lundi 19 avril 2010 - par R-sistons

L’Eglise catholique en crise

Quel mal ronge l’Eglise catholique ? Des clefs pour comprendre et pour changer.

Aujourd’hui, c’est la curée contre l’Eglise catholique ! Un acharnement médiatique sans précédent.. A tel point qu’il en devient malsain et... suspect !

De tous temps des prêtres, condamnés au célibat, à la solitude, à l’abstinence, à une vie monacale, bref à brider les instincts les plus naturels, ont fini par commettre des actes répréhensibles. Et sans faire leur mea culpa, sans demander pardon, en les tenant secrets, honteusement secrets pour qu’ils ne rejaillissent pas sur l’Eglise toute entière. Bref, on en parlait peu ! Alors que maintenant ces actes sont publiquement reconnus, confessés, même par le Pape, et ils font la UNE de nos médias. Pourtant les cas, somme toute, sont rares au regard du nombre de prêtres en exercice...

On peut donc se demander pourquoi un tel acharnement médiatique. Pour occuper le terrain, afin de masquer toute la casse sociale ? Ex-aequo avec la burqa... Je penche pour des motifs plus géo-politiques, pour une croisade, en sous-mains, contre non seulement les Musulmans, bien sûr, mais même contre les frères chrétiens... qui ne sont pas protestants ! Car ce sont les Anglo-Saxons qui veulent dominer le monde, avec en leur sein un maximum de Protestants, de plus en plus évangéliques d’ailleurs, ultra-réactionnaires, rigoristes et adeptes du modèle ultra-libéral militaro-financier. Le gros du troupeau est partisan des chocs de civilisation, quel que soit le coût en vies humaines ! On se demande ce que ces pseudos chrétiens ont d’évangélique... en tous cas, pas l’amour de leur prochain, et, en actes, ils font preuve d’une méconnaissance totale des préceptes divins ! 

Passons sur le choix, certainement, des "chrétiens" néo-évangéliques de régner en maîtres sur les croyants, d’imposer leur modèle de foi, leurs croyances, leur idéologie, au service d’un Système dont on voit tous les jours les ravages ; Ce sont des missionnaires, très prosélytes et même très agressifs, et pour eux la fin - gagner les âmes à leur Christ, celui d’un Bush -, supplante les autres motivations. Tout est subordonné à ce but ! Et pour remporter la palme, il convient, d’abord, de discréditer le rival. Par tous les moyens aussi ! Les cas de pédophilie constituent donc du pain "béni" pour ces croyants servant Dieu à leur façon. Et là, l’Eglise catholique risque de laisser des plumes... ce qui est d’ailleurs l’objectif ! Les Médias, là encore, jettent le trouble, désinforment, grossissent scandaleusement les faits, discréditent, servent des intérêts bien peu... catholiques. Et ravageurs ! Uniformément occidentaux... anglo-saxons !

Certes, il ne fait pas faire d’amalgame entre l’Institution, Rome, le Vatican - et les catholiques. Ceux-ci sont souvent, on le sait, fort critiques vis-à-vis de leur hiérarchie et de ses dogmes forts rigoureux. De plus en plus de fidèles désertent leur Eglise, considérant parfois l’Institution comme un boulet, sans pour autant franchir le rubicon et aller chez les Protestants... évangéliques. Mais la question n’est pas là. Celle que je voudrais soulever dans cet article me semble bien plus grave pour l’Eglise catholique, dans le contexte évangélique actuel. Et il ne s’agit pas du célibat des prêtres, induisant une crise des vocations. Ni du rigorisme bien peu dans l’air du temps... il suffit de songer aux prises de position concernant la pilule, avec les dégâts que l’on sait dans certains pays comme l’Afrique. 

Le problème que je voudrais soulever est tout autre. J’ai commencé à le faire dans des articles récents, j’aimerais y revenir. Pour moi, le principal problème de l’Eglise catholique, dans un contexte de concurrence, de compétition (entre les différentes croyances), modernité oblige, et face à un monde évangélique très vivant, en pleine expansion - le principal problème, donc, est... d’avoir assassiné, le mot n’est pas trop fort, les courants les plus prometteurs de la galaxie catholique : Les prêtres ouvriers et la Théologie de la Libération.

Des serviteurs de l’Eglise catholique avaient choisi de témoigner de l’amour de Dieu dans le monde, sur le terrain, là où travaillent, luttent, souffrent, tant de citoyens. Au milieu d’eux, partageant leurs préoccupations, leurs difficultés, leurs espérances, aussi, d’un monde meilleur. Les prêtes ouvriers ont été discriminés, ostracisés, et même humiliés, brimés. Jusqu’à ce qu’ils ne soient plus qu’une poignée ou qu’ils ne finissent par abandonner l’Institution...

Rome a commis une faute majeure dont l’Eglise catholique risque de ne pas se relever. Dans un contexte social de plus en plus difficile, le Vatican a tout fait pour briser l’élan prometteur des Communautés de base, de la Théologie de la Libération (dont je suis sympathisante). Le Pape et ses conseillers ont taxé ces chrétiens de "Christo-Marxistes", parce qu’ils étaient épris de Justice sociale et politisés, et leurs principaux efforts ont consisté à éradiquer à la fois cette théologie prônant la libération de l’être tout entier, même sociale, et aussi les prêtres ouvriers choisissant de vivre dans le monde du travail et de partager leur foi sur le terrain. Quelle erreur !

Les Communautés de base étaient un atout pour l’Eglise Catholique, elles attiraient à elles, entre autres, le petit peuple des Latinos, très opprimé, très pauvre. Les célébrations étaient vivantes et ancrées dans le quotidien, notamment socio-politique, des gens. Ces Communautés ecclésiales étaient en plein essor, et elles seules pouvaient constituer un rempart contre le prosélytisme anglo-saxon. En tuant la Théologie de la Libération, le Vatican a ouvert un boulevard devant les néo-évangéliques... Et ce n’est pas en ayant ici ou là un prêtre charismatique, doué pour le chant ou pour la musique, qu’il pourra remonter la pente. 

Le succès des Evangéliques tient au fait que leur foi est vivante, et ancrée dans la vie quotidienne des gens, comme pour la Théologie de la libération. Ils supplantent peu à peu toutes les communautés catholiques aujourd’hui privées de ce qui était leur sève, et se polarisant seulement sur les dogmes les plus réactionnaires. Mais attention ! Les Néo-Evangéliques sont encore plus réactionnaires - et très politisés ! Et là, nous rejoignons le géo-politique... car en évangélisant, ces chrétiens ont aussi en vue des considérations très politiques tenant en quelques mots : Amener le fidèle à épouser l’idéologie anglo-saxonne du libéralisme financier et si nécessaire, militaire. Pour que triomphe partout sur la planète le modèle... anglo-saxon. Autant dire, un repoussoir !

Face au danger évangélique, face à la vitalité des petites communautés évangéliques, Rome n’a rien à proposer. Les Communautés ecclésiales de base, si vivantes, tendent à disparaître, laissant le champ libre aux néo-évangéliques pour imposer leur foi... et leurs choix de société, encore plus crispés, rétrogrades, fondamentalistes, que ceux des Catholiques romains.

Est-il trop tard pour redresser la barre ? En tous cas, avec un Benoït XVI, oui. Si le prochain Pape n’a pas l’intelligence de comprendre que les prêtres peuvent fonder une famille, comme leurs homologues protestants, s’il n’est pas un peu plus ouvert en matière de contraception et de remariage des divorcés, et surtout s’il culpabilise et discrédite les derniers adeptes de la Théologie de la Libération ou les derniers prêtres ouvriers, alors on peut parier que les jours de l’Eglise catholique sont comptés, face à la vitalité des communautés évangéliques qui pullulent un peu partout, et surtout face à l’agressivité de leur prosélytisme s’embarrassant de bien peu de considérations.

Le temps presse. Si Rome ne laisse pas la bride aux expériences liées à la Théologie de la Libération et aux prêtres-ouvriers, elle risque fort de sonner le glas d’une Eglise catholique en pleine perte de vitesse. 

Et si elle laisse le champ libre aux néo-évangéliques "anglo-saxons", il y a fort à parier que le monde des croyants chrétiens sera unipolaire lui aussi. Avec les conséquences que l’on sait en matière de Système économique et social, et de rejet de la 3e Religion du Livre, musulmane. Car ce sont les Catholiques qui, encore aujourd’hui, fraternisent le plus volontiers avec les Musulmans souvent arabes, notamment en "terre sainte". Songeons en particulier à un Saint homme, Mgr Sabbah, portant encore et toujours une parole de paix au Proche-Orient, travaillant à établir des ponts... un authentique chrétien, celui-là, comme on les aime tant ! Fraternel, ouvert, aimant, et engagé. Courageux ! 

Et si, de surcroît, il y avait aussi, en fin de compte, un écrasement de la minorité orthodoxe ? Sans exagérer, on peut parler d’un "combat" du Nord contre le Sud.

Voilà bien des défis à relever. Il est temps que l’Eglise catholique change radicalement de cap, si elle veut encore compter, demain, face à des frères très motivés, très vivants, et... très fanatiques, très sectaires, très conservateurs, et prêts à mener toutes les croisades qu’il faudra, même militaires, contre ceux qui ne leur ressemblent pas. 

C’est pourquoi je m’adresse aux Catholiques : Il est temps de faire votre mue, en profondeur, et d’exiger de votre Pape qu’il en fasse autant, si vous voulez que ce en quoi vous croyez ait encore, demain, sinon un avenir, au moins droit de cité... face à des évangéliques particulièrement peu tolérants. Et qui risquent bientôt de vous écraser sous leur nombre, sous leur mépris, et sous leur fanatisme sectaire ! 

Eva R-sistons à la domination des Protestants Anglo-Saxons sur la planète, et à un monde unipolaire intransigeant. 

N.B. : Je rappelle ce qu’entre autres j’écrivais récemment : "Ces croyants-là (évangéliques) desservent la cause qui les anime - et leur Dieu, le même pour tous, mais annexé pour eux seuls. Et effectivement, en sous-mains les Protestants anglo-saxons font tout pour déconsidérer le Catholicisme, à travers leur Chef. A des fins coloniales, de domination... bien peu évangéliques. Mais s’en rendent-ils compte ? Et c’est la raison pour laquelle je les ai quittés : Je ne voulais ni de leur fanatisme sectaire, ni de leur idéologie ultra-réactionnaire et impériale... (..) Peut-être devons-nous, si nous sommes attachés à un monde multipolaire, cesser d’alimenter le feu qui couve" (contre les Catholiques, donc, notamment via les Médias à la recherche, aussi, de sujets pouvant masquer tout ce que le Pouvoir, en France, fait en sous-mains).


 3-religions-copie-1.jpg



26 réactions


  • Sarah 19 avril 2010 11:50

    Ces attaques incessantes contre l’Eglise Catholique et surtout le Pâpe avaient été prophétisées par la Sainte Vierge aux voyants de Medjugorje.

    On est donc à la fois tristes de voir la manière dont le Pâpe est traité et en même temps joyeux de voir que les prophéties se réalisent, ce qui renforce le crédit de la religion Catholique.

    Même l’ivraie a une place dans le plan de Dieu !


  • foufouille foufouille 19 avril 2010 11:54

    ca leur fait les pieds
    aux USA ca fait de nombreuses annees que les pedo payent


  • Leila Leila 19 avril 2010 12:08

    La thèse d’un complot des évangélistes américains contre l’Eglise catholique est intéressante. Je pense qu’elle est vraie en grande partie. Ils se placent sur le terrain de la concurrence entre les religions et ils dépensent beaucoup d’argent pour remporter la compétition. Ils ne sont pas fidèles à l’Evangile : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il faut haïr l’un et aimer l’autre, ou bien se vouer à l’un et faire fi de l’autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon » (Matthieu 6:24).

    L’Eglise catholique a longtemps accumulé des richesses. C’est un vrai scandale. Les catholiques qui restent fidèles à l’Evangile sont assez rares. S’ils étaient assez nombreux à vivre comme St-François d’Assise, ils changeraient le monde !

  • Affreujojo Affreujojo 19 avril 2010 12:19

    « Ce que vous faites aux petits enfants, vous le faites à moi-même. »
    Jésus de Nazareth

    Il faut assumer maintenant !


  • Wàng 19 avril 2010 15:58

    Article catastrophique qui mélange complètement le domaine du spirituel avec le domaine politique, avec la théorie du complot qui va avec, mais logique pour une sympathisante de la théologie de la libération. Comme si la solution à la crise de l’Eglise passait par un combat terrestre et l’annulation des dogmes (ce qui est de toute façon, impossible). Plus la naïveté de croire que l’alliance du catholicisme avec l’islam sera le remède à l’évangélisme. Comme on dit chez les Arabes : les chiens aboient, la caravane passe.

    Article à rapprocher avec la dernière sortie de Hans Küng : http://docteurangelique.forumactif.com/temoignages-discernement-cas-concrets-f3/hans-kung-ier-convoque-le-concile-zurich-i-t9915.htm

    Quand à l’argent, il n’a rien de mauvais en soi. C’est seulement un outil (ce que les communistes et beaucoup de français ne comprendront jamais).


    • zaeus 19 avril 2010 20:22

      "Quand à l’argent, il n’a rien de mauvais en soi. C’est seulement un outil (ce que les communistes et beaucoup de français ne comprendront jamais)."

      Marx dirait : l’argent, c’est l’opium du peuple...


    • resistance 19 avril 2010 23:30

      Le problème, avec certains outils, c’est qu’ils ont tendance à devenir des maîtres et que si nous n’y prenons pas garde nous nous laissons diriger par eux !


    • Wàng 20 avril 2010 10:01

      Dans le cas qui nous intéresse, c’est surtout une question culturelle. Le monde latin/catholique, et plus particulièrement la France, voit tout ce qui touche à l’argent comme quelque chose de sale et de scandaleux, alors que dans la mentalité anglosaxonne et protestante, plus vétéro-testamentaire, la richesse est perçue comme une bénédiction et du coup accueillie plus simplement (moins d’envie envers les riches aussi).

      La position catholique est beaucoup plus nuancée que celle de cet article, je citerai mère Téréza à un riche industriel canadien : ne vous séparez pas de votre argent, détachez vous-en (à rapprocher du : on ne peut servir deux maitres qui vise avant tout une attitude intérieure).

      Si on ne comprend pas cela on s’expose à de nombreux jugements à l’emporte pièce (anti-américanisme et anti-évangélisme).


  • oncle archibald 19 avril 2010 16:09

    L’auteur (e) est pour le « tri sélectif. Le propre du message Christique est exactement l’inverse : un homme en vaut un autre, sans aucune limite ni distinction, et seul le pardon, sans limite lui aussi, permet un peu d’appréhender ce qu’est l’amour...

    L’église est composée d’hommes faillibles, elle s’est fourvoyée cent fois et relevée de ses erreurs cent une fois .. Parmi ses erreurs une qui a duré des siècles fut de croire se servir de la puissance temporelle pour faire avancer le rayonnement de l’Eglise. Parmi les hommes qui l’ont servie et qui la servent il y en a de »plus pécheurs que d’autres« . Certains s’en sont servis pour assouvir leur soif de pouvoir, d’autres ont perpétré des crimes horribles, parfois individuellement et parfois parfois même collectivement en son nom ... Comme dans n’importe quel autre groupe humain il y a des »brebis galeuses« , des »nuisibles« , qui doivent rendre compte de leurs actes repréhensibles devant la justice des hommes, comme tous les laics, et douple peine, qui doivent aussi rendre compte, en conscience, de leurs actes et de leurs intentions devant leurs frères et devant Dieu pour les croyants... 
    Ne venons pas encore davantage compliquer les relations de l’Eglise et de l’Etat en venant »faire de la politique« dans les églises. Les choix de vie devraient être dictés par l’évangile et par lui seul. Il est écrit »rend à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu« , il est aussi écrit »on ne peut servir deux maîtres, Dieu et l’argent« .. et encore »que celui qui n’a jamais péché lui jette le première pierre" .. on peut déjà faire beaucoup de choix de vie avec ces quelques préceptes.

  • vero87 19 avril 2010 19:36

    Sarah : « même l’ivraie a une place dans le plan de dieu »

    C’est vrai que dieu fait souvent le boulot du diable !
    les cathares ne disaient pas autre chose : ce monde est la création d’un mauvais démiurge !
    La Bible raconte la création de ce monde par Satan ! (YHWH)
    Satan (YHWH) leur a montré qu’il prenait ce concept tout à fait au sérieux !
    y’a plus de cathares !
    reste le diable !
     Car comment un dieu bon et parfait aurait pu faire un monde imparfait ?
    sans analogie entre la cause et l’effet
    Dieu vient toujours buter sur le problème du mal !
    l’« Ivraie » dites-vous !
    Quel euphémisme là où moi je dis « saloperies ! »


  •  C BARRATIER C BARRATIER 19 avril 2010 20:14

    Je suis très étonné de voir l’auteur et les critiques traiter cette question comme si elle était interne à la communauté des catholiques. Il s’agit de repression de criminels qui devront s’accompagner de poursuites à l’encontre de ceux qui savaient et n’ont rien dit. C’est la loi, c’est une complicité. Ce n’est donc pas du tout un problème interne, dès lors qu’il relève de la loi républicaine. Les lois des états sont au dessus des règles internes des communautés (qui d’ailleurs n’ont pas le droit de dire ou faire la justice).

    Quant aux religions anglo saxonnes ou autres, elles ne concernent que des communautés, en rien en tout cas des états comme la France, la Belgique..etc Donc leur linge sale à ces groupes qui à priori se valent et à qui nous devons le respect, ils se le lavent à leur manière, et les journalistes informent au maximum, pour éviter le pire : l’omerta.

    Un sujet aussi grave que les tournantes ou les mariages forcés (qui sont des viols), ou les excisions, ou que les assassinats pour diverses raisons.
     Mais un sujet parmi d’autres qui n’est pas LE problème de nos sociétés, de même que le christianisme ou l’islam, ou les croyances juives, ou le bouddhisme, ou toute autre philosophie ne sont pas le problème général (donc d’intérêt général de nos sociétés).

    Je n’avais pas pensé que cela puisse faire oublier les problèmes sociaux, et j’en doute.
    La vulnérabilité de nos transports aériens devant un volcan qui se réveille est aussi un sujet bien plus grave, et il serait temps de cesser d’être à ce point dépendants de l’avion à réaction.

    On peut, on doit poursuivre contrevenants et complices sans pitié (c’est des victimes qu’il faut avoir pitié), ignorer leur grade ecclésiastique (nos lois n’ont pas à les prendre en compte), ils ne sont que des salauds. Si le pape a couvert, il doit bénéficier de la même garde à vue et tout le reste que le citoyen lambda. Et en même temps on doit s’occuper des autres questions de la société qui, elles, sont essentielles.


    • resistance 20 avril 2010 00:54

      « Ils ne sont que des salauds »...

      S’ils sont véritablement coupables de ce dont ils sont accusés (parce que n’oubliez pas SVP qu’il existe des erreurs judiciaires et que le climat passionnel actuel et la formidable publicité que font les médias à tout ce qui est drame de la pédophilie dans l’Eglise), oui ils ont causé un tort très grave à leurs victimes.
      Quant à dire qu’ils ne sont que des salauds... Que savons-nous de la pédophilie ? Les psychiatres eux-mêmes sont-ils tous d’accord sur ce point ? Et pouvons-nous prétendre évaluer la responsabilité humaine ? Il me semble qu’un peu de prudence conviendrait !

      « Si le pape a couvert... » Là encore, je demande un peu de recul, historique celui-ci. N’oubliez pas qu’il y a quelques années, tout le monde ou presque couvrait ce genre de faits (j’ai entendu les regrets d’un avocat à ce sujet) peut-être parce qu’on n’en percevait pas la gravité, ou alors parce qu’on croyait le silence préférable. Et puis, n’y a-t-il pas une hésitation légitime à dénoncer des faits dont on n’a pas été directement témoin, et sur la gravité ou même l’existence desquels on peut encore avoir des doutes ?

       

  • Verdi Verdi 19 avril 2010 21:53

    Je ne suis pas un spécialiste des affaires religieuses. Cependant, je rejoins l’auteur sur un point : les néo-évangélistes sont en train d’embrigader des pans entiers de population du tiers-monde. En Afrique centrale, par exemple, les réunions sont nombreuses, en pleine nuit, fort bruyantes. La « ferveur » des participants s’apparente à une forme de fanatisme. La crédulité des gens est sidérante. Leur pauvreté explique pour beaucoup cette attitude. L’espoir d’un monde matériel meilleur est le fond de commerce de ces prédicateurs. La prière (collective et répétée) est un moyen d’y parvenir. Où est Dieu dans tout cela ? Les émissions religieuses des évangélistes envahissent les écrans. Derrière ce déferlement qui sent le fric à chaque instant, il ne fait guère de doute que la culture anglo-saxonne basée sur le mercantilisme veut à tout prix s’imposer et régner avant que d’autres prosélytes n’en fassent autant.


  • R-sistons R-sistons 19 avril 2010 22:05

    Bonjour chers Lecteurs,

    cet article dérange, le fait de dire que les Anglo-Saxons essaient de limiter l’influence des Catholiques dans un contexte de rivalité, m’a valu la suppression ce jour, de mon blog du NouvelObs, me reprochant mon parti-pris anti-anglo-saxon, comme si l’influence hégémonique n’était pas une réalité, non ils voient de la haine là-dedans.

    Bref le Nouvelobs vient sans préavis de fermer mon blog dérangeant
    Il montre son vrai visage, et son intolérance
    apparemment j’ai vu juste, puisqu’on n’a pas suporté cet article

    Morale de l’histoire ? Fuyons la presse bienpensante, alignée, et lisons la presse alternative, le NET. Merci à Agora Vox ..

    Cordialement à tous, eva


  • R-sistons R-sistons 19 avril 2010 22:52

    Je viens de publier ceci :
    L’ ogre (néo) évangélique et les chocs religieux, http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7823730/l-ogre-neo-evangelique-et-les-chocs-religieux

    Dans ce court article, je ne parlerai pas des Evangéliques sincères, pieux, ayant une foi vivante, respectueux de la Bible et des préceptes divins, certes fondamentalistes (faisant une lecture littérale de la Bible), mais ni inconditionnels de l’Amérique des néoconservateurs, ni ultra-sionistes, ni partisans acharnés du choc de civilisations et des guerres impériales. On en trouve souvent en France, ou en Afrique, par exemple. Communautés vivantes, fraternelles, mais repliées sur elles-mêmes... En revanche, je m’en prendrai aux néo-Evangéliques fanatiques, version anglo-saxonne, d’ailleurs souvent pentecôtistes, supporters acharnés des Américains, des Israéliens, et du choc de civilisations. Je les ai bien connus : Je me suis convertie dans leur milieu, et j’ai renoncé à les fréquenter à cause de leur intolérance, de leur sectarisme, de leur néo-conservatisme ultra réactionnaire, pro-américain et sioniste. Pour tout dire, par exemple, ils vénèrent Reagan, et ils rêvent du grand Israël pour favoriser le retour de Jésus, de même qu’ils aspirent à « rayer de la carte » tant les Palestiniens que les Iraniens, ou même tous ceux qui de près ou de loin sont Musulmans voire simplement Arabes. C’est leur façon très particulière d’aimer leur prochain et d’appliquer les commandements divins.... Leur sectarisme n’a rien à envier à celui des ultra sionistes brûlant d’en découdre avec de nombreux pays.

    Donc, je souhaiterais juste attirer votre attention sur les véritables plans fous de ces drôles d’oiseaux :

    Dans un premier temps, ils veulent se débarrasser des Catholiques - d’où les attaques continuelles contre ceux-ci, à travers leurs représentants haut placés, attaques abondamment relayées par des Médias aux ordres des Anglo-Saxons et des Israéliens (voir mes articles http://r-sistons.over-blog.com/article-le-monde-catholique-en-danger-causes-effets-solutions-lettre-ouverte-48812600.html , ou : http://r-sistons.over-blog.com/article-crise-papale-geo-politique-guerres-de-religion-modernes-par-eva-r-sistons-48643520.html). Il s’agit de décrédibiliser les Catholiques (donc de dissuader de se convertir au Catholicisme), ou d’amener les fidèles de cette Eglise à la déserter. Et bien sûr à choisir de s’engager avec les Evangéliques - sous la bannière anglo-saxonne et son libéralisme militaro-financier, évidemment. 

    Ensuite, ces énergumènes passeront à une nouvelle étape : Se débarrasser des Musulmans. Et là, il s’agira de provoquer le fameux choc de civilisations qui délivrera, du moins l’espèrent-ils, le monde des croyants de la 3e religion du Livre. Et au passage, d’un maximum d’Arabes...

    Mais ce n’est pas fini ! Ces charmants chrétiens s’en prendront, dans une étape finale, à leurs alliés du moment, juifs. En les poignardant dans le dos. Après s’être servis d’eux pour atteindre leur objectif, le retour du Christ qui passe par le Grand Israël, la reconstruction du temple, etc..., ils tenteront de les éliminer définitivement. Inutile de dire que l’on assistera alors à la « lutte finale » entre ceux qui attendent « leur » Messie, juif ou chrétien selon le cas.

    Dieu reconnaîtra les siens...

    Eva R-sistons aux intégrismes intolérants, dominateurs, belliqueux. 


    • resistance 19 avril 2010 23:59

      Sur l’analyse de la stratégie des Pentecôtistes, peut-être avez-vous raison ; ce serait plus confortable de penser que non, mais il faut être lucide ; il serait rassurant de penser que vous exagérez un peu, mais à vrai dire je n’ai pas une expérience suffisante de ces milieux pour juger.

      En revanche, dans votre article, une chose me gêne un peu, c’est la recommandation d’une stratégie pour contrer les Evangéliques, et surtout la confiance que vous mettez dans une telle stratégie. Que les chrétiens doivent aussi participer aux luttes pour la justice, j’en suis bien convaincue. Le spirituel ne doit en aucun cas être le lieu d’une fuite. Mais de grâce, n’attendez pas des autorités religieuses qu’elles fassent ceci ou cela pour l’emporter sur les Evangéliques. En ce domaine, de tels calculs ne peuvent que mener à l’échec. Attendez seulement d’elles qu’elles défendent le vrai et accomplissent le juste. 


  • Leila Leila 20 avril 2010 11:10

    Courage Eva, et patience


  • @distance @distance 20 avril 2010 12:26

    pioché dans l’nartic : Car ce sont les Catholiques qui, encore aujourd’hui, fraternisent le plus volontiers avec les Musulmans souvent arabes, notamment en « terre sainte ». 

    l’auteur devrait voyageait un chouïa avant d’affirmer de telles choses !

    http://www.dailymotion.com/video/xtbfv_chretiens-d-egypte-en-danger_news


    • Wàng 20 avril 2010 12:42

      Je renchéris. Partout où il y a l’islam, il y a des problèmes et les chrétiens sont persécutés.

      Dimanche 28 février 2010 7 28 /02 /2010 15:00

      C’est un cadavre d’enfant comme les journaux nous en donnent à voir des dizaines autour du monde.
      Le cadavre d’une fillette de 12 ans, corps d’enfant bien plus que d’adolescente, vêtu d’un pantalon de survêtement relevé aux genoux, et d’un pull dont on a remonté les manches et le devant pour exposer le
      maximum de peau à l’objectif des photographes.

      Sur cette peau, des taches sombres de toutes tailles. Selon son beau-père Bashir Masih, ces taches correspondent à « de profondes coupures et une brûlure au fer à repasser dans le dos ». Son visage gonflé est entouré d’un bandage sommaire qui maintient sa mâchoire brisée. Les plaies sur ses doigts indiquent que ses ongles ont été arrachés. Son bras droit est cassé. (...)

      Devant le chagrin et la colère de la famille, Mohammad Naheem Chaudhry leur offre de l’argent. 20 000 roupies – environ 160 euros – pour leur silence. Les Shaheen refusent. Ils décident de porter plainte.

      C’est là que l’affaire se complique.

      La police commence par refuser d’enregistrer la plainte avant d’y être contrainte par la communauté chrétienne en colère, qui manifeste devant le Parlement du Penjab. Devant la révolte des chrétiens, le président
      pakistanais ordonne une enquête et débloque 500 000 roupies à titre compensatoire pour la famille Shaheen. Le 24 janvier, Mohammad Naheem Chaudhry, son épouse et son fils, sont arrêtés. La police arrête également Amanat, le trafiquant d’enfants, et découvrent chez lui trois autres esclaves mineurs en cours de revente.

      Le 25, les funérailles de la petite fille sont célébrées à la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore, en présence de
      plusieurs évêques catholiques et anglicans. Des milliers de fidèles assistent à la cérémonie, encerclés par les forces de l’ordre qui redoutent une explosion populaire.

      Mais l’intérêt des politiques et des médias retombe rapidement. Très vite, les associations de défense des droits de l’homme qui tentent de trouver un avocat à la famille de Shaziah se voient opposer refus sur refus. Chrétiens ou musulmans, les avocats contactés sont menacés.
      Personne ne veut de l’affaire.,

      Le 13 février dernier, le tribunal de Lahore décide de remettre en liberté sous caution Mohammad Naeem Chaudhry, son épouse, son fils et Amanat, le trafiquant d’enfants. Les juges se sont basés sur un rapport
      d’autopsie rédigé par neuf médecins musulmans, dont les conclusions n’admettent qu’une fort neutre « infection de peau et un état de malnutrition » en lieu et place des traces de coups et de viol. […] Aucune infection ne peut causer une fracture de la mâchoire et des bras, pas plus que de profondes entailles ou des brûlures au fer à repasser ». L’émotion dans la communauté chrétienne est considérable. (...)

      Mais quels que soient les avocats, il n’est pas un seul chrétien, toutes confessions confondues, à croire un seul instant que la justice passera. Laissez-moi vous citer une dépêche d’Eglises d’Asie, datée du 17 février dernier :
      "A l’archidiocèse catholique de Lahore, le vicaire général, le P. Andrew Nisari, est allé dans le même sens : « La justice est prise en otage au Pakistan. Il est navrant de voir que ceux-là même qui sont chargés d’assurer la défense des justiciables font bloc pour innocenter l’un des leurs. » (...) « 
      Pour nous, il est évident que justice ne sera pas rendue » dans cette affaire, a conclu le prêtre."

      Il est probable que la seule chose qui perdurera de la petite Shaziah, ce soient ces quelques photos d’une famille éplorée et d’un petit corps martyrisé sur le blog des émigrés pakistanais en Grande-Bretagne. (...)

      Que peuvent faire les chrétiens d’Occident pour leurs frères Pakistanais ?

      Priez pour nous.
      S’il vous plaît, je vous confie notre communauté et je vous demande de me soutenir par la prière, car je fais de
      nombreuses choses pour nos frères que je ne peux pas vous dire.

      http://www.nystagmus.me/article-qui-rendra-justice-a-shaziah-shaheen


  • ELCHETORIX 20 avril 2010 15:17

    Bonjour l’auteur
    j’apprécie toujours vos écrits et je vous remercie pour votre travail d’information que ce soit sur votre blog que sur ce site .
    Votre blog d’ailleurs est remarquable et bien fourni en précisions d’informations objectives sur le monde géopolitique et donc sur la situation économique et politique internationale !
    Bonne continuation .
    RA .


  • Hieronymus Hieronymus 20 avril 2010 21:44

    R-sistons
    merci pour votre article que j’ai lu avec gd interet et auquel je reagis tardivement

    celui-ci comporte (ou detrompez moi) 2 idees principales ;
    - les attaques contre le Pape et la catholicite proviennent du lobby anglo-saxon (et americain) pro-evangeliste
    - la baisse de popularite du catholicisme proviendrait d’un rejet des initiatives des pretres ouvriers et de ce que l’on a appele la theologie de la liberation

    sur le 1er point ; je suis tres en accord avec votre avis
    je me suis deja lors de nombreux articles sur AV interroge sur la provenance de ces attaques (sans que la question semble interesser curieusement) parmi les nombreux « ennemis » de la papaute, le lobby neo-evangeliste anglo-saxon est des plus plausibles, pourquoi ?
    en raison de l’influence dont il dispose sur les medias, seuls eux ont le pouvoir et l’argent
    un autre element est le mepris inextinguible des Britanniques envers les Catholiques (et pas qu’envers les cathos mais ce serait trop long)
    en fait il ne s’agit ni plus ni moins que la mise en place du NOM (nouvel ordre mondial)
    je suis tout de meme un peu sceptique sur l’expose strategique que vous indiquez ds votre post en gras caracteres, bizarre tactique ? d’abord eliminer les cathos ensuite les muzz ..
    a leur place je ferais plutot l’inverse parce qu’une fois la chretiente tres affaiblie (exit les cathos) z-auront du fil a retordre face aux muzz, feront pas le poids a mon avis ..

    sur le 2eme point : ce qui seraient les erreurs d’orientation de l’eglise catholique
    sur les pretres ouvriers : topez la ! effectivement il fallait les soutenir, pas les discrediter
    sur la theologie de la liberation, c’est deja bcp plus scabreux, nous fait rentrer ds les details de Vatican II, a mon sens le concile Vatican II est un fiasco, aussi il y a un peu de tout ds cette theologie de la liberation, des gens sinceres comme de veritables sous marins de l’ideologie communiste, je comprends que le Vatican se mefie plutot 2 fois qu’une, perso j’ai une analyse differente du declin actuel de l’eglise qui tient a l’abandon de la tradition et des symboles, comme la messe en latin .. que la plupart des pratiquants regrettent ..
    si vous supprimez le sacre, les ornements, le sens du mystere, vous obtenez comme ds le protestantisme une religion qui n’en est plus vraiment une mais qui ressemble encore a peine a une morale, bref qq chose de parfaitement plat et insipide et les gens n’y croient plus, la religion c’est un rite initiatique, si vous otez le mystere de l’office vous annihilez la foi !
    cordialement


    • R-sistons R-sistons 22 avril 2010 02:21

      Merci Hyeronimus

      on est d’accord sur l’essentiel
      les dernières lignes sont très pertinentes
      et aussi l’analyse du début (l’argent pour les protestants - cf théologie de la prospérité - et éloge de la pauvreté chez les catholiques, c’est bien de le rappeler, merci)

      mais je pense que pour « rivaliser » avec les évangéliques, communautés très vivantes, il est dommage que les Communautés de la théologie de la libération aient disparu

      contre les Musulmans, c’est le choc de civilisations inévitable - hélas (voir mon blog http://eva-communion-civilisations.over-blog.com )

      et apparemment actuellement c’est la grosse charge contre les catholiques

      J’apprécie votre culture et le ton - bienveillant, esprit de dialogue etc, c’est à votre honneur
      cordialement eva


  • franc 21 avril 2010 17:49

    Je suis en partie d’accord avec l’article et surtout sur cette affirmation que l’Eglise Catholique est aujourd’huis attaquée et par beaucoup de monde et en premier lieu par les forces capitalistes qui détestent l’idéologie catholique du mépris ou de la méfiance envers l’argent contenu dans l’Evangile et pratiqué et ordonné par son fondateur Jésus (Nul ne peut servir deux maitres à la fois ,on ne peut servir Dieu et l’Argent ),contrairement aux néoévangélistes ou au néoprotestantisme en général qui mélange allègrement service de Dieu et service de l’Argent jusqu’à confondre Dieu et Argent.


  • R-sistons R-sistons 22 avril 2010 02:23

    Franc excuse-moi, c’est toi qui a fait le développement, fort bienvenu, sur le rapport à l’argent, j’ai confondu

    merci, c’est très pertinent, bien à toi, eva


  • Gui Hottine Gui Hottine 22 avril 2010 02:57

    @tous ceux qui sont fervents croyants : croyer. @tous ceux désillusionnés : vous en faites pas. y a toujours une voie.


Réagir