jeudi 23 février - par CHALOT

Le droit au logement : tous les comptes doivent être faits, y compris les comptes sociaux !

Dans son rapport, la Cour des comptes rappelle l’obligation qu’ont les bailleurs sociaux à loger les plus démunis.

Le rapport regrette que les ménages modestes ou défavorisés ne représentent que 52% des occupants du parc social même si ce chiffre est en hausse.

« Ainsi, les ménages pauvres logés dans le secteur privé, faute d’accès à un logement social, payent des loyers de 40 à 50% plus élevés que dans le parc social, sans avoir des aides au logement plus importantes. » précise le rapport.

C’est un constat qui rejoint celui qu’effectuent les équipes de bénévoles associatifs sur le terrain.

Comme le délai d’attente pour avoir un logement social est en moyenne de 4 ans, voire beaucoup plus dans certaines villes, des familles en difficulté cherchent dans le parc privé…. Le coût résiduel à la charge de la famille après la déduction des aides au logement est plus important, parfois insupportable.

De plus en plus de familles en difficultés se retrouvent menacées d’expulsion.

La Cour des comptes émet plusieurs propositions comme celle qui consiste à abaisser les plafonds de ressources permettant l’accès au logement social dans les zones tendues.

Cette proposition va l’encontre de la nécessité de faire vivre la mixité sociale dans les quartiers de nos villes et d’éviter la ghettoïsation.

La réponse de la ministre du logement Emmanuelle Cosse est pleine de bon sens :

 « la proposition d’abaisser les plafonds de ressources d’accès au logement social serait de nature à détourner celui-ci de sa vocation généraliste ».

Elle a aussi rappelé la nécessité de continuer à produire 150 000 logements nouveaux par an.

Pour la Cour des comptes « Il suffirait d’améliorer d’un point le taux de mobilité pour obtenir une offre supplémentaire équivalente à la construction de 47 000 logements par an, sans que cela n’entraîne de coût pour les finances publiques ».

Cette rotation contraignante risque de faire partir une population dont la présence participe à la mise en vie de la mixité sociale et de créer de l’insécurité pour les familles attachées à leur appartement et leur lieu de vie.

ALORS QUE FAIRE ?

Le droit au logement doit être effectif, ce qui suppose un nombre de constructions nouvelles suffisant et la mise en œuvre d’un plan de réhabilitation du parc ancien.

Les pénalités qui touchent les collectivités ne respectant pas la loi SRU doivent être décuplées…. Trop de contrevenants préfèrent payer des amendes encore modestes plutôt que de répondre à leurs obligations

Le prix des loyers du secteur privé doit être lui aussi encadré.

Le nombre d’expulsions locatives ne cesse d’augmenter : en 2015 il a établi un record avec une augmentation de 24% par rapport à l’année précédente avec 14 363 expulsions locatives contre 11 604 en 2014.

Les chiffres de 2016 indiquent que la situation continue à s’aggraver.

Faut-il rappeler que le coût d’une expulsion locative est énorme pour la collectivité ?

10 fois plus élevé que si les pouvoirs publics logeaient gratuitement la famille expulsable !

Ces éléments montrent l’aberration d’un système.

L’accompagnement social des familles effectif est une mesure nécessaire et indispensable et aucune expulsion sans relogement ne devrait être décidée.

Quand un dossier de surendettement est déposé à la Banque de France et qu’il est recevable, un plan d’apurement avec échéancier est proposé.

Dans la très grande majorité des cas, le plan est respecté et les familles reprennent le paiement de leurs loyers.

Pourquoi un système qui fonctionne en aval ne peut pas voir le jour en amont avec la mobilisation des travailleurs sociaux des bailleurs et des services des conseils départementaux ?

Jean-François Chalot

 



18 réactions


  • Sozenz 23 février 17:29

    Le rapport regrette que les ménages modestes ou défavorisés ne représentent que 52% des occupants du parc social même si ce chiffre est en hausse.
    qui sont les 48 autres % ?
    et quels sont les logements qui sont considérés comme sociaux ?
     http://www.lepoint.fr/societe/ces-elus-de-paris-qui-beneficient-de-logements-sociaux-24-06-2014-1839091_23.php
    nous pourrons comprendre que ces gens de copinages , ne se font pas d’ombres les uns avec les autres . prenant les mêmes petits canapés ensemble autour d un verre . chacun veut garder sa bonne petite place ..
    il est donc beaucoup plus simple de traquer le pauvre .et de lui faire dire ,« maquez moi, maquez moi ! »
    Tout le monde continue comme cela a bouffer à la meme table . et le pauvre à rester sous la table en ayant le choix de sucez ( pardon du terme ) , de rentrer dans la bonne marche . et de se taire s il ne veut pas etre traquer par la bande de loups .

    Monsieur Chalot . quand allez vous enfin atterrir et connaitre votre environnement détestable ?

    je vous aime bien . mais vous n avez pas encore le voile levé ... a moins que vous ne vouliez pas l’avoir . ce que je pourrai comprendre .

    OUi monsieur chalot . ça pue du bas jusqu’ en haut .... !!


  • Cadoudal Cadoudal 23 février 18:34

    Chalot crapule de collabo parasitaire, rend nous le pognon que tu détournes depuis des années :

    "Selon nos informations, les investigations des policiers du SPPJ 93 auraient montré que huit membres de la famille Luhaka, tous habitant à Aulnay-sous-Bois, ont perçu de l’association plus de 170 000 euros par virement, dont 52 000 euros sur le seul compte de Théo. Contacté par «  Le Parisien », Michael Luhaka se défend d’avoir employé des salariés fantômes, précisant avoir recruté en CDI plus d’une trentaine de salarié en CDI, dont les membres de sa famille. Il confirme avoir été interdit bancaire, comme son frère. "

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-famille-de-theo-au-coeur-d-une-enquete-financiere-23-02-2017-6705981.php#xtor=AD-1481423553

    Mais pour l’instant tout est sous contrôle, le chef des indigènes est venu supporter le petit frère à l’hôpital et les flics indigènes vont être virés de la Police...

    Et Chalot va continuer de nous prendre pour des cons en toute impunité, pour combien de temps encore ?


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 23 février 21:55

      @Cadoudal

      Les associations sont devenues très vite des parasites pour évoluer dorénavant vers un cancer écœurant.

      De temps en temps, si vous cherchez un peu, vous apprendrez la disparition et l’éloge funèbre de personnes toujours extrêmement impliquées localement au sein des associations,
      personnes qui se sont suicidées, à la grande surprise de leurs proches.  

      Les associations, ce n’est plus un lobby, c’est une maffia cancéreuse, en partie responsable du climat délétère actuel de la France.
      Le mal qu’ont fait les associations est colossal et démentiel.
      Il est temps et urgent que tous ces gens rendent des comptes.


    • @Cadoudal
       
       
      L’ensemble des prébendiers comme Chalot coûte plus au budget que la Défense !!!
       
      Normal, le Gland Remplacement colonial est une priorité du Capital, alors les traites sont choyés ...
       
       
      « Dans la stratégie des États occidentaux, l’artillerie lourde du libre-échangisme et des ajustements structurels est toujours précédée ou accompagnée par les chevaux-légers de l’aventure humanitaire. »  Capitaloputasse ONG et sa double pensée, J.C Michéa

       
       
       


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 23 février 20:43

    Dites Chalot, j’crois qu’on encore pris l’un de vos potes avec les doigts dans le pot de confiture :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/23/97001-20170223FILWWW00369-enquete-financiere-sur-la-famille-de-theo.php

    Merci de me compter parmi les premiers signataires de la pétition d’indignation que vous n’allez pas manquer de lancer avec vos potes de la vraie gauche du coin...

    Si vous croisez fergus et nabum, transmettez-leurs mes amitiés embarrassées !


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 23 février 20:55

      Je vous parie que le révérend Fergus a fait un don smiley

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 23 février 21:06

      @Sharpshooter - Snoopy86

      678 000 euros d’emplois fictifs présumés, plus l’URSSAF qui n’a pas été payée...
      Le tout en 30 mois. Ca c’est du bon boulot ! Pas besoin de dealer...

      J’avais loupé la dernière entourloupe familiale. Ils sont vraiment bien conseillés ces gars !


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 23 février 21:30

      @Ridipayass

      Pour toucher de telles sommes, il faut le soutien (désintéressé ?) des politiques locaux.
      Ce n’est pas une subvention pour acheter 3 jeux de cartes dans un club de belote.

      Surtout que notre ami Chalot se portait garant de ses potes de la vraie gauche honorable...
      Des élus de terrain qui connaissaient parfaitement la réalité quotidienne de ces quartiers, qu’il disait !


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 23 février 21:42

      @Robert Lavigue

      Tous les élus sont mouillés
      et
      finalement
      c’est assez effrayant.


  • Louve Louve 23 février 21:08

    Les co-collabos ont mis notre pays a feu et a sang tout en accusant l’extreme droaaaaate. 


    Ils n’ont honte de rien, c’est d’ailleurs a ça qu’on les reconnait. 

    • @Louve
       
       
      Ne pas confondre le (vrai) communiste anticapitaliste et le gogocho prébendier négrier du Capital
       
       
      « Le cosmopolite représente le dernier degré de l’inhumanité capitaliste  […] Pour le cosmopolite, l’homme est un personnage schématique, “citoyen du monde” sans famille et sans peuple, sans traditions ni particularités nationales. Pour le marxiste, au contraire, l’homme est le produit d’un développement social déterminé, d’un certain nombre de conditions précises qui lui confèrent une formation psychique définie, un caractère national. » 
       
      Georges Cogniot (PCF avant les p... collabos de la ploutocratie sexialiste)
      Réalité de la nation, l’attrape-nigaud du cosmopolitisme
       


  • Brontau 23 février 22:49

    Ce n’est pas une bande de loups (plus une louve) qui débarque ici, juste un ramassis de charognards qui s’acharne. Pauvre Marine, chaque fois qu’ils débarquent, ils te font perdre des électeurs effarés ! Perso, ça ne me dérange pas...


    • @Brontau
       
      « Le citoyen Jung annonça que les menuisiers de Newcastle étaient en grève pour la journée de 9 heures et que les patrons avaient fait venir des ouvriers de Belgique et essayaient d’en recruter de nouveaux. Il fût aussitôt décidé de se mettre en relation avec la section belge en vue d’arrêter l’immigration d’ouvriers belges. »
       
      Marx 13 Juin 1871 Conseil Général de l’AIT


    • Cadoudal Cadoudal 24 février 00:32

      @Brontau
      On s’acharne à nous présenter le gentil Théo comme une victime de « torture » comme le dit si bien Mélenchon...

      Alors bien sur on est content de les voir patauger les bonnes âmes...

      Entre le petit copain de Taubira haineux, l’attaché parlementaire djihadiste, maintenant l’escroc violent idole de la gooche et symbole de la lutte contre les flics indigènes.

      Plutôt que d’accuser les bas du front, un petit peu de ménage chez vous s’impose, ça commence vraiment à sentir la moraline rance et à deux mois des élections cette surabondance de chances pour la France empêtrées dans des affaires médiatisées, pas sur que ça fasse perdre des électeurs à la marine...

      Moi je dit ça, mais c’est vous qui voyez, avec votre grille de lecture habituelle et votre manque d’imagination, vous allez encore nous expliquer que les souchiens sont des racistes ...


  • baldis30 24 février 08:43

    bonjour,

    « Cette rotation contraignante risque de faire partir une population dont la présence participe à la mise en vie de la mixité sociale et de créer de l’insécurité pour les familles attachées à leur appartement et leur lieu de vie. »

    Essayez de le faire comprendre à des technocrates : ce n’est pas prévu par « excel » 

    • eric 24 février 13:02

      @baldis30

      C’est pourtant clair. La classe moyenne bien informee sur les modalites d’acces aux prebendes surargent public, et dont on sait pour qui elle vote, met dans la balance son confort « psychologique »pour ne pas parler de ces privileges financiers, contre la necessite vitale pour les vrais pauvres de l’acces au logement. Il n’est pas etonnant que ces propos honteux et anti pauvres viennent des ecolos, qui ont fait des lois pour limiter la hausse des loyers dans les quartiers chics ou ils revent d’habiter. Sigalons que ce sont les memes qui se sont accordes des baisses d’impot sur le revenu-la classe moyenne superieure-alors que les caisses sont vides et qu’il y a 11 millions de pauvres dans le pays.

      Non, l’attachement sentimental a un logement en partie paye par l’argent publique, ne doit pas donner une priorite sur les pauvres.


  • sleeping-zombie 24 février 10:24

    Hello,

    Pourquoi un système qui fonctionne en aval ne peut pas voir le jour en amont avec la mobilisation des travailleurs sociaux des bailleurs et des services des conseils départementaux ?

    (Je sais que c’est du troll, mais là c’est trop facile)
    Tu donnes toi-même la réponse dans ta question : le système fonctionne en aval. Donc le problème est déjà résolu.


Réagir