vendredi 14 avril - par Amaury Grandgil

Le fameux retour de balancier réac

Depuis trente ans que je m'intéresse à la politique, j'entends régulièrement ce refrain lancinant. Il y aurait un frémissement politique, un retour de balancier idéologique en faveur de la droite, en faveur d'un catholicisme étant assuré d'être beaucoup moins décomplexé aussi parfois, où l'on se qualifie soi-même de « réac » selon les codes réthoriques de la gauche. Dernièrement je l'ai entendu de la bouche d'un jeune homme plein de bonnes volontés travaillant comme gestionnaire de portefeuilles boursiers. Il ne voyait pas la dichotomie entre ses tâches quotidiennes le mettant au cœur, à l'origine d'un système amoral par essence, et ses idées supposées.

Il évoqua de jeunes ecclésiastiques tellement dynamiques, tellement ardents qui porteraient des fruits plus que les anciens. Je n'en doute pas mais c'est toujours au cœur du même milieu car ces jeunes prêtres en viennent tous et ils ont beaucoup de mal à de rares exceptions à s'adresser à des croyants moins fortunés matériellement. Ils ne le font pas sciemment mais ne peuvent pas ontologiquement faire de l'apostolat réel envers des couches de la société déchristianisées. Ils ont beau accuser la télévision, les réseaux sociaux, l'internet, les profs, taper sur cette profession surtout ceux du public est leur divertissement favori, cela n'enlève rien à ce questionnement.

Bien entendu ce que j'écris ci-dessous ne concerne pas l'ensemble des personnes de ce milieu. Je ne me hasarderai pas à généraliser abusivement, mais je pense que leur plus grande part est cependant concerné.

A moins que ce ne soit des idées très superficielles au fond ou un genre d'alibi pour se dédouaner d'être aussi grégaire que les autres, et aussi libéraux libertaires que les autres. Ou alors c'est juste une manière pour de « bons » garçons et de « gentilles » filles très dociles pour se donner un semblant de personnalité, sans pour autant renoncer à l'éducation bourgeois donnée par Papamaman.

On a beau être rebelles dans l'âme on n'en est pas moins de bons enfants de ses géniteurs...

En effet j'ai beau écouter les discours politiques réputés enflammés, j'ai beau lire les articles, écouter les uns, les autres, les éditorialistes politiquement incorrects, je perçois encore énormément de timidité et de réserve et aussi un discours la plupart du temps peu cohérent avec la vie professionnelle ou personnelle de ceux l'ayant adopté ainsi que je l'ai dit plus haut. Enfin, qu'il ne vienne que d'un milieu extrêmement favorisé, endogame voire consanguin : on se fréquente avec les autres représentants de la politique de droite comme de gauche depuis des années, on est allé dans les mêmes écoles, on a fréquenté les mêmes milieux, voire les mêmes femmes.

On se range peu à peu ou d'un coup ensuite. Les enfants font du scoutisme dans la « troupe » qu'il faut, pas n'importe laquelle, la famille part en « session famille » dans une communauté religieuse dite « nouvelle » ou non. Et puis une fois rentrés au bercail, les grands et beaux discours sur-affectifs sont oubliés définitivement une fois le grand rassemblement lacrymal quitté.

La plupart de ces thuriféraires du « retour de balancier réac » n'ont en fait qu'une seule angoisse, qu'un seul souci : leur argent, leur patrimoine exclusivement matériel. Le culturel c'est un truc de « bobos », l'excuse on l'a trouvé déjà depuis plusieurs années, elle sert pour tout. Le « patrimonial » historique ou national c'est bon pour le vieil oncle de famille qui radote ses lieux communs antédiluviens en bavotant dans son consommé. On le pardonne, on pourrait en hériter. La motivation profonde du vote c'est le maintien des privilèges de la bourgeoisie en général, celle qui a pris le pouvoir il y a peu plus de deux siècle, qui le conserve même après avoir feint d'abandonner son hypocrisie foncière en « 68 ».

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici



20 réactions


  • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 18:45

    @Amaury Grandgil
    Vous trempez de plus en plus souvent votre clavier, me semble-t-il, dans l’encrier désespéré de Léon Bloy ! Quelle férocité à l’égard des bien-pensants ! Vous les détestez autant que les bobos, et il n’y a plus personne qui trouve grâce à vos yeux. Je suppose que si vous rencontriez Dieu lui-même, vous finiriez par lui casser la gueule.
    Bref, dans votre « petit coin » sombre de Versailles où la gloire du roi-soleil a bien perdu de son éclat, il semble que vous soyez devenu un vrai misanthrope. J’avais pensé d’abord écrire « un Savonarole », mais je ne vous souhaite évidemment pas de finir de la même façon.
    Les temps sont durs, mais ils l’ont toujours été, et rien ne changera jamais vraiment. Il faudrait s’y faire, se réconcilier un peu avec le monde, à la manière des jésuites. Ou bien fumer la pipe en contemplant du bord le naufrage, tel le sage selon Lucrèce, au deuxième chapitre du « De natura rerum » !
     


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 avril 20:10

      @Christian Labrune
      Je ne suis pas Savonarole, je serai plutôt proche de Léon Bloy en effet. Casser la gueule du bon Dieu, non ! Par contre je l’engueulerai sans doute... smiley

      Seuls ceux que l’on appelle bien à tort les petites gens ont toute ma tendresse ...


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 avril 21:08

      Seuls ceux que l’on appelle bien à tort les petites gens ont toute ma tendresse ...

      @Amaury Grandgil
      Ben voilà qu’on est dans Michelet, maintenant ! Dans « Le peuple », il ne s’exprime pas autrement, mais je crains quand même qu’il n’idéalise un peu : ce grand bonhomme est avant tout un poète. Les « petites gens », auront quand même pris, dans la révolution française, une grande part aux massacres de septembre, et je ne passe jamais devant la chapelle de la Princesse de Lamballe au fond de la nef , à Saint-Eustache, sans me rappeler ces horreurs qui troublent Michelet lui-même quand il lui faut les évoquer.
      Au fond, vous êtes moins misanthrope que je ne le croyais, vous faites encore des exceptions. Moi, si j’étais le bon Diable, je damnerais tous les hommes, les pauvres comme les riches, et Dieu lui-même, évidemment.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 avril 11:44

      @Christian Labrune
      Michelet c’est symlpa aussi...
      Je n’idéalise pas les petites gens, « Salauds de pauvres » comme dit Grandgil dans « Traversée de Paris », mais les éclopés de la vie ne peuvent plus cacher quoi que ce soit.


    • Louve de France Louve de France 15 avril 16:01

      @Amaury Grandgil


      Léon Bloy... un écrivain délicieusement infréquentable, tout comme l’était Céline ! 

      Le Salut par les Juifs a été censuré par une décision de justice récente. Un texte infiniment complexe. Nos nations se font crucifier, tout comme le Christ l’a été. 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 avril 10:36

      @Louve de France
      Les cons, oser interdire Léon Bloy


    • Louve de France Louve de France 16 avril 15:22

      @Amaury Grandgil


      Il y’a comme une odeur de souffre dans cette sainte démocratie. Les systèmes politiques qui interdisent des écrivains sous prétexte qu’ils ne cadrent pas avec l’idéologie dominante, on sait ce que c’est. 

      La dernière fois qu’on a vu ça, c’était en 1939. 

    • Tall Tall 16 avril 15:37

      @Louve de France

       
      A contreflots  c’est une auto-bio de Marine ... intéressant

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 avril 19:19

      @Louve de France
      Les idéologues détestent tous la littérature


  • Malatif Malatif 15 avril 16:22

    Vade Retro
    L’illustration choisie relève du sacrilège.
    Vous ne respectez donc rien !


  • hervepasgrave hervepasgrave 15 avril 17:21

    Bonjour,
    Je trouve l’article très bien écrit et avec tous les détails en peu de ligne.C’est tout à fait cela.D’ailleurs comment est-ce possible,car ne sommes nous pas laïc en France depuis plus deux cent ans ? les voies impénétrables peut-être !. Oui ! j’ai fréquenté,euh ! j’ai navigué a côté d’eux par la force des choses , ce beau monde depuis mon enfance et c’est absolument bien dépeins .Il est facile de comprendre après ou sont les pouvoirs et comprendre que la société fait marche arrière économiquement et socialement. Vous me direz que ce n’est pas étonnant vu le style de mes propos dans mes commentaires.Pour que je dise cela. Famille/connaissances/Argent... c’est simple et clair.Il y a des gens bien , évidemment ,mais c’est aussi d’une facilité et sans risques .Cestpasgrave !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 avril 10:41

      @hervepasgrave
      Oui, ce sont des nantis et ils le savent très bien, ils se donnent des alibis, ils jouent les bons apôtres.


    • hervepasgrave hervepasgrave 18 avril 13:30

      @Amaury Grandgil
      Bonjour,
      J’ai toujours l’habitude quand je n’oublie pas de revenir sur mes commentaires« et oui ! je dis beaucoup de con... alors il faut bien s’auto corriger » Si je ne vote pas (étoile sur agoravox) j’aime regarder les étoiles du firmament.Neuf négatives pour moi et six pour toi. Alors continue tes articles ,mais tu vois comme cela que tu es persona non grata ici.La raison n’est pas pour demain. Je te donnes une idée d’article qui pourrait être marrante .La voila ,tu fais l’inventaire des personnes a particules le genre « de » « - » (tu retrouveras les vrais et ceux qui achètent ces petits appendices)
      les noms ajoutés « , ceux qui associent leurs noms de familles car cela fait un plus ,financier ? ,renommée , , ouvre les portes ? un passierschien ? ».............« eh ! faut pas déconner. » nous nous dissocions dans le même temps ,les contrats de mariage ne sont pas fait pour les chiennes .Un exemple qui m’amuse c’est une journaliste qui passe régulièrement à la tv .C’est une dure a cuire ,elle couvre toutes les guerres au proche orient,Afrique ,putain la bête !,ah !ah !« ,eh ! eh ! je rigole ». Et encore si tu élargies cela aux noms étranger et que tu recoupes cela avec nos hommes et femmes qui se hissent dans les pouvoirs et regarde de près leur status et origines et les causes de leurs immigrations en France, pouah !,tu es occupés pour un sacré bout de temps,garçon.
       Tu pars de cela ,et tu mets cela en regard des métiers de l’information (? !) des analystes économiques,sociologique,médicaux .. etc enfin tout ce qui est parole d’évangile et qui prend toutes les couvertures sur tous les supports possibles et inimaginable et tu verras encore plus facilement que le monde n’a as évolué d’un millimètre.« Liberté,égalité,fraternité » est du foutage de gueule le plus réel est « liberté, égalité ,vas te faire en.. » mais là je dépasse les bornes de l’acceptable.
       Quand la majorité de la population ouvrira son esprit plutôt que de se laisser vivre avec les chimères de la fiction vendu quotidiennement sans discontinuer vingt quatre heures sur vingt quatre ,alors peut-être que tout changera,cela n’est pas demain la vielle et ces cons dépenses des tunes dans les élections.Qu’ils sont cons ,car il n’y a même pas besoin de mettre autant d’énergie et de gachi pour que cela perdure.cestpasgrave !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 18 avril 17:02

      @hervepasgrave
      Ceux qui ne sont pas capables d’écouter une parole contredisant leurs certitudes je les emmerde


  • covadonga*722 covadonga*722 15 avril 18:24

    La plupart de ces thuriféraires du « retour de balancier réac » n’ont en fait qu’une seule angoisse, qu’un seul souci : leur argent, leur patrimoine exclusivement matériel.



     yep , pas d’inquiétude ils sont au menu aussi .
     ce monde vétuste et sans joie demain croulera ........

Réagir