mercredi 17 septembre 2014 - par CNAFAL

L’Incorruptible !

JPEG « Ne perdons jamais de vue que nous sommes en spectacle à tous les peuples, que nous délibérons en présence de l’univers. » (février 1793 – Lettre de Robespierre à ses commettants). Robespierre surnommé l’incorruptible, conscient de la portée universelle de son combat pour la République, l’égalité, le droit au suffrage universel, le droit au travail pour tous, était attentif aussi aux défaillances des corrompus en quête de pouvoir et de gloire. Il croyait en la vertu, vertu de l’exemple, vertu de la loi qui s’applique à tous. Il combattit tous les privilèges et en particulier celui de l’argent dans la société.

« Peuple, souviens-toi que si dans la République, la justice ne règne pas avec un empire absolu et si le mot ne signifie pas l’amour de l’égalité et de la patrie, la liberté n’est qu’un vain mot » (discours du 8 thermidor an II).

Robespierre considérait que troquer le privilège de la naissance contre celui de l’argent, c’était la même tyrannie…

En 2007, un Président de la République fut élu sur le slogan de la « République irréprochable » qui devint très vite un slogan dévoyé quand tous les moyens de l’Etat furent mis au service de quelques-uns. Nombre de ministres durent quitter le gouvernement à la suite d’affaires et de scandales (Eric Woerth, Michèle Alliot-Marie, Alain Joyandet, Christian Blanc, Brice Hortefeux, André Santini…) sans compter les affaires touchant les hauts fonctionnaires et bien évidemment le Président sortant, « chimère vivante » de Berlusconi… Le peuple le renvoya…

C’est une démocratie en triste état et une république endommagée plus gravement que ce qu’on pourrait le penser qui attendait un successeur, lequel s’était fait fort de restaurer la parole politique, la confiance en l’action publique… à briser les castes et à rendre la parole au peuple.

Thévenoud doit démissionner mais il ne doit pas être la victime expiatoire d’un parlement et d’une médiaklature qui portent une lourde responsabilité dans cette dérive et dans la perversion de la démocratie.

Saluons l’abolition le 17 avril 2013 à l’initiative de Christiane Taubira, du décret du 3 avril 2012 qui instituait une voie d’accès dérogatoire et privilégiée à la profession d’avocat pour les parlementaires leur permettant de « vendre leurs carnets d’adresses » à de puissants lobbies… héritage de Nicolas Sarkozy.

Le CNAFAL constate avec regret que le non cumul des mandats a été repoussé de quelques années pour certaines catégories d’élus ; il exige aussi la limitation du nombre de mandats dans le temps…

En période de grave crise économique, sociale, morale, institutionnelle, démocratique, européenne, il nous faut des élus exemplaires répondant de leurs actes devant le peuple. « Ce n’est pas le peuple qui s’égare (populisme…) ce sont les dirigeants qui égarent le peuple ! » (Édito FL n°107 écrit en mars 2014)

L’heure des périls a sonné, la France est à la croisée des chemins. En 1940, Marc Blochhistorien et officier de l’Armée Française écrivait « l’étrange défaite », témoignage de la décomposition de la France, de la trahison de ses élites, de leur aveuglement.

En vingt-quatre heures la III e République s’est effondrée, reniée par les siens, la plupart des députés de gauche et de droite votant les pleins pouvoirs à Pétain. Seuls quatre-vingt d’entre eux exprimant un refus. Certains l’ont payé très cher.

En 1958, la IV e République s’est effondrée en huit jours.

Mêmes causes, mêmes effets.

A méditer…



15 réactions


  • claude-michel claude-michel 17 septembre 2014 17:06

    ++

    En politique l’histoire se répète souvent...pour cause de couardise de ces élites corrompues par le système et l’argent...
    Dommage que la grande faucheuse ne soit plus là pour nettoyer notre paysage.. !

  • Spartacus Spartacus 17 septembre 2014 17:30

    Réclamer la « morale exemplaire » quand on a pas un seul échantillon sur soi !


    Effectivement il faudrait mieux exiger la disparition de mainmise des Bolchéviques sur l’appareil redistributif associatif et social comme cet exemple le CNAFAL.

    Comment continuer à tolérer ces leçons de morale par des cocos qui dépensent sans compter l’argent du contribuable pour l’utiliser en propagande des plus débiles références pseudo gauchistes comme les Robespierre et autres abrutis autocrates du gauchisme.

    Chacun peut constater que les moyens humains et matériels de ces associations ne servent qu’a faire de la propagande d’idéologie d’un autre age, et de l’autre nous expliquer la « morale » alors que leurs mots leur manières et leur prosélytisme est ouvertement du gauchisme le plus sectaire qui soit ?

    Loin de l’objet social de l’aide aux familles, censé être la cible réelle, nous assistons au détournement des masses de l’argent des contribuables pour des profits politiques par les associatifs politisés...

    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 17 septembre 2014 20:57

      Spartacus, vous dites n’importe quoi et c’est dangereux, car c’est de la diffamation. Il me semble que je vous ai déjà prévenu. Raconter de telles sornettes sur l’honorabilité d’associations solidaires ou humanitaires, ce n’est pas à votre honneur. 


    • Vipère Vipère 17 septembre 2014 23:19



      Spartacus ne dit pas n"importe quoi ! les associations se gavent et ne rendent pas de services véritables à ce qui en ont vraiment besoin !

      Les exemples autour de moi sont nombreux... pour ne citer que le DAL supposé s’occuper des expulsés, mais toutes les autres associations ne sont là que pour les subventions, lesquelles subventions sont utilisées à procurer un salaire et des avantage à son dirigeant.

      Pour l’association des droits de l’homme, c’est idem, les dirigeants se goinfrent en salaire et basta !

      Croyez-moi, il ne vaut mieux pas avoir besoin de ces associations, car pour obtenir une aide, vous pouvez toujours vous brosser.

      Maintenant si quelqu’un a obtenu une aide quelconque qu’il le dise maintenant ou se taise à jamais !!! smiley



    • Spartacus Spartacus 18 septembre 2014 09:55

      @Dugelay

      Aveugle, dans le déni ou le pays de Oui-Oui ?

      Il n’y a aucune diffamation. Vous n’avez qu’a lire les articles....

      Même pas 10% du social ne va directement dans les poches des gens visés par l’objet social. 

      Les associations sont financées par des politiciens avec l’argent du contribuable pour faire du prosélytisme politique. 
      Les structures associatives sont remplies de sympathisants profitant du système, et de placardés politisés qui se gavent de l’argent qui devrait revenir directement sans eux aux plus défavorisés.

  • hunter hunter 17 septembre 2014 17:50

    Ah le beau narticle, avec plein de références à la « Révolution Française », ah les beaux sentiments, les droits de l’homme, et tutti quanti !
    Ah les grands idéaux, les poncifs, non mais franchement, vous y croyez aux conneries que vous écrivez ?

    Et pas d’économies sur la petite enfance, et plus de moyens, et plus de personnels, et bla bla bla, et ça chouine, ça chouine !

    Arrêtez de chouiner, éteignez la bécane, allez faire de l’exercice et achetez vous un flingue, apprenez à tirer et marchez sur les banques, le Crif et le grand orient, et là peut-être que les choses changeront un peu !

    Adishatz

    H /


  • rocla+ rocla+ 17 septembre 2014 18:03

    Le vrai incorruptible c ’est Eliot Nescafé .


    What else ?

  • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 septembre 2014 19:22

    "En vingt-quatre heures la III e République s’est effondrée (...)

    En 1958, la IV e République s’est effondrée en huit jours. (...)

    Mêmes causes, mêmes effets."

    Enfin une bonne nouvelle !!!!!!!

    (Je trouve franchement hilarant que des laïcard autoproclamés fasse dans la prophétie)


  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 17 septembre 2014 21:05

    Les leçons de l’Histoire n’ont rien à voir avec l’art divinatoire des druides , ni des prophètes, ni de Nostradamus ou de Madame Soleil. La haine des catholicards intégristes conduit à l’obscurantisme.


  • Passante Passante 17 septembre 2014 22:01

    « même causes mêmes effets », dites-vous,

    à étendre...

    donc Robespierre, récapitulons :

    la Révolution, léger sérieux foirage, 
    puis : la Terreur -
    on coupe des têtes, à la grande joie du public

    (Céline : « le goût profond de l’homme, c’est la mise à mort »
    d’où les tartufferies de youtube, 
    mais cachez donc cette tête que je ne saurais voir... et pourtant.)

    monde arabe, idem : 

    « Révolutions », qui s’avèrent foirages, 
    puis : Terreur, 
    avec décapitations allah puits, 
    publiques et tout, à grande échelle.

    conclusion : 
    par-delà le new Calife Baghdadi comme « Robespierre enRolex », 
    est-ce de l’Arabe sur fond de France ou de la France exhibée ?

    quel Roman... 
    et l’Elysée en soleil cou coupé, merci - 
    Sade et cape.

    • kalachnikov lermontov 17 septembre 2014 22:15

      @ Passante

      Moi aussi, je suis las à la fin de ce monde ancien.


  • lloreen 18 septembre 2014 10:18

    Une excellente mise au point des choses pour comprendre le monde tel qu’ il est aujourd’ hui et comment il sera demain tant que les citoyens se soumettront à l’ ordre libéral qui peut-être résumé comme suit : la privatisation des profits et la socialisation des pertes.

    C’ est excellemment expliqué dans ce lien.

    http://www.youtube.com/watch?v=YIw_3O4eh5Q

    La solution existe.La graine du changement est à l’ intérieur de chacun.
    Le Bhoutan : au paysdu BNB (Bonheur National Brut).

    http://vimeo.com/100236030


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 septembre 2014 19:13

    Je m’en veux d’intervenir après un tel déluge d’âneries haineuses...mais il ne me semble pas qu’on puisse comparer les situations qu’évoque Chalot et la situation actuelle. Ce ne sont pas les mêmes causes et elles n’auront pas les mêmes effets.
    Notre république est corrompue...mais cela ne date pas d’hier et elle ne s’est pas encore écroulée. Je cherche les panzers qui pourraient conduire nos députés à se livrer à un homme providentiel. Lequel d’ailleurs ?
    Je crains que nous ne continuions comme dans tant d’autres pays à vivre sous la houlette des corrompus qui trouvent que les travailleurs français ne travaillent pas assez et sont bien trop payés pour ce qu’ils font (ou ne font pas quand ils sont retraités ou chômeurs) !


Réagir