jeudi 16 mars - par Serge ULESKI

La fuite vers Macron...

 

 ... ou quand, une fois l’âge et l’expérience définitivement discrédités, les pères sexagénères capitulent devant les fils… un en particulier, fils prodigue revenu de nulle part pour n’y être jamais allé.

Notez au passage que ce fils-là n'a pas eu besoin de tuer aucun de ces pères puisque ce sont ces derniers qui ont délibérément choisi de se saborder.

 

***

 

  Qu'à cela ne tienne !

 Si on oublie un moment les fuites de gaz et les fuites judiciaires... côté fuites d'ordre politique, s'il y a eu Varennes, puis Baden-Baden, aujourd'hui, après Robert Hue, ancien secrétaire général du Parti communiste et Patrick Braouezec, baron de la Seine-Saint-Denis, ancien cadre du PCF, c’est au tour de Bertrand Delanoë de fuir et de rejoindre l’arche de Macron  ; inutile de préciser : Louis XVI et de Gaulle... ç'avait une tout autre allure !

Un Delanoë ancien maire PS de Paris, pour ceux qui s’en souviennent encore, qui a donc choisi d’apporter son soutien à un candidat libéral-libertaire qui n’a qu’une seule utilité : gérer les risques d'un second tour dont MLP aurait pu sortir vainqueur face à un Valls (prévenir l'effet Trump) tout en vengeant François Hollande humilié par ce même Valls et la gauche du PS ; Macron a pour mission de tuer ce parti et "les affaires" de mettre hors-jeu le candidat Fillon et son parti LR.

        Delanoë-Macron : qui cela peut bien surprendre ? Ces gens-là ne portent-ils pas les mêmes chemises, les mêmes cravates, les mêmes costumes, les mêmes chaussures à 3000 euros ? Ces gens-là n'habitent-ils pas les mêmes quartiers, les mêmes appartements ? Ne parlent-ils pas la même langue ? A table, leurs conversations ne portent-elles pas sur les mêmes sujets ?

Et puis enfin, pourquoi tous s’embarrasseraient-ils d’un électorat de misère, électorat d'une classe composée de smicards, d'ouvriers, d'employés et de chômeurs ? Un électorat virtuel ; électorat abstentionniste ; un électorat bien incapable d’assurer un avenir politique et la promesse d’une carrière confortable à qui que ce soit ; ou bien, quand il se décide à voter, un électorat pour lequel toute élection n'est qu'un triste défouloir, amertume et vengeance, ainsi qu'une occasion de plus d’afficher un mépris et un dégoût sans limite pour une classe politique à la fois hors du monde et dans le monde jusqu’au coup, trempée des pieds à la tête !

 

 Robert Hue, Braouezec (bientôt Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense) Delanoë rejoignant Macron, après tant d’autres… comment s’en étonner ?

Car enfin, qui penserait à accompagner jusqu’à son échec final "Benoît Hamon le looser" ? Qui ira jusqu'au sacrifice ? Les Delanoë de la politique ? La mauvaise blague ! Si tous ont fait carrière n'est-ce pas parce qu'ils ont toujours su rejoindre les rangs des « winners » ? Or, Hamon respire, transpire la défaite à vue d’œil et à plein nez ! Aucun doute à son sujet.

 

***

 

        Rappelons au passage que Delanoë est aussi le mentor de l’actuelle maire de Paris… alors bien sûr, Anne Hidalgo crève d’envie de rejoindre Macron, elle aussi, car il n’y a pas simplement les hommes d’exception qui voient loin ; les opportunistes, arrivistes ambitieux aussi falots soient-ils, savent quitter un navire pour un autre ; et plus encore, quand la nouvelle frégate semble promettre une croisière de rêve : tour du monde tous frais payés. Et quand vous en revenez, c’est toujours beaucoup plus riche que le jour de l’embarquement.

Oui ! Anne Hidalgo en rêve de cette fuite vers Macron ; elle ne le cachera jamais assez jusqu’à désapprouver mezza voce le ralliement de celui qui a fait d’elle contre toute attente, son successeur. Seulement voilà : contrairement à Delanoë qui n’occupe plus de fonction politique, le mandat et les conditions de son élection à la mairie de Paris interdisent pour l’heure à Anne Hidalgo tout mouvement brusque ; contrairement à tant d’autres, Madame le maire de Paris ne peut donc pas courir vers Macron et se rallier d’un coup d’un seul à son panache très relatif au demeurant – on en a connu de plus flamboyants ; mais elle y viendra, elle trahira… soyez en sûrs ! Elle trahira à petit feu - un peu comme dans un meurtre quand on ne veut pas finir en prison pour… meurtre justement ! C’est alors que l’on opte pour une trahison graduée ; jour après jour, mois après mois, on tue un petit peu, à petit feu, on trahit à petite dose. D’ailleurs, n’a-t-elle pas déjà trahi ? Dans la Capitale, ceux qui vivaient très bien sous Chirac n’ont-ils pas vécu tout aussi bien sous Delanoë - sinon mieux ; et ceux qui vivaient mal tout autant ? Et aujourd’hui encore avec Anne Hidalgo, personnalité sans aspérité, sans relief, lisse, qui affiche un sourire sans équivoque, sans ambivalence, droit et enjoué, le sourire de celle qui jamais ne prend, jamais n’arrache, et auquelle on donne bien volontiers et sans compter, exauçant ses vœux avant même qu’elle ne vous demande quoi que ce soit, tellement le soupçon d’ingratitude à l’endroit du donneur peut être écarté sans risque, comme à coup sûr.

anne hidalgo, emmanuel macron, la fuite des élus ps vers macron,delanoë rejoint macron

N’ayons aucun doute : ce sourire-là, c’est le sourire de l’élue qui n’en revient pas, qui n’en est jamais revenue, et qui connaît sa chance ; un sourire qui affiche et laisse espérer une gratitude sans bornes pour un système électoral qui privilégie depuis près de 20 ans, des individus gestionnaires de commandes, des chargés de clientèles électorales et d’affaires, selon le principe qui veut que ce soit celui qui paie et qui distribue les récompenses qui décide.

 

 Soyons fair-play néanmoins ; n’accablons pas trop Delanoë ni Hidalgo ! Ils ne sont pas seuls car tous n’aspirent qu’à ça : rejoindre Macron, cette nouvelle figure en carton-pâte qui fait tourner nombre de têtes car Macron c’est l’avenir… l’avenir de tous ceux qui ne veulent rien lâcher : faut dire que l'on vit tellement bien et mieux sur le dos de tous les autres, tous arrimés et condamnés qu'ils sont à un salariat au salaire obscène d’une précarité haïssable !

 La fuite vers Macron ! C’est l’expression d’un désir ; ce désir chevillé au corps qui veut ne jamais quitter le navire de la politique : députés, sénateurs, ministres, conseillers : "Encore, encore un peu ! De grâce ! Encore !"

 Car cela ne doit jamais finir ; et cela n’en finira pas.

 



36 réactions


  • troletbuse troletbuse 16 mars 15:18

    Uleski
    J’ai vu votre nom cité dans Rivarol..


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 mars 16:48
      @troletbuse

      Vous l’avez sûrement rêvé...
      Et puis, on ne choisit pas ses lecteurs... et c’est mieux comme ça.

    • troletbuse troletbuse 16 mars 18:13

      @Serge ULESKI
      Il ne s’agit aucunement de vous classer ou d’émettre un jugement sur vous. Il était relaté que vous aviez adressé une demi-douzaine de critiques lapidaires et bien senties au sujet de l’émission de Tara Schligel sur france info. C’est tout à votre honneur. C’est tout. Sans adhérer aux idées d’extrême droite, je lis cette hebdo car beaucoup d’analyses sont justes.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 mars 19:34
      @troletbuse
      On ne doit se passer de l’intelligence de personne même si on n’est pas obligé pour autant de partager un café avec cette intelligence.
      On est bien d’accord.

    • troletbuse troletbuse 16 mars 20:33

      @Serge ULESKI
      Tout à fait. Comme, parait-il, ne la pas dit Voltaire :’

       Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »

      Aujourd’hui, ce serait plutôt :

       Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous n’ayez pas le droit de le dire »

    • Onecinikiou 16 mars 23:19
      M. ULESKI l’on vous prie : en cas de second tour fort probable entre la souverainiste et patriote et le banquier d’affaire mondialiste de chez Rothschild, les yeux dans les yeux, vous votez qui !

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 mars 12:07

      @Serge ULESKI

      Hi Serge, il paraît qu’on peut prescrire du sport sur ordonnance. Pour muscler votre cerveau, je vous prescris la généalogie de la morale de Nietzsche. Salut et fraternité !


    • mursili mursili 17 mars 23:40

      @Bernard Dugué

      Justement...Vouloir Macron, n’est-ce pas vouloir le rien plutôt que de ne rien vouloir du tout ? 


    • Shawford Shawford 18 mars 00:15

      @mursili

      Bon je teste une manœuvre dilatoire, en important un marronier pour faire rebondir le débat , ouvert à tous et toutes (tout en restant centré sur l’essentiel), même les chattes et chatons en burka smiley

      Autre question : une bombe ou une fusillade dans une mosquée sont-elles plus acceptables une fois qu’on a démontré que ce ne sont pas des actes racistes ?

      Et bien, comme Du gay veut pas se mouiller, je dirais :

      Ça dépend, à partir d’un certain temps le canon fuse
      (je sais c’est pas très inspiré, mais bon on attend la relève)
      OMAR, t’es toujours là ?


    • mursili mursili 18 mars 07:35

      @mursili

      J’ajoute que la gonflette cérébrale est un simulacre possible de l’idéal ascétique sur la Terre du Dernier homme.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 mars 19:35
      @Onecinikiou

      Il n’y a plus de second tour à la présidentielle ; Mitterrand l’a tué ce second tour en assurant la promo du FN et tous ceux qui depuis ont contribué à son ascension.
      Au second tour, la gauche étant absente, je vais à la pêche à la ligne. Ca tombe bien : l’ouverture, c’était il y a 15 jours : truites et autres carnassiers.

  • Laulau Laulau 16 mars 15:31

    mais elle y viendra, elle trahira… soyez en sûrs

    Mais elle trahira qui ? Hamon ? Hamon lui, ne trahira pas, enfin pas avant d’être éliminé. Mais après le premier tour, sa mission de garde chiourme à gauche sera accomplie et il se trahira lui aussi en rejoignant tous les autres. Il sera candidat PS aux législatives et s’alliera avec l’un ou l’autre suivant les résultats pour être élu et pour que le PS, toute tendance confondues ait le maximum de sièges.
    Il n’a pas d’autre but que de sauver son PS nourricier.


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 mars 16:32

    Quand Macron sera au 2e tour, chose bien probable à l’heure actuelle, presque tous les PS qui se retiennent actuellement car ils ne peuvent se désolidariser du candidat PS (fidélité vraie ou fausse, honneur, calcul, etc ...) se positionneront derrière Macron. Certains appelleront pour faire échec au FN (excuse ?) et d’autres seront dans l’adhésion, l’avenir en théorie ou leur propre avenir plus réel.
    C’est déjà visible par le peu de soutien que reçoit Hamon, une grosse partie ne prenant pas part à la bataille du premier tour.
    Que des grands ou des petits calculs en politique, le pays ou son peuple n’étant pas le sujet principal : la courbe du chômage sur 40 ans ou le classement PISA l’attestent..
    A 99.5% de probabilités, mon enveloppe sera vide ...


    • Alren Alren 17 mars 14:31

      @Frédéric Van der Beken

      Je vous recommande de lire quelques ouvrages d’histoire politique contemporaine avant le 23 avril.
      Vous mesurerez à quel point cette élection diffère de toutes les autres avec le programme L’Avenir en Commun, que vous ne connaissez pas c’est évident. C’est un événement historique ce programme et ces 280 000 Franaçais qui le soutiennent à travers la candidature de JLM.

      Voter blanc ou nul ou s’abstenir c’est voter quoi qu’on dise, c’est voter pour le vainqueur que les autres ont désigné.
      Pour cette présidentielle plus que pour les autres où c’était déjà vrai : « Abstention piège à c...s »


    • Shawford Shawford 17 mars 14:40

      @Alren

      Tu devrais pour ta part te repasser l’histoire de la Commune par Henri Guillemin (merci à Ouam s’il me lit) en 11 tomes, et savoir que le seul vrai Programme Commun qui vaille, c’est ICI et MAINTENANT que ça se passe, sur AV, oui Môsieur !

      Assure toi que la Merluche l’ait visionné, et/ou invite le à venir lire mon commentaire, car Fifi himself, ille le lit lui, et je suis plus convaincu que ton gourou à toi, il l’a pas fait ou alors à l’insu de ton plein gré et du mien jusqu’ici.

      Et si j’affabule pas, t’en auras la confirmation plus vite que la musique, et en tout cas en temps et en heure smiley.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 17 mars 17:22

      @Alren
      « Voter blanc ou nul ou s’abstenir c’est voter quoi qu’on dise, c’est voter pour le vainqueur que les autres ont désigné. »
      C’est surtout déclarer aucun de vous ne me plait. Vous avez trouvé votre chaussure ou votre Dieu, peu importe et tant mieux pour vous mais moi non et je ne vois pas pourquoi j’irais voter Mélenchon ou un autre, au prétexte que les médias ou financiers ont choisi Macron que je ne choisi pas plus.
      Il faudra, un jour, m’expliquer comment dans un pays dont le salaire médian est à 1800, comment un ou des candidats promettant des lendemains radieux ou du revenu universel, soient à la peine.
      Au vu de la société française, jamais la droite n’aurait dû avoir le pouvoir depuis la 1e élection présidentielle (la majorité, c’est qui ?). Et vu, comme ça navigue, c’est peut être qu’au final, on n’y voit que les mêmes choses sur la durée.


    • Ouam Ouam 18 mars 03:36

      @Shawford
      « ....Tu devrais pour ta part te repasser l’histoire de la Commune par Henri Guillemin (merci à Ouam s’il me lit)... »
       
      Ahaha je vois que tu à apprécié.... j’en suis ravi.

      A ton service bien sur....

      Désormais si tu retourne à mon commentaire de l’autre jour
      (celui avec le sheik actionnaire Ali Ben Bourzouf), en le relisant je suis sur que tu va percuter.
       
      Apres je navigue un peu dans l’océan des ténèbres, le phrare est dur à reperer dans cette merde gluante rempli d’un bordel inqualifiable et des pires coups fourrés....
       je me trompe peu etre mais cette histoire (ou une dans ce genre la, un dérivé) je la sens bien...
      Lorsque c’est trop simple (trop évident) il y à un loup... (presque toujours)...
      Ou alors...(autre option) ils sonts super cons...., mais la j’ose ni ne veut y croire
       (pas une 3 eme fois la meme erreur !!! )

      Et si jamais c’etais le cas, ce n’est pas rassurant non plus....voir meme encore plus flippant !
      a+


  • jack mandon jack mandon 16 mars 17:01
    Emmanuel MACRON est-il le « suppôt du système mondialiste » ? Lire descriptif ( Hd 720) REMIX.

    Le capital est en marche


  • Trelawney Trelawney 16 mars 17:04

    Tout le monde pense qu’au second tour se sera Lepen contre Fillon ou Macron. Et donc tous pestent contre ces trois candidats qui représentent à leurs yeux tous les défauts de la république. 

    Mais si au second tour on a le choix entre Macron et Fillon, qui fait quoi ?

    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 mars 17:19

      @Trelawney
      « Mais si au second tour on a le choix entre Macron et Fillon, qui fait quoi ? »
      Si ce n’est pas un idéal , ce n’est surtout pas pire qu’un 2e tour avec Le Pen.
      Ce sera encore une élection de non choix ou choix par défaut.
      Si les règles démocratiques (proportionnelle, signature, référendum, etc) étaient améliorées, les petits partis pourraient exister et croître. Tu finirais par être obligé de gouverner par coalition et non en monarque. La coalition a l’avantage que le parti qui demande de l’aide et obligé d’accéder aux souhaits de l’ami.


    • Jeekes Jeekes 16 mars 17:22

      @Trelawney
       
      On va à la pèche !


    • HELIOS HELIOS 17 mars 03:33

      @Frédéric Van der Beken

      ...Macron/Fillon au second tour ? vous vous abstenez et vous réfléchissez sérieusement au choix de votre député un mois après. Si vous votez bien, il y aura cohabitation, pour notre moins mauvais bonheur !

    • Alren Alren 17 mars 17:46

      @Frédéric Van der Beken

      « Mais si au second tour on a le choix entre Macron et Fillon, qui fait quoi ? »

      Pour moi, ce serait une catastrophe absolue et le rêve de l’oligarchie. Mais heureusement ce cas de figure ne se présentera pas : la droite n’est pas aussi puissante dans ce pays.

      Si ce n’est pas un idéal , ce n’est surtout pas pire qu’un 2e tour avec Le Pen.

      Pour moi, ce serait pire ! Car en cas de deuxième tour Macron - Le Pen, je vote Le Pen pour ouvrir les yeux des petits revenus (salariés, petits commerçants, agriculteurs) qui croient qu’elle fera une politique les favorisant. Et parce que Le Pen serait au pied du mur pour quitter l’UE que son père encensait il y a peu.

      Si les règles démocratiques (proportionnelle, signature, référendum, etc) étaient améliorées, les petits partis pourraient exister et croître. Tu finirais par être obligé de gouverner par coalition et non en monarque. La coalition a l’avantage que le parti qui demande de l’aide et obligé d’accéder aux souhaits de l’ami.

      La proportionnelle effectivement entraîne souvent qu’aucun groupe déclaré n’est majoritaire ce qui oblige à des coalitions parfois bâtardes pour voter les nouvelles lois et le budget.

      Mais on peut éviter ces agglomérations qui ont conduit aux instabilités ministérielles de la Quatrième république en donnant le choix aux députés entre plusieurs textes de projet de loi y compris le texte existant et plusieurs projets de budget (chaque groupe permanent pouvant en proposer un ou s’associer avec d’autres pour un texte commun)

      Chaque participant (et lui seul) peut donner une note à ces projets entre 0 et 4 par exemple (échelle de 5).

      Les points sont additionnés et les deux textes ayant obtenu le plus de points, modifiés ou non, sont en compétition pour un second tour. Le vainqueur a obtenu la majorité.

      Le gouvernement doit, dans un délai rapproché, signer les décrets d’application de la nouvelle loi ... ou démissionner s’il estime que la nouvelle loi ou le nouveau budget ne lui convient absolument pas.

      NB. Ceci dans le cadre de la VIe République où l’on aurait supprimé la fonction d’un Président-monarque absolu et où l’Assemblée serait maîtresse de son ordre du jour, l’exécutif n’ayant pas à proposer de texte sauf par l’intermédiaire de son groupe, évidemment.

      Le même système de vote par points serait utilisé pour les référendums (plusieurs textes en opposition) en deux tours et les élections strictement à la proportionnelle des points, un seul tour.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 17 mars 19:07

      @Alren
      Vous êtes donc capable du grand écart et c’est bien une preuve de plus que personne n’est dans une très grande acceptation d’un candidat donc d’un programme. On vote donc sans grande conviction car on sait d’avance que le programme et la gouvernance seront bien différents ou on ne cautionne rien, ce que je fais.
      Pour le reste, il y a un tas de manières de changer la démocratie et en ce moment, où il ne se passe rien de concret de ce côté, toute personne qui réclame ou propose est la bienvenue. Un jour, ça pèsera et le plus tôt possible sera le mieux.
      https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie


    • Ouam Ouam 18 mars 04:09

      @Alren
      "Pour moi, ce serait pire ! Car en cas de deuxième tour Macron - Le Pen, je vote Le Pen pour ouvrir les yeux des petits revenus (salariés, petits commerçants, agriculteurs) qui croient qu’elle fera une politique les favorisant.« 

      Surtout pas.....
      Parce que avec le pen ca pourrai aller mieux (un peu moins d’inégalitées salariales etc)

      Moi c’est le contraire, je vais aller voter dans ma vie macron (moi qui ne vote pas).

      Ces gens qui nous ont pourri la vie, qui m’ont expliqué pendant des années que le
      nationalisme (cad l’autonomie la votation directe, le territoire, le respect de la patrie, que l’immigration illégale et l’islam c’etait bien, que l’EURO ca les protégeait de tout etc)

      Macron, apres au bout de 5 ans, lorsqu’ils seronts tous chomeurs (sans indémnitées, il va réduire drastiquement) , que tous les services publics seronts par terre, qu’une grande partie des fonctionnaires seront lourdés, que ca sera le chacun pour tous et le tout ouvert, le »partitionnement du territoire« (zone charia comme en gb avec les accomodements raisonnables), plus de sécu, retraites réduites, age de la retraite balancée au calandres greques...la tva qui prendra 2 ou 3 points, les assurances vies et tous les autres trucs pareils, etcetcet...etcetcet..
      Bref tous ces petits plaisirs auquels ils gouteronts....avec macron...
       
      Je peut te promettre un truc... jamais plus un deumeré du bulbe n’osera me dire dans 5 annés de macron que le nationalisme c’est de la merde, et que le tout ouvert c’est trop bien.
       
      C’est pour cela que je vais, moi à l’inverse de toi voter macron, pour que les gros cons s’en rapellent, qu’ils aient TRES TRES mal au cul, qu’ils comprennent enfin ce que ca veut dire le tout »ouvert à tout vents« ....et le »on rentre et sort comme dans un moulin« comme les  »no-borderistes" du npa par ex nous l’expliquent si bien, on va mettre ca en pratique avec macron, et à fond de chez à fond....
       
      Meme les francais ET bcp immigrés d’ici ils partironts tellement macron ca sera ...l’enfer
      Parce que en supprimant la sécu, il supprimera (de fait) l’ame et toutes les prestations familiales (allocs) , parce que ca ne sera PAS les assurances PRIVEES qui payeront cela.
      Macron créera la plus grande ré-migration de l’histoire en laissant tout ouvert,
      pour l’illustrer : on n’attaque pas la corée du nord pour y entrer de force !
       
      Le 2eme point.
      Il va faire du dumping social (baisse des taxes sur les entreprises sévère) et ca va mettre la mere merkel négrière 2.0 en face de ses contradictions (de ses pratiques), on va presque plus rien acheter d’allemangne à cause d’un pouvoir d’achat massivement en baisse ET à cause d’un cout de revient plus bas on va noyer le reste de l’ue de produits francais à bas couts , la aussi, on va plus que rigoler.... nos voisins certainement bien moins...
       
      A cause de nous, on va tirer TOUS nos voisins vers le bas, ils vonts l’avoir archi mauvaise !

      L’europe elle va faire baoummmmm au bout de 5 ans !!!
      Tellement tous les peuples vont se (et nous) détester à force de compétition aveugle.

      alors qu’avec marine non ! et dans 5 ans on repart pour la meme merde si la marine n’a pas les coucouniettes pour rendre la légitimité à son peuple.

      Suis-je clair dans mon explication ?


    • Ouam Ouam 18 mars 04:17

      @Frédéric Van der Beken
      Non c’est pas assez !

      Le nationalisme pur et dur (cad le systeme suisse ou on reprends nos lois (votations), notre territoire, bref tout)
       
      Moi je ne fais pas l’aumone, j’exige la démocratie (la vraie)
       
      si cela te semble obscurs ce que je te racontes va lire le site d’étienne chouard.
       
      Avec des représentants (qui ont du pouvoir) , tu l’aura toujours ou je pense...
      Non pas parce que le représentant est mauvais...
      mais parce qu’il est...humain !!!


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 mars 17:37

    Moi président, je prends Anne Hidalgo au ministère du travail. Avec son expérience, elle fera une loi La Connerie II où elle appliquera, à l’ensemble des français, l’age où elle a eu sa retraite (51 ans) , évidemment ceci dans les mêmes conditions pécuniaires, y compris l’avancement de carrière chez un employeur où on ne met pas les pieds (mais ce n’est pas considéré travail fictif, c’est juste normal ...). smiley
    http://www.delanopolis.fr/Qu-a-donc-fait-Anne-Hidalgo-dans-l-administration-pendant-les-10-ans-qui-ont-precede-sa-retraite_a1823.html
    http://www.lemonde.fr/paris/article/2014/03/04/les-flous-d-anne-hidalgo_4377431_1779311.html


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 16 mars 17:57

    Il s’agit sans doute plus d’une fuite vers le bon côté du manche qu’une fuite vers Macron, dont tout le monde se moque sidéralement. De fait, les annonceurs grassement payés annoncent des chiffres d’intention de vote corrigés, vraisemblablement en prenant les désirs des commanditaires pour la réalité future.


    Mais on sort d’en prendre, qui peut croire que Macron a plus d’électeurs que Marine le Pen, ou même que Fillon ???

    Un article de Sputnik News parle de la pétition lancée en prenant pour référence ’’Macron (lui aussi) rattrapé par les affaires’’, que j’ai posté sur Agoravox mercredi dernier (8 Mars) :

    Cette pétition dépasse aujourd’hui 22.000 signatures !


    Même Valeurs Actuelles parle de cette pétition :


    Article ; Macron (lui aussi) rattrapé par les affaires ;


  • fred fred 17 mars 06:22

    macron, est la nouvelle caste de politicien voyou en col blanc !


  • canard 54 17 mars 06:54

    Avec Delanoë le mouvement est rebaptisé ’en marche arrière’. Sur ce bonjour à tous .


    • troletbuse troletbuse 17 mars 08:13

      @canard 54
      Oui, car Delanoë veut probablement galéjer avec Macron. Mais qui fera l’homme ? Qui fera la femme ?
       Et Hidalgo veut jouer la cougar. Donc Macron, c’est le candidat parfait  smiley


  • jjwaDal jjwaDal 17 mars 11:50

    Le PS est mort, vive le PS. Après, si c’est le choix majoritaire, on pourra vraiment s’interroger sur la santé mentale de nombre de nos compatriotes. Après tout peut-être qu’on ne change pas une équipe qui a si lamentablement échouée par inertie, vertige ou appel du vide. En tout cas la grande presse qui s’est précipitée pour mettre une telle vacuité en tête de gondole pourra se féliciter (comme pour le TCE et le Traité de Lisbonne) d’avoir une fois de plus si mal oeuvré au débat démocratique dans ce pays.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 mars 19:31
      @jjwaDal
      La santé mentale de nos compatriotes est bonne et leur intelligence et lucidité aussi : ils ont dégagé Hollande et Valls.

  • Taverne Taverne 17 mars 14:35

    Il y a bien une fuite en direction de Macron. Pour beaucoup d’électeurs effrayés ou dégoûtés par les autres principaux candidats, cela peut aisément se comprendre. Pour les personnels politiques, les raisons sont multiples dont celle de l’opportunisme.


  • sweach 17 mars 15:31

    Comment sauver tout les élus du PS ? Voici la question au-qu’elle il a bien fallu trouver une réponse, pour nos dirigeant actuellement majoritaire dans l’hémicycle.


    Le plan va donc se dérouler en plusieurs point.

    1) Couper le parti en deux, d’un coté le PS « de gauche » et de l’autre les social démocrate « de droite »
    Nous avons donc eu deux candidats : Hamon pour le PS et Macron pour les social démocrate

    2) Discréditer la droite, assez facile à faire, ils ont toujours eu des casseroles.

    3) Utiliser et diaboliser le FN, pour avoir l’un de leur deux candidats au second tour face à Marine le PEN

    4) Utiliser le front républicain et la diabolisation des médias, pour avoir l’un de leur deux candidats élu président

    5) Rallier le vainqueur et tous revenir dans l’hémicycle pour 5 ans supplémentaire avec peut-être sous de nouvelle couleur, mais toujours les même têtes.


    Je dois dire que ce plan est plutôt osé, car il faut faire oublier que le PS n’a pas été « socialiste », il faut espérer que Fillon face moins et surtout il faut que les gens adhère à Macron élu par personne soutenu par des milliardaires et avec un programme de droite, enfin ils partent du principe que MLP aura toujours son fameux plafond de verre.

    Pour ma part je suis curieux.
    Curieux de voir à qu’elle point cette machination Macron peut obtenir des voix.


  • dixneuf 17 mars 15:57

    «  les pères sexagénères capitulent devant les fils »

    Ils exageaires, les sexagénères ... smiley

Réagir