vendredi 24 février - par rosemar

Le diabète, une maladie des sociétés d’abondance...

Dans nos sociétés d'abondance, le diabète fait des ravages : le sucre a envahi notre alimentation, il est présent partout : biscuits, gâteaux, desserts de toutes sortes, yaourts, flans, sodas, boissons, sirops, confitures etc.

C'est un raffinement infini dans la variété : il suffit de nous rendre dans les rayons d'un supermarché pour découvrir toutes les tentations auxquelles sont soumis les consommateurs.

Les boîtes de sucre en poudre, en morceaux permettent de déverser des quantités de cette substance dans le café, le thé.

Et les consommateurs sont habitués, dès l'enfance, à ce goût sucré si bien que le sucre devient pour beaucoup un besoin, une addiction.

On nous a fait croire aussi que le sucre était indispensable à notre santé : une source d'énergie...

"Le sucre, le plus petit des grands plaisirs ! Quelle énergie dans le sucre ! " On se souvient de ces slogans publicitaires tapageurs... Le sucre associée à la vitalité, au bonheur, à la jeunesse, au plaisir...

Il semble que les lobbies du sucre ont oeuvré avec succès pour nous inciter à consommer de plus en plus de sucre.

Mais quel leurre ! Le sucre, sa surabondance sont à l'origine d'une grave maladie chronique : le diabète de type 2.

En Chine, aux USA, le nombre de diabétiques explose, en France, on peut parler d'une véritable croissance de l'épidémie.
 

Il suffirait, sans doute, de supprimer ou de réduire considérablement le sucre pour que disparaisse cette maladie.

Evidemment, nos modes de vie sédentaire tendent à aggraver cette pathologie ; figés devant des écrans, nous perdons aussi l'habitude de bouger, de marcher, de nous livrer à des activités physiques.

Le diabète est bien une maladie du monde moderne, une maladie liée à la société de consommation, qui nous réduit à être, avant tout, des consommateurs qui oublient leur santé, leur corps....

Et, bien sûr, tout est prévu : il existe, dorénavant, des médicaments pour soigner le diabète : et c'est, alors, l'industrie pharmaceutique qui prend le relais : elles nous propose des pharmacopées pour annihiler les effets du diabète.

Après le sucre, nous voilà devenus consommateurs de pilules.

C'est, là, le cycle infernal de nos sociétés vouées à la consommation...

C'est comme si les lobbies du sucre venaient alimenter et servir l'industrie pharmaceutique...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/02/le-diabete-une-maladie-des-societes-d-abondance.html

 



100 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 février 15:45

    La question centrale n’est pas l’abondance mais le profit.

    On peut imaginer une société dans laquelle les besoins de tous et de chacun sont satisfaits équitablement sans produire d’effets pervers.
    Ce n’est pas la société dans laquelle nous vivons.
    Le but des producteurs et des distributeurs n’est pas la satisfaction des besoins de base, mais l’optimisation des profits par la vente de masse de produits de très mauvaise qualité produits à un coût très bas et vendus dix fois plus cher à un masse de gens qui ne peuvent se payer que cette merde (comme disait Jean-Pierre Coffe).
    Les méfaits de la mal-bouffe ont été dénoncés depuis longtemps, mais rien ne changera tant que les structures économiques et sociales resteron ce qu’elles sont aujourd’hui.
    Culpabiliser les victimes ne sert à rien.

    • rosemar rosemar 24 février 16:00

      @Jeussey de Sourcesûre

      Mais, il n’est pas question, dans mon article, de culpabiliser les victimes du diabète : j’évoque les lobbies du sucre, ceux des laboratoires pharmaceutiques qui prennent le relais...


      J’évoque, aussi, le publicités tapageuses pour le sucre... En voici un exemple :https://youtu.be/DJQEPaFb08U

    • Bernie 2 Bernie 2 24 février 16:01

      @Jeussey de Sourcesûre

      S’il vous plait cher monsieur de Sourcesûre, ne cassez pas le business plan de rosemar.

      C’est la même trame que son article sur l’obésité, celui sur le cholestérol, celui sur l’abondance des rayons à Noël. C’est pas bon, gnagnagna, société pourrie, gnagnagna, le profit, gnagnagna.

      Elle c’est pas fatiguée à créer un générateur d’articles au kilomètre où il suffit de changer le sujet pour avoir automatiquement un nartik tout fait. Vous voudriez qu’elle change ça ?

      Mais elle a pas le temps, y a des copies à corriger, pujadas à la télé, la dinde dans le four (ou devant le four, je sais plus).


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 février 16:06

      @Bernie 2

      C’est hyper efficace son truc...
      J’ai des pubs dans tous les coins de l’écran pour des charlatans qui luttent contre le diabète !

      J’espère qu’elle touche un petit pourcentage... Les traitements des enseignants étant ce qu’ils sont, ça lui permettrait de mettre du beurre sur ses pâtes...


    • Michel Maugis Michel Maugis 24 février 16:09

      @rosemar


      ET ALORS ?

      LA LIBERTE QU’EN FAITE VOUS ?

      Vous êtes pour cette société de merde !! Sinon c’est la dictature.

    • rosemar rosemar 24 février 16:10

      @Bernie 2

      Et je parierai que vous vous bourrez de sucre et de gâteaux.... en suivant aveuglément certains préceptes publicitaires....

    • rosemar rosemar 24 février 16:12

      @Michel Maugis

      La liberté ? C’est une illusion ...

      Pouvons nous vraiment croire que nous sommes libres ?

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 février 16:15

      @Bernie 2

      ah non, « le profit gnagnagna », ça serait plutôt mon fonds de commerce à moi sauf que pour le « gnagnagna, c’est Finkielkraut.Rosemar, c’est »le guide du vivre sainement« , mens sana in corpore sano, et »Seul celui qui peut se passer de la richesse est digne d’en jouir".


      La lutte des classes, c’est moi.

    • rosemar rosemar 24 février 16:21

      @Jeussey de Sourcesûre

      Toujours disposé à vous gaver de sucres, après cet article ?

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 février 16:30

      @rosemar

      ah mais moi, madame, je cultive mon jardin !

      si je n’avais pas été chassé d’un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l’amour de Mlle Cunégonde, si je n’avais pas été mis à l’Inquisition, si je n’avais pas couru l’Amérique à pied, si je n’avais pas perdu tous mes moutons du bon pays d’Eldorado, je ne mangerais pas ici des cédrats confits et des pistaches.

    • Bernie 2 Bernie 2 24 février 16:52

      @Robert Lavigue

      Insinueriez vous qu’elle se sucre sur le dos des diabétiques ?


    • Bernie 2 Bernie 2 24 février 16:54

      @rosemar Comment faites vous pour me percer à jour à chaque fois ?

      Ça doit être un régal de jouer à la bataille navale contre vous, jamais un coup au but et même pas dans la grille en plus !


    • rosemar rosemar 24 février 16:56

      @Jeussey de Sourcesûre

      Voilà un signe de sagesse : cultiver son jardin, car le travail éloigne de nous trois grands maux....

    • Bernie 2 Bernie 2 24 février 16:58

      @Jeussey de Sourcesûre

      La lutte des classes, c’est moi.

      Vous n’auriez pas un lien de parenté avec Louis XIV ?


    • rosemar rosemar 24 février 16:58

      @Bernie 2

      Facile à dire.... mais je vois que j’ai touché un point sensible....

    • Michel Maugis Michel Maugis 24 février 17:03

      @rosemar


      C’est vous qui y croyez !! sinon c’est la dictature, selon vous,

      vous êtes totalement incohérente, et n’êtes pas la seule

    • Bernie 2 Bernie 2 24 février 17:06

      @rosemar

      Oui, je le confesse, je suis hypersensible aux articulets médiocres trop souvent servis.

      Pour le reste on dira que votre intuition féminine est malheureusement en panne. Mais c’est pas grave, je ne vous en veux pas.


    • sls0 sls0 24 février 17:32

      @rosemar
      La liberté ? C’est une illusion ...Pouvons nous vraiment croire que nous sommes libres ?

      Mais bien sûr qu’on est libre si on veut.
      Il se trouve qu’une majorité de personnes préfèrent s’enchainer par confort.
      Si, si être libre c’est agréable, pour arriver à cette liberté il y a des facettes qui peuvent en rebuter plus d’un, ça peut paraitre inconfortable.


    • rosemar rosemar 24 février 21:45

      @sls0

      Mais, enfin, nous sommes conditionnés par nos gènes, notre éducation, notre santé, notre milieu etc.

    • Old Dan Old Dan 25 février 06:18

      @rosemar
      (Glupp !)
      Quelle est cette « liberté » dont la Sécu paie les dégâts ??


    • rosemar rosemar 25 février 10:55

      @Bernie 2

      Tellement hypersensible que vous venez les commenter...

    • mmbbb 25 février 11:46

      @ Jeussey de Sourcesûre j’ai passe mon enfance a la campagne et il n ’ y avait pas d obese c’etait la culture du bon sens nous allions a l’ecole a pied quelque soit le temps Et c’etait encore le temps ou les meres pas encore liberees etaient a la maison et cuisinaient L art de cuisiner les restes et de respecter la nourriture sans aucun gaspillage. Une epoque revolues de hasbeen  ! Desormais les bas morceaux servent au repas de nos toutous et chats Quant a la culpabilisation des victimes, elles paient le prix fort et eduquer un beauf est une depense d ’energie perdue. j’ai invite a ma table des gens qui mangeaient pas tres bien , ils faisaient la fine bouche et la puréee de chataigne fraiche ne fut pas consommee je mes suis emmerder pour rien et j’aurais mieux fait de faire des steak haches a la facon hamburger arrose d’ un gros rouge au lieu de proposer un filet de boeuf en croute qui fut simplement avale Par ailleurs aucune question ne fut posee. Des beaufs Chacun est libre et je l’ai dit a cette grande penseuse de Rosemar lorsque je vais a Auchan aucun gardien me met un flingue sur la tempe pour que j’achete des sodas des plats industriels.ect ect . Cette femme ecrit des articles comme si nous etions d ’eternelles victime du système . Il est vrai que je suis un mauvais element puisque mon medecin ne me voit pas tres souvent. et que je suis en bonne sante  Cette sante s’ntretient et je fais mienne cet adage chinois « si tu fais dix mille pas par jour tu vivras longtemps » Lorsque je vois dans la rue des personnes obeses, cela me laisse indifférent. Egoiste non j’ai perdu mon temps a vouloir donner des conseils et je fus taxe de moralisateur Et pour terminer merci a m Evin d’avoir interdit la clop dans les lieux piblics et travail j ’appartiens a cette generation ou nous devions subir ce tabagisme et les fumeurs n’en avaient rien a cirer Qu ils cultivent leur cancer en apparte desormais A quand un artcile de Rosemar sur les mechants industriels du tabac qui provoquent des cancers des gentils consommateurs . ceux qui s en tapaient du tabagisme passif


    • Alren Alren 25 février 12:56

      @Jeussey de Sourcesûre

      Culpabiliser les victimes ne sert à rien.

      Je n’ai pas eu l’impression que Rosemar culpabilisait les victimes du sucre.

      Mais beaucoup de gens, beaucoup de parents, considèrent que le sucre est un produit anodin qui peut être consommé sans modération par leurs enfants. Or ce n’est pas le cas.
      C’est vrai en particulier pour le fructose industriel tiré du maïs, que l’on trouve dans tous les produits sucrés industriels car c’est le moins cher du marché.

      Je crois qu’il est bon que les parents sachent que le sucre tue à long terme par le biais du diabète entraînant l’athérosclérose et l’infarctus du myocarde ou l’AVC ( l’AVC est la principale cause de mortalité des Françaises d’aujourd’hui).

      Et que c’est une drogue très addictive.


    • rosemar rosemar 25 février 13:01

      @Alren

      Une drogue dont on a fait longtemps la publicité.... quand on songe à toutes les sucreries vendues en supermarché pour les enfants ! une façon de créer une véritable addiction au goût sucré.


      Bonne journée

    • foufouille foufouille 25 février 15:26

      @Alren
      mais si puisque c’est de la faute du sans dents et que le khmer vert est immortel.
      sauf quand il décède avant 100 ans mais là, ce n’est jamais de sa faute.


  • leypanou 24 février 16:07

    Toute maladie chronique est une aubaine pour l’industrie pharmaceutique. Au lieu de chercher à éliminer les causes de ces maladies, on utilise des palliatifs, i.e s’attaquer aux conséquences au lieu de s’attaquer aux causes.

    Si j’avais écouté les médecins (endocrinologues) il y a quelques années, j’aurais eu plus de 10 ans d’antidiabétiques dans le corps, avec les conséquences que cela entraîne.

    Que chacun prenne en charge sa santé, mais ce n’est pas dans l’intérêt des labos pharmaceutiques.

    Ce livre est d’une grande utilité pour ceux qui ne le connaissent pas : si vous connaissez des diabétiques, faites connaître ce livre, vous leur rendrez un grand service.

    Après, c’est une histoire de volonté.


    • rosemar rosemar 24 février 16:13

      @leypanou

      MERCI pour ce témoignage.

    • rosemar rosemar 24 février 16:20

      @leypanou

      Merci pour le lien sur le régime Seignalet qui prévient toutes sortes de maladies.

    • foufouille foufouille 24 février 16:45

      @rosemar
      il faudrait le rendre obligatoire sous peines de prisons ce qui permettrait de fermer tous les hôpitaux.


    • rosemar rosemar 24 février 16:48

      @foufouille

      Il n’est pas question de rendre obligatoire un régime, mais il faut prendre conscience que la grande distribution nous pousse à une consommation d’aliments trop sucrés, trop gras....

    • foufouille foufouille 24 février 17:01

      @rosemar
      mais si puisqu’il permet de prévenir de nombreuses maladies.


    • rosemar rosemar 24 février 17:03

      @foufouille

      Certains organismes sont plus aptes à supporter certains aliments : il n’est pas question d’imposer un régime mais il est utile de mettre en garde ceux qui se laissent aller à consommer trop de sucre et trop de gras....

    • foufouille foufouille 24 février 17:11

      @rosemar
      sauf que ce régime est bidon surtout en cas de diabète.


    • Michel Maugis Michel Maugis 24 février 17:36

      @rosemar

      « la grande distribution nous pousse.. »

      Je dirais le Grand Capital dont le but n’est pas le bien de la société mais de faire du Fric.

      ce que vous adorez au nom de la liberté !!

      vous êtes totalement incohérente, et en fait vous vous en foutez totalement..... sinon c’est la dictature.

    • leypanou 24 février 17:45

      @foufouille
      sauf que ce régime est bidon surtout en cas de diabète. : êtes-vous diabétique ? C’est quoi votre expérience ?

      Continuez à consommer des produits contenant du lait de vache ou dérivés, et des produits à charge/index glycémique élevé ainsi que des produits contenant du gluten. Votre expérience a peut-être été négative, mais ce n’est pas le cas pour les autres. Une dame atteinte polyarthrite rhumatoïde a même écrit un livre de recette suivant les prescriptions du livre.

      Grâce à des gens comme vous, les labos pharmaceutiques sont tranquilles. Pour moi, l’idéal est de ne jamais avoir à se soigner, à prendre des médicaments, à se faire vacciner.

      J’ai fait perdre 16 ans d’antidiabétiques aux labos pharmaceutiques et j’espère qu’il en sera tout le temps ainsi.


    • foufouille foufouille 24 février 17:54

      @leypanou
      je suis effectivement diabètique depuis 92 sauf que cela fait un an que je le sais.
      à cause d’une ablation de le moitié du pancréas.
      j’espère que tu perdras tes pieds avec ta propagande.
      le seul régime valable est hypoglucidique et hypolipidique.
      ce qui est assez chiant.
      quand j’aurais droit aux médicaments je pourrais faire la différence.
      une expérience n’est valable que pour une personne, pas plus.


    • leypanou 24 février 18:39

      @foufouille

      As tu essayé le régime, avec les préconisations, i.e maximum d’activités physiques, manger le plus cru possible, consommer les produits à index/charge glycémique bas, pas de gluten ni laitage animal ?

      Si tu peux suivre le régime et surveiller le HbA1C, la glycémie à jeu ainsi que la glycémie post-prandiale pour voir l’effet, fais le, tu ne le regretteras pas. Tout ce que tu dis concernant l’abaissement de la qualification de diabète pour des raisons politiques est vrai, mais une alerte est une alerte. Peut-être qu’avec un 1/2 pancréas, ce n’est pas efficace mais cela ne peut être pire : De toute façon, le régime hypotoxique est en lui-même hypoglucidique et hypolipidique (mais peu de graisse saturée).

      N’attends pas d’être obligé de prendre des médicaments pour changer de cap.


    • foufouille foufouille 25 février 06:00

      @leypanou
      encore une fois, tout le monde n’est pas comme toi.
      tu as un pancréas affaibli. point.
      certaines personnes finiront sous insuline, d’autres non.
      l’indice glycémique bas évites justes une monté rapide de la glycémie.
      le hba1c n’est pas vraiment fiable, surtout pour moi.
      des glucides crus ou cuits seront toujours des glucides.
      ceci dit juste pour moi, je me limite à 50g de glucides la plupart du temps et très peu de graisse.
      j’ai testé ma glycémie toutes les trente minutes et l’effet est visible sur mes pieds.
      si tu ne manges pas de glucides, c’est ton foie qui en produira à partir des lipides.
      mais comme les glucides sont difficilement stockés, cela revient au même point.
      la maladie a différends stades et si tu arrives à la limite, il,faut bien prendre des médicaments.
      ce qui n’est pas le cas pour toi si un régime suffit. mais pas pour tout le monde et peu importe le régime.
      pour info, à jeun je suis sous l’ancien seuil mais limite pour le nouveau. par contre après manger c’était la grosse hyperglycémie de 2.5g durant plusieurs heures : donc mes pieds étaient gonflés depuis des années, soif intense et je commencais à avoir la peau à vif entre les orteils.
      donc la glycémie à jeun n’est pas fiable non plus.


  • foufouille foufouille 24 février 16:38

    ptdr tellement l’article est nul.
    non seulement le diabète a toujours existé mais il existes également sous différentes formes peu connus. dont une temporaire réservé à certaines ethnies africaines.
    en fait le seuil de glycèmie a juste été abaissé vu le nombre d’atteintes secondaires que cela provoque.
    en france, nous ne sommes pas encore au seuil de l’OMS qui est de 1g à jeun. sauf pour certains centres de santés de la CPAM. le stade suivant sera un traitement pour les hyperglycémies après le repas qui bousillent l’organisme également mais sur le long terme : dix ou vingt ans.


    • rosemar rosemar 24 février 16:44

      @foufouille

      Bien sûr, le diabète a toujours existé mais on assiste à une explosion de cette maladie, en raison de notre mode de vie.

    • foufouille foufouille 24 février 16:48

      @rosemar
      non car tu n’as pas lu la suite : avant tu étais diabétique avec 1.4g puis 1.24 à jeun.
      pour certains diabétologues c’est 2.0g a n’importe quel momment de la journée.


    • rosemar rosemar 24 février 17:00

      @foufouille

      Je ne suis pas spécialiste : les seuils ont été abaissés, donc ?
      Mais, dans tous les cas, le diabète peut avoir de graves conséquences.

    • foufouille foufouille 24 février 17:08

      @rosemar
      ben donc fallait chercher un peu au lieu de recopier.
      donc une personne normale et donc pas malade a une glycémie de 1g à jeun et maxi 1.30g après un repas.
      donc avant la maladie était reconnu grave et donc soignable avec 1.4g à jeun puis 1.24 et maintenant 1g. ou si tu es en hyperglycémie donc 1.8g n’importe quand car tes reins évacue le trop plein ce qui les bousille.
      tu baisse le nombre de g = tu as plus de malades officiels mais avant ils étaient dèjà malade mais officieux donc non soignés : régime compris.
      et donc tu as d’autres maladies en rab comme le pieds diabètique, neuropathie, etc.
      toujours sans pouvoir te faire soigner.


    • Xenozoid Xenozoid 24 février 17:11

      @rosemar

      moi je crois comprendre foufouille,ce sont les taux les quotas,a la limites les protocoles qui clou tout,comme les taux b12 b3 les quelles sont primordial pour déceler des maladies/ comme la boreliose qui sont primordial pour les labos(profit) ,grace aux symptômes,les taux et autres son mises au normes....
      foufouille dit qu’il est un miraculé,jáimerais connaitre son histoir au dela du pourquoi il a été mordu par un lapin

    • foufouille foufouille 24 février 17:33

      @Xenozoid
      moi avoir grosse mobyette
      moi avoir été renversé par gros camion très gros
      moi avoir survécu mais pas savoir comment
      moi censé mourrir hospital
      et encore et encore
      moi avoir su vingt après toi comprendre ?
      maladie être plus vieux que vie normale
      toi comprendre
       smiley


    • Xenozoid Xenozoid 24 février 17:38

      @foufouille

      dis mois quelque choses que je ne sais pas ?
      toi comprendre ?

    • baron 24 février 17:46

      @rosemar
      Ce que vous dites est faux, cette maladie explose dès lors que les gens vivent plus vieux dans les pays en sous alimentation comme chez les autres. Ce serais simple, si il suffisait d’avoir une bonne alimentation. Le diabète est répandu de partout dans le monde, riches ou pauvres y laissent leur peau à la fin. Un diabétique mourra plus jeune qu’un non diabétique, on y peut rien.


    • foufouille foufouille 24 février 17:56

      @Xenozoid
      tu ne sais pas grand chose comme tout le monde


    • Xenozoid Xenozoid 24 février 17:58

      @foufouille

      ben je t’invite,alors ?

    • rosemar rosemar 24 février 18:40

      @baron

      Les pays en voie de développement sont touchés parce qu’ils subissent l’influence de notre mode d’alimentation : du gras, du sucre, des sodas...
      Vous savez combien il y a de sucres dans un demi litre de coca ??

    • Xenozoid Xenozoid 24 février 20:27

      @foufouille

      en fait tu est plein de merde foufou. ou tu es vide.

      c’est toi qui voit

  • sls0 sls0 24 février 17:07

    Société d’abondance ?
    Si c’est l’abondance de moyens pécunniers de se nourrir, ce n’est pas le cas où je réside, si c’est l’abondance de merde à bas prix je suis OK.
    Chez moi c’est une horreur ce que peuvent manger les enfants, il ont toujours un paquet de chips à la main ou une sucrerie en bouche, dès la sortie la sortie de l’école il y a des vendeurs ambulants.
    Ca touche surtout la couche pauvre de la population.
    Une idée de prix, 1€ c’est 50 pesos.
    Une pomme de 30 à 60 pesos.
    Un bonbon 1 pesos.
    Une sucette 2-5 pesos.
    Un paquet de chips de 5 à 25 pesos.
    Un soda 10 pesos, un 1/2 litre de coca 15 pesos.
    Jus de fruit avec ajout de sucre 15 pesos, sans sucre 40 pesos.

    Il y a des fruits pas chers comme la banane à 5 pesos ou l’ananas à 25 pesos mais ce n’est pas dans les réflex d’achats.

    Cerise sur le gâteau, ils foutent des bouillons cubes qui sont devenus à la mode partout, c’en est immangeable pour un palais français. Un litre d’huile ne fait pas la semaine.

    Le diabète est dangereux quand on ignore qu’on a la maladie, localement malgré des soins gratuits on attend souvent l’extrême minute, c’est plus souvent la gangrène due au diabète qu’on soigne. Au prix de gros le traitement c’est 20€ par mois mais le coté préventif dans un pays où l’on ne pense pas trop au lendemain et où on est assez fataliste ça ne passe pas trop, les médicaments ne sont pas remboursés.

    En général, localement plus la peau est foncée plus on est pauvre, génétiquement parlant la population d’origine africaine est plus sensible au diabète, c’est la double punition. J’ai aidé pour une thèse sur le diabète, c’est aussi corrélé aux USA et d’autres pays à population en partie originaire d’Afrique.

    Localement l’abondance de pauvreté est corrélée avec l’abondance de diabète.

    Pour les classes plus aisées, dans les supers marchés, c’est piégeux, les USA sont proches et leurs merdes avec sucre rajouté sont courantes. Ils ont plus connaissances des méfaits d’une certaine alimentation, ça commence à faire attention.


  • Ridipayass Ridipayass 24 février 17:18

    Pour m’y être rendu souvent et pour l’avoir appris là-bas
    Cet article v
    ous apprendra que le diabète est le fléau national de l’Egypte après les frères musulmans
    Ce qui met à mal votre démonstration sur les sociétés d’abondance

    https://ema.revues.org/1731


  • foufouille foufouille 24 février 17:25

    http://www.diabsurf.com/Acc/FAcc.php
    ce site t’informeras de ce qu’est le diabète de type 2


  • baron 24 février 17:25

    malheurusement,la réponse est nom, cette maladie touche le monde entier parcequ’elle est génétique. Dans les pays ou la santé est en retard, les individus meurrent simplement plus jeune.



    • leypanou 24 février 17:57

      @baron
      cette maladie touche le monde entier parcequ’elle est génétique. : le diabète de type 1, oui peutêtre, le type 2 certainement pas, il est lié à l’environnement.


    • rosemar rosemar 24 février 18:29

      @leypanou

      Merci pour cette précision et cette mise au point.

  • baron 24 février 17:33

    Vous êtes capable de dire si le problème vient du sucre en abondance ou si c’est votre organisme le pancréas qui ne le gèrent pas ? 

    Si vous avez la réponse postulez pour le prix nobel de médecine.
    Des personnes mangeront des kilos de sucres par jour, d’autres ne peuvent pas en consommer quelques grammes sans conséquences, voilà la vérité.
    Les deux diabètes touchent indifférement tous les pays du monde. Pour le coup, c’est vérifiable sur le tarrain, il y a des endroits ou il est plus détecté ... C’est la seule différence, avec le vieillissement des populations avec !equel le problème est correllé.

    • leypanou 24 février 17:53

      @baron
      Vous êtes capable de dire si le problème vient du sucre en abondance ou si c’est votre organisme le pancréas qui ne le gèrent pas ?  : chaque individu est différent, mais il y a des produits qui sont « mauvais » pour plus de gens que d’autres.

      Ce n’est pas parce que vous connaissez quelqu’un qui prend beaucoup de sucre et qui n’a rien que tout le monde devrait faire pareil. Et c’est pareil pour n’importe quoi.


  • baron 24 février 17:39

    La seulechose qui est certaine c’est qu’un diabétique meurt p !us jeune qu’il soit somalien ou français.


  • njama njama 24 février 18:08

    Certes la consommation de sucre par personne/an a beaucoup augmenté en un siècle et particulièrement dans les dernières décennies, mais le sucre n’est pas forcément cause du diabète.

    XCLUSIF. Diabète de type 1 : l’incroyable découverte d’un chercheur niçois

    Patrick Collombat, directeur de recherche à l’Inserm, identifie une molécule, utilisée comme complément alimentaire, capable de régénérer les cellules produisant de l’insuline chez les diabétiques.
    En utilisant la souris comme modèle, des chercheurs de l’Inserm sous la direction de Patrick Collombat (Institut de biologie Valrose à Nice) ont démontré que le GABA, un simple complément alimentaire (en vente libre dans de nombreux pays), peut induire la régénération des cellules produisant l’insuline.
    [........] Prudent, le chercheur, appelle toutefois à la patience : « Nous sommes loin d’un médicament potentiel mais ces résultats sont vraiment très prometteurs. »

    http://www.nicematin.com/sante/exclusif-diabete-de-type-1-lincroyable-decouverte-dun-chercheur-nicois-97983
    autre article : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/18732-Diabete-des-chercheurs-ont-restaure-la-production-d-insuline

    Ici dans ce cas on ne cerne pas bien la différence entre la molécule utilisée (c’est bien elle qui fonctionne) et un médicament ? en dehors de définir des posologies adéquates, la question est-elle vraiment chimique ? la question ne serait-elle pas de pouvoir déposer un brevet sur le médicament ? car dans l’état ça ne rapporte rien ! (L’Inserm, 6e déposant français, 1er déposant académique européen de brevets en recherche biomédicale)

    L’intérêt des laboratoires ne rejoint pas toujours celui des malades !


    • njama njama 24 février 18:12

      GABA, la molécule à bien faire
      L’acide ϒ-aminobutyrique ou GABA fait partie de ces acides aminés de structure simple, mais dont le rôle est essentiel dans le monde vivant. Neurotransmetteur de formule C4H9NO2, il module l’activité du système nerveux central (SNC), inhibiteur à l’âge adulte et excitateur du développement embryonnaire chez l’Homme.

      Il serait localisé dans 30 à 40 % des synapses de notre cerveau, et plus généralement dans celui des vertébrés.
      ...
      Actions pharmacologiques

      Comme la molécule de GABA ne peut pas traverser la barrière hémato-encéphalique, son action de neurotransmetteur ne peut être due qu’au GABA libéré in situ par les neurones et pas par celui apporté par l’alimentation. Le GABA joue un rôle important chez l’adulte en empêchant l’excitation prolongée des neurones. Il possède par ailleurs un rôle neurotrophique, c’est-à-dire qu’il favorise la croissance de certains neurones. Les effets inhibiteurs du GABA servent à contrebalancer les effets excitateurs du glutamate. Un déséquilibre entre ces deux neuromédiateurs est impliqué dans l’épilepsie ou l’ischémie cérébrale.
      ... http://www.societechimiquedefrance.fr/gaba-la-molecule-a-bien-faire.html
      -
      L’acide γ-aminobutyrique, souvent abrégé en GABA, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central chez les mammifères et les oiseaux. [...] Les effets inhibiteurs du GABA contrebalancent les effets excitateurs du glutamate. Un déséquilibre entre ces deux neurotransmetteurs est impliqué dans l’épilepsie et l’ischémie cérébrale. Sa formule brute est C4H9NO2.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_%CE%B3-aminobutyrique
      -


    • njama njama 24 février 18:13

      Le glutamate, additif alimentaire
      Sous le code de E620, le glutamate est utilisé comme exhausteur de goût des aliments. Il est additionné aux préparations alimentaires pour renforcer leur goût. Outre le glutamate, le Codex Alimentarius a reconnu aussi comme exhausteurs de goût ses sels de sodium (E621), de potassium (E622), calcium (E623), ammonium (E624) et magnésium (E625) :

      Le glutamate monosodique (GMS), sel sodique de l’acide glutamique, apporte une saveur semblable à celle de cet acide aminé avec l’avantage de contenir 3 fois moins de sodium que le sel de table.

      Le glutamate (ou ses sels) est souvent présent dans les plats tout prêt (soupes, sauces, chips, plats cuisinés). Il est aussi couramment utilisé en cuisine asiatique.

      Il est actuellement fréquemment utilisé en combinaison avec des arômes dans les apéritifs (goût bacon, goût fromage). Cela permet de rehausser le goût de bacon, du fromage, etc. Il est rare de trouver un apéritif qui n’en contienne pas. On en trouve aussi dans certaines capsules de médicaments mais pas pour ses fonctions gustatives. Enfin, il est le composant majoritaire des auxiliaires de cuisine (bouillons cubes, fonds de sauces, sauces, etc) courants dans la grande distribution, certain auxiliaires ’bio’ en contiennent beaucoup moins ou pas du tout.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_glutamique#Le_glutamate.2C_additif_alimentaire
      -


    • njama njama 24 février 18:15

      Les dangers du glutamate
      Cette substance qui se présente sous la forme d’une poudre blanche renforce le goût des ingrédients présents dans l’aliment et agit comme un excitant sur les papilles et surtout, sur le cerveau.

      Le glutamate opère comme le ferait n’importe quelle drogue sur le cerveau. Dans son livre Savez-vous vraiment ce que vous mangez ?, Laurence Wittner explique : « De l’avis des experts, les exhausteurs d’appétit agiraient sur les neurones, empêchant le bon fonctionnement des mécanismes inhibiteurs de l’appétit. En clair, plus on en mange, plus ils donnent faim, et plus on a envie d’en manger. »

      L’E621 est l’un des additifs alimentaires les plus utilisés dans le monde, avec une production atteignant chaque année les 2 millions de tonnes, dont 80 % sont consommés en Asie mais tout de même 95 000 tonnes en Europe.

      http://www.consoglobe.com/les-dangers-du-glutamate-cg


    • njama njama 24 février 18:17

      Quels sont les risques liés à la consommation de glutamate ?

      Le glutamate est considéré comme non dangereux par l’EUFIC, European Food Information Council, qui est un organisme financé par l’industrie agro-alimentaire … Celle-ci considère que : « Le glutamate monosodique est un ingrédient alimentaire qui souffre souvent d’une mauvaise réputation, pourtant infondée. Le glutamate monosodique peut être utilisé en toute sécurité pour ajouter du goût ou pour réduire les taux du sodium présent dans les aliments. » (source Eufic.org)

      Pour autant, des études menées dès les années 1950 ont démontré que le glutamate détruisait les neurones dans la couche interne de la rétine des rats (Etude menée par D. R. Lucas et J. P. Newhouse)
      Vers 1969, J. Olney a découvert que ce phénomène n’était pas limité à la rétine, mais concernait tout le cerveau, et il parla alors d’« excitotoxicité ».

      Qu’est ce que l’excitoxicité ?

      Dans son livre Excitotoxins, The Taste that Kills (Excitotoxines, le goût qui tue), le Docteur Russel Blaylock explique que le « glutamate détruit certains neurones en autorisant l’invasion excessive de calcium dans les cellules. Cette invasion déclenche des taux excessifs de radicaux libres qui tuent les cellules. La perte en cellules nerveuses qui peut être causée par le glutamate [et l’aspartame] en excès est la raison pour laquelle on les appelle « excitotoxines ». Ils excitent ou stimulent la mort des cellules nerveuses »

      http://www.consoglobe.com/les-dangers-du-glutamate-cg/2


    • njama njama 24 février 18:21

      Le GABA comme complément alimentaire est surtout vendu pour ses effets sédatifs, anxiolytiques, pour réduire la pression artérielle, le stress, corriger les troubles du sommeil

      On le trouve en différentes posologies
      200mg / 500 mg / 750 mg

      https://www.maboutiqueonaturel.com/produit-gaba-250-mg-100-comprimes-vitall,3692.html

      http://www.super-smart.eu/fr—Stress-Sommeil—Gaba-750-mg—0436


    • njama njama 24 février 18:22

      La vérité sur le glutamate monosodique (GMS)
      lorsque lire les étiquettes peut vous sauver la vie !

      20 ans de silence en France au sujet d’un additif qui est utilisé depuis 1909 : Le glutamate monosodique, GMS ou E621.

      Voici un extrait d’une émission télévisée américaine de 1991 que les médias français nous ont toujours cachée ; violant ainsi l’article 17 de la convention internationale des droits de l’enfant de 1989 !
      VIDÉO 13’27 en anglais sous-titrée en français
      https://www.youtube.com/watch?v=12sdcbTL5yo



    • rosemar rosemar 24 février 18:33

      @njama

      J’évoque, dans mon article, le diabète de type 2 qui est le plus fréquent et qui est lié à nos modes de vie.

    • baron 24 février 21:23

      @rosemar

      Ce que vous dites est faux, vous confondez causes et conséquences.
      Quelqu’un qui à du diabète ou qui est disposé à en avoir verra sa situation aggravé par son mode de vie.
      Mais, la cause est encore inconnu en grande parti, on sait qu’il y a des familles de diabétiques et d’autres familles qui n’ont aucun cas, il y a donc une notion d’hérédité.
      Faire un régime ne sauve pas, cela retarde simplement les échéances.
      Donc, oui le fait de manger sucré et gras aggravera la situation, mais ce n’est pas la cause.
      Si vous la connaissez, publiez vos infos vous aurez le prix nobel de médecine, dans les pays pauvres les personnes ne sont pas détectés ou meurts avant d’autres causes.
      Un bon mode de vie vous prolonge plus ou moins c’est tout, à la fin les diabétiques sous régime ou pas meurt plus jeune, de maladie cardio vasculaire ou de cancers, c’est comme cela de partout dans le monde.
      Pas la peine de se prendre le choux avec ça


    • rosemar rosemar 24 février 21:55

      @baron

      Bien évidemment, il existe plusieurs causes au diabète : les voici :


      « Les causes du diabète de type 2 sont nombreuses et, dans bien des cas, c’est la combinaison de plusieurs facteurs qui déclenche l’apparition de la maladie. En voici des exemples :Le sexe : les hommes sont plus vulnérables que les femmes ;L’âge : le risque augmente à mesure que l’on vieillit ;Le surplus de poids ;Le tour de taille élevé, soit la graisse accumulée autour de l’abdomen ;Le niveau d’activité physique ;Les habitudes alimentaires ;L’hypertension artérielle ;Des glycémies anormalement élevées dans le passé ;Pour les femmes, avoir donné naissance à un bébé de plus de 4,1 kg (9 livres) ;L’hérédité. »

      L’hérédité est une cause possible mais ce n’est pas la seule : les habitudes alimentaires, le surpoids, le mode de vie sont de graves facteurs de risques...

    • rosemar rosemar 24 février 21:58

      @baron



      Je rajoute ceci :Le diabète de type 2 n’a pas une seule cause mais plusieurs qui font encore l’objet de recherches. Les spécialistes s’entendent sur le fait que la combinaison de différents facteurs serait à l’origine de l’apparition de la maladie.Tout d’abord, de nombreux gènes de prédisposition ont été mis en évidence : le matériel génétique prédispose à la maladie ou au contraire l’en protège. La prédisposition à la maladie n’implique pas que le diabète de type 2 va se développer.C’est l’interaction de l’hérédité avec des facteurs de l’environnement, comme l’alimentation et la sédentarité, qui entraîne la première phase du diabète de type 2 (l’insulinorésistance).Le régime alimentaire est donc également en cause. Une consommation excessive de graisses saturées et de sucres rapides, à laquelle peut s’ajouter un manque d’exercice physique, mène à un surpoids, voire une obésité.La consommation de tabac est un facteur aggravant.

    • foufouille foufouille 25 février 05:40

      @rosemar
      Les spécialistes s’entendent sur le fait de rien du tout et tes infos date de 50 : ake c’est de la faute du sans dents.
      sans sucre rapide mais avec des pâtes, tu seras toujours diabétique.


    • njama njama 25 février 08:19

      @rosemar
      oui le diabète de type 2 (dit gras ou de la maturité) est le plus fréquent mais le diabète de type1 (précédemment connu sous le nom de diabète juvénile ou insulino-dépendant) connaît une progression alarmante
      « le diabète de type 1 (DTI) concerne entre 10 et 15 % des malades et progresse partout dans le monde avec un taux annuel de plus de 3%. »

      voir ici sur AV les articles Dr Khadija Moussayer
      dont Le Diabète de Type 1 : une maladie auto-immune en perpétuelle progression


  • njama njama 24 février 18:26

    Le Glutamate E620

    On trouve cet additif alimentaire partout : sel, poivre, huile, conserves de légumes, poissons, hamburgers, coca-cola et autres boissons gazeuses, sauce soja, plats asiatiques, etc. etc. ....
    [...........]
    Peu onéreux, il relève avantageusement le goût de toutes les boulangeries industrielles, pain, gâteaux, biscuits, et aussi les vins, les fonds de sauce, les plats cuisinés, les produits allégés et les produits laitiers dégraissés. « Là où le bât blesse, c’est que le glutamate naturel biologique et le glutamate industriel issu de la synthèse chimique n’ont pas la même structure moléculaire. Ce glutamate chimique n’est donc pas reconnu comme tel par l’organisme ! »

    LE GLUTAMATE IMPLIQUÉ DANS LE DIABÈTE

     Des chercheurs du CNRSM-INSERM de Montpellier ont mis en évidence la ressemblance flagrante entre les cellules du pancréas et les neurones du cerveau (mêmes enzymes, analogies des micro-vésicules, synapses) et l’action du glutamate sur le pancréas (British Journal of Pharmacology).

    Ainsi dans le diabète sucré, le système immunitaire des malades produit contre eux-mêmes des anticorps programmés, notamment pour détruire, dans les cellules pancréatiques, l’enzyme indispensable constituée à partir du glutamate.

    Ce qui laisse à penser qu’il y a dans le pancréas et le cerveau le même récepteur du glutamate.
    [..........]
    Cette découverte peut remettre en cause les futurs médicaments, analogues du glutamate, sensés permettre de ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer, car ils risqueraient de déclencher un diabète chez les malades d’Alzheimer concernés.

     
    En 1969, John OLNEY neurophysiologue à l’université de Washington constata que le glutamate pouvait passer dans le sang, contrairement à ce que l’on pensait jusque là.
    [............]

    http://infoalternative.over-blog.fr/page-4137967.html


    • baron 24 février 21:31

      @njama
      Ni le glutamate ni les récepteurs gaba ne sont cause dans la génèse du diabète, c’est une maladie vielle comme le monde et répandu uniformément de partout.
      Vous citez des personnes qui veulent vendre de nouvelles molécules, je vous lis d’ailleurs pas, il n ;y a rien de nouveau, ça fait 40 ans que ce que vous dites est connu, mais ce n’est toujours pas la cause et cela n’a aucune influence sur la maladie. Si l’on en voit plus c’est à cause du vieillissement, même dans les tribus coupées du monde d"amazonie ou d’indonésie vous trouverez des diabétiques ...


    • baron 24 février 21:36

      @njama
      Le Glutamate est présent depuis toujours en grande quantité dans l’alimentation humaine, ce n’est la cause de rien du tout sauf en très grande quantité ou il s’avère être un neuro toxique. Mais c’est assez rare, sauf si vous avez un problème de métabolisation du à des facteurs génétiques peu connu.


    • foufouille foufouille 25 février 06:04

      @njama
      le diabète de type 1 et le 2 ne sont pas la même maladie.
      beaucoup plus de vieux sont diabétiques : c’est la vieillesse.


    • njama njama 25 février 08:42

      @baron
      si vous aviez pris la peine de lire !

      « Là où le bât blesse, c’est que le glutamate naturel biologique et le glutamate industriel issu de la synthèse chimique n’ont pas la même structure moléculaire. Ce glutamate chimique n’est donc pas reconnu comme tel par l’organisme ! »
      http://infoalternative.over-blog.fr/page-4137967.html

      Les molécules de synthèse n’ont pas bien souvent la même structure moléculaire que les mêmes molécules naturelles.
      IL y a donc une tromperie des fabricants à dire puisque le glutamate est NATUREL, il est donc inoffensif.
      Si vous avez des actions dans l’agroalimentaire (ce qui n’est pas mon cas) merci de déclarer vos liens d’intérêts smiley

      Cité + haut Les dangers du glutamate : « L’E621 est l’un des additifs alimentaires les plus utilisés dans le monde, avec une production atteignant chaque année les 2 millions de tonnes, dont 80 % sont consommés en Asie mais tout de même 95 000 tonnes en Europe. »
      ------
      si j’en crois Wikipédia Sucre Consommation : « En France, les ventes sont passées de 5 kg/an/habitant en 1850 à 30–35 kg dans les années 1970. Depuis, les ventes de sucre sont stables. »
      Et si l’on peut se permettre une analogie générale, au moins pour hypothèse, en un siècle et demi la consommation de sucre a été multipliée par 7.
      Une progression qui ne semble pas vraiment se stabiliser à l’échelle mondiale si j’en crois cette même Page : Production en millions de tonnes équivalent sucre brut Données de FAOSTAT : année 1994/1995 120,9 - année 2007/2008 165,5.
      En 2012/13, la production mondiale de sucre s’élevait à environ 184,3 millions de tonnes suivant ce site : https://fr.statista.com/statistiques/571115/production-mondiale-de-sucre-entre-2008-09-et—15/
      Avec un tel business on peut comprendre que certains seraient prêts à tout pour défendre leurs intérêts


    • njama njama 25 février 08:45


      Quand l’industrie sucrière utilisait Harvard pour imposer son opinion
      Par Jean-Yves Paillé | 13/09/2016
      Pendant des années, la prestigieuse université de Harvard a minimisé l’impact de la consommation de sucre sur la santé, à travers une étude de deux de ses chercheurs. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée lundi par la publication scientifique The Journal of the American Medical Association (JAMA).
      [.........]
      Il faut dire que la consommation de sucre par personne aux États-Unis a régulièrement progressé ces cinquante dernières années pour passer de 80 livres [36 kgs] dans les années 1960 à environ 100 livres (45 kilogrammes) par an en 2010.

      Et aujourd’hui, l’industrie sucrière tente toujours de peser sur le monde scientifique. Une enquête d’Associated Press a révélé qu’un professeur de nutrition de l’Université d’Etat de Louisiane travaillait avec l’Association nationale des confiseurs, un autre lobby de l’industrie sucrière. Le nutritionniste expliquait dans sa recherche que les enfants mangeant du sucre étaient plus minces que ceux qui n’en prenaient pas... (AP Exclusive : How candy makers shape nutrition science)

      http://www.latribune.fr/economie/international/quand-l-industrie-sucriere-utilisait-harvard-pour-imposer-son-opinion-598471.html

      * http://investir.lesechos.fr/cours/matiere-premiere-sucre-londres,wmpcb,lsu,lsu,opid.html#


    • njama njama 25 février 08:47


      La production mondiale de sucre se situant aux environs de 180 millions de tonnes /an, dans les 500 $ la tonne, je vous laisse évaluer le marché colossal et l’influence que cela représente en terme de lobbies.


    • foufouille foufouille 25 février 08:53

      @njama
      « IL y a donc une tromperie des fabricants à dire puisque le glutamate est NATUREL, il est donc inoffensif. »
      donc les poisons naturels sont inoffensis ?
      et le radium naurel.
      donc tu peut vivre dans une mine ou un réacteur naturel d’uranium.


    • njama njama 25 février 08:55

      @foufouille
      depuis quand le radium ferait partie de nos composants organiques ?
      Faut comparer ce que l’on peut comparer ...


  • baron 24 février 21:43

    @Njama
    Si vous prenez du Gaba pur, c’est à dire en subsr=trat cela ne vous apportera rien du tout, ce sont les métabolites après passage dans le foie qui compte.
    Si vous vous vous des Gaba prenez des benzodizepine ou de l’alcool vous en aurez plein le cerveau, mais attention à alzeimer ...


  • njama njama 25 février 08:53

    Hypothèse que je formule concernant les diabète de type 2 et 1 :

    Seuls les sucres simples sont parfaitement assimilables directement par l’organisme. Ainsi en va-t-il du miel. J’entends par « sucres simples » des hydrates de carbone ou glucides simples, du type ose (monosaccharides) (glucose, fructose, galactose...) et non pas comme l’indique cette Page Wikipedia qui leur associe les diholosides (disaccharides), qui sont des molécules formées par la réunion de deux monosaccharides. Les plus connus étant le saccharose, le lactose, le maltose , lesquels ne sont pas directement assimilables par l’organisme avant d’être décomposés (hydrolysés) en deux sucres simples ; le saccharose se décomposant en glucose et fructose.

    D’un point de vue chimique cela représente beaucoup d’énergie (elle se calcule) préalable à l’assimilation biologique de séparer le disaccharide en deux monosaccharides (briser la liaison covalente) qui eux pourront être assimilés par l’organisme, et cette opération se répète autant de fois que l’on consomme ce type de sucre. En sorte que le foie, grande centrale industrielle du corps qui distribue toutes sortes de choses, se trouve extrêmement sollicité pour produire ce qui est nécessaire à cette transformation.

    Le sucre blanc contient plus de 99,8 % de saccharose cristallisé. Le miel aliment parfait par excellence, à l’inverse, n’est pour ainsi dire composé que de sucres simples à plus de 90 %.
    De mon point de vue en raison de la lenteur de l’assimilation pour des raisons purement chimiques, les disaccharides (saccharoses et Cie) devraient être associés pour plus de clarté aux sucres dits « complexes » polymères du glucose (polysaccharides), amidon, glycogène, ... non pas qu’ils soient purement toxiques, mais ils seraient assez indigestes ce qui pourrait peut-être (?) expliquer des dysfonctionnements hépatiques à la source des diabètes de type 2 et 1

    J’ajoute que si ma logique est juste, le miel ne devrait pas être déconseillé voire interdit aux diabétiques
    à consommation très modérée évidemment ...


    • JL JL 25 février 09:05

      @njama
       

       merci pour toutes ces informations techniques.
       
       Personnellement j’ai banni le sucre blanc de toute mon alimentation et je n’utilise que de la Cassonade, et uniquement en pâtisserie. Que faut-il en penser ?
       

    • njama njama 25 février 09:26

      @JL
      Le sucre, un doux poison.
      Je plaisante, le sucre n’est pas « toxique », la canne à sucre a commencé à être cultivée dès le IXème siècle en orient. Par la suite c’est Christophe Colomb qui l’importa aux Antilles pour la cultiver ...
      Pour le sucre de betterave, c’est plus récent historiquement. Suite à un blocus de l’Angleterre à cause de Napoléon, la France ne fût plus approvisionné en sucre. En 1809, un ingénieur allemand trouva alors le moyen de cultiver la betterave sucrière et d’extraire du sucre bon marché.

      mais nous sommes arrivés à un stade de consommation frénétique qui a été multipliée par 7 voire 10 en un siècle ...
      La cassonade (de canne à sucre ou de betterave) est certainement meilleure que le sucre blanc qui a subi un raffinage.
      Le sucre, qui n’aime pas, mais un peu comme tout, à consommer avec modération


    • foufouille foufouille 25 février 09:28

      @JL
      c’est hyper grave la cassonnade. il faut acheter du sucre brut bio et hors de prix.


    • JL JL 25 février 09:59

      @foufouille, njama,

       
      merci pour vos réponses. 

    • rosemar rosemar 25 février 22:00

      @njama

      MERCI pour toutes ces infos utiles, njama.

      Oui, le miel peut être consommé sans danger à des doses raisonnables, un aliment naturel et rempli de vitamines : il faut surtout préserver les abeilles et supprimer l’utilisation de pesticides, pour qu’on puisse continuer à consommer du miel.

  • Decouz 25 février 09:19

    Je suis diabétique de type 2, un peu maniaque avec les contrôles, mais cela me permet d’avoir un diabète (trop bien selon mon médecin) équilibré.
    Sucres lents/ sucres rapides : j’ai vu à plusieurs endroits que cette différence était un peu dépassée, ce qui compte étant la teneur globale en sucre.
    Bien sûr j’évite autant que possible le sucre industriel, mais je ne me prive ni de confiture (à faible teneur en sucre) ni de miel ni de vin dans la mesure où je connais la quantité de sucre globale assimilée et qu’elle ne dépasse pas les normes, en tenant compte de la dépense supplémentaire lors des exercices physiques.

    Je trouve que l’aspect diététique est trop négligé par les médecins, il semble que le réflexe premier et unique soit la prescription de médicaments, en plusieurs dizaines d’années j’ai eu une seule consultation avec un diététicien lors d’un séjour à l’hôpital, jamais ou presque les médecins ne s’intéressent à cet aspect (ils n’ont je crois que très peu de formation en diététique), alors qu’il est, avec la pratique du sport, fondamental.
    J’avais lu le témoignage d’un médecin, diabétique de type 1, qui ne prenait aucun médicament, mais qui se contentait d’ajuster son taux de sucre en baissant son apport glucidique de façon à ce que son taux soit normal, bien sûr c’est un peu draconien et difficile à généraliser.


    • rosemar rosemar 25 février 10:42

      @Decouz

      MERCI pour ce témoignage : les médecins sont prompts à prescrire des médicaments, alors qu’avec un bon régime, il est possible de juguler le diabète, en évitant les effets secondaires des médicaments qui existent aussi...

  • philippe baron-abrioux 25 février 09:19


     Bonjour Rosemar ,

     sur mon« protocole de soins » et ma carte Vitale , apparaissent 4 affections de longue durée, A.L.D ; insuffisance respiratoire (sous assistance avec pompe 24 h /24 pendant plusieurs mois pour apnées du sommeil ) , fibrillations cardiaques depuis 1998 , problèmes endocrinologiques , et DIABETE de type 2 (insilulino dépendant depuis 7 ans) .

     je ne conduis plus depuis 7 ans parce que les neuropathies des membres inférieurs en plus des douleurs quasi permanentes m’ont fait confondre (avec collision évitée de justesse ) par perte de sensibilité des pieds, pédales de frein et accélérateur .

     je me fais mes injections d’insuline (lantus ) moi même tous les matins au réveil mais je sais que des diabétiques font appel à des infirmières pour ce faire tous les jours ce qui m’étonne toujours (sauf cas très particulier ) : en effet , après quelques explications , n’importe qui est capable par lui même de pratiquer ces injections non douloureuses ; il y aurait des économies à faire là , non ?

     les soins d’un podologue sont prévus tous les trois mois et l’examen du fond d’oeil tous les ans et pris en charge à 100 % par la S.S .

     deux dérivations du pancréas , une en 2014 et la dernière en mars 2016 avec ouverture transversale du pancréas et canal de Wirsung (laparotomie ) suite à des calcifications provoquant des crises de pancréatite aigüe ( très douloureuses ) m’ayant valu un trentaine d’appels au 112 en 5 ans .

     vous parlez de la nutrition comme cause du diabète de type 2 .

     savez vous que les D.O.M et les T.O.M ont de la part des tenants de la branche agro- alimentaire un « traitement de faveur » ; la dose de sucre dans certains aliments expédiés de Métropole est supérieure à celle que l’on peut trouver ici pour les mêmes aliments, ceci sous prétexte que les Domiens et Tomiens préféreraient des aliments plus sucrés en général !

     maladie sournoise , douloureuse mais encore gérable dans mon cas : il me semble qu’elle est l’objet d’ une surveillance permanente puisque toute personne arrivant au urgences ici à Dijon est contrôlée systématiquement par dextro .

    bonne fin de journée !

      P.B.A

     

     

     

     

     


    • rosemar rosemar 25 février 10:52

      @philippe baron-abrioux

      Merci pour ce témoignage : je pense que l’hygiène de vie devrait être un traitement prioritaire pour le diabète, quand cela est possible, les médicaments ayant, souvent, des effets secondaires.
      Ce que vous dites concernant le traitement de faveur des DOM TOM est scandaleux : l’industrie alimentaire est bien au service de l’industrie pharmaceutique.


      Bonne journée

    • leypanou 25 février 10:54

      @philippe baron-abrioux
      Bonjour,

      Si vous avez l’occasion de lire le livre de Dr Seignalet, L’alimentation ou la troisième médecine, lisez le. Pour lui, le diabète de type 2 est lié à un encrassage des organes dû à des aliments mal assimilés par l’intestin grêle, le gluten ainsi que la lactose étant les principales causes de l’encrassage dont l’une des conséquences est l’insulino-résistance.

      Je ne connais pas votre condition physique mais le fait de pouvoir faire une marche, même pas rapide (mais rapide qui fait suer c’est encore mieux), régulièrement 40mn/jour, a déjà beaucoup d’effets bénéfiques sur l’état de santé général, et en particulier sur l’assimilation du glucose.

      A part matraquer manger moins sucré, moins salé, moins gras et manger 5 fruits et légumes par jour, les pouvoirs publics ne font pas grand chose pour la prévention des maladies chroniques dont l’hypertension et le diabète.


    • rosemar rosemar 25 février 11:51

      @leypanou

      Je remets le lien sur le régime Seignalet, une information qui peut être utile à beaucoup de gens :http://www.gourmandines.fr/definition-regime-seignalet.php


  • foufouille foufouille 25 février 09:57

    http://www.boutique-ethiquable.com/boutique/fr/sucre-bonbons-equitable-bio/sucre
    il faut manger uniquement ce type de sucre mais pas ici car le prix n’est pas assez cher.


Réagir