lundi 20 mars - par CHALOT

Le mépris face à la désespérance !

A chaque fois que je vais au tribunal d’instance pour accompagner une famille poursuivie par un bailleur, je suis impressionné par le climat qui y règne.

Il y a tous ces « justiciables », des « petites gens » calés dans leurs sièges attendant le couperet et ces avocats pour presque tous au service des bailleurs.

Très peu, trop peu de locataires menacés d’expulsion ont pris un avocat.

Ils pourraient demander l’aide juridictionnelle mais peu vont jusque-là.

Ils ont un logement, des dettes qui s’accumulent, une peur au ventre et beaucoup, découragés, répondent à la convocation sans même d’ailleurs préparer un dossier.

Vendredi dernier, je suis allé à la demande d’une mère de famille.

Cette femme, mère de trois enfants, vivant avec son compagnon a quitté son logement avec sa famille, suite à l’ordonnance d’un juge.

Aujourd’hui, ayant déposé un dossier de surendettement recevable, elle était poursuivie par son ancien bailleur privé qui contestait l’effacement de dettes proposé par la commission de la Banque de France.

Normalement tout était « nickel » puisqu’elle avait quitté l’ancien logement avant même d’être expulsée et qu’elle avait trouvé un logement social dont elle et son compagnon réglaient les quittances régulièrement….

C’était un nouveau départ pour cette famille, les deux conjoints cherchant du travail pour enfin avoir une vue plus dégagée sur la vie.

Scandalisé, j’ai failli ouvrir ma bouche - ce qui m’est interdit comme membre du public - quand l’avocate de la partie adverse osa dire que cette femme aurait fait un troisième enfant juste pour se tirer d’affaire.

Quelle honte ! oser porter un jugement de valeur sur le choix intime d’un couple.

Non, madame, ce n’est pas parce que cette famille est pauvre que le couple fait des gosses pour les allocations familiales !

Ce couple, madame l’avocate, élève avec amour et sérieux leurs enfants comme le font beaucoup d’autres malgré leur situation financière !

J’ai senti que le juge n’appréciait pas trop le commentaire « méprisant » de l’avocate.

Nous allons suivre l’affaire, attendre le jugement ….

De nombreuses familles en difficultés regardent avec inquiétude les jours défiler avant cette date fatidique de la reprise des expulsions locatives.

Cette famille a un toit et repart de bon pied mais combien d’autres n’osent même pas s’adresser à des associations pour obtenir des conseils et une aide ?

Les expulsions cela n’arrive pas qu’aux autres.

C’est cela la réalité : les locataires expulsés sont des victimes d’un accident de la vie ou de difficultés financières liées au chômage ou à une séparation… Ce ne sont pas des mauvais payeurs.

N’oublions pas qu’une expulsion coûte énormément à la famille, bien entendu et à la collectivité publique… beaucoup plus cher que les moyens qui pourraient être mis en place pour accompagner en amont les familles en difficulté.

Nous essayons modestement dans l’agglomération melunaise d’informer et d’aider les familles

En mettant en place une permanence et un téléphone.

Jean-François Chalot

 



55 réactions


  • foufouille foufouille 20 mars 12:06

    une demande au BAJ n’aboutit pas toujours et le plafond est faible basé sur les revenus de l’année dernière.


  • Pimpin 20 mars 13:08

    A la lecture de cet article, ma première réaction c’est qu’on ne vit pas dans le même monde ! 

    Des locataires qui se font virer, je n’en connais pas. Par contre des propriétaires qui tentent avec de grandes difficultés de virer des locataires indélicats, j’en ai plusieurs dans mon entourage.
    Le dernier en date essaye depuis près de deux ans de récupérer son pavillon d’un locataire qui ne paye pas ses loyers et qui a saccagé le logement.
    Ce locataire s’est plaint à la préfecture de l’insalubrité de ce logement ! Le propriétaire a reçu un arrêté de la préfecture lui commandant de reloger à ses frais le locataire sous 10 jours, et à remettre le pavillon en état. 
    Il lui a fallu batailler, dossier de photos prises avant la location à l’appui pour faire valoir sa bonne foi, mais a tout de même été obligé de faire remettre tout le circuit électrique aux normes alors qu’il avait été saccagé par le locataire ! 
    Des mois que l’affaire dure, et il n’arrive pas à faire virer ce locataire ! Malgré le non payement des loyers, les photos, les témoignages, etc. ...
    Et ce cas n’est pas unique dans mes connaissances.
    Là où je rejoins l’article, c’est que l’inégalité se trouve dans les moyens de défense. Les locataires sont extrêmement protégés par la loi, il suffit d’avoir le bon avocat qui connaît toutes les ficelles pour repousser indéfiniment l’expulsion et même rejeter la faute sur le propriétaire.

    • foufouille foufouille 20 mars 14:13

      @Pimpin
      premier tordu loueur de taudis sans assainissement aux normes et avec toit qui fuit.
      c’est un minimum pour que ce soit déclaré insalubre et le bailleur est averti longtemps à l’avance.
      surtout avec 70% de juges de droite.
      le locataire aura galement tous ses meubles et vêtements moisis.


    • Pimpin 20 mars 14:23

      @foufouille


      Sans assainissement ? mais alors, où est passé celui qui existait lors de l’entrée du locataire dans le logement ?
      Un toit qui fuit ? mais cela se voit au moment de la visite du logement ! 
      Pas besoin de cela, il suffit de supprimer la ventilation, les moyens de chauffage, de laisser fuir la plomberie et de laisser se développer les moisissures.
      Et non le bailleur n’est pas averti ! il n’est au courant que lorsqu’il reçoit le commandement de la préfecture, et il a 10 jours pour s’exécuter ! Il n’a même pas le droit d’aller constater lui-même l’état des lieux !

    • foufouille foufouille 20 mars 14:38

      @Pimpin
      non seulement ça ne se voit pas du tout sauf yeux à rayon x et c’est illégal, mais en plus c’est au bailleur de faire ce types de réparations.
      il suffit au bailleur de laisser les fenêtres grand ouvert pour aérer, de supprimer le moisi.
      ton histoire débile d’aération c’est comme le locataire qui respire trop fort et tout moisi.
      donc les meubles,fringues, etc.
      tu as aussi le ruisseau qui passe sous la maison : comprendre ancien puits bouché dans la grange transformé en maison.
      tu as d’autres raisons débiles de crevures de droite, trop de cuisine = moisi, animal = moisi, etc
      source : forum de bailleur de droite filloniste.


    • Harry Stotte Harry Stotte 20 mars 14:39

      @Pimpin

      « Des locataires qui se font virer, je n’en connais pas. Par contre des propriétaires qui tentent avec de grandes difficultés de virer des locataires indélicats, j’en ai plusieurs dans mon entourage. »



      Il y a du vrai dans ce que vous dites et la France n’est même pas reconnaissante à l’égard de ses serviteurs les moins fortunés. 

      Un type qui fut mon meilleur ami, lieutenant de chasseurs parachutistes, Légion d’honneur, médaille militaire, croix de guerre avec palmes et éltoiles, héritier de deux baraques très banales dans le département du Nord (voir le type de constructions), s’est, de guerre lasse (ce qui est le comble), laissé dépouiller de son héritage, après avoir tenté, des années durant, de faire expulser les squatters qui avaient occupé les lieux après le décès de ses parents.

      Lui-même est mort sans rien, après avoir été représentant pour diverses entreprises foireuses, avant de finir magasinier dans une biscuiterie.

    • foufouille foufouille 20 mars 14:41

      @Pimpin
      oubli
      le bailleur est avertit bien avant soit par la comission de recours à l’amiable, le tribunal, la mairie, etc.
      LES MAISONS EN VENTE SANS AÉRATIONS NE MOISISSENT PAS.


    • Pimpin 20 mars 14:48

      @foufouille
      Vous racontez vraiment n’importe quoi ! 

      Une fuite sur un toit ça se voit très rapidement à la tache d’humidité sur le plafond et les murs. Ca m’est arrivé dans ma propre maison, il est impossible de ne pas le voir à temps.
      Oui, c’est au bailleur de faire ce genre de réparation à condition qu’il soit au courant !
      Je parle des cas où le locataire a volontairement dégradé la maison ce qui la rend insalubre sans que le propriétaire ne soit au courant, cas à ma connaissance assez fréquent, et c’est au propriétaire qu’on fait des reproches, à qui on demande de faire des réparations sur le champ, même si tout prouve que c’est le locataire le fautif. C’est d’ailleurs visiblement une technique utilisée par les mauvais payeurs pour tenter de décrédibiliser le propriétaire, de se transformer en victime et d’essayer d’obtenir un logement de remplacement si possible à la charge du propriétaire. Ca peut durer des années de procédures. 


    • Pimpin 20 mars 14:53

      @foufouille
      C’est totalement faux ! dans le cas récent d’un ami, il n’y a eu aucune commission, aucune demande de rendez-vous, aucune consultation, rien. Il a juste reçu un jour un courrier de la préfecture lui ordonnant de reloger sous 10 jours le locataire et remettre le pavillon en état.

      Si, une maison sans aération peut très vite moisir, surtout celles qui ont été conçues avec une ventilation mécanique. Il suffit d’y mettre de l’humidité.

    • Pimpin 20 mars 14:56

      @Harry Stotte
      Oui, les cas de ce genre sont de plus en plus fréquents. 

      C’est dramatique dans le cas de propriétaires qui comptaient sur la location de leur maison pour payer la maison de retraite. Non seulement ils ne touchent rien, mais en plus ça leur coûte énormément d’argent et de soucis.

    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 15:24

      @foufouille
      Tu est hors sujet là. Bien sûr qu’il y a des proprios véreux, des marchands de sommeil. Tu as raison, mais ici on parle des locataires indélicats, car il y en a aussi, tu es d’accord non ?


    • Pimpin 20 mars 16:07

      @ZenZoe
      Je suis assez circonspect sur cette histoire de proprios véreux. Dans les exemples que je connais ce sont les locataires qui ont mis le logement dans un état d’insalubrité. 


      D’autre part, si des locataires acceptent des logements insalubres dans l’état, soit ils sont aveugles, soit c’est en toute connaissance de cause ! Il y a des villes où les locations sont très chères, beaucoup trop pour certains revenus. C’est d’ailleurs pour cela que nombre de personnes logent en dehors des centre-villes, voir bien plus loin et se tapent des heures de transport en commun ou en voiture.

      Mais il y a des gens avec de faibles ressources qui veulent absolument se loger dans le centre ville. Alors évidemment, ils créent un marché de logements minables, insalubres, inadaptés à une vie normale . Mais bon sang, c’est le choix des locataires, alors pourquoi viennent-ils se plaindre ensuite ?
       
      Quant aux politiques et pouvoirs publics qui s’acharnent sur les propriétaires, ils devraient vraiment se poser la question de leur responsabilité sur cette situation. La mise sur pieds d’une économie qui permet aux gens de se payer un loyer normal, la gestion de l’équipement du territoire, la bonne répartition des logements et locaux d’activités, c’est leur boulot ! De même que la gestion des problèmes sociaux inévitables. 

      Avant d’être victimes de bailleurs indélicats, les locataires dont d’abord victimes de l’incurie des politiques et des pouvoirs publics.


    • foufouille foufouille 20 mars 16:48

      @Pimpin
      ton ami est un sale menteur. d’ailleurs, si tu n"avertit pas le bailleur par lettre recommandé, ce genre de demande sera refusé.
      le recours à la comission amiable est obligatoire depuis un an.
      pour la préfecture, cela prend au mieux un an et il faut passer devant le tribunal.


    • foufouille foufouille 20 mars 16:54

      @ZenZoe
      c’est plus rare car tu risques de faire sdf.
      le plus courant est le cas oùle locataire fait pression sur ton gentil bailleur qui lui loue avec des vices cachés volontairement.
      dans tous les cas, c’est hyper long : un de mes frères avec ses enfants en bas âge = six mois sans douche avec WC à peine fonctionnnel il ya quelques années.
      des logements, j’en ai visté une tonne à la campagne.
      sur leboncoin, tu as des logements pour nain ou des mezannines de 50 cm de haut.


    • foufouille foufouille 20 mars 16:56

      @Pimpin
      encore faux. le bailleur a le droit si il met au normes rapidement et si juste limite décent.
      tu es bien un arnaqueur qui camoufle les problèmes de tes logements.


    • foufouille foufouille 20 mars 17:00

      @Pimpin
      j’ajoutes que les prix sont les mêmes, c’est rarement pour dépanner mais ça existes un peu.
      ensuite tu prends ce que trouves, il arrive que l’escroc pinpin soit un beau parleur et fasse le pauvre malheureux avec sa femme à l’hosto, ses enfants malades et finira les travaux plus tard.
      etc


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 17:11

      @foufouille
      Tu réponds pas à ma question foufouille. Es-tu d’accord qu’il existe aussi des locataires indélicats ?

      Pour les bailleurs, je sais bien qu’il y en a des pourris. Moi aussi, j’ai cherché à me loger quand j’étais jeune. Les pièces coupées en deux par du contreplaqué à partager avec d’autres, les chiottes bouchées à l’étage inférieur, les rats dans le lavabo, le trou dans le plafond qui donnait sur le logement du dessus, etc... je connais... Mais je connais aussi des locataires pourris maintenant... Il faut de tout pour faire un monde.


    • Pimpin 20 mars 17:22

      @foufouille
      Non, désolé, ce n’est pas un sale menteur ! Cela ne se passe pas du tout comme vous le dites, mais bien comme il a dû le subir.


    • Pimpin 20 mars 17:24

      @foufouille
      Le bailleur a le droit de quoi ? Juste de remettre aux normes ce que le locataire a détruit ?


    • foufouille foufouille 20 mars 17:24

      @ZenZoe
      j’ai dit que c’était rare. sinon tu feras sdf. l’article parles aussi de plan de surendettement.
      et en cas de problème grave se tirer rapidement vu la lenteur des juges bourgeois.
      tu as aussi des bailleurs bien qui ne sont pas représentés.


    • Pimpin 20 mars 17:25

      @foufouille
      Vous racontez n’importe quoi !


    • cétacose2 20 mars 18:46

      @Pimpin
      Effectivement le locataire est surprotégé surtout s’il est africain ;Par contre le « salaud » de propriétaire est spolié ,humilié et méprisé par toutes les instances .J’ai personnellement eu à subir toutes ces bassesses de la part d’un locataire zairois «  indélicat , »que la justice française n’a fait qu’encourager à abuser de la générosité des français honnêtes .Imaginez maintenant ce que je peux éprouver pour les......... qui les aident .


    • microf 20 mars 21:47

      @cétacose2

      Vous avez certainement entendu parlé du film « la légion saute sur Kolwesi ». Ce film est basé sur un fait réel.
      En 1978 le Président Francais Giscard envoi la Légion Étrangère soutenir le dictateur Zairois Mobutu ménacé par une Revolution prête á prendre le pouvoir.
      La Légion Étrangère sautera sur Kolwési et fera le bon boulot, un massacre de Zairois sans précédant.
      Le dictateur Mobutu sera maintenu au pouvoir, jetant des millions de Zairois en exil, c´est de cette époque que les Zairois opposants au régime dictatorial de Mobutu se répandront de par le monde, votre locataire pourrait certainement être soit l´un d´eux, soit un descendant, bien sûr ce n´est pas une raison pour ne pas vous payer le loyer.

      J´ai réagi á votre commentaire parceque vous avez écrit. « Effectivement le locataire est surprotégé surtout s’il est africain » et 
      "J’ai personnellement eu à subir toutes ces bassesses de la part d’un locataire zairois « indélicat , »que la justice française n’a fait qu’encourager à abuser de la générosité des français honnêtes" Je ne sais pas si le Président Francais de l´époque Giscard était honnête et généreux en envoyant les armées Francaises massacrer les Zairois qui n´avaient rien fait á la France, si Giscard n´avait pas envoyé a Légion Étrangère massacrer les Zairois, certainement que ce Zairois serait resté chez lui, car que fait un Zairois en France ?. Et je le repète, ce n´est pas une raison que le Zairois ne vous paye pas le loyer.


    • Jao Aliber 21 mars 15:00

      @Pimpin


      Chaque individu doit avoir le droit à un toit qu’il ait les moyens ou pas.Il y a donc un très très gros problème.Le logique dominante de l’argent ? Il faudra la supprimer.

  • alain_àààé 20 mars 13:53

    je ne sais pas ou tu vas cherché tout ce que tu écris.lorsque l on va au tribunal c est pas pour rigoler mais pour étre, méme avec l aide juridique, condanné pour un préjudice et tous les coups sont bons pour gagner.


  • ZenZoe ZenZoe 20 mars 14:28

    RIEN, absolument RIEN, ne justifie qu’un bailleur supporte les conséquences des problèmes de ses locataires. La vie ne fait pas de cadeaux à tout le monde, on est d’accord, mais c’est à l’état de prendre les en charge les accidentés de la vie, à travers nos impôts, ça s’appelle la solidarité. Ce qu’on fait aux bailleurs par contre s’appelle du vol.

    PS : à l’attention de Chalot. Un mauvais payeur est un débiteur qui ne règle pas ses dettes, point. Peu importe la raison, le terme n’est pas un jugement de valeur. Un locataire qui ne règle pas son loyer est un mauvais payeur, que Chalot le veuille ou pas.

    PS : petit rappel, le bailleur n’a même pas droit à l’aide juridictionnelle lui, il doit se payer son avocat tout seul, et il a peu de chances de se faire rembourser par ses locataires indélicats.

    PS : l’avocate a effectivement fait une remarque qu’elle n’aurait pas du. Rien à voir avec la décence cependant, c’est juste qu’elle a avancé quelque chose sans l’étayer. Car sur le fond, sa remarque était peut-être très déplacée, peut-être pas. Chalot est-il dans la tête des gens pour savoir pourquoi un couple décide de faire un enfant (et il existe des tas de raisons) ?


    • foufouille foufouille 20 mars 14:45

      @ZenZoe
      quand le pass-grl existait personne n’en voulait.
      tu as bien une assurance privée pour ta voiture ou pour ton logement ?


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 15:20

      @foufouille
      Non mais franchement foufouille !!!
      Pourquoi un bailleur irait souscrire une assurance pour les problèmes de ses locataires ? Tu penses pas que ce serait plutôt au locataire de s’assurer ? Encore une idée délirante pour flouer encore un peu plus les bailleurs, et ces salauds qui ne veulent même pas jouer le jeu !

      Car je te rappelle que c’est bien le locataire qui est dans les lieux, comme c’est moi qui conduis ma voiture et qui habite chez moi. Tu assures ta voiture pour les dommages que tu causes, tu n’assures pas la voiture de ton voisin au cas où il emboutirait ta clôture, tu vois l’idée ?
      D’ailleurs c’est bien le locataire qui doit contacter une assurance logement quand il le loue, et c’est logique. Il sufisait d’ inclure dans le contrat une clause facultative concernant d’éventuels problèmes, un peu comme la garantie décès ou chômage quand tu contactes un prêt immobilier.


    • iciailleurs 20 mars 16:27

      @ZenZoe
      Exact, une assurance pour les loyers impayés, sous certaines conditions, à la charge entière du locataire serait une bonne chose.


    • foufouille foufouille 20 mars 16:45

      @ZenZoe
      et tu ne prends pas une assurance si tu investit dans un placement ?
      la plupart des bailleurs n’ont aucune assurance en tant que PNO.
      le seul truc demandé est que ce soit décent .............


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 17:03

      @foufouille
      Ne fais pas semlblant de ne pas comprendre foufouille. Ce n’est pas aux bailleurs de s’assurer contre les aléas de la vie de ses locataires, c’est aux locataires de le faire, c’est tout ce que je disais.


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 17:06

      @ZenZoe
      D’ailleurs, tu imagines les dérives ? Le locataire, sachant que son bailleur est assuré, peut donc arrêter de payer son loyer, dégrader le logement, allons-y gaiement, c’est gratos pour lui !


    • foufouille foufouille 20 mars 17:28

      @ZenZoe
      si en tant que locataire l’assurance est obligatoire et pas pour le bailleur.
      le pass-grl était gratuit car déductible des impôts. et c’était l’état qui demandait au locataire de rembourser les dégradations si le locataire était responsable et si le logement était décent.


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 17:48

      @foufouille
      c’était l’état qui demandait au locataire de rembourser les dégradations si le locataire était responsable

      Les locataires qui ne paient plus leur loyer sont rarement très solvables, et ils remboursent comment donc ?


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 17:14

    L’annulation des dettes par le tribunal d’instance est pratiquement automatique, que ce soit celles dues aux grosses entreprises, edf, gdf, banques que celles dues à des particuliers bailleurs.

    Les propriétaires ne sont pas tous des sociétés immobilières pouvant lissés les risques d’impayés. Il existe aussi de nombreux bailleurs individuels.

    L’Etat est très généreux avec l’argent des autres. Prolonger les délais d’expulsions et annuler les dettes accumulées à la suite du non respect de contrat légaux est une spoliation pure et simple.

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/particuliers-loueurs-et-locataires-61728

    Quant à Foufouille, il vit dans un monde où tous les bailleurs sont des escrocs ou des exploiteurs de misère, et tous les locataires des victimes de bonne foi.

    Bientôt, il ne restera plus que les sociétés immobilières pour louer. Bonne chance pour trouver un logement pour les 20% de Français au seuil de pauvreté.


    • foufouille foufouille 20 mars 17:34

      @Daniel Roux
      c’est faux aucun tribunal ne supprime des dettes automatiquement il impose un plan de surendettement et demande de rembourser par des mensualités plus.
      agoravox n’est pas le net et tu as des forums spécialisés sur le sujet avec zéro témoignage de ta connerie.
      sinon, en ce momment, je vois pas mal d’annonce de pro ou pas avec beaucoup de logements merdiques pour nains uniquemen sur leboncoint.
      j’ai aussi visiter beaucoup de taudis avec murs fendus et autres arnaques.


    • ZenZoe ZenZoe 20 mars 17:51

      @foufouille
      Il reste que Daniel Roux a raison sur toute la ligne.


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 18:09

      @foufouille

      « Tout ce qui est excessif est insignifiant. » Charles-Maurice Talleyrand

  • foufouille foufouille 20 mars 17:38

    ceux dont je parles arnaques aussi les acheteurs ce qui fait les diagnostiques sont une plaie.
    le pire étant la baraque avec fosse septique fantôme.


  • oncle archibald 20 mars 18:37

    Des propriétaires qui louent des taudis il y en a et des locataires qui prennent un appartement très convenable avec l’intention de chercher la faille pour ne pas payer les loyers il y en a aussi. J’ai fait de nombreuses expertises judiciaires dans le cadre de la loi SRU et j’ai clairement vu les deux cas.

    Quand un proprio loue un taudis qui ne satisfait pas aux critères permettant de dire que le logement est « décent » suivant la définition qu’en donne la loi le locataire peut saisir la justice et le propriétaire est toujours condamné sous astreinte à le mettre aux normes .

    C’est beaucoup moins clair quand le locataire décide de ne plus payer son loyer, sans dire pourquoi au début puis en invoquant un défaut susceptible de faire qualifier l’appartement de non conforme aux exigences de la loi SRU seulement lorsque le propriétaire entreprend une démarche visant à l’expulsion de son locataire.

    J’ai vu des logements ou la VMC était hors service sans que l’on puisse dire si le locataire avait ou non provoqué volontairement la panne mais en constatant qu’il s’est bien gardé de le signaler au propriétaire de la faire réparer d’urgence. Quand en plus le chauffage est électrique par convecteurs et donc très couteux le locataire chauffe peu ou par intermittence et n’ouvre jamais les fenetres pour renouveler l’air. Dès lors l’apparition de condensations et de moisissures est quasiment incontournable.

    Le locataire continue à occuper le logement sans en payer le loyer, la situation continue à se dégrader et finalement quand des mois voire des années après la justice est saisie l’expert désigné constate que effectivement le logement n’est pas « décent » suivant la loi SRU.

    Quand les deux parties sont de bonne foi une panne de VMC se règle avec quelques dizaines ou au pire centaines d’euros. En général la réparation ne coute même pas le prix d’un mois de loyer et le propriétaire y procède rapidement car il connait les conséquences.


    • foufouille foufouille 20 mars 19:08

      @oncle archibald
      si le juge est de droite fillon, il ne ne feras rien en bon sadique.
      l’aération passive est obligatoire suivant la loi.
      "par intermittence et n’ouvre jamais les fenetres pour renouveler l’air. Dès lors l’apparition de condensations et de moisissures est quasiment incontournab"
      totalement faux.
      j’ai vécu et c’est le cas sans aération et sans moisi.
      sale fillioniste.


    • oncle archibald 20 mars 19:12

      @foufouille : vous devriez vous abstenir de donner votre avis lorsque vous ne connaissez à peu près rien du sujet.


    • foufouille foufouille 21 mars 09:40

      @oncle archibald
      mon premier appart était sans aération comme celui-ci et d’autres.
      toi, tu ferais mieux de te taire, escroc.
      j’ai aussi connu le toit qui fuit comme d’autres gens que j’ai connu.
      tu as des tas de vieilles maisons en vente et sans aération et sans moisi.
      filloniste escroc.


  • Montdragon Montdragon 20 mars 19:48

    Scandalisé, j’ai failli ouvrir ma bouche - ce qui m’est interdit comme membre du public - quand l’avocate de la partie adverse osa dire que cette femme aurait fait un troisième enfant juste pour se tirer d’affaire.

    Avec ça on peut déjà parier que la famille est tellement indigène à ce pays pour que l’avocate bourgeoise nantie et suprêmement de gôôche ose sortir cette saloperie.
    A tondre.


  • sweach 21 mars 09:48

    Vous avez une prise de position incroyable, vous avez peut être raison dans ce cas mais une information doit en grande parti être impartial.


    *elle était poursuivie par son ancien bailleur privé qui contestait l’effacement de dettes*
    Cette phrase mérite des explications, car je doute que le bailleur fasse des poursuites judiciaires pour le plaisir, moi je comprend que tout les loyers impayés, le bailleur peut s’y asseoir dessus, donc non tout n’est pas « nickel » pour tout le monde dans ces conditions.

    *les locataires expulsés sont des victimes d’un accident de la vie ou de difficultés financières liées au chômage ou à une séparation… Ce ne sont pas des mauvais payeurs.*
    Vous êtes pas bien ? Moi j’ai connu le chômage, mon frère a connu la séparation, tout les deux nous avons quitté nos logements pour d’autre à loyer moindre au cour de nos vies.

    Dénoncer le manque de logement HLM, ou les règles d’attributions d’un logement, mais ne venez pas critiquer les bailleurs qui ne veulent qu’une seul chose, c’est que leur loyer soit payé, avec ce genre de démarche vous les rendez encore plus frileux et encore plus exigent.

    Vous oubliez que parfois les bailleurs ont des crédits sur ces logements impayés, c’est a dire qu’en plus de la famille précaire qui ne peu payer son loyer elle entraîne celle du bailleur qui est prise en otage sans autre recours que la justice.

    • Hecetuye howahkan howahkan 21 mars 09:51

      @sweach

      et oui les bailleurs font payer leurs logements par les autres....

      c’est légal, pour moi c’est du vol..


    • ZenZoe ZenZoe 21 mars 10:05

      @howahkan
      Si vous voulez bien expliquer pourquoi c’est du vol de faire payer un loyer à quelqu’un.


    • sweach 27 mars 09:31

      @howahkan

      *et oui les bailleurs font payer leurs logements par les autres....

      c’est légal, pour moi c’est du vol..*

      Ce que vous remettez en question c’est le principe même de la location.

      Moi je serais pour qu’il n’y ait que des propriétaires, car les logements serait mieux respecté.


      Mais cela n’est pas le choix de notre société qui utilise des bailleurs et des locataires, les deux peuvent plus ou moins être irrespectueux envers l’autre et le system a fait en sorte que l’accession à la propriété soit très difficile.


      Le terme de vol n’est pas approprié si c’est illégal, utilise plutôt la notion d’immoralité.


  • CHALOT CHALOT 21 mars 09:54

    Sweach !


    Ce que vous ne comprenez pas c’est que cette famille comme d’autres n’a pas eu de logement social et a pris ce qu’elle a trouvé.
    Sans travail, avec le RSA elle a accumulé des dettes.
    De toutes façons elle n’est pas solvable.
    Aujourd’hui avec notre intervention elle a obtenu un logement social et elle respecte les termes du contrat mais le passé mérite un effacement car elle ne peut payer.

    • oncle archibald 21 mars 10:11

      @CHALOT : s’il vous estimez qu’effacer sa dette est un acte social dont cette famille doit bénéficier allez jusqu’au bout de votre raisonnement et dites que la collectivité doit payer les arriérés de loyers en lieu et place du locataire impécunieux.


    • ZenZoe ZenZoe 21 mars 10:23

      @CHALOT
      Et vous ce que vous ne comprenez pas Chalot, c’est que le bailleur devrait rentrer dans ses frais, car il n’est pour rien dans le surendettement de ses locataires, et le non paiement des loyers coûte très cher à un bailleur, financièrement parlant et aussi psychlogiquement.

      Ne vous méprenez pas. Les gens ne sont pas tous des sans-coeur, et ce que vous dites sur cette famille mérite d’être entendu - mais à une condition : que le bailleur soit correctement indemnisé pour ces années d’impayés et ses frais de justice.
      Tant que l’état spoliera les bailleurs à travers sa lenteur voulue et ses décisions iniques, se loger restera difficile dans le privé.


    • oncle archibald 21 mars 11:54

      @ CHALOT ; vous n’exigez pas d’un boulanger qu’il fournisse gratuitement du pain à une famille impécunieuse, pourquoi demander à un bailleur de loger cette famille gratuitement ?

      Ce qui est fort injuste dans vos propos c’est de désigner systématiquement le bailleur comme un saligaud qui s’en fout plein les poches sur le dos des miséreux en leur louant des taudis. Ce cas existe c’est indéniable, mais la loi est très favorable au locataire qui obtiendra dans ce cas une remise aux normes du bien loué et une diminution du loyer jusqu’à la date de la fin des travaux.

      Le cas du quidam, non professionnel, bailleur de bonne foi qui a cru judicieux d’acheter un appartement pour le louer en pensant avoir un complément de revenus au moment de sa retraite existe aussi. Et ce bailleur va tout perdre parce qu’il est tombé sur des locataires soit impécunieux soit vicieux qui ne paieront pas les loyers et laisseront son logement tellement dégradé qu’il sera impossible à relouer sans une couteuse remise en état de A à Z ça existe aussi.

      Ah certes il va obtenir un beau jugement qui condamnera le locataire à payer les arriérés de loyer et la remise en état, jugement qu’il ne pourra jamais faire exécuter ses ex locataires étant insolvables. La procédure lui aura couté en plus de sa perte matérielle immédiate les frais d’huissier et d’avocat ! Bingo : il a tiré le gros lot.


    • sweach 27 mars 10:05

      @CHALOT

      *cette famille ... n’a pas eu de logement social ... elle a accumulé des dettes ... elle n’est pas solvable.*
      *le passé mérite un effacement car elle ne peut payer*

      Si je suis votre logique quand moi j’ai été au chômage, j’aurai pu voler mes besoins de première nécessité parce que je n’avais pas de travail, et le jour ou j’ai retrouvé un travail on efface tout mes vols car maintenant je peu les payer ?

      Vous trouvez juste le fait que ce bailleur qui a fourni un logement à cette famille en soit de sa poche ? car il a du payer la taxe foncière, il a due payer les charges de copropriété et probablement toutes les factures du logement impayés eau, électricité et gaz et je ne vous parle même pas d’un éventuel crédit sur ce logement ou d’un logement dégradé.

      Tout les bailleurs ne sont pas forcement des riches qui se demandent s’il vont devoir payer l’ISF cette année, la plupart sont des personnes âgés qui compte sur ce complément de revenu pour leur retraite.

      *cette famille a pris ce qu’elle a trouvé*
      C’est FAUX ! elle a pris un logement largement au dessus de ses moyens, car même avec le RSA en France vous pouvez trouver des logements très correcte, allez donc faire un tour dans la creuse et dans de nombreuse région reculés, la location est à 6€ le m2 voir moins.
      De nombreux maires de village reculés ferait des ponts en or si une famille souhaité s’installer chez eux.

      Votre démarche est irresponsable, car c’est avec des bailleurs qui se retrouvent dans la tournante que toutes les conditions d’attribution se durcissent et que des familles comme celle que vous avez défendu ne trouvent pas de logement. Vous allez dans la direction opposé de celle que vous souhaitez, donner un logement décent aux gens.

      Comme son nom l’indique une justice doit être « juste », dans la façons dont vous décrivez les faits, même s’il le mérite peut-être, le bailleur se fait avoir et même si c’est une ordure, ce n’est pas « juste »

  • CHALOT CHALOT 21 mars 10:18

    Comment ils font pour payer avec un RSA ??????


    • ZenZoe ZenZoe 21 mars 10:32

      @CHALOT
      Vous ne dites pas si les deux membres adultes de cette famille sont en mesure de travailler. Quel âge ont-ils ? On peut si l’on n’est pas trop âgé trouver des formations rémunérées pour accéder à une métier en tension, et obtenir un emploi dans la foulée. Mais il est vrai qu’avec la situation de l’emploi, ce n’est pas facile.
      Ceci dit, mettez-vous à la place du bailleur. Ne pensez-vous pas qu’il serait équitable qu’il soit indemnisé, peu importe par qui ?


Réagir