lundi 18 juillet 2016 - par Ar zen

La « renégociation des traités » fantasme ou réalité ?

La « renégociation des traités » fantasme ou réalité ? Une « autre Europe » est-elle possible ? Examen de l’article 48 du TUE – Traité sur l’Union Européenne –

 

 Les partis politiques en France, concernant l’appartenance de notre pays à l’Union européenne, se divisent en trois groupes. Ceux qui font une allégeance totale à l’Union européenne, ceux qui la critiquent en voulant, à choix, selon leur propre vocabulaire, « renégocier les traités », « sortir des traités », « sortir de cette Europe », et ceux qui veulent sortir définitivement de l’Union Européenne.

La position des premiers est parfaitement assumée, l’organisation de l’Union Européenne n’est pas critiquable et leur convient. Celle des derniers ne l’est pas moins. Il s’agit de sortir de l’Union Européenne en utilisant l’une des dispositions prévues dans les traités à cet effet, en vertu du droit des peuples à disposer d’eux même. Il s’agit de l’article 50 du TUE, Traité sur l’Union Européenne, celui que la Grande Bretagne va, selon toute vraisemblance, déclencher dans quelques semaines, voire quelques mois. 

En revanche, un groupe de partis politiques, allant du NPA, au Front de Gauche et au parti communiste, en passant par DLF, nouvelle donne, nous citoyens, solidarité et progrès ou encore le FN, préconisent de « renégocier les traités », de « changer cette Union Européenne », d’aller vers une « Europe plus sociale », une « Europe des travailleurs », ou encore une « Europe des Nations ». Attachons nous donc de savoir dans quelles conditions une « renégociation des traités » pourrait transformer radicalement les dispositions de ceux ci pour permettre l’émergence de cette « autre Europe » appelée de leur vœux par nombre de partis politiques.

En préambule, je voudrais rappeler aux lectrices et aux lecteurs, le titre VI de la constitution de la 5ème République française, « des traités et accords internationaux  », en retranscrivant son article 55 : « les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie  ». 

Cet article 55 pose donc bien la suprématie des traités internationaux sur les lois nationales. Sauf à être parjure à la constitution de la 5ème République, puisque, selon celle-ci, le président de la République est « le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités  ».

Au sein de l’Union Européenne le Traité sur l’Union Européenne –TUE- et le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne – TFUE- ont rassemblé toutes les dispositions issues des traités de Rome, Maastricht, Amsterdam, Nice et Lisbonne. Ces deux traités, TUE et TFUE, constituent une forme de « constitution de l’Union Européenne  » puisqu’ils définissent le rôle des différentes institutions de l’UE et organisent les relations entre celles-ci. Ces 2 traités s’imposent à la France en vertu de l’article 55 de sa constitution. Dire que l’on pourrait y « désobéir » est une vue de l’esprit, à moins de prendre la posture de celle, ou de celui, qui voudrait gouverner la France en ne respectant pas sa constitution. Mais, dans cette situation, nous serions plus près d’un fonctionnement dictatorial que de celui d’une démocratie représentative.

Dans le TUE, l’article 48 envisage la manière dont les traités peuvent être modifiés. Il existe deux procédures pour ce faire : la procédure de révision « ordinaire » et la procédure de révision « simplifiée ». Cette révision simplifiée ne peut concerner que la 3ème partie du TFUE relative aux politiques et actions externes de l’UE. Nous n’aborderons pas ici le processus de ces changements relativement mineurs.

La procédure « ordinaire », quant à elle, permet au gouvernement de tout Etat membre, au parlement européen ou à la Commission Européenne, de soumettre au « Conseil » des projets tendant à la révision des traités. Ces projets peuvent tendre à accroître ou à réduire les compétences attribuées à l’UE dans les traités. Ces « projets » sont transmis par le Conseil au Conseil Européen et notifiés aux parlements nationaux.

Je crois utile ici de rappeler, pour plus de clarté, ce qu’est le « Conseil » et ce qu’est le « Conseil Européen  ». Les deux termes sont proches mais distinguent deux entités différentes. 

Le Conseil Européen est la réunion de l’ensemble de chef d’Etats et de gouvernements de l’UE. C’est simple.

En revanche, le « Conseil  » qui est aussi une entité unique, est une structure variable selon les « sujets » abordés. Par faire simple, le « Conseil » est la réunion des ministres des Etats membres de l’UE pour un sujet donné. Par exemple le « Conseil » de l’agriculture et de la pêche réunira les ministres de l’agriculture et de la pêche de tous les Etat membres. Il existe ainsi 10 formations possibles, prévues par les traités, en ce qui concerne le « Conseil ». Pour être exhaustif et précis et mesurer toute la complexité de l’UE, les voici listées :

1°) Le conseil des affaires générales, composé des ministres des Affaires étrangères.

2°) Le conseil des relations extérieures, composé des ministres des Affaires étrangères auxquels s’adjoint le Haut Représentant de l’UE pour les affaires étrangères, actuellement l’Italienne Mme Fédérica Mogherini.

3°) Le conseil des affaires économiques et financières, composé des ministres de l’économie et des finances.

4°) Le conseil de l’agriculture et de la pêche, composé des ministres de l’agriculture et de la pêche.

5°) Le conseil de la justice et affaire intérieures, composé de ministre de la justice et de l’Intérieur.

6°) Le conseil de l’emploi, de la politique sociale, de la santé et affaires relatives à la protection des consommateurs, composé des ministres de l’emploi, de la protection sociale, de la protection des consommateur, de la santé et pour l’égalité des chances.

7°) Le conseil de la compétitivité, composé des ministres s’occupant d’affaires telles que les affaires européennes, l’industrie, le tourisme ou la recherche.

8°) Le conseil des transports, télécommunications et énergie, composé des ministres en charge dans les Etat membres de ces sujets.

9°) Le conseil de l’environnement, composé des ministres en charge de ce sujet.

10°) Le conseil de l’éducation, de la jeunesse, de la culture, de la politique audiovisuelle et du sport, composé des ministres concernés par ces sujets.

Ce rappel effectué, nous pouvons nous concentrer sur la « renégociation des traités ». Comment se passerait une renégociation souhaitée par le gouvernement français ? La première chose à faire, selon l’article 48 du TUE, est de saisir le « Conseil » du projet. Comme nous venons de le voir, celui ci peut se réunir selon 10 formations différentes. La première étape consiste, par conséquent, à identifier la disposition à « réviser » afin de déterminer quelle sera la « formation » du Conseil, apte à se saisir de ce projet de révision. J’ouvre ici une parenthèse que je crois utile. La « révision » d’un traité, parlons, pour être précis, de la « révision d’une disposition d’un traité », n’est donc pas négociée par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’UE. Ils ne se rassemblent pas autour d’une table pour chercher un arrangement entre eux. Les choses sont d’une grande complexité comme nous allons le découvrir.

Le « Conseil » est donc saisi d’un projet de révision des traités. Il doit, lors d’une première étape, consulter le Parlement européen et la Commission européenne. Le « Conseil » adopte à la majorité simple (15 sur 28 actuellement) une décision favorable à l’examen des modifications proposées. C’est le début d’une sorte de course d’obstacles.

Le président du « Conseil européen », actuellement le Polonais Donald Tusk, doit alors convoquer, dans une seconde étape, une « convention », composée de représentants des parlements nationaux, des chefs d’Etats ou de gouvernement des Etat membres, du Parlement européen et de la Commission européenne. Cette « convention » examine les projets de révision et adopte, par consensus, une « recommandation » lors d’une conférence des représentants des gouvernements des Etat membres.

Les Chefs d’Etats et de gouvernements, réunis dans une conférence, lors d’une troisième étape, arrêtent, à « l’unanimité », les modifications à apporter aux traités.

Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les Etats membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives. Si, à l’issue d’un délai de 2 années à compter de la signature d’un traité « modifiant » les traités, les 4/5ème des Etats membres ont ratifié ledit traité et qu’un ou plusieurs Etats membres ont rencontré des difficultés pour procéder à ladite ratification, le « Conseil européen » se saisit de la question. Sur ce point, l’article 48 du TUE n’envisage rien de plus. C’est la bouteille à l’encre. S’agit-il d’influencer les pays n’ayant pas ratifié le traité modifié ? S’agit de trouver un nouveau consensus ? Rien n’est précisé. En revanche, en cas d’opposition de l’un des parlements nationaux des membres de l’UE, la décision ne peut pas être adoptée.

En résumé, nous pouvons observer que la « renégociation des traités », ou projet de révision des traités, bien que prévue dans le TUE à l’article 48, en engageant pléthore de responsables, Conseil, Conseil européen, Commission européenne, Parlement européen, Parlements nationaux, Convention dédiée, dans un processus nécessitant le plus souvent « l’unanimité », en devient irréalisable. Le processus mis en œuvre et ses contraintes d’unanimité rendent, statistiquement, tout projet de révision des traités irréalistes. Si la révision des traités a bien été envisagée, elle est rendue, de fait, impossible par la complexité requise pour la mise en œuvre d’un projet de modification d’une disposition. Nous parlons ici d’une modification d’une seule disposition. Qu’en serait-il s’il s’agissait de « réviser » de nombreuses dispositions ? L’unanimité requise sur un sujet rend toute modification improbable sinon impossible.

 

A celles et à ceux qui suivent et entendent des meneurs politiques, des chefs de partis ou leurs représentants, évoquer la possibilité de « renégociation » des traités, je voudrais rappeler que « renégocier » un traité est un abus de langage puisqu’il ne s’agit pas de réviser un traité mais, plus exactement, une ou plusieurs dispositions, parmi les quelques 500 que contiennent les traités. Puisque c’est le « Conseil » qui est saisi en premier lieu de tout projet de révision, la toute première chose à entreprendre est d’identifier la ou les dispositions à « réviser » pour que la formation appropriée du « Conseil » puisse statuer, à la majorité simple, sur une décision favorable à l’examen de la, ou des, modifications proposées.

 

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:12008M048:fr:HTML

 



75 réactions


  • Alpo47 Alpo47 18 juillet 2016 14:41

    Renégocier les traiter, c’est ce que la GB a fait tout au long de son histoire commune avec l’UE. Et l’UE a accepté, plus ou moins contrainte.
    Ou plutôt, négocier des arrangements, avantages, exceptions ... Tout dépend du poids du pays qui négocie. Comme toujours.


    • Fergus Fergus 18 juillet 2016 18:05

      Bonjour, Alpo47

      Et surtout, renégocier les traités, c’est précisément se débarrasser de l’article 48 - et des autres - dans le cadre de nouveaux textes issus d’une remise à plat. Si l’Union Européenne est menacée dans sa survie, c’est évidemment le processus qui s’imposera.


    • Ar zen Ar zen 18 juillet 2016 18:26

      @Alpo47

      Je crois que vous n’avez pas compris la portée de l’article 48 du TUE. Ce que vous dîtes concernant la GB n’est pas juste. Elle a appliqué, comme les autres pays,le TUE et le TFUE. La seule chose c’est que la GB n’est pas partie prenante aux accords de Schengen, n’est pas dans la zone euro, n’a pas signé le TSCG (traité sur la stabilité le coordination et la gouvernance). Contrairement à se que vous écrivez elle n’a obtenu aucune, strictement aucune, modification des traités ni dérogation. Ce que les médias ont annoncé ce ne sont que des mesurettes toutes attaquables devant la cour de justice de l’Union européenne si elle devait être contraires aux traités. D’ailleurs, avec le « Brexit » ces effets d’annonce tombent tous à l’eau. Renseignez vous.

      Le poids du pays n’a rien à voir dans l’application des traités. Vous vous trompez. C’est bien la raison pour laquelle j’ai écrit cet article. De nombreuses personnes ont le sentiment qu’il est possible, selon son rang, de respecter plus ou moins les traités. Et bien non, ils s’appliquent de manière pleine et entière à tous les signataires. Il n’existe aucun exemple qu’un pays ait eu une dérogation pour une pas appliquer une disposition. Si vous en connaissez, faîte le moi savoir.

    • Alpo47 Alpo47 19 juillet 2016 07:36

      @Ar zen

      Quel ton péremptoire, vous avez donc des certitudes ?

      Ah bon, donc Cameron n’a obtenu aucun changement dans l’application des traités pour la GB, afin de tenter de faire pencher le vote,il y a quelques mois ?
      Je crains que vous ne fassiez ici que relayer les théories, finalement très orthodoxes, de M.Asselineau. Le « révolutionnaire » veut bien changer, mais dans l’application des textes. Quelle révolution !

      Faisons mine de changer... pour que rien ne change.


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 09:38

      @Alpo47

      Puisque vous le savez, donnez une, seulement « une », concession obtenue par Cameron.

      Je dis que Cameron n’a pas fait modifier les traités puisque le Conseil n’a pas été saisi. C’est aussi clair que ça. Et il n’y a rien de péremptoire dans ce que j’écris. Ce sont des faits. Vous n’avez donc pas compris l’articulation de l’article 48. C’est dommage que vous ne mettiez pas votre intelligence à votre service. Comprenez que pour obtenir une modification d’une disposition, c’est le parcours du combattant. C’est long, même très long. La possibilité de réussir une modification est improbable.

      Mais dans votre tête, Cameron a « obtenu » une modification des traités. Et vous me dîtes péremptoire ?

      Vous n’aimez pas que la réalité vous rattrape. Elle l’a fait.


    • Alpo47 Alpo47 19 juillet 2016 10:41

      @Ar zen

      Et vous, vous vous raccrochez aux déclarations de votre « gourou » , Asselineau, qui veut bien tout révolutionner, mais en restant légaliste. Ce n’est pas ainsi que cela se passe.
      Un pays peut à tout moment dénoncer un traité. Croire le contraire, c’est accepter de se soumettre au système en place.


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 11:01

      @Alpo47

      Nous sommes d’accord. Un pays a bien le droit de « dénoncer » un traité. Ce que vous ne prenez pas en considération, c’est qu’un traité comporte en lui les conditions de sa renonciation.

      Ce n’est pas ainsi que cela se passe. Ah bon ? Avez vous un seul exemple sous la main qu’un pays n’ait pas respecté le droit international ? La Corée du Nord peut être ? Je ne suis pas certain que vous ayez des connaissances étendues en droit international. Si vous pensez que l’on peut « désobéir » aux traités c’est que vous n’avez pas vraiment compris le fonctionnement du droit international. Probablement que vous entendez ce son de cloche de la bouche de personnes que vous pensez crédibles. Ce n’est pas vrai. Renseignez vous, faîtes votre idée par vous même.

      Je crois que vous n’êtes pas au fait du droit international et de la manière dont il s’applique. Mais vous pouvez toujours m’écrire que ce n’est pas ainsi que cela se passe. Pour sortir du traité de l’organisation de l’Atlantique Nord, OTAN, vous devez utilisez l’article 13 de ce traité. Pour sortir de l’UE vous devez utiliser l’article 50 du traité sur l’Union européenne. Considérez tout de même que la sortie d’un traité signé entre deux parties est bien plus simple à négocier, que celle d’un traité engageant de nombreuses parties. Avez vous des exemples de pays ayant « désobéi » ?


    • gimo 19 juillet 2016 21:53

      @Alpo47

      tout les traites co signer sont jurediquement nuls et non avenu ils le savent 

       politiques + U.E sont un seul et meme avatar illegale
      pas la peine de parler des heures pour rien et pinaller sur des articles de traites bidons...   on attent le titanic il coulera

    • gimo 19 juillet 2016 22:10

      @gimo

       UE en apparence DECIDE c’est ce que on veut vous faire croire .. mais c’est les politique qui dictent la marche a suivre allez dans les coulisse vous y verrez les politiques eux meme qui ont frabriquer UE

      EN toute illegalite cette supercherie pour tromper les peuples

    • gimo 19 juillet 2016 22:42

      @gimo
      À l’attention : Aux Français fatigués d’être grugés et aux forces de l’ordre

      Mieux qu’une pétition, il s’agit ici d’une « VALIDATION » par laquelle vous ordonnez l’application de la loi française ! Cette validation s’ajoute aux milliers de plaintes déposées en justice contre ces individus et leurs nombreux complices par le Conseil National de Transition de France, représentant les 55% de Français ayant refusé la constitution européenne, représentation donc conforme à l’Etat de Droit.

      Des citoyens et des magistrats ont réagi face aux diverses violations de la loi commises par les dirigeants.
      Un Conseil National de Transition a été créé pour sauver la France du naufrage vers lequel ces dirigeants la conduisent.
      Les prochaines élections de 2017 ne changeraient rien à un système qui ne fonctionne plus.

      Le constat juridique est sans appel : l’ensemble du gouvernement et du parlement est illégitime !
      Une grande partie de ses membres est passible, entre autres, du crime de « Trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et aux intérêts fondamentaux de la nation ». Un exemple parmi d’autres :
      L’article 410-1 du code pénal (Titre 1er : « Des atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation ») dispose que : « Les intérêts fondamentaux de la Nation s’entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l’intégrité 


    • Tythan 22 juillet 2016 18:33

      @Ar zen @Alpo47


      Cela me navre de vous voir échanger de cette manière agressive alors qu’au fond vous avez tous les deux raisons. Simplement, vous ne parlez pas de la même chose.

      Ar Zen,

      Vous avez très certainement fourni un travail méritoire sur la complexité de la procédure de révision des traités européens. Je ne prends même pas la peine de vérifier votre travail, je suppose qu’il est juste. Mais vous oubliez qu’en cette matière, le processus juridique n’a pas d’importance, c’est uniquement de la technique. Ce qui compte, ce n’est pas le respect de cette procédure (dont tout le monde se contrefout), mais la volonté politique.

      Il est tout à fait possible de court-circuiter la lourde procédure que vous invoquez. Les 28 Etats négocient un nouveau traité et l’adoptent selon leurs procédures internes, écrasant le texte ancien et sa lourde procédure de révision.

      Il est probable que des pays ne seront pas d’accords. Et alors ? Que pourront-ils faire face à la majorité ? Faire un recours devant la CJCE qui n’existera plus ? 


      Je reviens également sur un point que vous avez indiqué à Alpo47 et la modification obtenue par Cameron. J’ai la flemme d’aller vous sortir les liens prouvant mes dires, mais ce qu’a obtenu Cameron, c’est un accord avec les institutions européennes, pour, en cas de « Remain », modifier le texte des traités pour y adopter des révisions, notamment pour exclure définitivement le RU de l’euro et, si je me souviens bien, exclure aussi le RU du fameux paragraphe affirmant grosso modo que l’UE doit tendre « vers une union sans cesse plus étroite ». Cette révision ne devait, si mes souvenirs sont bons, n’intervenir qu’à l’occasion d’une prochaine refonte des traités (et donc n’aurait pas été spécifique au RU).

      Donc, vous avez raison lorsque vous dites que les Traités n’ont pas été modifiés, mais vous avez tort dans l’esprit, puisque les institutions européennes et les Etats membres s’étaient engagés à modifier les traités si le résultat était favorable. Bien entendu, c’est baroque juridiquement. Mais, à supposer que le Bremain ait vaincu (et nous sommes tous les deux je pense à nous réjouir que cela n’ait pas été le cas), imaginez-vous un seul instant, compte tenu de l’état de l’opinion britannique, que les institutions européennes aient agi en justice pour rendre inefficace les maigres concessions arrachées par David Cameron ? Cela aurait été le Brexit assuré !



    • Ar zen (k) (---.---.238.108) 23 juillet 2016 10:40

      @Tythan

      Les institutions européennes et les Etats membres ne se sont pas engagés à modifier les traités. Ils se sont engagés à faire certaines concessions à la Grande Bretagne, sans modifier les traités. Le processus pour modifier les traités est bien trop long, comme vous avez pu le noter, pour le mettre en oeuvre pour la Grande Bretagne. D’ailleurs, toute modification des traités s’appliquerait à « tous » les Etats membres et non seulement à la GB. Les concessions obtenus par Cameron consistaient, pour certaines, à contourner les traités. Mais, dans l’UE la CJUE veille. N’importe quelle personne, n’importe quel Polonais travaillant en GB qui aurait été discriminé par la GB aurait « gagné » devant la CJUE pour non respect des traités.

      A la suite de mon petit article, je me rends compte que d’aucuns pensent qu’il est possible de « désobéir » aux traités. Moi je prétends que non ! Tous les pays du monde doivent respecter leurs engagements internationaux. S’il s’avérait que certains désobéissent alors tous les engagements internationaux n’auraient plus lieu d’être. En effet comment « trier » ce que l’on souhaite « respecter » et ce que l’on souhaite « ne pas respecter » ? Parce que tous les pays pourraient en faire autant, tout le temps. Plus aucun pays n’aurait la certitude qu’un traité soit respecté puisqu’il serait possible de « désobéir ». Ceci ne supporte pas l’analyse. Hormis la Corée du Nord, aucun pays ne se soustrait à ses obligations internationales.

      Vous pouvez penser qu’il est possible de désobéir aux engagements internationaux mais ce n’est pas vrai.


    • gimo 24 juillet 2016 15:40

      @Ar zen (k) 



      Vous pouvez penser qu’il est possible de désobéir aux engagements internationaux mais ce n’est pas vrai. .... !!! na .. !!!na
       Quel dommage d’avoir une réflexion puéril de la sorte et un point de vue fixe de 40 degré sur 360

      tout les jours des traites et des résolutions et des compromis  ( annulation d’acte d’un contrat ) internationales sont violés rompus Sans pour autant que le monde continu de tourner et en faire d’autres qui des lors tiendront la route et ainsi de suite .. Personne est tenu a l’impossible sans faire un jeu de mot c’est pas possible ... ça pour le côté politique en + du juridique

  • DTC (---.---.122.155) 18 juillet 2016 15:19

    Il y a la loi, et puis il y a la réalité !


    • Ar zen Ar zen 18 juillet 2016 18:27

      @DTC

      La réalité c’est que les traités s’appliquent. 

      A moins que vous ne parveniez à démontrer le contraire, ce qui est impossible. 

    • Tythan 22 juillet 2016 18:34

      @Ar zen

      Bien entendu Ar Zen. Mais si les Traités s’appliquent, c’est parce que les Etats le veulent bien. Le jour où un Etat ne le veut plus, comme les Etats ont le monopole de la violence, il n’y a aucun moyen de contrainte...

  • doctorix doctorix 18 juillet 2016 16:10

    Les règles de l’UE ont été faites pour que justement on ne puisse pas les changer.

    Quiconque prétend pouvoir faire modifier quoique ce soit est un menteur, ou un imbécile.
    Je ne vois qu’Asselineau pour ne pas appartenir à l’une de ces catégories.
    Seuls les anglais avaient su se prémunir au moins partiellement contre les méfaits de cette hydre à 28 têtes, de cette pieuvre à 28 bras, et personne ne pourrait le leur reprocher.
    Maintenant, ils ont trouvé une solution plus définitive, et je leur tire mon chapeau.
    Cette Europe était peut-être bien née, mais elle a été mal élevée, a subi à l’adolescence de mauvaises fréquentations (les lobbies), est devenue un voyou tyrannique qui fait la honte de ses parents et le malheur de ses enfants.
    L’euthanasie s’impose, pour abréger nos souffrances.

    • Fergus Fergus 18 juillet 2016 18:12

      Bonjour, doctorix

      C’est vrai. Mais s’il devient évident que ces règles conduisent à la mort de l’Union Européenne, plus personne n’a intérêt à les maintenir en l’état. Or, l’UE est gravement menacée, et pour peu que les populismes continuent de progresser, il va devenir encore plus urgent de remettre les règles de fonctionnement à plat.

      Actuellement, l’UE est dans le cas d’un malade gravement atteint qui est empoisonné à petit feu par le traitement que lui administre un collège de médecins incompétents. Soit ces médecins sont des abrutis jusqu’au-boutistes qui resteront aveuglés jusqu’à la mort du patient, soit ils comprendront enfin qu’il est urgent de modifier les molécules et la posologie !


    • Tythan 22 juillet 2016 18:37

      @doctorix

      Une réaction hallucinante encore une fois. Donc tous les hommes politiques selon vous sont soit des menteurs, soit des imbéciles ?

      Il faut arrêter au bout d’un moment avec ce type de propos démagogiques qui ne riment à rien.


  • MagicBuster 18 juillet 2016 16:13

    Les français ont voté NON - Les bandits ont compris OUI.

    Y a t-il quelque chose à renégocier ?

    Avec qui ?


    • Ar zen Ar zen 18 juillet 2016 18:32

      @MagicBuster

      Ils n’ont pas compris « oui ». Ils ont planté un coup de couteau dans le dos du peuple mais légalement, grâce à la procédure du congrès qui est inscrite dans la constitution. Il faut donc supprimer la procédure du congrès comme le propose l’UPR et redonner la main au peuple. 

      Vous voyez bien les titres et les articles qui ont été « rajoutés » à la constitution pour satisfaire aux dispositions des traités européens. Des pans entiers de souveraineté ont été transférés à l’UE. Le peuple de France est trompé par ses représentants qui privilégient les intérêts particuliers d’une petite caste plutôt que de s’attacher à l’intérêt général des Françaises et des Français. 



    • gimo 18 juillet 2016 19:39

      @Ar ze souveraineté ont été transférés à l’UE. Le peuple de France est trompé 


      plus claire le peuple a ete escroqués

         L’erreur de cette escroquerie ( comme le disait Camus il faut appeler les choses par leur nom ILS SOMMES mis en place Conseil parlement commission gouvermance 

        institution en attente d’etre une Federation alors oui En bon français( union de plusieurs Etats qui n’en font q’un seul au sens juridique politique 

        donc à lheure d’aujourd’hui ce n’est pas une Fédération ni une nation au sens du droit

        international mais une association de pays pour des accords commerciaux . et transferer une souveraineté d’une nation d’un peuple de + 60 millons de citoyens c’est pas au representans de le faire e t l ne leur appartienent pas

        ne leur appartien pas ce qui en passant est un impossibliité point barre

         La Cinquième Haute trahison : impunité totale pour les présidents de la République (...)République doit faire place à la Première République Démocratique et non à la VIe République, car la République (tout court) est un régime représentatif. L’intérêt général est toujours trahi par la république puisqu’elle prétend représenter l’intérêt général alors même que la souveraineté ne peut être représentée comme l’écrivit Rousseau dans "Du contrat social". il y a en +

        Un pays souverain pour l’inter droit juridique institution et ne pas oublier le droit Narurel  jusnaturalistes 

        supreme de citoyen souverain

        et ça aucun droit surtout si il est illegale ne peut le le suprimer de meme 

        En droit public, la notion de droit opposable au pouvoir désigne des droits naturels appartenant aux individus dont ils peuvent se prévaloir à l’encontre d’un pouvoir quel qu’il soit, du moment que ce pouvoir « viole » un de leurs droits dits fondamentaux.




    • gimo 18 juillet 2016 21:15

      @gimo 

       tout les traites de EU sont nuls et non avenus au sens du droit international
      le trifouillage des institutions fait par sako egalement on ne peut trensferer une souvenainete
      car cela viendrait de voler les droits souverains des citoyens et les reduires a l’esclavage moderne
      pour autrui des gens privés Nul NE PEUT FAIREcette absudité criminelle du 18 em siecle
       de plus dans des conventions commercailes UE comme tel
      Dans le meilleur des cas une lois est credible et legale a condition de son acceptation
      par le peuple sinon rien poubelle Imaginer une ninute  il ya une loi qui stipule
       le droit sur votre vie par les politiques ALORS  vous vous laissez tuer
      homme et avant les lois et non la loi avant les hommes mais si vous ne dites rien par peur
      soumission Alors tout va bien au pays des sombis .Qui ne dit mot ACCEPTE c’est bon pour tout dans cette societe d’escroc


  • bernard29 bernard29 18 juillet 2016 18:24

    je le crois aussi . la seule façon est de négocier comme les anglais. La menace de sortie ne sera prise au sérieux que si la France met un référendum de sortie dans la balance.


    • Fergus Fergus 18 juillet 2016 18:32

      Bonjour, bernard29

      Entièrement d’accord. C’est d’ailleurs grosso modo la position de Mélenchon, de loin le seul crédible dans la classe politique française sur la question européenne.


    • Ar zen Ar zen 18 juillet 2016 19:10

      @Fergus

      Par conséquent, vous n’avez rien compris à la portée de l’article 48. Vous êtes d’accord avec quelqu’un qui, lui aussi,n’a pas compris. C’est bien de vous reposer de cette manière sur quelque chose d’impossible.

       Et pourtant, il n’y a pas grand chose à comprendre. L’articule 48 est auto-bloquant. 

      Mais les croyances sont, semble t-il, indestructibles, malgré les preuves apportées. Mélenchon est un escroc, un menteur qui abuse le peuple. C’est soit sortir soit resté. L’article 48 ne laisse pas d’autre alternative, comme aux grecs.

      C’est très difficile d’admettre que l’on se trompe depuis longtemps, que certains de nos personnages politiques nous mentent pour masquer la triste réalité. 

    • Fergus Fergus 18 juillet 2016 20:49

      Bonsoir, Ar zen

      Je crains plutôt que ce ne soit vous qui n’ayez rien compris à la situation : lorsque des traités sont subclaquants - et c’est le cas des textes qui régissent l’UE - ils sont voués à disparaitre.

      Des dizaines de traités sont ainsi passés à la trappe dans l’histoire, et il en ira de même en Europe, ne vous en déplaise. Si tel n’est pas le cas, celle-ci disparaitra - dans ce cas vous aurez gagné - et l’on en reviendra au continent d’antan, déchiré par les rivalités nationalistes, la concurrence exacerbée entre les nations, et les possibles prolongements armés des tensions qui ne manqueraient pas d’apparaitre comme cela a toujours été le cas sur le continent.

      Si Mélenchon est un menteur, il n’est pas le seul dans le personnel politique, et ne cherchez pas très loin de vous !


    • gimo 18 juillet 2016 21:59

      @Fergus tu ne peux mieux dire «  »« des traités sont subclaquants  »«  » dirai -je meme plus 

      mort - né  . Conçus pour tromper...De plus ILS SONT absurdes illogiques
       ar zen se fatigue pour rien le pov se noie dans un petrin volontaire pour
      pavoiser de son «  »«  »savoir«  »«  »" comme un bon soldat aux ordres de qui ?
       car tout contrat a comme base l’embrouille pour mieux noyer le poison
      pour faire serieux = mafieux ON fait long et compliqué pour que beaucoup de gens ne comprennent pas 
      rien d’ailleur c’est incomprehensible Bientôt on verra plus claire de cette escroquerie des POLITICOS OLIGARCHIE DANS le but de saigner les peuples



    • petit gibus 18 juillet 2016 22:00
      @Ar zen

      N’est ce pas plus tôt tes neurones qui se sont auto-bloquées sur ton article 48
      comme bon petit soldat de l’UPR ???

      Si une certaine volonté se fait jour au sein de cette UE que ce soit
       sous l’impulsion d’un Mélenchon ou de tout AUTRE
      ton 48 ne fera qu’un petit pet-pouet
      dans la marre au canard de ton bureaucrate Asselineau
      qui considère qu’un traité ne peut pas se modifier
      qu’il est inviolable pour l’éternité smiley


    • Ar zen Ar zen 18 juillet 2016 23:40

      @petit gibus

      Très bien vu petit gibus, se sont mes neurones qui sont auto-bloqués. C’est très drôle.

      « Si une certaine volonté se fait »..... « Si mon tante en avait on l’appellerait mon oncle, mais elle n’en a pas ».

      Vous avez sans doute raison petit gibus. Les traités sont faits par ne pas être respectés. On s’en torche lorsqu’on estime qu’ils ne font pas l’affaire. C’est de la « réal » politique. Bien vu petit gibus ! Avec des idées comme les vôtres nous irons loin. Je vous laisse à votre utopie, incapable de reconnaitre votre main droite de votre main gauche. Essayez quand même de comprendre la portée d’un article de la constituion et celle d’une disposition d’un traité. Avec des idées comme les vôtres il en est définitivement terminé des traités. Inutile d’en signer avec quiconque puisque l’on peut y désobéir quand bon nous semble. Vous avez certainement raison, le droit international fonctionne comme vous le dîtes : chacun fait comme il lui plait (chagrin d’amour).


    • petit gibus 19 juillet 2016 01:25
      @Ar zen

      Parfaitement,
      le jour ou dans plusieurs pays européens et non des moindres,
      2 jeunes sur 3 seront sans aucun avenir
      un nombre de plus en plus croissant de gens
      ne pourront plus travailler
      ne pourront plus se loger
      ne pourront plus se faire soigner...


      Si tu ne peux pas admettre cette simple et banale réalité européenne
      devenant quotidienne smiley
      au lieu de t’enfermer dans la tour d’ivoire de ton passé 

      Tu risques bien de te réveiller un beau matin...
      avec tous les articles de tes traités
      que tu le veilles ou pas dans ton cabinet

      Une chose est certaine
       c’est pas avec ton aide qu’on fera avancer,
      modifier le cours des choses

      Utopie contre « real » politique smiley

      y a bien que de faux intellos comme toi
      pour se la péter en dissertant sur la chose



    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 07:06

      @Fergus

      Pourquoi dîtes vous que les traités sont « sub-claquants » ? Qu’est-ce que vous voulez laisser entendre ?

      Si j’ai bien compris votre raisonnement, voici ce que vous pensez. Mélenchon, ou un autre, peu importe d’ailleurs, menacera l’Union Européenne d’un « Frexit » en cas de non acceptation de modification des traités. A ce stade, il n’existe que trois possibilités. Soit Mélenchon supprime une ou plusieurs dispositions des traités, soit il en rajoute une ou plusieurs, soit il en fait modifier une ou plusieurs. Jusqu’ici nous pouvons être d’accord il me semble. S’il fait disparaître certaines dispositions, il doit recueillir l’unanimité. S’il rajoute certaines dispositions, il doit obtenir l’unanimité. S’il modifie certaines dispositions il doit en proposer une nouvelle version, qu’il faudra accepter à l’unanimité.

      Par conséquent Fergus, votre postulat est que les 26-27 autres Etats membres seront d’accord avec Mélenchon, de suivre les idées de gouvernance de Mélenchon au risque de voir la France quitter l’UE. Nous aurions par conséquent, une Union européenne à la « Mélenchon » ou pas d’Union européenne du tout.

      Il n’y a pas à dire vous faite marcher impeccablement votre esprit rationnel. Ce que vous laissez entendre est frappé du sceau du bon sens, il n’y a aucun doute. Faisons confiance à Mélenchon et à votre à analyse hyper-rationnelle. Vraiment ne manquez pas de hauteur de vue ni d’optimisme. L’Union Européenne basculera toute entière vers les idées de Mélenchon parce que, justement, sans cela la France quitterait l’UE. Une telle réflexion me laisse pantois.


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 07:26

      @petit gibus

      Pensez vous que vos « arguments » atteignent leur but ?

      À part parler de moi, que vous ne connaissez pas, sur quoi appuyez vous vos dires ? En ce qui me concerne, je vous mets devant les yeux l’article 48 du TUE. Il est parlant et il veut bien dire ce qu’il veut dire. Vous pouvez m’insulter, vous pouvez me traiter de pseudo intello que cela ne change strictement rien à la portée de l’article 48 du TUE.

      Même si je partage le constat de vos premières lignes, je ne peux pas entrer en matière avec votre raisonnement qui n’en est pas un puisque vous ne faîtes strictement aucune proposition.

      Une élite financière a pris le pouvoir, une élite financière nous impose ses vues. Il n’y aura pas de révolution. La seule possibilité de changement se trouve dans la main de chaque électeur avec le bulletin de vote. Collectivement nous pouvons reprendre le pouvoir. Supprimer la procédure du congrès, mettre en place une démocratie semi-représentative, celle qui autorise le peuple à décider de son avenir collectif. Mais il vous faudra peut être parcourir un long chemin avant de le comprendre.

      Dans l’immédiat, vous m’insulter, vous ne comprenez pas ce qui se passe, vous servez les intérêts particuliers de l’oligarchie qui nous gouverne. Vous creusez votre propre tombe en pensant que je suis votre ennemi. Continuez donc comme ça, l’élite financière vous tient sous sa coupe. Je n’en fais pas partie, bien au contraire. Vous vous trompez d’adversaire.


    • gimo 19 juillet 2016 09:33

      @Ar zen
      la portée d’un article de la constituion et celle d’une disposition d’un traité.

       
      De quelle contitution vous parlez ! !! d’une association commerciale !!!!!!
      sI  c’est la constitution de UE au sens politique que vous semblez dire...( les lois fondanentales qui definissent les devoir et droits des citoyens d’un pays) 

      De quel pays parlez vous !!!!  des quels citoyens parlez vous de UE ?
       C ’est un nouveau concept ? ? Il n’existe pas de citoyens europeen . Il n’existe pas UN pays europeen ni en nation ni une federation europeenne au sens du droit international

       Europe est au plus un concept geo politique au sens du droit commercial international ou des pays adhére dans ce sens . point barre
      Dans ces conditions comment lui trenferer DES Pseudos  souverainnetés des pays membres a une association commerciale  !!!!!! POUR UNE PESONNE SENSEE CELA EST UNE ESCROQUERIE
      LA PLUS GRANDE DU SIECLE




    • Fergus Fergus 19 juillet 2016 09:42

      Bonjour, Ar zen

      Je crois que, comme tous les militants de l’UPR, vous faites semblant de ne pas comprendre. Il ne s’agit pas de modifier les textes existants - ce qui nécessiterait en effet l’accord des 27 -, mais de tout réécrire dans une version qui annulerait et remplacerait l’existant. Le marché à mettre en main des dirigeants européens serait donc le suivant : soit vous entrez immédiatement dans ce processus, soit la France organise un référendum sur une éventuelle sortie de l’UE telle qu’elle est gérée, à charge pour les Français de se prononcer.

      Ce qui me laisse « pantois » en ce qui me concerne, c’est la parole de l’UPR présentant une Europe idyllique pour les peuples hors de l’UE, qu’elle soit actuelle ou redessinée.

      Cela dit, rassurez-vous : Mélenchon n’a que très peu de chances d’accéder au pouvoir. Par chance, l’UPR en a encore moins ! smiley


    • petit gibus 19 juillet 2016 09:58
      @Ar zen

      et pour toi,
      c’est tout benoitement en sortant de cette actuelle Europe
      pour retrouver notre vieille tour d’ivoire
      que tu vas foutre les jetons à cette oligarchie financière smiley

      la renverser...........avec ton nationalisme d’un autre âge
      dans un système économique mondialisé et irréversible

      woué
      de nous deux à lire ta belle prose circulaire
      je me demande toujours qui est l’utopiste
      et qui possède encore les pieds sur terre smiley







    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 10:32

      @Fergus

      Vous savez Fergus, ma vie ne tourne pas autour de l’UPR. Je pense plus exactement aux générations futures que nous sommes en train de mener à l’abattoir. Sans contrôle de notre démocratie, à travers une démocratie semi-directe, nous laisserons un champ de ruines à nos enfants. Cela m’attriste.

      Je ne veux pas fermer les yeux sur ce qui se passe. Si je peux apporter un tout petit éclairage, très modestement, à la situation, je le fais. J’aurai au moins ma conscience pour moi. Je ne veux pas que nos élites nous mènent par le bout du nez et nous faisant miroiter des changements impossibles parce que déjà inscrits dans le marbre des traités.

      L’UPR n’a rien à voir dans ce que je fais. Je prends Asselineau pour un lançeur d’alerte. Ce qu’il fait très bien. Par ailleurs le programme de l’UPR propose la mise en place d’une démocratie semi-directe avec la suppression de la procédure du congrès. Ceci est vraiment le préalable à toute libération des peuples.

      Mais la tactique utilisée par l’élite, et qui fonctionne à merveille, est celle de séparer les électrices et les électeurs en de multiples entités. « Diviser pour mieux règner » en quelque sorte. Les partis « leurres » sont très actifs. Il est facile de les reconnaître en ce sens que ce qu’ils proposent est irréalisable et contraire aux textes en vigueur. Leur seule justification c’est que l’on peut « désobéir ». Merveilleux programme.


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 10:34

      @petit gibus

      Je viens de vous lire avec attention. Que proposez Vous ?


    • Fergus Fergus 19 juillet 2016 11:52

      @ Ar zen

      « Je pense plus exactement aux générations futures »

      Cela nous fait au moins un point commun.


    • petit gibus 19 juillet 2016 12:07
      @Ar zen

      « Que proposez Vous ? »

      Oh rien de bien révolutionnaire smiley

      Que les trop nombreux retraités comme nous
      qui vivent encore assez confortablement
      et qui en votant massivement aujourd’hui
      pour de vieux conservateurs de droite
      finissent par disparaître

      en laissant la place à une jeunesse
      moins conservatrice et plus solidaire
      dans un monde ou l’égoïsme
      et la course aux gadgets éphémères
      sont les valeurs suprêmes
      qui nous sont économiquement imposées

      Tu vois ce n’est pas très intellectuellement compliqué à piger
      c’est qu’une trop vieille génération
      avec ses discours hypocrites en boucle
      à...... faire rapidement disparaître smiley  smiley





    • PakMat PakMat 19 juillet 2016 14:20

      @petit gibus
      Bonjour,

      J’ai pas compris votre proposition ou s’agit il d’un trait d’humour.

      Parce qu’attendre 20 ans que votre génération meurt, non merci. J’ai pas envie de payer votre retraite alors que j’en aurait pas


    • petit gibus 19 juillet 2016 16:43
      @PakMat


      20 ans ! heureusement non
      le papy boum date des années 45
      nous avons maintenant plus de 70 balais smiley

      Il te reste donc qu’à attendre une petite dizaine d’années smiley

      pour refaire une société un peu plus équilibrée
      que celle que nous te laissons avec notre égoïsme recroquevillé

      qui est ici « juridiquement » très bien étalé smiley

    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 20:49

      @Fergus

      Je viens de vous relire et j’ai retenu ceci en particulier : « il ne s’agit pas de modifier les textes existants, mais de tous réécrire ».

      Voyez vous Fergus, « tout réécrire » c’est renoncer aux traités existants, et, par voie de conséquence, sortir de l’Union Européenne. Parce que s’il faut « tout réécrire » c’est que plus rien ne s’sapplique, cela ne s’appelle plus l’Union Européenne.

      Vous essayez de vous cacher derrière votre petit doigt. Vous êtes donc parfaitement au clair. Vous souhaitez renoncer aux traités actuels pour en réécrire de nouveaux. Vous souhaitez donc que cesse cette farce d’Union européenne. Que ne l’avez vous pas dit plus tôt !


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 23:06

      @petit gibus

      En ce qui me concerne, ce que vous dites ne représente en rien des propositions. Ce sont des visions mais comment les mettez vous en musique ? C’est très intellectuellement très compliqué.


    • JLM2037 on la change ou on la change (---.---.152.102) 13 septembre 2016 21:21

      @Fergus

      Ainsi vous craignez que l’UE disparaissant, il n’y ait de... « concurrence exacerbée entre les nations »...vous voulez nous faire mourir de rire ? C’est bien tenté en tous cas. Bravo ! C’est sûrement par la « coopération » de l’UE que notre pays a perdu 2 millions d’emplois industriels depuis l’avènement de l’Euro. Coopération européenne qui, comme chacun sait, débouche sur l’entente la plus cordiale entre les peuples comme en atteste la relation fusionnelle Allemagne/Grèce...


  • nadi nadi 19 juillet 2016 12:39

    @ Ar zen

    « Ces 2 traités s’imposent à la France en vertu de l’article 55 de sa constitution. Dire que l’on pourrait y « désobéir » est une vue de l’esprit, à moins de prendre la posture de celle, ou de celui, qui voudrait gouverner la France en ne respectant pas sa constitution »

    Votre chère constitution à été pas mal modifiée ces derniers temps il me semble, alors pourquoi pas dans un sens qui nous agrée ?

    Vous n’en avez que pour les « articles ... 50... 55... 48 ... etc... » vous ne tenez aucun compte de l’environnement politique. Un vent de révolte souffle dans toute l’Europe. Et si un gouvernement d’un grand pays d’Europe comme la France ou l’Italie par exemple tenait tête à la commission européenne, ce serait panique à bord. Il y aurait un véritable élan populaire dans toute l’Europe occidentale. Et vous croyez que Bruxelles n’en tiendrait pas compte ? ce serait tout remettre à plat ou l’implosion. Et ne comparez pas la France et la Grèce svp, malgré tout le respect que j’ai pour ce pays. Une Europe sans la Grèce est possible pas sans la France.


    • petit gibus 19 juillet 2016 13:40
      @nadi

       smiley

      « Un vent de révolte souffle dans toute l’Europe. »

      et c’est pas les réacs imbéciles et conservatrices de certains
      obsédés par la perte d’un seul bouton de leur braguette
      qui empêcherons sa propagation

      Dans l’immédiat, c’est pas gagné
      mais pour mes petits enfants ,
      je ne désespère pas



    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 15:31

      @nadi

      La taille d’un pays ne fait rien à l’affaire.

      Je simplement déçu de constater que vous n’avez pas compris ni mesuré ce qu’était l’UE. L’UE a été imaginée, conçue et mise sur les rails par des élites financières qui se sont ainsi accaparées tous les pouvoirs. Les dispositions des traités européens ne favorisent que les groupes internationaux, les cartels et les multinationales. Les peuples sont les pigeons de l’affaire. Sous un très mince vernis de démocratie, qui tient exclusivement au rôle du parlement européen, tellement mineur d’ailleurs, l’UE est une opération de vassalisation des pays de la vieille Europe qui ont été ouverts aux vents de la concurrence libre et non faussée.

      Alors l’UE qui pourrait naître si et si, est un leurre. Jamais celle ci n’a été imaginée pour favoriser les peuples. Les traités sont auto-bloquants, jamais ils ne seront changés de l’intérieur.

      Je suis très pessimiste sur la venir lorsque je vois des réflexions comme la vôtre. Parce que même en imaginant une France s’opposant à la commission le résultat ne serait pas celui que vous escomptez. Jamais les élites Financières, qui ont mis la main sur les institutions européennes, ne laisseraient faire. La seule solution, allant dans le sens de vos vœux, serait de sortir pour refonder une entité nouvelle.

      Imaginer autre chose, après lecture de l’article 48, qui met en scène de trop nombreux acteurs, est une douce utopie. Celle qui sert les élites à conserver le contrôle. Vous participez ainsi à votre propre condamnation. Si vous ne voulez pas le voir, c’est que ces élites ont très bien fait leur travail de propagande.

      J’ai fait un sujet sur les 19 changements constitutionnels intervenus depuis 1992, Maastricht, à 2008, Lisbonne. 19 changements en 16 années dont 1 seule fois par référendum, pour le passage du septennat au quinquennat. Toutes les autres fois par la procédure du congrès. De 1958 à 1992, en 34 années, 4 modifications constitutionnelles. Cherchez l’erreur.


    • nadi nadi 19 juillet 2016 17:24

      @Ar zen

      Je ne nie pas que ce soit les élites financières qui aient mis l’ UE sur les rails, mais je ne pense pas qu’elles se calmeraient si nous en sortions. Elles auraient bien d’autres moyens de faire pression sur nous. Donc même si vous trouver çà utopique je préfère penser que les peuples européens prendront eux-même leur destin en main. Je sais cela ne se fera pas du jour au lendemain ni sans casse, mais que voulez-vous je suis d’un naturel optimiste smiley. Ceci dit si tous les moyens utilisés pour remettre en cause la politique européenne étaient vaines, je ne serais pas contre une sortie. Mais essayons d’abord car même nous sommes bien loin de nos aspirations, l’idée d’une europe unie est belle. 


    • Fergus Fergus 19 juillet 2016 20:34

      Bonsoir, nadi

      « si un gouvernement d’un grand pays d’Europe comme la France ou l’Italie par exemple tenait tête à la commission européenne, ce serait panique à bord. »

      En effet, et c’est ce que feignent de ne pas comprendre les militants de l’UPR, enfumés par Asselineau.

      « Et vous croyez que Bruxelles n’en tiendrait pas compte ? ce serait tout remettre à plat ou l’implosion. Et ne comparez pas la France et la Grèce svp, malgré tout le respect que j’ai pour ce pays. Une Europe sans la Grèce est possible pas sans la France. »

      Un discours frappé au coin du bon sens. Mille fois merci !


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 21:03

      @nadi

      Malheureusement nadi, les traités sont auto-bloquants. Ils ont été pensés de cette façon par des juristes de très haut niveau sur du très long terme. En général c’est ce que refuse d’admettre le commun des mortels, pensant qu’il sera toujours possible de faire autrement.

      Mais ce qui se cache derrière cette Union Européenne, c’est une entreprise de vassalisation des pays de la vieille Europe. Il s’agit de faire en sorte de les rendre moins puissants en, par exemple, autorisant tous azimuts, la délocalisation de leurs entreprises vers les moins disants salariaux, sociaux, fiscaux et environnmentaux. Il s’agit de faire en sorte que les entreprises ne puisent pas avoir une position dominante pour ne pas concurrencer celles d’autres pays. La Grèce est dans de très sales draps, l’Italie est au bord du précipice, la France à un endettement proche de 100% de son PIB. Le Portugal, l’Espagne sont aux abois.

      Ce qui importe dans l’Union Européenne c’est que les différents pays ne décident plus de rien et laissent faire l’hégémon et les élites financières qui contrôlent la monnaie. Nous y sommes presque. Il est très difficile de faire comprendre ce genre de chose. Les gens sont aveuglés par la propagande européiste. Vous êtes de ceux là. Je ne vous blâme pas un seul instant. Mais vous êtes l’exemple type de ceux qui croient que « les peuples européens prendront leur destin en main ». Ils ne font pas partie du jeu, ils ne possèdent pas les cartes. Plus les peuples sont asservis, moins ils contestent. Plus le chaos est organisé, plus ils se réfugient vers leurs gouvernants.

      Cette manoeuvre de manipulation de masse est insidieuse. Le peuple est pris au piège de ses généreuses intentions. Il creuse sa tombe lui même. Ce qui est dramatique c’est que la stratégie voulue par les élites fonctionne et vous venez ici en apporter la preuve.


    • nadi nadi 19 juillet 2016 22:24

      @Ar zen.

      «  Plus les peuples sont asservis, moins ils contestent. Plus le chaos est organisé, plus ils se réfugient vers leurs gouvernants. » Ah oui ! et que se passe-t-il en France depuis 4 mois, et en Italie, Espagne, Grèce, Portugal depuis des années , et même en Allemagne Grande Bretagne etc...Ne sentez-vous pas la colère monter ? Pensez vous vraiment que la situation va rester en l’état ? Nous sommes sur un baril de poudre. C’est toute la société qui est remise en question, sortie de l’Europe ou pas .Le seul problème est que nous n’avons aucune idée de ce sur quoi cela va déboucher.


    • Ar zen Ar zen 19 juillet 2016 23:21

      @nadi

      La colère est totalement jugulée. Elles sont où aujourd’hui les manifestations ? Elles sont où les nuits debout ? Les Grecs ont fait 20.000 manifestations pour quel résultat ? Ils sont liquéfié et dans un état de sidération totale. Quand la pauvreté s’émisce partout, alors c’est le désarroi qui prédomine et non la colère. Nous en approchons.

      Une question. Quel est l’avantage pour la France d’appartenir à l’Union européenne (pas à l’Europe, puisque notre pays est, de fait, sur le continent européen). À quoi sert cette Union européenne ? Vous êtes encore victime d’une manipulation de masse. C’est une totale « désinformation » qui sévit. Avant le Brexit tout a été dit sur les « catastrophes » qui devaient s’en suivre. Le parti travailliste britannique a créé un tableau signalant ce que des personnalités avaient dit avant le Brexit et après, c’est édifiant !

      Prenez connaissance du tableau (je suis désolé mais je n’arrive pas à le faire paraître seul).

      https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2016/07/tableau-brexit-avant-apres.png


    • petit gibus 20 juillet 2016 04:13
      @Ar zen


       « La colère est totalement jugulée. »

      Un nouveau poncif d’Asselineau ? smiley

    • Ar zen Ar zen 20 juillet 2016 04:52

      @petit gibus

      Pourquoi parlez vous d’Asselineau ?

      Pourquoi ce rapprochement dans votre esprit entre colère jugulée et Asselineau ?

      J’observe, comme vous devriez le faire d’ailleurs, que les Grecs ont été très,très, en colère. Que les Grecs ont manifesté des milliers de fois. Alors, petit gibus, quel est le résultat de cette colère en Grèce au moment même où nous échangeons ? Cette colère et ces manifestation ont conduit à quoi ?

      Selon votre théorie la colère des Françaises et des Français est supérieure à celle des Grecs, les manifestations françaises sont plus efficaces que les manifestations grecques. Est-ce que vous le pensez ?

      Vous pouvez bien agrémenter votre commentaire d’un sourire que cela n’enlève rien à la mise en perspective que vous ne voulez pas faire. Votre état d’esprit est de penser que le peuple de France sera plus efficace que le peuple grec dans l’adversité. Regardez le résultat en Grèce et posez vous la question de savoir pourquoi les Français pourraient faire mieux ?


    • gimo 20 juillet 2016 11:00

      @Ar zen
       POUR QUI TRAVAILLEZ ?? VOUS.... QUEL EST VOTRE BUT ??. 

       VOUS VOUS ETES VOUS MEME   DEMASQUER PAR LE SEULE FAITE DE VOTRE FIXATION REDONDANCE de fatalisme avec votre nez sur le guidon de votre velo
      PEU  OBJETIVE ..  COMME LES INTERVENANTS VOUS L’ONT fait remarquer avec vos traites de droit divin sacrés  truandage auto bloquants ..Cela en devient ridicule et minable
      De meme mettre toujours en avant les elites financiers responsables certes !!! mais encore sans la complicite des politiques les financies ne pourrait rien faire .. ceci explique les buts mafieux ..Avez vous entendu des clauses ABUSIVES auto bloquantes illogiques qui de ce fait sont toujours rejetées par la justice ... JE sais vous comptez sur les peurs des gens !!
      sur leur ignorance !!!! bien sur que oui Mais pas tous !!! desole le vent tourne pour vous

       Vous avez entretenu le flou de cette machination de manigance de faire croire que tout etait impossible de sortir et changer de cette merde UE ..pour mieus averrvir les peuples
      Que UE etait un dieu ( oui pour les bandits) desole mais le peuple a 60% a compris cette escroquerie Que l’UE etait une supreme entite quil fallait obeir sans discuter
      et les politiques etaent soumis a elle.... faut !! et faut !! les deux sont les meme !! Un avatar
      mafieux

    • gimo 20 juillet 2016 11:38

      @gimo
       pardon  faux .. !! faux !!


    • nadi nadi 20 juillet 2016 12:49

      @Ar zen

      « Vous êtes encore victime d’une manipulation de masse ». Si vous pouviez cesser de donner des leçons. Peut-être que vous avez raison, peut-être que j’ai raison, peut-être que nous n’avons ni l’un ni l’autre raison. Qui vous dit que vous n’êtes pas victime d’une Asselineaupulation smiley


    • Ar zen (k) (---.---.238.108) 20 juillet 2016 23:53

      @nadi

      Pour vous répondre simplement nadi, et pour être totalement sincère et ouvert, je peux vous dire que j’ai voté et soutenu financièrement, selon mes moyens, la candidature de Mélenchon en 2012. J’ai lu le livre de Mélenchon, j’ai lu le livre de Jacques Généreux. Et puis, en furetant sur le net, je suis tombé sur une conférence de François Asselineau. Quel fou me suis-je dit. Et puis, puisque j’ai toujours pris l’habitude de faire mon idée par moi même, j’ai voulu vérifier. Comme j’ai bénéficié d’une formation juridique, je n’ai eu aucun mal à me plonger dans les traités européens que je n’avais jamais eu la curiosité de lire. Et ce qui devait arriver arriva. Les analyses juridiques des dispositions européennes de François Asselineau étaient les bonnes. Étienne Chouard a d’ailleurs validé ces analyses dans certaines de ses interventions.

      C’est de cette façon que j’ai compris que la désobéissance envers les traités et la « rénégociation » des traités étaient des bêtises sans nom, des voies de garage, des impasses et, finalement, des leurres à destination de celles et ceux qui n’ont pas pris la peine d’aller à la source de l’information dans les traités. Il suffit de comprendre la portée des dispositions des traités européens, de comprendre qui en est à l’origine et à qui profite ceux ci, pour se dire qu’il faut en urgence quitter cette Union Européenne qui assassine les peuples.

      Qui sur la scène politique propose une analyse des dispositions des traités européens ? Personne hormis François Asselineau. Quel homme politique ou juriste est en mesure de contredire les analyses de François Asselineau ? Aucun. Parce que le droit et le droit international sont des matières précises et que les textes et traités signés engagent les différents signataires. Comme je l’ai souligné celles et ceux qui pensent que la France « est grande » et qu’elle peut « désobéir » se mettent le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Parce que si un pays comme la France désobéit, qu’est-ce qui force un autre pays à respecter, quant à lui, ses engagements vis à vis de la France ? Si chaque pays désobéit aux traités signés comme bon lui semble, il devient tout à fait inutile de signer des traités et, de cette manière, la France s’isole dans une tour d’ivoire, personne ne lui fait plus confiance, elle est mise au banc des nations. Dénoncer un traité selon la procédure ad hoc, celle envisagée par le traité, est la solution la plus rationnelle, la plus fiable, la plus respectable. Le reste sont des balivernes et des attrape-gogos.


    • nadi nadi 21 juillet 2016 00:32

      @Ar zen (k)

      Merci Ar zen, je préfère ce ton moins vindicatif. Je respecte votre choix. vous avez choisi Asselineau. Je reconnais que ses analyses sont souvent pertinentes. Vous vous êtes investi, c’est tout à votre honneur. Personnellement je réagis davantage par intuition (J’ai moins de courage que vous pour me taper les textes de lois) et parfois je me trompe bien sûr. Mais je me sers de mon expérience, j’essaie de corriger mes erreurs. Je soutiens Mélenchon, par défaut, sauf prochaine candidature miraculeuse. Malgré ses travers je le trouve droit et honnête. Et par rapport aux autres principaux candidats il apporte des idées innovantes. Il est capable d’évoluer, comme le montre son virage écologique, certains diront par opportunisme mais je ne le pense pas. Donc vous proposez Asselineau ; quelque soit les qualités de l’homme, et je reconnais l’injustice de son éviction des médias, Il n’a aucune chance de se faire une place pendant la présidentielle. Donc pourquoi ne pas être pragmatique ? Ne vaut-il pas mieux Mélenchon que Sarko, juppé, Marine, hollande ou autres ?


    • nadi nadi 21 juillet 2016 00:58

      @nadi

      Sinon pour le reste de votre message, je continu de penser que vous avez une analyse trop juridique et pas assez politique ... désolé smiley


    • gimo 21 juillet 2016 16:27

      @nadi  je suis désole  suite et fin merci ::

      Vous vous obstinez a faire croire au gens que les traites de UE sont immuables avec acharnement

      Tout en vous faisant passer pour le grand chevalier blanc ce qui démontre le cote assez apocryphe

      Vous qui aimez le droit et le tordu VEUILLEZ noter le suivant

      ENTENDU , QUE L’acte ou l’action méritant la qualification de haute trahison  même dévoyer tripoter par sako arbitrairement et illégale n’est néanmoins garde le même sens du mot TRAHISON Est un crime qui consiste en une extrême déloyauté à l’égard de son pays, qui par referendum en 2205 a la majorité ont voter non a cette institution de UE son chef d’État, de son gouvernement par le non respect de ses institutions. Ce crime concernant les détenteurs d’une autorité politique dans l’exercice de leurs fonctions. Est Punit de 7 ans de prison et 750,000€

      ENTENDU , de plus escroquerie avérée par Ruse et l’emploi de manœuvres frauduleuses de tromper,des personnes avec de la détermination ,AINSI ,,ayant créer un préjudice de vouloir obliger a consentir un acte opérant,ou décharge ,,Malgré et en dépit du vote de 2005 du non pour cette institution de UE

      ,Passer en force du congres de VERSAILLEs

      ENTENDU , et CONCLUSION

      que tout acte juridique ,contrat , convention , accords ou traites

      Ayant comme base une tromperie Ruse et l’emploi de manœuvres frauduleuses

      Sont nuls et non avenus

      PS/ vous qui aimez lire les lois a son aspect écrit en ignorant son bien fonder

      J’ai moi même il y a fort longtemps étudier a université de droit international de Genève

      je vous recommande un livre unique dans son genre (Les traites ces chiffons) qui vont

      de Charles quinto entre François 1er a nos jours toujours en vigueur jamais respectés

      suite et fin WELL GOOD DAY thank you

      ps, bis le français n’est pas mon fort


    • gimo 21 juillet 2016 16:34

      @gimo
       excusez moi nadi ! merci  !!!!!!!!!! ce commentaire etait pour mon cher ami ar zen


    • Tythan 22 juillet 2016 18:45

      @Ar zen (k)

      Votre sincérité n’est pas en doute. On comprend que vous êtes habité parce que vous croyez être la vérité. Et c’est là où vous vous trompez. Il n’y a pas de vérité en politique. C’est la volonté qui prime, et heureusement.

      Quand vous écrivez :  « Quel homme politique ou juriste est en mesure de contredire les analyses de François Asselineau ? Aucun ».

      Ce que vous dites est faux. Il y en a plein : le FN, DLF (qui est l’un des rares à avoir directement répondu à Asselineau). De même, à DLF, pour parler de ce que je connais, nombreux sont les juristes qui sont en mesure de contredire les analyses de François Asselineau.« 

       »Parce que le droit et le droit international sont des matières précises et que les textes et traités signés engagent les différents signataires."

      Bien entendu. Mais sauf que le droit international ne dit pas ce que vous lui faites dire. Le droit international n’est rien d’autre qu’une technique d’organisation, soumises au politique. 

      Très sincèrement Ar Zen, je pense que vous êtes un honnête homme. Mais la façon dont vous parlez de François Asselineau me fait clairement penser que vous avez été abusé. François Asselineau n’est pas sans talent, il est parfois assez pédagogue et il arrive régulièrement à abuser de la bonne foi de ceux qui n’ont pas le sens critique suffisamment développé. Vous entrez clairement dans ce cas.

    • Ar zen (k) (---.---.238.108) 24 juillet 2016 17:05

      @gimo

      Vous écrivez beaucoup. Malgré tout ,vous n’expliquez jamais pourquoi la constitution de la 5ème République est illégale ?

      Si vous pouviez développer ce point j’en serai ravi et je pourrais être à même de comprendre ce que vous tentez de dire. 

      Vous pouvez bien écrire sur tous les tons que la constitution est illégale mais pourquoi est-elle illégale ?


    • gimo 26 juillet 2016 19:21

      @Ar zen (k)
       Effectivement pour une personne qui ne veut pas entendre ni etre réaliste Vous etes un fourb

      J’écris trop  !! bien sur !!!vous avez raison !! Nonobstant comme je vois que vous etes fatigué
      de lire Je vais vous faire économiser 3 heures de lecture Bien que vous faites parti de ce systheme fourbe en version LIGHT  pour etre un jour calif 
      .JE VOUS RETOURNE VOTRE QUESTION Pourquoi la 3ème République est illégale ? FAITE TRAVAILLER VOS 
      AXONES Quand vous aurez trouver vous me faites signe de la main comme cela 

      je pourrais être à même de comprendre ce que vous tentez de dire.ET surtout de faire ...Bien le bonjour à M. François eusalineau
       . the poor box  thank you much


    • JLM2037 on la change ou on la change (---.---.152.102) 13 septembre 2016 21:33

      @nadi

      J’aime ces phrases commençant par un « si » tellement realistes. On dirait du JLM dans le texte. Une Europe sans vache à lait Francaise serait très compliquée en effet... C’est pourquoi nos médias, et la classe politique dans sa quasi totalité prennent tant de soin à circonscrire le « débat » aux seuls (alter)europeistes. Le prophète Donald Tusk a prédit l’Apocalypse en cas de Brexit, imaginez ce qu’il dirait d’un Frexit.


    • JLM2037 on la change ou on la change (---.---.152.102) 13 septembre 2016 22:02

      @Tythan

      Vous m’avez fait beaucoup rire. Merci. J’envie votre qualité de sommeil. La vie est simple en Tythanie. Il y fait beau tout le temps. Fhaine et Debout les Fainéants y sont des partis crédibles stimulant le « sens critique ». Le miel et le lait coulent à flot. C’est beau la Thytanie.

      La très compassionnelle chute de votre post, à front renversé, est d’une désarmante candeur (car je n’ose croire que vous en soyez au cynisme, quoique...) : « sens critique pas suffisamment développé ». Énorme. A ce stade d’aveuglement, je préfère rire que pleurer. @ Ar zen, j’ai bien peur qu’en dépit de vos louables et irréprochables soins intensifs, votre patient n’aie déjà pris son envol..en Thytanie, bien sûr. De profundis.


  • petit gibus 20 juillet 2016 06:20
    Ignorerais tu dans ta grande perspicacité
    un dangereux feu qui couve
    pas seulement français mais européen ? !

    Faut dire qu’avec un esprit obsédé par la « juriprudence »
    il t’est bien difficile d’adapter
    une vision derrière un téléobjectif
    avec celle d’un grand angle smiley

    • Ar zen Ar zen 20 juillet 2016 10:35

      @petit gibus

      J’ignore effectivement qu’en Grèce le feu couve. J’ignore effectivement qu’en France le feu couve.

      Vous pouvez bien penser ce genre de chose, sans aucune preuve. Cela vous rassure. Vous ne vous rendez même pas compte que les « élites » contrôlent ce processus. Les Français et les Françaises ne sont pas organisés, contrairement à ce que vous écrivez.

      Votre manière de penser est très exactement celle envisagée par les « élites » qui manipulent le peuple. Vous faîtes partie du jeu. Et c’est après moi que vous en avez ce qui montre votre clairvoyance. Qu’ai-je donc écrit qui a pu vous froisser ? Que je suis d’avis de supprimer la procédure du congrès ? Que je suis d’avis de mettre en place une démocratie semi directe en France ? Celle qui donnerait son pouvoir au peuple ? Vous, vous pensez manifestations et grand soir. Je pense que le peuple n’est pas organisé et ne le sera pas pour que ceci advienne. Les représentants que nous élisons nous trompent. Ce sont ceux là dont il faut se débarrasser. Place à des femmes et des hommes neufs.


    • petit gibus 20 juillet 2016 11:33
      @Ar zen


      « Votre manière de penser est très exactement celle envisagée par les « élites » qui manipulent le peuple. Vous faîtes partie du jeu. »

      Hou là là !
      l’importance que tu me donnes smiley
      moi qui ne suis qu’un tout petit électron libre gauchô
      qui ne se prend sur ce forum contrairement à certains guère au sérieux
      tes « arguments » me font pouffer de rire

      Je viens de bourrer mon sac à dos pour aller gambader 
      quelques temps sur des sentiers non balisés smiley

      peut être à la rencontre d’hommes neufs comme Asselineau
      pourquoi pas smiley
      Je te souhaite de passer de bonnes vacances
      et au plaisir de te retrouver à la rentrée smiley


  • HELIOS HELIOS 20 juillet 2016 12:51

    ... dans ce Billet, cher Ar Zen , je n’ai compris qu’une seule chose :

    Seul les concurrents -a vos yeux- de l’UPR sont coupables de ne rien comprendre à rien.

    Mais n’oubliez pas, ce que vous ne faites pas, c’est que l’union fait la force.
    Ceux qui veulent l’UE, s’allient, même pour des élections régionales, pour renforcer cette UE.
    Ceux qui ne veulent pas l’UE sous sa forme actuelles non seulement ne s’allient pas, mais se combattent.
    Pire, le moins democrate de tous, celui qui ne veut même pas demander l’avis des français, avec ses 0,87% aux dernieres elections, ne s’allie a personne et vient donner des leçons aux autres !



    • Ar zen (k) (---.---.238.108) 21 juillet 2016 00:05

      @HELIOS

      Il suffit de comprendre qui a imaginé les traités européens et pour quels motifs. En bref, de chercher à comprendre à qui profite l’Union européenne ? Vous avez la réponse sous les yeux. Si vous ne le voyez pas, ou, si vous ne voulez pas la voir, je ne vais pas vous en faire grief mais je suis navré, vraiment navré, que la propagande européiste, celle des élites financières, puisse toucher aussi facilement les personnes de bon sens à tel point qu’elles en perdent le sens commun et l’esprit critique.

      Je suis choqué de voir autant de personne être pris au piège des élites financières qui les manipulent. Pour employer une image, je vois le joueur de flûte de Hammelin se diriger vers la falaise entraînant avec lui les populations européennes. Ce que je tente de faire, modestement, est d’éveiller les soupçons, non pas de persuader, mais de faire naître le doute afin que chacun se fasse son idée par lui même mais, à la condition, qu’il sorte des sentiers battus des médias de grande diffusion et de leur propagande éhontée. Si seulement une personne, une seule, en vient à vérifier les dispositions des traités, je me dirai que je n’ai pas agi inutilement.

      Pour le reste, les insultes, les sarcasmes, ou encore la dérison, me passent largement au dessus. De temps à autre, très rarement, j’ai envie de répondre aux insultes par des insultes. Mais je sélectionne scrupuleusement mes « candidats », sur des critères très personnels.


    • Ar zen (k) (---.---.211.166) 24 août 2016 10:39

      @HELIOS

      Une réponse à l’enfumage. Le discours de MLP, tellement acrobatique qu’elle pourrait rivaliser sans problème avec les « fils de ferristes ».

      https://m.youtube.com/watch?v=1YfvmmIyNVI

      La « rénégociation » des traités est impossible.

      http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-renegociation-des-traites-182990

      Hélios, si vous voyez un moyen d’obtenir « l’unanimité » des 27-28 membres de l’UE, à chaque étape de la « rénégociation », faîtes moi signe et je vote immédiatement FN.


Réagir