vendredi 22 juillet 2016 - par Sigismond

La création d’une garde nationale : nouvelle chimère gouvernementale

C'est la dernière lubie, ou farce-et-attrape présidentielle : la mise sur pied d'une garde nationale.

Avec Hollande tout est simple. Après l'inversion de la courbe du chômage grâce au pacte de responsabilité, après le "ça va mieux (même si vous ne vous en rendez pas compte)", le voilà qui nous sort de sa mémorable boite à outil la garde nationale qui devrait nous préserver des méchants terroristes dont il a toujours du mal à nous dire qu'ils sont islamistes. Mais après tout c'est normal, inutile de s'embrouiller dans des explications laborieuses quand on pense, même si ce n'est pas vrai c'est l'impression qu'il donne, qu'on a en face de soi une bande de demeurés avides de paroles simples et rassurantes. L'homme est un redoutable optimiste, ou à côté de ses pompes, à chacun de juger, puisque selon lui cette garde nationale est déjà en train de se constituer. En fait elle existe déjà dans sa tête puisqu'il existe des réservistes en nombre, même si celui-ci reste en deçà des objectifs, mais à quoi bon se noyer dans les détails. Appelons donc ces réservistes gardes-nationaux et le tour est joué : la garde nationale existe ! Tout est simple avec Neuneu qui confond communication et action.

 

Reste que cependant l'idée n'est peut-être pas à rejeter d'emblée, même si en l'état actuel des choses il faut se garder de l'optimisme présidentiel. Elle mérite d'être étudiée et critiquée tout en gardant à l'esprit que le chemin sera long pour parvenir à mettre sur pied une garde nationale digne de ce nom, à savoir opérationnelle et dans le cadre de missions clairement identifiées.

Avant toute chose et juste pour souligner les effets de communication qu'on tente de nous infliger, il est assez remarquable d'entendre parler de garde nationale tandis que la défense ne l'est plus très officiellement depuis belle lurette, en fait 1974. Le retour en faveur de la nation dans la bouche de ceux qui l'ont souvent moquée ou méprisée ne manque pas d'un certain piquant. Ceux-là même qui il y a peu parlaient "franchouillardise", "France rance", "repli sur soi", …, n'ont plus que ce mot de nation comme rempart à l'examen de leurs éventuelles insuffisances. Et donc voilà venue l'idée d'une garde nationale qui devrait nous éviter de nouveaux attentats terroristes par on ne sait quel miracle. On m'objectera que l'adjectif républicain(e) est déjà pris, que garde tout court, ça fait un peu Premier Empire, que milice, même populaire, ça ne le fait pas, et que puisque une garde nationale existe aux Etats-Unis ça doit être quelque chose de bien.

 

Mais si c'est ce modèle de garde nationale américaine qu'on veut viser, s'il ne s'agit pas juste d'utiliser une analogie de mots, on peut dire qu'on en est loin, et même bien loin. Et cela dans tous les domaines, organisation, missions, moyens. 

Sans entrer dans les détails la garde nationale américaine constitue une véritable force armée qui n'est pas juste un supplément à l'armée d'active, en fait un réservoir d'effectifs, et qui dispose de son organisation propre, de son commandement, et de ses moyens. Or, à ce qu'il me semble, la grande préoccupation du moment n'est pas tant de penser à la mise sur pied d'une structure avec en toile de fond la refondation d'un système global de sécurité avec de nouveaux équilibres, que de soulager les policiers, gendarmes et militaires qui sont sur le qui-vive depuis plus de 18 mois. Et dans ce cadre, inutile de créer une garde nationale, il s'agit d'optimiser la réserve opérationnelle de niveau 1 telle qu'elle existe, ce qui est déjà un challenge de taille, ne serait-ce que pour atteindre les effectifs fixés en objectif, soit 80000 (armées et gendarmerie) alors que les chiffres peinent à atteindre les 50000 et que le recrutement de réservistes est en régression depuis quelques années. Bien sûr le grand sorcier Hollande a sorti de son chapeau la réserve opérationnelle de niveau 2, celle dont sans doute pas mal des lecteurs de ce billet ont, peut-être sans le savoir, fait partie un jour s'ils ont fait leur service militaire, et qui regroupe les anciens militaires ayant quitté le service actif depuis moins de 5 ans. Le chiffre est significatif puisqu'il est d'environ 110000 pour les armées, mais ce n'est qu'un chiffre. Aucun personnel de cette réserve n'a été rappelé depuis la guerre d'Algérie, aucune contrainte autre que celle de répondre à une convocation dont personne ne croit qu'elle adviendra n'existe pour les membres de cette réserve qui ne sont ni affectés, ni soumis à aucun entrainement et dont on ne vérifie même pas l'aptitude physique pendant ces 5 ans. Quant à la réserve dite de niveau 1, compte tenu d'un temps réel d'activité de 24 jours en moyenne par individu, un rapide calcul vous révèle que ce sont environ 2000 réservistes qui sont actifs en permanence. La garde nationale hollandaise, c'est donc en l'état actuel des choses, tandis que nous sommes en état d'urgence, 2000 réservistes. Donc peanuts.

Or, pour être un peu sérieux, et sortir du blabla, il faudrait sans doute monter au moins à 10000 et sans doute plus, ne serait-ce que pour relever les militaires qui se consacrent à l'opération sentinelle. Outre le fait que ces 10000 militaires ne se consacrent plus aux réelles missions qui sont les leurs, on peut se poser la question du déploiement de l'armée sur le territoire national au moins tant qu'on n'est pas passé en état de siège. L'armée effectuant des opérations de police ça me parait très malsain et d'ailleurs les militaires, en général, n'aiment pas du tout cela car sortant du cadre de leurs missions.

Or, rien que ce chiffre minimum de 10000 réservistes en service actif en permanence pendant l'état d'urgence n'est pas atteignable actuellement, même avec le réservoir actuel de 50000 membres de la réserve opérationnelle qu'on a vraiment du mal à dépasser. Il n'est pas atteignable parce que quelle que soit la motivation qui est réelle de ces réservistes, il n'est pas facile pour eux de consacrer du temps à des périodes militaires. Pour ne pas sacrifier leur carrière professionnelle et parce que les chefs d'entreprise ne sont pas tenus de leur accorder de congés au-delà de 5 jours pour y participer, c'est souvent leurs week-end et vacances que les réservistes sacrifient pour effectuer leurs périodes. Il n'est pas atteignable parce que les moyens budgétaires pour rétribuer et équiper de façon digne les réservistes ne sont pas là. Et il ne semble que ni à ce niveau des efforts réels soient réalisés, ni qu'un changement des règles contraignant pour les entreprises soit envisagé. Et tant qu'il en sera ainsi nous en resterons à un niveau minable tandis que le discours présidentiel sur le sujet de la garde nationale ne sera que de l'esbroufe.

 

Mais passons à un autre niveau. Imaginons, faisons le rêve, que ce gouvernement va consacrer des moyens substantiels au recrutement, à l'équipement, à la formation, à l'entrainement et à la rétribution de citoyens volontaires pour protéger leur pays et aider leurs concitoyens. Imaginons que simultanément une équipe de penseurs de haut niveau redéfinira le système de sécurité intérieure pour y intégrer une garde nationale puissante, en décrivant les grands équilibres entre les forces de police, de la gendarmerie, les militaires, et ce réservoir de citoyens qui nous rappellera qu'il fut une époque, de Valmy à la suspension du service national, la défense de la nation était considérée comme l'affaire de tous. Je sais, c'est dur de s'imaginer tout ça, mais faisons cet effort.

Retrouverions-nous alors cet esprit qui fut celui qui présida pendant deux siècles et qui voulait que la défense de la nation ne soit pas l'affaire de quelques professionnels auxquels on aurait délégué cette charge, mais des citoyens. Un peu comme cela était ou aurait dû être, si le service national sous sa forme militaire n'avait pas été dévoyé reproduisant les inégalités sociales de notre pays. Les super-pistonnés exemptés ou se trouvant une forme "sympathique" de service, au soleil si possible, les pistonnés dans un poste peinard près de chez papa et maman, et tous les autres usant leurs rangers et portant le sac à dos loin de chez eux. Tout cela évidemment au mépris des besoins en termes de ressources humaines des armées bien démunies devant ces politicailleries. Et puis de toute façon grâce à Mitterrand qui décida à l'occasion de la guerre du Golfe puis des conflits dans les Balkans de ne pas employer le contingent, nous apprîmes que le service national sous sa forme militaire ne servait plus à rien, que seuls des volontaires et rétribués pour cela disposeraient du privilège de risquer leur peau pour leur pays et ses intérêts tels que définis par ses gouvernants. En fait le véritable fossoyeur du service militaire fut Mitterrand et non Chirac qui n'avait plus qu'à prononcer la nécessaire réforme des armées par leur professionnalisation.

Evidemment tout cela se passa, aussi bizarre que ça puisse paraitre, et même choquant, sans remous. Les Français voyaient disparaitre la conscription, le principe de la nation en armes, avec une émotion semblable à celle que doivent éprouver les vaches en train de regarder passer un train. A la même époque une tentative de réforme des régimes spéciaux de retraite occasionnait un changement de majorité à l'Assemblée Nationale. On comprend où étaient passées les priorités. Donc globalement tout le monde s'en foutait et à plus forte raison que l'éclatement de l'URSS nous garantissait une paix éternelle, "la fin de l'histoire" disaient certains. Les potentiels futurs appelés étaient contents. Les militaires se disaient qu'après tout ils allaient pouvoir enfin remplir leurs missions en arrêtant de bricoler avec leurs effectifs. En plus on leur avait promis qu'on allait veiller à leur donner les moyens de leurs missions. Des pros, c'est des pros ! Ils ne furent pas déçus : la première loi de programmation militaire de la professionnalisation, celle sur laquelle on aurait dû mettre le paquet pour cause de montée en puissance était amputée de 20% des crédits sur sa durée, soit une année sur les cinq. C'était Jospin le premier ministre. Et à l'aube des années 2000, plus de la moitié de ce qui roulait ou volait était indisponible à cause principalement de pièces manquantes. Un grand succès qui allait se confirmer ensuite avec des baisses d'effectif en permanence, gelées, ça ne veut pas dire interrompues, en cette période de terrorisme. Tout ça encore sous l'œil indifférent des Français il faut dire peu informés et en tout cas peu intéressés. C'est seulement maintenant que certains en viennent à regretter le "bon vieux" service militaire, pas pour des raisons de défense, mais pour ses vertus socialisatrices. L'armée c'était mieux quand elle jouait les rôles de gouvernante ! Evidemment si on demandait à tous ceux qui veulent rétablir le service militaire s'ils seraient d'accord pour que leur fils ou fille, vive la parité, aillent risquer leur peau au Mali ou ailleurs, peu seraient d'accord. L'armée c'est bien pour "dresser" les jeunes, mais faut pas en demander plus à ceux-là. C'est dans ce même esprit que Ségolène Royal envisageait, souvenirs peut-être douloureux de son enfance peut-être, de faire encadrer les primo-délinquants par l'armée quand elle était candidate à la présidentielle.

Et c'est donc à partir de cet esprit de défense développé, hypertrophié, qu'on voudrait mettre sur pied une garde nationale !

Quand j'étais gamin, à l'école primaire, tous les 11 novembre on nous rassemblait pas classe autour du monument aux morts du village. Et nous écoutions en silence avec quelques anciens combattants survivants la liste des morts lors des différents conflits du siècle, chaque nom étant ponctué d'un "mort pour la France". Aujourd'hui, on fait courir des adolescents au milieu des tombes. C'est résolument plus moderne.

De fait c'est assez miraculeux qu'on trouve encore 50000 personnes pour se préparer pendant leurs loisirs plus que sur leur temps de travail à un éventuel conflit. Alors la garde nationale…



49 réactions


  • Alpo47 Alpo47 22 juillet 2016 09:16

    La seule « arme » ou méthode de F.HOllande et de son gouvernement, c’est la COMMU-NICATION. Ils sont convaincus qu’en maniant les mots, en travaillant les émotions des citoyens, ils peuvent tout faire passer. Les faits concrets, la réalité, leur importent peu, sinon pas du tout. Il suffirait de bien commu-niquer pour faire passer n’importe quoi. De la manipulation, tout simplement.
    Ca me rappelle par certains aspects, M.Raffarin, « expert en communication » qui utilisait constamment des images ou métaphores pour faire passer son message. Il y a parfois loin de la théorie à la pratique et ses messages ont très vite coincé, car il a été très vitre confronté à la réalité.
    Il en va de même pour F.H que quasi plus personne n’écoute.


    • Sigismond Sigismond 22 juillet 2016 12:02

      @Alpo47
      Vous avez totalement raison. Ces gens ont tellement usé et abusé de la communication que désormais plus personne ne les écoute et surtout ne les croit. Les réactions spontanées suite au dernier attentat montrent d’ailleurs cette perte de confiance.

      Raffarin, l’ancien VRP du café Jacques Vabre, avait au moins cet avantage de pouvoir parfois nous faire rire. The yes need the no...

  • juluch juluch 22 juillet 2016 12:28

    Je suis assez d’accord avec vous, étant donné que je suis moi meme réserviste depuis + de 10 ans !!


    la plupart de mes camarades ne sont actifs que très peu .....La législation ne prévoit que 5 jours auquel le patron ne peut rien dire, le reste est pris soit sur les jours de congés soit sur le bon vouloir de l’employeur .

    Si le soldat est au chômage il fera plus de jours jusqu’à 150 dans une années pour certains.
    Pour d’autres c’est selon leur type de boulot ...........

    a savoir que la solde n’est versé que quelques mois après la mission, donc si quelqu’un prends des congés sans soldes......vous voyez dans la panade ou serait le réserviste !

    les moyens de la réserve n’est pas épais, bien que ça c’est beaucoup amélioré en 10 ans, on se démerde le plus souvent :     la bite et le couteau.

    Mais on est volontaire et prêt à servir !!

    Merci pour votre billet sigismond.

    • covadonga*722 covadonga*722 22 juillet 2016 12:45

      @juluch
       yep régionalisées , un week end par mois 15/20 jours d’affilés par ans , pas d’arme techniques « artillerie, blindées ect » les yankee ont supprimés 70% de l’artillerie et 45% du corps blindés.

       Juste os , tir , technique de maintien de l’ordre en zone urbaine.
      5/ a 10000 h par région a la disposition des préfets maires ou des présidents de régions.
      Combien pariez vous que la GN de Marseille ramènerais l’ordre en voyant les quartiers ou elle vit brûler .
      Yep j’en connais qui chouinerais vite et demanderais le retour des policiers et gendarmes vous savez ces mecs qui se laissent caillasser sans ouvrir le feu .
      asinus

    • Sigismond Sigismond 22 juillet 2016 14:50

      @juluch
      C’est davantage à moi de vous remercier pour votre engagement pour la défense de notre pays.


    • Alren Alren 22 juillet 2016 15:46

      @juluch

      la plupart de mes camarades ne sont actifs que très peu


      Qu’on l’appelle « garde nationale » ou autrement, ce groupe, qui aura un coût financier, doit d’abord répondre à un besoin, doit être conçu pour remplir des missions bien précises avant même de déterminer le profil de recrutement de ses membres, son encadrement, ses tutelles etc.

      Que pourrait-on demander à des non-professionnels, intermittents qui plus est ?

      L’exemple magnifique des sapeurs-pompiers volontaires montre que l’on peut demander beaucoup à des volontaires : relèvements de cadavres, notamment d’enfants, interventions incendies ou en milieu périlleux avec souvent des risques mortels.

      Le besoin de mission le plus évident actuellement est la lutte contre le terrorisme islamiste, la prévention des attentats.

      La garde nationale n’a pas vocation à des missions de renseignements qui sont essentielles, primordiales dans cette lutte, mais réservées à des professionnels.

      Mais elle pourrait être employée pour protéger les accès des grandes manifestations comme cela aurait dû être fait à Nice.

      Il va de soi que pour cette mission, ils devraient être armés et solidement d’où la nécessité d’avoir un point de ralliement, caserne de CRS ou de gendarmerie pour stocker ces armes qu’il faut puissantes, genre fusils d’assauts, entre les interventions.

      Dans des cas de grande crise, la garde pourrait être utilisée pour appuyer les CRS. Mais il faudrait alors que les volontaires bénéficient du même équipement que les pros et suivent une entraînement similaire pour éviter un geste catastrophique faces à des manifestants violents.

      Je ne vois pas d’autres usages pour cette organisation. Ce qui en terme de durée d’emploi est quand même peu, très peu, trop peu.


    • juluch juluch 22 juillet 2016 16:35

      @Alren

      Actuellement la réserve a un coût financier, qui a été revu à la hausse .....pour de bonnes raisons.

      il est clair que le renseignement se fait en amont des missions mais aussi pendant.....

      La réserve est doté de FA rassurez vous on est pas les mains vides !

      On utile tout se qui est arme d’infanterie et nos carnets de tir sont là pour témoigner de leur utilisation.

      une arme ça se maîtrise. On est loin de la réserve des années 80 ou le hommes avaient les cheveux longs !!

      A présent on est exactement au meme niveau que ceux d’actives pour l’entrainement et les responsabilités. 
      On est en unité constituées !

      Donc ne vous faites pas de soucis pour la réserve ops.....

    • juluch juluch 22 juillet 2016 16:36

      @Sigismond

      je vous remercie............. smiley

    • juluch juluch 22 juillet 2016 16:38

      @clone sampiero

      non, parce que le réserviste est ponctuel et on peut compter sur lui et ça les recruteurs apprécient........... dans l’ensemble.....pas tous, certains se posent la question de savoir combien ça dure et à quel moment on part.

      la plupart des patrons ne connaissent rien à l’armée ou peu

    • covadonga*722 covadonga*722 22 juillet 2016 16:39

      @juluch
      yep , juluch toute façon pour les dernier 100 m reserve ou pas c’est la bif qui s’y collera  smiley


    • covadonga*722 covadonga*722 22 juillet 2016 16:43

      absence de volonté gvt patron , dans leur usine a gaz de loi konnery z"ont bien réussi un congé

      formation de 15 jours ans pourquoi pas faire l’amalgame garde nationale .

      suis resté 9 ans en réserve rappelé régulièrement parce que s/of spé mais dans les 80s c’est tout juste s’ils nous demandaient pas de payer nos tirs 

    • juluch juluch 22 juillet 2016 19:21

      @covadonga*722

      salut l’Ancien !!!!  smiley

    • Osis Oxi gene. 22 juillet 2016 19:36

      @juluch

       

      une arme ça se maîtrise. On est loin de la réserve des années 80 ou le hommes avaient les cheveux longs !!

       
      Bien sûr...
      Les hippies, les cheveux longs, c’est con comme des balais et c’est de la racaille...
      La preuve ?
       Albert Einstein.

      Tandis que les paras, c’est rien que des intellos, je le sais, j’y suis passé et j’ai vu.


    • juluch juluch 22 juillet 2016 20:36

      @Oxi gene.

      Ces quoi ces coms débiles ???  smiley

      Putain il y a des fois............................. smiley

    • Alren Alren 24 juillet 2016 16:57

      @juluch

      La réserve est une armée de fantassins bis. Son rôle est d’appuyer l’armée de terre d’active en cas d’invasion du territoire par une armée étrangère type attaque de 1940. Clairement ce rôle est obsolète depuis longtemps.
      Le besoin actuel n’est pas de renforcer l’armée mais les « forces de l’ordre », en particulier contre une attaque terroriste. La maîtrise du Famas ne suffit pas.
       


  • alain-aaae (---.---.120.132) 22 juillet 2016 14:25

    il faut etre francais de plus de 17 ans on pourrait rappeller ce qu il s est passer en irak ou en afganistan ou des soldats américains se faisait sauter dans les campements américains alors pourquoi ne pas faire pareille dans notre future réserviste ou des djiladistes se faufilent dans cette nouvelle armée de réservice


    • Sigismond Sigismond 22 juillet 2016 14:59

      @alain-aaae
      Il peuvent aussi s’infiltrer dans l’armée d’active où existent déjà par ailleurs des problèmes de radicalisation depuis un certain temps et des problèmes ponctuels depuis pas mal d’années avec des militaires de confession musulmane refusant d’être engagés sur des théâtres où ils pourraient être amenés à tirer sur leurs coreligionnaires. Ce n’est pas médiatisé, mais ça existe. 

      Cela dit sauf à organiser une ségrégation ethnique ou religieuse interdisant l’entrée dans l’armée, la police où autres institutions sensibles à une partie de la population, et c’est sans doute un des vœuxdes islamistes, on doit vivre avec ce risque.

    • MagicBuster 22 juillet 2016 15:52

      @Sigismond
      On pourrait déjà refuser que des binationaux puisse être fonctionnaire !!!!!

      Est-ce qu’un fonctionnaire d’état peut servir deux états ?

      A l’évidence il ne peut en servir qu’un ; et Dieu seul sait lequel (et encore smiley


    • Sigismond Sigismond 22 juillet 2016 16:14

      @MagicBuster
      Je suis d’accord avec vous. En tout cas c’est sûr que des binationaux dans l’armée ou la police c’est assez inconsidéré.

      Mais que voulez-vous en France on peut être même ministre en étant binational (il y en a 3 ou 4 dans ce gouvernement dont celle qui, hasard, encourage la possibilité d’apprendre l’arabe aux enfants de primaire tandis qu’elle proscrit grec et latin, langues de nos racines), et aussi parce que rien ne l’interdit président de la République. On a eu l’exemple d’Eva Joly comme candidate, certes improbable, mais qui démontre cette possibilité. 

    • MagicBuster 22 juillet 2016 16:20

      @Sigismond

      Exactement PAREIL ==> C’est une HONTE aussi pour les MINISTRES

      Et surtout respectons l’égalité : Ce qu’il faut interdire aux franco-Belge, il faut l’interdire au Franco-allemand et tous les autres franco-xxxxxxxxxxx ( dont ceux que je ne citerai pas par non respect pour eux).

      NB : quenelle de 120 (aux lardons) à volonté pour tous


    • juluch juluch 22 juillet 2016 20:37

      @Sigismond

      je confirme se que vous dites Sigismond.

  • Sacotin Sacotin 22 juillet 2016 15:11

    Bizarre que ce gouvernement veuille la création d’une garde nationale. Depuis le Commune de Paris, en 1871, où le gouvernement a eu chaud au cul, rien. Il est vrai qu’aujourd’hui les hommes pouvant en faire partie n’ont plus grand-chose à voir avec ceux de la Commune.


    • Sigismond Sigismond 22 juillet 2016 16:19

      @Sacotin
      C’est vrai que l’épisode de la Commune semblait avoir définitivement éloigné l’idée de constitution d’une garde nationale en France. Mais l’audacieux Hollande ne craint rien.


  • MagicBuster 22 juillet 2016 15:42

    C’est une super idée de monter un contingent avec tous les vigiles de supermarché, tous les surveillants de nuit, toutes les sentinelles des galeries marchandes, tous les patrouilleurs VTC, tous les gardiens de stade ... et même tous les guetteurs de quartiers (chouff).

    Cette idée a déjà été prise ; ce contingent s’appelle Daech France.


  • Xenozoid Xenozoid 22 juillet 2016 16:42

    alors ça sert a quoi ?


    • covadonga*722 covadonga*722 22 juillet 2016 16:52

      @Xenozoid
       à éteindre les feux de joie le 14 juillet ou le 31 décembre , ou quand une gentille racaille se fait étaler par la vilaine police et que ses frères et sœurs foutent le feu au quartier. A la place d’envoyer de vilains gendarmes et de méchants policiers.On enverra de gentils gardes nationaux qui resteront bien calme

      et l’arme au pieds en regardant brûler leur quartier et leurs bagnoles c’est promis , content ?


    • Xenozoid Xenozoid 22 juillet 2016 17:09

      @covadonga*722


      tu vois une nation que en guerre ?

      en fait ça t’arranges,je sais

    • Xenozoid Xenozoid 22 juillet 2016 17:20

      @Xenozoid


      « L’identité nationale est fournie par les ennemis de la nation ».

      Cela a été avec nous depuis des générations maintenant. Notre nation nous défini par comparaison a l’ennemi, à l’Impérial totalitarisme, puis par des décennies de comparaison au communisme. Le terrorisme a supplanté toutes ces notions, martelé en place depuis un mardi en septembre 2001 par les actions de fous. Nous ne sommes pas eux, tous est justifiée dans la lutte contre eux, et donc nous sommes définis.


  • Osis Oxi gene. 22 juillet 2016 17:33

     
    Brrrrrrrrrrr...
     

    ça fout la trouille ces bruits de bottes dans les commentaires...
     
    En plus des bottes d’amateur...
     

    Au secours la milice revient !
     

     


    • juluch juluch 22 juillet 2016 20:39

      @Oxi gene.

      Mef’ de ne pas se la prendre les bottes dans le train...............  smiley

    • Osis Oxi gene. 23 juillet 2016 06:14

      @juluch

      En français, cela donne quoi ?


    • juluch juluch 23 juillet 2016 10:19

      @Oxi gene.


      et t’as fait les paras......................mito !

    • Osis Oxi gene. 24 juillet 2016 08:10

      @juluch

      Pensez ce que vous voulez, je m’en contrefous totalement.
      Sachez seulement que le plus difficile dans cette période de ma vie ne fut ni les sauts, ni l’entrainement, mais la promiscuité avec autant de décervelés et même parfois de tarés.
       

      Le premier truc que j’ai fait à ma libération fut de foutre à la poubelle, mon cadenas de casier et ma plaque a vélos... Vous savez le truc de frimeur avec le numéro derrière...
      Sacrilège, n’est-ce pas ?


    • juluch juluch 24 juillet 2016 11:13

      @Oxi gene.

      votre problème.....................

  • roman_garev 22 juillet 2016 19:54

    « puisque une garde nationale existe aux Etats-Unis ça doit être quelque chose de bien »

    À noter que la garde nationale vient d’être instituée en Russie. Reste à deviner laquelle de deux sera pris en modèle smiley

  • generation desenchantée (---.---.230.176) 23 juillet 2016 00:50

    combien coûterait l’armement de cette garde nationale ? et qui payerait ?
    juste en comptant l’armement individuel (compter au minimum un pistolet ) , l’équipement individuel (un uniforme avec chaussures)


    • Sigismond Sigismond 23 juillet 2016 01:25

      @generation desenchantée
      Qui paierait ? ben vous et moi !

      C’est bien beau de vouloir déléguer sa sécurité et sa défense à des volontaires. Mais sans payer c’est peut-être un peu trop demandé, non ?
      Mais je crois, si je me trompe vous me le direz, que déjà c’est vous qui payez pour équiper l’armée, la police, la gendarmerie, etc., etc., et sans doute pas assez.

  • generation desenchantée (---.---.230.176) 23 juillet 2016 01:57

     tu as 36 000 communes et villes
    toutes les communes n’ont pas les moyens d’avoir des sapeurs pompiers même volontaires
    par exemple
    tu pense qu’elles auraient les moyens d’ équiper une garde nationale ?


  • Osis Oxi gene. 23 juillet 2016 06:18

     

    toutes les communes n’ont pas les moyens d’avoir des sapeurs pompiers même volontaires

    C’est con... pas de pompier, pas de calendrier...

     


    • generation desenchantée (---.---.230.176) 23 juillet 2016 15:08

      @Oxi gene.
      si tu as un accident de la route , un incendie , ou une crise cardiaque
      tu risque de les attendre assez longtemps , le temps qu’ils arrivent d’une autre commune


    • Osis Oxi gene. 24 juillet 2016 08:15

      @generation desenchantée

      Si tu connais un pompier, un vrai de vrai, demande lui donc ce qu’il pense des amateurs des petites communes...


    • juluch juluch 24 juillet 2016 21:13

      @Oxi gene.

      Je connais les marins pompier de Marseille et il reconnaissent parfaitement le travail de leur homologue volontaire.

      Tu dois être un sacré guerrier pour parler comme ça hein ???

  • troletbuse troletbuse 23 juillet 2016 08:38

    Mais oui, une garde nationale entièrement sous les ordres du président et qui n’obéirait ni à l’armée, ni à la justice. Parfait pour notre démocratie. Pas de comptes à rendre.


    • Sigismond Sigismond 23 juillet 2016 10:40

      @troletbuse
      J’ai pas tout compris là ! Qui a dit qu’une GN ne devrait pas être soumise aux lois ? Comme l’armée, comme les forces de l’ordre. On imagine bien qu’en cas d’intervention intérieure elle serait soumise à l’autorité du ministère de l’intérieur, d’un préfet localement. Et si elle devait intervenir dans le cadre d’une OPEX, comme c’est la cas aux USA où des unités de la GN participent aux opérations militaires, elle serait sous l’autorité de l’état-major.Je ne vois vraiment pas où est le problème avec la démocratie.


    • smilodon smilodon 24 juillet 2016 21:44

      @troletbuse : vous n’avez rien compris... Une armée de « vieux » qui viendront de n’importe où !..... J’ai été « flic » pendant 25 ans... Comme celui de « plombier », le « métier » de « flic » ne s’improvise pas !.... Autant n’en plaise ou pas !.... C’est un « vrai » « métier » !.... C’est con ce que je dis...... Ben non, c’est pas si « con » !...... C’est un vrai « métier » que celui de « flic » !... Désolé pour le cinéma !.. Et pour ce qu’en pense (généralement), les « citoyens » !........ Faites-le donc une semaine ou un mois seulement !... ¨Pour me faire rigoler un peu...........Adishatz.


  • generation desenchantée (---.---.230.176) 24 juillet 2016 00:17

    cette GN va surtout être déployée dans des grandes villes et métropoles
     c’est tous les français qui payeront le matériel et l’ équipement de cette GN mais au final
    elle ne sera déployée que pour protéger les grandes villes et métropoles


  • smilodon smilodon 24 juillet 2016 21:39

    @ Et dire qu’on a refusé à « Robert Ménard », maire de Béziers, la création (sur le même modèle), d’une garde « municipale » !!!!!.....C’était une « idée » "d’extrême droite !!!........ Tellement j’ai envie de rigoler, ai-je le droit de me rouler par terre ????????...........Adishatz.


Réagir