mardi 8 août - par Philippe Huysmans

L’Europe va légaliser le blocage des comptes courants

L'Europe planche actuellement sur l'idée d'une législation destinée à empêcher un Bank Run au cas où une banque se trouverait dans de telles difficultés financière qu'elle perdrait la confiance de ses clients.

Seul petit problème ? C'est la quasi-totalité du système bancaire qui est au bord de l'effondrement. Toutes les banques sont exposées à des degrés divers à des emprunts toxique dont une bonne partie est composée de créances totalement irrécouvrables. Depuis le déclenchement de la crise financière en 2007, et l'investissement massif par les États membres de l'UE dans le sauvetage des banques (avec votre argent), ce sont des centaines de milliards qui ont été investis... en pure perte. Nous voilà dix ans plus tard et rien n'a changé sous le soleil. En fait, la situation a même empiré, et des banques systémiques comme la Deutsche Bank sont au bord de la banqueroute.

Pendant ce temps, dans presque tous les médias on vous serine que « tout va très bien, Madame la Marquise... ». Et si je dis presque tous, c'est parce que c'est l'agence Reuters qui a soulevé ce drôle de lièvre, dans une article du 28 juillet intitulé EU explores account freezes to prevent runs at failing banks (L'Union Européenne envisage un gel des comptes pour prévenir la ruée dans des banques en difficulté).

Faillite de la Banco Popular

Début juin Santander rachetait pour un euro symbolique la 3ème banque privée du pays (100 milliards sous forme de prêts), la Banco Popular, après ce qu'il faut bien appeler un bank run (jusqu'à deux milliards en une seule journée). Ne vous laissez pas endormir par les titres comme celui-ci : Santander sauve Banco Popular de la faillite (Figaro). La banque est bel et bien terminée, finie, lessivée. Après vous pouvez appeler ça comme vous voulez. Les actionnaires sont en slip ; une partie des créanciers, qui avait troqué des taux d’intérêt plus élevés (plus de 8 %) contre la possibilité de ne pas être remboursés en cas de problèmes, a tout perdu.

Pour avoir un avis plus objectif sur ce qui s'est réellement passé, je ne puis que vous conseiller la lecture de journaux situés en dehors de l'Union Européenne, comme par exemple cet article du New York Times. Vous noterez au passage qu'on parle bien de « collapse », d'effondrement et non d'une sorte de merveilleuse concentration de deux fleurons européens.

Ne pas confondre gel des comptes bancaires et fonds de garantie

Le mécanisme dont je parle ici ne doit en aucune manière être confondu avec le mécanisme existant déjà garantissant les dépôts bancaires jusqu'à 100.000 euros (et vous garantissant aussi par voie de conséquence que vous ne verrez plus rien de ce qui excède ce montant).

Il s'agit d'un projet, en discussion depuis le début de l'année, visant à instaurer un mécanisme de blocage des comptes courants dès le premier euro pour une période de 5 jours ouvrables extensible à 20 jours, soit en gros, presque un mois. Et comment ferez-vous pour vivre pendant cette période ? Eh bien vous irez demander gentiment l'aumône à la banque qui vous donnera généreusement quelques euros par jour de vos propres fonds. Pas belle la vie ? Ce sera un peu des vacances, comme à Chypre, sans même avoir à vous fendre d'un billet d'avion.

Et comme Olivier Delamarche l'avait noté, si l'on applique ce gel des avoirs pour une durée de 20 jours ouvrables et que rien ne change par ailleurs, cela ne fera que repousser la ruée sur les guichets de 20 jours. Et pour y retrouver quoi ? Le risque n'est pas à négliger d'un haircut généralisé comme cela avait été le cas à Chypre, et nous n'aurions que nos yeux pour pleurer.

Ce qui se profile est un véritable hold-up bancaire au niveau européen. Eh oui, si l'on doit croire ce qu'on nous raconte dans les médias, alors pas besoin de ce genre de loi scélérate, n'est-ce pas ? Et si pareille loi est une nécessité, alors c'est que le système bancaire est bel et bien au bord de l'implosion et qu'on nous prend pour des jambons.

Votre argent ? N'y pensez plus

Si vous croyez encore un peu naïvement que vos avoirs bancaires vous appartiennent, laissez-moi vous détromper. Dès qu'il est versé sur votre compte, votre argent est converti créance au passif de la banque. Vous n'êtes plus vraiment « propriétaire » de cet argent mais cela vous ouvre un droit de créance sur un montant équivalent, éventuellement augmenté des intérêts au moment ou vous choisirez de la recouvrer. C'est à distinguer, par exemple, du dépôt d'un même montant en espèces dans un coffre de la même banque. Dans ce cas, vous restez propriétaire du contenu qui n'est pas repris au passif de la banque. 

Et il est important de comprendre la distinction subtile qu'il y a entre « avoir une somme d'argent » et « avoir une créance ». Dans le premier cas vous n'avez rien à perdre, dans le second vous êtes tributaire de la bonne santé financière de la banque. Ah oui, j'oubliais, il y a la fameuse garantie sur les dépôts bancaires, on est sauvés... Oui, sauf si c'est l'ensemble du système bancaire qui s'écroule, parce qu'en pareil cas, le fonds de garantie serait parfaitement insuffisant pour indemniser tout le monde.

Que peut-on faire pour se prémunir ?

Eh bien tout d'abord arrêter de mettre tous ses oeufs dans le même panier (percé). Diversifiez vos investissements, investissez dans l'immobilier (maisons, appartements, terrains) si vous en avez les moyens. Ne laissez sur votre compte que ce qui doit impérativement y être pour honorer vos domiciliations bancaires plus une petite marge pour les dépenses courantes. Investissez une partie de vos avoirs sous forme de créance dans une devise non européenne, comme la livre sterling, par exemple. Privilégiez les banques qui ne sont pas massivement exposées aux emprunts toxiques, et si possible qui ont clairement séparé la partie banque d'affaires de la partie banque privée.

Mais ça ne peut pas arriver !

Hum, j'aurais dit ça aussi il y a 20 ans, mais aujourd'hui, je n'ai plus aucune certitude, surtout à la lumière de ce qui s'était passé à Chypre, et plus encore de cette législation qu'on nous concocte. Les belles promesses n'engagent que les idiots qui y croient, et lorsque vous prêtez de l'argent (quand vous le mettez à la banque, donc) il existe forcément un risque que vous ne revoyiez plus vos liards. Mais cela, on ne vous le dit pas, et au contraire on vous berce avec des belles garanties qui sont d'autres belles promesses qui n'engagent que les idiots qui y croient...

Eh oui, l'Europe c'est cela : plus libérale que les États-Unis d'Amérique quand il s'agit de privatiser les bénéfices, et plus communiste que l'Union Soviétique quand il s'agit de faire éponger par l'ensemble des contribuables les dettes des banques qu'il aurait fallu laisser tomber en faillite.

Vous n'aviez quand même pas cru qu'on parlait d'argent « virtuel » quand on parlait de milliers de milliards d'euros qui s'étaient volatilisés en quelques semaines en 2007 ? 

La cigale et la fourmi
Jean de La Fontaine

La cigale , ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'oût , foi d'animal,
Intérêt et principal . »
La fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?


Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.

- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien : dansez maintenant. »

 

Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook


100 réactions


  • La mouche du coche La mouche du coche 8 août 08:41

    Ce n’est pas grave. Macron est tellement mignon. ! Et il est jeune, c’est le changement. ! smiley


    • zygzornifle zygzornifle 8 août 18:20

      @La mouche du coche


       et il va accueillir le petit panda prénommé Fiat et sa maman en grande pompe a l’Élysée, son défunt petit frère lui reposera au panthéon ..... 

  • leypanou 8 août 09:04

    l’Europe c’est cela : plus libérale que les États-Unis d’Amérique quand il s’agit de privatiser les bénéfices, et plus communiste que l’Union Soviétique quand il s’agit de faire éponger par l’ensemble des contribuables les dettes des banques qu’il aurait fallu laisser tomber en faillite : tout est fait pour que les gens restent passives ou pire, se détournent des vraies priorités pour améliorer leur existence, avec le matraquage compassionnel par exemple.

    S’il y a une chose que l’on devrait copier sur l’Islande, c’est qu’eux ont su régler le problème en mettant en prison des banquiers et chasser du pouvoir les politiciens incompétents, nous, on a élu E Macron.


    • leypanou 8 août 09:13

      @leypanou
      Complément de lecture « Argent public, fortune privée ».


    • lloreen 8 août 11:48

      @leypanou
      « l’Europe c’est cela »
      Ce n’est pas l’Europe (=territoire géographique) mais l’UE (=corporation ).


    • lloreen 8 août 11:57

      @leypanou

      Ce que votre livre décrit est la conséquence de la privatisation des territoires européens dès 1945. L’occupation de l’Allemagne a permis aux actionnaires de la City de Londres (Rothschild) de coloniser petit à petit tous les territoires européens par la privatisation de la création monétaire. La république fédérale a été la première corporation créée par Washington DC (district of Columbia) et il fallait que la France suive , ce qui a été fait dès 1973 avec la privatisation de la création monétaire (« loi » Rothschild) avec le concours du président de la république française, monsieur Georges Pompidou, un ex-directeur de la banque Rothschild.


    • Croa Croa 8 août 12:27

      À lloreen (et à l’auteur.)
      Tiens, à propos ça se passe comment si on ouvre un compte en Suisse ? (Le même risque existe-t-il pour ces heureux européens que sont les suisses ? )


    • lloreen 8 août 13:22

      C’est exactement pareil pour la confédération suisse.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:47

      @Croa

      Les directives européennes ne sont pas d’application dans la confédération helvétique puisqu’elle n’est pas membre de l’Union Européenne.

      Mais les pays membre de l’UE et les USA pourraient les contraindre à s’aligner, les Suisses en ont une frousse bleue.


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:36

      @leypanou,

       Le prix du pouvoir, candidat par candidat... article tout neuf......


    • Alren Alren 8 août 17:05

      @Philippe Huysmans

      Les directives européennes ne sont pas d’application dans la confédération helvétique puisqu’elle n’est pas membre de l’Union Européenne. Mais les pays membre de l’UE et les USA pourraient les contraindre à s’aligner, les Suisses en ont une frousse bleue.

      Il n’est pas du tout certain que les banquiers suisses ont effectué les mêmes prêts aventureux que leurs collègues de l’UE.

      En tout cas il est certain que si lesdites banques étaient « collapse » et pas les banques suisses (et chinoises et japonaises) aucune injonction ou menace ne contraindrait les banquiers suisses à se sacrifier pour leurs stupides collègues de l’UE. La banque suisse n’aurait d’ailleurs pas les moyens de les sauver toutes.

      Et si les banques US parviennent à faire croire qu’elles ne sont pas, elles aussi, dans le rouge, elles pourraient voir leur intérêt dans le rachat pour une somme symbolique des banques européennes, allemandes en particulier, qui commandent les autres économies nationales pour avoir une mainmise renforcée sur l’UE . Elles n’auraient aucun intérêt à agresser, par l’intermédiaire d’un Trump, les banques suisses qui sauveraient peu ou prou l’image du capitalisme en Europe.

      Car ce qu’il faut bien réaliser, c’est que ce sont les classes moyennes et supérieures (mais pas oligarchiques lesquelles ont leurs avoirs dans des paradis fiscaux) qui perdraient le plus dans ce crash et que soudain leur analyse politique changerait du tout au tout !

      Il est très vraisemblable que l’actuel système politico-économique qui leur convenait si bien tant qu’ils s’en sentaient - à tort - les privilégiés principaux, leur apparaîtrait soudain dénué de charme !

      Vous imaginez cette chose incroyable : qu’ils s’abstiennent aux élections ou, horreur absolue ! qu’ils votent Insoumis après s’être assurés que la victoire électorale de la FI ne signifierait pas la bolchevisation de la société et l’ouverture de goulags sur tout le territoire ? La fin d’un monde !

      Mais comme vous l’analysez, l’argent est une monnaie de singe tant qu’il n’est pas gagé sur la richesse réelle, la production de bien et services ou l’or, lequel a l’inconvénient de permettre des spéculations qui faussent son cours. En conséquence on peut en créer autant qu’on veut, ce sont des lignes d’écriture sur des ordinateurs. Donc le système entier ne s’effondrera pas car « on » aura recours à tous les expédients légaux ou non pour cela !

      Le blocage des comptes courants ne concerneront pas l’ensemble des banques mais seulement quelques unes et encore une à une, pour ne pas créer la panique dans le troupeau. Et « on » trouvera un moyen d’épargner cette honte aux banques systémiques comme la Deutsche Bank. Mme Merkel y veillerait avec l’assentiment de notre Micron national.

       


    • zygzornifle zygzornifle 8 août 18:22

      @leypanou


       si on met des banquiers en prison Macron va observer une minute de silence a la mémoire des compagnons tombés au champ d’honneur ....

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 18:25

      @Alren

      Il n’est pas si sûr que l’Europe parvienne à sauver quoi que ce soit. Dans l’idée c’était la BCE qui par la planche à billet sortait les banques du rouge, en pratique ce sont les banques qui sont en train d’emmener la BCE dans le trou, avec ou sans planche à billet.


    • Eric F Eric F 8 août 19:15

      @leypanou
      « copier sur l’Islande », sauf que l’Europe a essuyé les plâtres de la faillite islandaise, les islandais ayant refusé par referendum d’acquitter le plan de remboursement.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:16

      @leypanou
      L’Islande n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro !

      Tout ce qu’elle a fait pour sortir de la crise est interdit par les Traités européens :
      - laisser les banques faire faillite : interdit.
      - contrôler les mouvements de capitaux pour protéger les entreprises : interdit.
      - protéger les comptes bancaires des Islandais : interdit.
      - dévaluer la couronne islandaise : interdit.


      La Suisse non plus ni ni dans l’ UE, ni dans l’euro, ce qui a permis au Canton de Neuchatel de voter le SMIC le plus élevé du monde ! 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:20

      @Le Sioux Pied Bleu....
      Comme si les Français étaient responsables de quelques chose... Ce sont les Partis politiques qui refusent le Frexit qui sont responsables ! Tous les pays ont un peuple, mais l’ Islande est un pays souverain, comme l’Argentine, qui en 2002 a laissé ses banques faire faillite.


    • lloreen 8 août 19:48

      @Philippe Huysmans

      Et même si la confédération helvétique n’est pas membre de l’UE, il n’en reste pas moins qu’elle est une corporation et qu’elle est donc enregistrée en tant que telle auprès de la SEC américaine, laquelle est sous le contrôle et la direction de la City de Londres, laquelle sert les intérêts du Vatican. La garde suisse, au fait, elle garde qui ?


    • lloreen 8 août 19:51

      @Fifi Brind_acier
      « l’ Islande est un pays souverain ».

      Et les français ont un conseil national de transition , donc un outil juridique reconnu par le droit international pour reprendre leur souveraineté.
      Je ne sais pas ce qu’ils attendent...Peut-être l’arrivée de votre sauveur sur un petit nuage blanc ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:33

      @lloreen

      Erf, au mieux votre « conseil national de transition » c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer.

      Ça vaut ce que ça vaut, hein. Du pipi de chat.

      Bon c’est vrai que la France Libre, les premiers temps, c’était seulement Charles et bobonne, mais je pense que la comparaison s’arrête là.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:55

      @lloreen

      Vous avez une fâcheuse tendance à vous égarer en permanence dans des sujets auxquels manifestement vous n’entendez rien.

      Un État n’est pas « une corporation » (j’imagine que vous vouliez dire « entreprise »). Parce qu’il n’est propriété de personne ET qu’il n’a pas pour vocation première le commerce. En fait les États n’ont, historiquement, sauf erreur de ma part, aucune « vocation » ou « finalité ». Ils sont là, point, et l’attribution par des juristes comme Carré de Malberg d’une « personnalité juridique » n’est que fort récente, et a fait l’objet de maintes controverses. D’ailleurs cette personnalité juridique, dans le droit français, est adossée à la souveraineté nationale, pas à un CEO ou son délégué.

      Un « État » peut aussi être enregistré auprès du concours eurovision de la chanson, vous en tireriez quoi comme enseignement ?

      Les gardes suissses sont historiquement des mercenaires qui étaient employés par pratiquement toutes les cours en Europe depuis le 15ème siècle. Á l’époque ces soldats étaient réputés, raison pour laquelle le pape Jules II demanda à la Diète suisse que 200 de ces soldats soient affectés à sa protection.

      Pour le coup, ils auraient aussi bien pu être espagnols ou hollandais, c’est avant tout question de mode et de réputation des uns et des autres à cette époque.


    • lloreen 9 août 10:21

      @Philippe Huysmans
      "Un État n’est pas « une corporation » (j’imagine que vous vouliez dire « entreprise »). Parce qu’il n’est propriété de personne ET qu’il n’a pas pour vocation première le commerce."

      Un état Est exactement une corporation et elle est très exactement la propriété d’actionnaires et comme tous les états sont des entreprises ils sont enregistrés de la SEC américaine et échangent dans le cadre du CCU qui est le DROIT COMMERCIAL. Et si cette réalité ne vous convient pas ne change rien aux faits.
      Vous feriez mieux de vous informer préalablement aux bonnes sources. Il suffit de rechercher sous UPIK et vous en aurez la preuve.
      Le reste, c’est de l’enfumage.

      Un résumé succinct en lien.
      http://comprendre-oppt.blogspot.be/2013/04/introduction.html
      http://oppt-liberte.blogspot.be/2013/03/oppt-le-site-oppt-france-le-site-en.html

      Comme vous êtes belge, vous devriez encore le comprendre plus que les autres parce que c’est votre pays qui a fonctionné le plus longtemps sans gouvernement, livrant une autre preuve qu’aucun pays n’a besoin de gouvernement...
      Quant au reste...je suppose que vous avez dû entendre parler de l’affaire Dutroux dont les ramifications atteignent la royauté, ce qui n’est pas non plus un mystère.


    • lloreen 9 août 11:06

      @Philippe Huysmans
      "au mieux votre « conseil national de transition » c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer« .
      Ce n’est pas »mon« conseil national de transition, c’est un conseil national de transition , un outil juridique reconnu par le droit international.

       »c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer."
      Au lieu de fabuler, il faut se renseigner.
      Le conseil national de transition a été officiellement proclamé et il est enregistré à l’ONU.
      https://www.youtube.com/watch?v=ZV_PFQOqKz0


    • lloreen 9 août 11:24

      @Eric F
      « sauf que l’Europe a essuyé les plâtres de la faillite islandaise ».
      L’Islande n’ a pas fait faillite, seulement quelques-unes de leurs banques. Le pays s’est assaini et réorganisé, ce qui devrait être le cas dans tous les pays du monde sauf qu’une clique d’escrocs et d’assassins, actionnaires de ces multinationales l’empêchent de toutes leurs forces financières pour garder le pouvoir absolu qu’elle exerce sur le monde depuis des siècles, pour ne pas dire plus...

      Les islandais ont fichu les complices de ces escrocs derrière les barreaux, ils ont réécrit une nouvelle constitution et le gouvernement a procédé par deux fois à l’annulation d’une partie de la « dette » hypothécaire des ménages.

      http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

      http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/30/l-islande-va-annuler-jusqu-a-24-000-euros-de-dettes-par-menage_3523345_3234.html

      https://fr.express.live/2014/11/20/lislande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-immobiliers-des-menages-exp-209361/

      Les islandais ont repris leur souveraineté de la même façon que n’importe quel peuple peut le faire aussi.
      http://vahineblog.over-blog.com/article-islande-nationalisation-des-ressources-naturelles-111638982.html

      Les français et les allemands sont sur la voie aussi.

      Le fait donc que la corporation de l’UE bloque les comptes bancaires (=personne morale) est un excellent signal de sa faillite.
      Personne n’a besoin d’une monnaie de singe issue d’une dette imaginaire inventée par des cerveaux malades.
      La seule richesse est l’être humain et ses capacités mentales et physiques.
      Un monde sans argent est le futur de l’humanité.


    • Alren Alren 9 août 18:43

      @Philippe Huysmans

      Il n’est pas si sûr que l’Europe parvienne à sauver quoi que ce soit.

      Les traités, les lois, les règlements ne s’appliquent qu’à ceux qui ne peuvent les changer.

      Les puissants les ont toujours transgressés quand leurs intérêts vitaux étaient en jeu.

      Or ce serait le cas avec la faillite en cascade des banques systémiques qui, démarrant en Europe, mettrait le feu à l’économie capitaliste mondiale (incluant la Chine « communiste ») : il est évidemment impossible que cela se produise car les oligarques du monde n’auraient rien à y gagner mais tout à y perdre à savoir l’idée que leur système est le meilleur, en tout cas le seul viable.

      Cette conviction qu’ils sont parvenus, en contrôlant les médias, à instiller dans les esprits dociles, serait définitivement balayée dans l’esprit de tous, même des exploités des classes moyennes et supérieures qui croient être privilégiés en se comparant aux classes populaires.

      Comme on a effacé les dettes de l’Allemagne dans les années 50, d’un trait de plume, on pourrait renflouer les banques systémiques par consensus universel des États.

      Ceci est possible car l’économie - comme les législations, les langages - est anthropique, à la différence par exemple de la physique ou de la biologie dont les lois sont inviolables.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 août 19:24

      @Philippe Huysmans


      Il existe encore une façon -relativement - acceptable de résoudre le crise. Voyez le lien ci-dessous. Autrement, on trouvera la façon la plus facile de procéder à cette spoliation générale...en tenant les TRES ’riches et puissants’ des conséquences, comme d’habitude.



      PJCA





    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 août 19:42

      @Pierre JC Allard

      Mais la dette n’est là que pour nous asservir !! Comment justifierez-vous de travailler toujours plus, toujous plus dur pour moins d’argent si elle n’est plus là ?

      La dette n’est pas une conséquence, ce sont les moyens de la fin en soi.


    • tartemolle 10 août 17:31

      @Le Sioux Pied Bleu.... ya colo que j’ai pas compris, le reste ça va.


  • Yvance77 Yvance77 8 août 10:39

    C’est là ou j’apprécie les intervenants impolitiquement corrects, car je ne savais pas dut tout par les médias traditionnels que la dite banque avait planté le drapeau. Et pourtant, pour nos édiles d’Europe, ce devrait être un énième signe que la finance est à bout de souffle, sauf pour quelques nantis et le PSG.

    Bah tant qu"Hidalgo allume la Tour Eiffel pour un blair inculte, tout ira bien en ce monde

  • lloreen 8 août 11:24

    « l’investissement massif par les États membres de l’UE dans le sauvetage des banques (avec votre argent) ».

    L’argent n’ EXISTE PAS ! Ce système satanique se sert de VOTRE PERSONNE MORALE, sa CHOSE, pour créer une « dette » et de la monnaie fiduciaire (monnaie de singe).

    Il n’est plus question d’argent (minerai) en échange des prestations commerciales depuis longtemps.
    Tout ce système repose sur une arnaque magistrale -donc ILLEGALE- qui repousse sans cesse l’échéance fatale, pourtant salutaire pour l’humanité .
    D’autre part, ce n’est pas « l’Europe » qui va légaliser -parce que l’Europe est un territoire géographique- mais l’UE qui est une corporation. Elle ne va rien « légaliser » non plus parce qu’une entreprise commerciale n’a aucune légitimité pour faire des lois. Elle se contente de règlementer et si ces règlements contreviennent à la loi, elles sont ipso facto illégales...
    Une loi PROTEGE.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 12:21

      @lloreen

      Il ne faut pas confondre légal et légitime, c’est une erreur fatale.

      Ce n’est pas parce qu’une loi serait illégitime, voire scélérate ou même inconstitutionnelle qu’elle serait illégale.

      À cet égard, il suffit de voir que certains aspects des traités européens viennent au dessus de la constitution même, ce qui est, sans doute, le pire que l’on puisse faire en matière de trahison.

      Les lois sont supposées être faites dans l’intérêt du peuple, mais là il semble bien que les intérêts de celui-ci et ceux du législateur soient inconciliables - devinez qui en fera les frais ?

      Au reste les lois ne protègent pas : c’est la constitution qui vous protège contre les abus des autres pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire).

      L’esclavage était légal, l’exécution de pauvres hères qui manifestaient pour obtenir des meilleures conditions de travail dans les mines de charbon étaient légales. Les guerres sont légales, et le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal, lui-aussi.


    • lloreen 8 août 13:26

      @Philippe Huysmans
      « À cet égard, il suffit de voir que certains aspects des traités européens viennent au dessus de la constitution ».
      Certainement pas. Un traité européen n’est rien d’autre qu’un contrat commercial entre corporations. Il n’a aucune valeur légale dans la mesure où les parlements sont eux-mêmes des corporations et qu’ils n’ont plus la LEGITIME pour LEGIFERER.
      La preuve ici.

      UPIK® Record - L LRegistered company nameASSEMBLEE NATIONALE
      Non-registered name or business unit
      LD-U-N-S© Number383278066 LRegistered addressPARIS 7 LPost code75007 LCityPARIS
      CountryFrance WCountry code241
      Post office box number

      Post office box town
      LTelephone number147033793
      Fax number

      Name primary executive
      WActivity (SIC)9199

    • lloreen 8 août 13:56

      @Philippe Huysmans
      "u reste les lois ne protègent pas : c’est la constitution qui vous protège contre les abus des autres pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire).« 

      La déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen est supra légale et une constitution doit être avalisée par le peuple. C’est exactement la façon qu’ont choisie les islandais qui ont chassé leur classe politique de leur pays pour se réorienter.
      http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

      C’est aussi la voie que choisissent les allemand qui se sont réunis en assemblée constituante, les vénézuéliens et sans doute bien d’autres peuples aussi.

       »L’esclavage était légal, l’exécution de pauvres hères qui manifestaient pour obtenir des meilleures conditions de travail dans les mines de charbon étaient légales. Les guerres sont légales, et le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal, lui-aussi« .

      Rien de tout cela n’est légal.Citez-moi s’il vous plaît la loi divine (les seules qui s’appliquent à un être humain) qui autorise l’esclavage.
      En ce qui me concerne, je connais juste des décrets émanant de malades mentaux.
      Napoléon Bonaparte a légalisé l’esclavage le 20 mai 1802.

       » Le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal,"
      Le pillage en bande organisé est séculaire, il ne date pas d’hier et a commencé avec le Vatican et le droit canon...
      Quant à mon compte courant , il ne risque pas d’être pillé parce que je ne me sers pas de monnaie de singe.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:12

      @lloreen

      S’il vous plaît arrêtez avec vos arguments pseudo-juridiques, la déclaration universelle des blabla n’a strictement aucune valeur juridique contraignante. C’est triste mais c’est comme ça.

      « La Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) est adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 à Paris au palais de Chaillot par la résolution 217 (III) A3. Elle précise les droits fondamentaux de l’Homme. Sans véritable portée juridique en tant que tel, ce texte n’a qu’une valeur d’une proclamation de droits. » Source Wiki.

      Vous persistez à confondre la religion, la métaphysique et la loi qui n’est qu’un règlement ayant cours sur un territoire donné (État).

      Or les lois sont faites par les puissants pour asseoir leur pouvoir sur les masses. Vous connaissez beaucou de caissières chez Auchan qui soit sénateur ou députée ? Beaucoup d’ouvriers ? De chômeurs ? De mères au foyer ?

      Et croyez-moi, le jour où l’on décrète que parce que vous écrivez sur Avox vous êtes passible du peloton, vous aurez beau dire que ce n’est pas « légal », vous vous retrouverez quand même avec une demi livre de plomb dans le corps, extrêmement morte.

      Faudrait absolument arrêter de croire que vous vivez sur une planète de bisounours, retirer vos lunettes roses, et comprendre qu’on est face à un système impitoyable, surtout s’agissant des moins nantis.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:38

      Non, c’est un contrat entre États-parties dont les garants sont les gouvernements, leurs héritiers et ultimement, l’ensemble de la population qui se trouve liée solidairement par ces conventions.

      Si la spécificité française veut que la constitution soit au-dessus des traités, on joue sur les mots, parce que la constitution sera amendée pour intégrer notamment les mécanismes d’arbitrage qui régiront les différents entre les entreprises ou entre les particuliers et les entreprises (CETA).

      En pratique,la justice française sera déclarée incompétente pour ces litiges et vous devrez vous rendre à New York ou Ottawa pour aller plaider votre cause devant un tribunal d’arbitrage à des prix prohibitifs et dissuasifs. Le pot de terre contre le pot de fer, et là vous comprendrez que vous ne pesez pas lourd.

      Bienvenue au 21ème, le siècle où l’on privatisa la justice :)


    • lloreen 8 août 14:50

      @Philippe Huysmans
      « Il ne faut pas confondre légal et légitime, c’est une erreur fatale. »
      Oui, vous avez tout à fait raison.
      La fraude reposer sur la légalité et constitue la fameuse marque de la bête évoquée par l’Apocalypse.
      Les seules lois naturelles (divines) sont légitimes.


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:08

      @lloreen bonjour,

      « L’argent n’existe pas... »
      Si il existe et ce n’est pas une arnaque, mais une facilité d’échange basé sur la confiance par rapport aux autres devises avec le dollar qui reste la monnaie d’échange principale.
      Les monnaies fluctuent l’une par rapport à l’autre et il est clair que plus une monnaie est puissante, plus elle apportera la confiance dans les échanges inter-pays.
      Le Japon a un déficit très important et pourtant le yen par rapport au dollar n’est pas trop touché.
      Le potentiel rémanent des Japonnais en est une raison..

      En fait, l’agent c’est un système d’échange comme le troc mais rendant l’évaluation des choses plus approchante. Le troc en est un autre et a existé mais il avait un problème pour l’Etat qui ne percevait pas sa dime au passage par les taxes.
      Le prix des choses dépend de facteur d’environnement.
      L’Europe par l’intermédiaire le l’UE, est une sorte de confédération a essayé d’uniformiser les prix sans y parvenir par manque de cohésion dans sa politique..
      Ce sont les prix différents de pays à pays qui établissent un lien avec le PIB, puisque il n’y est pas possible de dévaluer la monnaie unique.
      La force du PIB d’un pays lui donne la possibilité d’augmenter ses prix et vice versa dans le cas contraire.
      Il suffit de consulter quels sont les dix zones les plus puissants.
      L’Europe n’y figure que morcelée avec l’Allemagne en 4ème position après le Japon
      Pour le reste, je suis d’accord.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:18

      @lloreen

      Tout à fait entre nous, je distinguerais quand même « naturelles » et « divines » sans vouloir pinailler :)

      Si je comprends aisément le droit « naturel » qu’on peut simplement observer dans la nature et dans les interactions entre les hommes ou entre les animaux, pour moi le droit « divin » a surtout été rapporté (rédigé) par... des humains qui voulaient en asservir d’autres.

      Du coup je pourrais demain publier mes lois « divines » sans risquer que l’intéressé (Dieu) ne se manifeste par un procès en justice. Et du coup est-ce divin ? C’est une bonne question, perso je n’ai pas tendance à gober les « lois » de Moïse, Jésus ou Muhammad parce que ce sont essentiellement des entreprises humaines. On peut discuter longuement sur leur finalité, toujours est-il que la religion est ce qui a servi le mieux dans l’histoire à justifier le contrôle des masses au profit d’une élite, et les massacres sans nom.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:39

      @L’enfoiré

      Dollar monnaie de référence, ou de singe ?

      Pour le Japon, on parle bien de cette arrière-cour des stazuni ou règle en maître l’hyperinflation depuis 30 ans ? Pas trop touché, eh ? Ils se reproduiront bientôt uniquement par cooptation tant ils sont terrorisés à l’idée de fonder un foyer dans ce pays de merde.

      L’Europe n’a jamais été une confédération, les français ont balayé cette idée, sèchement (1954). La politique monétaire européenne est une calamité qui se terminera très très mal, parce qu’on ne peut pas comparer l’économie de la Grèce, de la France et de l’Allemagne. C’est donc un machin purement artificiel bien trop surcoté pour la Grèce ou la France et sous évalué pour l’Allemagne.

      On en est arrivé à ne plus pouvoir même remonter les taux directeurs d’un demi pourcent ce qui précipiterait une crise à côté de laquelle celle de 2007 passerait pour une promenade au parc en raison du poids des intérêts de la dette.

      Résultat, plus d’inflation, et le seul « levier » sur lequel les États peuvent encore jouer consiste à détricoter par le menu les rares acquits sociaux restants, pour grapiller quelques moyens.

      Prochaine étape ? Se servir dans notre poche directement.

      Accessoirement t’es vraiment une bille en économie, Guy. Comment tu fais pour « augmenter » les prix dans un marché globalisé dont tous les facteurs sont invariants par ailleurs ? Tu me vends ta pizza 20% plus cher que le voisin je vais la chercher chez le voisin et toi tu bouffes la tienne au lieu de la vendre.

      En fait la monnaie doit être spécifiquement adaptée à l’économie d’un pays, autrement ça n’a aucun sens. On la fabrique, on la distribue, on la récupère via les impôts et on la détruit à ce moment. C’est clair comme de l’eau de source, et ça commence à merder en 1973 quand on décide que les États ne peuvent plus créer la monnaie. Ils doivent l’emprunter. Pareil, les banques créent la monnaie et quand l’emprunt est remboursé.. la détruisent. Oui sauf qu’il y a le différentiel des intérêts qui eux, ne sont pas détruits. Or on considère aujourd’hui que 90% et plus de la dette des États résulte exclusivement du paiement des intérêts de la dette.

      Il y a « comme un défaut »

      Ce qui manque n’est pas l’argent, contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, mais que ce pognon est thésaurisé par les 1% les plus riches étouffant littéralement le reste de la société, et ceci va en s’aggravant.

      Tout cela vient d’un vice de forme du capitalisme qui pousse au profit, jusqu’à la surproduction, avec une population toujours plus pauvre qui ne peut finalement même plus acheter les « produits » du capitalisme... et le système s’effondre. En fait le capitalisme vient avec une date de péremption c’est écrit dans son ADN.

      Ajoutons à ça qu’il postule d’une croissance infinie dans un monde où les ressources ne sont pas inépuisables, loin s’en faut, on voit qu’on a tous les ingrédients pour aller dans le mur à vitesse grand V.


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:41

      @Philippe Huysmans,

       Bien d’accord.
       Mais je suppose que lloreen parlait de la seule justice pour tous en fin de parcours. smiley
       Moïse & Co n’ont rien à y voir.


    • lloreen 8 août 16:03

      @Philippe Huysmans

      Je parle de la déclaration universelle de 1789 sur laquelle s’est basée la constitution française du 24.6.1793 et non pas de celle que vous citez.
      « ce texte n’a qu’une valeur d’une proclamation de droits. »
      *En tant qu’être humain, je suis souveraine et ce que je reconnais ce sont les lois divines, éternelles et immuables.
      Je ne me soucie pas des règlements intérieurs de corporations créées par des escrocs et des assassins, dont le premier et le plus puissant est l’émanation de l’empire romain, lui-même issu du babylonien et certainement du sumérien pour le plus connu.

      « la loi qui n’est qu’un règlement ayant cours sur un territoire donné (État). »
      Très exactement et ceux qui vivent sur ces territoires ont le droit naturel de vivre libres et délivrés des règlements issus de cerveaux malades (psychotiques).

      « Or les lois sont faites par les puissants pour asseoir leur pouvoir sur les masses ».
      Je n’ai jamais prétendu le contraire.

      " vous aurez beau dire que ce n’est pas « légal »« .
      Si, je vous dirai que c’est justement très légal (et totalement illégitime) mais que ce sera un crime contre l’humanité comme ils en commettent depuis la nuit des temps parce que personne n’a compris leur arnaque séculaire et que ceux qui l’ont comprise sont en effet » extrêmement morts.« 
      La FRAUDE sur laquelle se base toute leur synagogue de Satan est le NOM LEGAL qui est le vecteur de tout leur édifice juridique avec à sa tête le Vatican et son droit canon qui n’est rien d’autre que le droit commercial, s’appliquant aux PERSONNES JURIDIQUES mais certainement pas à des êtres humains souverains.

      Et à défaut de comprendre très rapidement que le NOM LEGAL est la pièce maîtresse du jeu de toutes les activités de la corporation de la Couronne (City de Londres) et le vecteur de toute l’édification juridique et du contrôle intégral, cela risque de devenir bientôt très éprouvant -si ça ne l’est pas déjà- de vivre sur le territoire occidental.

       »Faudrait absolument arrêter de croire que vous vivez sur une planète de bisounours, retirer vos lunettes roses, et comprendre qu’on est face à un système impitoyable, surtout s’agissant des moins nantis."

      C’est exactement ce que je vous dis et s’informer sur la raison pour laquelle la situation est telle qu’elle est.
      Des éléments de réponse sont ici.
      http://comprendre-oppt.blogspot.be/p/il-est-maintenant-temps-de-penetrer-la.html

      ce système frauduleux est forclos depuis le 2512.2012.Encore faut-il le savoir et agir en conséquence.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 16:16

      @lloreen

      Non lloreen c’est vous qui confondez tout, à commencer par la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 avec la précitée aux Nations Unies en 1948.

      Et aucun de ces documents n’a de valeur légale, et ils ne sont pas contraignants. Nulle « obligation » pour qui que ce soit de les appliquer, ça reste des déclarations de principes, des belles promesses qui n’engagent que les idiots qui y croient.

      Pour le reste, votre argumentaire est un joyeux méli-mélo d’explications plus ou moins ésotériques que je considère comme impropres (inutiles serait plus exact) à expliquer le beau merdier dans lequel nous nous trouvons.

      Prenez des hommes, ajoutez l’argent et donnez du pouvoir aux marchands, et vous verrez qu’en un rien de temps (200 ans) vous arriverez exactement là où nous sommes. Á tous les coups.


    • jimontheair 8 août 16:25

      @Philippe Huysmans

      Il ne faut pas confondre légal et légitime, c’est une erreur fatale.Ce n’est pas parce qu’une loi serait illégitime, voire scélérate ou même inconstitutionnelle qu’elle serait illégale.

      Ca se discute... Ce n’est parce que les ordures politiciennes et les ordures du CC (ne soyez pas choqué je tiens à les dénommer ainsi, pour plusieurs raisons dont certains à visée « pratique ») font passer des lois qui viennent s’assoir sur le bloc de constitutionnalité qu’elles sont légales. 

      Simplement, ils utilisent le flou du bloc pour faire passer ces lois en tordant le sens des énoncés du bloc pour les faire passer ; elles n’en demeurent pas moins illégales pour tout juge impartial du fait qu’elles contreviennent au bloc, simplement ce sont les juges de la légalité qui sont corrompus, inadaptés, collusoires, traitres, choisissez le bon terme. 

      Dans le cas dont traite ce billet, je ne vois comment les ordures arriveraient à transposer une telle directive de l’UE en droit français tant il est clair (et je ne vois pas de flou à exploiter de la part des ordures dans ce cas ci) qu’elle rentre en conflit sans ambiguité avec le fameux art 2 de la DDHC (Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression). 

      Et s’ils osaient le faire, ma fois, je me sentirais totalement libre de réagir en vertu de ce principe constitutionnel, auquel aucune loi ne saurait se superposer, même les lois interdisant l’incendie d’un bâtiment abritant des ordures, ou le fait de livrer pour une tournante dans une cave du 93 quelques unes de ces ordures qui auraient osé cela. Je rigole, bien entendu...


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 16:32

      Autre monnaie : Le Bitcoin virtuel a atteint samedi la cote de 3136 $. Il a déjà dépassé ce cours, mais ce jour-là, cela faisait aussi exactement 3136 jours que cette crypto-devise a été créée.
      Le Bitcoin a vu le jour le 1er Janvier 2009. (Bitcoin News Service)


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 17:05

      @Philippe Huysmans
      Salut Philippe,
      J’ai dit une « sorte de confédération » de fait avec une recherche de communauté d’intérêts.
      Toutes les monnaies sont des monnaies de singe mais comme il y a différents singes, des petits et des grands. smiley
      Bien d’accord que depuis longtemps, les économies du nord et du sud de l’Europe ne sont pas comparables.
      C’est pour cela que les prix des mêmes produits ne sont pas les mêmes au nord et au sud.
      Quantité et qualité, confiance et méfiance... toujours le même problème.
      C’est clair comme de l’eau de roche comme tu dis. Il suffit de se déplacer des deux côtés pour le remarquer, l’euro étant commun.
      J’ai connu le dollar à 50 FB. Immuable. Les marchés n’étaient alors pas une prime de risque de change.
      Il ne faut pas confondre entre les dettes intérieures et les dettes externes au pays.
      Exact aussi que les dettes, il faut un jour les rembourser d’une manière ou d’une autre.
      L’Argentine a essayé de les effacer et le pays s’est fait avoir par des requins qui les ont rachetés..
      Et encore exact pour le 1%. C’est la classe moyenne qui s’est écrasée sur les extrêmes de la courbe de Gauss.
      Entre le capitalisme et le neo-capitalisme avec les nouveaux (très) riches.
      J’ai été très étonné de lire un article du Monde Diplomatique qui avait un article qui pointait les moines des monastères comme les premiers capitalistes « La plus vieille multinationale ». Je n’y avait même pas pensé.
       
      Un pays de merde, le Japon ? J’en ai parlé suffisamment dans un billet de printemps de ce pays très spécial qui remplace l’immigration par des robots qui a une histoire très mouvementée .
      Cet article parle des banques qui ont payé 321 milliards de dollars d’amandes depuis 2007....


    • lloreen 8 août 17:11

      @Philippe Huysmans
      « les idiots qui y croient. »
      Etre son souverain n’est pas une croyance, c’est un fait.

      « aucun de ces documents n’a de valeur légale, et ils ne sont pas contraignants ».

      Et sauf votre respect, la contrainte est le propre d’une tyrannie.
      Quant à la valeur légale si vous considérez que c’est celle imposée par la triple couronne, vous reconnaissez la gouvernance d’escrocs et d’assassins, constituée par le Vatican (religion), la City de Londres (monnaie fiduciaire) et Washington DC (mercenaires), je vous laisse la responsabilité du choix de vos maîtres. Ce ne sont en aucun cas les miens.

      Une loi véritable protège, elle ne contraint pas. Vous confondez deux notions diamétralement opposes : la protection et le contrôle.


    • lloreen 8 août 17:12

      @lloreen
      pardon : (notions) opposées


    • lloreen 8 août 17:27

      @Philippe Huysmans

      "Non, c’est un contrat entre États-parties dont les garants sont les gouvernements, leurs héritiers et ultimement, l’ensemble de la population qui se trouve liée solidairement par ces conventions."

      Et un contrat vicié est NUL et non AVENU.
      Pouvez-vous m’indiquer où il est stipulé qu’une population est liée solidairement par des conventions ? Cela ne s’est JAMAIS vu.


    • lloreen 8 août 18:23

      "la religion est ce qui a servi le mieux dans l’histoire à justifier le contrôle des masses au profit d’une élite, et les massacres sans nom.« 

      Je ne vous le fais pas dire. Ce qui est divin est ce qui est intrinsèque à toute vie cela n’a rien à voir avec des règlementations humaines où on appose un »sceau divin"...pour soumettre ceux qui n’ont pas détourné assez de monnaie de singe pour se payer des mercenaires et agresser ceux dont on convoite quelque chose...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 18:29

      @L’enfoiré

      Je crois que lloreen voit ça d’un point de vue d’une justice « divine » en ce sens qu’elle ne pourrait pas être corrompue par l’argent ou la cupidité des hommes.

      Or quand on parle de justice, dans le vrai monde, c’est surtout de répression et d’interdiction qu’on parle, et ces lois sont faites par les mêmes qui ont rédigé la constitution : les notables.

      Du coup, on n’en sort pas.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 18:34

      @lloreen

      Mais je n’ai jamais prétendu qu’on vivait en démocratie, moi !

      Aucune loi ne protège, Madame, elles ne sont pas faites pour ça, parce que ce que vous avez à craindre en l’espèce ce sont les législateurs. Le loup est dans la bergerie depuis 200 ans.


    • Eric F Eric F 8 août 19:21

      @Philippe Huysmans
      "Ce qui manque n’est pas l’argent, contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, mais que ce pognon est thésaurisé par les 1% les plus riches étouffant littéralement le reste de la société"
      Effectivement, et au sommet de ces 1%, les 100 plus riches détiennent 25% des avoirs financier de notre pays. Cet argent est majoritairement sur la marché financier spéculatif où il tourne en rond entre les actionnaires qui se les revendent (et les banques y participent pour leur compte avec notre épargne chichement rémunérée).


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:27

      @lloreen

      La primauté du Droit européen.
      Elle est absolue, y compris sur le Droit constitutionnel, alors arrêtez de rêvasser ! Ce n’est pas vous qui décidez si c’est légal ou légitime, c’est la Cour européenne de Justice.


      "(...) La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

      De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

      La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen.(...)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:38

      @Philippe Huysmans
      Après la 2e guerre, des législations ont régulé la finance, contrôlé les mouvements de capitaux, il n’y a pas eu de crise bancaire pendant les 30 glorieuses.


      C’est à partir des années 1990 que le Trésor Américain et 5 ou 6 grosses banques ont dérégulé la finance mondiale, permettant de spéculer sur n’importe quoi.

      Spéculer, c’est acheter à la baisse, vendre à la hausse, sans relation avec l’économie réelle. La France a indirectement aidé ce processus, elle fabrique de brillants mathématiciens qui deviennent traders ....


    • lloreen 8 août 19:41

      @Philippe Huysmans

      On est bien d’accord mais vous n’avez toujours pas répondu sur le fond. Vous êtes de vingt ans mon aîné donc j’ai sans doute encore beaucoup à apprendre.


    • lloreen 8 août 21:14

      @Fifi Brind_acier
      Vous voulez parler des règlements intérieurs de ces corporations ?
      Informez-vous et consultez le Motu Proprio du pape François du 11.7.2013, vous apprendrez sans doute de quoi éclairer votre lanterne au sujet du droit canon.

      UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. L Commission de l’Union Europeenne - Commissie van de Europese Unie ORG.INTERNAT Rue de la Loi 200 Headquarters Bruxelles L COMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE ORG.INTERNAT Rue de la Loi 200 Single location Bruxelles L COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE Bourgetlaan 1 Branch Brussel L COMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE - Capital Robert Schumanplein 9A Branch Brussel L COMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE - Science 27 Wetenschapsstraat 27 Branch Brussel L COMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE -Charlemagne Wetstraat 170 Branch Brussel L Eurojust (Angentshap van de Europese Commissie) SOC.ETR. E.P.B. Unknown Belgian address 0 Single location Unknown L COMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE Joseph II straat 79 Branch Brussel

    • lloreen 8 août 21:20

      @Fifi Brind_acier
      De quelle entreprise parlez-vous en parlant de cour de justice ? De la filiale de celle-ci ?
      De celle-là ?

      UPIK® Record - L LRegistered company nameMinistère de la Justice
      Non-registered name or business unit
      LD-U-N-S© Number370127301 LRegistered address13 rue Erasme LPost code2934 LCityLuxembourg
      CountryLuxembourg WCountry code429
      Post office box number

      Post office box town

      Telephone number

      Fax number

      Name primary executive
      WActivity (SIC)9199

    • lloreen 8 août 21:32

      @Fifi Brind_acier

      Le droit européen ? Je ne connais pas...Vous affichez le pavillon de la commission européenne, qui est une entreprise privée. Donc c’est du droit commercial , issu du droit canon édicté par le Vatican, basé sur le CCU, le même dont se sont servis des avocats pour forclore tous les états, tous les gouvernements et toutes les banques le 25.12.2012. Ils n’ont donc plus aucune existence légale.

      Votre bible est-elle celle-ci ?
      http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/fonctionnement/controle-pouvoir/qu-est-ce-que-cour-justice-union-europeenne.html

      Au cas où vous ne le sauriez toujours pas -sans doute êtes-vous un peu dépassée par les événements- il faut vous mettre à la page.
      Le Tribunal (ancien tribunal de première instance-TPI) : une corporation privée.

      UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. L COUR D APPEL DE CHAMBERY TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BONNEVILLE L COUR D’APPEL D’AIX EN PROVENCE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch DIGNE LES BAINS L COUR D’APPEL DE BESANCON TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE CITE JUDICIAIRE Branch MONTBELIARD L COUR D’APPEL DE RIOM TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch CUSSET L COUR D’APPEL DE BORDEAUX TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BERGERAC L COUR D APPEL DE TOULOUSE TRIBUNAL DE GDE INSTANCE PAL JUSTICE Branch FOIX L COUR D’APPEL DE ROUEN TRIBUNAL DE GDE INSTANCE PAL JUSTICE Branch LE HAVRE L COUR D’APPEL D’AIX EN PROVENCE COUR D APPEL D AIX EN PROVENCE Branch DIGNE LES BAINS L COUR D’APPEL DE PAU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch MONT DE MARSAN L COUR D’APPEL DE BASTIA TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BASTIA L COUR D APPEL DE TOULOUSE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE PLACE DU PALAIS DE JUSTICE Branch SAINT GAUDENS L COUR D’APPEL DE PAU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BAYONNE L COUR D’APPEL DE BESANCON TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BESANCON L COUR D’APPEL DE BASTIA TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch AJACCIO L COUR D’APPEL DE MONTPELLIER TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch NARBONNE L COUR D’APPEL D’AIX EN PROVENCE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch DRAGUIGNAN L COUR D APPEL DE TOULOUSE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch TOULOUSE L COUR D’APPEL D’AIX EN PROVENCE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE CITE JUDICIAIRE Branch TARASCON L COUR D’APPEL DE MONTPELLIER TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 1ER ETAGE Branch BEZIERS L COUR D’APPEL DE LIMOGES COUR APPEL LIMOGES ANNEXE PAL JUSTICE Branch LIMOGES L COUR D’APPEL DE MONTPELLIER TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch RODEZ L COUR D APPEL DE VERSAILLES TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch PONTOISE L COUR D APPEL DE GRENOBLE PLACE FIRMIN GAUTIER Branch GRENOBLE L COUR D APPEL DE LYON TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Branch BOURG EN BRESSE L CONSEIL DEP DE L’ACCES AU DROIT TRIBUNAL GRANDE INSTANCE Single location TOULON

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 22:02

      @lloreen

      C’est que vous n’avez pas vraiment posé de question de fond, non plus. Je vous ai dit qu’il ne faut pas voir dans l’évolution de notre société un complot généralement quelconque, mais bien un ensemble de forces convergeant vers une ligne de moindre résistance, tout comme des balles, posées au bord d’un matelas, auraient tendance à aller vers la personne qui serait assise au milieu.

      C’est assez simple : jusqu’à la révolution, nous étions dirigés par quelques princes, excentriques ou éclairés, parfois complètement frapadingues, aussi.

      Puis la populace s’est laissé embringuer dans une révolution qui a mis le pouvoir dans les mains des marchands, et des banquiers.

      Le reste, c’est l’évolution naturelle sur deux cents ans, et l’UE n’est qu’un des instruments visant à établir « définitivement » le pouvoir de l’argent (et ceux qui le possèdent) sur l’univers entiers. Un rêve de psychopathe inculte.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 22:05

      @Fifi Brind_acier

      Les 30 glorieuses... sont trompeuses. En fait, dès 1973 et le premier choc pétrolier on a commencé à creuser notre tombe (la dette et les intérêts de la dette).

      La raison ? Désormais les États ne pouvaient plus s’auto-financer, ils devaient en passer par les banques.


    • lloreen 8 août 22:10

      @Philippe Huysmans

      La question de fond, c’est la vie . Et baser sa vie sur des préceptes édictés par des assassins et des escrocs ce n’est pas vivre, selon moi, c’est être mort.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 22:24

      @lloreen

      Oui, c’est le droit à l’auto-détermination, à la souveraineté qu’on cherche par tous les moyens à nous enlever depuis quelques décennies.

      Eh bien il faut lutter, alors. Pas besoin de monter des barricades pour cela ! Il existe beaucoup de moyens de lutter et les victoires les plus éclatantes sont celles qui auront été obtenues sans même avoir à livre bataille (Sun Tzu).

      Je lis beaucoup, ici et sur facebook de grandes envolées lyriques, de colères rentrées, de vitupérations et de pleurniche, mais pour moi ça reste un peu des serments de poivrots quand on sait que la plupart du temps ça se terminera par un « Grrr » ou un smiley dans un commentaire.

      Parce que la seule chose qui compte, c’est ce que nous faisons concrètement, et c’est probablement la seule raison pour laquelle Facebook et Avox ne sont pas simplement interdits par le pouvoir : parce qu’ils donnent l’illusion d’une forme de liberté, mais en réalité maintiennent les gens dans une douce torpeur consécutive à l’inaction. Et finalement, cette violence (qui doit s’exprimer) finit par se retourner contre leur auteur, à défaut de pouvoir attaquer le système tant honni.

      Et on n’a pas bougé d’un milimètre.


    • lloreen 8 août 22:35

      @Philippe Huysmans
      Il n’y a pas de « justice divine » puisque ce qui est divin est parfait. Donc que voulez-vous juger ?


    • lloreen 9 août 08:58

      @Philippe Huysmans
      "Oui, c’est le droit à l’auto-détermination, à la souveraineté qu’on cherche par tous les moyens à nous enlever depuis quelques décennies."

      Cela ne date pas de décennies mais c’est séculaire et de toutes façons cet empire qui remonte déjà à Babylone s’effondrera le jour où l’humanité prendra conscience de la vérité : ces escrocs et ses assassins dont la seule énergie consistait à vampiriser celle des autres qu’ils ont réussi à mettre en esclavage par des leurres (religion et argent) tomberont les uns après les autres, sans doute pas parce que les spoliés monteront sur les barricades -un schéma qui a toujours été initié par les escrocs pour mieux pouvoir taper sur les quelques ignorants qui n’ont jamais rien compris au système pervers et foncièrement mauvais-, mais parce que ces malfaisants pourris jusqu’à la moelle tomberont comme des fruits mûrs.

      C’est le Vatican qui est à l’origine des pires atrocités de ce monde, dirigé par le pape noir (couleur de son uniforme de général de la compagnie de Jésus) et dont la lignée des familles papales remonte à Ptolémée, tout cela pour dire que cela ne date pas d’hier...Les familles les plus puissantes s’appellent Orsini,Breakspear,Aldobrandini, Farnese et Pallavicini. Ce sont elles qui dirigent le monde et qui activent les marionnettes de la scène publique.
      Une Maria Camilla Pallavicini a encore plus de pouvoir que la reine d’Angleterre sous ses airs de reine du monde.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 août 09:09

      @lloreen

      Si vous permettez, j’en ai un peu assez de parler au mur. Manifestement, vous avez les pires difficultés à comprendre même le monde dans lequel vous vivez, je ne vois pas trop comment, sans être capable même d’identifier la cause de vos soucis vous pourriez être capable de vous armer intellectuellement contre eux.

      On ne vit pas dans un film fantastique, on ne vit pas dans un monde ésotérique.


    • lloreen 9 août 10:46

      @Philippe Huysmans
      Une loi divine parce est immuable. Le reste, ce ne sont pas des lois (même si ça en porte le nom) Une entreprise commerciale qui fabrique des organismes de synthèse et les vend à ceux qui veulent bien les acheter ne peut faire es employés des corporations républicaines contrôlées et dirigées par la City de Londres n’y changera rien.
      Quand les employés de ces corporations républicaines s’évertuent à vouloir faire « des lois » dont la dernière en date consisterait à « obliger » les gens à se faire vacciner c’est légal au sens littéraire parce que les gens en sont restés à des croyances dépassées que des employés de corporations feraient « la loi ». Sauf que ces dictats tyranniques contreviennent à la SOUVERAINETE de chaque être humain et à son libre arbitre. Donc en un mot comme en cent : je me contrefiche de la légalité.


    • lloreen 9 août 10:50

      @Philippe Huysmans

      Je n’ai absolument aucun souci, rassurez-vous. J’ai cru comprendre par contre que certains en avaient beaucoup. Il est fort possible que je me sois trompée. Avant de pouvoir solutionner un problème encore faut-il pouvoir en identifier la source.
      Quand on est dans un système esclavagiste et qu’on est content d’y être, il n’y a aucun problème.
      Avec mes respects.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 août 19:30

      @lloreen


      Notons qu’il suffirait d’un petit malentendu avec la Corée suffirait our que toutes ces histoires de fric deviennent bien secondaires....

      PJCA




    • Shawford Shawford 9 août 19:44

      @Pierre JC Allard

      Salut l’ami, alors (toujours) pas capable de rentrer dans la seule histoire de jouet qui vaille, sérieuse/pas sérieuse, éternelle/instantanée ???

      Never forget man : https://www.youtube.com/watch?v=etAIpkdhU9Q

      Alors hop hop hop Buddy t’as un belge à fumer = 1st mission ! smiley smiley ( :-> ? )


  • lloreen 8 août 11:36

    La France dispose d’un conseil national de transition , crée par un collectif de citoyens le 18 juin 2015.
    Voici une vidéo de son porte-parole, Eric Fiorile, qui répond aux questions d’internautes.
    https://www.youtube.com/watch?v=zqLbQbf-qTo

    Un conseil national de transition est un outil juridique reconnu par le droit international permettant à un peuple de reprendre sa souveraineté. Depuis le coup d’état du 5 décembre 2016 la France vit sous la dictature des multinationales et a rejoint l’Allemagne (51ème état de fait de la corporation de Washington DC), occupée depuis 1945 pour former le « couple idéal » (franco-allemand).
    https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 12:22

      @lloreen

      Ne vous laissez pas embobiner par des beaux-parleurs dont le seul objectif est de vous plumer, et c’est clairement le cas de ce monsieur.


    • lloreen 8 août 13:31

      @Philippe Huysmans

      Cet homme et d’autres découvrent un aspect important et méconnu de la situation actuelle et contribuent sans aucun doute à éveiller certains citoyens. Ils n’ont pas encore évoqué le rôle des extracteurs d’âmes mais cette réalité va sans doute finir par transparaître parce que c’est celle qui permettra l’émergence d’un nouveau paradigme.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:22

      @lloreen

      Il y a plein de gens qui font ça très bien sans embrigader les gens dans ce qui ressemble furieusement à une secte millénariste.

      Michel Collon, Étienne Chouard, Le Saker Francophone, Le veileur (pub gratos c’est un pote), ASI (Silvia Cattori), Jean Bricmont, Acrimed, Le Grand Soir, etc

      J’y ajoute mon propre petit média : LeVilainPetitCanard.be

      Et je précise que d’une manière générale, tous les sites que j’ai cités sont totalement gratuits, qu’il n’y a aucune pub, et que la seule motivation de leur propriétaires respectifs est, comme vous le dites, d’éveiller les consciences.

      Pour le nouveau paradigme, vous risquez d’attendre longtemps, très très longtemps, je le crains.


    • lloreen 8 août 15:05

      @Philippe Huysmans
      « une secte millénariste. »
      Aviez-vous adressé la même critique à monsieur Sarkozy ? Ce sont en effet ses juristes qui ont crée -et dévoyé, c’était le but- cet outil juridique, qui en l’espèce servira à instaurer la transition en France. C’est tout à fait reconnu par le droit international.

      Les individus ou les sites que vous citez contribuent sans doute également, je le reconnais, à éveiller les consciences sur les problèmes actuels mais agir en créant concrètement cet organe transitoire constitue sans doute une étape salutaire. Réagir et parler c’est bien , agir c’est mieux.

      « Pour le nouveau paradigme, vous risquez d’attendre longtemps, très très longtemps, je le crains. »

      Le nouveau paradigme est déjà là depuis la nuit des temps.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:43

      @lloreen

      Madame, renseignez-vous un peu, s’il vous plaît, je l’ai fait, moi. Ce type est un escroc de première qui appelait à « prendre » le parlement en 2015 (tout en restant bien prudemment loin, hein).

      Imaginez que des blaireaux ce seraient mis en tête de faire ça ? Vous auriez eu un massacre.

      Ce n’est pas ce que j’appelle être responsable, moi, j’appelle ça un improbable gourou.


    • lloreen 8 août 16:57

      @Philippe Huysmans
      « 
      Madame, renseignez-vous un peu, s’il vous plaît, je l’ai fait, moi »

      Je suis très bien renseignée. je n’ai vu nulle part- sauf bien sûr chez les désinformateurs appointés - dont on trouve la prose ci-après- qu’il était question de « prendre » quoi que ce soit...
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/14/01016-20150714ARTFIG00264-quel-est-ce-collectif-qui-reve-de-faire-un-coup-d-etat-en-france.php

      Lorsque l’on sait que le Figaro appartient à la famille Dassault, dont est issu le député Dassault dont la moindre des turpitudes connues consiste en du blanchiment de fraude fiscale... et que ce même individu est apparenté au mouvement de l’associé-gérant des Rothschild, propriétaire d’une villa de luxe à Marrakech et de sociétés-écrans aux îles Caïman...je relativise un peu quand même les écrits outranciers de leurs perroquets de service...
      http://www.liberation.fr/france/2017/02/02/blanchiment-de-fraude-fiscale-serge-dassault-condamne-a-minima_1545859

      Et je recherche un autre son de cloche, histoire de recouper les informations.
      https://francais.rt.com/opinions/4386-eric-fiorile-coup-detat

      Le pompon est quand même le véritable coup d’état de la clique à Rothschild le 5 décembre 2016, dénoncé par le porte-parole du CNTF et à ma connaissance, par personne d’autre...
      https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4

      Donc jusqu’à preuve du contraire, je ne considère par que le CNTF soit une secte. Je réserve cette dénomination aux partis qui ne sont rien d’autre que des sociétés commerciales dont le fonds de commerce est le divertissement politique et de récolter les subventions d’argent public.

      « Imaginez que des blaireaux ce seraient mis en tête de faire ça ? Vous auriez eu un massacre. »

      Les blaireaux étaient au rendez-vous si mes renseignements sont exacts. Ils sont d’ailleurs à tous les rendez-vous lorsque les individus essaient de s’exprimer, conformément à leur droit d’expression reconnu par la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789. 
      Ces blaireaux sont les mercenaires des escrocs et des assassins en cols blancs.
      http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2445

      Le massacre, ne vous en déplaise, dure depuis bien longtemps à cause de l’aveuglement de ceux qui ne comprennent toujours pas que les terroristes sont en premier lieu à la tête des états (=corporations) et que les crimes sont commis par leurs mercenaires qui attendent le jour de la solde comme certains continuent d’attendre le « messie. »

      Ce collectif à l’origine de la création du CNTF a au moins un mérite : faire en sorte qu’il y ait de moins en moins de blaireaux de façon à ce que les vrais, ceux qui se font massacrer pour des escrocs et des criminels commencent à comprendre l’ampleur de l’arnaque systémique dont 99% des populations font les frais.

      A ce que je sache, ce CNTF a un programme bien défini.
      https://www.conseilnational.fr/wp-content.

      Je reste ma souveraine et je garde mon libre-arbitre.J’ai la responsabilité d’éduquer mes deux enfants et en AUCUN cas - ils ne feront les frais de vivre dans une société dans laquelle ils ne seront pas libres.


  • sweach 8 août 13:53

    Merci pour la notion de créance et de dépôt pour nos comptes bancaires.


    Mais ça ne peut pas arriver !
    Nous avons quand même un gros avantage, la plupart des Français se méfie des banques et la majorité d’entre nous ne souscrivent pas des prêts qu’ils ne peuvent rembourser.
    Nous avons également l’avantage d’être très nombreux à être propriétaires.

    Notre industrie, notre agriculture et nos banques nous fond de plus en plus défaut, c’est pour cela que la France est dans le déclin, mais le peuple lui reste fort, propriétaire de ses biens et instruit mais ça ne durera qu’un temps les générations suivante ne peuvent refaire comme les précédentes.

    *Ce n’est pas parce qu’une loi serait illégitime, voire scélérate ou même inconstitutionnelle qu’elle serait illégale.*
    La loi sur les radars automatique est un bon exemple ^^, inconstitutionnelle : parce qu’il faut prouver son innocence, scélérate : parce que ça coûte de l’argent, illégitime : parce que ce sont des machines et organisme privé qui gère.

    Perso quand je vois la bourse qui passe de 4800 à 5200 en moins d’un an, alors que notre industrie ne se développe pas, je suis plus qu’inquiet.

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:42

      @sweach

      Un peuple fort, les ovins qui ont voté pour Macron ? Sérieux ? Ils auraient veauté pour Hanouna s’il avait été candidat à la place de Choupinet.

      Bon après on pourra mieux en juger quand l’intéressé aura commencé sérieusement à taper dans le peu d’acquits sociaux qui vous restent, mais je ne m’attends pas vraiment à une révolution, j’espère me tromper.


    • sweach 8 août 15:15

      @Philippe Huysmans
      *les ovins qui ont voté pour Macron ?*

      Je ne peux pas te donner tord sur ce point, mais il ne faut pas oublier que macron est passé avec 16% des inscrit au premier tour soutenu par l’endoctrinement médiatique et le deuxième tour était une formalité toujours grâce aux médias.

      Il ne faut pas confondre force et intelligence, je n’ai pas dit que les Français sont intelligent ^^
      Et l’intelligence ce n’est pas non plus de l’instruction.

      C’est aussi parce qu’on n’est pas très malin que le peuple décline, à force d’être prit pour des cons, on fini par le devenir un peu.

      Les Français sont râleurs et collabos, puis de tout temps nos dirigeants fond que des conneries, c’est pas demain que ça va changer.

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:49

      @sweach

      Il a été élu avec... rien, mais il est là quand même. En raison d’une magnifique confiscation de l’élection comme c’était prévisible. T’as vu la Marine ? Boooooh, je l’agite sous ton nez et toi, ben t’as peur, et donc tu votes « bien démocrate » (dimanche faites comme vous voulez mais votez Macron). Le tout avec la complicité des médias à la botte.

      J’ai moi-aussi assez confiance dans la résilience des Français qui ont démontré depuis belle lurette combien ils peuvent être frondeurs et sont attachés à leur mode de vie. Mais pour ça faudra d’abord qu’ils retirent le doigt de leur c.l

      En fait je compte un peu sur Macron et sa merveilleuse équipe pour réveiller tout le monde. Quand les Français vont s’apercevoir qu’ils ont été promus au rang de « nouveaux pauvres », ils commenceront à renacler sérieusement : du moins je l’espère ...

      La transition ne peut être démocratique (parce que le système est cadenassé), elle sera donc plus que probablement révolutionnaire, et plus ce moment pourra être reculé, plus cette révolution sera violente.


    • sweach 8 août 16:37

      @Philippe Huysmans
      *Mais pour ça faudra d’abord qu’ils retirent le doigt de leur c.l...

      les Français vont s’apercevoir qu’ils ont été promus au rang de « nouveaux pauvres...
      plus cette révolution sera violente.*
      Tu me rappel un discourt de mon père qui me dit que de son temps il se battait.
      Et je lui répond qu’ à son époque il avait du pouvoir, car en arrêtant de travailler et de produire ils pouvaient forcer à se mettre autour de la table de négociation.

      Aujourd’hui, les gens sont divisés, les jeunes contre les vieux, les cdi contre les précaires, les chômeur contre les travailleurs, etc ...

      Moi j’ai mit 13 ans avant d’avoir une situation, je suis révolté contre les traitements que j’ai due subir, mais je vois mal comment je pourrai me battre et avec qu’elle arme ? et plus je vais rentrer dans une vie rangé (crédit, femme, enfant,...) et moins je voudrez me battre même si je suis exploité.

      Si demain les banques empêchaient les gens d’utiliser leur argent, on aurait un motif commun de changer les choses.

      Macron est juste un pantin de plus, ça va continuer comme avec Sarko et Hollande

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:42

      @sweach
      Macron a été élu grâce à 100% des radios + 100% des journaux + 100% des télés.
      « Qui contrôle les médias, contrôle les cerveaux et les bulletins de vote  »


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:25

      @sweach

      Cela paraît toujours ainsi, pensez-vous que c’était différent à la veille de la prise du palais d’hiver ? À la veille de la prise de la Bastille ? C’était des gens du peuple, écrasés de dettes et qui pour la plupart avaient aussi charge de famille.

      Et ce ne sont pas des chaînes qui vous empêchent d’être votre maître, mais au contraire les raisons qui devraient tous nous pousser à dire « non ».

      Notez qu’il n’est pas besoin d’être violent : il suffit de dire « non ». Méthode théorisée par Étienne de la Boétie au 16ème et mise en pratique par Ghandi. Un petit homme haut comme un tabouret et épais comme un cure-dents a flanqué dehors le tout-puissant Empire britannique.

      Si demain tout le monde décide de rester à la maison, d’être en grève mais SANS risquer de se faire nasser, gazer ou casser la gueule sur une barricade, que restera-t-il à nos maîtres ?

      Ils sont foutus en deux semaines.  :)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 août 06:29

      @Philippe Huysmans
      Ils pleurnichent tous, mais soit ils n’ont pas voté, soit ils ont voté pour des candidats européistes !! Comme disait Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ! »


    • sweach 9 août 10:35

      @Philippe Huysmans
      Si demain tout le monde décide de rester à la maison, d’être en grève mais SANS risquer de se faire nasser, gazer ou casser la gueule sur une barricade, que restera-t-il à nos maîtres ?

      Le problème est que nous ne sommes pas solidaire et je réalise que moi non plus je ne le serai pas avec le temps et les responsabilités.

      Nous n’avons pas un problème commun suffisamment important pour tous nous liguer, comme la famine, l’esclavagisme, ou la violence.

      Nous somme comme une grenouille dans une casserole sur le feu, on ne réalise pas que la température monte et on fini par être cuit.

      La règle du jeu : c’est chaqu’un pour soit
      Moi je suis prêt à la changer cette règle, mais en attendant je suis obligé de jouer avec et si je gagne j’aurai plus de mal à vouloir la changer même si je sais qu’elle est injuste.

    • Croa Croa 8 août 17:53

      À SAMUEL,
      Mais non, les « vivres pour une dizaines de jours » c’est pour augmenter momentanément la consommation (et accessoirement un peu plus les gaspillages.)


  • lloreen 8 août 15:00

    « le gouvernement demande à la population d´avoir des vivres pour une dizaine de jours ».

    Se soucier de la population est bien la dernière préoccupation du gouvernement allemand...Ce qui l’intéresse plutôt est la poursuite de son plan : instaurer l’état d’urgence comme chez le collègue français...
    Sa grosse manipulation a bien été visible lors des scènes de « guerre civile » entre la police qui s’opposait plus que mollement face aux casseurs du « schwarzer Block » (mercenaires probablement issus de l’eurogendfor ou du contingent franco-allemand) qui se sont trahis par un élément déterminant...(que je ne nommerai pas...). Ce sont ces mêmes groupes (mercenaires) qui sévissent à côté d’autres détachements (CRS ou police) sur les territoires européens (Grèce, Italie, Espagne) lors des manifestations.


  • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:25

    Un « 28 minute » sur ARTe en parlait avec ces questions :

    10 ANS APRÈS :
    AVONS-NOUS TIRÉ LES LEÇONS DE LA CRISE FINANCIÈRE ? 2007.
    Aux États-Unis, le secteur immobilier s’effondre. Des millions de
    personnes, incapables de rembourser leurs prêts immobiliers, se
    retrouvent à la rue. Si l’épicentre de la crise se situe aux États-Unis,
    le cancer s’est propagé dans le monde entier, donnant ainsi naissance à
    l’une des plus graves crises financières depuis 1929. Les séquelles de
    ce séisme se ressentent en Europe avec des millions de personnes au
    chômage et une chute importante de la croissance. Dix ans plus tard,
    alors que la dette explose et que les taux d’intérêt sont bas, les excès
    de la finance inquiètent. Face au président Trump qui veut à nouveau
    déréguler la finance, sommes-nous à l’abri d’un nouveau choc sur les
    marchés ? Avons-nous tiré les leçons de la crise précédente ? Pour en
    discuter, Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste et Maître
    de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’économiste et
    historien Nicolas Baverez et Christian Chavagneux, éditorialiste à
    Alternatives Economiques.


    • francois 8 août 15:49

      @L’enfoiré
      , l’économiste et historien Nicolas Baverez :quand je lis ça, je sais tout de suite le peu de crédit à accorder à une telle conférence.

      Baverez qui vanta le modèle espagnol avant son éffondrement, la résillence du système financier avec la crise.

      Comment Soubeyran ou Chavagneux peuvent-ils se produire avec ce pitre ?


    • chantecler chantecler 8 août 18:26

      @francois
      Tout à fait d’accord : N.B est un pitre .
      Le débat vaut tout de même d’être visionné .
      Il démarre vers la 16 ème minute .
      Avant , comment dire .... ?
       smiley


    • chantecler chantecler 8 août 18:30


      Je rajoute en outre qu’il est admis dans cette vidéo que le sauvetage des banques en 2008 a coûté des sommes astronomiques aux contribuables du monde occidental .
      NB : Dans ce débat il y a trois « économistes » : aucun n’est d’accord pour dire si un crack s’annonce ou non .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:50

      @chantecler
      La crise de 2008 a coûté 25 000 milliards de $, la moitié du PIB mondial brut.
      Sans régulations, la spéculation tourne à plein régime, et n’est pas d’aujourd’hui.
      Cf la spéculation sur les tulipes en Hollande au 17e siècle.


      C’est la séparation des banques de dépôts et d’affaires qui devrait être mise en place d’urgence ... 

    • Yaurrick Yaurrick 8 août 20:29

      @Fifi Brind_acier

      Si vous avez un livret A vous êtes un spéculateur, si vous achetez dans l’immobilier vous êtes un spéculateur, si vous vous formez pour un meilleur emploi vous êtes un spéculateur.

      Le problème est justement que les banques se sont retrouvés forcés à prêter à des ménages insolvables et elles savaient que les états viendraient à la rescousse : donc elles ont logiquement pris plus de risques que nécessaire, et forcément cela amené à cette crise, c’est justement un problème de réglementation, pas de régulation

      Les crises font partie de l’économie et servent à purger les mauvais investissements, dans ce cas c’est de la régulation. Mais comme d’habitude, dès que l’on tripatouille les marchés et les signaux renvoyés par les prix, on se retrouve dans la panade.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:35

      @Fifi Brind_acier

      Il est déjà trop tard pour ça, je le crains. Là on vient de finir le dessert, on pousse au calva, et enfin... l’addition.

      Et c’est là qu’on redemande un calva.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 août 06:37

      @Yaurrick
      Personne n’a obligé les banques à prêter à des gens insolvables !


      Quant à la dette publique, depuis 1801, le gouvernement français empruntait à la Banque de France à taux 0%.

      La loi Pompidou -Giscard de 1973, puis les articles 104 du Traité de Maastricht, et 123 du TFUE ont interdit cette pratique et imposé aux pays européens d’emprunter au marché, c’est à dire aux banques, avec intérêt, évidemment.
      Ce sont ces intérêts que nous payons chaque année. Sans cette obligation, la dette publique de la France serait anecdotique, « un non sujet ».

    • chantecler chantecler 9 août 07:39

      @Fifi Brind_acier
      Oui, fifi , je suis d’accord avec toi , en majeure partie .
      Et ton apport est précieux .
      Sauf quand tu prends les autres pour des cons .
      Rien n’est simple .
      Il y a des forces centrifuges et centripètes visz à vis de l’UE et en sortir demandera du temps et de la pédagogie pour affronter les indécrottables de l’ UE .
      Mais les « crises » sont inévitables .
      Mais je ne t’attaquerai probablement plus jamais .
      Bonne journée


    • Ar zen Ar zen 9 août 08:16

      @Yaurrick

      Vous écrivez : « Le problème est justement que les banques se sont retrouvés forcés à prêter à des ménages insolvables » . 

      Vous parlez des USA ou d’autres pays ? Ainsi les banques en France prêteraient sans garanties ? Les banques en France prêteraient à des ménages insolvables ? Vous n’avez pas sollicité un prêt bancaire depuis bien longtemps pour écrire des contrevérités pareilles.

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 août 08:46

      @Ar zen

      Pour donner une assise politique au gouvernement, le secteur bancaire américain a bradé les garanties sur les prêts hypotécaires, créant des « subprimes » soit des emprunts à taux éminemment variables dont la seule garantie était en dernier ressort le bien hypothéqué.

      Quand la bulle a explosé, les taux sont partis en flèche, et tous les emprunteurs se sont trouvé en défaut de paiement.

      Le problème, c’est qu’entretemps, ces subprimes avaient été titrisés dans des produits dérivés dont personne ne savait vraiment qu’ils étaient basé sur du vent, et cela concerne TOUT le secteur financier.

      Si vous la retrouvez, je vous conseille la vulgarisation comique intitulée « Le bar à poivrots de Madame Michu ».

      Ajoutez à cela les emprunts Grecs et vous avez tous les ingrédients d’un désastre.


    • Yaurrick Yaurrick 9 août 12:55

      @Fifi Brind_acier
      Le Community Reinvestment Act ça ne vous dit rien ? C’est vouloir prêter à des ménages qui dans conditions normales ne pourraient obtenir ce prêt car trop à risque.
      L’état fédéral US qui se porte garant des banques car elles sont dites « too big to fail » ? C’est une énorme incitation à de mauvais investissements, et c’est bien ce qui s’est passé.

      la loi Pompidou-Giscard est surtout un bouc émissaire, l’état français ayant commencé à s’endetter avant 1973, et surtout on omet le premier choc pétrolier aisni que la fin des accords de Bretton Woods. C’est quand curieux que d’autres pays ont adopté l’équivalent de la loi Pompidou-Giscard (la Finlande, la Norvège, la Suisse par exmple) et n’ont pas été submergés par la dette .


Réagir