jeudi 11 mai - par roman_garev

L’avenir de l’islam en Europe occidentale

Par le Saker – Le 5 avril 2017 – Source The Saker

Avec les élections présidentielles en France, le thème de l’islam en Europe est revenu au centre du discours politique. Ce n’est pas nouveau : nous l’avons aussi vu au Royaume-Uni, en Hollande, en Autriche et même en Suisse, où les communautés musulmanes ont été interdites – par un référendum populaire – de construire des minarets (même si seulement quatre minarets existaient en Suisse avant ce référendum). Les tensions entre musulmans et non-musulmans sont clairement en augmentation, non seulement en raison de sentiments plus ou moins racistes ou anti-immigrés au sein de la population, mais aussi à cause du comportement souvent épouvantable de certains réfugiés issus de pays musulmans (agressions, viols, hooliganisme) et même de certaines communautés musulmanes en Europe (promotion du terrorisme, tentatives d’imposer la charia). Avant que la situation ne s’améliore (en supposant que ce soit le cas), elle va très probablement aller de pire en pire.

Donc quelles sont les options ici ?

Premièrement, approuvons les sages paroles d’Otto von Bismark selon lesquelles « la politique est l’art du possible ». Les Européens qui pensent qu’il suffira d’expulser tous les musulmans d’Europe ou d’en éliminer l’islam d’une manière ou d’une autre se trompent. De même, les (assez rares) musulmans qui veulent créer une sorte de Califat en Europe se trompent aussi. En fait, tous ceux qui proposent des « solutions » simples et directes à la crise actuelle seraient bien inspirés d’étudier un peu la dialectique hégélienne pour comprendre que l’issue de la crise ne sera pas le retour à un statu quo ante ou la création d’une réalité totalement nouvelle.

Deuxièmement, je soutiens que ni les immigrants musulmans ni l’islam lui-même ne quitteront jamais l’Europe : qu’on le veuille ou non, ils sont ici pour rester. Pourquoi ? Tout simplement parce que si certains groupes, comme les migrants illégaux, peuvent être expulsés d’un pays ou même du continent européen, d’autres, comme les musulmans de nationalités européennes ou les locaux/natifs convertis à l’islam ne sont pas expulsables : c’est impossible légalement et c’est impossible pratiquement (expulser où ? comment ?). J’ai personnellement travaillé dans des centres de réfugiés en Suisse (en tant que traducteur et interprète) et j’ai travaillé comme analyste pour l’état-major général suisse, où le problème des réfugiés était souvent primordial, et je peux vous assurer que quelqu’un qui sait vraiment comment le système fonctionne réalise aussi pleinement que la plupart de ces immigrants sont là pour rester, même les pseudo réfugiés politiques qui sont, en réalité, des migrants économiques et pas du tout des réfugiés politiques (à peu près 99% des soi-disant « réfugiés politiques »). Au mieux, l’Union européenne pourrait, en théorie et avec un immense effort, fermer ses frontières aux futurs immigrants. Peu probable, mais au moins possible. Mais les expulsions massives ne sont tout simplement pas une option.

Troisièmement, les musulmans qui sont déjà en Europe graviront inévitablement l’échelle sociale même s’ils sont tout en bas pour le moment. Beaucoup d’entre eux sont jeunes, beaucoup ont souffert de difficultés que la plupart des Européens ne pourraient jamais surmonter. Leurs liens familiaux, tribaux, ethniques et religieux sont beaucoup plus solides que ceux qu’on peut observer dans la famille « nucléaire » moderne de la plupart des Européens. Enfin, et ce n’est pas le moindre, leur motivation sociale est beaucoup plus forte que celle qu’on trouve dans les cercles européens « établis ». Donc même si la génération actuelle est faiblement instruite et pas intégrée dans la société européenne, la suivante le sera. Je l’ai vu avec beaucoup d’autres migrants économiques comme les Italiens ou les Albanais. Donc lorsque vous voyez une femme irakienne balayer les étages de votre hôpital local, souvenez-vous en, dans dix ans ou à peu près, sa fille travaillera probablement dans le même hôpital, mais comme médecin. En d’autres termes, la puissance sociale de la communauté musulmane augmentera inévitablement.

Cela signifie-t-il que l’UE deviendra un territoire occupé par ISIS où toutes les femmes finiront par porter des burqas et/ou seront violées, tous les hommes forcés à se convertir à l’islam ou assassinés, que des marchés aux esclaves fleuriront dans tout le pays, que la loi de la charia sera imposée à tout le monde et que les homosexuels seront lapidés à mort ?

Bien sûr que non ! C’est une caricature stupide de l’islam, créée et promue par le 1% d’Anglosionistes qui dirigent l’Empire et qui tentent de créer artificiellement un choc des civilisations qui leur permettrait de rester au pouvoir et de continuer à tirer les ficelles en coulisses.

D’une part, les musulmans resteront une assez petite minorité en Europe dans un avenir prévisible. Mais, plus important, le type d’« islam-ISIS-hollywoodien » que j’ai décrit dans le paragraphe ci-dessus n’est pas du tout le genre d’islam dans lequel la plupart des musulmans veulent vivre. En fait, nombre d’entre eux ont fui leur pays précisément pour éviter de vivre dans un « Califat » takfiri.

Vous pourriez m’interroger sur ces fous wahhabites qui ont déjà assassiné de nombreux Européens les cris de « Allahou Akbar » aux lèvres. Ne sont-ils pas d’authentiques adeptes d’ISIS ? Eh bien, c’est une question compliquée. Par exemple, avez-vous remarqué que l’immense majorité des soi-disant cinglés « islamiques » ont des liens solides avec les services de sécurité européens ? Que certains d’entre eux s’étaient même rendus en Israël ? Cela ne vous semble-t-il pas étrange que leurs attaques paraissent parfois planifiées pour coïncider avec des événements politiques importants en Europe ? Pourrait-il y avoir eu une véritable attaque d’ISIS en Europe ? Je suis certain que la plupart d’entre elles étaient des attentats sous fausse bannière dans le style Gladio, exécutées par les services spéciaux européens ou américains.

Je vous accorde volontiers qu’il y a de véritables et dangereux types d’al-Qaïda/ISIS en Europe en ce moment. Oui, ils représentent un risque réel. Mais contrairement à la plupart des réfugiés, ces types violent les lois européennes et il est possible d’entreprendre des actions juridiques contre eux. En théorie, l’Europe pourrait même réintroduire la peine de mort pour terrorisme ou même pour apologie du terrorisme. Je sais, cela ne devrait pas se passer bientôt, mais l’important est que cela dépendra d’une décision politique, de la volonté politique des Européens. Pas pour des expulsions massives qui sont impossibles, indépendamment de toute décision ou volonté politique.

Pourrait-il y avoir une insurrection ou même une guerre civile en Europe ? Oui, mais seulement tant que les gouvernements au pouvoir ont intérêt à en laisser une se produire ou à la créer. Dès que les autorités nationales donneront le feu vert aux forces de sécurité et à l’armée pour intervenir et réprimer l’insurrection, ça sera la « fin de la partie » pour les types d’al-Qaïda.

Donc tandis que l’islam en soi ou les musulmans en général ne sont pas expulsables d’Europe, les pays européens seront en mesure de faire face à la situation sécuritaire à condition qu’il y ait la volonté politique de le faire.

En ce moment, la classe politique européenne est divisée en deux camps politiques également dans l’erreur :

  • Ceux qui pensent que toute critique aux musulmans est « islamophobe » ;
  • Ceux qui pensent que tous les musulmans et l’islam sont mauvais, mauvais, mauvais.

Ce sont des positions très primitives et fondamentalement erronées. Plus important, ces deux croyances ne permettent pas d’atteindre quoi que ce soit. Pour l’instant, beaucoup d’Européens et d’Américains semblent figés dans ce faux choix, mais peut importe combien de temps cela prendra, la réalité finira par les rattraper et ils réaliseront qu’il n’y a pas quelque chose comme un seul « islam » ou une seule sorte de « musulman ». La vérité est que le monde de l’islam est extrêmement divers et que tous les ingrédients nécessaires pour une défaite totale des takfiris (que ce soit ceux d’al-Qaïda, ISIS, al-Nusra ou autre) peuvent être trouvés dans l’islam. Permettez-moi d’illustrer mon point de vue en faisant une comparaison simple entre la Russie et l’Union européenne.

Contrairement à l’UE, la Russie a un seul gouvernement central, et un gouvernement fort en la matière. Les services de renseignement et de sécurité russes sont parmi les meilleurs sur la planète, tout comme l’armée russe. La Russie ne souffre pas de la maladie du politiquement correct : il est tout à fait acceptable en Russie de dénoncer le terrorisme islamique dans les termes les plus rudes possibles. En fait, Poutine a même fait une déclaration fameuse sur « buter les terroristes jusque dans les toilettes si nécessaire » et les Russes ont fait exactement cela : ils ont tué chaque chef tchétchène wahhabite et, loin de le nier, ils l’ont fièrement proclamé. La différence essentielle avec l’Union européenne est que Poutine et la population russe avaient la volonté politique de mettre fin à l’insurrection en Tchétchénie même si cela signifiait transformer toute la Tchétchénie en un tas de décombres fumants.

Pourtant, en même temps, Poutine a fait d’immenses efforts pour soutenir la communauté musulmane en Russie. Non seulement il a construit une mosquée immense (et superbe) à Moscou, mais il s’est lancé dans un programme important pour soutenir la croissance de l’islam traditionnel en Russie (exactement comme il l’a fait avec l’Église orthodoxe). Quant à la Tchétchénie, Poutine a fait de Ramzan Kadyrov quelque chose comme un « fils politique » et a donné une très large autonomie aux Tchétchènes, en particulier en matière de religion. Donc Poutine est-il anti-musulman ou pro-musulman ? Ni l’un ni l’autre. Poutine comprend une chose simple qui, jusqu’à présent, échappe totalement aux politiciens occidentaux : les Russes sont très bons pour tuer des takfiris, mais seuls les musulmans peuvent tuer le takfirisme.

La menace n’a jamais été l’islam. La menace est le takfirisme [pour le français : kufr, NdT]. Voici comment Wikipedia définit le concept de « Takfir » : Dans la loi islamique, takfir ou takfeer se réfère à la pratique de l’excommunication, où un musulman déclare un autre musulman comme kafir (non croyant). Relisez cela soigneusement, s’il vous plaît. La pratique consistant à déclarer non croyant « un autre musulman ». Un autre musulman.

Donc la caractéristique principale des Takfiris est qu’ils croient que tous ceux qui ne suivent pas leur version de l’islam ne sont même pas des musulmans. Que pensez-vous que cela fait naître comme sentiments chez ces autres musulmans à propos des Takfiris ? En fait, il n’y a rien de mal, théologiquement parlant, dans la notion de « takfir », tout comme il n’y a rien de mal dans la notion d’« excommunication » ou, en l’occurrence, d’ « anathème » ou d’ « hérétique ». Ce sont des catégories qui, utilisées à bon escient, sont indispensables pour certains types d’arguments théologiques spécifiques. Cependant, exactement comme « excommunier », « anathème » ou « hérétique » peuvent être utilisés par certains comme des insultes, des calomnies ou même des appels au meurtre, le « takfirisme » est en premier lieu une mentalité. En fait, seules des idées peuvent vaincre d’autres idées. Les Russes le savent.

Il existe plusieurs vidéos sur YouTube (malheureusement en russe) qui montrent le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov arrivant sur le lieu d’une bataille avec des extrémistes tchétchènes et engageant les terroristes dans un débat théologique à propos de l’islam. Au lieu de seulement ordonner à ses troupes de tous les tuer, il les met au défi en leur demandant : « Alors vous pensez que vous êtes musulmans et pas nous ? » ou « Comment notre société n’est-elle pas islamique ? ». Et sa favorite : « Si vous pouvez trouver une seulement citation du Coran me prouvant que ce que je fais n’est pas musulman, alors je cesserai immédiatement de le faire. » Cela ne marche pas toujours. Certains refusent de se rendre et ils sont inévitablement tués (il n’y a aucune tolérance pour les Takfiris en Tchétchénie). Mais cela marche souvent. Les terroristes déposent leurs armes, sortent et, au lieu d’être maltraités, emprisonnés ou tout simplement tués, ils sont envoyés dans des prisons spéciales où des prédicateurs musulmans viennent et passent de longues heures à leur dispenser un enseignement sur le véritable islam. Et assez souvent, lorsque ces jeunes hommes sortent, ils deviennent volontaires pour les forces de sécurité tchétchènes !

(La mosquée Cœur de Tchétchénie à Grozny.)

Maintenant, je vous pose la question : un chrétien orthodoxe ou un agnostique pourrait-il atteindre le même résultat ? Jamais, évidemment. Donc c’est pourquoi les forces de sécurité non musulmanes, tout en étant présentes en permanence en Tchétchénie et autour, sont toujours maintenues dans un rôle de réserve et de soutien. Il y a toujours de puissantes forces russes en état d’alerte élevé prêtes à intervenir si la situation devenait subitement hors de contrôle, mais actuellement, la véritable bataille ne se mène pas avec des fusils, mais avec des idées, et comme Poutine l’a dit à maintes reprises, seul le véritable islam traditionnel peut vaincre le takfirisme.

À l’heure actuelle, la plupart des politiciens occidentaux ne le comprennent tout simplement pas. Ou, s’ils le comprennent, ils n’osent pas le dire. Mais tôt ou tard les Européens devront en venir à cette conclusion absolument inévitable. Lorsque cela arrivera, ils réaliseront enfin que l’islam et les musulmans pratiquants ne sont jamais l’ennemi. L’ennemi est une assez petite secte de fous para-islamiques qui trouve son origine au XIIIe siècle et qui est restée principalement aux marges du monde islamique jusqu’à ce que la Maison des Saoud d’abord, puis plus tard la CIA américaine, lui donnent un immense élan. Aujourd’hui, les Takfiris sont toujours l’instrument de l’Empire anglosioniste, ils sont la maladie infectieuse qui se déchaîne contre tout pays osant rejeter la domination de l’Empire. En outre, les Takfiris sont d’abord et avant tout une menace pour toutes les autres variantes de l’islam, qu’elles soient chiites ou sunnites.

Pour conclure – une image magnifique et un symbole.

Elle montre le « Kremlin » (la forteresse russe traditionnelle) dans la ville de Kazan. Remarquez-vous comment les églises orthodoxes et la mosquée se marient superbement ?

Voici une autre photo de cette vue superbe :

N’est-ce pas serein et paisible ?

Maintenant, jetez un coup d’œil sur l’histoire de Kazan, s’il vous plaît, telle qu’elle est présentée dans Wikipédia. Kazan était une ville où chrétiens et musulmans se sont violemment persécutés les uns les autres, les deux camps pratiquant des conversions forcées et s’adonnant à des massacres de grande envergure. Ces derniers temps, à la suite de l’effondrement de l’Union soviétique, les choses sont allées de nouveau assez mal, il y avait un mouvement séparatiste local, bref mais bruyant. Puis les têtes froides l’ont emporté. Mais le fait est que l’histoire de Kazan n’est guère idyllique et que beaucoup de sang innocent y a été versé. Ce qu’il faut retenir ici est qu’après des siècles de guerre, les musulmans et les chrétiens orthodoxes ont appris à coexister en paix et même à créer quelque chose de vraiment beau, comme ce Kremlin, ensemble. Ce n’aurait pas été possible avec les Takfiris, les monstres haineux et insensés qui ont tiré fierté de la destruction de la superbe ville syrienne de Palmyre. Pour eux, il n’y a rien de beau dans la photo ci-dessus, c’est un blasphème. S’il devaient prendre le pouvoir à Kazan, ils détruiraient tout cela, y compris la mosquée.

La leçon ici est simple : d’abord, les anciens ennemis deviennent parfois des amis et des alliés et, ensuite, les églises et la mosquée du Kremlin de Kazan se protègent les unes les autres et rendent ce Kremlin beaucoup plus fort que si un seul des deux bâtiments était érigé dans ses murs.

Les mosquées sont là pour rester en Europe aussi. Les myopes qui ne connaissent pas l’Histoire verront cela comme la fin de leur civilisation et ce sont eux qui, sans même le comprendre, retarderont inutilement la défaite finale du takfirisme en Europe et ailleurs. Ceux qui comprennent la dynamique réelle en cours verront quelque chose de très différent : une chance de renaissance et une occasion fantastique pour écraser vraiment le takfirisme à la fois au pays et à l’étranger.

À l’heure actuelle, la Russie de Poutine est l’exemple de « comment faire ». Mais l’Occident est trop occupé à diaboliser tout ce qui est « Poutine » et à soutenir tout ce qui est russophobe, comme les nazis en Ukraine, pour suivre cet exemple. Mais peut-être qu’une nouvelle génération de politiciens européens le fera.

The Saker

L’article original est paru sur Unz Review

Traduit par Diane, vérifié par Julie, relu par M pour le Saker francophone



84 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 11 mai 12:15

    Pas besoin de microlax, ça va s’évacuer tout seul !


  • Louve de France Louve de France 11 mai 12:22

    Sous nos rois, avant que la république ne naquit, la présence minimale, voire résiduelle, des musulmans était extrêmement mal perçue. Le pouvoir politique ne voyait pas non plus d’un bon œil la présence des diplomates et des commerçants musulmans installés temporairement en France. 


    Mais ça, c’était avant que les loges parisiennes de la république ne soient infiltrées de gauchistes franc-maçons. 

    L’islamisation est le revers du mondialisme.L’invasion migratoire fait partie des plans de l’hyper-capitalisme global et de ses prêtres du Veau d’Or ! 

    • OMAR 11 mai 20:53

      Omar9

      @Louve des Carpates

      Oh mais c’est bien sûr.
      Sauf que ce sont surtout les innocents juifs que les rois de France n’en voulaient pas du tout.
      Et ce, surtout à partir du le XIIIe siècle qui se caractérisera par une rhétorique plus ferme et anti-juive des élites et la création et l’’imposition de la rouelle, ancêtre de l’étoile juive portée plus tard.
      De pus, vous éludez le Catholicisme et son inquisition envers toutes les autres religions y compris le Protestantisme, et les guerres de religions, massacres et désolations qui y découlèrent, surtout à partir du 15eme siècle
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_des_guerres_de_Religion_en_France
      Apparemment, vous n’avez nullement profité ou bénéficié de ces richesses que la République a apportées aux citoyens français:la culture et l’histoire, entre autres...
      A moins que pour vous, l’école, c’est juste les logorrhées anti-Islam....


    • popov 12 mai 16:15

      @OMAR


      Et vous Omar, avez-vous étudié les guerres que se sont livrées les différentes branches de l’islam depuis le VIIe siècle ? Vous feriez bien, cela vous aiderait à comprendre celle qui se prépare entre le chiisme et le sunnisme.

  • Louve de France Louve de France 11 mai 12:25
    La proportion croissante de populations musulmane sur le territoire français rend l’assimilation de plus en plus difficile et favorise l’émergence d’une contre-société aux modes de vie radicalement étrangers à nos traditions françaises . 

    Une sécession s’imposera. A minima. La cohabitation s’est toujours mal terminée entre musulmans et chrétiens. Les exemples historiques sont nombreux. 

    • baleti baleti 12 mai 00:43

      @Louve de France

      «  ». La cohabitation s’est toujours mal terminée entre musulmans et chrétiens. Les exemples historiques sont nombreux. «  »

      De nos jours, c’est avec les athées, que les musulmans doivent cohabité, et a vrai dire c’est beaucoup plus simple.


  • Louve de France Louve de France 11 mai 12:51

    En tout cas, les musulmans se tiennent à carreau en Russie ! La bas, ils sont de vrais patriotes et respectent l’héritage Russe. Mais il ne faudrait pas non plus trop idéaliser tout cela, les attentats en Russie sont le fait d’islamistes. 



    Cependant, les musulmans de Russie n’ont rien a voir avec les musulmans en France. Des milliers, pour ne pas dire un million, sont prêts a en découdre avec nous, et ils ne s’en cachent pas. 

    Tout ça va mal finir...

    • Sozenz 11 mai 12:59

      @Louve de France
      Toujours au dépend de ceux qui veulent juste se trouver dans un endroit tranquille .
      entre la poignée de tarés de lobbies et de fanatiques ....

      Faut vraiment que tout le monde comprenne que c est vraiment cette poignée qui fichent vraiment la M .
      Si au départ on faisait fermer la claque M de cette minorité . que ce soit dans les quartiers jusqu’ au haute spère je sui_s convaincu que l on pourrait vraiment vivre tranquillou .. même s’ il ne faut pas se le cacher , nous avons tous une tare . mais ce serait gérable et vivable .
      m’enfin ....
      .


    • Remosra 11 mai 13:05

      @Louve de France

      On sent que vous avez votre sujet là, je serai même près à parier que vous pourriez faire un article complet sur la chose suivi d’un livre de 500 pages.

      En tout cas, je trouve certaines villes bien drôles !
      Je m’explique.
      Chez nous, petite ville de 80 000 habitants, on a eu un quartier qui était très difficile.
      A l’époque ou Sarko était ministre de l’intèrieur, le dernier poste de police à proximité de ce quartier a brulé. Sarko c’est même déplacé mais c’était inutile, il aurait du rester chez lui !
      Finalement, c’est la ville qui a trouvé la solution.
      Elle a construit tout autour de la ville des nouveaux logements, bien éparpillés les uns des autres.
      Les habitants du quartier sensible ce sont vus proposer de nouveaux logements tout neuf, ils n’ont donc pas refuser.
      Et voilà qu’aujourd’hui ce quartier si craint, n’est plus qu’aujourd’hui un lointain passé.
      Bref, quand on veut faire les choses correctement, il y a toujours des solutions ! Et ne pas croire nos politiciens qui n’ont jamais cherché à réellement résoudre le problème des quartiers sensibles qui sont majoritairement habités par des musulmans !


    • Louve de France Louve de France 11 mai 13:22

      @Remosra


      La délinquance en France augmente de façon exponentielle. Des violences aux cambriolages, en passant par les meurtres et les viols, tout se dégrade dans notre pays. 

      Je suis en ce moment dans un pays voisins de la France , pas une voiture brulée, la police fait sont travail, et les prisons ne sont pas faites pour les chiens. 

      C’est le laxisme et l’éternelle culture de l’excuse qui nous perdra. Essayez donc d’incendier un commissariat en Russie, au Japon ou aux USA. 

      Je ne donnerai pas cher de votre peau. En France on laisse faire...

    • Remosra 11 mai 13:30

      @Louve de France

      Russie bon exemple, Japon très mauvais exemple car j’ai pu le voir par moi même en y allant, et les USA, ben comment dire, c’est les USA quoi, avec des armes pour tout le monde etc.

      Et oui, vous avez tout à fait raison, on laisse faire des choses que d’autres pays sanctionneraient immédiatement.

      D’ailleurs pour revenir sur l’ancien quartier sensible de ma ville, dès que ça dégénérait là bas et qu’ils commençaient à bruler des voitures, les CRS débarquaient et encerclaient le quartier en attendant que ça ce passe et qu’ils aillent se rendormir paisiblement.
      Bref c’était du n’importe quoi. Mais là encore, c’est nos politiciens qui sont à blamer !


    • Louve de France Louve de France 11 mai 13:41

      @Remosra


      Témoignage intéressant sur l’état délétère de notre sécurité qui n’est plus assurée...J’aurais aimé vous demander de quelle ville il s’agit, mais bon, je comprends bien que c’est trop personnel comme question. 

      D’ Après votre expérience, c’est la concentration, voire la ghettoïsation , qui serait responsable de cette violence ? 

    • Remosra 11 mai 13:57

      @Louve de France

      Oui, et elle vient principalement des jeunes. Les vieux ne faisant que regarder ce triste spectacle et n’ayant aucune autorité sur les jeunes. D’ailleurs les bagnoles qu’ils cramaient, c’étaient à chaque fois celles de leur voisins impuissants !
      Si vous y réfléchissez bien, c’est un cercle vicieux.
      Les jeunes sont parqués dans une cité, les vieux n’ont pas leur mot à dire, et les premiers profitent de la moindre étincelle pour mettre le feu car au final, ils sont laissés à l’abandon par leurs parents qui n’ont pas les moyens ou la force de réagir et de ce fait les jeunes accumulent un certain mal-être qu’ils finissent tôt ou tard par exprimer. Mais au détriment de leur parents.
      Je ne raconte pas ça sur la base de théorie foireuse.
      Nous l’avons vécu au travers de ma soeur qui est sortie avec un mec qui venait de ces quartiers et nous avons appris à le connaitre et donc à découvrir comment ça ce passait chez lui !


    • OMAR 11 mai 20:55

      Omar9

      @Louve des Carpates

      Vous développez une rhétorique qui est une des raisons de la déculottée de votre Narine...


    • baleti baleti 12 mai 01:16

      @Louve de France

      Il a toujours été plus facile de blâmer l’autre, souvent une bonne excuse, pour ne pas regarder ses défaut .

      Beaucoup on fait un flan, pour ces jeunes français, qui avait préférer jouer au foot, dans l’équipe national des pays d’origine de leur parent.
      On a pas vu et entendue, les journaliste et spécialiste, poser la question du POURQUOI ?

      Qu’est se qui pourrai pousser ses jeunes, a partir jouer avec des équipes, avec beaucoup moins de moyen, et de se faite, être payer jusqu’à 10 FOIS MOINS ?

      On a cacher au français, se que les dirigent de la FFF on fait subirent au français musulman, de l’équipe de France de foot.. On ne parlera pas de zidane, qui ne veux même plus revenir en France.

      Si les musulman de la fédération de Russie, on envie d’être patriote, les français devrai se demander pourquoi

      L’intégration, ne sera jamais une compétition vers l’absurdité hypocrite

      Rien que de parler de la déchéance de la nationalité, en dit long sur « l’ambiance »

      Louve, je te conseille un psy, je t’assure que sa t’aiderai a comprendre les cause des anomalie qui te ronge.


    • Ouam Ouam 12 mai 01:45

      @Louve de France
      « ....Je ne donnerai pas cher de votre peau. En France on laisse faire... »

      Bah on laisse faire .... et tu sait pourquoi ?
      Parce que nous on est malins, et on a cionfiance....
      Nous attendons que jeanne d’arc prenne le ferry pour venir nous déliver en croisant le fer avec les sarrasins ^^ smiley

      La marianne version 2017 or later...
      suivant futures grèvitudes des manants macroni$é$ smiley


    • Ouam Ouam 12 mai 01:53

      @baleti :
      « Louve, je te conseille un psy »
       
      Puisque nous sommes dans les conseils, je t’invite à sortir un Bescherelle... smiley


    • baleti baleti 12 mai 03:11

      @Ouam

      «  »Puisque nous sommes dans les conseils, je t’invite à sortir un Bescherelle..«  »

      Un conseille qui manque de pertinence, se que je te reproche souvent smiley


    • Ouam Ouam 13 mai 01:08

      @baleti
      « Un conseille qui manque de pertinence, se que je te reproche souvent  »
       smiley


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 11 mai 13:22

    Le début de l’article était réaliste en considérant notamment que les immigrés musulmans sont là pour rester et que l’on ne pourra pas les expulser facilement. Il a aussi raison en disant que dans un futur proche, la charia ne sera pas appliquée.

    Mais il n’est plus du tout dans le domaine des certitudes sur le long terme. L’exemple évident est celui de la Turquie, laïcisé et occidentalisé, qui bascule avec Erdogan vers un islam rigoriste. Et que dire de l’Iran qui était également occidentalisée sous le régime du shah ?

    L’auteur fait comme si ce gigantesque mouvement vers un islam rigoureux se cantonnait seulement à l’Afrique et au moyen orient, mais il n’en est rien et l’Europe ne sera pas épargnée. Les islamistes auteurs d’attentats sont-ils condamnés par leur communauté ? Il n’en est rien, ou alors du bout des lèvres. Ils forment donc le fer de lance de la revanche que ces peuples veulent prendre sur l’occident.

    La comparaison avec la Russie n’est pas pertinente car elle accueille relativement peu de musulmans sur son sol, et pourtant elle est aussi l’objet d’attentats. Une seule chose est sûre, l’Europe est désarmée face à cette marée montante.


    • Louve de France Louve de France 11 mai 13:34

      @Gilles Mérivac


      « L’Europe est désarmée face à cette marée montante »

      Vous avez dit le mot.... désarmé ! Il faut interdire le Salafisme, purement et simplement. Le problème est devant nous, pas derrière, et il vient de nos faiblesses. Le temps presse.

      Pendant des décennies, nos élus ont laissé prospérer l’islamisation de pans entiers de notre territoire : ce n’était qu’un sursis, d’un mandat à l’autre, pour avoir le calme dans leurs fiefs électoraux. Ils ont fraternisé avec l’ennemi, peu importe les conséquences, tant que ça rapporte des clients électoralistes et du fric !

    • Louve de France Louve de France 11 mai 13:50

      @Gilles Mérivac


      Je trouve que l’auteur ne s’interroge pas assez sur les conséquences, pour notre culture (blanche et chrétienne comme le disait Charles de Gaulle) , d’une submersion migratoire en Europe. 

      Aussi, il ne veut pas voir que l’invasion migratoire fait partie des plans de l’hyper-mondialisme. 

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 11 mai 14:32

      @Louve de France
      Les conséquences, tout le monde les devine mais la plupart des gens détournent les yeux car nous sommes devenus une société individualiste (sauf en Corse), c’est chacun pour soi. C’est pourquoi la résistance à ce phénomène n’aura lieu qu’en Europe de l’est, la partie occidentale n’est plus qu’un tronc pourri qui attend tranquillement sa décomposition.


    • pipiou 11 mai 15:50

      @Louve de France
      « plans de l’hyper-mondialisme. »

      Vous aussi vous faites dans l’illuminatisme ?


    • Outsider Outsider 11 mai 19:25

      @Gilles Mérivac

      Il faut se rappeler des faits historiques comme l’Espagne. Elle a suivi 7 siècles de colonisation arabo-musulmane et un jour de 1492 ils ont repris leur territoire.
      Ou même ses colonies autre mer qu’ont bouté les « gachupins » dehors. Exemple différent mais parleur.
      Ou plus récemment, les algériens qu’ont chassé les français de chez eux.
      Historia Magistra

    • OMAR 11 mai 21:19

      Omar9

      @Outsider

      Vous pensez qu’un jour les indiens chasserons les européens du continent américain ?
      Et les palestiniens feront-ils de même avec ces khazars venus d’Europe Centrale ?
      Ou encore ces aborigènes d’Australie, avec ces colons venus d’Europe ?
      Alors Historia Magistra ou pas ?


    • Louve de France Louve de France 11 mai 22:20

      @Gilles Mérivac

      Effectivement, et les Polonais ne se laissent pas faire. C’est un pays très intéressant a visiter, son modèle est l’opposé du modèle français, et les polonais se portent très bien. 

      C’est pas pour rien que leur bon Roi Sobiesky avait bouté les musulmans hors d’Europe. Même les cigarettes s’appellent Sobieski en Pologne ! Ils ne cessent de glorifier leur passé alors que nous en avons honte...

    • Ouam Ouam 12 mai 02:11

      @OMAR
      « Vous pensez qu’un jour les indiens chasserons les européens du continent américain ?
      Et les palestiniens feront-ils de même avec ces khazars venus d’Europe Centrale ?
      Ou encore ces aborigènes d’Australie, avec ces colons venus d’Europe ?
      Alors Historia Magistra ou pas ? »
       
      OUI !
      Des hordes de louves en furie débarqueronts du ferry comme de Gaulle de la Fance libre dans notre pays à bour de barges de débarquement.
      Des canons de gros calbre projetteront des mergez & des kebabs contre les croisés patriotes libérateurs

      Ils éradiqueront par le fer, le feu, le saucission, cassoulet pur porc + le pinard, hydromel, kro et plus suivant affinitées(*), l’ensemble des mahomettans colonisateurs j’djellabatisés & leurs compagnes embourkanés hallalien(e)s
       
       smiley

      (*) armes secretes non divulguées ::
      Cognac & autres armes de gros calibre à fort pouvoir pénétrant


    • agent ananas agent ananas 12 mai 09:22

      @Gilles Mérivac
      L’islamisation de la Turquie est le projet d’Erdogan et non celui du peuple turc. Il est bon de rappeler que son referendum a été approuvé de justesse (51,4% contre 48,59%), sans compter les accusations de fraude ou encore la radiation des listes électorales suite aux purges du contre coup d’état de l’an dernier, de nombreux kamélistes, gulhénistes et autres kurdes, peu favorables à un islam radical. Donc parler d’une islamisation de la société turque est pour le moins exagéré.
      En ce qui concerne l’Iran, il est aussi bon de rappeler que la révolution de 1979 n’était pas islamiste au départ et qu’elle fut possible après que les US ont abandonné le Shah et surtout par l’alliance des religieux et des « gauchistes ». Ce n’est qu’une fois le Shah renversé que les ayatollahs ont éliminés les gauchistes et établi un règne de terreur jusqu’à la fin de la guerre Iran-Iraq en 1988.
      Aujourd’hui, les réformistes sont très populaires et soutenus en masses par la classe moyenne urbaine jeune et féminine qui représentent la majorité de la population. Les très prochaines élections en Iran confirmeront sans doute cela.


    • popov 12 mai 13:20

      @OMAR


      Ou que les Berbères vont chasser les Bédouins ?

    • microf 12 mai 14:38

      @Louve de France

      Votre commentaire fait rire, vous vous laissez toujours emporter par l´émotion, car il ne faut pas comparer la France á la Pologne lorsqu´on parle d´un sujet comme celui-ci.
      Je ne sais pas si vous êtes Francaise, si vous l´êtes, vous devriez certainement connaitre l´histoire de la France qui a un passé colonial, alors que la Pologne n´a colonisé aucun pays.
      Les liens tissés par la colonisation Francaise resteront jusqu´á la fin des temps, ces liens pourront être tendus ou pas, mais ils seront toujours existants, ce sont ces liens coloniaux qui font á ce qu´il y ait cette présence massive de musulmans en France.

      Toutefois, l´animosité anti musulmane en Pologne est assez récente, ce n´est que depuis la fin du Communisme dans les 1991 qu´elle existe.
      Je connais la Pologne depuis la période Communiste oú les musulmans n´avaient aucun problèmes en Pologne, ils étaient même appréciés et étaient très nombreux venus pas pour travailler, mais pour étudier car avec la bourse d´un étudiant musulman s´élévait á entre 1000 et 500 dollars par mois, alors que le salaire d´un prof. Polonais de l´université ne dépassait 100 dollars par mois, et nombreux sont les musulmans qui quittaient leurs pays et venaient passer leurs vacances en Pologne.
       
      Les étudiants musulmans étaient d´ailleurs très appréciés en Pologne car ils étaient très gentils non seulement envers leurs camarades étudiants Polonais qu´ils aidaient financièrement, mais aussi avec les autres Polonais avec qui ils avaient tissés des liens d´amitiés.
      Certains étudiants musulmans offraient même des voitures LADA ou TRABAND á leurs prof. pour vous dire, aujourd´hui, les Polonais l´ont oublié.

      Si vous avez lu mes commentaire déja depuis 2002 avant les élections, j´avais demandé aux Francais d´élire les candidats du FN, afin qu´une fois au pouvoir, le FN renvoye tous les musulmans chez eux et règle enfin ce problème une fois pour toute, malheureusement c´est toujours le contraire que font les Francais de mes recommandations, ils élisent un autre et le problème est toujours lá, mais ne vous en faite pas chaque chose a son temps, le temps de la fin des musulmans en France viendra.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 mai 09:50

      @agent ananas
      Vous confondez les vaguelettes avec les lames de fond. Erdogan est arrivé au pouvoir de manière légitime, il n’a jamais caché son intention d’islamiser son pays et y réussit très bien jusqu’à présent.

      C’est la même chose pour l’Iran, le fait important est que les religieux rigoristes ont pris le pouvoir. Les réformistes le sont sur des détails mais ne contestent pas le pouvoir théocratique en place.


  • Alpo47 Alpo47 11 mai 13:28

    Le but des gouvernants est toujours le même : diviser pour régner. S’ils renforcent la place de l’islam en europe, c’est d’abord dans ce but. Tout le reste c’est du baratin.


    • Louve de France Louve de France 11 mai 13:37

      @Alpo47



      Ils veulent surtout que nous restions les bras croisés et que nous laissions faire. Or, un mouvement sans précédent est en train de naitre dans toute l’Europe. 

      Nos élus osent nous dire que la simple phrase « On est chez nous » est un cri de haine ! C’est pourtant un cri d’amour, l’amour de la France et de notre continent. les gens vont réaliser peu a peu, et ça prendra le temps qu’il faudra ! 

      La vraie haine est de laisser mourir un continent sans réagir. 

  • arthes arthes 11 mai 15:14

    P’t’etre que le probleme en France est de vouloir imposer ideologiquement l atheisme comme une religion qui voudrait eradiquer le christianisme...Enfin, je le dis a l arrache, mais il y a comme un probleme avec les religions dans ce pays.





  • pipiou 11 mai 15:48

    L’article commençait bien, c’était construit, nuancé, pragmatique.

    Puis c’est devenu binaire quand ça s’est recentré sur l’objectif pavlovien du Saker : faire une ode à la Russie poutinienne.


  • popov 11 mai 16:13

    Ce que l’article démontre, ce n’est pas qu’une coexistence pacifique avec l’islam est possible à long terme, c’est que l’islam se calme et remet ses conquêtes à plus tard seulement quand il est confronté à plus fort que lui.


    L’islam ne s’arrête que là où on l’arrête.


  • Pascal L 11 mai 16:58

    L’Islam est bien multiple, mais le Coran est du côté des takfirs. Selon une majorité de Musulmans, le Coran est trop sacré pour pouvoir le lire ou le comprendre. L’enseignement de l’Islam est principalement oral et s’appuie sur une tradition (fiqh) qui peut varier selon le pays d’origine. Lorsque je montre un des nombreux versets violents du Coran à un Musulman, celui-ci fait un bond en arrière en disant que ce n’est pas le Coran. Et pourtant, les statistiques sont impitoyables : on compte dans le Coran 65 fois le terme ’tuer’ et ses synonymes, 150 fois le mot ’enfer’, 50 fois ’pervers’, 376 fois le mot ’châtiment’, 118 condamnations du Christianisme, une fois le mot ’espérance’ et jamais le mot ’désir’. 

    « Le texte coranique mobilise à l’extrême le thème du combat, la thématique de l’enfer est le fouet qui secoue les mous pour solliciter leur contribution. Le motif eschatologique et la défense de la souveraineté d’Allah (Les verbe qatala : aller jusqu’à tuer et combattre sont présents dans le Coran respectivement soixante-douze et cinquante et une fois, dont dix et douze à l’impératif) ont fourni et fourniront des troupes de réserves infinies pour tous les djihads. » ( « Les 3 visages du Coran » de Leila Qadr et Arun Amine Saad et dine).
    On trouve, à l’inverse, des études basées sur le Coran qui montrent une religion de tolérance, mais ici l’interprétation va à rebours de tous les exégètes musulmans et oublie la doctrine de l’abrogation qui remplace les versets les moins violents par les plus violents dès qu’il y a une contradiction. On a un peu l’impression que ces études ne sont que pour nous dire ce que nous voulons entendre. Voir par exemple dans l’étude « Dialogue et conversion, mission impossible » par Thierry-Marie Courau et Anne-Sophie Vivier-Muresan, le papier de Mohammed Nokkari.

    Les exégèses scientifiques sur les origines de l’Islam se multiplient et c’est sans doute ici que se trouve le plus grand danger pour l’Islam. Avec l’aide de l’archéologie, de la linguistique, de l’histoire extra-musulmane et, bien sûr de la philologie, les scientifiques dressent une image de la création de l’Islam qui n’a pas grand chose à voir avec l’exégèse musulmane. Il n’est plus alors question d’un texte dicté par l’archange Gabriel à Muḥammad, mais d’un processus continu d’élaboration sur 3 siècles d’une religion et qui repose sur des bases judéonazaréennes de la fin du premier siècle. Jusqu’à présent, la négation des dogmes de l’Islam était puni de la peine de mort (la dernière en 1967 au Soudan), mais aujourd’hui, Internet contient toutes les réponses aux questions gênantes qu’un Musulman peut se poser. Allez voir sur http://www.lemessieetsonprophete.com
    Le jour où le dogme de l’incréation tombe, c’est tout l’Islam qui s’effondre et c’est peut-être cette perpective qui est à l’origine du takfirisme.

    • volpa volpa 11 mai 21:29

      @Pascal L
      Vivement que ça arrive.
      Ce que tu dis est vrai mais pas du tout ou très peu divulgué.


    • Pascal L 12 mai 11:16

      @volpa
      Pour diffuser cette information, il faut mettre en place des congrès scientifiques internationaux, mais le moins que l’on puisse dire est il y a presque l’unanimité pour que ces congrès ne se tiennent pas et l’opposition ne vient pas spécialement des Musulmans. Parmi les opposants, il y a les politiques qui reçoivent des financements de l’Arabie Saoudite et du Quatar ou qui soignent leur électorat musulman, les scientifiques qui ont fait des thèses sans remettre eu cause les dogmes (avant 2001) et qui sont des mandarins aujourd’hui et il y a même des Catholiques relativistes qui considèrent que l’Islam est une voie de salut au même titre que le Christianisme et qui de fait ne connaissent de l’Islam que ce que les Musulmans leur disent. 

       La plupart des Musulmans sont d’ailleurs sincères dans leur foi et sont de mon point de vue des victimes d’un mensonge qui dure depuis 14 siècles qui s’est imposé par la violence.

  • sarcastelle 11 mai 17:02

    Si belle que soit la mosquée de Moscou, elle ne peut se comparer à l’église Saint-Félix-et-Saint-Youri-de-la-Loubianka desservie par les petits frères kaguébistes dont est issu le bienheureux Vladimir Iosipovitch. 


  • cathy cathy 11 mai 17:58

    Allez dire cela aux serbes.


  • tchitchi 11 mai 17:59

    Qu’ils sont gonflants tous ces donneurs de leçons poutinolatres...


  • arthes arthes 11 mai 18:17

    En attendant qui en France se soucie du sort des chretiens d orient ???


    Le sang du martyre chretien est moins sacre que l ecriture de l eleve"

    Autrement dit le proselytisme et l enseignement du coran est mieux compris que la simple foi chretienne.

    Le ciel vers lequel se porte la ferveur chretienne est delaisse pour la terre vers laquelle se porte la priere mudulmanne.
    Et notre epoque est materialiste, c est ainsi.

    Renouer avec le spirituel, c est pas gagne en occident.







  • jamjam 11 mai 18:48

    Tout ceci est bien argumenté, ce qui rend pire la constatation qu’aucune société n’a jamais pu vivre en paix avec des musulmans :

    1. quand ils sont peu, pas de problème
    2. quand ils commencent à être nombreux ils posent des problèmes de toutes sortes
    3. quand ils sont aux commandes ils mettent les mécréants en situation d’infériorité (cf. dans les pays musulmans)
    4. quand ils sont dominateurs ils éliminent les mécréants (cf. les pays du Moyen-Orient)

    En France, nous sommes dans la phase 2

  • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 19:19

    si vous avez besoin d’un dessin sur ce qui nous attend


     Marwan Muhammad à la mosquée d’Orly au mois d’août 2012 :
    « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française ».


    • OMAR 11 mai 21:07

      Omar9

      Alors le @cave...

      Toujours pas remis de ta déculottée du 7 mai passé ?

      Pourtant Marine a bien précisé que « l’Islam est compatible avec la République ».
      https://www.marianne.net/politique/lislam-compatible-avec-la-republique-la-phrase-de-marine-le-pen-qui-trouble-les-militants
      Alors, si tu veux une djellaba et une paire de babouches, fais-moi signe.
      Je te ferai un prix.
      Ma parole....


    • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 21:17

      @OMAR
       comment vas tu mon cochon salafiste , c’est bien pour cela que je ne votes pas Marine , le père a 

      la rigueur vu que lui il savait vous mettre au courant .

      Sinon Philouie son rencart avec les 72 vierges des nouvelles ?

    • OMAR 11 mai 22:03

      Omar9

      Salut le @cave
      Avant, juste cette précision : sincèrement désolé pour ton veuvage...

      Par contre, va te rhabiller pour ton appréciation de papa le Pen.
      Car voila un extrait de ce qu’il disait de nous à l’Assemblée en 1958 :
      "J’affirme, que dans la religion musulmane rien ne s’oppose, au point de vue moral, à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire. Sur l’essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale.
      Maintenant si tu veux te faire mal davantage, la suite :
      http://europaien.over-blog.com/article-4589284.html

      Quant à Philouie, il compte recruter Marion Maréchal comme enseignante bénévole au profit des réfugiés syriens.
      Tu penses qu’elle sera à la hauteur ?


    • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 22:13

      @OMAR


      hé hé en 58 ce vieux poujadiste ne capitalisait pas encore et pour cause le vote pieds noirs.
      suis un peu l’histoire au lieu de rester bloqué dans ton bouquin 



      Quant à Philouie, il compte recruter Marion Maréchal comme enseignante bénévole au profit des réfugiés syriens.





      bof j’ai des doutes , de mémoire le Philouie était plutôt psychorigide sur les rapports hommes /femmes ;C’est qu’il prenait les hadiths a la lettre lui.
      Il y a une nouvelle de Kipling 1889« déja vous faisiez chier » ou il fait dire a un vieil hadj
      « rien de plus sectaire de plus obtus qu’un chamar » un frais convertis« il a tant a se faire pardonner ».J’ai toujours dit que les plus frappadingues chez vous étaient les caucasiens ou les gaulois au cerveau ravagé par ton islamisme 

    • baleti baleti 12 mai 01:52

      @covadonga*722

      De regarder et décrypter ceux qui entrent par la porte, est peu être une situation provoquer par ceux qui entrent par la fenêtre. ???

      Ce qui me ferai le plus chier, serai d’être le « pigeon de l’histoire »"

      Y a tu déjà penser ?


  • Esprit Critique 11 mai 19:29

    « .....ni les immigrants musulmans ni l’islam lui-même ne quitteront jamais l’Europe ... »

    « .....Les mosquées sont là pour rester en Europe..... »

    On peut se tromper, c’est même souhaitable, le troisième Reich ne devait-il pas durer Mille ans !


  • baleti baleti 12 mai 02:54

    Il est pas souvent débattue, des vrais raison, des «  »danger« de l’islam, sur l’occident ou plutôt le capitalisme.

    Se débat, mènerai au vrai ennemie de l’islam, ceux qui domine, et qui veulent dominer la société »« moderne »"et risquerais de remettre en cause leur autorité.
    L’islam ne donne pas l’autorité, au même personne, que nos société moderne, Toute personne qui assoie sont autorité par le chantage,les manigances, la peur, ect .... ne peut être digne de cette autorité.

    C’est juste un avis personnelle, une parenthèse pour s’ imprégner d’une forme de la réalité, et de la réflexion de l’article.


    • popov 12 mai 05:29

      @baleti


      Vous vous faites des illusions sur le rapport entre l’islam et le pouvoir. En France, les mahométans ont voté massivement pour le capitalisme de casino que représente Macron, et ce, suivant les exhortations des frères musulmans, des mosquées, du Crif, et même de ce trou de balle de BHL. Macron qui a fait partie d’un gouvernement qui arme des criminels islamiques en Syrie et qui y a bombardé des civils sunnites !!!

      Regardez qui ils ont mis au pouvoir en Tunisie à tous les postes-clés : des ignares, des fainéants, des bons à rien et des nulls dans tous les domaines. Au point qu’une petite bécasse voilée a pu entamer une thèse de doctorat pour démontrer que, en accord avec le stupide coran, la terre est plate.

    • baleti baleti 12 mai 09:00

      @popov

      Ton manque de respect hypocrite et calculateur, démontre ta « stratégie » de clore la discutions avec ta seul interprétation.
      Je et tu sais,


    • popov 12 mai 10:42

      @baleti


      J’ai dit ce que j’avais à dire. C’est tout.

      De débat, il n’y en n’a jamais eu et il n’y en aura jamais tant que vous ne décrottez pas le coran de tous les termes injurieux et les incitation au meurtre des insoumis. Le respect, c’est réciproque, sinon c’est de l’hypocrisie ou de la soumission.

  • agent ananas agent ananas 12 mai 07:48

    Aujourd’hui, les Takfiris sont toujours l’instrument de l’Empire anglosioniste, ils sont la maladie infectieuse qui se déchaîne contre tout pays osant rejeter la domination de l’Empire.

    Le cancer takfiriste n’est pas prêt de guérir. Le premier voyage à l’étranger de Trump comme président se fera en Arabie Saoudite à la fin du mois (puis Israël et Bruxelles pour le sommet de l’OTAN). Bref, tout un symbole... Qui l’eut crû, lui qui brocardait les musulmans durant sa campagne ?
    BHL se trompait (comme toujours). Le suçage des wahhabites est toujours de mise... Un premier indice est apparu lorsque Pompeo, le nouveau boss de la CIA, a remit la plus haute distinction de l’agence au prince héritier en février pour la lutte du royaume contre le terrorisme (sic).
    Bref, les wahhabites vont continuer leur prosélytisme en finançant les mosquées à travers le monde et répandre leur version d’un islam intolérant et archaïque en phase avec les intérêts de l’Empire.


  • cathy cathy 12 mai 08:38
    Plusieurs Serbes, indignés par le soutien de Bernard-Henri Lévy aux musulmans de Bosnie pendant le conflit en ex-Yougoslavie dans les années 1990, expriment leur grogne par des actions concrètes, comme l’entartrer publiquement. Sputnik a voulu en savoir plus.

  • franc 12 mai 10:50
    Je ne vois pas pourquoi les immigrés inassimilés en particulier musulmans ne peuvent pas être expulsés en masse ,dans l’histoire c’est déjà arrivé ,ce n’est qu’une question de volonté politique et de volonté tout court.8 siècles d’occupation et colonisation islamique de l’Espagne n’ont pas empêché les espagnols de les expulser de la terre d’Espagne par la Reconquista 

    L’idée d’interdire l’islam ou d’expulser les musulmans commencent à monter dans le monde ,même en Russie contrairement à ce que dit l’auteur .déjà certains pays ou régions ont interdit l’islam ; ce n’est que tout juste le début ,cela augmentera d’année en année inéluctablement .

    En Europe et en France l’idée d ’expulser les salafistes et les frères musulmans en interdisant leur idéologie fait son chemin ;On commence par le s pires d’entre eux ,les wahabites ,puis ce sera le tour des frères musulmans qui sont les idéologues de l’islam politiques ,puis les musulmans salafistes en décalage sur le plan des moeurs européennes et les valeurs républicaines, ensuite les musulmans dit modérés qui ne sont modérés qu’en pratique mais non modérés en théorie diffusant directement ou indirectement la pensée coranique mortifère et guerrière par nature et par essence ,jusqu’à tous ceux qui lisent et diffusent le coran ;C’est comme la cigarette on interdit de plus en plus les endroits où les fumeurs peuvent fumer jusqu’à l’interdiction totale dans tous les lieux , d’année en année on interdira les endroits où les musulmans peuvent pratiquer leur religiosité gênante et dérangeante qui porte contradiction et opposition ;Cela peut aussi commencer par la sécession ou a séparation entre musulmans et non-musulmans comme en Afrique ou en Asie. 


    la Reconquista arrivera un jour ou l’autre d’une manière ou une autre en Europe ,et partout dans le monde ,c’est dans le sens de l’histoire.

    • baleti baleti 12 mai 13:02

      @franc

      «  »« ce n’est que tout juste le début ,cela augmentera d’année en année inéluctablement . »«  »

      Comme le nombre de musulman

      Et les européen de souche, qui se sont convertie a l’islam, tu les renvoie ou ?????


    • franc 12 mai 13:29
      @baleti

       justement l’augmentation du nombre de musulmans accélèrera et en proportion le rejet de l’islam et l’expulsion ou le bannissement des musulmans inassimilés 

      Les européens de souche convertis à l’islam sont renvoyés dans les iles Kerguelen ou aux Comores comme les autres musulmans inassimilés/


       85 % de français pensent que l’islam est incompatible avec la République

      Même la Cour européenne des droits de l’homme a stipulé que la charia c’est à dire la loi coranique n’est pas conforme à la valeur de s Droits de l’homme.

    • popov 12 mai 13:34

      @baleti 


      Et les européen de souche, qui se sont convertie a l’islam, tu les renvoie ou

      Qu’est-ce qu’on fait avec les apostats dans les pays de sauvages comme l’Arabie Saoudite et autres moustoufistans ?


    • microf 12 mai 13:46

      @franc

      Si la Cour Européenne des Droits de l´homme stipule que la Charia n´est pas compatible á la valeur des Droits de l´homme ce qui est normal, la question d´être posée serait alors pourquoi l´Europe soutient ces musulmans qui imposent la Charia dans certaines régions ou pays ?, car á peine il ya changement de régime, les nouveaux dirigeants imposent la Charia, on l´a vu en Syrie ou en Lybie par exemple oú es islamistes coupeurs de têtes d´enfants, de femmes, de vieillards et d´hommes, sont appréciés a dit un politicien Francais pour « le bon boulot qu´ils font » , sont toujours soutenus par l´Europe et les Usa, que doit-on comprendre ?.


    • popov 12 mai 14:56

      @microf

      Bonne question. Cela montre peut-être que la Cour Européenne des Droits de l’Homme a su garder une certaine indépendance par rapport aux politiques crasseuses des gouvernements de l’UE.


  • Luca Brasi Luca Brasi 12 mai 12:29

    Ca doit vraiment être de la merde leur bled pour fuir en masse chez nous !


    • popov 12 mai 14:02

      @Luca Brasi


      Et le comble, c’est qu’une fois accueillis dans un autre pays, ils essayent de reconstituer leur bled et de l’imposer au pays d’accueil. 

      Incapables de sortir de leur VIIe siècle, ils voudraient y faire régresser tout le monde, sans doute pour se sentir moins seuls dans la médiocrité où leur religion de Bédouins les engluent.

  • QAmonBra QAmonBra 12 mai 14:04

    Merci @ l’auteur pour le partage.


    Excellent article, grâce auquel j’ai également apprécié les superbes photos du Kremlin de Kazan, dont la haute valeur symbolique dépasse, voire irrite bon nombre d’occidentaux, dont une majorité est totalement ignare du fait que l’Islam est consubstantiel de l’Histoire de la nation Russe, ceci conférant aux russes, toutes confessions confondues, une connaissance et une expérience de cette religion que les occidentaux, notamment les français, n’ont pas et n’ont jamais eu.


    Va comprendre mon bon Léandre, en tout cas, les russes savent faire la différence entre Islam et wahhabisme, ils savent aussi les liens de ce dernier avec les dirigeants occidentaux, par $ionistes aussi interposés qu’intéressés et le formidable pouvoir de persuasion des milliards de pétrodollars, (dans les banques de qui déjà ?) $aoudiens, qataris et autres sponsors fanatisant, recrutant et finançant les agents de ce bain de sang qui, pour les musulmans, n’a pas commencé avec les tours jumelles le 11/09/2001.


    Encore une information importante faisant « péter les plombs » aux ploutocrates occidentaux, dont les merdias hystériques, russophobes et belliqueux, ont volontairement occulté la connaissance à leur public et qui va bientôt se rappeler à leur bon souvenir. . . 


    • popov 12 mai 14:38

      @QAmonBra


      Un coup de maître, ce congrès de Grozny. 

      J’avais écrit un commentaire à ce sujet en octobre 2016 ici, commentaire abondamment moinssé par les petits mahomets de service en chaleur.

    • franc 12 mai 19:32
      @QAmonBra

       il faut tenir compte de la nature ethnique des musulmans en Russie d’origine d’Asie centrale et non arabe ;Au Khazacstan il ya des musulmans qui mangent même du porc et ont des mœurs libres ou disons nullement rigoristes ;d’autre part l’Orthodoxie ressemble un peu à l’Islam dans la forme.

       Je ne pense pas que le congrès sunnite de Grosny efface le congrès du Caire à l’Université d’Al Azar il ya quelques années où des centaines d’oulémas ,théologiens et intellectuels musulmans du monde entier reconfirment la condamnation d e l’apostasie.

       Et le s frères musulmans ne sont pas loin des wahhabites avec leur hanbalisme et leur idéologie de l’islam politique avec la nuance qu’ils se présentent au début masquée de manière moins agressive et plus hypocrite ;on le voit avec Erdogan en Turquie.

    • Pascal L 13 mai 16:03

      @QAmonBra

      « Volontaire ou non, cette ignorance et ce mépris de l’Islam ont ils pour origine l’intolérante, suffisante et si peu chrétienne église catholique, dont la France s’est prétendue et se prétend encore fille aînée ? »

      Bel exemple de mépris, merci pour la leçon !

      A propos de mépris, doit-on tenir compte des 118 condamnations du christianisme contenues dans le Coran ? La première est déjà contenue dans la shahâda récité 17 fois par jour par les bons Musulmans « Guide-nous dans le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non pas de ceux qui ont encourus colère, ni de ceux qui s’égarent » (Al Fatiha, versets 5 à 7). Pour 95% des exégètes musulmans, ceux qui ont encourus la colère sont les Juifs et ceux qui s’égarent sont les Chrétiens. Les 117 autres condamnations sont contre les associateurs qui sont également les Chrétiens.

      Ne faudrait-il pas que pour amorcer un dialogue théologique, on efface du Coran ces 118 condamnations ?

       Puisque les Musulmans pensent que Dieu comble de bienfaits ceux qui sont dans le chemin droit, que penser alors des bienfaits dont ils sont comblés ?

      « si peu chrétienne église catholique »
      C’est fou, tout le monde explique aux Chrétiens ce que le Christianisme doit être. Soyez donc notre exemple en étant de vrais chrétiens.

  • QAmonBra QAmonBra 15 mai 09:56
    Shalom, salut et salam @ Pascal

    (. . .) « C’est fou, tout le monde explique aux Chrétiens (musulmans ?) ce que le Christianisme (l’Islam ?) doit être. Soyez donc notre exemple en étant de vrais chrétiens. » (musulmans ?)


    (. . .) « Ne faudrait-il pas que pour amorcer un dialogue théologique, on efface du Coran ces 118 condamnations ? » (. . .)


    Si on commence a vouloir modifier les textes dits sacrés, en ignorant totalement leurs contextes historiques et politiques, ne faudrait il pas que les « conseillers » commencent par donner l’exemple !?

    Avec l’ancien testament et le talmud, il me semble qu’ils ont du « pain sur la planche » !?

    Je vous rassure de nouveau, je ne suis pas musulman ni adhérent à une quelconque religion, je constate seulement, d’après vos dires, que les délires de BHL semblent faire école. . . 



    • Pascal L 15 mai 11:07
      Bonjour @QAmonBra
      « en ignorant totalement leurs contextes historiques et politiques »
      Là vous faîtes erreur. l’exégèse scientifique du Coran a fait d’énormes progrès à partir des travaux de Luxenberg en 2001. Pour vous instruire, vous pouvez lire la thèse de doctorat d’Edouard-Marie Gallez (Le Messie et son prophète, 2005), la thèse de Leïla Qadr (les trois visages du Coran, 2014), la synthèse de la thèse de Jean-Jacques Walter (Le Coran révélé par la théorie des codes, 2014)... L’avantage de ces travaux est qu’ils analysent le Coran, non à la lumière des seuls exégètes musulmans, mais en questionnant l’ensemble des données présentes, quelles que soit leur origine. Et les données de cette époque sont extrêmement nombreuses.
      En ce qui concerne par exemple les condamnations du christianisme dans le Coran, nous savons maintenant qu’elles sont largement postérieures à la mort de Muḥammad (634) et antérieures à 750. Par la théorie des codes, nous savons qu’elles sont le fruit d’un auteur unique qui a aussi écrit tout ce qui concerne le monothéisme pur, mais il a n’a rien écrit d’autre dans le Coran. Nous pouvons donc légitimement penser que cet argument du monothéisme n’est qu’un argument pour éloigner l’Islam du Christianisme qui était très présent à cette époque dans les zones fréquentées par les arabes. L’Islam s’est vraiment constitué comme religion arabe séparée sous le califat de ʿAbd Al-Malik, ce qui situe ces condamnations autour des années 690. Le contexte a bien changé depuis, mais ces condamnations sont restées.

      « Avec l’ancien testament et le talmud »
      Contrairement à l’Islam, l’exégèse scientifique est une science ancienne sur ces religions et il semble que le contexte est parfaitement connu. Pour l’ancien testament, je vous conseille la lecture de « La Bible révélée » d’Israël Finkelstein et Neil-Asher Silberman. Il remet en cause la plupart des éléments historiques antérieurs au 7ème siècle avant Jésus-Christ, mais ne peut remettre en cause le contenu théologique. La différence principale entre le Coran et la Bible, c’est que le Coran est considéré comme la parole de Dieu alors que la Bible est un ensemble de témoignages sur les « signes » que Dieu donne aux hommes. Au début, le Dieu de la Bible a été compris comme défendant son peuple par les armes, mais la compréhension de Dieu n’a cessé d’évoluer tout au long de l’histoire. Même si les guerres sont présentes dans la Bible, ces combats se présentent au passé et il n’y a aucune incitation à tuer contrairement au Coran.

      « les délires de BHL semblent faire école » J’ai pas lu... Le problème de beaucoup de philosophe est qu’ils ne confrontent pas leurs théories à la réalité.

      « ce que le Christianisme (l’Islam ?) doit être » Je ne fais qu’un travail sur les textes et je n’explique pas aux Musulmans comment ils doivent vivre leur foi. Il n’empêche que les Musulmans ont aussi un point de vue sur le Christianisme qui a été mis en dur dans le Coran, ce qui me laisse le droit d’examiner le texte de plus près. Je n’aurais peut-être jamais eu l’idée de m’intéresser à ce sujet si je n’avais pas habité une banlieue avec des citées où il n’est pas facile d’y être chrétien quand on est d’origine africaine.

  • QAmonBra QAmonBra 15 mai 14:33

    @ Pascal L


    Pour avoir déjà débattu ensemble sur ce sujet et sur ce site, vous ne pouvez ignorer que toutes les religions se valent pour votre interlocuteur, qu’aucune ne puisse se prétendre supérieure aux autres et que tout discours religieux, quel qu’il soit, glisse sur ma personne comme l’eau sur le plumage du canard.

    Si le $ionisme en général et certains $ionistes en particulier, n’ont aucune leçon a donner en matière de tolérance, de respect d’autrui et de non violence, la religion catholique ne s’est pas davantage illustrée en ces domaines.

    Ceci étant factuel et historique, on peut même déplorer le contraire sans craindre de se tromper ou d’accuser injustement. 

    Aussi permettez moi de réitérer mes plus vives réserves à son égard, surtout lorsque qu’un certain catholique, dominicain de surcroît, prétend faire l’exégèse du Coran. . .






    • Pascal L 16 mai 12:43
      @QAmonBra
      « toutes les religions se valent pour votre interlocuteur » Toutes les religions ne disent pas la même chose, loin de là. Et on ne peut même pas dire qu’il y a une forme de compatibilité entre elles. La recherche de la vérité dans ce domaine n’est pas simple, mais il ne peut y avoir au plus qu’une seule vérité. Vous avez tout à fait le droit de dire qu’il n’existe aucune vérité dans ce domaine puisqu’il n’est pas possible de mettre un appareil de mesure devant Dieu. La foi est, en principe, une adhésion personnelle du cœur devant des manifestations qu’il n’est pas possible de comprendre par la science. Malheureusement, pour beaucoup, il s’agit simplement d’un « prêt à penser » qui a été imposé par la culture et l’environnement. Tous les « prêt à penser » sont questionables, qu’ils soient politiques ou religieux. Nous sommes envahis aujourd’hui par un ensemble de « prêts à penser » qui sont extrêmement destructeurs pour la société. Pensez, par exemple, à ce qu’on nous raconte sur la neutralité de la monnaie.

      « la religion catholique ne s’est pas davantage illustrée en ces domaines »
      Il s’agit bien ici d’un « prêt à penser ». Les religions ne contiennent en principe pas d’incitations à la violence et le catholicisme n’en n’a pas. Les violences arrivent dès qu’une quelconque forme de pouvoir manipule la religion pour se maintenir. Les guerres de religions en France sont typiquement des guerres politiques. Elles se sont produites dans une période de sécularisation de la société et non dans une période de renforcement de la foi. 

      « un certain catholique, dominicain de surcroît, prétend faire l’exégèse du Coran »
      Dominicain ? Etes-vous sûr ? Il est vrai que les Catholiques sont en pointe sur l’exégèse scientifique du Coran, mais à qui la faute ? Les religieux doivent-ils être interdits de science ? L’attaque « ad-hominem » est une méthode dialectique pour ne pas répondre sur le fond.
      Il s’agit ici d’appliquer des méthodes qui sont à la portée de tous les scientifiques. Il ne peut y avoir d’interdits dans le domaine de la science et pourtant, c’est ce que nous constatons aujourd’hui. Le passage par l’approche multi-disciplinaire comprenant aussi la théologie a permis de débloquer une situation figée depuis plus d’un siècle à cause de tous ces interdits. De toutes façons, ces recherches sont maintenant confortées par des scientifiques non religieux. L’approche multi-disciplinaire a permis de collecter un nombre très impressionnant de sources qui emportent la conviction à cause de leur cohérence. L’approche scientifique permet aujourd’hui de décrypter la quasi-totalité du Coran qui reste très obscur selon les exégètes musulmans eux-même. Ils disent que le Coran ne pourra être complètement compris qu’à la fin des temps.

    • baleti baleti 20 mai 08:09

      @Pascal L



      Tous les chrétien ne pense pas comme toi.

      Ton interprétation, d’associateur est bancale, prier autre que dieu est de l’association.

      « Guide-nous dans le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non pas de ceux qui ont encourus colère, ni de ceux qui s’égarent »
      Pareille, ceux qui s’égare, sont ceux qui ne croient pas au dieu unique.

      Voila la sourate destiner au chrétien

      Le coran fait la différence, entre ceux qui se dise chrétien et juif, et ceux qu’il le sont (les gens du livre) la différence et la subtilité t’échappe, dieu ne guide que ceux qu’il veut.

      Je remarque, que tu ne parle jamais de la multitude de fois ou le coran parle, de ceux qui on le doute dans le coeur.Je pense que tu en fait partie, mais ce n’est qu’un avis personnelle.

    • baleti baleti 20 mai 08:21

      @QAmonBra


      Ne serais ce plutôt l’attitude des croyants et leur interprétation des livres, qui glisse comme de l’eau sur le plumage du canard ?
      Plutôt que les livre eux même ?

      Si BHL parle de la réécriture du coran par un juif, c’est seulement que dans leur textes, l’évangile a déjà été réécrit, en leur faveur, par les juifs.
      Pourquoi l’évangile de référence, ne serai pas en araméen, la langue de jésus, plutôt qu’en hébreu la langue de ceux qui l’on fait tuer ?

  • QAmonBra QAmonBra 17 mai 15:14

    @ Pascal L


    (. . .) « Ils disent que le Coran ne pourra être complètement compris qu’à la fin des temps. » (obscurs !?)


    Quelles que soient leurs appartenances religieuses, culturelles, ethniques ou philosophiques, et au delà de toutes autres considérations, les humains de bonne volonté doivent unir leurs fois, leurs intelligences et leurs forces, car les temps qu’ils vont affronter et vivre le nécessitent impérativement. 

    A défaut de sauver leurs vies ou celles de ceux qu’ils aiment, qu’ils sauvent au moins leurs « âmes », ou se mettent en règle avec leurs consciences et le peu qu’ils seront a le faire aura une grande importance. 

    Ce n’est pas, comme les y encouragent de grands malins, en se disputant sur la nature et les mérites comparés de leurs croyances et cultures respectives qu’ils y parviendront. 

    Pour ma part, je refuse de faire partie de ce troupeau. . .

    • baleti baleti 20 mai 08:32

      @QAmonBra


      On fait tous partie de se que tu appelle un troupeau 


      Autrement se que tu dit sur « les hommes de bonne volonté » n’a aucun avenir

      Etre un berger, c’est de se voir dans le troupeau



  • troletbuse troletbuse 20 mai 08:45

    L’avenir de l’islam en France ? eh ben, il est rose, tiens comme feu le PS. Il fait parti de la stratégie de l’ordre mondial. Il sert à justifier les attentats qui vont continuer à se produire. J’ai vu que les ONG allaient sauver les migrants à 50 mètres des côtes libyennes pour les sauver ou plutôt pour les ramener en Italie, avec d’énormes canaux pneumatiques. Qui finance ? Et ca servira bien à durcir la dictature actuelle.


    • troletbuse troletbuse 20 mai 08:51

      @troletbuse
      Moralité : il faut maintenir et même accentuer un climat de terreur. Il n’y a plus d’URSS alors l’Islamisme était le produit existant le plus approprié pour continuer les guerres et les divisions.


Réagir