mardi 19 mai 2015 - par Jean Keim

La pub dans nos boîtes aux lettres

Beaucoup de gens mettent sur leur boîte aux lettres une interdiction de déposer de la pub, "c'est pour la planète, c'est pour les arbres etc., ou plus prosaïquement c'est pour ne pas être emm ... ", bon d'accord mais sur notre planète il y a également des êtres humains qui font des petits boulots comme distribuer de la réclame, c'est pénible comme job, ils le font en voiture, payent le carburant, parfois ils se font rabrouer (je l'ai constaté), s'activent visage fermé dans l'indifférence générale et le moindre merci souriant adressé à leur encontre les décontenance.

Je vois des dames accompagnées de jeunes, des personnes âgées parfois en couple et peu de jeunes seuls car il faut une voiture.

La voiture est indispensable compte tenu du volume de prospectus qu'il convient d'aller chercher dans un dépôt, elle est remplie à ras bord, ils reviennent ensuite chez eux pour l'assemblage de chaque paquet tel qu'il sera glissé dans nos boîtes aux lettres car chez l'employeur généralement rien n'est prévu pour cela ; et c'est le début de la tournée, il faut garer le véhicule en un endroit central, gratuit et stratégique (pas évident en centre ville), ensuite quelque soit la météo c'est le tour à pied de nos demeures pour une rétribution bien inférieure au smic (j'ai vérifié sur le net).

Accepter leur distribution est une forme de partage.

Alors un peu de gentillesse et sauf impératifs particuliers, acceptons de bonne grâce cette intrusion bien inoffensive, un petit merci souriant peu illuminer une journée et un verre d'eau à l'occasion, le café par contre est refusé, il prend trop de temps.

Pas de crainte directe à avoir pour nos arbres, la fabrication du papier ne nécessite pas spécifiquement des abattages, seuls des déchets sont utilisés et l'usage du papier recyclé est assez répandu.

Nous souhaitons bien évidemment que tout le monde puisse avoir un travail décent mais ce n'est pas encore dans l'air du temps.

Oui la pub génère beaucoup de nuisances et de gaspillages mais pas plus que d'autres activités que nous cautionnons, pas plus que la fabrications de nos gadgets, pas plus que l'énergie consommée pour écrire mon article et pour le lire.

Ci-dessous un lien permettant d'aller un peu plus loin dans l'univers de ce petit boulot.


http://www.bastamag.net/Bienvenue-dans-le-monde

Merci pour votre lecture et surtout merci à nos amis les distributeurs de prospectus.



40 réactions


  • diogène diogène 19 mai 2015 08:45

    Qu’est-ce que c’est que ce discours catho ?

    La charité, mon bon monsieur !

    Il y a aussi la prospection téléphonique qui donne des petits boulots à des Marocain(e)s ou Tunisien(e)s qui nous importunent à tout bout de champ.

    Il y a aussi les spams : c’est de petits boulots pour ceux qui les envoient, il faut leur faire des sourires.

    Il y a aussi les gamins qui dégueulassent les pâre-brises en disant qu’ils les lavent pour avoir un euro, etc...

    La charité n’a jamais été une solution pour régler les problèmes de l’emploi !
    Au contraire.
    En acceptant cette servitude moderne, on contribue à détricoter la réglementation du travail.

    • oncle archibald 19 mai 2015 11:47

      @diogène : « Qu’est-ce que c’est que ce discours catho ? La charité, mon bon monsieur ! »


      Si avoir de la compassion pour quelqu’un qui est obligé d’accepter ce micro-boulot pour vivre vous incite à la dérision goguenarde je vous laisse moisir dans votre tonneau !

      Avant qu’existent les conventions collectives, la sécurité sociale et les retraites, un de mes ancêtres qui possédait une grosse exploitation agricole payait ses « journaliers » y compris les jours ou il pleuvait, leur laissait l’usage de leur « logement de fonction » quand ils étaient vieux et ne pouvaient plus travailler, les faisait soigner par son médecin lorsqu’ils étaient malades, leur donnait un coin de terre pour qu’ils s’y fassent un potager.

      On lui a tenu après coup le même type de discours : paternalisme, charité avec relent de sacristie, etc etc … Oui, maintenant que ces « avantages » sont devenus des droits, mais à l’époque ? Il valait probablement mieux travailler chez ce « paternaliste catho » que chez ceux qui « appliquaient la loi » c’est à dire ne payaient que les heures travaillées et se foutaient comme d’une guigne du sort de leurs ouvriers.

      Pour autant que la diffusion de cette publicité soit une mauvaise chose, ce que je crois aussi, respectons au moins les quelques personnes pour qui elle est utile.

    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 12:12

      @diogène
      Ni discours catho ni charité mais simplement respect de l’autre, quand aux démarcheurs téléphoniques on peut agir de même.


    • Dom66 Dom66 19 mai 2015 21:52

      @oncle archibald

       

      Oncle archibald voila une chose bien dite et j’approuve un max, à 200% votre commentaire.

      J’ai fais après l’armée de l’air presque toute ma carrière dans une grande boite paternaliste, et je peux vous dire, que je n’ai jamais regretté

      Moi j’accepte la distribution de la pub dans ma boite, elle m’a permis bien souvent d’apprendre que tel ou tel jour il y avait des super promos dans tel magasin.

      Et puis je suis d’accord il faut bien que tout le monde mange.

      Moi je respect tout ceux qui travaillent.

      Autre chose, J’ai bien lu l’article, et je n’arrive pas à comprendre pourquoi que deux étoiles ??

      Que le monde est méchant…triste


    • smilodon smilodon 21 mai 2015 22:11

      @diogène
      J’ai très gentiment collé un truc sur ma boite qui demande aux travailleurs de la pub de l’éviter, ma boite !... Je suppose que gentiment aussi, ils ignorent tous ma gentille demande !... Et donc, tous les midis, ou presque, j’ai 2 tonnes de pub dans ma boite !....J’exagère !... 2 kgs !... Mais merde !... J’en ai marre !.. Le jour où je tombe sur un mec qui se débarrasse de son « boulot » dans ma « boite », je lui fait bouffer !... J’en veux pas !... J’en veux pas !... Les pubs dans la boite c’est comme les « spams » sur ma boite mail !... J’en veux pas !.... Pour les « spams » je peux pas grand chose, ok... Le type qui remplit ma boite de « papier », si je le choppe, il prend une « tête » !... Ou mon pied dans ses c....... !... Si c’est une meuf, je resterai calme !... Ca je sais faire !.... Mais Merde à la fin !... Marre !... Adishatz.


  • Philippe Stephan Christian Deschamps 19 mai 2015 09:17

    ils faut accepter cette intrusion dans la vie privée
    sous prétexte que cela crée des emplois.
    que diriez-vous si un quidam vous accrochai une pub
    dans le dos quand vous vous promenez .
    raz le bol de se bombardement publicitaire jusque chez vous et
    dans votre cerveau .
    trop c’est trop.
    dans un vieux livre de philip k dick le héro se défend contre des publicités
    vivantes a coup de fusil ,je fais de même avec mes petits moyen.

    combien de tonnes de papier de litres d’encre pour c’est pub papier
    donnez nous les chiffres


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 12:16

      @Christian Deschamps
      Non je n’ai pas de chiffre, je n’aborde pas le problème sous cet angle, je considère simplement que les petits boulots méritent notre considération.


  • Fergus Fergus 19 mai 2015 09:25

    Bonjour, Jean

    Désolé, mais je ne peux pas partager votre point de vue : la distribution de ces prospectus sans intérêt en masse dans nos boîtes à lettres est une aberration écologique et un matraquage marketing. Cette distribution doit être plutôt combattue que soutenue.

    Certes, cela offre un petit revenu aux personnes chargées de la distribution, mais cela relève de la goutte d’eau - de surcroît peu gratifiante, c’est le moins que l’on puisse dire ! - dans l’océan du chômage. La solution pour les demandeurs d’emploi concernés par ce genre de micro-job n’est évidemment pas là, et l’on ne rend service ni à ces personnes ni à la société en encourageant ce genre de pratique.


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 12:25

      @Fergus
      L’écologie a bon dos, elle est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre. 

      En aucune façon je ne soutiens les pratiques publicitaires et le résultat du matraquage marketing est à la hauteur de notre perméabilité. 


  • Philippe Stephan Christian Deschamps 19 mai 2015 09:34

    tout ce travail de fabrication fini sa course dans la poubelle
    il aurai été plus humaniste de fabriquer des cahiers pour les
    enfants des pays sous développé et remplir des
    encriers avec les colorants.


    • Dom66 Dom66 19 mai 2015 21:59

      @Christian Deschamps

      Non pas dans la poubelle, il est systématiquement recyclé en papier, bien sur après avoir été déposé dans la poubelle jaune.

      Et puis question pollution ! Parlons plastique, pesticide, gasoil, et autres.

      Aux US j’avais le choix pour les courses, entre sac papier et sac plastique. A quand ce système en France ?


  • foufouille foufouille 19 mai 2015 09:52

    "Alors un peu de gentillesse et sauf impératifs particuliers, acceptons de bonne grâce cette intrusion bien inoffensive, un petit merci souriant peu illuminer une journée et un verre d’eau à l’occasion, le café par contre est refusé, il prend trop de temps."
    vu que la plupart du salaire rembourse la voiture c’est limite de l’esclavage.


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 14:40

      @foufouille
      C’est de l’exploitation et rien d’autre, c’est d’ailleurs le lot de la plupart des emplois.


  • sloop sloop 19 mai 2015 10:24

    Sont-ce les mêmes ; qui les jours de scrutins vont, en extra, bourrer les urnes ?


  • ETTORE ETTORE 19 mai 2015 10:29

    cette religion fondamentaliste du « consomme si tu veux prouver que tu es vivant »

    s’insinue dans tous les recoins de notre vie.
    Il n’y a pas plus insidieux.
    Publicités dans votre boite mail
    Publicité sur votre portable
    Publicité sur votre téléphone fixe
    Publicité dans votre boîte aux lettres
    dans la rue... sur les taxis, les vélos, les bus....etc etc..... 
    C’est quoi le crédo/message délivré ?
    A part le sentiment de vivre dans une grosse poubelle de déchets publicitaires dont nous serions les vers chargés de décomposer cet amas de suggestions colorés, je ne vois pas l’utilité de la chose.
    Envahissante, débordante, à faire exploser les boîtes au lettres et saturer les boites mail.
    Non, je ne dis pas merci aux distributeurs, organisateurs de cette gabegie publicitaire.
    Quant aux apôtres distributeurs des bibles de cette religion consumériste, il est navrant qu’ils voient passer dans leurs mains, bien plus de produits qu’ils ne pourront en acquérir avec leur faible salaire.
    Oui, a part les considérer comme les nouveaux martyrs du prosélytisme publicitaire, je n’ai nulle autre compassion à leur égard.
    Même si l’autre avatar POLE EMPLOI guette leur déchéance.
    On peut quand même changer de Dieu si celui là vous marque à la culotte.

  • Buzzcocks 19 mai 2015 11:37

    Je suppose qu’on doit aussi encourager les propriétaires de chiens à laisser leurs molosses faire leurs crottes partout, car un emploi de moto crotteur, ça n’a pas de prix.
    Et on peut aussi demander les distributeurs de prospectus de les jeter par terre, parce que là aussi, ça fait des emplois de balayeurs.
    On peut aussi dire merci aux toxicos de laisser leurs seringues par terre, un gamin qui se pique, ça fait potentiellement des emplois aux urgences.

    Bref, au nom de l’emploi, faut peut être pas accepter n’importe quoi.


    • Fergus Fergus 19 mai 2015 12:49

      Bonjour, Buzzcocks

      C’est très exactement ce que j’ai voulu exprimer plus haut dans mon commentaire.

      Le problème est que l’auteur fait passer sa compréhensible (et en général partagée) compassion pour les distributeurs avant l’intérêt de la société. Or, une société qui, comme l’a rappelé un intervenant ci-dessus, inonde toujours plus nos compatriotes d’un matraquage publicitaire multiforme, est une société de plus en pus décadente car elle fait du forcing consumériste une composante essentielle de nos vies.

      C’est contre cela que nous devons tous lutter.


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 14:35

      @Fergus
      L’intérêt de la société mais de quoi se compose-t-elle sinon de personnes ? 

      La société est une vue de l’esprit comme l’écologie en tant que mouvement, la société ne met pas de pub dans votre boîte, c’est un quidam qui le fait pour gagner sa croute, reveillez-vous Fergus, revenez dans le réel, quittez le monde des idées pas très différent d’ailleurs de celui de la publicité. 

  • Philippe Stephan Christian Deschamps 19 mai 2015 13:09

    une boite aux lettres bien pleine de pub est un feu vert pour
    les cambrioleurs.
    tout le monde n’a pas les moyens de se payer une alarme.
    et tout les ans pendant le période des vacances on me demande
    de faire la tournée des boites pour les vider.
    fait chier.. :->
    fait chier.. :->
    fait chier.. :->
    ........................................... smiley
    fuck


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 18:58

      @Christian Deschamps
      Ça tombe bien, il y a du papier dans la boîte smiley


  • shayologo 19 mai 2015 13:46

    Je n’ai jamais vu autant de bêtises dans un article.


    De la même manière que vous en avez rien a faire de l’écologie j’en ai rien a faire de créer un emplois surtout pour un job aussi dégouttant

    Au final c’est nous qui payons plus cher nos produit pour qu’on vienne polluer les boites aux lettres.
    L’argent que je gagne en plus pourrait être utilisée a créer des emplois utiles non ?

    Vos distributeurs pourraient aussi très bien se rendre direct à la déchetterie et mettre tout dans le bac à papier, en 30mn la distribution est réglé et le papier se retrouve au même endroit qu’après la distribution.

    Car oui les pubs font souvent le voyage boite au lettre => poubelle sans jamais être lue.

    Les autres activités polluantes sont tout autant condamnable. Vous ne devez pas apprécié car j’utilise le moins possible ma voiture et je pollue le moins possible. Donc je participe à la destruction d’emplois dans la pétrochimie et toutes les activités polluantes. smiley

    • Jean Keim Jean Keim 20 mai 2015 08:33

      @shayologo
      « Je n’ai jamais vu autant de bêtises dans un article. » ... mais si mais si ! On doit pouvoir faire mieux et souvent il suffit de se relire.

      En ce qui concerne votre problème, il est facile à résoudre, afficher votre refus de pub sur votre boîte et ainsi vous serez écologiquement correct.
      Encore un détail, « l’argent » ne crée pas des emplois pas plus que de la richesse, il en détruit et certaines activités écolos commencent à les intéresser fortement.

    • shayologo 20 mai 2015 14:16

      @Jean Keim

      « En ce qui concerne votre problème, il est facile à résoudre, afficher votre refus de pub sur votre boîte et ainsi vous serez écologiquement correct. »

      C’est exactement ce que je fais bien que certain respectes ce messages d’autres bourrent quand même ma boite de leur déchets
      En pleine ville ils passent au minimum une fois par jour devant ma boite

  • foufouille foufouille 19 mai 2015 13:54

    pour les démarcheurs au téléphone, il suffit de régler le répondeur pour qu’il se déclenche au bout de deux sonneries.
    la plupart des appels provenant de l’étranger, le bip ne sera pas entendu.
    la grosse co**e parlera dans le vide.
     smiley


    • rotule 19 mai 2015 21:34

      @foufouille
      Pas si simple. Si on veut encore pouvoir utiliser son téléphone normalement. Je reste courtois face à la personne condamnée à ce travail ignoble mais je déteste ce démarchage et je refuse systématique de répondre, y compris à la première question souvent vicieusement cachée dans la présentation :
      - Bonjour, ... blabla, ... nous faisons une démarche auprès des propriétaires, est-ce bien votre cas ?
      Même ça, l’interlocuteur ne le saura pas ... ;)


  • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 14:24

    Si je comprends bien les réactions un tantinet bobo, il convient de supprimer tous les emplois et/ou toutes les pratiques jugées inutiles, nuisibles, délétères ou qui ne satisfont à notre vision personnelle du monde ... Il ne va pas en rester beaucoup. 

    Nous espérons (presque) tous un monde meilleur et nous l’imaginons en y projetant nos idées, l’écologie en est une et elle n’est que cela mais la réalité pour certains c’est un petit boulot qui améliore l’ordinaire et dans celui qui est visé dans l’article, le papier soit disant gaspillé prend plus d’importance que l’aspect humain, personne n’est obligé (pas encore) de faire un job mal payé, sûrement inutile et qui profite bien à d’autres mais c’est pour certains sinon une nécessité du moins un choix personnel respectable qui n’a pas plus d’impact négatif que la plupart des autres emplois.
    Quand à la pub, elle est outrancière dans son déploiement mais pas foncièrement inutile dans son rôle d’information. Que vous le reconnaissiez ou pas, les objets qui font votre quotidien sont le résultat de choix dans lesquels la pub à son mot à dire, internet n’est entres autres qu’une immense source de publicité.

    • Philippe Stephan Christian Deschamps 19 mai 2015 15:06

      @Jean Keim
      « Quand à la pub, elle est outrancière dans son déploiement mais pas foncièrement inutile dans son rôle d’information. »
      .
      c’est pas faux.. smiley
      .
      ceci dit si on manque d’information,il y a internet et la c’est pareil j« ai installé adblock plus
      ghostery et diconnect punaise c’est quoi c’est cyberattaque des publicitaires etc.
      c »est pas de l’information c’est du dégueulis .


    • foufouille foufouille 19 mai 2015 16:26

      @Jean Keim
      la pub papier est distribué par mon facteur.
      la pub sur internet est beaucoup trop envahissante.


  • Philippe Stephan Christian Deschamps 19 mai 2015 14:51

    ma boite a lettre c’est mon vagin a moi pas question qu’on y four
    n’importe quoi . smiley

    .j« oubliai aussi ; malheur a ceux qui comme moi prennent le paquet et le
    balance avec colère en disant put...de bord...d..mer.. encore de la
    pub sans éplucher l »artichaut géant pour y retrouver le dernier rappel
    d’huissier car pour le coup c’est vous qui allez faire des petits djob.  smiley


  • WakeUp 19 mai 2015 17:37

    @ L’auteur

    Je suppose que la question de la relation entre l’emploi, le travail et la richesse ne s’est jamais posée à vous.

    Voici une anecdote :

    Lors d’un séjour aux États-Unis, je suis allé faire mes courses dans un magnifique Kroeger (c’est un cran au-dessus de Wall Mart, mais ça reste un gros truc qui vend de tout, et surtout de la merde).
    Et vous savez quelle est la trouvaille du siècle ? Un pov’ type se trouve au bout de chaque caisse (en plus de la caissière) et met dans un sac plastique les marchandises qui arrivent en bout de tapis roulant.
    Cela ne créé AUCUNE richesse... nada, néant, zéro. Pendant ce temps là le client (donc moi) attend, sans rien faire...
    Un des effets pervers et que le type en question va doubler, tripler les sacs dès que cela pèse un peu lourd... il ne faudrait pas qu’un client porte plainte pour un sac éventré par le décalitre de jus d’orange ! Du coup on se retrouve avec des cas plastiques (beuark) en quantité astronomique (beuark beuark)

    Encore une fois ce job n’apporte rien, strictement rien à la société. Cela ne va même pas plus vite en caisse.

    Et pourtant il y a visiblement de l’argent pour payer ce type. Et vous me direz : « Fantastique, ça créé de l’emploi ».
    Mais finalement le type pourrait être payé à creuser des trous pour les reboucher ensuite que ça ne changerait rien.

    J’ai plutôt une proposition : Sachant que ce genre de job est payé comme celui d’un caissier, divisons par deux le temps de travail des caissiers, sans baisser les salaires, et à défaut de générer plus de richesse, on générera plus de temps libre.



    Votre distributeur de prospectus est dans le même cas, il ne créé rien, mais doit faire semblant pour gagner sa croûte. Autant qu’il fasse semblant chez lui finalement, j’aurai moins de merde dans ma boîte au lettre, et lui pourra manger sans polluer.

    Ce genre de job, ou plutôt de « bullshit job », montre que notre société ne souffre pas d’un manque de boulot, mais d’un manque de redistribution des richesses. On a tellement de thune à plus savoir quoi en foutre qu’on paye des gens à faire de la merde pour pérenniser le système du travailleur dépendant.

    Finalement nous avons réussi à faire ce que toute civilisation a toujours rêver : produire beaucoup en travaillant très peu... et comme des abrutis que nous sommes, on demande toujours plus de travail parce que nous croyons à l’emploi (blabla sur le chômage et Cie).

    Je n’en veux pas au mec qui distribue les papiers, le système le force à produire du néant (et encore, là le bilan est plutôt négatif) pour bouffer, mais s’il vous plait, ne défendez pas ce job avec des arguments émotionnels...
    Quant à savoir si les prospectus sont en quelque manière positifs, c’est non. J’en jette 100%. A l’heure d’internet, je trouve le menu du livreur de chinois en trois clic, et gmail m’envoies de la pub ciblée (c’est relou mais au moins ça pollue moins) bien plus susceptible de m’intéresser.
     


    • Jean Keim Jean Keim 19 mai 2015 18:54

      @WakeUp
      Si ! Je me pose ce genre de question depuis qq. temps, c’est même ce qui m’a amené à rechercher un site comme AV.

      Je vais vous surprendre mais je suis d’accord avec vos propos, il y a des tas de petits boulots ingrats, dévalorisants et surtout mal payés et il faut être vraiment dans la panade pour les accepter et justement ceux qui les exécutent le sont dans la panade et ils le sont maintenant et le monde idyllique est encore dans les limbes, à travers mon article c’est à eux que je pense sans vouloir justifier ces pratiques lamentables.
      L’article est motivé par un événement vécu dans ma rue, il y a aussi le cas de cette connaissance qui interdisait la pub dans sa boîte et qui déclamait faire une œuvre utile jusqu’à ce que sa fille par nécessité fasse également ce job.
      Je défends souvent la nécessité du partage du travail et de la richesse qu’il produit dans une société solidaire (coopération, entraide, partage) et j’ai de plus en plus la conviction que notre pays est infiniment riche, beaucoup plus riche que ce que les données économiques nous présentent.
      Le chômage et la misère sont le résultat d’actions concertées, la prochaine étape sera de faire accepter des baisses de salaires, la rapacité des nantis est sans limite. 
      Finalement, moi le premier sans doute, nous ne lisons pas objectivement les articles et n’écoutons que notre bruit mental intérieur.

    • Mowgli 20 mai 2015 04:23

      @WakeUp

      Voici une anecdote :

      Lors de mes séjours en France, où je vais peut-être une fois par an, je vais parfois faire des courses dans un supermarché et, à tous les coups, la première fois, ayant oublié comment ça se passait en France, je reste pendant quelques secondes planté là comme un con à attendre... que la caissière (parfois caissier) mette mes emplettes dans un (ou deux, ou trois) sacs. Et puis je me rappelle soudain que je suis en France et je fais le boulot moi-même.

      Comme dit l’autre, ce job n’apporte rien, strictement rien à la société. Ah bon ? Car moi je n’en profite pas ? Je ne fais donc pas partie de la société française, CQFD. Tant mieux !


    • WakeUp 20 mai 2015 09:10

      @Jean Keim

      "Finalement, moi le premier sans doute, nous ne lisons pas objectivement les articles et n’écoutons que notre bruit mental intérieur."
      Oui C’est très vrai, et mon ton un peu acerbe n’était sûrement pas justifié !

      En ce qui concerne les boulots dévalorisants, je distingue ceux qui produisent une valeur ajoutée (ramassage des ordures, nettoyage des trottoirs, des bureaux, etc.) de ceux qui ne produisent rien (mettre un prospectus qui finira dans la poubelle sans même être lu). Et je pense qu’on pourrait supprimer les seconds et rendre les premiers moins pénibles.

      Il est évident que l’expérience personnelle peut modifier notre jugement. Mais c’est aussi un peu ce sur quoi compte le système : Jouer sur la corde sensible pour nous imposer des conditions toujours plus dures...


    • WakeUp 20 mai 2015 09:35

      @Mowgli
      ...et ensuite vous vous rendez compte que vous pouvez mettre vos propre courses dans des sacs, comme un grand.
      Pouvoir devenir faignant et produire de la richesse n’a pas grand chose à voir.

      Si le système produit ce genre de job, c’est qu’il est incapable de se remettre en cause. Aux US, un pauvre ne consomme pas, il ne fait pas tourner la machine. donc il faut lui filer de la thune (on achète du même coup la paix sociale). Et comme la société considère qu’il faut bosser, beaucoup, pour gagner même peu, on invente un boulot inutile. C’est débile, et ça ne tiendra pas longtemps.

      Mais vous me prenez sûrement pour un affreux gauchiste, d’où le ton moqueur de votre commentaires. Ce n’est pourtant pas le cas... Je considère par exemple que cette dérive se retrouve dans les services publiques où on paye des gens à faire des choses complètement absconses : cf. le service administratif de ma Mairie... Pendant qu’on manque de prof dans l’école d’à côté.

      Bonne journée


  • Mowgli 20 mai 2015 03:51

    Je partage l’avis et la façon de faire de Dom66. Moi aussi j’accepte la distribution de la pub dans ma boite, à moi aussi elle m’a permis bien souvent, et me permets toujours, d’apprendre que tel ou tel jour il y aura des super promos dans tel magasin.


  • ppazer ppazer 20 mai 2015 12:34

    Les gens n’ont pas besoin d’un travail, ils ont besoin d’une rémunération.
    Malheureusement, de nos jours le travail est encore le critère de répartition des richesses. Or c’est une aberration, compte tenu :
    - de la mécanisation et l’automatisation de plus en plus d’activités, ce qui est supposé nous affranchir du travail pénible (et pas nous plonger dans la misère parce qu’il n’y a plus de boulot)
    - d’un taux de chômage délirant, alors que la population au travail subit des rythmes délirants (avec les impacts que l’on connait sur la santé)
    - de la raréfaction des ressources

    La pub glissée dans la boite à lettre à notre insu est clairement un lamentable parasitage, qu’aucun critère économique ne devrait pouvoir justifier.
    Mais la question est plutôt là : combien de temps encore allons nous accepter que persistent ces règles économiques de plus en plus inadaptées à notre monde contemporains et nous menant droit dans le mur ?

    Il est temps que soient mis en place :
    - une réduction du temps de travail
    - un allongement des durées de cotisation avant la retraite
    - un revenu minimum de base pour tous
    - une révision de fond du système monétaire
    - une politique démographique stable et cohérente (naissances, flux migratoires)


  • smilodon smilodon 21 mai 2015 22:00

    @ l’auteur : Ok avec votre article !.. Si j’ai bien compris, vous êtes « distributeur de pub » !.. Aucun métier n’est « sot » !.... Pourriez-vous me dire ce que vous préférez du « nucléaire » ou de « l’éolien » ??... De « l’ agriculture bio » ou de celle des « chimistes » ???... Vous-même, dans votre « for intérieur », vous êtes « qui » ???.... Un « brave mec » je suppose !.. Qui gagne sa croûte en distribuant des pubs dans des boites !... J’ai rien à vous reprocher. Chacun gagne son pain avec sa sueur !... Mais moi qui ai collé sur ma boite « PUB, NON MERCI », et qui gagne ma croûte autrement, je vous le demande gentiment : Si c’est vous qui remplissez ma « boite » de toutes ces « pubs », arrêtez !... Arrêtez !!.. Je les « ramasse » et direct en arrivant chez moi, elles vont à la poubelle !... Sans même un regard !... Ca pèse 2 ou 300 grammes, à la louche !.. Mais ça disait quoi ???... J’en sais rien !... Direct à la poubelle !... J’ai mis un mot sur ma boite aux lettres qui proposait aux « livreurs de pubs » de mettre une poubelle juste en dessous !... Une poubelle de 100 litres où ils pourraient terminer en 3 secondes le boulot d’une journée !... Vu que c’est là qu’elles finissent toutes les pubs qui arrivent dans ma « boite » !... Vous voyez, je pense au bien-être des galériens de la « pub » !.... Si je faisais ce boulot, je prendrais mes 20 ou 30 kgs de pubs et direct j’irais à la « déchette » !... En 1 heure maxi, mon boulot serait plié !..... Arrêtez de remplir ma boite !... Ou faites « Bûcheron » !...Vous serez plus en « phase » avec vous-même !... Oubliez ma boite !... SVP !...... Adishatz.


    • Jean Keim Jean Keim 22 mai 2015 08:17

      @smilodon
      Non je ne suis pas un distributeur, je suis retraité si bien que d’autres aspects des activités économiques se révèlent à moi. 

      Il est difficile de communiquer avec les bourreurs de boîtes, ils n’ont pas le temps, leurs liasses de papiers doivent être livrées au plus tard le mercredi, récupération au dépot et assemblage en lots compris. 
      J’ai cherché à les rencontrer pour leur demander de mettre complètement leur pub dans la boîte sinon par temps de pluie la partie qui dépasse fait gouttière et permet à l’eau de rentrer ce qui dégrade le « vrai » courrier.
      Ils ne peuvent pas jeter leu distribution (plus de 100 kg), des contrôles sont effectués par l’employeur.
      Un bon mois leur rapporte environ 400 € auxquels il faut retrancher les frais du véhicule, ils ne font jamais ce boulot de galérien très longtemps.
      La distribution par ce circuit est probablement la solution la moins chère pour les employeurs et leurs clients.
      Je subis comme vous ainsi que le démarchage téléphonique mais je fais avec, la nuisance est somme toute pas bien importante, on ne fait pas ces gagne-pain de misère pour le plaisir.


Réagir