samedi 12 août - par rosemar

La mode végan...

Les produits Végan commencent à inonder nos supermarchés : plus 82 % de ventes en 2016 !
Des rayons entiers sont dédiés et consacrés à ces nouveaux aliments.
 
Les produits Végan ne contiennent aucun produit d'origine animale... On peut désormais manger des steaks, des escalopes, des boulettes sans viande, des laits et des fromages végétaux.
Certains se laissent séduire par cette mode du Végan : il est vrai que la filière de la viande a connu des scandales, étiquetages douteux, incertains, absence de traçabilité, souffrance animale dans les élevages et les abattoirs...
On se souvient du scandale de la vache folle et de l'affaire Spanghero, par exemple.
 
Pourtant, il convient de s'interroger sur le contenu de ces nouveaux "steacks" végétaux présents dans les rayons des supermarchés.
Colorants, gélifiants, épaississants, exhausteurs de goût, abondance de sel : les recettes de ces produits ne sont pas du tout diététiques, mieux vaut vérifier la composition de ces aliments...
Caramel pour la couleur, arômes artificiels de viandes, gluten de blé, glucides, de quoi leurrer le consommateur...
 


Un nouveau marché s'est ouvert, un marché porteur qui parvient à convaincre nombre de gens.
 
Mais, cette tendance Végan n'est qu'une mode de plus destinée à faire vendre des produits qui n'ont qu'une apparence de naturel.
Manger Végan, c'est aussi consommer des aliments bourrés d'additifs...
 
De plus, l'apport en protéines contenues dans ces produits est souvent insuffisant.
Ne nous laissons pas abuser par ces nouvelles tendances présentées à grand renfort de publicités.
 
Des modes surgissent, par exemple, celle des aliments sans gluten : là encore, il convient de vérifier attentivement la composition de ces produits.
Le régime sans gluten peut être utile et bénéfique, mais à condition de ne pas consommer ces substituts bourrés d'additifs qu'on nous vend dans les supermarchés.
 
Des rayons entiers sont consacrés au Sans gluten, aux produits Végan et ces nouveautés ne sont qu'un moyen de susciter de nouveaux besoins.

Le label Végan n'est pas une garantie de qualité : nous devons rester vigilants et ne pas céder à des effets de mode.

De plus, cette mode végan conduit à des excès qui peuvent être dommageables pour la santé : on en vient à exclure des aliments sains comme le miel, la gelée royale, le pollen, les oeufs...
Pas question pour un végan de s'habiller de vêtements en laine ou en soie...
On aboutit à une forme d'extrémisme dangereux : la démesure l'emporte sur le bon sens...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/08/la-mode-vegan.html

 
 
http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/ikea/enquete-la-folie-vegan_2252917.html
 



81 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 août 09:22

    « on en vient à exclure des aliments sains comme le miel, la gelée royale, le pollen, les oeufs... »


    vous ne deves pas suivre l’actualité !

  • sarcastelle 12 août 10:11

    C’est simple, j’ai dit à ma voisine végane : « si les femmes préhistoriques ne s’étaient pas vêtues de peaux de bêtes elles seraient mortes de froid et nous ne serions pas là ! ».

    Eh bien elle n’avait pas pensé à ça et ne savait plus où se mettre ! Déjà qu’elle ne sait plus quoi se mettre ! Ni par qui se faire mettre ! La honte, elle avait ! 


  • baldis30 12 août 10:17

    bonjour,

    il y a toujours des gourous pour des solutions- miracle....

    L’art de l’illusion face à l’art de la maîtrise.... la flûte néolithique face à la clarinette mozartienne !


  • Ricola Ricola 12 août 10:22

    « Végan » au lieu de « Végétarien » traduit déjà le nombrilisme débile du bobo cible du marketing.
    Dans l’explosion démographique des métropoles mondialistes, des énormes flux migratoires organisés pour la surconsommation, l’émancipation individuelle des « urban » est un petit refuge individualiste pour une âme pseudo-écologiste, qui ne veut prendre aucune vraie décision politique, qui ne serait évidement pas dans la « bienveillance » de bon ton.


    • jjwaDal jjwaDal 12 août 16:27

      @Ricola
      Végan ou « veg » signifie « végétalien » (qui ne consomme aucun produit d’origine animale) à la différence des végétariens qui suppriment simplement les bouts de cadavres (oui, la viande...) de leurs assiettes.


  • Aristide 12 août 10:23

    Les produits Végan commencent à inonder nos supermarchés : plus 82 % de ventes en 2016 


    Je me souviens d’un commercial qui vendait des aspirateurs, il en vendait si peu que son responsable lui demanda un matin des explications. « Comment donc, vous n’avez vendu que deux aspirateurs ce mois ? ». Le vendeur tout penaud rentra dans une longue réflexion et répondit « Vous êtes injuste !!! Le mois dernier je n’en avait vendu qu’un, 100% d’augmentation !!! ».

    Voilà donc comment un chiffre n’a de signification que si on sait à quoi il s’applique. Dans notre cas, les produits végans n’inondent en rien nos rayons de supermarché, pas plus que les végétariens d’ailleurs. Assez naturel d’ailleurs, puisque végétariens et végans utilisent souvent et essentiellement des produits tels que légumes, fruits, céréales, etc ... et composent eux-même leur repas. On comprend donc facilement la difficulté de savoir à qui est destiné le paquet de couscous, la menthe, le citron, l’oignon (1), le concombre et la tomate dans le caddie, encore d’avantage quand on sait que ce taboulé sera partagé par des végans, végétariens et omnivores autour d’une même tablée.

    Sur le fond, je ne me permettrai jamais de porter un jugement sur un comportement alimentaire, il est tellement intime, personnel, lié à une sensibilité, une vision du monde, ... Je suis un omnivore assumé, et je ne me sens aucunement le droit de distribuer des anathèmes comme vous le faites à qui ne fait pas comme moi. Anathèmes tels que  : mode, excès, extrémisme, ... J’ attend d’ailleurs la même chose de ceux-là, qui de temps en temps et pour certains ont tendance à se transformer en missionnaire d’une cause. 

    D’ailleurs, il ne manque rien à des associations tel L214 qui derrière une lutte honorable pour les respect de l’animal d’élevage dissimulent une remise en cause de la consommation de la viande et des produits issus de ces élevages. 

    (1) pas ognon, 

    • ZenZoe ZenZoe 12 août 11:53

      @Aristide
      Sur le fond, je ne me permettrai jamais de porter un jugement sur un comportement alimentaire, il est tellement intime, personnel, lié à une sensibilité, une vision du monde, ...

      Je pense exactement comme vous. Je me méfie comme de la peste de ces intolérants qui tournent en ridicule ou critiquent ceux qui vivent autrement, sans chercher à comprendre le point de vue de l’autre. Nul ne détient la vérité absolue sur tout, et certainement pas l’auteur qui néanmoins donne des leçons à tout le monde et distribue des bons et des mauvais points comme à l’école.

      J’ajoute que beaucoup de végans (dont je ne suis pas je le précise, mais j’en connais un certain nombre personnellement) sont loin d’être des décérébrés qui suivent une mode pour suivre une mode. Ils connaissent leur sujet, bien mieux que Rosemar, savent eux aussi lire des étiquettes et font un choix en connaissance de cause. Et ce choix n’est pas moins respectable que n’importe quel autre.
      J’émettrai une réserve cependant : les nourrissons et les jeunes enfants. Attention de ne pas les priver d’aliments indispensables à leur croissance, on a vu des dérives.


    • Aristide 12 août 12:42

      @ZenZoe

      Il me semble que Brassens a illustré assez justement ce que vous décrivez dans « La mauvaise réputation »


      Non, les brav’s gens n’aiment pas que 
      L’on suive une autre route qu’eux…


    • Posé Y Don Posé Y Don 12 août 12:43

      @Aristide

      Gare aux gorilles, more than ever !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Agafia Agafia 12 août 13:17

      @ZenZoe

      Les gosses et les animaux. Ces andouilles oublient que chats et chiens sont carnassiers et les nourrissent de produits sans viandes, d’où dénutrition, carences, mort..
      Qu’ils se contentent d’avoir des lapins ou des cochons d’inde.

      Récemment j’ai eu de gros soucis de santé et pendant les exams à l’hosto, on m’a annoncée une carence en fer très importante. Quand j’ai parlé de lentilles et autres produits végétaux riches en fer, la diététicienne m’a arrêtée tout de suite. J’étais carencée en fer issu de viande et poisson que je dois consommer une fois par jour. Rien à voir avec le fer des produits végétaux. Ce n’est pas le même apparemment. 
      Non pas que je sois végétarienne, mes carences en viande et poissons viennent plus d’un problème financier que d’un régime.

      Bref nous sommes omnivores.
      Pour connaitre pas mal de vegan, ils sont plus intolérants que nous, limite sectaires, et leur bouffe ne me fait pas envie.

    • ZenZoe ZenZoe 12 août 15:25

      @Agafia
      Pour connaitre pas mal de vegan, ils sont plus intolérants que nous,
      Possible que certains le soient - et alors comme dirait l’autre, on se doit d’être aussi intolérants qu’eux ?

      Bref nous sommes omnivores.

      Oui, nous le sommes. Sauf que « omnivore » veut simplement dire que notre appareil digestif permet de consommer végétal et animal, il n’y a aucune contrainte associée, c’est un régime opportuniste dans le jargon, qui s’adapte à la disponibilité des aliments et permet une meilleure survie de l’espèce. Si certains évitent la viande et s’en portent mieux, qui êtes-vous ou moi pour dire qu’ils sont dans l’erreur ?


    • ZenZoe ZenZoe 12 août 15:26

      @Agafia
      Concernant l’absorption du fer d’origine végétale, elle peut être doublée par la vitamine C. Un lien intéressant (mais il y a plein d’articles à ce sujet) : https://vitagate.ch/fr/forme_beaute/alimentation/fer/assimilation_fer


    • rosemar rosemar 13 août 22:06

      @Agafia

      MERCI pour ce témoignage.

  • Ricola Ricola 12 août 10:28

    N’importe quelle dictature serait meilleure que la démocratie moderne. Il ne peut y avoir de dictateur assez incompétent pour montrer plus de stupidité qu’une majorité populaire. La meilleure serait une dictature où de nombreuses têtes rouleraient et où le gouvernement empêcherait toute croissance économique.
    Lorsque la chaloupe est pleine, ceux qui haïssent la vie vont essayer de le charger avec plus de naufragés et de couler tout le monde. Ceux qui aiment et respectent la vie prendront la hache de bord et trancheront les mains supplémentaires qui essayent de s’accrocher au bastingage.
    L’accroissement de la production alimentaire ne nourrit nullement les affamés ; tout ce qu’il alimente, en réalité, c’est la surpopulation. (Daniel Quinn)


  • Massada Massada 12 août 10:31

    Hier, à New-York, John Paulson, a compris au cours d’une séance de méditation végane, qu’il est un tas de viande et se suicide.



    • Elric de Melniboné Elric de Melniboné 12 août 10:41

      @Massada

       smiley smiley smiley

      (Je sais pas si t’avais toi aussi la pub pour Hello Bank en intro, mais elle était pas loin d’’être encore meilleure que la suite, c’est pas or dire smiley )


  • phagocytose 12 août 11:00

     L’auteur oublie de signaler que les produits non vegans sont déjà truffés d’additifs ! Vous trouverez très facilement du dextrose de blé et autres merveilles modernes dans de simples barquettes de saucisses.

     L’auteur confond une démarche éthique avec son artefact marketing (dont le but est beaucoup moins noble...), ce qui est bien dommage !


  • egos 12 août 11:06

    L’article ne laisse-t-il pas planer une confusion entre alimentation industrielle (fast-food, junk-food, produit, vegan), désaffection pour les produits carnés (biochimie de la production, maltraitance animale, développement de la diététique ...) et l’émergence d’un conscience bio & végan ?


    La surconsommation de protéines animales est un fait établi,
    idem céréales, graisses, glucides pousses différentes formes, 
    les mentalités évoluent, 
    le corps des consommateurs s’assainit progressivement

    Internet y contribue.



    • Sozenz 12 août 23:02

      @egos

      le corps des consommateurs s’assainit progressivement

      mouai , vous y croyez vraiment à ce que vous dites ?

      les anciens mangeaient sainement , aujourd’hui j ai des doutes .... vu le nombre de malades et d’allergiques croissant 


    • rosemar rosemar 13 août 22:10

      @egos

      Il faut éviter la surconsommation de viande, c’est évident... mais faut-il tomber dans l’excès inverse et renoncer aux protéines animales ?

    • egos 14 août 09:05

      @Sozenz


      Pour partie, 

      si l’agrochimie était absente de la production de denrées alimentaires, végétales ou animales, au cours de ces périodes antérieures idéales,

      l’époque actuelle connait un pic qui n’est pas lié à ce seul facteur, 

      d’autres éléments intervenaient dans le processus sanitaire : 
      méthodes de conservation qui participaient au développement des nitrosamines https://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrosamine
      déséquilibre nutritionnel, 
      chaines de contamination non reconnues, 
      etc.

      Plusieurs données doivent nous interroger : 

      la croissance de la consommation de protéines animales et corrélativement les addictions comportementales

      les affections que vous citez, notamment les allergies alimentaires , il est courant de citer pour causes premières lactase, gluten, arachides, dans les faits la plupart des individus concernés réagissent aux protéines animales dans leur ensemble,

      d’autres aspects justifiaient un plus grande attention : 

      amélioration de l’espérance de vie, edv en bonne santé, diminution de la mortalité infantile, éradication des épidémies endémiques et de certaines affections virales (méningites, diphtérie par ex)
      au cours des 2 ou 3 dernières décennies

      état sanitaires général des populations

      Les travers de l’alimentation industrielle de masse ne représentent pas le seul facteur de dégradation de notre environnement sanitaire.

    • egos 14 août 09:56

      @rosemar


      La référence aux modes de consommation des générations précédentes est fréquemment avancée par les tenants d’une alimentation « saine » et « naturelle ».

      Ces générations consommaient très peu de protéines d’origine animale, 
      sans pour autant disposer d’une santé meilleure que celle que nous connaissons, 

      nous, les populations contemporaines dont la surconsommation de protéines. animales, glucides, lipides) est cependant régulièrement dénoncée, 
      cf rapports de l’ANSES,

      l’impact écologique, la maltraitance animale, la destruction de la faune marine sont d’autres facteurs qui devraient affleurer aux contours notre conscience.

      « Renoncer aux protéines animales », 
      certainement !
      du moins en grande partie.
       
      Si vous avez l’opportunité de dialoguer avec le corps médical, hors consultation, vous découvrirez que la consommation de viande est à proscrire le soir, 
       seul repas carné hebdomadaire suffirait à couvrir nos besoins, 

      qu’il serait judicieux d’éviter de consommer des produits de pêche + de 2 fois par semaine ,
      pour ma part je prohibe tout étiquetage <Pacifique>-.

      L’excès, justement, n’est pas dans le sens inverse,
       
      de nouvelles tendances se développent, 

      une alimentation vegan flexible par ex.,

      laissant une place réduite aux aliments « prohibés » 

      Que ces considérations ne vous privent pas de profiter de repas partagés durant ces dernières semaines de vacances estivales.


    • Sozenz 16 août 08:05

      @egos
      durant des millénaires les gens n ont jamais ete par exemple allergique au gluten . le truc c est que le blé a ete modifié , et le corps humain n’ a pas eu le temps de s habitué , d où allergie .
      https://www.youtube.com/watch?v=p81dpWHeXSE
      et tout est a cette image
      le problème n est pas la nature de l aliment . mais comment il a été transformé ces dernières années .

      Vous allez voir d ici quelques temps si la population va vivre autant de temps que maintenant ...

      pour le sanitaire des populations , il y a un excès . ce n est pas vraiment du sanitaire , mais des masquages aussi de réactions physiques . il y a multiplication des produits pour cacher odeurs arrêter la transpirations, ; shampoing qui demande pour certains certains à laver leurs cheveux tous les jours . etc . ce sot des destructeur de l écosystème du corps avec en plus des perturbateurs ; etc ...
      nous n utilsons plus des produits de base pour l hygiène, du coup on pollue notre eau qui va contaminer tout le reste .
      pour la disparition des affections virales .cela fait plus de 40 ans que cela existe . moi je vous parle des ces derniers decennies et entre autres ces derniers 20 ans-30 ans .

      Nous sommes dans un systeme destructeur , voulu car il fait consommer plus ... mais très mal

      allez voir les jeunes de 20 ans et moins , et vous allez voir leur état de santé ... c est alarmant .


  • cevennevive cevennevive 12 août 11:09

    Bonjour rosemar et tous,


    Végan ? Additifs ?

    Je vais vous raconter ce que j’ai entendu ce matin sur Fr Bleu Gard Lozère : 

    Dans une émission de bricolage, une dame demande comment nettoyer les briques de son barbecue.

    Le spécialiste de service lui parle des différents produits du commerce adéquats, puis ajoute :

    « Un truc imparable : prenez de cette boisson américaine, que l’on trouve partout, vous savez, celle qui a une couleur sombre ? et passez-en largement sur vos briques. Effet garanti ».

    Réfléchissez à ce que l’on mange et et boit. Les produits animaux sont loin d’être les plus nocifs.


    • Aristide 12 août 11:40

      @cevennevive


      Il parait que le vinaigre blanc nettoie aussi les briques, les sols, le plafond, ...


    • cevennevive cevennevive 12 août 12:28

      @Aristide, bonjour,


      Cela est vrai Aristide, mais l’on ne boit pas du vinaigre blanc en canettes...

    • cevennevive cevennevive 12 août 12:30

      @Aristide, bonjour,


      Cela est vrai, mais l’on ne boit pas de vinaigre blanc en canettes...

    • Aristide 12 août 13:19

      @cevennevive

      Non, effectivement, mais le produit en cause qui nettoie est un acide phosphorique en proportion pratiquement identique à celle du vinaigre dans de nombreuses préparations dont vos salades ...



    • ZenZoe ZenZoe 12 août 15:37

      @cevennevive
      Le coca c’est de l’acide. Excellent pour attraper un cancer digestif à long terme. On peut aussi faire disparaitre un corps dans une baignoire pleine de coca. Utile si on vient de zigouiller quelqu’un et qu’on se retrouve avec un cadavre encombrant (et qu’on n’est pas spécialement pressé).
      ***Pratique : le coca enlève aussi les taches de sang sur les vêtements.


    • Aristide 12 août 15:42

      @ZenZoe


      Un acide ? ...

    • Shawford Shawford 12 août 15:53

      @Aristide

      Quand elle daigne prendre l’as en sœur de Vanesa P., c’est ouf waouw l’effet smiley

      Allez je me prends une Che rouge maintenant que j’ai renvoyé ma sœur ad patres, et ça juste avec une American Spirit Yellow ^^ smiley


    • ZenZoe ZenZoe 12 août 17:38

      @Aristide
       ?


    • Abou Antoun Abou Antoun 12 août 18:34

      @cevennevive
      Bonjour !
      C’est un fait connu le coca contient de l’acide ascorbique (vitamine C). On s’en sert en mécanique pour dérouiller les pièces.
      Mais ce qui est également connu c’est que l’estomac secrète de l’acide chlorhydrique, autrement plus agressif.


    • baldis30 13 août 07:56

      @cevennevive
      bonjour,

      eh bien je vais vous dire moi je suis pour, je suis pour, je suis pour 

      je suis pour...... l’oignon doux du ... Vigan ... faut pas confondre !


    • baldis30 13 août 08:05

      @ZenZoe
      bonjour,

      attaque même le formica ... !


  • Alphonse Dé 12 août 11:53

    Salut rosemar

    en fait tu nous parles de nourriture industrielle dans cet article ?

    Salut sarcastelle,

    c’est juste, mais de nos jours l’équilibre n’est plus le même. Je ne suis pas végan mais je crois qu’il faut revoir notre exploitation du vivant, en particulier celle des animaux.
    J’aime les animaux, donc j’en mange peu. Logique.
    Ce qui est déplorable dans le véganisme, c’est cette notion de différence entre l’humain et le reste du monde animal.
    Comment un individu peut-il adhérer à cette philosophie sans ruer, rugir et se défendre bec et ongles, sachant qu’il est une cible de choix pour notre civilisation ?
     


  • Dzan 12 août 12:24

    Un bébé italien né en mai 2015 a été retiré à ses parents à leur arrivée à l’aéroport de Milan rapporte The Telegraph. La raison : il souffrait d’une sévère malnutrition due à son régime vegan.


  • Djam Djam 12 août 14:30

    Merci a vous Rosemar pour rappeller ce nouveau danger de crétinisation ! Je souligne en passant que la fait même de nommer ça « vegan » indique déjà l’arnaque sous jacente. Un terme angloricain alors qu’en français on dit simplement « végétarien » ou « végétalien » pour les plus excessifs.

    Manger sainement est bien plus simple que cette stupide nouvelle tendance faite pour les gogos. Il suffit de consommer des produits fraîs, si l’on peut choisir de préférence en provenance de petites cultures locales saines. Ajouter des fruits cultivés sur petites surfaces et naturelles si possible, des œufs, un peu de viandes en choisissant une qualité vérifiable au goût et à la tessiture.

    Les laitages sont bons à condition de renoncer à ces tonnes de yaourts insipides et morts, et à ces pâtes fondues sans goût ni trou comme disait ma grand-mère ! Pas besoin non plus de biscuits, gâteaux et autres machins archi sucrés fabriqués industriellement. Pas besoin non plus de sodas ni de ces jus de fruit qui n’ont rien de fruit et rien de fraîs. Pas la peine non plus d’accompagner systématiquement ses repas avec du pain. Manger sans pain permet de digérer vite et bien.

    Un peu de bon pinard, une bonne bière artisanale de temps en temps, quelques olives bien préparées et on se porte très bien ! Vivre humainement et naturellement, c’est tout. Le reste n’est effectivement que du marketing pour gogos.


    • Aristide 12 août 15:39

      @Djam


      Ils sont marrant les intégristes de tout poil. Entre le végan évangélisateur, le végétarien prolixe et l’omnivore ecolo-bio-machin .... j’hésite.

      Et s’il était possible de penser que l’on peut ne pas tous traire ses vaches, élever des poules, cultiver des bananes et des oranges, faire sa vendange et en tirer son bon pinard , pécher son poisson en mer, récolter ses olives, .... C’est grave, docteur ?

      J’aime bien les « petites cultures locales saines », comme si la proximité était synonyme de qualité. Mais bon, il en faut des gogos pour prendre pour argent comptant tout ce que dit le petit paysan local avec beret qui vous vante sa biologitude ...

    • Djam Djam 12 août 21:35

      @Aristide Cher Aristide, votre imagination est féconde et c’est plutôt sympathique ! Je me doute bien cependant que votre commentaire est une bonne petite pique mais ça ne me parle pas un caramel vu que mon propos ne suggère en réalité que du bon sens en matière d’alimentation. Pas besoin d’envisager, comme vous le suggérez clairement, l’élevage de poules ni le jardin potager façon bobo sur les toits de la citée ! Il suffit de manger simplement, c’est tout ce que je préconise...inutile d’interpréter du rural grotesque comme vous le faites avec un poil de mépris...ni non plus de me prendre pour un gogo...si vous saviez vous vous abstiendriez....


    • baldis30 13 août 08:02

      @Djam
      bonjour

      les laitages ....

      Un rocamadour bien sec, un pélardon coupé à la hache ( pas au couteau... qui est fait pour les .... sans-dents ...) , un grenache pour arroser ...


    • rosemar rosemar 13 août 22:12

      @Djam


      Merci pour tous ces conseils de bon sens...

  • arthes arthes 12 août 16:27

    Bon, bin voici au moins un sujet sur lequel tout le monde, chacun dans son style et avec ses arguments, est d accord , moi avec smiley








  • jjwaDal jjwaDal 12 août 16:48

    Passons sur la nourriture industrielle, une ânerie pour tout le monde, mais le véganisme l’est souvent par ignorance des consommateurs. L’avantage du régime omnivore, c’est que même en n’ayant aucune notion basique sur nos besoins on s’en sort. Et pour la plupart des gens la nourriture c’est d’abord du plaisir, son rôle beaucoup l’ignorent.
    Le végétarisme est à la portée de tout le monde en connaissant quelques bases (comment on refabrique de la protéine humaine à partir d’un mélange de protéines végétales), mais le végétalisme demande une bonne connaissance de nos besoins. Pas pour des amateurs...
    Par ailleurs on se prive de beaucoup de saveurs en renonçant aux produits laitiers par ex.
    Mais en France, avec un budget normal et les produits disponibles (compléments alimentaires) , j’estime que le régime est soutenable à long terme pour un adulte. Les produits industriels peuvent ponctuellement aider en apportant des saveurs (comme le goût viande issu de la racine du soja, mais en examen comme potentiel allergène par la FDA) et donc varier le menu.
    Je récuse la croyance urbaine que le végétarisme est un choix individuel. Nous serions 700 millions sur Terre, ce serait une imbécilité. Nous sommes 10 fois plus et ça devient une nécessité collective. Je suis bien conscient que nous sommes dans le monde du « chacun pour soi » et que tout le monde se fout de notre avenir collectif et 95% ni entendent rien, alors, ce que font les autres...


  • pallas 12 août 17:19
    rosemar

    Je fume, j’adore la bière et le café, je bouffe de la viande.Les déchets qui ne veulent pas s’alimenter et jouir des plaisirs simple mais faisant le tapin de leurs aventures sexuel ne mérite aucunes attentions.

    Une bonne bouffe, avec alcool, clope et grillade de viande, voila la vie !!!!!!!!.

    On vie dans un monde de déchet auquel il n’y a plus la moindre et simple amitié et le plaisir partager de la pêche et faire grillade du mulet avec des pommes de terre sauté.

    Aujourd’hui tourne autour du sexe et la soit disant vertu d’apparat.

    Salut


  • Xenozoid Xenozoid 12 août 17:58
    modes ? propalangue

    On aboutit à une forme d’extrémisme dangereux : la démesure l’emporte sur le bon sens...

    c’est typiquement occidental de penser que le bon sens n’est que leurs analyses


    anlysed that

    Leurs bâtiments ont de fausses façades, leur stations de radio et de télévision diffuse de l’air vicié. Ils tuent le temps entant que spectateurs de fausses images.
    Leurs corporations sont coupables de publicité mensongère, et leurs offres d’emploi » ne sont que des opportunités de mauvais traitements meurtriers, un ennui mortel, et la soumission fatale ; ils exigent de vous le respect des échéances, comme pour dresser des tentes dans des camps de la mort. Est-ce que l’impasse justifie les moyens ? Ils habitent les villes mortes et font des faux mouvements, n’allant vraiment nulle part, marchent jour après jour, le même chemin de désespoir. Même leur air est conditionné. Ils vous demandent de donner votre vie pour leur pays, pour leurs religions, leurs économies, vous laissant avec seulement. . . . Leur système est organisé par l’intelligence artificielle et ne fournit que de la réalité virtuelle. Leur culture vous cloue et vous ennui à mort, leur mode de vie est sans vie, leur existence est une impasse permanente. Tout à leur propos pue la mort et le faux. La seule chose qui est insupportable, c’est que rien n’est insupportable. Quand allons-nous demander plus ?



  • marmor 12 août 18:59

    Ca doit être compliqué d’avoir une relation sexuelle avec une végane, à moins de se faire passer pour un concombre ou une courgette !!


  • Surya Surya 12 août 19:34

    « Des modes surgissent, par exemple, celle des aliments sans gluten »


    Vous oubliez juste un truc, Rosemar, c’est qu’à la base, les aliments sans gluten étaient réservés aux personnes allergiques au gluten. Impossible pour eux de manger des pâtes, du pain aussi je crois. Je crois que ça peut être très grave une allergie au gluten si on en absorbe par inadvertance, donc ces aliments spéciaux ont été créés pour répondre à une maladie, pas comme les aliments « végan » qui ne répondent qu’à un choix de vie.

    J’ai fait la connaissance il y a longtemps d’une personne allergique au gluten et à l’époque, il n’y avait rien pour eux dans les supermarchés. Elle était obligée de se rendre dans un magasin spécialisé à Paris, le seul je crois, et ça coûtait une petite fortune. Je sais même pas comment les gens en province faisaient s’ils étaient allergiques au gluten.
    C’est donc une très bonne chose que les aliments sans gluten soient maintenant en vente dans les supermarchés. Ca doit leur rendre la vie plus facile. Maintenant, si des gens bien portants ont envie de les utiliser aussi... Je ne sais pas si c’est si bénéfique que ça, mais si c’est ce qu’ils veulent pour eux-même, ça ne regarde qu’eux.

    Je crois que votre article a plus pour but de dénoncer les additifs que le végétalisme lui-même, parce qu’en effet, comme il a été dit plus haut, chacun fait ce qu’il veut. Je suis donc d’accord avec votre article pour la partie additif etc, on ne les dénoncera jamais assez, moins pour la partie « vegan ». 

    J’espère seulement que les végétaliens se font suivre régulièrement pour détecter les carences, c’est à dire qu’ils ont un comportement responsable, et s’il y a des carences, j’espère qu’ils n’auront pas un comportement sectaire et accepteront de revoir leur politique alimentaire.

    On peut tout à fait être végétalien sans être sectaire, mais si les gens ont des comportements sectaires, on ne peut malheureusement pas faire grand chose pour eux. Plus on essaye de leur faire prendre conscience de leur erreur, plus ils vous prennent pour des ennemis, plus ils croient que vous êtes contre eux alors que c’est justement tout le contraire, vous essayez de les aider, puis ils finissent par arrêter de vous fréquenter. C’est la solution de facilité pour eux, ça leur évite de réfléchir et de se remettre en question. Il faut que la remise en question vienne d’eux mêmes.

  • Xenozoid Xenozoid 12 août 20:05

    on leur reproche quoi au vegans ?


  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 12 août 20:11

    N’oubliez pas que c’est mardi le jour du Soleil Vert !


  • pipiou 12 août 23:20

    Beaucoup ici confondent « Vegan » et végétarien, ce qui est gênant ; Rosemar qui est une spécialiste du langage aurait pu commencer par préciser le vocabulaire sur ce sujet important qui mérite mieux qu’une vulgarisation vulgaire. Par ailleurs il ne faut pas confondre les problèmes de la bouffe industrielle qui concerne aussi bien nourriture carnée que végétale, et le débat entre nourriture d’origine animale et nourriture non liée à l’animal.


  • sylviadandrieux 13 août 00:36

    Quand donc sommes nous passés de omnivores à veganvores ? 



  • nono le simplet nono le simplet 13 août 05:12

    j’ai assez longtemps cru que les vegans étaient des adorateurs de la planète Vega, genre Temple du Soleil ( pas celui de Tintin )...

    même si je suis plutôt carnivore je respecte leur coutume ou leur religion au même titre que les témoins de Jéhovah mais je leur demande poliment de ne pas mettre de tracts dans ma boite à lettres ou de venir sonner chez moi ! 


  • nono le simplet nono le simplet 13 août 05:16

    le comble du raffinement serait du végan bio halal ou casher smiley


    • @nono le simplet

      Je te la sers sur un plateau, merki ki ? smiley


    • Shawford Shawford 13 août 05:20

      @nono le simplet

      ^^ smiley smiley smiley smiley


    • Posé Y Don Posé Y Don 13 août 05:42

      @nono le simplet/John & John/Sister Fact

      Les Nono ce bousculent sur cette antenne ^^

      Ernest, arrête de faire le simplet smiley ^^


    • nono le simplet nono le simplet 13 août 09:50

      @Posé Y Don
      pas sûr de bien comprendre smiley

      mais si tu me soupçonnes d’être le pseudo caché d’une de tes connaissances, tu dois savoir que je porte ce pseudo depuis les salons « seniors » chez AOL en 2003 et qu’il est le seul et unique que je n’ai jamais eu depuis cette date n’ayant utilisé que quelques fois mon vrai nom entre autres sur Rue 89 que j’ai fréquenté assidûment de.2007 à 2012 au moment de son rachat par l’obs et que je n’avais plus de net de 2012 à il y a deux ou trois mois ...
      mais ..... je suis de retour en pleine forme smiley

    • nono le simplet nono le simplet 13 août 09:52

      @Posé Y Don
      je vais d’ailleurs le rajouter sur mon profil pour les curieux et les suspicieux ...


    • Posé Y Don Posé Y Don 13 août 10:15

      @nono le noble

      Alors chalut l’ami ou re, le contradicteur qui aura su j’espère déjà bien titiller mes neurones par le passé ici ou ailleurs smiley smiley


    • Posé Y Don Posé Y Don 13 août 10:24

      @Tempête en approche dans un rade délabré du oueb

       smiley smiley smiley smiley smiley


    • nono le simplet nono le simplet 13 août 13:36

      @Posé Y Don
      sauf que moi je suis dans le noir ... mais je suis pas chien ... salut è toi !


    • Posé Y Don Posé Y Don 13 août 13:45

      @nono le simplet

      Mais je suis tout aussi dépourvu que toi, man ! Du moins tant que fabienm (cherche cet auteur sur AV si tu le connais pas ^^) ne daigne pas ouvrir le #B42

      Qqu’un(e) à une idée pour le dérider ?

      Au pire on peut aller lanterner sur la Loire, mais ça ça sert juste à faire pousser des boobs aux chats Leclerc smiley


    • Shawford Shawford 13 août 14:57

      @nono l’exocet

      Bon beh cette vermine egomaniaque de Fabienm vient de me réponde qu’il daignerait peut être se manifester la semaine prochaine s’il a pas piscine. :->

      On est mal !

      Si les femelles Alpha existent, décollez vous la pulpe, moi je lâche l’affaire.

      J’ai un Cyclo Graines dans le concret dans une semaine, bien dans la cambrousse où je vais ensuite m’implanter comme un coq en patte.
      Peut me chaut chaud désormais que tout pète tout autour en #U42 et même dans tout Univers alter ego, si proche qu’il soit de ma famille.

      Tschuusssss


  • DésertSolitaire DésertSolitaire 13 août 18:40

    Grâce à internet, les gens s’improvisent nutritionnistes, historiens, sociologue, psychologues... Ils ont découvert le véganisme avant hier, donc c’est une mode qui vient de naître et qui nous inonde (on a compris l’image:on étouffe), sans aller se documenter et se rendre compte que le véganisme existe depuis près de 70 ans.
    https://www.societevegane.fr/documentation/terminologie/du-legumisme-au-veganisme/

    Oh mon dieu j’en suis venu à retirer des aliments bons pour ma santé, la santé, l’égo, le nombril, il n’y a donc que ça qui importe, moi, moi, moi MOI, MOI ! Et je me bourre à la place d’ersatz chimiques, oui fini les légumes, les fruits, les oléagineux, les céréales et les légumineuses, merci les industriels de me permettre d’être végane et d’avoir crée cette mode qui consiste à foutre la paix aux animaux, et d’avoir « abouti à une forme d’extrémisme dangereux : la démesure l’emporte sur le bon sens ». 1]" style="box-sizing: border-box; border: 0px; vertical-align: baseline; max-width: 3.125rem; max-height: 3.125rem;" />

    Avant d’être végane j’étais le bon sens incarné, comme le français lambda je ne mangeais rien d’industriel et de chimique, d’ailleurs les additifs n’existaient pas, les supermarchés ne vendaient que des aliments bruts Et puis je mangeais des bouts de corps d’individus qui avaient soufferts toute leur vie, mais c’était le bon sens, il n’y avait aucune démesure à m’enfiler toute cette charcuterie et participer à l’exploitation et à la mort de 1000 milliards d’animaux ; rien d’extrémiste !
    Après tout si mes ancêtres qui baisaient entre frères et sœurs n’avaient pas porté de peaux d’animaux et mangé de mammouths je ne serais pas là, je devais donc faire pareil, c’était une forme d’hommage je suppose. 

    Ceci était un message venant du clavier d’un individu extrêmement dangereux. il ne tue plus d’animaux. 2]" style="box-sizing: border-box; border: 0px; vertical-align: baseline; max-width: 3.125rem; max-height: 3.125rem;" />
    Gloire à herta, fleury michon , mes gourous vegan.


  • Sparker Sparker 15 août 19:54

    Les animaux ne sont pas une ressource naturelle, végétalien depuis 32 ans, bonne santé, quatre enfants élevés au même régime alimentaire et bonne santé aussi, ils ne le sont plus mais c’est pour la « mode » pour être comme tout le monde (mais n’aiment pas trop la viande...)... A 14 ans végétalien ça fait tâche au collège...
    La seule réalité du viandard est le plaisir qu’il prend, point.
    J’ai plus eu envie de faire reposer mon plaisir sur la mise a mort d’êtres vivants dotés d’une sensibilité.
    Beaucoup d’enfants sont choqués de la mise à mort des animaux, mais on leur dit que c’est normal alors ils l’acceptent mais à contre coeur.
    Au rythme du plaisir des viandards il n’y aura plus d’animaux dans deux siècles.
    L’alimentation carnée demande plus de six fois la surface de culture qu’une alimentation végétalienne.
    Hubert Rives à dit que l’avenir serait végétalien ou il ne sera pas (il est lui-même végétalien comme bien d’autres scientifique qui ne se la laisse pas conter...)

    Peuple végétarien /
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bishno%C3%AFs


  • UnLorrain 15 août 20:53

    Acides aminés ? Quelques uns sont indispensables parmi les 21 connus,identifiés. Le tofu sous ses myriades de forme en contient 17 peut on apprendre. Il en manque. Seule la protéine d origine animal peut remédier a ce manque. Je connais un blogueur qui explique etre végétalien,il n’est pas affabulateur visiblement. Seulement,il est en âge de retraite et probablement peut se permettre d’avoir une dépense physique quotidienne réduite. Je suppose qu’une personne active,a quotidien de peu de dépense physique,peut se glorifier d’être végétalien,elle sera moins affectée par le risque de carence.

    Combien de temps aurait tenu en déménageur,charpentier,maçon par exemple,le Dalaï-lama et ses gouttes d’eau journalières ??

    « un homme doit être a la mode,qu’il soit malade ou docteur » Aurelien Scholl,cinglant. Il y a a peine 2 décennies existaient ces modes de crudivoriste,instinctotherapie... : conneries.


    • UnLorrain 15 août 20:59

      @UnLorrain

      Un oubli..vu de docu,les inuits mangent le foie tiède et légèrement saignant du phoque qu’ils viennent de buter,a la carabine moderne c’est pratique hein les gars ? Et faut pas les faire chier quand ils mangent.


    • Sparker Sparker 15 août 21:43

      @UnLorrain
      Lier l’énergie vitale d’un être humain à la consommation de viande est depuis bien longtemps passé aux oubliettes, voyez les régimes des sportifs de haut niveau.
      32 ans de végétal et j’ai travaillé sur chantier, j’ai bucheronné et agriculturé et à 56 ans je couche encore des jeunes en soirée funky music et rhum.
      La bidoche quand on était un milliard sur terre ça allé encore, à nos huit milliards d’aujourd’hui c’est plus possible à long terme.
      On se demande où est la connerie...


    • DésertSolitaire DésertSolitaire 15 août 23:29

      @UnLorrain 
      L’ensemble des acides aminés ESSENTIELS sont présents dans tous les aliments contenants des protéines. 

      Pour la dépense physique :
      http://www.greatveganathletes.com/
      Des centaines de milliers de sportifs amateurs, et des centaines d’autres de très haut niveau sont et ont étés végétaliens (médaillés olympique et champions du monde).
      Je suis vegane depuis près de 10 ans, et ouvrier depuis 20, je porte des charges régulièrement (+ à la salle de sport , + cyclisme sur route)


Réagir