur de temps pour enfumer les citoyens ne sont responsables de rien, et ceux qui sont manipulés sont responsables de tout...

      @Fifi Brind_acier

      tu en es le vibrant témoignage FIFI 

      comme disait Karl « la preuve du pudding c’est quand on le mange » 


  • UnLorrain 13 février 09:29

    @ Fifi

    Apres avoir visionner votre lien une citation trouve sur le net m’est revenu,ce serait de Napoleon qui disait,la guerre est une mere,la guerre est un etat naturel...


  • julius 1ER 13 février 11:52

     Et dans la foulée, toute la volaille de l’assemblée aux vieux conseillers liquide à la Alain Minc de chouiner que c’est trop injuste.


    @l’auteur, 

    je proteste, Minc sous-entend que la corruption est importante parcequ’ il estime que les politiciens ne sont pas assez payés et qu’il devraient être payés au niveau des hauts fonctionnaires !!!!!

    je ne partage pas son avis du fait qu’il entérine le côté professionnel à vie des politiciens je suis plus favorable au jour d’aujourdhui aux thèses de certains Parti Pirate (dont vous usurpez le terme soit dit en passant)

    qui prône par exemple le côté tirage au sort des citoyens pour accomplir les missions politiques afin d’éviter cet entre-soi et connivences dont nous faisons les frais mais surtout éviter cette fossilisation du personnel politique dont Fillon est le vibrant exemple (un internaute avait publié sur un autre forum les états de service à l’Assemblé et au Sénat du dit Fillon en terme de productions de Lois et autres initiatives qui frisaient le néant .... 

    ce type est juste un pantoufleur qui profite de la bêtise des électeurs qui ne sont pas assez exigeants vis à vis de ce personnel politique qu’ils payent malgré tout 
    grâce à leurs impôts aussi s’abstenir n’apporte rien car ces gens continueront à être grassement rémunérés et ne demandent qu’une chose .... 

    que rien ne change !!!!!!!!!!!

    • velosolex velosolex 14 février 14:15

      @julius 1ER
      « Je proteste, Minc sous-entend que la corruption est importante parce qu’ il estime que les politiciens ne sont pas assez payés et qu’il devraient être payés au niveau des hauts fonctionnaires !!!!! »

      Ce type est un imbécile ; il ne connait rien aux mesures de contenances. Sans parler de Carlos Goshn toujours amateur de parachute doré, à croire que ce type est un staphylocoque du même nom, c’est maintenant le salaire des footeux qui sert d’étalon mètre. On devrait remplacer celui du pavillon de Breteuil par le gisant d’un footballeur. Mais croyez vous que ces types pourris de fric sont à l’abri de la corruption ? Le plus payé d’entre tous, messi, a des ennuis pour évasion fiscale. Et Benzema avec sa sextape est obligé d’arrondir ses fins de mois. Ne parlons par des joueurs de hand qui sont obligés d’envoyez leurs nanas jouer leur défaite télécommandée pour se payer un p’tit voyage ?.....
      Je vous l’dis, l’argent rend raide dingue, ridicule et obscène...Le syndrome de la grande bouffe....J’avais déjà repéré dans la cour de récré que ceux qui arrivaient à chipper toutes les billes perdaient rapidement la tête et devenaient ridicules. 
      Comparez donc le roi Midas et Diogène. ...Y pas photo ! Le problème, c’est que les Diogène, qui sont arrivés à la sagesse, et au dépouillement, se foutent du pouvoir, contrairement aux vautours. Une insulte à ces nobles oiseaux qui ne peuvent croquer plus que leur estomac contient ! 
      Tout est là : La vraie révolution se fera en donnant une limite de consommation et de salaire, et de tout retour sur intérêt. Seule la mort pour le moment nous égalise, il faudrait prévoir d’autres mécanismes avant le grand coup de faux, pour raccourcir et nous mettre au même niveau les uns les autres, et par ce fait, ramener les vrais inspirés, qui ne verraient pas avantages secondaires se greffer à leur missions. 

  • Jean-Marc B 13 février 12:10

    Ça bouge !
     il y a un rassemblement prévu dimanche 19 février à Paris contre la corruption des élus.
    La Roumanie a donné l’exemple . Il y a des mouvements qui peuvent être efficaces.


    • arthes arthes 13 février 13:32

      @Jean-Marc B

      Tiens...Avec cagoules et barres de fer qui vont s inviter a la fete bien sur.

      Alorsss, la question est : Qui donc est l organisateur, « recuperateur d emotions » de ce mouvement qui ne servira a rien qu a foutre un peu plus la merde ?

    • microf 13 février 13:38

      @Jean-Marc B
      Très très bonne initiative la manifestation contre la corruption des élus, les Roumains ont donnés l´exemple, le peuple Francais doit suivre, pas seulement á Paris, mais dans toute la France, il faut donner un signal á cette classe politique qui tont les Francais depuis des décénnies.

      Pour ce qui est de l´article, l´auteur a raison, car voila qu´élections après élections, la situation ne fait qu´empirer, ce peuple doit se poser des questions s´il n´est pas complice, et prendre enfin la situation en mains comme on dit.
      Le peuple Francais n´est quand même pas une quelconque tribue primitive du fin fond de la forêt Africaine ou d´ailleurs, je pense, mais un peuple qui sait lire et écrire, cela veut dire, qui réfléchi.

      Quant á moi, je l´ai toujours écris dans mes commentaires depuis 2002, il faut une Révolution en France qui va balayer l´actuelle classe politique.
      Après cette Révolution, émergera une nouvelle classe politique qui va enfin remettre la France sur la bonne voie, sans cela, la France prendra toujours les mêmes et recommencera, avec les conséquences que cela comportera, á savoir, la descente de plus en plus dans le fond.
       
      Les conditions de cette élections seront l´élection du candidat du Front National, voici le scénario.
      Au lendemain de l´élection du candidat du FN, commenceront les soulèvements en France, d´abord entre Francais de souches, et entre Francais de souches et les étrangers.
      La Communauté Internationale qui« aime le FN », sanctionne la France, ce qui s´est passé envers l´ Autriche comme sanctions dans les années 2000 lorsqu´il y a eu une coalition Droite -Extrême-Droite sera de la rigolade.
      D´abord les Africains rompent les Relations avec la France, plus de Francafrique la « vache á lait de la France ».
      Plus de Franc CFA qui est imprimé en France á Chamalière et est géré par le Trésor Francais, Franc CFA qui plombe les économies des pays d´Afrique.
      Plus de bases militaires Francaises dans le monde. Les Départements et autres Territoires d´Outre Mers Francais quittent cette union imposée de force par la France, et chacun rentre chez lui.
      La France aura deux options soit elle accepte cette situation, soit elle fait comme d´habitude et envoie ses armées mater ces pays.
      Et lá alors, la nouvelle Communauté Internationale qui est entrain de se former, envoie ses armées bouder la France hors de l´Afrique et autres Départements et Territoires d´Outre-Mers.
      Le Président Poutine le défenseur des faibles, a lancé ce message en décembre 2016 lors de son Discours á l´encontre des Occidentaux « les adeptes de la force brute », qu´il n´acceptera plus que le monde soit géré par la violence.

      Alors que fait la France, elle accepte cette nouvelle donne, et la nouvelle classe politique issue de cette Révolution fait le ménage, crée un nouveau Gouvernement et fait entrer enfin la France dans le concert des Nations civilisées qui n´interviennent plus dans les affaires des autres pays, ne va plus détruire les pays qui ne lui ont rien faits, ne va plus occuper d´autres pays, ne va plus piller d´autres pays, etc, etc, etc.
      La France signe des Accords de Coopérations basés sur l´équité et la confiance mutuelle, et non plus sur et par la force comme c´est les cas en ce moment bref, la France entre dans le concert des Nations civilisées.
      Et alors les Francais se remettent au travail pour contruire leur pays, moins d´immigrés car ils seront rentrés chez eux construire leurs pays, et chacun les anciens immigrés et les Francais, est content.
      Ceci n´est qu´un scénario qui pourrait être possible si et seulement si les Francais prennent les choses en mains, autres scénarios, ne fera que plonger la France dans une « décadence de plus en plus avancée » comme l´a su bien le dire une Francaise.

      J´attends les réactions et commentaires á ce scénario.


    • Jean-Marc B 13 février 14:36

      @arthes

      Votre intervention ne m’étonne pas. Vous persistez à soutenir Fillon. Un mouvement de manifestations anti corruption serait le coup de grâce pour votre prédateur préféré.
      Vous faîtes peser la menace des « casseurs ». Evidemment ce serait le meilleur moyen de discréditer une manifestation aux yeux des gens qui sont dupes des manoeuvres des organisateurs de ce genre d’actions. Certains partis politiques ont amassé suffisamment d’argent pour payer des « petites frappes » . ils tentent ainsi de s’opposer à des rassemblements légitimes, pacifistes et citoyens qui ne font que réclamer justice.


    • arthes arthes 13 février 14:59

      @Jean-Marc B

      Il y a deux aspects : 

      Je pense en effet qu il y a une reelle velleite a enfoncer le clou histoire de faire tomber Fillon, MAIS, ce serait n importe quel autre que lui avec des casseroles, entendre par la un qui ne serait pas mon choix , et meme qui me setait insupportable, je n irais pas a cette manifestation, parce que je reste persuadee qu il y a manipulation pour instrumentaliser l indignation et le ras le bol, et focaliser les esprits vers une cible.

      Faire tomber Pierre, Paul ou Tartempion ne changera rien a la corruption et la gabegie , rien a tout ce qui ne va pas et qui nous est cache, rien au fait qu en faire tomber un laissera la place a un autre qui nous la mettra possiblement encore plus bien profond...

      C est que je suis quand meme curieuse de savoir qui organise...Une ONG humanitaire ? Soros ? EELV ?...






  • arthes arthes 13 février 12:32

    Oui bon...Cet article enfonce les portes ouvertes quant il ne passe pas a la caricature (la haine des des rouges et des bruns) et surtout il n apporte rien de nouveau.

    On est dans la merde, on (nous le peuple) a provoque ce qui nous arrive depuis des decennies (c est tout simplement la loi du karma) les pretendants au trone ne feront pas de miracles que nous n attendons d ailleurs pas en restant lucides , et on en voit pas la fin.
    Reste l espoir (dans la boite de Pandore) que les maux qui nous accableront encore permettront une prise de conscience salubre et salutaire, meme si celle ci doit s operer sur les restes d un pays ravage...C est pas la Syrie non plus hein.



    • microf 13 février 13:40

      @arthes
      Entièrement d´accord avec vous, j´espère que vous lirez mon commentaire qui va presque dans votre sens.


    • arthes arthes 13 février 15:17

      @microf

       smiley J ai lu...En quelques mots, OUI , le seul vote revolutionnaire qui fera bouger en secouant serieux le cocotier c est FN.
      Ensuite ...La suite...Ben va falloir s accrocher, la, je reste en France par esprit citoyen et de solidarite nationale...En plus Marine elle est appreciee en Russie, Poutine nous enverra des chars pour mater la rebellion et nous aider a pacifier le pays (nan, je decoooooonne) , mais bon, le scenar Marine presidente me plait.

      Faute de Fillon ...J opte pour la revolution .

    • pirate pirate 13 février 15:33

      @arthes

      La révolution est une idée bourgeoise, Marine Le Pen est une bourgeoise qui veille aux intérêts de sa classe en s’adressant au cerveau reptilien du petit bourgeois. Je vous souhaite donc une bonne soumission. smiley


    • pirate pirate 13 février 15:39

      @arthes
      A propos de porte ouverte : « c’est pas la Syrie non plus » ... oui c’est ce qu’on dû se dirent les syriens avant les hostilités c’est pas le Kosovo non plus, le Liban, rayez la mention inutile. Je n’ai aucune haine pour les idiots, je leur dit juste qu’ils sont idiots, c’est un constat et je n’y met aucune passion. D’ailleurs je ne vois aucun mal à avoir la haine des fascistes, de quel bord qu’ils soient, ça me semble même plutôt un signe de bonne santé mentale.


    • arthes arthes 13 février 16:11

      @pirate


      Ca en fait des courants d air hein ?

      Cela dit, en traitant vos semblables d idiots a l envolee vous etes dans les valeurs de jugements qui vous sont donc personnelles, vous vous regardez le nombril et vous excluez du lot d idiots ce qui n est pas tres fraternel...
      Ensuite qui sont les idiots et les fascistes ? Nous avons tous une idee la dessus, tous une opinion, , c est variable non pas pour la definition du terme mais envers qui on l applique , c est pas si simple.

      La haine, c est une depense d energie inutile d autant que ceux que vous haissez s en foutent eperdument, et l energie c est precieux.

    • pirate pirate 13 février 17:31

      @arthes
      arrêtez un peu avec votre relativisme à deux balles et votre petite flute révisionniste, les fascistes se nomment d’eux même et le revendiquent, les lepeniste adore fluter par exemple et relativiser de face pendant que dans le dos ça éructe son fascisme à toute occasion, les soral, Dieudonnet et leur suiveurs, cette France croupissante qui a élu Robert Ménard et rêve de ratonnade, ce prolétariat qui rêve de tête coupée au nom de l’égalité des jambes. Stop avec le consensus mou des foireux du noyage de poisson, ce ne sont certainement pas mes semblables, et ce n’est pas une vue de l’esprit, ce sont des idiots, mais on ne va pas demander à Jojo-on-est-tous-un-peu-facho quelque part de se rendre compte, ça serait trop con qu’il abandonne le mode faux cul. Merci pour mon énergie mais d’une je n’en manque pas de deux ce n’est pas inutile, pour combattre ceux qui précisément veulent rester dans l’ombre, faire semblant pour la façade, et me haïssent avec égalité, qu’il cherche à réduire un discours à du détail ou qu’ils m’insultent c’est du kif, ça sent la même vieille rancoeur et j’en suis bien aise. smiley


    • Ouam Ouam 13 février 23:47

      @pirate :
      « Je n’ai aucune haine pour les idiots, je leur dit juste qu’ils sont idiots,... »
      Venant de toi c’est plus que rassurant alors...., veuillez biffer la mention inutile :
      Wouiii, oui oh whouiii :
      Nannhhh, bah :
       smiley
       
      Boncépatoucah j’ai à faire.... bien rigolé comme d’ab, juste pour ceci, gracias.


    • pirate pirate 14 février 00:53

      @Ouam
      la prochaine fois essayez le français comme ça vous ne serez plus seul à rire de vos propres saillies.


  • Jao Aliber 13 février 13:46

    Tout problème qui touche à la propriété privée des moyens de production(ou grave problème économique) ne peut être résolu par le suffrage universel mais uniquement par la violence, uniquement par l’insurrection armée.La guerre civile de sécession américaine, la Révolution française, l’Europe de l’Ouest entre 1914 et 1945(le suffrage universel a mis le fascisme au pouvoir en Allemagne et en Italie et c’est uniquement par la violence que la paisible UE actuelle a vu le jour), etc. sont des exemples pertinents.


    Il faut du temps pour que les gens le comprennent mais ils finiront par comprendre.Le temps que le chômage fasse son oeuvre révolutionnaire.

    Cependant le suffrage universel et la révolution sont complémentaires : la révolution permet de changer radicalement la base économique d’un Etat et le suffrage universel permet l’évolution normal d’un Etat une fois sa base révolutionnée.

    Il y a beaucoup d’exemples : après le renversement violent des Etats confédérés américains(1861-1865) par les républicains américains, le suffrage universel a permis d’ ellir de nouveaux dirigeants jusqu’à nos jours ; Ukraine 2014 : Coup d’Etat pro-occidental renversant un président élu démocratiquement pour ensuite organiser de nouvelles élections ; Egypte 2012 : Coup d’Etat pro-américain renversant un président élu démocratiquement pour ensuite organiser de nouvelles élections ; Turquie 2016 : tentative de coup d’Etat pro-occidental contre un président élu démocratiquement pour rétablir...la démocratie ; à l’instant Roumanie : manifestation pour la démission d’un président élu démocratiquement accusé de corruption,etc.









  • lermontov lermontov 13 février 23:47

    Non la Plaine mais Aulnay.


  • velosolex velosolex 14 février 13:39

    Bon coup de gueule. ;..Plus que des différence de grey, comme disait l’autre avec son vibromasseur. Comment Fillon le grand sourcilleux s’est il fait avoir la main dans le pot de confitures ? ;. Faut il en rire ou en pleurer ? Surement en rire ! Ne pas devenir trop cynique cependant. Le paysage est pollué par ces grands prédateurs qui à force de mépriser les autres, ont une telle expérience psychotique de la vie qu’ils finissent par se cogner aux murs, surpris que ceux ci ne s’ouvrent pas devant eux....

    C’est la genèse de la révolution française : En 89 les nobles eux aussi ne sont pas contents : C’est qu’ils n’ont plus de subventions pour leurs frais de perruques....Non seulement ils perdront leurs perruques, mais la tête au dessus......Un incident est parfois constitutionnel des grands bouleversement géologiques. C’est ce qu’on appelle la théorie du chaos....
    Dieu merci il y a eut le fait Pénélope. Le nain jaune avait réussi à mentir presque jusqu’à la fin de la partie. Il est tombé sur sa « case Sofitel ».Le peuple est scandalisé mais rigole. C’est du Zola. Nous sommes dans la curée. Et cet imbécile qui s’enferre, qui court avec aux pieds sa batterie de casseroles. 
    C’est le coup de matraque télescopique. On en est électrisé. 





Réagir