vendredi 12 mai - par christophecroshouplon

La ferme des animaux

La campagne qui s’est achevée et a donné lieu à des guerres des tranchées n’est en rien “la fin de la guerre”. Celle-ci au contraire se poursuit et même s’accélère : les divisions qu’elle aura exposées et qui auront explosé se poursuivent. En rien le sacre de l’Elu n’aura sifflé la fin des combats : au contraire, il les aura exacerbés.

Parmi les ingrédients et les faits observables, il en est un, plus que tangible, qui m’aura littéralement fasciné : c’est la montée stupéfiante de la dictature de la bienpensance et de la violence qui s’y rattache. Violence qui, dans la perception qui est mienne, dépasse de beaucoup celle des supporters lepénistes, lesquels étant taxés depuis toujours de tout et n’importe quoi, ont au moins l’excuse de la réplique et de la défaite éternelle.

Seize pour cent des électeurs de l’Elu ayant choisi son bulletin pour son programme c’est donc bien aux quatre-vingt-quatre autres et à ceux-là, tout du mois à la partie bruyante de ceux-là seulement que je m’adresse. A vos réflexes pavloviens qui ont fait que c’est à l’émotion et sur la base d’un tapis de certitudes et non de réflexions et d’analyses personnelles puisées dans les champs politique, historique, philosophique que vous avez non seulement choisi ce bulletin comme le fait de vous être déplacés (ce qui est votre droit et votre choix) mais en prime pour nombre d’entre vous cédé a la violence d’invectiver, d’exclure, d’impérativer, d’injonctiver, de donner-des-lecons-iver, bref d’user sur autrui d’une violence absolument insupportable (et à mes yeux grotesque), ce qui a pour contre coup fait exploser en réaction les raisins de la colère.

Vous êtes donc à mon sens, d’autant que votre champion est Elu, les premiers responsables de ce champ de ruines. Libres à vous de décréter la suprématie de la Liberté Individuelle (la vôtre si j’ai bien compris, au détriment de celle de tous ceux qui ne pensent et ne vivent pas comme vous) sur toutes les autres échelles de valeurs. Libres à vous d’incarner avec autant de suffisance le Camp du Bien et d’avaler a la gamelle les croyances que d’autres ont planté dans votre cerveau comme on file à manger a un lapin au travers des barreaux de sa cage.

Libres à vous de savoir mieux que tout un chacun, de savoir depuis votre salon bourgeois mieux qu’un libyen ou un syrien ou un russe ou un chinois ce qui est bon pour lui et ce qu’il convient de lui faire bouffer de force. Vous êtes, vous incarnez, vous pensez BIEN, et ce BIEN-là qui vous sert de couverture vous êtes prêts à le crier sur tous les toits avec la même finesse que Céline Dion quand elle massacre des standards de la chanson américaine.

Vous êtes aussi pétris de certitudes que pauvres intellectuellement, pour beaucoup d’entre vous. Vos diatribes sont totalement creuses d’arguments, de faits, de pensée, c’est niveau Cours Préparatoire et Loft Story ni plus ni moins. Et l’impératif est votre seul et unique temps, tous les autres temps et modes, le conditionnel ou le subjonctif par exemple, ne rentrent pas dans votre champ lexical. Vous avez réussi à appauvrir notre langue à force de regarder Friends et de lire Marc Levy. Et vous avez en plus la prétention de vouloir nous apprendre à penser et à lire : misère misère !

Vous me faites penser à ces pintades dans certains magasins de fringues qui emmerdent copieusement les vendeuses et que j’appelle les « pétasses oui mais non ». Cette robe, mon Dieu oui mais… C’est que la couleur… enfin… je sais pas si… La fille qui sait pas ce qu’elle veut et qui fait chier, et qui se fait chier et vient tromper son ennui dans un grand magasin et cherche à combler son vide en enrobant son rien d’un sac à couleurs, mais qui en fait ne s’aimant guère tout en s’admirant hésite, hésite encore et finit par se barrer avec rien dans le cabas. La chieuse qui fait perdre à tout le monde cinq bonnes minutes le matin à la boulangerie parce que croissant ou pain au chocolat, et qui met en plus trois plombes à retrouver son porte-monnaie dans son sac en bordel. Mademoiselle Moi Je Enfant Reine, huit ans d’âge mental, un avis sur tout, une voix de crécelle, grande avaleuse de bouquins à l’eau de rose et consommatrice de séries insipides, et qui émarge dans une boite de communication et passe deux heures à se faire les ongles. Et qui l’ouvre à table à tous bouts de champs avec un déluge de beaux principes.

Cette dictature de pseudos sachants a pris un tour phénoménal, et là ils vont bicher un peu avant de commencer à faire pour un bon paquet d’entre eux les frais de la politique d’étrangleur de leur chouchou du 7 mai. Et là, leurs belles valeurs républicaines ne leur seront d’aucun secours - et là, ces moutons n’auront aucune arme pour se rebeller, encore moins pour faire un bref retour sur expérience et se dire « et si je m’étais fait complètement avoir, et si j’avais tout bonnement agi bêtement ? ».

Ils feront comme toujours, ils zapperont, reproduiront et se consolideront dans le nombre. Dans l’entre soi. Dans leurs tribus.

Au contraire, ils continueront sur le registre émotionnel, « déçu déçu déçu », se chercheront de nouveaux ennemis imaginaires, se victimiseront à mort et continueront sur leur registre habituel d’enfants gâtés pleurnicheurs. C’est pas moi c’est l’autre, d’ailleurs regarde je file des sous chaque mois à Amnesty !

On va les lasser bêler et chouiner, nous on a l’habitude. On va les laisser nous admonester et nous invectiver et même nous injurier (ca ils savent super bien faire, surtout par écrit derrière leur clavier-cerveau portatif externe, ces grands courageux qui en face tremblent…), nous qui avons d’autres options et le droit de les exprimer, ce qu’ils ne supportent pas, ceux-là qui sont les rois des raccourcis et osent signifier à autrui que « si tu ne penses pas comme moi c’est que tu es dans le mauvais camp », ceux qui mettent dans le même panier les abstentionnistes et les FN.

On va les observer à distance geindre sur leur propre sort quand le couperet de la mise à pied, de la chute de leur pouvoir d’achat, du crédit refusé tombera sur leur cou. On ne s’en satisfera pas mais on ne sortira pas non plus les kleenex. On s’éloignera – en fait. Parce qu’avec celles et ceux-là, de leur fait et de leur fait seul, échanger est impossible.

Eux, ce qu’ils veulent, c’est qu’on soit tous pareils et qu’on pense tous pareils. Ce qui signifie qu’on soit tous dilués dans le moins que rien. Qu’n devienne comme eux, c’est-à-dire pas grand-chose. Qu’on ait des certitudes, qu’on arrête de penser, de nous exprimer, qu’on copie la mode, qu’on pense bien.

Comme à la Ferme des Animaux d’Orwell.



14 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 mai 10:27

    Pour l’anecdote, il faut savoir qu’Orwell n’a fait que plagier la création d’une artiste communiste autricj=hienne réfugiée en Angleterre : Gertrude Elias : 

    Gertrude Elias - ReproJackets
    et ses dessins étaient destinés à dénoncer le fascisme Hitlérien qui l’avait chassée de chez elle, et non pas le stalinisme pour lequel elle militait.



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 mai 10:49

      @Taverne

      qui ça ?
      Oedipe-président ?
      la coqueluche des cougars (fausses) blondes ?pourquoi serait-il jaloux d’un enfant gâté ?
      demandez à Bayrou ce qu’il en pense !

    • Arcane Arcane 12 mai 10:52


      On reconnait les démocratres au respect du choix du peuple dans les urnes.

      Ce n’est pas le cas de l’auteur.

      Encore un déçu de Jeanne d’arc smiley


    • Ben Schott 12 mai 11:18

      @Arcane
       
      Qu’est-ce que vous voulez dire ? Que toute critique du régime politique qui commence est interdite avant cinq ans, par « respect du choix politique du peuple dans les urnes » ?
       
      Vous pensez sérieusement donner ici des leçons de « démocratie » ?
       


    • Albert123 12 mai 11:22

      @Arcane

      « Encore un déçu de Jeanne d’arc »

      tout le monde n’a pas forcément envie de sucer les boules de Macron ... 

      et le manichéisme dont vous faites preuve n’est pas une marque d’intelligence, ni de dignité, 

      quand vous vous adressez à quelqu’un qui cite Orwell prenez au moins la peine de comprendre qu’ il ne fait pas l’apologie de la famille Lepen, 

      Que ce soit par inculture, paresse, indigence intellectuelle ou pure phénomène de reproduction social pour ne pas être marginaliser par le groupe dominant vous faites ici surtout preuve d’un manque complet de logique.

      alors effectivement avec vos pairs qui se complaisent dans la fange du caniveau ça passe, mais avec les autres beaucoup moins.

      Enfin vous devriez vous relever, les bleus que vous avez à vos genoux ne sont pas des plus esthétiques.

    • Albert123 12 mai 11:32

      @Taverne


      « jaloux du beau gosse »

      ...


      * cadeau : une pelle pour continuer de vous enfoncer dans votre médiocrité puérile* 



    • Taverne Taverne 12 mai 12:38

      @Albert123

      « votre médiocrité puérile » : presque autant que votre médiocre sens de l’humour.


  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 12 mai 10:33

    Salut, j’ai bien aimé....le style et le fond...

    je pense que le système vient soit de faire une erreur tactique comme Valls le fit aussi en détruisant la fausse opposition dite de gauche à cause entre autre de l’affaire Dieudonné, celui que Dieu nous a donné, il fallait pour moi garder cette illusion que leur agent double JLM a un peu rattrapé, une partie de la masse pense donc qu’il y aurait des hommes qui voudraient un monde juste, équitable, partageur, en paix etc soit le systeme enfin les gens derriere sont en train de finaliser le projet du NOM en France

    ouf ! le maître a eu chaud

    Le système clairement cherche le contrôle total de tout ce qui sera possible, enfin les gens derrière projet messianique , projet satanique , projet démentiel, projet criminel etc

    pour moi la masse est la première responsable du désastre car elle refuse de collaborer la masse elle veut plus et le reste , la coopération , le partage équitable sur une base volontaire et bien la masse elle s’en tape totalement de tout cela, mais va prétendre le contraire ici même...

    sauf là car de + en + perdent ou ont peur de perdre, les cons ils ne se sont pas rendu compte que la compétition a un principe qui est en fait d’éliminer, principe dont ils ne comprennent donc rien du tout mais qu’ils chérissent car cela fait appel à notre réflexe corbeau, celui du corbeau et du renard comme à notre réflexe grenouille celle de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, et à notre réflexe l’avare comme dans "l’avare  allait les éliminer eux aussi pauvre gus smiley

    demain le sort des Ukrainien ou des Libyens peut très bien être le notre quand tout sera volé..car l’occident n’a que de l’argent à voler...nous n’avons plus rien d’autre sauf la Russie qui a tout..

    ce réel là dont je parle est soigneusement évité par une majorité d’humains car il concerne chacun directement et là tout à coup c’est moins drôle que de s’en prendre à tout sauf à soi même....., je ne développe pas pourquoi..mais en gros quand on reçoit une flèche ( symbolisant ici n’importe quel problème) dans le cœur, à l’origine il y a un arc, quelqu’un qui l’a fabriqué etc et quelqu’un qui l’a envoyé...

    nous dans nos problèmes incompris nous faisons comme si il n’y avait ni arc , ni un archer, ni un fabricant d’arc etc on regarde juste la flèche quand elle fait mal ...

    ainsi les mêmes causes profondes vont reproduire les mêmes effets comme depuis 3000 ans, et chaque génération pense à tort que elle va résoudre le problème radicalement..et bien non

    elle peut éventuellement faire que le maître va par peur relâcher un peu la pression sur les masses..

    mais les masses qui ont le pouvoir écrasant du nombre le laisse a un maître Dieu sait pourquoi, c’est totalement incompréhensible, çà n’ a aucun sens..aucun mouton animal ne se conduirait d la sorte et l’humain se pense être intelligent..quelle blague..nous sommes des crétins tout simplement..

    la masse reprendra le pouvoir qui ne sera pas un pouvoir mais une coopération volontaire que si elle veut , naturellement par compréhension avant toute personnelle de soi même donc des autres donc du monde donc de la vie etc créer un monde coopératif, partageur, équitable, aidant, juste ,sans compétition car a ce moment on en aura vu exactement tous les causes et effets..la compétition élimine et n’est pas notre nature profonde du tout...à ce niveau pour celui qui me lit ceci est une affirmation gratuite fondée sur rien..pour moi qui l’ai vu en profondeur ceci est un fait absolu...et j’en ai donc fini avec depuis des lustres...

    ceci est un des effets secondaire de la découverte de soi même...par le biais entre autre de sa propre souffrance de vivre alors abordée comme il le faut..si vous allez chez un psycho bla bla vous n’en saurez jamais rien du tout.....un sujet parfaitement invendable pour des humains qui chacun dans son coin à ses propres yeux se prennent pour des dieux...tout en laissant leurs vies à un berger....alors que même un mouton animal ne ferait bien sur pas cela..

    voir cela , que nous sommes des crétins doublés de vrais lâches et triplés d’ignorance etc , et pourquoi nous le sommes, comme un fait, est déjà le début d’un changement...mais même cette marche à notre portée ne sera jamais franchie..sauf exceptions...

    on veut chacun un maître qui fasse ce que chacun veut uniquement pour lui..les autres on s’en tape globalement..ceci est hélas bien réel....en ce faisant on abandonne ainsi notre propre vie..

    « nous avons le maître que nous méritions » est cette phrase des fois entendue ici et là, , mais le maître n’est rien d’autre que ce que la masse est , et là oui encore une fois et bien c’est moins drôle car nous avons l’ habitude commode de nous en prendre à tout..sauf à soi même comme créateur de ce foutoir criminel planétaire ....

    or comme c’est la masse qui a permis qu’un tel maître existât par son refus de coopérer, de partager équitablement etc etc ...la masse refusant de voir son absolue compromission dans ce désastre, et bien le pire va continuer sous une forme ou sous une autre...cela ira du pire au mieux...

    je ne comprends même pas pourquoi la masse qui est pour la compétition donc l’argent, donc les riches/pauvre, donc la guerre, etc l’ouvre....notre société est exactement ce que nous sommes chacun dans notre coin...c’est à dire ceci en gros....sauf exceptions pas assez nombreuses encore.. : deux points ouvrez les guillemets

    « les autres je m’en tape surtout si ils sont loin et que le pillage de leurs ressources nous rend plus riche.. »...

    voila 45 ans que je pose cette question d’un monde équitable,juste ,partageur partout ou je passe, tout le temps et ce depuis l’école, l’ultra majorité ne veut pas d’un monde juste, l’ultra majorité veut plus que les autres, être au dessus, en avoir plus, etc etc etc....aussi ce monde est bien le notre et là on assiste aux Jérémiades et pleurs de ceux qui ont joué croyant gagner et qui ont perdu ou vont perdre et ce de + en +

    c’est tout...c’est bête à pleurer mais c’est ainsi...

    et tous les jours le maître avec un énorme sourire en coin se dit ceci et doit avoir ce genre de prière : mon dieu faite que la masse continue à être aussi bête et stupide que c’en est absolument incroyable......merci !!


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 mai 10:40

      @Hecetuye howahkan

      leur agent double JLM

       smiley

      Comment avez-vous fait pour trouver ? 
      Il est quand même très habile, non ?

    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 12 mai 10:42

      @Jeussey de Sourcesûre

      le hasard vous dis je le hasard.. smiley


    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 12 mai 19:29

      @Hecetuye howahkan

      l’absence de compétition donc d’élimin-a-tion additionne les talents et découvertes de tous partout tout le temps...en paix...

      la compétition qui élimine c’est 80 millions de morts en deux guerres, c’est Hiroshima , la Libye etc etc

      ceci est d’une évidence comme le nez au milieu de la figure ...quelqu’un peut m’expliquer pourquoi « on » ne le voit pas.. ? ? ?


  • Durand Durand 12 mai 11:54


     Pour info...


     Déclaration de Marion Maréchal Le Pen en Russie à la fin de l’année dernière :






  • arthes arthes 12 mai 16:44

    Faut croire que l enfer est encore plus bas...Pourtant j imaginais qu avec les minables annees Hollande .....Bin non.


    Meme ma femme de menache...Avant le deuxieme tour elle m a demande : poul qui tou vote toua..Tou va voter Maclon ???
    - Ah non, jamais jamais jamais, je vais meme voter archi contre !

    Et bin elle a vote Macron.

    C’t une secte ce type...Va y avoir une ambiance a la Steve Jobs a l assemblee avec ses deputes, bon, au moins vu que c est un tueur froid et impitoyable l humiliation de Valls et la deconfiture de Bayrou me font marrer, et c est pas fini.
    Au moins il y aura une morale a ce que ses esclaves ne se sentent jamais tranquilles.

    Moi j attends encore un peu si cela vaut la peine de rester.
    Ou de mettre « ses billes » et sa combativite ailleurs qu en France/Europe...

    C est dire si ca craint pour l avenir.

    • arthes arthes 12 mai 17:56

      @arthes

      Je rajouterai quand meme que oui, nous sommes responsables de ce qui nous arrive et je m y inclu, meme si le Macron j en ai pas voulu..Je connais des tas de gens qui ont vote pour lui ou autre et pour des raisons differentes, bref, faudrait il se brouiller et s engueuler avec tous sous pretexte que l on s imagine soi meme detenir la verite absolue ?
      Parce que alors ce serait tomber dans les meme travers que l on reproches aux autres et cela finit qu on ne peut que tourner en rond en se regardant le nombril.
      La faute est individuelle avant que d etre collective et tout le monde sera servi.
      Amen



Réagir